(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Le quincaillier (Janvier-Juin 1917)"





Library 

of the 

University of Toronto 




_4^^uul 



nin I 




Fonde en 1887 



MONTREAL, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 




DEWAR'S 

Scotch Whiskies 



Pour l'Est du Canada 



agents ■•■**- 

J. M. DOUGLAS & CO., MONTREAL 



Bureaux Principaux pour les Etats-Unis et le Canada, Dewar Building, 

Bank Street, New-York (E.U.) 



LE PRIX COl'RANT. vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



Le Succes du Marchand 

depend de taut de muses et de cireoiistances si nombreuses qu'il lui i'aut etre continuellement sur le 
qui-vive pour ue rien perdre de la eonfianee qu'il a inspiree a sa clientele. 

Satisfaire ses gouts en ne lui vendant que des produits irreprochables est encore ce qu'il ya de 
mieux pour obtenir et retenir la eonfianee de la clientele. 

Parmi ees produits irreprochables, les acheteurs ri'en connaissent pas de meilleurs que les 

Essences Culinaires de Jonas 

Jamais elles n'ont ete l'objet d'une plainte ni d'un reproche. Avec une absolue purete elles 
out pour (dies la force, l'arome et la saveur qu'on trouve rarement, quand on les trouve, dans les Essen- 
ces Culinaires des autres marques. 

La meme purete, la meme force, la meme saveur se retrouvent dans la 

Moutarde Francaise de Jonas 




appreciee au meme degre que les Essences Culinaires de la meme marque 
par les menageres canadiennes. 

Depuis 45 ans que nous les manuf acturons, ces produits, out toujours 
ete des produits "STANDARD" et ont aide au succes de la grande majori- 
ty des marchands qui ont reussi dans la ligne de l'Epicerie. 

Dans un autre genre, un article bien de saison est le 



Vernis Militaire de Jonas 




qui doit la haute reputation dont il 
jouit a 1 'absence dans sa composi- 
tion de toute matiere qui pourrait 
etre nuisible soit au cuir, soit au ca- 
outchouc. C'est un vernis bril- 
lant, tenace, impermeabilisant, qui 
donne a la chaussure non seulement 
un luisant incomparable, .mais une 
plus grande duree. 

Comme les ESSENCES CULINAIRES DE JONAS, comme la MOUTARDE FRANQAISE DE JO- 
NAS, le VERNIS MILITAIRE DE JONAS est un article de grande vente qui satisfait le marchand et 
son client. 



Military 




Henri Jonas & Co.. 

MONTREAL KiciiTtKu 



HENRI JONAS & CIE 

173-177 rue Saint-Paul Quest, MONTREAL 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



m 



Trois Feves font 3c de Profit 
Voici comment 



Ouvrez une boite de Fe- 
ves Simcoe (assaisonnees 
Sauce Poivrade) dans un 
grand bol, et couvrez le 
bol d'une assiette en pla- 
gant une fourchette sur 
Tassiette. 




Simples ou Sauce Tomate, Sauce 
Poivrade ou au Lard. 



Ensuite— 

Lorsqu'un client entre 
dans votre magasin, placez 
trois feves sur un morceau 
de biscuit etlaissezle client 
les gouter. 

Le Resultat— 

Une vente de Feves Simcoe 
—3c ou plus de profit pour 
vous. Essay ez cela; vos 
clients apprecieront ce 
don. 

Dominion Canners 

Limited 



Hamilton (Canada) 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



PRIX COURANTS 

Dana la llate qui suit sont comprises unlquement laa Marques speciales de marehandisaa dont lea raaisons, lndique** en ca- 
racteres noirs, ont l'agence ou la representation direct* au Canada eu que ces maisona manufacturer^ elles-memes. Lea prlx 
lndlques le sont d'apres les dernlers renseignewentw fourma par lea agents, repreaentanta ou manufacturiers eux-m6mes. 



WALTER BAKER oV CO., LTD. 

Chocolat Premium, pains da hi 
llv. et de hi. lv., bolt* de 12 

Uy.. par llv. 0.17 

Breakfast Cocoa, 

boltea de 1-6, 

hi, Vs, 1 «t 6 

liv 0.41 

Chocolat sucre, 
Caracas, % et 
hi de Uy., bol- 
tea de 6 lbs. .0.81 
Caracas Tablets, 
Cartons de 6c, 
40 cartons par 
bolte, la bolte .1.25 




REGISTEREn 
TRADE-MARK 



cartons 5c. 20 
cartons par 
bolte la bolte . 0.66 

"Assor- 

tis", 33 paq. 
par bolte, la 
bolt* 1.00 

Chocolat sucre "Diamond", pain 
d» 1-6 de liv., boltes de 6 llv. 
la Uy '.0.24 



Clnquieme, pains 



de 1-6 de liv., boltes de liv., 
la livre 0.28 

Oacao Falcon (pour soda chaur 
et frotd) boltes d* 1, 4 et 10 llv., 

la Uvr* 0.86 

L*s prix cl-dessus son F.O.F., Mont- 
gal. 



BRODIE A HARVIE, LIMITED 

Farin*a prepart** d* Brodi* La doz. 

"XXX" (Etiquette rouge) pqta. 

3 lbs 2.20 

Pqts de 6 lbs. 4.80 



Superb, pqts de 3 lbs 

Pqts de 6 liv 

Crescent, pqts d* 8 lbs 

Pqts de ( lbs 

Buckwheat, pqts de 1% llv. 

3 liv. . 

6 liv. . 

Griddle Cake, pqts de 3 lbs. 



2.00 
8.80 
2.10 
4.10 
1.00 
2.20 
4.30 
2.20 
4.30 
1.00 



Pqts de 6 lbs 

Pancake, pqts de 1 % liv. . . 

Les caisses contenant 12 paquets d* 
6 livres ou 2 doz. de 3 liv., a 20c. cha- 
que. 

La pleine valeur est remboursfce pour 
Caisses retournees completes et en bon 
etat seulement. 

L. CHAPUT. FILS & CIE, LTEE, 

Montreal. 

"PRIMUS" 

The Noir C*ylan *t Indie* 

Etiquette Rouge, paquets de 1 lb. 

c-s 80 lbs., la livre 0.88 

% lb. 

o-s SO lbs., la Uvr* 0.81 

y 

lb., c-s 2»U lbs., la Uvr* 0.88 

Etiquette Argent 1 lb. 

c-s 80 lbs., la Uvr* 0.40 

= M lu. 



c-s 30 lbs., la Uvr* 0.40 

hi. 



lb., c-s 29 y 4 lbs., la livre 0.40 

"PRIMUS" 
The Vert Natural, non color*. 
Etiquette Rouge,, paquets do 1 

lb., c-s 80 lbs., la livre 0.88 

hi 

lb., c-s SO lbs., la livre 0.S3 

K 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.38 

Etiquette Argent 1 

lb., c-s 80 lbs., la Uvr* 0.46 

*i 

lb., c-s 30 lbs., la Uvr* 0.40 

K 

lb., c-s 2*% lbs., la Uvr* 0.40 

CHURCH & DWIGHT 
Cow Brand Baking Soda. 

En boltes seule- 
ment. 

Empaquete oo»- 
rre suit: 

Calssos de 96 pa- 
quets de 6c $8.80 
Calsse de 60 paquets 4* 1 lb 3.20 

120 % lb... 3.40 

80 1 lb. *t 

60 paq. melanges, hi lb 8.80 

W. CLARK. LIMITED 
Montreal. 
Conserve* La do*. 

Corned Beef Compress* %a. $2.0C 

. . . la. 8.60 

. . .2s. T.l» 

. . .««. Sl.Ot 




Le Soda a Pate 
"COW BRAND" 

est towours fiable, pur, uniforme 

En raison de sa quality fiable bien con- 
nue, de sa purete - absolue et de sa force 
le Soda Cow Brand est le grand favori 
de toutes 16s m^nageres partout. .11 st 
rend conatamment et vous rapporte un 
bon profit 

Achetez-en de votre marchand en grot. 

{CHURCH & DWIGHT 



Manufacturiers, 


- 


MONTREAL. 


DWIGHT'S / 












Mr% BI-CARSONATE ^\ 

Baking sod A 



de Montreal classifie de Lovell 

POUR 1916 

donnant les nom, genre d'affaires et 
adresse de chaque Maisori ou person- 
ne engagee dans les affaires et un index 
des Rues. 

PRIX $2.50 

JOHN LOVELL & SON, Limited 

IMPRIMEURS ET EDITEURS 

23 RUE SAINT-NICOLAS, MONTREAL 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 




GOLD DUST 



satisfait les clientes 



Gold Dust n'a pas son egal comme nettoyeur. Chaque femme sait 
cela par experience — et chaque marchand qui le sait aussi en a 
beneficie. 

Une publicite continuelle maintient Gold Dust sous les yeux des 
menageres— et des que Gold Dust est inclus dans une commande il 
est redemande regulierement. 

Vous pouvez vous fier au Gold Dust pour satisfaire vos clientes— 
tout comme les femmes s'y fient pour diminuer leur travail do- 
mestique. 



THE N. K. "p ^\ R B A N K COMPANY 



LIMITED 

MONTREAL 



"Laissez les JUMEAUX GOLD DUST faire voire ouvrage." 



Corned Beef Compresse 14a. 60.00 

Roast ■ Vis. 2.00 

Is. 8.26 

2a. 7.25 

6a. 22.00 

Boeuf bouilli Is. 8.26 

2s. 7.25 




Boeuf bouilli 6s. 22.00 

Veau en gelee Vis. 2.00 

Is. 8.00 

Feves au lard, Sauce Chili, eti- 
quettes rouge et doree, caisse 
de 66 llv., 4 douz. a la caisse. 

la dous. 0.10 

do, 43 llv., 4 dous., la dous. 1.16 
do. grosses boltes, 42 llv., I 

douz., la dous. 1.85 

do. boltes plates, 51 llv., 2 
douz la dous. 2.46 

a la V£getarlenne, avec 

sauce tomates, boltes de 42 liv. 1.80 

au lard, grandeur 1% 

Sauce Chill, la douzaine 1.75 

Tomates, la douzaine . . . 1.75 

Sans sauce la douzaine 1.46 

Pleds de cochons sans os....ls. 2.76 

. . .2s. 6.60 

Boeuf fume en tranches, boltes 

de fer-blanc Vis. 1.85 

de fer-blanc Is. 2.80 

, pots «n 

verre . Us- 1.6© 



1 — -, pots en 

verre *ia. 2.25 

-, pots en 

verre Is. 8.25 

Langue, jambon et pate de veau 
Vis. 1.60 

Jambon et pate de veau Vis. 1.20 

Viandes en pots eplcGes, boltes 
en fer.blanc, boeuf, jambon, 
langue, veau, gibier Vis. 0.50 

en fer-blanc, boeuf, Jambon, 

langue, veau, gibler Vis. 1.00 

de verre, pou- 

let, Jambon, langue Vis. 





Langues Via. 

Is. 

de boeuf, boltss sn fer- 
blanc Vis. 8.60 

Is. 6.26 

IVi ».60 

2s 18.00 

en pots de verrs . Is. 



de boeuf, pots <!e ver- 
re slse 1 Vi 

_ — 2s. 

Vlande hachee en "tins" cache- 
tees herm6tiq ^ment Is. 2.0* 

2s. 8.28 

3s. 4.85 

4s. 6.8/ - 

Viande hachfie en "tins" cache- 
tees hermetlquement 5s. 8.00 

Vianche hachee 

En seaux, 25 lbs 0.18 

En cuves, 50 lbs. 0.18 

Sous verre 8.80 

KETCHUP AUX TOMATE8 

Bouteilles, 

66 " 16 — 8.00 

BEURRE CE PEANUT 

Beurre de Peanut, 16 " — Vi — 8 $t.9S 

24 " - Vi — 2 1.40 

17 " — 1 — 1 1.85 

Btes carrees 

Seaux, 24 liv o. JO 

10 0.21 Vi 

6 0.28 

Clark's Fluid Beef Cordial, bou- 
teilles de 20 ontes, 1 doz. pay 
caisse doz. 18.00 

Feves au lard, sauce tomats, 
etiquette bleue, caisse de 66 
llv., 4 douz. a la caisse, la dou- 

*Ine 0.90 

do, 48 llv., 4 dous., la douz. . 1.18 

Clark Fluid Beef Cordial, bout de 
10 onces, 2 douz per caisse, la 
douz $5.00 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 




Accordez une 
demi-heure a cet homme 






Voulez-vouS accorder une demi-heure a. cet homme pour qu'il puisse vous dire 
que le service McCaskey peut faire po ur voire commerce et poui votre clien- 
tele. C'est 1'homme du McCaskey et il connait de A jusqu'a Z les affaires du 
ipte de d§bit. 

Son pain et son beurre dependent de ce commerce . Si vous lui accordez une demi-heure vous en ob- 
tiondrez quelques bonnes idees qui conviendront a votre commerce et vous serez on ne peut plus 
bienvenu. que vous lui remettiez une commande o u non. 
Le Service McCaskey travallle autant pour votre client que pour vous, parce que votre client est tout 
;mssi interessc que vous a connaltre combien il doit de jour en Jour, et a avoir des comptes tenus de la facon 
la plus simple et avec le molns de depensc possible, tout comme vous. 

Le Service McCaskey paye de lui-meme dans les affaires courantes en epargnant du temps, de l'argent et des 
erreurs au marehand. Une ecriture au moment de la vente, et vos livres sunt toujours a Jour. 

SI vous accordez une demi-heure de temps au representant de McCaskey pour qu'll vous fasse connaitre ce qu'll 
a a vous dire, vous en retlrerez un gros profit. 



Representants pour 
Quebec: 



E E. PRECOURT 
J. E. BEDARD 
R. CHOQUETTE 
F. BRUNELLE 

C E. PICARD 




McCASKEY 

Toronto (Canada) 



M C CASKEY 

"ONE WRITING" 



do, 42 Uy., 2 douz., la doux. .. 1.86 
do, boltes plates, 51 llv., 2 

dous 1» douz. 2.46 

do. grosses bottes, 68 llv., 2 

doua. 1» doua. 8.00 

• do, grosses bottea, 96 llv., 1 

doua , la doua. 10.00 

do, grosses boltes, 82 llv., % 

doua 1» doua. 14.60 

FEVES AU LAP.D 

Etiquette rose, caisse de 66 llv. 
4 douz. a la calsaa . la doux. 0.80 
do, 43 llv., 4 douz. t la caisse, 

la douz - 0»6 

do, 42 liv., 2 douz. a la caisse. 

la doua 1.80 

do, boltes plates, 51 liv., 2 douz 

la douz 2.00 

do, grosses boltes, 68 liv., 2 

dou> la doui. 2.40 

do, grossse boltes, 96 liv., 1 

doua la doua. 8.00 

do, grosses boltes, 82 llv., -k 

doua la doux. 12.00 

Veau en gelee 2s. 4.60 

. 6a. 21.00 

Hachis de Corned" Beef .... %s. 1.60 
Pachla de Corned Beef... Is. 2.50 

2s. 4.60 

Beef ateak et oignona Vi%. 200 

. .... la. 8.S6 

Beefataak at oignona 2a. 8.28 

Baucisse de Cambridge la. 8.00 

... .2a 6.60 

Pleda de cochons sans oa....Vis. 1.75 

Prix sujets a changemer.ta sans avis. 
Commandes prises par lea agents su- 
Jettea a acceptation. (Produlta du Ca- 
t). 



E. W. GILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto. Ont. 



AVIS.— 1. Les prix co- 
tes dans'cette liste sont 
pour marchandises aux 
points de distribution 
de gros dans Ontario et 
Quebec, excepts 19, ou 
des listes sp§ciales de 
prix eleves sont en vi- 
gueur, et ils sont sujets 
a varier sans avis. 
Levain en Tablettes 
'Royal" 
Caisse 36 paquets k 
6c. . . . la caisse $1.25 




Hagic 

BAKING 
P0WKEF 



Poudre a Pate 
"Magic" 

Ne contient pas 



5c 

4 oz. 
6 oz. 
8 oz 



d'alun 
6 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 12 oz. 
2 doz. de 12 oz. 
4 doz. de 1 lb. 
2 doz. de 1 lb. 

1 doz. de2y 2 lbs 
% doz. de 5 lbs. 

2 doz. de 6 oz. 
1 doz. de 12 oz 



La doz. 
$0.50 
0.75 
1.00 
1.30 
1.80 
1.85 
2.25 
2.30 
6.30 
9.60 
a la 
cse 



LESSIVE v 
PARFUMEE DE 
GILLETT 

La cse 

4 doz. a la caisse 
4.30 

3 caisses 4.20 

5 caisses ou plus 4.15 
Soda "Magic" 

la Cse 
No. 1 caisse 60 pqts. 

de 1 lb 3.15 

5 caisses 3.10 

No. 5, caisse de 

100 pqts. de 10 oz. 3.50 
5 caisses 3.40 

Bicarbonate de* Soude 

i-«*cn»»- | superieur de "Gillett'" 
"* £££!!* m P Caque de 100 lbs. 
*--" ~"^Jf par caque 3.25 

Barils de 400 lbs. par baril 8.55 

Creme de Tartre 
"Gillett" 
Vi lb. pqts. papier La Doz. 
(4 doz. a la caisse) 2.01 
lb. pqts papier 
(4 doz. a la caisse) 3.91 
Vz lb. Caisses avec cou- 
vert vissfi 

(4, doz. a la caisse) 4.78 
Par Caisse 




SodA 

$Wrat<J* 

E.W. OIUXTT CQ LTD 



1 doz. de 16 ozj $6.00 
Vendue en canistre seulement. 

Remise speciale de 5% accordee sur 
les commandes de 5 caisses et plus ae 
la Poudre a Pate "Magic". 




doz. pqts 
doz. pqts 



(Assortis) $15.60 



K. lb. 
Vl b. 
lb. canistres carries (V2 douz.) La lb. 

dans la caisse i;0c 

10 lbs. caisses en bois 04 ', 2 c 

25 lbs. seaux en bois 64Vbc 

100 lbs. en barillets (1 baril ou plus) 60c 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



WM. H. DUNN 
Montreal. 
Kdwarda Soups. 

(Potagee Qranulee, Prtpares en Irian. 

de), Varletes: Brun — Aux Tomatw 

— Blanc, ou assortl. 
Paquets, 6s. Boltes 3 doz. cha- 

que (assortles) par doa 0.45 

Canistres, 18a. Boltes 8 doB., 

grandeur, 4 oz., par dor. .... 1.46 
Canistres, 26e. Boltes 2 doa., 

grandeur. 8 oz., par doz 2.88 

BORDEN MILK CO., LIMITED 
MONTREAL 

Liste des prix pour Test de Fort Wil- 
liam, (cette derniere vllle comprise), 
dans les provinces d'Ontarlo, de Que- 
bec et Marltlmes. 

La calsse 

boltes 7.20 




Reindeer, 



48 boltee .... 6.86 

Sliver 

Cow, 48 boltes . 6.40 

"Gold Seal 

et "Purity" 48 
boltes 6.25 

Marque Mayflower, 48 boltes .... 6.26 

"Challenge" "Clover", 48 

boltes 5.76 

Lait Evapore 
Marquea St-Charles, 
Jersey, Peerless, 

"Hotel", 24 boltes . . 6.00 
"Tall", 48 boltes . . 5.10 
"Family", 48 boltes 4.60 
"Small", 40 boltes . . 2.26 




CAFE CONDENSE 

Marque Reindeer, "Grande", 24 
boltes 6.00 

— "Petite", 48 

boltes 6.70 

Regal 24 boltes 4.70 

Cacao marque Reindeer 5.00 

24 grandes boltes 

Conditions: net, 80 Joir.i 

Lots de 6 boltes et plus, fret pay* 
Jusqu'a 60 cents par cent. Le surplus 
sera marquG sur la facture. 

THE CANADA SYARCH CO., LTD. 

Manufacturiera des Marques 
Edwardaburg. 

Empois de buanderle. La lb. 

Canada Laundry Starch (calsse 
de .40 liv.) 0.07 

White Gloss (calsse de 

40 liv.) paquets de 1 llv. .. . 0.07 ft 

Empols No. 1, Blanc ou Bleu, 
(calsses de 48 lbs.), boltes en 
carton de 3 llv 0.01 

Kegs No. 1 d'Empols Blane No. 
1 (caisse de 100 liv.) 6.07 ft 

Barils No. 1 (200 llv.) 0.07ft 

Edwardsburg Silver Gloss, pa- 
quets chromo de 1 lb. (30 
liv.) ••08ft 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) 
en bidons de 6 llv O.ie 

— en bottee 

a coulisse de 6 llv 0.10 

Kegs Silver Gloss, gros cris- 
taux (100 llv.) 0.08 

Benson's Enamel (eau frolde) 

(40 lbs.) la caisse 3.08 

Farine de pommes de terre ra- 
finee Casco (calsse de 20 lbs. 
en paquets de 1 liv.) 6.16 



Celluloid 

Bolte contenant 46 boltee en 

carton, par calsse 1.76 

Empois de cuisine. 

W. T. Benson's & Co's. Celebra- 
ted Prepa.ed Corn (40 llv.). 0.08ft 

Ca/iada Pure Corn Starch (49 

liv.) 0.07ft 

(Bolte de 20 lbs., fto en plua). 

Sirop de Ble-d'lnde. Marque Crown. 

Par calsse 

. arree parfaitement cach«t«es, 8 
llv., 1 doz., en calsse 3.26 

Boltes de 2 lbs., 2 doz., en cals- 
se 3.25 

Boltes de 6 llv., 1 doz., en caisse 3.65 

10 lbs., ft doi., en cais- 
se '-55 

de 20 lbs., ft do«., en 

calsse 3-60 

Barils, 700 llv 0.04ft 

Demi-baril 350 livres 0.04% 

Quart de barll, 175 livres . . . . 0.05 

Seaux, 25 livres chaque . . . 1.70 

38ft •• • 2.40 

66 •• • 3-70 

Sirop de Ble-d'lnde. Marque Lily 

White. 

Par calsse 
Boltes de 2 livres, 2 doz., par calsse 3.75 

B llv., ft doz. par cse 4.15 

10 liv., 2 doz. par cse 4.05 

— 20 liv., ft doz. par cse 4.00 



(Les boltes de 5. 10 et 20 livres ont u..e 

anse en fll de fer). 

Fret paye pour 6 calsses de sirop ou 
250 livres, pour 10 boltes d'empols ou 
10 boltes assortles le sirop et d'empols 
jutqu'a toute station de chemin de fer 
dans les provinces de Quebec et d'On- 



"i 



LA 






LAMPE WONDER 



(LA LAMPE PUISSANTE) 

est la lampe la plus nouvelle et la plus inge- 
nieuse qui ait jamais 6t6 lancee sur le mar- 
che. Elle produit une lumiere blanche, 
claire, brillante d'une force de 500 bougies 
pour moins de 1-3 de cent par heure. 

Prenez cette lampe des maintenant et ayez 
votre magasin eclaire aussl bien que dans 
les meilleures places de la vllle. Elle peut 
etre installee par n'importe qui. 

I'n enfant peut la manier. Absolument sQre 
et sans odeur. S'allume avec une allumette, 
tres aisement. Pleinement garantie. 

Marchands demandes partout comme agents 
locaux. 




Ecrivez-nous directement pour une installation 
d'eclairage independant et a prix coutant. 

MacLaren Light Company 

MERRICKVILLE (ONTARIO) 



Le seul pincea^^ompression 
Manufacture au Canada. 



droite, 




Tout pinceau fabrique 
d'apres cette patente 
est garanti sous tous 
les rapports. 



Nous les recomman- 
dons comme pinceaux 
parfaits pour travaux 
de premiere classe. 



Canada Brush Co., Limited 



— AGENTS- 



H. R. St Michel & Co., 19 m. St-Gabriel, Montreal 
Bureau Principal et Usines, Saint-Jean (N.B.) 



LE 



PRIX OOURANT, vcndredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



Le Catsup aux 

Tomates de 

CLARK 



LE ME1LLEUR QU» 

SOIT FAIT AU 

CANADA 

No» conserves 
de la nouvelle sai- 
■on sont pretes a 
present a 8tre ex- 
pedites. 

a n'y entre au- 
cune matlare pre- 
eervante nl colo- 
rante nl QUOl que 
G « Bolt de falsify 

Garanti 
absolument 

PUR 

Bouteilles de 8 

onces, 12 onceB, 

... 16 onces. . . 

2 douzainaa 

par caisse. 



Cemmandez-en i voire feurnis- 
seur des maintenanl 

W. Clark, Limited, 

MONTREAL 




LACAILLE, EENDBEAU & CiE 

Smtwmr. «• CHS. LACAILLB * CIB i 

Lplciera mn Grot 

importateura da M4laeeea, 8i- 

ropB, Fruit* 8eos, Thes, Vins, 

Liqueurs, Suoroe, Stc-., Etc 



■p«elallte de Vina de Mesre dc 

Blelle at de Tarragona. 

• • • 

829 Rue St-Paul at 14 Rue St 

Oltier, Montreal. 



UN BON VENDEUR 

La Farine Preparee 
de Brodie 

Voyaz le Coupon daa Epiciera 
dans chaque Carton. 

Brodie & Harvie, Limited, 

Td. Main 436. MONTREAL 



tario a Vest ou au sud du Sault Salnte- 
Marie, Sudbury, North Bay et Matta- 
wa et jusqu'a tous les ports des lacs 
pendant la saison de navigation. 

Conditions, net 30 jours. Pas d'es- 

compte pcur paieraent d'avance. 

HENRI JONA8 & C1E 

Montreal. 

Pates Alimentaires "Bertrand" 

La lb. 



Macaroni 

Vermicelle 

Spaghetti 

Alphabets 

Noullles 

Coquilles 

Petites Pates 



Bertrand" 12Vic 

__ Uttc 

_ 1.2\4C 

_ iV»c 

_ 12%c 

Uttc 

12%c 



— .etc. . 

Extraits Culinairea "Jonaa" La dox. 
1 oz. Plates Triple Concentre 0.88 



1.67 
2.00 
S.60 
«.6» 

12.67 
2. OS 
2.84 
4.00 
7.00 
7.00 



2 oz. — 

8 oz. Carreea — 

4 oz. — — 

4 oz. — — 
16 oz. — — 

2 oz. Rondes Quintessences 

2% oz. — — 

5 oz. — 
8 oz. — 

8 oz. Carrees Quintessences 

4 oz. Carrees Quintessence*, 

bouchona *me»l 
8 oz. Carrees Quintessences, 

bouchon emerl 
2 oz. Anchor Concentre 
4 o=. — — 

8 oz. — — 

16 oz. — 
2 oz. Golden Star "Double Force" 0.84 

4 oz. — 

8o, - - - iM 

16 OZ. - - 800 

2 oz. Plates Soluble 0.84 

. __ _ 1.50 

4 oz. — 

So, - - « 4 

16 oz. - B0 ° 

1 oZ. London 0B5 

2oz. - ••" 

Extraits a la livre de 81.10 a 4.00 

— au gallon de 87.00 a 25.00 

M§mes prlx pour 1 extraits de tous 
fruits. 



4.00 

7.92 
1.06 
1.88 
.8.17 
6.84 



Vernit a chaussures 



La doz. 



Marque Froment, 1 doz., a la caisse 0.7§ 
Marque Jonas, 1 doz., a la caisse 0.75 
Vernls militaire a l'epreuve de l'eau 2.0<> 

Moutarde rrancaise "Jonas" La gr. 

Pony 

Small 

Medium 



2 doz. a la caisse 8.40 
2 — — 7.50 

2 — — 1080 



Large 

Tumblers 
Muggs 



2 — — 

2 — — 

2 — — 



12.00 
10.80 
18.24 



La Reputation et le Maiatien de* 

Preparations de Cacao et 

de ChocoSat de 

Walter Baker & Co. 

ont ete etablis par des annees d'affaires 
loyales, du fabrication honnlte, une ligne 
de conduite inebranla 
ble quant au maintien 
de la haute qualite des 
marchandlses et par 
ane publicite large et 
persistante. 

Ceci signifie, pour 
l'epicier, une demande 
constante et croissante 
de la part des clients 
satisfaits, et, a la lon- 
gue, de beaucoup le 
comi»srca le plus pro- 
fitable. 

Tout— not mmrchan- 
dltmt Mont vendutt en 
Canada «.f fabriqa&et 

t I ca. 

Registered 
Trade Mark. 

Walter Baker & Co. Limited 

Malson Fondie ea 1780 
Montreal, P.Q. Dorchester, Mass. 




Nugget 2 

Athenian . 2 

Gold Band Tu 2 
No. 64 Jars 1 
No. 66 — 
No. 66 — 
No. 67 — 
No. 68 — 
No. 69 — 
Molasses Jugs 
Jarres, Vt. g* 1 - 
• Jarres, V» gal y» 



18.20 
18.20 
18.80 
18.00 
21.00 
24.00 
18.2* 
11.00 
24.01 
21.08 
36.00 
64.00 



Poudre Limonade "Messina" "Jonas" 
Petites bottes, 3 douz. par caisse, a 

$12.00 la grqsse. 
Grandes boites, 3 douz. par caisse. a 
$28.00 la grrosse. 
Sauce Worcestershire 
•Perfection", % pt. a 812.00 la grossa, 
3 douz. par caisse. 
HUILE DE CHARBON ROYALITE 




En bidon de 1 gallon 0.12 

20c pour le bidon. 

SAVON 

The GENUINE, empaquete 100 naor 
oeaux par caisse. 




Vol. XXX- -No 1 



LE PRTX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



DANS LA PROVINCE 



BUREAUX I >' KNUEG1STREMENT 



Arthabaska 



Vente, Succ. Adele Lupien A .f.-O. Bourbeau, p. 440 Sainte- 

Victoire. 
Transport Ferd. Alain 9 Desire Alain sur Elzear Par§. 
Vente, Jean L'Heureux a Willie Corriveau, 404 Warwick. 
Partage, Damien Fafard a Arsene Fafard, p. 473. 477 et 478, 

Warwick. 
Vente, Arsene ' Faf ard B Arthur Fafard, 476, 477a Warwick. 
Retrocession, Emile Goudreau a Wilfrid Talbot, p. 413, Saint. 

Norbert. 
Vente, Octave Deshaies a Alfred Pratte & John Bergeron, 653 

Bulstrod 

Georges Taibol B Mme Alida Landry. -p. 415 Saint-Nor- 

bert. 

— Oscar Girouard a Joseph Girouard, p. 40 et 41, Princeville, 
et p. L0 »ln 9e rang, Stanfold. 

N. BoisveM a Eugene Boisvert, p. 16a, p. 15 du 12e rang, 

Stanfold. 
Testament, Dominique Foucault a Adrienne Guevin % 149 

Warwick. 
Vente. Nap. Carrier a Alfred Dussault, 870 Tingwick. 

— Joseph Beauregard fils a Lucienne Hamel, p. 454 Sainte- 
Victoire. 

— Lea CJrsuUnes de Victoriayjlle Ltee a la Corporation de 
Victoriaville, 368-7 a 368-20, Sainte.Helene. 

Donation. Alph. a Philippe Levasseur, p. S. O. 682, Warwick. 
Vente, Charles Dubois a Joseph Moreau, 7, Sainte-Helene. 

— Alphonse Morin a Nil. Soucy, % E. - 142, Bulstrode. 
Transport, Mederic Houle a Mile Celina Savoie et al sur Frank 

Durand. 

— Oscar Girouard a David Cote sur F. Carignan. 

Vente. Amedee Fortin a Emile Bedard, p. 26c du le r. Band- 
ford. 

Mariage, Eugene Marcoux a Rose Turgeon et declaration de 
deces de M. Marcoux et donation par sa veuve a l'h6pital 
de Saint. Ferdinand. 

Vente, Camille Lavigne a Thomas Bellavance, 29 et 30, Sainte- 
Helene. 

Levis 

Testament, Mme Antoine Huard, Levis. 

— Mme Veuve Robert Wilson, Saint-Romuald. 

— Antoine Fortier. Saint -Etienne. 

— Eugene-Thomas Couillard, L6vis. 

Transport, Veuve Eugene Thomas Couillard a Ls. Couillard, 

Levis. 
Vente, Edmond Couture a Odina Allard, Saint.Etienne. 
Main. levee, Alphonse Rouleau a Cyrille Roberge, Saint-David. 
Quittance Edmond Gingras a Mme J.-M. Deschesnes, Saint. 

Romuald. 

— Mile Adelina Thibault a Mme Joseph Lamontagne, Levis. 

— Alfred Daigle a Joseph Daigle, Saint-Romuald. 

— Veuve Arthur Frederick a Emile Fortin, Levis. 

— Laurent Simoneau a Heliodore Barras, Lauzon. 
Vente, Onesime Frechette a F.-X. Hebert. Saint-Nicholas. 

— Pierre Breton a Emile Allard. Saint-Lambert. 

— Damase Fontaine a Ls. Marten et al, Saint-Jean. 

— Joseph Gregoire a Nap. Gregoire. Saint-Etienne. 
Promesse de Vente. Mme Honore Carrier a Jos. Belanger, St- ' 

Romuald. 
Obligation. Ernest Fouquet JL Theoph. Carrier, Levis. 

— Edgar Champoux a Le College de Levis Lauzon. - 

— Albert Ruel a Davie Shipbuilding & Repairing Co, Lau- 
zon. 

Hypotheque, Xavier Joncas a Egide Malouin, Saint-Jean. 
Testament. Louis Dubois, Saint-Nicolas. 

— Mme Odilon Cadorette, Saint-Telesphore. 
Quittance S. Ruber & Co. a Ls..H. Lapierre, Levis. 

Israel Lafontaine a Aug. Fournier. Saint-Etienne. 
— ■ Ls.-Ed. Couture a Nap. Brochu, Levis. 

Frs. Chenard a Jos. Carrier, Notre-Dame de Charny. 

— No6 Frechette a Eusehe Frechette, Saint-NichOlas. 

— Adolphe Boilard a L. -Emile Roy. Saint.Lambert. 

L'ltlet 

Echange Frank Avoine a Thomas Bols, Sainte-Perpelue. 
Remere. Arthur Coulombe a Alf. Ouellet, Saint-Cyrille. 
Vente. L. Thibodeau a Treffle Bilodeau, Sainte-PerpStue. 
Convention, Michel Robichaud a Eug. Fortin, Sainte-Perpe- 

tue. 
Transport, Delvini Belanger a Odilon Ouellet. Saint -Pamphile. 



Declaration de deces, Thadee Caron re Jos. -A. Caron Saint 
Roch. 

Vente, Dom. Duval a Edm. Chouinard, Saint-Damase. 

Retrocession, Prosper Litalien a Fl. Chouinard, Saint-Pam. 
phile. 

.Main-levee, Municipality Sainte-Louise a L'Hon. Jos. -Ed. Ca- 
ron, Sainte-Louise. 

Quittance, Klorina Gamache a Ls.-M. Pelletier, Saint-Da- 
mase. 

— W. Robichaud a Ls..M. Pelletier, Saint-Damase. 

— Jos. Desjardins a Aurele Normand, Saint-Jean. 
Bail, Ths. Pelletier a Laurent Dube, Saint.Jean. 
Vente, Jos. Desjardins a Aurele Normand, Saint- Jean. 

— Dom. Robichaud a Ls.-M. Peletier, Sainte-Perpetu*. 

— Ls.-M. Peletier a Thade Caron, Saint-Aubert. 

— Henri Bourque a Jos. Tanguay, Sainte-Perpetue. 

— Mme Pierre Dussault a Amedee Dube, Sainte-Perp6tu«. 

— Ferd. Caron a Alph. Pelletier, Sainte-Perp§tue. 

— Germain Saint-Pierre a Ad61ard Rancourt, Sainte-Per- 
petue. 

Portneuf 
Vente, Eug. Lambert a Jos.-Theophile Delisle, Montauban. 
Quittance, Gedeon May rand a Arthur Mayrand. 
Cession, Anselme Drolet a Commission Scolaire Saint.Ray- 

mond, Gosford. 
Jugement, Nap. Boivin vs. A. Montgrain. 
Avis d'hypothfeque, Nap. Boivin a A. Montgrain, Ecureuila. 
Testament, Veuve Hilaire Vallee a Theode Vallee, Deschani- 

bault. 
Avis de deces, Thebde Valine, Deschambault. ■ 
Promesse de vente, Jos. Martin et al a J.-C. Bedard, Saint- 

Ubalde. 

— J. Martin & B.-H. Rompre a J.-C.-A. Bedard, Saint- 
Ubalde. 

— J. Martin et J..B. Denis a J.-C.-A. Bedard, Saint-Ubalde. 
Procuration, J.-B. Denis et H..A. Gagnon a B.-H. Rompre et 

J. Martin, Saint-Ubalde. 
Promesse de vente, Jos. Martin a J.-C.-A. Bedard et B.-H 

Rompre, Montauban. 
Cession, B.-H. Rompre a J.-C.-A. Bedard, Montauban. 




10 



LE PRIX COURANT. vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



Obligation, Eugene Savard a Mme Marie-Anne Bertrand, AL 

ton, Saint-Alban. 
Transport, Mme Josephine Paquin a Mm© Louise Gilbert. 
Testament Hercule Naud. 

.ration. Succession Hercule Naud au Registrator du 

Comte de Portneuf, Saint.Alban, Deschambault. 
Main-levee, Germain Bruno a Philippe Delisle. 
Quittance, Mme Veuve F.-X. Charette A Philippe Delisle. 

— Philippe Delisle a Alfred Thibault. 

Yente et C, Gouvemement P. Quebec a Donacona Paper Co., 

;nte-Jeanne. _ _ 

Accord, Gouvernement P. Quebec a Donacona Paper Co., 

MaHage'Tthanase Kivard a Helene Bhereur Saint-Raymond. 
Yente Johnny Lamothe a Jean Bedard, Gosford. 

— L -X. Brouard a Eugene Moisan, Colbert. 

— Jos.-Louis Pare a Raymond Pare. Saint-Raymond. 

— \djutor Lesage a Theore Naud, Saint -Raymond.- 

— Elzear Harvey a Jos. Paquet, Saint.Raymond. 
Rectification. P. Robitaille, Gaud.-F. Plamondon, Saint-Ray. 

mond. .. 

Mariage, Jos. Plamondon a Anne-Marie Cantin. 
Bordereau, Jos. Plamondon a Anne-Marie Cantin Gosford. 
Obligation, Jos.-A. Martel a Arthur Dion, Saint -Raymond. 
Quittance, Veuve' Come Beaupre a Pamphile Gauvm. 
Testament, Mme Jos. Alain a son epoux et al. 
Avis de deces, Jos. Alain, Saint-Raymond. 
Testament Mme P. Martela son epoux. 
\vi<= de deces, P. Martel, Saint-Raymond. 
Mariage. J. -Philippe Tessier a Anne-Marie Loranger. 
Vente, Corp. Mun. Notre.Dame des Anges a R. Feeny, 

gny. . 

— J -Rezaine Vallee a Raoul Guenette, Montauban. 
Obligation, Jos. Ouellette a H. Pare. Chavigny. 
Resiliation Louis Saint-Amant a Narcisse Baril, Montauban. 
Vente Adolphe Darveau a Philibert Bosse, Saint-Remi. 
Renon'ciation, Noel Granger a Onesime Gingras, Montauban. 
Quittance, J.-B. Darveau a F.-X. Auclair. 

Testament, Veuve Chs. Samson. 

Subrogation, J.-A. Metayer a Veuve J.-P. Tardivel. 

Main -levee, Eug. Delisle a E.-T. Parent. 

Servitude, Veuve Leon Hardy a North Shore P. Co.. Portneuf. 

— Samuel Germain a North .Shore P. Co., Portneuf. 

— Veuve Jos. Langlois a North Shore P. Co., Portneuf. 

— Veuve Elzear Marcotte a North Shore P. Co., Portneuf. 
Vente, James McLaughlin a Mark McLaughlin, Sainte.Cathe. 

rine et Saint-Gabriel de Valcartier. 
Avis, Cie Terrains Julien Ltee a Chs. Koenig, Saint-Augustm. 
Testament, Jacques Auger a Berthe-P. Amandine Auger. 
Avis de deces Berthe et Amandine Auger, Sainte-Catherine. 
Declaration, Le Percepteur du Revenu. Sainte-Catherine. 
Quittance, P..J. Plamondon a Jos. Beland. 
^- Marie-Louise Bornais a Honore Bornais. 
.— Le Pret Hypothecate a Suzanne Dean Genest. 

— Az.-D.-M. Bertrand a J.-B. Bornais et al. 
Renouvellement, Suzanne Dean .Genest. Saint.Raymond. 
Retrocession, Le Pret Hypothecate a Suzanne Dean Genest, 

S.iint-Raymond. 

Transport Arthur Drapeau a Mme Theodore Cantin, Saint- 
Raymond. 

Quittance, L. Julien a S. Chartier. 



Chavi. 



Vente, Ed. l'aquette A Azarie Paquette, Chavigny. 

— Honore Douville a Stephane Garneau, Alton. 
Obligation. Solfrid Gauthier a L.-P.-H. Grandbois, Saint-Ca. 

simir. 
Testament, Mme Ed. Grondines a son epoux. 
Avis de deces, Chs. Denis et uxor a Arthur Denis, Sainte- 

Jeanne. 
Obligation, Samuel Jacques a James T. Floyd, Ecureuils. 
Testament, Napoleon Larue a Marie Denis. 
Avis de deces Marie Denis, Sainte-Jeanne. 
Tutelle aux mineurs de Jos. -P. Denis. 
Quittance, J.-B. Dumas a Thomas Perron. 

Vente^ Bernard Marcotte a OnSsime Francoeur, Saint.Remi. 
Quittance, Victor Bedard a Raoul Gingras. 

— J.-B. Dubuc a Jos. Martel. 

Echange, Nap. Drolet a R. Gingras, Saint-Augustin. 
Obligation, Nap. Drolet a Zephirin Charland, Saint-Augustin. 
Testament, Damase Naud a son Spouse. 

Avis de deces, Mme Damase Naud, Saint.Alban et Descham- 
bault. 
Partage, Aldem Bronsard a Jeffre Bronsard, Saint-Remi. 
Vente. Romeo Simard a Jeffre Bronsard, Saint -R6mi. 

— Geo. Hamelin a B.-H. RomprS, Saint-Ubald. 
Obligation Francis Royer a Rerai Ouellette, Montauban. , 
Quittance, Ferdinand Petit a Adjutor Gingras. 

Timiscouata 

Vente, J. -Tel. Dube a Mme P.-E. Ouellet, Saint-Louis. 
Remere, Polyc. Pelletier a Alp. Hocquart. 
Transport, Mile M. Leonard a Irenee Marquis. 
Vente, Jos. Gaudreau a Luc Pelletier, Cabano. 

— Luc Pelletier a D'Auteuil Lber Co., Cabano. 
Obligation, Theo. Dionne a Vict. Dionne. Saint-Antonin. 
Vente, Eug. Breton es-qual a Wm. Caron, Viger. 

— H. Audette a Imperial Oil Co., Fraserville. 

— Ths. Dube a Ls. Dube, Cacouna. 
Retrocession, A. Belanger a Luc Morin, Armand. 
Obligation, L. Saindon a H.-J. Sirois, Cacouna. 

L' Islet 

Yente, J. -Ernest Thibault a Nap. Theberge. L'Islet. 

— Nap. Theberge a Paul Lamarre, Levis." 
Hypotheque, Jos. Belanger a Henri Simard, Saint-Jean. 
Vente, J. -Geo. Langelier a Manufacture de Meubles Ltee, 

Saint-Marcel. 
Remere, Saluste Cloutier a Alph. Jean. Saint-Pamphile. 
Donation, Gaspard Bois a Louis Bois, Saint.Jean. 
Obligation, Jos. Mercier a Valerie-A. Tessier, Saint-Cyrille. 
Remere, Alfred Lord a Alfred Ouellet, Sainte-Perpetue. 

— Frs. Robichaud a Ths. Caron, Sainte.Perpetue. 
Quittance, Chs. Avoine a Henri Bourque, Sainte-Perp6tue. 

— Emile Pelletier a Frs. Robichaud, Sainte-Perpetue. 

— Geo. Pelletier a Louis Pelletier, Sainte.Perpetue. 

— Amable Castonguay a Jos. Pelletier, Sainte-Louise. 

— Geo. Pelletier a Geo. Andre Marie, Sainte-Louise. 
Remere, Jos. Pelletier a Michel Ouellet. Saint.Damase. 
Vente, Saluste Robichaud a Auguste Lepage, Saint-Jean. 

— Aug. Pelletier a Adalbert Francoeur, Saint-Damase. 
Retrocession. Geo. Daigle a Raoul Daigle, Sainte-Perpetue. 
Yente, Laureat Saint-Pierre a Eugene Potvin, Sainte.Perpe- 
tue. 




AGENCES 

AGENCE8 

LAPORTE, MAR- 
VIN LIMITEE 

Eau de Vichy 

Admirable crown . .60" Btles. 8.00 c-a 

fc'eptune 60 " 8.60 " 

Limonade da Vichy 

£>a Savoureuse 60 Btles 11.00 c/s 

Eau Minerals Naturalla 
Ginger Ale at Soda Imported 
iinger Ale Trayder"s — 
.;/s 6 doz., chop. 1.20 doz. (Utge 

ou couronne) 

« doz., hi btl doi. 1.12% 



Club Soda Trayder's — 

doz., Splits, % btles — doz. 1.06 

6 doz., chop doi. 1.11 

Extrait da Mr.lt. 

Miller de Milwaukee, cs 2 doz. 4.25 c-s 
Brl. 8 doz. 18.20 Brl. 

Lagjr Beer 

Mlllear's High Life, Baril 10 
doz 16.00 Brl. 

Porter Anglaia de Guineas do«. 

Johnson & Co. c/s 4 doz. Btles S.20 

8 doz. % Btles.. .. 2.00 

Lire Anglaise de Bass doz. 

Johnson A Co. c/a 4 do*. Btles. 3.46 

c/s 4 doz. % Btls. 2.15 

c/s 10 doz. % Btls. 1.46 



Th6 du Japon 

Marque Victoria, c/s 80 lbs 25 lb. 

Thea Noira 

Marque Victoria, tins de SO & 50 lbs. 87 
Marque Princess, tins de 30 & 69 lbs. 84 



JELL-O 

The Dainty Dessert 



Fait en Canada 

Calsse assortle, contenant 4 douz.S3.60 

Citron 2 1.80 

Orange 2 1.80 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vendro.li 5 Janvier 1917 



li 



IL SE PEUT QUE VOS CLIENTS DEMANDENT DES ALLU- 
METTES SANS SPECIFIER CELLES D'EDDY 

Non pas par indifference, mais parce qu'ils s'attendent. naturellement, A ce q.ue vcms n'ayez que ces der- 
nieres — LES ALLUMETTES D'EDDY — en magasin. Si vous Stes bien avisos vous verrez a ce qu'ils 
ne BOient pas disappointed. 

LES ALLUMETTES D'EDDY SONT EN GRANDE FAVEUR DEPUIS 1851 ET 

CETTE FAVEUR AUGMENTE TOUJOURS 



Framboise 

Fraise 

Chocolat 

Peche 

Cerise 

Vanille 



1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 



Poids, caisse de 4 douz., 16 liv., calsse 
de 2 douz., 8 liv. 
Tarif de fret, 2© clause. 




Fait an Canada 

Calsse assortle, contenant 2 douz. 

Chocolat 

Vanille, 

Fraise 

Citron 



$2.60 
2.60 
2.60 
2.60 
2.60 

Sans essence 2.60 

Poids par calsse, 11 liv. Tarif de fret, 
2« classe. 




W. H. Escott Co., Limited, 




COURTIERS EN EPICERIES 
EN GROS 
AGENTS DE MANUFACTURES ET MARCHANDS A COMMISSION 



Representants de 

ACADIA SUGAR 

REFINING CO. 

WAGSTAFFE LIMITED 

THOS. J LIPTON 

VAN CAMP PRODUCTS CO ET AUTRES 



FONDEE EN 1907 
Etes-vous represents convenablemtnt et 
d'une fa^on satisfaisante dans 

VOUEST DU CANADA? 
ans la negative veuillez nous 
env yer un mot. Pef- 
et|ez-ncus de vous 

WINNIPEG REGINA- SASKATOON CALGARY EDMONTON "^Sj-ffifc ."'" 



Bureau Principal, 181-183 avenue Bannatyne, 
Winnipeg. 




Crystal 



DIAMOND 




Syrup 



En boites de deux livres 

Le meilleur sirop de canne sur le marche 

Essayez-le 



12 



LB PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 




W 







Organisez un plus grand com- 
merce de poisson pour 1917 

Lies aliments marins de qualite garantie sont la seule sorte a laquelle 
vous puissiez vous fier pour avoir des ventes importantes dans votre rayon 
de la poissonnerie. On peut etre sur de realiser de gros benefices en 
vendant la marque en laquelle le public a confiance. 

Les Aliments Marins 
MARQUE BRUNSWICK 

sont indiscutablement la sorte d 'aliments marins en laquelle on puisse avoir le plus confiance pour 
creer de bonnes et profitables ventes de poisson. Les commergants qui tiennent a la qualito, 
d'un bout da Canada a 1 'autre, ont fait l'essai de ces articles qui se vendent promptement et les 
considerent absolument comme les meilleurs qu'ils aient jamais eu en vente au point de vue des 
benefices. Vous pouvez comme eux realiser de plus gros benefices dans votre rayon de la pois- 
sonnerie en y mettant en evidence la Marque populaire Brunswick. 

Faites de 1917 une meilleure annee de vente du poisson dans votre magasin en ayant constamment 
un etalage de la Marque Brunswick. 

CONNORS BROS. Limited, Black's Harbor (N.B.) g 






LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 

Compagnie de Publication des marchands detaillants 

du Canada, Limitee, 

Telephone Est 1184 et Est 1185 MONTREAL 

Bureau de Montreal: 80 rue Saint-Denis. 

Montreal et Banlieue 



ABONNEMENT 



f M 

Is 



$2.50 
. 2.00 
20.00 



PAR AN 



Circulation fusionnee 



anada et Etats-Unis 
nion Postale, frs. . . 

LE RRIX COURANT 
Le Journal des Marchands detail- 
lants 
Liqueurs et Tabacs 
.Tissus et Nouveautes 



II n'est pas accepte d'abonnement pour moins d'une annee. 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse directement a 
nos bureaux, quinze jours au moins avant la date d'expiration 
I'abonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commencee est due en entier. 
■ L'abonnement ne cesse pas tant que les arrerages ne sont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable au pair a Montreal. 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre faits paya- 
bles a I'ordre du Prix Courant. 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit: 
" LE PRIX COURANT", Montreal. 



Fonde en 1887 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. 



-No 1 



L'Organisation dans les Entreprises de Demain 



Apres la guerre, nous chercherons a nous reorgani- 
se^ a pousser noire developpenient pour faire du Ca- 
nada tine nation prospere, maintes tentatives seront 
fades individuellement pour atteindre au sueces, nom- 
bre d 'entreprises seront lancees dans 1'espoir de reus- 
site et c'est pourquoi, pendant cette periode de prepa- 
ration que nous traversons, il est utile d 'examiner quels 
moyens pourront nous conduire au but que nous nous 
efforcerons d 'atteindre. 

Aceux <pie tentera l'arene de demain, nous vou- 
drions livrer quelques sujets a mediter concernant 1 'or- 
ganisation d'une entreprise moderne. 

Le sueces tient tout entier dans une entreprise uni- 
que, dictatoriale et par suite agissante, renseignee sur« 
tout a chaque instant pour pouvoir agir en connaissan- 
ee de cause. 

Pour cela le premier point a fixer dans une affaire, 
c'est d'abord un programme net, savoir ce que Ton 
vent faire exactement et ne plus en sortir. Ce pro- 
gramme, en outre doit etre simple: il faut cbercher a 
faire le moins possible de choses differentes si on veut 
les faire bien et bon niarche. Ceci parait extremement 
evident, mais en general on ne le fait pas. 

Combien de fabrieants attendent les commandes pour 
fabriquer au lieu de fabriquer d'abord pour vendre en- 
suite ! 

Apres avoir etabli une serie, ne pas la considerer 
corame definitive et aporter a la serie suivante des 
perfectionements reels. . 

D'ou la necessite d'un departement special organise 
pour les recherches, un laboratoire d'essais et de mesu- 
res. II est elementaire. lorsqu'on fabrique quelque 
chose, de chercher a faire mieux que le voisin. A notre 
epoque, le progres marche d'une facon vertigineus* 
vous ne pouvez pas envisager saus risque, d'eterniser 
une fabrication si parfaite vous apparaitrait-elle au- 
jourd'hui. L 'evolution et le determinisme experimen- 



tal sont le grand credo du chef d'industrie au XXe 
siecle. Soyez en eveil constamment sur tout ce qui 
pent se faire de mieux, renouvelez, amortissez votre 
outillage, prevoyez dans ce but la depense reguliere 
statutaire d'une partie de vos benefices. 

Du cote de I 'exploitation, il y a deux directives es- 
sentielles a observer. D'abord la connaissance exacte 
des prix de revient et du mouvement des marchandi- 
ses a partir du moment ou elles rentrent brutes a l'u- 
sine pour aller finies au magasin. Ensuite la connais- 
sance psychologique des hommes et des justes moyens 
de remuneration de leur travail. 

L'industrie moderne doit s'enfoneer dans la tete eet 
axiome de lord Kelim: un phenomene n'est bien connu 
que lorsqu'il pent s'exprimer en chiffres. II est verita- 
blement profond, et nous voudrions le voir affiche dajis 
tous les bureaux. 

Ainsi dans l'usine moderne, la clef de voute est le 
eomptable. Cela vous parait sans doute bizarre, mais 
aussi bien ne faut-il pas eonfondre eomptable avec te- 
neur de livres. Jusqu'ici on ne voit guere que des te- 
ueurs de livres. Or il faut comptabiliser aon seulemeni 
les frais, mais il faut comptabiliser tous les faeteurs de 
la fabrication. II est possible est il est necessaire dans 
toute entreprise, d'arriver a condenser sous forme de 
graphiques faciles a parcourir chaque jour, d'un sim- 
ple coup d'oeil, tous les points essentiels d'une exploita- 
tion au triple point de vue financier, technique et ad- 
ministratis 

La seconde question, l'art de conduire les hommes, 
est evidemment plus delicate. Tout le monde ne pos- 
sede pas le doigte necessaire en pareille matiere. 

Determinisme experimental 

Les sciences physiques, dites exaetes. ont acquis droit 
de cite: la substitution du rationnel au mystique, la 



»»o#»»»»4> »»♦♦»»♦«•« »»♦♦»<>♦»»»»« ♦♦♦»»» 



VOS CLIENTS LE CONNAISSENT COMME ETANT 



TAB AC 



'%<mthme£lem£4it ^tyru ^ * ^^, b 



o 

o 

\\ VENDU PAR VOTRE MARCHAND EN GROS 



A CHIQUER 



►♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦^ »»»»^» »♦»»»♦ 



14 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



croyaiice an determinisme, c'est-a-dire les lois hnmua- 
bles produisant teujours les memes effets, constitue de 
plus en plus la religion des temps modernes. 

Les sciences speculatives ne sont pus aussi avaucees; 
tel qui hausserait les epaules devant un nouvel alelii- 
misjle, uu iuventeur du mouvement perpetue! ou unpro- 
phetc se flattant d'arreter le cours des astres, admet- 
ua paifs?tement des absurdites tout ans&i enormes 
dans le domaine eeonomique, poiir ne considerer que 
eelui qui nous interesse ici. 

La croyance au determinisme ne doit pas se limiter 
au physique: elle s'etend au moral. L 'experience de- 
montre qu'il existe aussi des lois nature! les inevita- 
bles regissant l'univers abstrait comme l'univers ma- 
teriel ; mais leur mesure en est plus delicate que celle 
des pressions ou des vitesses, et cela suffirait a expli- 
quer qu'elles soient moins evidentes pour nous. 

1 He de ces, lois est que l'bomme est avide de jouis- 
sanees, et que pour les acquerir il est pret aux plus ru- 
des efforts; une. autre, que toutes les fois que deux 
homines faisant commerce ensemble doublent chacun 
leur production, leur jouissance, ou pour parler le lan- 
gage usuel, leur richesse, est doublee, puisqu'ils ont- 
deux fois plus de choses a echanger. . 

La production, base de la richesse, est un axiome 
qui n'a pas encore emerge des prejuges, et pourtant on 
peut expliquer par lui, de facon simple, la plupart les 
nialentendus sociaux. 

La loi de productivite met en lumiere la cause des 
couflits du travail. 

Toute la politique ouvriere est basee sur la limita- 
tion de la production et l'illimitation des salaires; tou- 
te la politique patronale en est la contre-partie exacte ; 
d'ou heurt. qui atteint de nos jours un summum d'a- 
cuite. 

C'est que chacun, patron comme ouvrier, ne voit que 
le profit immediat, sans se soucier de 1 'incidence sur 
la richesse de tous occasionnee par la loi de producti- 
vite; pourtant le salaire n'est qu'une valeur relative, 
puisque 1 'argent est un simple moyen d'echange per- 
mettant de se. procurer la necessite et le superflu. En 
fait, on constate que le taux nominal du salaire a cru 
dierement avec le temps; mais qui oserait affirmer 
one le sort des nuvriers, a part peut-etre quelques clas- 
privilegiees, s'est ameliore dans la meme propor- 
tion? 

tte observation seule montrerait que la production 
est bien la loi qui regit la richesse, ou si 1'xra veut le 
bien-etre dc chacun ; la douloureuse experience a la- 
qnelle nous soumet la guerre, a rendu cette influence 
tangible a tons: la production limitee faute de travail- 
leurs, le cours des denrees s'est accru brusquement, 
alors que les salaires restaient stationnaires. Et l'on 
a eu "la vie chere". 



plicable aux societes civilisees dont la production est 
subdivisee et specialisee a l'infini: la capacite d 'ab- 
sorption d'un groupement est illimitee et cela parce que 
le desir de jouissance de chacun de ses membres est 
lui-meme sans limite. 

La condition evidente est de maintenir 1 'equilibre en- 
tre la production et la consommation, c'est-a-dire d'a- 
gir progressivement. Toutes les convulsions, parfois 
sanglantes, enregistrees par l'Histoire, et imputees a 
la surproduction, n'ont eu d 'autre cause que 1 'inobser- 
vance de cette condition; en fait, il n'y a jamais eu 
tant de voitures sur la route que depuis que les che- 
mins de fer, jamais tant d'ouvriers en textile que de- 
puis 1 'invention de Jacquard, etc., mais il a fallu le 
temps. 

L'industriel soucieux d'eviter les crises devra tenir 
compte de ce theoreme; s'il met sur le marche des mil- 
lions d'objets manufactures a un prix qui n'en permet 
pas 1' absorption, par la masse, il court a une calamite 
certaine, meme s'il fait, comme il le prevoyait, de gros 
benefices au debut. 

II faut detruire rignorance eeonomique 

Ainsi l'ignorance eeonomique de ses interets verita- 
hles, qui chez les gens intelligents s'appelle incompe- 
tence, se rencontre souvent chez le patron et peut-on di- 
re tou jours chez 1 'ouvrier. 
Le travailleur du XXe siecle est generalement instruit ; 
avec 1 'instruction lui est venue la perception de sa di- 
unite civique. 

Mais ce reflexe instinctif et juste s'est deelanche 
trop tot. favorise, du reste, par des utopies souvent in- 
teressees. Tl a precede 1 'initiation eeonomique, alors 
qu'il aurait du la suivre. 

L'independance politique n'csl rien, sans 1'indepen- 
dance eeonomique; l'hommc ne vit pas que de pain, 
c'est entendu, mais il vit encore bien moins de belles 
paroles, si sonores soient-elles. 

L'enseignement eeonomique n 'existe pas a l'ecole 
primaire; c'est une laeune regrettable. 

Salaire et repartition des benefices 

Quand l'ouvrier sera teinte d'economie, les conflits 
du travail seront bien pres de disparaitre. II subsistera 
neanmoins la veritable et seule difficulty du probleme, 
e'est-a-dire le partage entre collaborateurs de benefi- 
ces realises en commun. 

Cette difficulty ne semble pas insoluble entre gens 
raisonnables parlant la meme langue; on a trouve des 
solutions pour le probleme, analogue des conflits entre 
producteurs et consommateurs. 



La consommation est illimitee 

Sans la consommation toutefois, la production n'est 
rien; eeci esl exprime dans l'enonce de la loi portant 
que deux hommes faisant commerce ensemble doivent 
doubler "chacun" leur production s'ils veulent etre 
"chacun" deux fois plus riches. II ne sett a rien de 
produire deux fois plus, si le voisin ne produit pas lui 
aussi deux fois plus d'objets a echanger par le truche- 
ment de la monnaie. 

II y aura toujouis des avares et des faineants, mais 
dans 1 'ensemble on peut enoncer une troisieme loi ap- 



L' element psychologique 

Une fois acquis ces principes generarix, l'art de din- 
ger se reduit a bien peu de chose qu'on peut resumer 
en deux mots: avoir du tact et de l'esprit de methode. 

L 'element personnel est tout dans l'art de conduire. 

Une de ces lois naturelles, dont nous parlions tout a 
1 'heure, veut, contrairement aux assertions des uto- 
pistes, que 1'inegalite soit la regie dans la nature. Tous 
les efforts, violents ou litteraires, anarchie ou rhetori- 
que, "rien ne prevaudra contre ce determinant aussi im- 
muable que la gravitation. 



Vol. XXX— No 1 



LB PRIX COUKANT, vendredi 5 Janvier 1917 



15 



On peut ebranler les fondations d'une societe, en 
changer la forme meine : apres quelques oscillations, 
l'equilibre se retablit, base sur la preponderance de 
1 'intelligence, qu'elle se manifest e sous one forme bon- 
ne mi mauvaise. 

II y a i'u et il y aura toujours des esprits superieurs 
et des esprits iuferieurs. separes par une infinite de 
gradations. Le seul grand progres de l'humanite a ete 
de rendre l'enseignement accessible a tons et par la de 
permettre aux espril superieurs de se manifester, si 
bumble tut lenr origine. 

Done il faut savoir prendre Les gens; avoir la manie- 
i'e qui sied a eliai'iin vaut infiniiiient niieux que la ma- 
niere forte iinivorscllc, chere a beaueoup de chefs. 

Savoir s'entourer de competences et les mettre cba- 
eune a la place ou elles peuvent le mieux s'affirmer esl 
la inoite de la besogne : l'autre moitie consiste a tra- 
cer a chacune ses attributions elaires et nettes, el dans 
les limites de ces attributions donner carte blanche et 
pleine initiative. Un statu! ecrit est une excellente 

(diose. 

Paire confiance el ne juger les gens que. sur les resul- 
tats; encourager quand ce'ux-ci sont bons; eliminer 
quand ils sont mauvais. Ne jamais rudoyer pour fina- 
lement ceder, etre au contraire courtois, mais ferine. 

Ne pas oublier qu'un grain de sable provnque 1 'arret 
dvs plus admirables machines, et que si personne n'est 
indispensable, |)ersonen n'est negligeable. 

Se rappeler enfin que tons ces axiomes n'ont de va- 
leur que s'ils sont mis en action, ee qu'on oublie trop 
facilement chez nous, on I 'execution suit rarement le 
verbe. Et ils ne peuvent etre mis en action que s'il ex- 
iste une volonte agissante, unique et responsable. 

11 est remarquable, en effet, que la plupart des 
grandes entreprises dont s'enorgueillit l'Histoire de 
l'industrie sont l'oeuvre d'un seul cerveau. 



FAUSSE INFORMATION 



Parlanl des Profits de Guerre, le World de Toronto 
fait les remarques suivantes : 
"La grande masse dd peuple est plus pauvre depuis 

le commencement de la guerre par suite del 'augmenta- 
tion des prix. Les intermediaires et les commercants 
qui empocbent la difference des prix ne sont pas les 
types les plus nobles du pays au.iourd'bui." 

Pourquoi ces saletes superflues et injustifiables. La 
grande masse des gens qui sont plus pauvres depnis 
que la guerre est commenced eomprend presque tons les 
intermediaires et commercants dont le World parle si 
inconsiderement. Tl faut toujours dans de telles cir- 
constances une tete de turc et les marebands de detail 
et de gros ont ete clioisis pour jouer ce role par presque 
tous les journaux du pays. Ces mouleurs d 'opinion 
publique ont bien fait leur moule. ils ont laisse le pu- 
blic considerer les commercants comme des pirates 
sans conscience. Que toutes leurs accusations aient 
ete sans fondement. basees sur l'ignoranee des faits, 
eela ne fait pas de doute. Dans aueun des cas d 'accu- 
sations portees par les journaux (Tans toutes les parties 
du pays, il n'a ete fait une preuve sensee basee sur des 
faits. 

En meme temps que ledit entrefilet paraissait dans 
le World le docteurs Hastings faisait rapport au Bu- 
reau de Controle du resultal de ses investigations rela- 
tives aux approvisionnements d'articles de premiere ne- 

cessite detenus par les marchands de Toronto. Ce rap- 



port declare sans fondement les noml 
tions qui ont ete faites dans la presse sur Les d 
tions iujiistil'iecs de produits alimentaires el sur li a pro- 
fits exorbitants. Meme chose pour les pommes de 
terre. A ce dernier sujet, le Dr Hastings dit: ' 
slocks de pommes de terre detenus a Toronto onl 
sujet s a L'enquete et ne sont pas exc le- profit net 

du marcliand de pommes de terre en gros variant de 
7.6 a 18. pour cent. La situation des oignons a ''!>' ju- 
gee dans le meme sens. 

On avait aussi pretendu que les marchdnds de Lail 
avaienl arrange une combinaison pour garder le prix 
du la it a un taux eleve. Le rapport du Dr Hastings 
dit a ce propos: "I^e profit net pour dix laitiers. sur le 
laii vendu en boutcilles etait. de 5.79 pour 100. ee pour- 
eentage 6tan1 encore moindre pour les lots importants 
Livres a des prix speciaux. Est-ee la. un profil exorbi- 
tant? Les approvisionnements de viande furent consi- 
dered comme importants. mais non excessifs, le nombre 
des detenteurs rendant impossible une entente sur une 
base definie de profit. 

Ce rapport vient en contradiction directe avec les al- 
legations de certaine presse quotidienne dont les alle- 
gations sont de nature a causer beaueoup de prejudice 
1111 marcliand et il met en evidence la mauvaise source 
d 'information ou puisent certains journaux. 



NOUVELLES ET INFORMATIONS 



Quelques faits interessants sont mis en lnmiere dans 
le Bulletin sur le . sirop d'erable du Departement du 
enu de l'intlrieur. 

Sur 209 ecbantillons examines par 1'analyste du gou- 
vernement. 162 furent reconnus eonformes aux exi- 
gences de la loi regissant la vente du sirop d'erable. 
Six ecbantillons frisaient de si pres les exigences, one 
quoiqu'ils ne fussent pas tout a fait eonformes a la 
loi. ils furent eependant consideres comme purs. La 
balance, soit 41 echantillons furent declares adulteres. 
La principale adulteration fut 1 'introduction de sirop 
de sucre de eanne. Tl est a noter que pre«ane tons les 
produits reconnus adulteres provenaient de cerfain.S 
manufacturicrs. La ou le sirop fut. recn direetement 
du producteur, on le trouva absolument pur. 



* * » 



M. Robert Wallace, qui dermis nombre d'annee<? 
etait gerant et seeretaire-tre«orier de la Battle Creek 
Toasted Corn Flake Company . de London Out., a don- 
ne sa demission. M. Wallace etait eerant de eetto rn- 
t reprise" depuis 1906. et il a pu. dans cette position, 
s'attirer de nombreuses amities qui. a ITieure pre«en- 
te lui soubaitent- bon sneecs dans tonte nouvelle entre- 
nrise. M. Wallace aura pour suecessour M. R K Me- 
Tntosb. qui a des relations tres etendues avec le com- 
merce de detail du Dominion. 



TARIFS D'HIVER POUR LES TOURISTES 



Des tarifs speeiaux sont maintenant en vigueur pour 
aller aux endroits favoris de la Floride. de la George 
<le la Caroline du Nord. de la Caroline du Sud. de la 
Louisiane et autres etats du sud. ainsi qu'aux Bermu- 
des et aux Antilles. Limite de retonr. 31 mai 1917. 
Pour billets places reservees et toul repscignement. 
s'adresser a M.-O. Dafoe. 122 rue Saint-Jacques. Mont 
real. 



16 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



LE BILAN DU CANADA EN 1916 



En autant que le commerce esl un indice de l'etat 
d'un pays, on peul dire, sans crainte, quo le Canada a 
ete prospere en 1916. Pour les douze mois qui se sont 
termines en novembre, le commerce canadien a monte 

$1,817,908,945, en comparaison de $1,033,991,872. en 
1915. 

II a done, par la. accuse une augmentation de $775,- 

N 017.1 73. Los importations, pour lee douze mois. se to- 

taliserent a $744,403,345, soit une augmentation sur la 

periode correspond ante de $309,153,379. Les export a- 

tions, de leur cote, so chiffrerent a $1,073,505,600. 

lugmentation en cola fut de $474,863,094. 

An cours de la memo periode, le Dominion vendit 

pour $474,863,094 de plus qu'il n'acheta. Les droits 

percus furent de $136,159,221. comparativement aux 

.iilS. 645 de la periode correspondante precedento 

soit une augmentation de $48,540,566. 

Dans 1 'intervalle, cependant, le pays a encouru de 
lourdes obligations, par suite de sa partioipation a la 
guerre. La dette nette du Dominion, au oommenoo- 
ment de la guerre, se montait a environ $330 000.000. 
A la fin de novembre. Pan dernier, elle avait monte a 
$501,668,167. et a la memo epoquc, cette annee. a $706.- 
128,082. 

Le Canada a depense. en frais de guerre, au eours 
des premiers huit mois de la presente annee Fiscale, la 
somme de $140 527.530. et on estime que $300,000,000 
au moins seront depeuses aux memos fins, dans 1 'annee 
fiscaule courante. La dette nette du nays se trouvera, 
des lors a avoir rejoint presque le billion. 

Sous le rauport des revenus, la situation se nreson- 
te eomme suit: Ponr les premiers huit mois de l'annee 
fiscale, il tomba dans le tresor une somme de $144,912.- 
573. soit une augmentation de $40,000,000 snr 1915. 
De cette augmentation les douanes se partaserent $26,- 
000.000. lesaccises. $2 000 000. les postes $1.000000. les 
travaux publics. $4,000,000 et les autres divers depar- 
tements $6,000,000. 



LE COMMERCE AMERICAIN 



Depnis le commencement de la guerre. b :, s Etats-TTnis 
ont ixiiorte et impdrte pour une valeur de nrfca de $8 - 
000 000.000 de marchjandises. Jamais le ebiffre d'af- 
faires d'une nation ri'a atteint un ebiffre aussi stupe- 
fiant. 

Plus des deux-tiers de ee ebiffre sont des exnorta- 
tions. ee qui laisse une balance favorable (le commerce 
de plus de trots milliards. 

Les exportations n'ont pas atteinl eneore leur ma- 
ximum, aunourd'hui. L 'augmentation a ete oonside- 
rable depuis deux annees et surtout dermis ^'"\i^ mois. 

Plus d'un demi-milliard de tnarchandises a ete ex- 
pedie dnrant les Verniers trente jours. - $17 000 000 
par jour. Les importations cependant ont decline de- 
puis le mois de jnillot on elles avaienl atteinl $245.- 
000 000. Les importations de novembre on1 <'t<' de 
!.288,05. 



PUTTS SAINT-CATHARINES 



Saint-Catharines consultez votre "Encyclopedia Bri- 
tannica". Ces eaux accomplissent des merveilles dans 
les cas de rhumatisme et reconstituent le syst&me 4pui- 
se en un espace de temps remarquablement court. 
Saint-Catharines est situee sur la ligne principale du 
chemin de fer du Grand-Tronc. Des informations 
completes seront fournies sur demande adressee a M. 
O. Dafoe, 122 rue Saint-Jacques, Montreal. 



LE BLE ET L EXPORTATION 



II est entendu qu'il faut un pretexte a la hausse ex- 
orbitante dans les prix des denrees alimentaires ; ce 
pretexte, pour le ble, est l'exportation. Si les prix de 
la farine et du pain ont augmente notablement, cette 
annee, compares a ceux de l'annee deeniere, c'est parce 
que nous sommes obliged de nourrir, en Europe, des 
millions de soldats qui n'en produisent pas. 

Voyons done si les chiffres officiels de notre expor- 
tation en Europe justifient eette pretention, quant au 
ble. 

En 1915, nous avions exporte 34,319,628 boisseaux de 
ce grain; l'exportation de 1916 s'est elevee a 34.668,- 
656 boisseaux, soit a 349,028 boisseaux de plus, seule- 
ment, que l'annee derniere. Cette legere augmenta- 
tion, assurement, ne peut etre une excuse a la hausse 
insensee dans le prix du ble et de la farine, cette an- 
nee. 

Mais on objectera que la moisson. en .1916, n'a pas 
ete aussi abondante qu'en 1915 et 1914. A cela nous re- 
pondrons, pour 1915. que, tout calcul fait, nous aurions 
pu, apres avoir soustrait du ebiffre de la recolte la 
provision nationale, expedier en Europe plus du double 
de ee que nous avons exporte. II en serai't de memo, 
toute proportion gardee, pour 1916. 

L'annee 1914, sur laquelle, surtout, on se base pour 
crier a la disette de la farine. eette annee, fut un an- 
nee de "record", pour la production du ble : mais elle 
fut, aussi. uh "record" pour l'exportation. puisque, en 
eette annee-la, nous avons expedie en Europe 60,618,- 
$57 boisseaux de ble, soit pres du double de 1915 et de 
1916. 

II faut done chercher ailleurs la cause de la hausse 
deraisonnable dans les prix du ble. de la farine et du 
pain, et eonvenir que le nial vient surtout de la specu- 
lation effreriee, de la manipulation, aux Bourses de 
"Winnipeg et de Chicago. 



LES ELECTIONS CHEZ LES DETAILLANTS DE 
LIQUEURS DE MONTREAL 



Les mervoillonsos propriety's curatives do lenrs eaux 
out rendu ces sources minerales celebres. Si vous n'a- 
vez pas encore entendu parler du celebre puits de 



Jendi 4 Janvier les detaillants de liqueurs ont tenu 
b in' assembled annuelle et ont procede" au renonvelle- 
nn'iit de bureau avee les resultats suivants: 

President. M. Georges Payette; vice-president. M. 
Cyrias Gauthier; secretaire. M. L.-A. Lapointe; treso- 
rier. M. Victor Bougie. 

Presidents bonoraires (anciens presidents actifs) : 
AIM. Andrew Dawes. L. A. Wilson,, Amedee Blondin. 
Victor Lemay, J.-A. Tanguay. 

Directeurs: AIM. Victor Lemay, T.-B. Brais, G.-A.-A. 
Belanger, Alfred Labrecque. TLA. Lacasse. M. G. Mur- 
phy. . 

Aviseurs: MM. IT. -A. Ekers. ('lenient Rolnllard. A1 
P.P., TT. Laporte, le senateur J. AT. Wilson J,-Bte [)ra- 
P , an. Joseph Beaubien et M. E. Dairs. 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vendredi. 5 Janvier 1917 



17 



LES ARTICLES QUI EXIGENT DES TIMBRES DE 
GUERRE 



II y a eu souvent parmi les niarchands, mauvaise in- 
terpretation on ce qui concerne la taxe do guerre et les 
articles (|U ; y sont soumis. II a ete porte a notre at- 
tention dans plusieurs cas que des niarchands pla- 
caient des timbres sur les extraits de viande et sur les 
bouteilles de "grape juice". Or, dans aucun de ces 
deux cas la taxe de guerre n'etait imposable. 

Les articles soumis a l'impot du timbre de guerre 
sont : 

Les medecines patentees ou propriete de quelqu'un. 
Ceci comprend selon la loi : "Les pilules, les poudres, 
les teintures, les tablettes ou losanges. les sirops, les 
cordiaux, les bitters, les medecines anodines, l£s toni- 
ques, les sulfates de chaux, les liniments, les onguents, 
les pates, les pastilles, les eaux (sauf les eaux minera- 
les dans leur 6tat aaturel, ou earbonise"es), les essen- 
ces, It's huiles et toutes autres preparations ou compo- 
sitions medieinaleSj en bouteilles on en paquets pretes 
pour la vente et pour lesquelles le fabricant ou le pre- 
parateur a ou pretend avoir une formule ou un secret 
ou mi art oculte pour leur preparation, ou pretend 
avoir mi droit ou titre exclusif a leur fabrication ou 
preparation, ou qui sont preparees on faites en vertu de 
eertaines lettres patent.es ou qui sont designees par une 
marque de commerce, on qui. si preparees selon une 
formule publiee ou non publiee sont recommandees au 
public par les fabricants ou les proprietaries comme 
remedes ou specifiques contre la maladie ou affec- 
tion, que ce soit pour le corps liumain ou animal, mais 
ne comprennent pas une preparation medicale ou com- 
position reconnue par la Pharmacopee anglaise ou 
americairie ou le code fraiKjais. comme officielle. 

"La parfumerie. — Les parfums alcoolises et non- 
alcoolises et les extraits de parfums. lotions, bay-rum, 
eaux de cologne et de lavende, huiles a cheveux. pou- 
dres el eaux dentifrices et autres. pommades et toutes 
autres preparations employees pour les cheveux, la 
bouche ou la peau. 

"Les vins de raisin non-mousseux. ou champagnes ou 
vins mousseux. " 

Telle est la liste complete des articles en bou- 
teilles ou en paquets qui exigent le timbre de guerre 
du gouvernemeht. Tout article ne se rangeant pas 
dans ces categories n'y est pas soumis. 

Les timbres a apposer sont : — 

Pour les medecines patentees ou propriete de quel- 
qu'un ou la parfumerie.. — Pour toute bouteille ou pa- 
quet de la valeur de 25c — un centin et un centin ad- 
ditional pour ehaque valeur additionnelle de 25c ou 
fraction de 25c. 

Pour les vins. — Une chopine ou moins. — 3 cen- 
tins; moins d'une pinte mais plus d'une chopine — 5 
centins. Pour ehaque pinte ou pinte additionnelle ou 
fraction. 5 centins. Pour le champagne, par chopine — 
13 centins: pour plus qu'une chopine. mais moins qu 'li- 
ne pinte — 25 centins. Ving-cinq centins pour eha- 
que pinte ou fraction additionnelle. 



LA VILLE BALNEAIRE D'AMERIQUE 



maladies. Les hotels de Mount Clemens, ouverts ton 
te 1'annee, sont modernes et de premier ordre et lei 
tarifs sont raisonnables. La meilleure maniere de se 
rendre a Mount Clemens est de prendre le cheinin de 
fer du Grand-Tronc. Service de trains splendide. Pour 
renseignements complets, s'adresser a. M.-O. Dafoe, 122 
rue Saint-Jacques, Montreal. 



A PROPOS DU COUT DE LA VIE 



Le nom de "Mount Clemens" (Mich.)" est familier 
dans toute 1'Amerique et eonnu en Europe. Sos sour- 
ces minerales ont soulag6 un grand nombre de person- 
nes souffrant de rhumatisme, de nevralgie et d 'autres 



On a beaucoup dit, le plus souvent a tort el sans 
fondement, sur les marchandises accaparees et les pro- 
fits deinesures. taut au Canada qu'aux Etats-1 'ins. Un 
des passe-temps favoris des agitateurs publics esl de 
pretendre que lc producteur ne recoit qu'une tr£s pe- 
tite partie de 1 'argent du eonsommateur, alors que les 
intermedia ires en recoivent la plus grosse part. II est 
incontestable qu'il y ait de ties grbs frais attaches aux 
fonctions de distribution, mais les enqueues qui ont 
ete faites par les experts d^montrent que les preten- 
tions des agitateurs publics ne sont pas confirmees par 
les fails. Pendant la. semaine passee. le Coiiiite d'en- 
quete Wicks de la Legislature de l'Etat de New- York 
a fait analyser par ses comptables les livres des grosses 
laiteries telles que Bordens, Sheffield-Farms-Slawson- 
Deeker Co.. Alexander Campbell Mills Co., Mutual-Mc- 
Dermott et Clover Farms et a etabli les faits suivants 
en ce qui concerne le cofit du lait : — 

Pave au producteur 3.797c 

Transport a la campagne 297c 

Transport a la ville 294c 

Pasteurisation 370c 

Embouteillage 241c 

Livraison 2.384c 

Fret 934c 

Administration et publicity 319c 

Total 8.636c 

Profit par pinte 364c 

Prix de detail 9.000c 

Deux autres experts, MM. P>. L. Hibbard et Asher 
ETobson viennent de publier un bulletin donnant le re- 
sultat d'une enquSte sur 1'industrie du beurre, con- 
duite daUs le Wisconsin. Les euqiietonrs ont pris leurs 
renseignements dans les creameries du Wisconsin et sur 
le marche de Chicago. Voiei le resultat de cette en- 
quete sur la repartition du prix d 'achat du eonsomma- 
teur : 

PC. 

Permier 67.7 

C; mionnage 4.3 

( 'remerie 6.7 

Chemin de fer 2.3 

Emmagasinage -5 

Retrceissement -7 

Receveur, marehand de pros et eommissionnai- 

• re • 5.0 

Mise en paquets 2.9 

Detaillant " 

Total 100.0 

Coniine on le v,,it. les marchands sont loin d 'avoir un 
profit excessif. 



13 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



+ * 

I Le Marche de 1' Alimentation % 



AVIS 

Lea i nix Que nous donnons ici sont 
ceux <lu jeudi -l Janvier 1917. obtenua 
quelques heures avant l'impression de 
ce journal. 

GRAINS ET FARINES 

MARCHE DE CHICAGO 

A terme: 

Ouver- Ferme- 

ture Haut Bas ture 

Ble— 
Mai. .. .$1.75% $1.81% $1.75% $1.79% 
.lull. . . . 1.43 ' 1.47% 1-43 1.46% 

Ma i 
Mai . . • -93% 95% .93% .94% 
Juil 93 -94% .93 .94 

Avoine — 
Mai . . . .54% .55% .54% .55% 

Juil 51% .52% -51% -57% 

it ions au comptant: — 

Ble -No 2 rouge, nominal; No 3 rou- 
ge $1.82 a $1.85; No 2 dur, $1.8,7% a 
',; No 3 dur $1.84% & $1.85%. 

Mais -No 2 jaune, 93%c a 94%c; No 
4 jaune, 91c a 92%c; No 4 blanc, 91c a 
92%c. 

Avoine- -No 3 blanche, 53%c & 51%c; 
standard, 54c a, 55c. 

Seigle — No 2, nominal; No 3, $1.35. 
—95c a $1.25. 

Graine de mil— $3.50 & $5.50. • 

Graine de trefle— $12 a $17. 

MARCHE DE MONTREAL 
CEREALE8 

Ble No 1 Northern $2.00 

_ 2 1.97 

— 3 190 

_ 4 ■ 1.82 

Avoine No 1 C.W 0.75 

— No 2 C.W 0.71 

— ■ No 3 C.W 0.69 

— No 1 extra pour le be- 

tail 0.69 

— No 1 — — 0.68 
Xo 2 — — 0.67 

Avuine No 2 Blanche 0.67 

No 3 0.66 

Jaune N 3 1.13 

Orge du Manitoba 1.00 

LE MARCHE DE LA FARINE 

Fortes a boulanger 

Bakers Special 2 sacs $9.10 

Manitoba S.B 8.60 

Keetawba 9.30 

Montcalm 8.80 

Medora 9.30 

Patentei du Printemps: 

Royal Household 2 sacs $9.'80 

Five Roses 9.80 

Glenora 9.30 

Hurona a Patisserie . . . 9.80 

Harvest Queen 9.30 

Patontes d'Hiver: 

Hurona (a patisserie) , 2 sacs $9.80 
Farine de ble-d'Inde blanc 

pour boulanger . . . . 6.60 

pour ergrals. B.JO 

Farine d'avoine: 
A.volne roulee, sacs de 90 

liv 0.00 $3.50 

baril 0.00 7.00 



ISSUS DE BLE 

Son, au char, tonne $32.00 

Grue, 35.00 

Middlings d'Ontario, au 

char, tonne 38.00 40.00 

Moulee pure, au char . 45.00 48.00 
Moulee melangee 43.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Foin No 1 18.00 13.50 

No 2 13.00 

No 3 : . . 11.60 

Foin et trefle 10.60 

FROMAGE — BEURRE — OEUFS 

Montreal 

Fromago colore de 

l'Ouest, le meilleur ... . 0.25% 0.25%- 
r blanc 0.25 0.25% 

blanc de l'Est 0.24 0.24% 

colore de l'Est 0.24% 0.24% 

Oka 0.00 0.35 

Beurre de cremerie d'au- 

tomne, le meilleur . . 0.43 0.43% 
Beurre de cremerie d'au- 

tomne, bonne qualite . 0.42% 0.42% 

■- d'hiver 0.42 0.42% 

de ferme .. .. 0.37% 0.38 

Ire qualite . . . 0.38% 0.39 

Dernieres ventes de la Soclete Co- 
operativc-Agricole des Fromagers du 

Quebec: — 

Fromage blanc No 1 23 13-16 

No 2 23% 

No 3 0.23 

colore No 1 0.00 

No 2 0.00 

No 3 0.00 

Beurre de cremerie d'hiver, 

Ire qualite .. 0.40 

bon 0.38% 

pasteurise 0.00 

Oeufs strictement frais 0.70 

frais 0.60 

choisis No 1 . 0.44 

mires 0.40 

No 2 0.36 

FROMAGES IMPORTES 

Le fromage de Roquefort se vend 65c 
la livre. Tres rare. 
Gruyere, tres rare. 

MIEL 

Miel blanc No i en ga- 
teaux 0.15 0.15% 

brun No 1 0.12% 0.13 

coule en chaudiere de 30 lbs: 

Blanc, la livre 0.12% 0.13 

Brun, la livre 0.10% 0.11 

Miel de sarrasin 0.09 0.10 

PRODUITS DE LA CAMPAGNE 

Prodults de l'erab'e. — On cote les prix 
sulvants: 
Pur sirop d'erable, hottSB 

lbs 0.95 0.97% 

de 10 lbs 1.07% 1.10 

de 18 lbs 1.26 1.30 



cholx extra 1.40 1.60 

Sucre d'erable, la liv 0.15 0.16 

Fevea. — On coto les prlx sulvants: 

Choisies a la main, lotu de 

char 6.75 7.00 

3 lbs. pickers 0.00 6.50 

5 0.00 6.25 

7 ■ 0.00 6.00 

POMMES DE TERRE 

Montagnes Vertes, en gros, le 

sac 1.75 2.15 

De Quebec, en gros, le sac 1.65 1.90 

GAZOLINE 

Le gallon 0.27% 

MARCHE A PROVISION 

Pores vivants, lots de choix, $13.25 
a $13.50 les 100 liv., peses hors chars; 
pores appretes fraichement tues des' 
abattoirs, $19.00 a $19.50 les 100 liv., 
jambons,' 8 a 10 liv., 25c la liv., jam- 
bons, 12 a 14 livres, 24 cents la Uvre, 
jambons poids moyens et lourds, 
23c; bacon pour breakfast, 27 cents; 
bacon de . choix Windsor, 29 cents 
la livre; bacon de Windsor, d^sossrf 1 
30 cents la lb.; saindoux, qualite "Pu- 
rlfLeaf", 20%c a 21c la liv. en seaux de 
20 lbs., en bois; saindoux qaalite "Pu- 
re Leaf", 20c a 20 %c la liv. en seaux 
de 20 lbs. en ferblanc; saindoux compo- 
se, 17c a 17 %c la liv. en seaux de 20 
liv., en bois; saindoux compose, 16c a 
16%c la liv., en seaux de 20 liv., en 
ferblanc. 

HUITRES 

Standard, sans ecalllea, No 8, 
le bidon $5.00 

6, 

le bidon 8.25 

De choix S, 

le bidon 5.75 

6. 

le bidon 9.50 

Cane Cod moyennes le barll . . . • 00 

Blue Points 9.00 

Caraquet 7.00 

PEAUX VERTE8 

Boeuf inspecte No 1 . . . . 0.00 0.26 

—No 2 . . 0.00 0.25 

No 3 . . . 0.00 0.24 

Veau No. 1 0.38 

No. 2 0.36 

Peau de mouton 3.70 

Peau de cheval No 1 8.50 

LEGUMES 

Choux, la livre 3y 2 

Laltues pommies de Bos- 
ton, la douz 2.00 2.50 

Patates sucrees, le panier . . . . 2.60 

Celeri Cceur d'Or, 5, 6, 7, et 8 

douz. au panier, le panier . . 7.50 

Tomates, la livre 0.25 

OIGNON8 

Espagnols, en calsse d'envlron 

Oignons rouge, la liv. 0.04 

140 livres, la caisse 6.25 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vendredj 5 Janvier 1917 



19 



POMMES 

Mcintosh en boltea, extra fancy, 

113, 125, 150 et 160 3.00 

Ahlntosh Rouges, No 1, baril . 8.00 

No 2 . . . . 6.00 

_ No 3 ... . 4.50 

Fomeuses No 1 5.26 

Baldwins No 1 5.25 

No 2 '■ 4.75 

Spies Speciales No 3 5.25 

Autres varietes 4.50 

FRUITS DE CALIFORNIE 

Poires Beurre Easter 4.50 

Poires Winter Nellis . . 0.00 5.00 

Poires Columbia 2.25 

Peches, boltes. la bolte . 0.00 2.60 
Raisins Almeria "extra fan- 
cy", la caque 7.25 

"fancy" 7-00 

qualite moyenne . . . . 6.50 

CANNEBERGES 
Canneberges foncees de Cap 
Cod, le baril $11.00 

TANGERINES 

Japonaises de fantaisie, 2 btes 1.25 
ORANGES MEXICAINES 

126 et 150 2.25 

176, 200, 216 et 250 2.50 

ORANGES NAVEL, SUNMSI. 

96, 126 et 150 3.50 

176, 200, 216 et 250 3.75 

Autres marques 3.15 3.50 

CITRONS 

Mesina extra, de fantaisie, gros- 
seur 300 (boites seulement) . .3.50 
Do. Fantaisie, 300 3.25 

PAMPLEMOUSSES 

"Gray'', grosseurs 54 et 64 . . . 3.25 

80, 96 3.50 

BANANES 

Port Limon Jumbos, par 

regime 2.75 S.00 

ANANAS 

Florida, gr. 24 5.00 

30 4.75 

FIGUES NOUVELLES DE 
CALIFORNIE 

Figues de Californie, 25 liv. en- 
viron 2.00 

SUCRES 

Extra granule, sac, les 100 liv. $7.70 

baril 7.75 

Ertra Ground, baril, les 100 liv. 7.90 

% bte 25 liv. . . 8.30 

No 1 yellow, baril, les 100 liv. . 7.35 

'sac — — 7.0 

Powdered, bte 50 liv 8.00 

bte 25 liv 8.20 

l'aris Lumps, bte 100 liv. . . .'. 8.40 
Crystal Diamond, bte 100 liv. ... 8.40 
50 liv 8.50 

bte 25 liv. . . . 8.70 

Crystal Domino, 100 liv 8.95 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

Saindoux 

Saindoux pur, en tinette 0.22% 

en seaux 4.50 

en cse de 10 liv. 0.22% 

■ : en cse de 5 liv. 0.23 

en cse de 3 liv. 0.23% 

blocs d'une liv. . 0.00 

FRUITS SECS 

Dattes nouvellos Hallowees, pa- 
quets d'une livre 0.11 

Fine Hallowees, "Golden Stock" 
la livre 0.11 

Anchor, 36 paquets a la caisse, 
le paquet 0.11 

Dromadaire. caisse de 36 pac;., 
le paq 0.14 



Raisins de Corinth* La liv. 
Corinthe, Fillalrus, en cart una 

1 lb 0.21 0.22 

en vrac 0.00 

Raisins de Malaga Liv. 

Connaisseur, la bte 3.40 

Extra Dessert, la bte 4.26 

paquets . . . . 4.75 

Royal, la bte 6.00 

Imperial, 6.26 

6 Couronnes, pqts., la bte . . . . 6.00 

Excelsior, la bte 7.00 

Raisins Sultana Liv. 

Cartons, 1 lb 0.00 

En vrac 0.00 

Raisins de Valenca Liv. 
Valence fin, 

btes de 28 lbs 0.00 0.00 

choisi, btes de 28 

liv 0.00 0.00 

28 lba 0.00 0.00 

sur couches, 4 

cour., btes de 28 liv... 0.00 0.00 

Raisins de Californie Liv. 

Epepines, paq. 1 lb. fancy 0.00 0.11% 

paq. 1 lb. choix 0.00 0.11 

Muscatel, 3 Couronnes, btes de 

50 liv 0.11% 

Fruits evapores 

Abricots, boite 25 lbs. . . 0.00 0.20 

Peches, boltes 25 lbs. . . 0.00 0.12 

Poires, boltes 25 lbs. . . 0.00 0.00 
1'ominei tr&ncheen, eva- 

porees, btes de 60 liv. . 0.00 0.12 

Pelures de Fruits Liv. 

Citron 0.23 0.24 

Citronelle 0.28 0.29 

Orange 0.24 0.26 

Pruneaux de Californie Liv. 

Boites de 25 lbs. 

30-40 0.13% 

40-50 0.13 

50-60 0.12% 

60-70 0.1J% 

70-80 0.12 

80-90 0.11% 

90-100 0.11 

NOIX ET AMANDES 

Noix ecalGes, la livre 0.45 

Amandes de Valence, boite de 28 

liv., la liv 0.39 0.45 

Avelines, les meilleures, 0.20 

Pecans (pecanas), 0.20 

Pecans cassees 0.66 

Amandes, 0.21 

Noix, 0.22 

Peanuts Bon Ton, 0.18 

Amandes Tarragone . . . . 0.20 0.21 

Marbot 0.00 0.13 

du Bresil 0.00 0.22 

de coco rftpees a la 

lb 0.26 0.80 

Cerneaux . . 0.45 0.46 

Peanuts rOtles, Coon . . 0.08% 0.01 

roties, G 0.09 0.09 '/4 

rOtiea, Bon Ton 0.12% 0.13% 

LEGUMES SECS. 

Legumes sees, 

Orge monde, sac 00 5.75 

Feves blanches, (Can.) 

boisseau . . . 6.90 7.20 

■ triees a la main . 0.00 7.00 

Orge perlee, sac .... .. 0.00 6.25 

Feves jaunes, minot . . . . 6.50 7.20 

Lentilles louges, par sac, 

lb 0.11% 0.12% 

Pois verts, No 1 . . . . lb. 0.00 0.07% 

casses, le sac .... 7.50 8.00 

Ble-d'Inde a soupe, casse, 

le sac 4.25 

CONSERVES DE LEGUMES 
Asperges (Pointes), 2 lbs. 0.00 2.60 

entleres, can. 2 liv. 0.00 2.60 

Californie, 2% liv. 8.40 8.7B 



Betteravea tranche**, 8 

liv 0.00 

Ble-d'Inde, z liv 0.00 

en epia, gal. 0.00 

Catsup, bte 2 lbs., do-.... S.uO 

au gal., doa. . . . 0.00 

Champignons hO.el, boite 0.00 

ler cholx. 0.00 

cholx, btea 0.00 

Choux de Bruxelles .:np. 0.21 

Choux-fleurs 2 lba. 0.00 

Citrouilles 3 lbs. 0.00 



gal. 



Eplnarda gal 

2 lbs 

8 

Feves Golden Wax 2 
Feves vertes . . . . 2 

de Lima ... 2 

Flageolets importes 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
lbs. 0.00 
bte. 0.16% 



lbs. 
lbs. 
lbs. 



Haricots verta imp. .bte. 0.00 
Macedoine de legumes bte 0.00 
Petits pois imp. moyens, bte.. 

mi-fins, — .. 

fins, .. 

tres fins, . . 

extra-fins, .. 



Pois Can., English Garden 

— ■ — - Early June . . . 

Succotash 

Tomates, 2 liv 

gall 



1.00 
1.60 
0.00 
• SI 

(.00 
0.00 
0.0* 
•.00 
0.28 
1.08 
1.90 
3.00 
0.90 
0.00 
0.00 
1.45 
1.46 
1.60 
0.18 
0.00 
0.00 
0.19% 
0.21% 
0.22% 
0.24 
0.2« 
1.20 
1.36 
1.45 
2.25 
6.50 
10.00 

No. 8 



.... 0.00 
.. .. 0.00 
Truffes, % boite 0.00 

Conserves de Fruits 

Par doz., groupe No. 1 
Ananas coupes en des 

1% lb. 0.00 1.80 

importes .2% lb. 2.75 8.26 

entiers (Can.) 

3 lb. 0.00 8.60 

tranches (Can.) 

2 lb. 0.00 8.85 

rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 2.80 

Bluets, 2 liv 0.00 1.00 

Cerises rouges sans noy- 



au 



Fralses, sirop epals, 
Framboises, sirop 



2 lbs. 0.00 
2 lbs. 0.00 
•pais 

2 lbs. 0.00 

Gadellea rouges, sirop 

epals 2 lbs. 0.00 

nolres, sirop 

epals 2 lbs 

Marinades on seau, 6 gal 
Marinades can., 1 gal. gal 



2 gals . . . . 

8 gals 

Olives. 1 gal. . . 
Peches Jaunes 



Poires Bartlett 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



Pommes Standard. 
J 'ommes Standard 
Mures, sirop epais 
Prunes, Damson, 

epals 

Lombard, 



. . gal. 
. 2 lb. 

3 lbs. 
2 lbs. 

3 lbs. 

3 lbs. 0.00 
. gal. 0.00 

. gal. 0.00 

sirop 
.2 lbs. 1.10 

sirop 



1.76 
2.06 

1.76 

0.00 

0.00 

8.50 

0.96 

1.46 

2.05 

1.77% 

1.90 

2.45 

2.25 

0.00 

1.15 

3.40 

0.00 

1.18 

1.06 



Spais 2 lbs. 1.02% 

de Californie 

2% lbs. 0.00 2.7< 

Greengage, i_l -o.' 



Spais 2 lbs. 1.10 

Rhubarbe Preserved 3 lbs. 0.00 
Cerises blanches doz. 0.00 



nolres 



doz. 0.00 



1.18% 
1.61 
2.26 
2.40 



RIZ 
Rlz importes: 
Pdz Patna, sacs de 112 lb_\ 

suivant qualite ... lb. 0.0 0.07% 

Carolina lb. 0.07% 0.08 

moulu o.OO 0.07 

souffle (puffed) cse 

de 36 paquets de 2 btes 0.00 4.25 
Les prlx ci-dessous s'entendent f.o.b. 

Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs 4.80 

Cc, sac 100 lbs 4.10 



20 



LB PRIX COIJRANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No I 



Sparkle 1.40 

India Bright, sac 100 lba 4.41 

Lustra 4.40 

Polished Patna 4.80 

Pearl Patna 6.10 

Imperial lace Patna 6.10 

Crystal Japan 6.10 

Snow Japan (.10 

Ice Drips Japan (.40 

FARINES ET PATES ALIMENTAI- 

RES 
Purine Household, qrt $10.50 

a patisserie Ocean, qrt... 11.00 

d'avoine, granulGe, sac. 4.00 

standard, sac. 4.00 

fine, sac . . . . 4.00 

sac 3.80 

roulee, baril . . 7.90 

Farine de sarrasin_ le sac .... 6.25 
Banner, Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie, cse 0.00 4.85 

Cream of Wheat, cse . . 0.00 6.00 
Farine de mais, Ire qua- 
lite, le sac de, 98 liv 3.75 

pomme de ter- 

re, pq. de 1 liv., doz. . 0.00 0.00 

"Canada Starch", 16 

onces, caisse 3.00 

Saint-Laurent, 12 

onces, 2 douz 2.75 

Vermicelle. macaroni i. 

spaghetti canadiens 

btes de 6 lbs., lb 0.00 0.07 

En vrac, bte 30 liv 0.00 • 2.20 

Paquets de 30 liv 0.00 2.30 

Nouillettes aux oeufs; 
Spaghetti, pates assor- 

ties: alphabets, chif- 

fres, animaux, nouilles, 

coudes, lmportes en 

vrac, liv 0.00 0.07% 

En paquets de 1 liv. .. . 0.00 0.07% 
Tapioca perle, en sac, liv. 0.08% 0.09 

Sagou lb. 0.08% 0.09 

HUILE DE COTON 

Au baril, le gallon 1.70 1.85 

FICELLE DE COTON 

3 brins, blanche, la liv. . 0.36 0.36% 
4 la liv. . . 0.00 0.39 % 

4 coloriee 0.43% 

PAPIER D'EMBALLAQE 

Pa.pier brun en rouleaux .... 0.05% 

— : Manille en rouleaux . . 0.06 

Papier Manille, 13 x 17 est cote 1.50 

. Kraft 0.11 

8AVON DE CASTILLE 
Le saron de Marseille en morccaux 
ee vend $7.00 la caisse et de 17c a 18o 
In livre, poids net, blano ou marbr*. 

HUILE DE CASTOR 
Nou a cotons: Orosse Doa. 

Bouteilles de 1 oz. . .* . . 4.25 0.40 

3 oz 9.00 0.85 

2 oz 6.75 0.70 

4 oz 11.00 1.10 

HUILE DE RICIN PHARMACEUTI- 

QUE 

Au baril, la liv 0.10 

Moindre quantite, le gal 2.00 

THE 

Congou commun 6.16 0.21 

Thes nolrs Ceylon: 

Pekoe 0.21 0.J6 

Orange Pekoe . 0.30 0.35 

Japon commun 0.22 

Japon moyen 0.26 

cholx 0.30 

extra 0.37% 

Plnz Sues Young Hyson 0.16 0.1S 
Gunpowder commun 0.16 

moyen 0.18 

Pea Leaf 0.24 

Pin Head 0.33 

Formosa Oolong 0.40 

PRODUITS CHIMIQUES ET 

DROGUES. 
Acide borlque, bis de 336 lba. lb. 0.26 



Alun, barlls de 



lit lbs.. 
112 lbs. 



..lb. cog 
..lb. o.oi 



Blanc de ceruse, brls de III lbs. 

la liv. 0.02 0.03 

Boules a mites 0.26 0.20 

Borax en crlstaux, brls 

de 336 lbs 0.09% 0.12 

Camomille lb. 0.00 0.90 

Canapeche (Extralt de) 

boites de 12 lbs., ..lb. 0.00 0.00 

btes 24 lbs, pqt 1 lb., lb. 0.00 0.14 

Camphre, la livre 0.00 1.50 

Carbonate d'ammoniaque, 

brls., 112 lbs., la liv... 0.00 0.20 

Clre blanche lb. 0.40 0.46 

Couperose, brls 370 lbs. lb. 0.05 0.04 
Gelatine rouge en feuilles (II n'y en a 

pas sur le march ). 

blanche en feullle 

lb. 0.80 0.90 

doz. 0.00 1.60 

Gorame arabique lb. 0.00 0.46 

Houblon presse lb. 0.20 0.22 

Lessive commune manque 

commune, grosse . . . manque 

Paraffine pour cierges lb. 0.10 0.12 
Piatre a terre, sac 100 lbs, sac 0.60 
Poudre insecticide . . lb. 0.00 0.95 
Resine blanche lb. 0.03% 0.06 

G., suiv. quart lb. 0.02% 0.04 

Salpetre en cristaux, brls., 

112 lbs 0.0; 0.12 

Sel a Medecine lb. 0.06 0.01 

Soda a pate, 112 lbs. . . . 0.00 3.25 
— laver, 100 lbs. .. :.40 1.65 



Soude caustique en mor. 



100 lbs. 5.50 
.60 lbs. 0.00 



brls. 



336 
.lb. 



Soufre en batons, 

lbs lb. 0.04 

Vitriol, brls 0.18 

Soufre moulu, sacs 112 lbs 0.02% 
Tourteaux de lin moulu, 

sac \ 2.75 

Glucose en quart, les 100 liv. . . . 

— % quart — 

— petits barils — 

LARD AMERICAIN 



0.06 
• M 

0.04 

2.90 
5.00 
5.15 
5.75 



Ire qualite, 
2e .. — 



le 



quart $41.50 

40.75 



MELASSE 

— Montreal : 

Barbade, choix, tonne, le gal.. 

tierce et qt. 

demi quart 

Melasse fancy, tonne 

tierce 

— Campagne: 

Barbade, choix, tonne 

tierce et quart 

demi quart 

Melasse fancy, tonne 

'- tierce 

CONSERVES DE POISSON3 
Anchois a l'huile (si ivant 

format doz. 3.00 

Caviar % lb. doa 6.16 

% lb. doz. 10.00 

Crabes 1 liv. doz. 3.75 

Crevettes en saumure 1 lb. 0.00 

sans saum. 1 lb. 0.00 

Finnan Haddies . . doz. 0.00 
Harengs frais imported, 

doz. 1.40 

marines Imp doz 2.45 

aux Tom., imp. 

do . 2.20 

kippered imp. 

doz. 2.46 

canadiens kip- 
pered 0.95 

- canadiens, sau- 



0.66 
0.59 
0.61 
0.65 
0.68 

0.64 
0.67 
0.59 
0.62 
0.65 



ce tomates 0.96 

Hareng saurs, bte . . .... . 

Homards, bte h., 1 lb. doz. 0.00 
bte plate, % 

Uvre 8.06 



6.26 
6.25 
10.25 
3.90 
1.75 
0.00 
1.30 

1.45 
2.50 

2.25 

2.60 

1.10 

1.10 
0.22 
6.86 

8.15 



bU plate, 1 lb. 

doz. 6.75 6.90 

Huttres (solid meat) 6 os. 

10 doz. 0.00 1.20 

(solid meat) 10 

oz doz. 0.00 2.90 

Maquereau, tin, 1 lb., la 

doz 1.00 1.06 

Morue, grosse, le baril . 6.50 6.75 

— . No. 1 5.75 6.60 

No 2 .. 5.50 6.00 

Royans aux truffes et aux 

achards bte. 0.17 0.13 

Sardines Can. % bts. cse. 4.50 4.75 

franchises, % 

btes 0.17% 0.32 

btes 0.22 0.61 

Norvege, % . . . 0.16% 0.17 

frangaise, % 

boites 0.19 0.60 

sans aretes .... 0.24 0.26 

Sprats, % de bolte .... 0.11 0.11% 

Saumon Labiador, 100 lbs. 0.00 3.00 

Cohoes, Fraser 

River, 1 liv 0.00 0.00 

rouge: 

Horse Shoe et Clover 
Leaf, bolte basse, 1 

liv doz. 0.00 3.25 

rouge, Sockye, 

(Rivers' Inlet), bolte 

haute, 1 liv doz. 0.00 0.00 

HUILE DE FOIE DE MORUE 

de Norvege, gallon 8.00 9.00 

bout, 6 onces, 

la douz 0.00 3 .50 

chopines 0.00 1.00 

■■ demi-chop. — 0.00 0.50 

De Terreneuve, gallon' . . 5.50 6.00 

bout., 16 onces 0.00 7.50 

10 0.00 5.00 

— 6 0.00 3.00 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinalres: 

Boites de 5 grosses, la bolte.... 0.36 
Epingles a ressort: 

de 2 grosses, la bte 0.90 

EPICES PURES, GRAINES ET SEL, 
ETC. 

Nous cotons: 

Allspice moulu lb. 0.00 0.17 

Anis liv. 0.00 0.60 

Clous de girofle moulu lb. 0.00 0.80 

Canelle en rouleau ... lb. 0.00 0.13% 
Clous de girofle entiers 

lb 0.00 0.23% 

Chicoree canadienne . lb. 0.1* 0.14 

Creme de tartre . . . . lb. 0.00 0.66 

Colza lb. 0.07 0.01 

Gingembre en racine..lb. 0.16 0.20 
Graine de lin non mou- 

lue lb. 0.00 0.08 

moulue lb. 0.06 0.07 

dechanvre lb. 0.07% 0.08 

Macis moulu 1.00 

Millet, liv 0.00 0.12 

Mixed spices moulues..lb. 0.18 0.20 

Moutarde en vrac, la liv. 0.00 0.16 

Muscade moulue .... lb. 0.00 0.66 

Piments (clous ronds) lb. 0.00 0.13 

Poivre blanc rond . . .lb 0.32 

blanc moulu . . .lb. 0.00 034 

— noir moulu . . lb. 0.00 0.26 

rond, liv liv. 0.00 0.28 

de Cayenne pur lb. 0.00 0.30 

Whole pickle spice . . lb. 0.00 0.16 

Sel fin en sac, 200 liv. . 0.00 1.46 

en % de sac . . lb. 0.00 0.45 

Quart, 2% lbs. baril . . . 0.00 3.66 

— — — quart, 3 liv. . . . 0.00 8.60 

quart, 6 lbs 0.00 3.40 

quart, 7 lbs 0.00 3.30 

Fine 0.00 2.16 

Dairy 0.00 2.45 

Gros sel, sac 0.00 1.06 



Vol. XXX— No 1 



LB PRIX COURANT, vendredi 5 janrier 1917 

Table Alphabetique des Annonces 



23 



Assurance Mont-Royal 24 

Baker Co. (Walter) . . 8 
Banque d'Hochelapa . 22 
Banque Nationale . . . 22 

Banque Molson 22 

Banque Provineiale . . 22 
Barnett, G. et H. Co. . 26 
Benoit. et De Grosbois 24 
Brandrara-Henderson . 31 
British Colonial Fire 

Ass 25 

Brodie et Harvie .... 8 
Bryant. Dnnn and Co 22 

Canada Life Assurance 

Co 24 

Canadian Poster . . . . 40 

Canada Brush 7 

Caron. L.-A 21 

Church and "Dwicrht . . 4 
Cie d 'Assurance Mu- 
tuelle du Commerce 24 

Clark. Wm 8 

Cluett. Peabody and Co 9 
Connors Bros 12 



Copenhagen Snuff ... 47 
Cottam, Bird Seed ... 10 
Couillard, Auguste . . 21 

Disston Saw 30 

Dom. Canners Co., Ltd. 3 
Douglas (Dewars) ... 39 
et Couverture 

Eddy, E.-B. Co 11 

Escott, W.-H. Co.. Ltd. 11 
Esinhart and Evans v . 24 
Ewing, S. H. and Sons 39 

Fairbanks 5 

Federal Securities ... 21 

Fontaine, Henri 21 

Fortier. Joseph 21 

Gagnon. P.-A 21 

Garand, Terroux et Cie 21 
Gillett Co., Ltd., (E. 

W.) 12 

Gonthier et Mid pier . .21 



Grand Trunk Railway 

Miitiere A lire 



Hebert, L.-H. et Cie . 28 
Biram Walkers . . ... 43 

Imperial Tobacco .... 13 

Jonas et Cie H. Cou 
verture 

Lacaille, Gendreau et 

Cie 8 

La Prevoyance 24 

La Sauvegarde 24 

Leslie et Co, A.C 32 

Liverpool-Manitoba . . 24 
Lovell (John and Sons) 4 

Martin. G.-E 21 

Mathieu (Cie J.-L.) . . 11 

McArthur, A 32 

McCaskey 6 

McLaren Light 7 

Maxwells. Limited ... 32 



Alois. ,m ies . . . . 34 
Montbriand, h. R 21 

National Breweries 

Ltd Couverture 

Nicholson File 33 

Nova Scotia Steel Co. 22 

Pink 29 

Port Hope 3.1 

Prevoyants du Cana- 
da (les) 24 

Rolland. et Fils, J.-B. . 21 

St. Lawrence Sugar Co 11 

Seagram, Jos 36 

Stag 44 

Sun Life of Canada . . 24 

United Shoe Machine- 
ry Co. .. . Couverture 

Western Ass. Co 24 

Wiser, J. P. and Sons, 
Ltd 39 



Maison fond«e en 1870. 

AUGUSTE COUILLARD 

IKTMTATBUB. »■ 
F>rr«aa»rie at QiilnceilWri*, Verrea 

• Vltras, relator**, etc. 
■peelalltai Fella* de taut** *ertea 

Nae. Its a J»t rut S.-Paul 
Yawta* IS •» 14 S.-A»We, MONTREA1 



reya- 



l»«ri at (ait- MaMciar cat ciieau da 
cette eceaeaale. Attention toata ipeei- 
ala sax ceaa«ande» par la mail*. Mm- 
•iaur* lat ■ arcbauds da la campaco* 
taraat tealears aarvia au plaa baa prix 
da aaardje. 



L-A.CARON/tSru 



•all 

»I78 

Comptable licencie 

Isetitut aas Comptable* at Au- 

dlteurs de la ProYlaee da Quebee. 

48, Notre- Dama 0-, Montreal. 



PAIN POUR OISEAU eat la "Cot- 
tam Bird Seed" fabrique c"a- 
pree six brevets. Marcbai Jlse da 
confianoe; rlen ne peut l'approeher 
comma valeur at comma popularity 
Cbaz tous las fournisseuiB an troa. 



JOSEPH FORTIER 

Fab rica nt • Papat ier 

Atelier da rlglara, raliure, typo- 
graphic, relief at caufrage. fabri- 
cation da Iirree da compatabUite. 
Fermwle* et foaroiturea da bureau 

210 OUEST ma NOTRE-DAME 

(Aaile aalata* S.-Pteara). MSHTHAL 



Nous BTOna i lendre pour $5,000 ou 
n'importc quelle partle de cette 10m- 
me en actions de la "FRONTENAC 
BREWERIES, LTD." a un prix at- 
trayant. 

Federal Securities Co. 

205 rue Saint-Jacques, Montreal. 

Tel. Ma n 5500 



JV«i*v Victoria Hotel 

H. FONTAINE, Proprietaire 

QUEBEC 

L'Hotel das Commis-Vayaareur* 

Plaa Aaarkain. Tauz, a parte da $249 



GARAND, TERROUX & CIE 

Banquiera at Courtier* 

48 Outat nn Natra-DwM^MoDtrial 



L.-R. MONTBRIAND 

Architect* et Meeureur, 
280 rue 8. -Andre, Montreal. 



G.-E. MARTIN 

Cempatbla, Uquidateur at 
Audlteur 

211 Edific* McGUl, McntrikJ 

Tel. Main I1M. 



GEO. GONTHIER H.-E. MIDGLBY 

Liaensie last CoajpuW. Gea>»u»l*-ls<«f»»* 

GONTHIER k MIDGLET 

Caasptabieaat AaiUiti 
1H BUE S.-FJUNCOlS-iAVI£*, . MONTREAL 

Telephone MAIN 3Tei-»l» 
Adraaae teligyepaiqu* - "GONTLEY." 



P-A. GAGNON 

COM P TABLE LICENC1E 

(Chartered Aeeennt«nt) 

Chambrea 815, 810, 817, Idlfiaa 

Banque Quebec 

11 Place d'Armee, MONTH HA L 

TeUphone BeU Mais 411 8. 



NE MANQUEZ PAS 
DE LIRE 

TAlmanach Rolland 

Agricole, Commercial 
et des Families 

POUR 

1917 

M .-UNTENANT EN VENTE 

Publie par 

La Cie J.-B. Rolland & Fils 

53 Rue Saint-Sulpice, Montreal 



22 



LE PRIX COURANT. vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



LES PETITS ACHATS 

Tel est le titre d'un livret que tous ceux qui font des 
economies devraient lire. Ila y trouveralent des indica- 
tions utiles sur la maniere de payer par versements men- 
suels des valeurs qui rapportent des rentes. 

Pour le recevoir gratuitement, 51 suffit de s'adresser a 

M. PAUL de MARTIGNY 

au Bureau de Montreal de la Maison 

BRYANT, DUNN & CO. 

Rue Saint-Francois-Xavier, Nos 84-88 
TELEPHONE MAIN 4960 



LA BANQUE MOLSONS 

FONDUE EN 1855 

Siege social - - Montreal 

Capital verse $4 '°SS'S2X 

Fonds de reserve 4,800,000 

COLLECTIONS 

Encaissements faits dans tout le Dominion par 
l'entremise de cette banque et dans toutes les 
parties du monde civilise, par l'entremise de nos 
agents et representants. Remboursements 
promptement effectues aux plus bas taux d'e- 
change. 

Emissions de lettres de credit commercial** »t de 

lettres circulates pour voyageurs valables 

dans toutes les parties du Globe. 

EDWARD C. PRATT, gerant general. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 18«tf 

Capital autorie. $5,000,000 

Capital verae 2,000,000 

Reaervee 1.964,843 

Notre service da billata circulairaa pour lea voyagaura 
"Travallera Chequea" a donna aatiafaction a toua noa 
clianta; noua invitona la public a aa prevaloir daa avan- 
tagee qua nous offrona. 

Notre bureau de Paria, 

14 RUE AUBER, 
eat tree propice aux voyagaura canadiana qui viaitant 
I'Europe. 

Noua effectuons lam virementa de fonda, lea rembour- 
sements, lea encaiaaamanta, lea crsdita commarciaux en 
Europe, aux Etata-Uniaet au Canada aux plua baa taux. 



Nova Scotia Steel & Coal Co., 

LIMITED 

MANUPACTURIERS 

ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIB a 
ROUES. TRANSMISSIONS en ACIER COMI'RIME 
POLI, TOLES D'ACIER jmqu' a 48 pes de large, 
RAILS en "T" de 12. IS, 2S et 40 lbs a la verge. 
ECLIPSES, ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE 
PER. 

GROSSES PIECES DE FORGE, UNE SPECIALITE 

Mines it Far, Wabana. Terreneuve. — Mins 

Haut Feurneauz, Fours a Riverbere a Sydney Mines, 
H -E — Laminoirs, Fortes et Ateliers de Finisaage a New 
Glasgow, (N.-E) 

Bureau principal : New Glasgow (N.-E) 



BANQUE PROVINCIALE 

DU CANADA 

CAPITAL AUTORI8E |I,HI,IH 

CAPITAL VERSE ET RESERVE (au 31 dec. 1918) . . I.UI.H0 

76 Succnrsalee elans les Provinces du Quebec, de l'Ontarie et da 

Nouvesu Brunswick. 

CONSEIL D' ADMINISTRATION: 

President i M. H. LAPORTE, de la maison Laporte Martin. 

limitee. Administrateur da credit foncier-fraace-canadlen. 
Vice-President t W F CARSLBY, capitalists. 
Vice-President: TANCRSDE BIBNVENU. Administrateur Lake 

of the Woods Milling Co., limited. 
M. G-M BOSWORTH. Vice-President "Caaadiaa Paclns 

Railway Co." 
L'Hoa. ALPHON8S RACINE, Conselller leglelatif, president 

de la maison de gros Alpbonse Racine limitee. 
M. L-J-O BEAUCUKMIN . de la Llbrairie Bsaucbtmla I tee. 
M. M. CHEVALIER, directeur general Credit fonciar france- 
canadien. 



Pr4 



BUREAU DE CONTROLS 
(Commlsealres-ceneeura) 
aidant i I'hea. sir ALEXANDRE LACOSTE, C. R.. ex-jugs ea 
chef de ia ceur du bane da roi. 
Vice-President Dccteur E-P LACHAPBLLB. AdmialstraUei 

da Credit tencier franco-canadien. 
L'HON. N. PBRODBAU N. P., Ministre sans porteienille d n 
le gouvernement du Quebec. 

BUREAU PRlNCIPAi. 

.-irecteur gerant geaeran *i. lANCaiOl dlCNYSNt; 

. M.LAROSE.inspecteuren chel: M..-A TURCOT, inspecuur 

M. A. THIBAULT, assistant inspecteur A GIROUX secretaire 

orreepeadants "-.traner .tais-Un.s: New York, Beetea, 

i uffale. Ch:ci»o- Angleterre. France, AUemagae, Aatrlche, Italia. 



BANQUE D'HOCHELAGA 

Fondee en 1874. 

Capital verse - - - $ 4,000,000 
Fonds de Reserve - - 3,700,000 
Total de l'actif - - 39,000,000 

DIRECTEURS : 

Messieurs J.-A. Vaillancourt, president; 

l'hon. F.-L. Beique, vice-president; 
A. Turcotte, E.-H. Lemay, l'hon. J.-M. 
Wilson, A.-A. Larocque et A.-W. Bon- 
ner. 

Beaudry Leman, gerant general. 

Yvon Lamarre, inspecteur. 



SIEGE SOCIAL: MONTREAL (112 rue St- Jacques) 

Bureau Principal: 95 rue St-Jacques 
F.-G. Leduc, gerant; P.-A. Lavallee, gerant adjoint. 

164 Succursales et Agences au Canada 
32 Bureaux de Quart iers. 

Tout depot D'UN DOLLAR ou plus 
ouvre un compte a la Banque sur lequel 
est paye deux fois par annee un interet 
au taux de 3% Fan. 

La Banque emet des LETTRES DE CREDIT 
CIRCULAIRES et MANDATS pour les voya- 
geurs, ouvre des CREDITS COMMERCIAUX, 
achete des traites sur les pays etrangers, vend des 
cheques et fait des PAIEMENTS TELEGRAPHI- 
QUES sur les principales villes du monde; prend 
un soin special des encaissements qui lui sont con- 
fies, et fait remise promptement au plus bas taux 
de change. 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



23 



ooooooooDoooaaooaoDoooooooooooooaoooooooooooDOoooooaooooDoooooooaDooaoooaoooooooooanooo 
o o 



FINANCES 



ooaooooaooooooooaoaaoooaoaoooooaoooooaoaonoaoaoaaooaaooaooaooaooaaaoaaoooooaaooaeooooao 



LA NOTE AMERICAINE 



Deuxieme annee. 

Le 3 Janvier 1917. 

Les propos, de p;ii\ contiriuent a circnler et nous di- 
rons de ceux qui les propagent qu'ils n'ont pas tout a 
fait tort. La paix, il faudra bien en arriver la. un 
jour, puisque la guerre ayant eu un commencement au- 
ra une fin. Le tout est de savoir lequel des deux grou- 
ped de puissanees saura imposer la sienne. 

Cette question n'est pas de celles qu'il suffit de po- 
ser pour les resoudre. De quelque cote de la tranchee 
que Ton se place on ne voit qu'une des forces en pre- 
sence. Or qui n'entend qu'un canon n'entend qu'un 
son, c'est pourquoi il est difficile de se former une opi- 
nion sur Tissue du conflit en cours. II semble toutefois 
qu'a Wall Street on connaisse mal l'etat d 'esprit des 
Allies, qu'on se fasse une idee fausse des conditions aux- 
quelles ils consentiraient a traiter. II est crtain qu'ils 
ne signeront la paix qu'ils imposeront ; il est certain 
aussi que les Allies n'ont pas de haine contre le peuple 
allemand. en ce sens qu'ils ne le tiennent pas pour res- 
ponsable du militarisme prussien ; il est certain qu'ad- 
venant en Allemagne la revolution qui advint en Fran- 
ce en 1870, la paix serait rapidement conclue. Or la 
poussee formidable que preparent les Allies, la pres- 
sion economiquc qu'ils exercent sont de nature a, provo- 
quer des soulevements. Quand il n'y a plus de foin au 
ratelier. les chevaux se battent. et chacun sait qu'il n'y 
a plus guere de pain sur la table allemande. 

Telles sont les raisons qui font dire a, certains, que la 
fin de la guerre est peut-etre plus prochaine qu'on ne 
pense. II est remarquable que la perspective lointai- 
ne si Ton vent, de la paix, n'affecte plus les cours ain- 
si que le prouve la substantielle reprise d'aujourd'bui. 
SpeculatiVement nous dirons du marcbe qu'une reac- 
tion n'aurait pas de quoi etonner car la hausse a ete 
rapide et generale. Mais les perspectives de hausse 
sont. si belles et si nombreuses. que l'operateur fera 



bien de prendre avantage de toute reaction pour ache- 
ter. 

BRYANT, DUNN et CO. 



NOUVEAU DIRECTEUR DE LA BANQUE ROYALE 



M. Charles C. Blackader, d 'Halifax, vient d'etre 
nomme direct cur de la Banque Royale du Canada en 
remplacement de feu le lieutenant-gouverneur Mac- 
Keen. 



L 'ARGENT EN BARRES 



L 'argent en barres etait ferme. mercredi. a New- 
York, ou il se traitait a 75% centins l'once. Le prix 
de Londres etait de 36V2d. 



LES FAILLITES AUX ETATS-UNIS 



Les faillites aux Etats-Unis en 1916 ont ete de. 16,- 
993 comparativement a 22.156 en 1915. 

LE CANADA NE PEUT PAS EXPEDIER SES 
RAILS 



Le manaue de tonnaere des transports oceaniques em- 
pgcherait le gouvernement de remplir a temps la 
commande. 



Le manque de facilites de transport oceanique ne 
permettra probablement pas au gouvernement cana- 
dien de remplir la commande de 1.500 rails, placee an 
Canada par le gouvernement francais par 1'entremise 
rlos autorites imperiales. Ces rails sont desires imme- 
diatement sur le front ouest et si le manque de tonnaere 
empeehe le erouvernoment canadien de les expedier 
avec la diligence desiree les aeieries de l'Angleterre et 
rle TEcosse seront appelees a fabriquer la quantite de 
rails que le Canada ne pourra fournir dans le delai 
voulu. 



VENTES PAR HUISSIER 



VENTES PAR HUISSIER 



NOTA. — Dans la liste ci-dessous 
les noms qui viennent en premier 
lieu sont ceux des demandeurs, les 
suivants ceux des defendeurs; le jour, 
l'heure et le lieu de la vente sont 
mentionnes ensuite et le nom de l'huis- 
sier arrive en dernier lieu. 
Carolus Fortier Mike Makiney, 8 Jan- 
vier, 10 a.m.. 292 Bleury, Racine. 
Laurette Bouthillier, Zenon Malo, 8 
Janvier, 10 a.m., 416 Saint-Denis, La- 
verdure. 
Mary Hurtubise. H..C. Larose, 5 Jan- 
vier 2 t.m., 1995 Saint.Urbain, Des- 
Desroches. 
\Y. S. Weldon, .T.-H. Anderson, 5 Jan- 
vier, 10 a.m. Sainte.Monique, John- 
ston. 
Jos. B£langer, Annie Brien, 5 Janvier, 
10 a.m., 1581 Bordeaux, Desroches. 
M. Briskin et al_ Nap. Beauchamp et 
~W. Desjardins! T.-S., 8 Janvier, 10 
a.m.. 49 Saint-Urbain, Desroches. 
T. Thibodeau, A. Courtois, 9 Janvier, 
10 a.m., 1204 Messier, Desroches, 



Jos. Martel, J..D. Fournier, 8 Janvier. 

10 a.m., 1646 Saint-Laurent Coutu. 
F. Sanche, F. Lestie, 8 Janvier, 11 a. 

m., 334 Duluth Est, Lauzon. 
Mme E. Shapiro J. Singer, 8 Janvier, 

10 a.m.. 17 Malines, Lauzon. 
Chas. Hannan, B. Abeles, 8 Janvier, 10 

a.m., 2901 Saint-Dominique Lajeu- 

nesse. 
Alderic Fortier. Rosario Lacroix, 8 

Janvier, 11 a.m., 100 Pontiac, Coutu. 
Montreal Abattoirs Ltd. Efstalhos 

Statopoulos et al, 8 Janvier, 1 p.m., 

298 Sainte.Catherine Ouest, Coutu. 
Mme C. Saint-Ours. Oscar Latreille, 9 

ianvier 10 a.m.. 1597 Saint-Hubert, 

Lapierre. 
Mollins Food Co., M. Seficovitch, 9 

Janvier, 11 a.m., 10 Laurier Ouest, 

Lauzon. 
.1. M. Aird, J. J. Gordon 9 Janvier 10 

a.m.. 1196 Bordeaux, Lauzon. 
Willard Chocolates Ltd, J. -Daniel Pla- 

mondon, 9 Janvier, 10 a.m.. 1133 

Saint-Andr4, Marson. 



Florence Stephens et vir, Edmond-J.. 
J. Paquette, 10 Janvier, 10 a.m., 244 
Saint -Jacques, Marson. 

C. Chaumont, E. Alexander, 10 Janvier, 
10 a.m., 24 Montee du Zouave, Bros- 
sard. 

Mederic Lacroix, Joseph Martin, 9 Jan- 
vier, 2 p.m., 658 Letourneux, Nor. 
mandin. 

Eugene Valade, Georges Pelletier. 8 
ianvier, 10 a.m., 329 Ontario Est, 
Normandin 

F.-A. Naud, Louis Desormiers, 8 Jan- 
vier 10 a.m., 613 Panet, Norman- 
din. 

Laurette LeHouillier, Zenon Malo, 8 
Janvier. 10 a.m., 416 Saint-Denis, 
Dionne. 

las. Baillie, Henry G. G. Brown 8 Jan- 
vier 10 a.m.. Sur Bethune, aux cours 
du C.P.R.. Racine. 

Mme A. Cousineau. J..E.-P. Gagne. 8 
Janvier. 10 a.m.. 867 Saint-Valier. 
Lapierre. 



24 



LE I'KIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



Les Prevoyantsdu Canada 
Assurance fonds de pension 

Capital autorise $500,000 

Actif du fond* de pension, 

le 30 sept. 1916. . . $934,003.81 

ACHETEZ DES PARTS DE8 

PREVOYANTS DU CANADA. 

Parce que c'est un placement sans 

parell; 
Parce que c"est avec la plus petite 

prime, la plus grosse rente; 
Parce que c'est la seule Compagnle 
a "Fonds Social" faisant une spe- 
ciality de fonds de penslom. 
TOTAL de l'actif du fonds de pen- 
sion settlement $934,003,81. 
ANTONI LESAGE, gerant general. 
BUREAU PRINCIPAL: 
Edifice "DOMINION" 126 rue 
8. -Pierre, Quebec. 
BUREAU A MONTREAL 
Chambr. 22, Edifiee "La PATRIE"i 
X. LE8AQE, gerant. 



ASSUREZ-VOUS DANS 

La Sauvegarde 

Sat TlUI lanlauaii »itnlt|tm 
tut taai de nlaiaar ta aa alia 
tampainla. 



1o PARCE 
QUE 

te PARCE 
QUE 

So PARCE 
QUE 

4# PARCE 
QUE 

to PARCE 
QUI 



Saa aaUtei aaal »lui Mbfralat 
*aa aaltaa da n'inifM l« aa'allt 

faa ftruMai »•«! •upfci«ur«t 
I It ifaaralllf da t.ll.i sat 
•ulfaa aaaiaagnlea. 
La >i(sne at I'aapaViania da 
aa aaraclian aaal una faranlla 
da aucali >aar hi inirti 
fataraa. 

Pat-daaaui taut, alia a«l una 
taaaaafala Canadlaana-Fraa- 
aaiaa at •<• taiitini raalant 
daaa ta Pr.flnca da Qataac 
aaar la bdatftaa daa nSWaa. 

8ta«* Saaial i — Angle daa ruaa Nolra- 
Daana at S.-Vlna«mt, Montriel 



La Cempagnie d'A?8uranee 

Mutuelle du Commerce 

Contra I'lncaadla 

Aetfl ncidani - • »T«0,00t 

DEPOT »AU GOUVBRNEMENT 

•a conform t* de la nourclle lol d«i 

Aatureneatda Qutbec, * Edouard VII 

Chap. 89 
Bu eau principal: 

II rut Cfrsuaraf S Hyacinth*., 



ASSURANCES 

Cautionnements 

Judiciaires 

Garantie de Contrats 

Fidelite des Employes 

Vie, Accidents, Maladies 

Vol, Bris de Glaces 

Attelages 

Respensabilite 

de Patrons et Publique 

Pharmaciens, Automobiles 



LA PREV0YANCE 

160 rue S.- Jacques, Montreal 

TEL. MAIN ltM 
J -C GAGNE, fcacaot fianarat 



A Propei de la "Canada Life" 

Les agents de la "Canada Li- 
fe" ont fait en 1916 pour $1.- 
000,000 de plus d'affaires en Ca- 
nada que l'annee precedente. 

La "Canada Life" a paye aux 
porteurs de polices, en 1916, $7,- 
822,201, soit plus de $2,000,000 
de plus que les paiementa pour 
les memes fins de n'importe 
quelle annee precedente et les 
dlvidendes des porteurs de poli- 
ces ont absorbe la majeure par- 
tie de cette somme. 

Le revenu de la "Canada Li- 
fe", en 1916, a St*, de $9,338,- 
682.19, soit le plus eleve dans les 
annales de la cosnpagnle. 

L'excedent gagne s'est eleve a 
81,480,886. 

Le total des dlvidendes payee 
aux porteurs da polices, en 1916. 
a ete de plus de $2,800,000. 

HERBERT C. COX 

President et gerant general 




Bureau Principal 

angle da la rue Dorchaater oucat 
at la»enue Union, MONTREAL 

OIRECTEURS: 
J. -Gardner Thompson. Presi- 
dent et directeur gerant; Le- 
wis Laing, Vice-President et 
Secretaire; M. Chevalier; A.- 
A. G. Dent, John Emo, Sir 
Alexandre Lacoste, Wm. Mol- 
son Macpherson, J. C. Rim- 
mer. Sir Frederic Williams- 
Taylor, L.L.D., J. D. Simpson. 
Sous- Secret. 



IMPRENABLE 

ACTIF $74,326,423 

Augmentation pour | 

1915 10,138,767 ; 

ASSURANCES EN VI- 

GUEUR 267,404,160; 

Augmentation pour 

1915 39.104,32 j 

SURPLUS NET NON 

DISTRIBUE 7,646,59 , 

Augmentation pour 

1906 1,041,797 j 

Sun Lint of Canada , 

SIEGE SOCiAL^MONTREAL 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

Fondee en 1861 

ACTIF, au-dela de - $3,000.00 

Bureau Princ'pal: TORONTO 

(Ont.) 

W. R. BROCK, President 

W. B. MEIKLE 

Vice-President et gerant general 

C. C. FOSTER, Secretaire 
Succursale de Montreal: 

61, RUE SAINTPIERRE 
KOBT. BICKERDIKE. gerant 



l'Assurance Mont-Royal 

Cornpagme Indtpendante (I ncendic) 

BUREAUX: EDIFICE LEWIS 

17 rue S.- 'ean, Montreal 

l'hon. H. B. Rainville, President 
E. Clement Jr., gerant g*ne>al 



ESINHART & EVANS 

Courtiers a" Assurance 

— BUREAU — 

EDIFICE LAKE OF THE WOODS 

39 rue S.-Sacremant 
•liphon. Main 553 MONTRE Jwi. 



Benoit & De Grosbois 

Auditeurs 
Comptables et Liquidateurs 

CHAMBRE 5 

No 3 rue Notre-Dame Est, MONTREAL 

Tilephona Main Z617 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



25 



» ♦♦♦♦♦♦♦♦< 



ASSURANCES 



++++++ *++i 



LES INCENDIES AU COURS DE 
1916, A MONTREAL 



An point de vue des inoendies, 
l'annee a ete d es P^ us satisfaisan- 
tes. Jusqu'a date, nous n'avons 
enregistre que 2.607 appels. alors 
que le nombre des alarmes etait 
de 2.994 en 1915 et de 3.574 en 
1914. "***. 

Cos 2,607 appels se decomposent 
comme suit: 1,381 feux, 765 ap- 
pels pour des inoendies qui furent 
gteints avant l'arrivee des pom- 
piers ou des courses inutiles cau- 
ses par la fumee provenant du 
sechage d'enduits, etc., 282 faus- 
ses alarmes par avertisseurs. 127 
fausss alarmes automatiques ot 
52 fausscs alarmes par telephone. 

Depuis 15 ans, nous n'avons ja- 
mais enregistre aussi peu de deu- 
xiemes ot do troisiemes alarmes 
que cette annee. En effet. nous 
n'avons donne que 11 deuxiSmes 
alarmes et 1 troisieme alarme. 
Cela depend que les incendies ont 
ete peu nombreux cette annee. 

Quinze personnes ont ete brulees 
a mort ou asphyxiees au cours 
d 'incendies auxquels la brigade 
fut appelSe. Vingt-quatre chevaux 
ont peri. 

Quatre hommes ont ete arretes 
sous soupgon de crime d'incendie; 
l'un d'eux a •ete condamne a 2 ans 
de penitencier. un autre a 6te ac- 
quitte" et les deux autres atten- 
dent le resultat du proces qu'ils 
ont subi. Trois jeunes garcons 
ont 6te traduits en Cour Juvenile 
sous des accusations semblables. 

Pour eteindre les 1,381 feux 
qu'ils combattirent, les pompiers 



ont employe" 1,419 jets (581,115 
pieds de boyaux), 1,633 extinc- 
tours, 751 seaux d'eau, 94 pom- 
pos a vapeur ou automobiles. 7 
pompcs ohimiques et 1 tour-delu- 
ge, lis se sont aussi servi de 43,- 
355 pieds d'echelles et ont etendu 
5.803 baches pour empecher des 
<] omnia gos par l'eau. 

Los inoonriies les plus conside- 
rables de 1 'annee furent: 

19 Janvier. — Maison T. Ga- 
gnon, confection pour dames, 597 
rue Sainto-Catherine-Est. 

28 Janvier. — Brennan Bros., 
magasin de merceries, etc., 238 
rue Saint-Jacques. 

8 fevrier. — Gold Metal Furni- 
ture Co., manufacture de meu- 
bles, 359 ruelle Saint-Urbain. 

15 fevrier. — Dufresne et Ga- 
lipeau, magasin de chaussures en 
gros, 60 rue Saint-Paul-Est. 

16 fevrier. — Baltimore Dairy 
Lunch ,salle a manger et Hotel 
Prince, 125 rue Saint-Antoine. 

25 fevrier. — A Gallagher and 
Co., scierie E. Lemire et Fils, 
Ltee, magasin de foin et grains, 
957-63 rue Saint-Jacques. 

27 fevrier. — Windsor Bowling 
Club, salles de quilles, etc., 476 rue 
Sainte-Catherine-Ouest. 

ler mars. — Gare Bonaventu- 
re, compagnie du Grand-Tronc, 
540 rue Saint-Jacques. Dommages 
tres considerables. 

16 mars. — Pauze et Gohier, 
scierie, 1822 chemin de la Cote 
des Neiges. Destruction complete. 

19 mars. — Canadian Consoli- 
dated Rubber Co., manufacture 
de caoutchouc, 50 rue Notre-Da- 
me-Est. 



6 mai. — Montreal Cotton and 
Wool Waste Co., entrepot de d6- 
ohets de coton, 157-169 rue Com- 
mon. Dommages considerables. 

20 mai. — L. Wisintainer et 
Fils, encadreurs, 58 rue Saint- 
Laurent. 

22 mai. — N.-O. Valiquette, ma- 
gasin de meubles, 477 rue Sainte- 
Catherine-Est. 

14 juillet. — A. A. Ayerand 
Co., entrepot frigorifique, 39-41 
rue William. 

9 aout. — Capitol Dairy Lunch, 
salle a manger, 165 Craig-Ouest. 

21 aout. — Starke Seybold Ltd, 
magasin de quincaillerie en gros, 
14 rue Saint-Pierre. 

3 octobre. — Fred Thompson 
Co. Ltd., ingenieurs electriciens, 
330 rue Craig-Ouest. 

3 octobre. — Aird and Son, N. 
Gagnon, manufacture de chaus- 
sures, 482 rue Ontario-Est. Dom- 
mages tres considerables. 

26 octobre. — Mailloux Freres, 
epiciers en gros, 1 rue Sherbroo- 
ke-Ouest. 

4 novembre. — Vapeur " He- 
bron", dans le canal, au pied de 
la rue Duke. 

22 novembre. — R. J. Lowery, 
magasin de tabacs et cigares, Ideal 
Barber Shop, boutique de barbier, 
etc., 240 rue Saint-Jacques. 

7 decembre. — J.-A Comeau, 
garage, 1013 rue Marie-Anne-Est. 

L,e marchand-dttaillant d»vrm.lt ten- 
suiter frequemment les adresses des 
hommes d'affaires et profeaslonnela 
qui mettent leur science et leurs ta- 
lents a sa disposition et y falre appel 
r'Ss que sa situation devient difficile. 
Un bon conseil est souvent d'une grran- 
de utility dans le commerce. 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 

EDIFICE ROYAL, 2 PLACE cTARMES, MONTREAL 

CAPITAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,060,00$ 

Ag-enU demandes pour les districts non representee 



26 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX^-No 1 



000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 

FABRIQUE DE LIMES BLACK DIAMOND | 

a a 

FONDEE EN 1863 
O 



Denize Medaillesde 

Recompense aux 

Expositions 

INTERNATIONALES 




INGORPOREE EN 1895 



Grand Prix Sp icial 

MEDAILLE D'OR 
Atlanta, 1895 



Catalogue envoys gratuitement aur demands a toute ptrionnt interessse dans Is commerce de limes. 

G. & H BARNETT COMPANY, - - - Philadelphia (Pe.) 

Propriete exploitee par la Nicholson File Co. 



a 
o 
o 
a o 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 ■aacaa 



LES MOTS PAR L'IMAGE 



INSTRUMENTS ARATOIRES 




Tarare. Sorte de crible meca- 

nique. 

a) empochfusr- : b) tambour; 

c) tremie; d) sortie des gre- 

nailles (pas "agrains") ; f) 

sortie du grain. 

Anneleur. Pour empecher le 



terrain eultive d'etre fouille, 
bouleverse par le groin puis- 
sant des pourceaux, les eulti- 
vateurs y fixent un anneau 
(|iii rend tres sensible eette 
charrue nouveau genre. 
Impossible alors de fouiller 



(pas "masse") a 



et de devaster les champs et 
les jardins. II faut dire anne- 
ler et non "alener" un pour- 
ceau. Nos cultivateurs em- 
ploient aussi les mots "em- 
brocher et "enclaver". 
3a. Coupelegumes. 

3. Dechargeuse, grande four- 
che. Pour prendre le foin de 
la fourragere ("waguine a 
foin") et le jeter dans la 
tasserie. 

3a. Binard, true (francise). 

4. Chariot, polie mobile. 
4a. Luge. 

5. Massue 
cloture. 

5a. Traineau a pierre (" stom- . 
boat", de "stone boat.") 

6. Faneuse (pour retourner 
l'herbe nouvellement fau- 
chee). 

7. Trepigneuse (du mot trepi- 
pigner : f rapper vivement 
des pieds contre le sol). Sor- 
te de manege a plan incline 
dans lequel le cheval est obli- 
ge de gravir indefiniment un 
tablier sans fin qu'on appel- 
le aussi "pont roulant". 

a) tablier sans fin on pont 
roulant. 

b) roue motrice. 

c) Cric. La machine a, ere- 
maillere qti'on emploie pour 
soulever de lourds fardeaux, 
porte le nom de cric (pro- 

noncez "cri".) Les chauffeurs 
d 'automobiles se servent 
d'un levier semblable pour 
lever ce lourd vehicule, afin 
de changer les pneus; ils 
l'appellent "auto- jack". Le 
nom en est>: lovc-anto. 

S. Planteur (et non "semeur") 
de mais: On dit planter et 
non "semer quand on met 
les graines en terre a la sui- 
te, sans les jeter a la volee. 

9. Forces (pour tondre les mou- 
tons.) 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



27 



| FERRONNERIE— Marche de Montreal 



PLOMBERIE 

Tuyaux de Plomb 

Les prix sont de $14.00 net pour tuy- 
aux en plomb et de $15.00 net pour 
tuyaux de plomb composition (100 
liv.) 

TUYAUX DE RENVOI 

Tuyaux 16gers, 4 p. diametre, 23 f. 
net. 

Escompte ssur les prix de la liste 
pour tuyaux moyens et extra-forts, 60- 
10-5%. Accessoires lagers, moyens et 
extra-forts, 60-5%. 

Tuyaux en fer noir 

Prix augments. 



% 
i 

i% 

2 . 

2% 

3 

3% 
4 



100 pieds 3.42 

. 3.42 

. 4.42 

, 5.41 

— 7.99 

■ 10.81 

, 12.93 

17.39 

27.50 

35.96 

45.08 

53.41 



Tuyaux en fer galvanise 

Prix augmentes. 

% 100 pieds 5.55 

% 5.55 

y 2 . . . . 5.99 

% 7.55 

1 11.14 

1 U 15.07 

1% 18.01 

2 -24.24 

ZY 2 : 38.32 

3 50.11 

3% 62.10 

4 73.58 

Tuyaux en acier 

2 poucee 100 pieds 9.80 

2% 12.25 

3 13.80 

3*4 pouces 15. 56 

4 pouces — — 1980 

QUINCAILLERIE 

Boulcns et noix 

Boulons a voitures ($3.00). 

3-16, %, 5-16, % 25% 

—7-15, %, %, % 10% 

a machine, % pouce et au- 

dessus, 25 p.c. 

a machine. 7-16 pouce et 

au-dessus, 15 p.c. 

a lisse, % et plus petits, 15 



p.c. 



p.c. 



a Usee, 7-16 et plua gro«. 10 
a bandage, 40 p.c. 



Noix par boftes de 100 Ibe. 

Noix carries, $1.00 de la liste. 
Boulons a charrue, 15 p.c. 

Broche Barbelee 

La broche barbelfie est cot6e a $5.50 
lea 100 llvres a Montreal. 



Crampes a clotures 

Fer poli 4.85 

galvanisS 5.70 

BROCHE GALVANISEE 

Unie No. 9 5.50 

No. 12 r 65 

Coil Spring 9 5.55 



12 



5.70 



Fil ondule tordu 6.10 

FIL EN BROCHE 
No. 12, les 100 liv 5.20 

13, 5.30 

14, 5.40 

15, ^ 5.55 

- - 16, 5.70 

Brule, p. tuyaux, 100 liv. No. 18 6.20 

■ 19 6.70 

Extra pour broche huilee, 10c p. 100 

lbs. 

Cloture a Poulailler 
89 pour cent d'escompte, — Trea rare. 
Plaques d'aoier 

Yt pouce 100 llvres 2.46 

8-18 2.70 

Zinc en feuillee 
Nous cotons: $29.30 les 100 livres. 

Coudes pour tuyaux 
Nous cotons a la doz.: coudes rond* 
ordinaires 75 feuilles, $1.84; 60 feuil- 
les, $2.02. 

Broche moustiquaire 
Nous cotons: broche noire, 100 pieds 
carr6s, en rouleaux de 100 pds de lon- 

guer 3.00 

50 .... 3.05 

Broquettes 
Pour boites a fraises . . . . 70 et 10 
fromage 



A valises 

A tapis, bleues 

etamfies 

en barils O.OO 

Coupees bleues, en doz. ... 70 et 10 
Y*. pesanteur, 12.65 douz., moins . 

et % pesanteur .. 

Sweeden, couples bleues et orn£es, en 

doz., 75 p.c. 

Broquettes a chaussures Par douz. 
1% once ou moins, 100 douz. . . 29.0(1 



2% 

3 

3% 

5 
6 
8 
10 



38.00 
46.00 
48.00 
52.00 
61.00 
71.00 
95.00 
118.00 



Clous de broche 

Nous cotons: $4.75 prix de base f.o. 
I > - . Montreal. 

Chaines en fer 

Tr£s ferme. 

On cote par TO lbs : 

3-1 6 exact 5 . . 9.90 

V\ exact 1 7.30 

5-16 6.60 

5-16 B Yz 6.00 

Clous coupes 

Nous cotons, prix de base, $4.25 f.o. 
b., Montreal. 

Fer en barre 

Hausse g£n£rale. 
Fer marchand .... base 100 liv. 3.30 

Fer forg6 base 100 liv. 3.50 

fini base 100 liv. 3.65 

— pourfers a cheval base 100 liv. 3.55 



Feuillard mince, 1 Yz a, 2 pes. base 4.35 
Feuillard epais, No 10 . . . base 3.60 
Acier en barre 

Nous cotons, net 30 jours: 
Acier doux . base 100 liv. 0.00 

a rivets, base 100 liv. 0.00 

a lisse, base 100 liv. 0.00 

a bandage, base 100 liv. 0.00 
a machine, base 100 

liv., fini fer 0.00 

a pince, base 100 liv. 0.00 

— a ressorts, base 100 liv. 0.00 
Cuivre en feuille 

Le cuivre en feulllea eat cote 
la livre. 

Cuivre rouge en feuille 
La livre, base 61c. 

Cables et Cordages 
Best Manilla base lb. 0.25% 



4.05 
4.00 
4.05 
4.25 

4.30 
5.10 
6.10 

a 47c 



British 

Sisal 

Lathyarn simple 

Jute 

Coton 

Corde a chasis . 



• • 0.21 

0.19 

• • . 0.18 

0.17 

.. 0.38 

.. 0.46 

Charniere 8 (couplets,) No 840 
Ferme. a la hausse. 
Escompte de 25c. 
1% pouce o.67 



1% 

2 

2% 

2Vi 

3 



0.76 
0.81 
0.92 
1.07 
1.30 



Nos 800 et 838 
Escompte de 20 et 6 pour cent. 
1 pouce 32 

1* 0.37 

1 Yz pouce o.48 



1% 
2 

2y* 

2% 
2% 
3 

3y 2 

4 



pouces 

No 804 
Escompte de 30 et 5 pour cent 
Fiches en Fer 

V4 

7-16 

Y, 

9-16 



. . 0.59 

. . 0.67 

. . 0.78 

. . 0.81 

. 8.96 

. 1.07 

. 1.49 

2.12 



1 . 



3.90 
3.80 
3.70 
3.60 
3.40 
3.30 
3.30 
3.30 



Via a bole 

Tete plate, acier 75% 

. ronde, 70% 

plate, cuivre 42Ms% 

ronde, 40 % 

plate, bronze 35 % 

— ronde, Z2Yz% 

LANTERNES 

Wright No. 3 f. doz. 8.60 

Ordinaires doz. 7.75 

Dashboard C. B doz. 12.00 

No. 2 doz. 8.50 

Peintes 50c extra par doz. 

Tordeuses 
Nous cotons net: 

Royal Canadian doa. 42.40 

Colonial dox. 46.90 

Safety doa. 48.76 



28 



LE PRIX (JOURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peintures et 

Vernis, Huiles, Vitres, Materiaux 

de Construction, etc. 

EN GROS SEULEMENT 






\TOS voyageurs sont actuellement en route pour 
** * vous visiter; ils vous offriront les dernier es 
nouveautes de Vannie. 



DESERVEZ quelques minutes d'examen a leurs 
* *• echantillons, ce ne sera pas du temps perdu 
pour vous. 



J EUR collection d f articles est aussi complete 
*-* que possible et presente un assortiment des 
plus varies. 

\fOS prix ont ete etablis avec soin, vous ne 
* * pouvez manquer de les trouver avantageux 
et nous esperons que vous voudrez bien nous 
donner la faveur de vos ordres, que nous rempli- 
rons a voire entiere satisfaction. 












L. H. HEBERT & CIE. (limine) 

- - IMPORTATEURS - - 

297 et 299 rue Saint-Paul, - - MONTREAL 






Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



29 



B. Z. K doi. 45.90 

Rapid doz. 41.40 

Bicycle doz. 61.66 

Plomb an I ingots 
Statiqnnaire: $io. 

Zinc en lingeta 
March* tr*» fort avec une demand* 
continue de l'Kurope 

Nous cotons: $16.26 les 100 llvres. 
ETAIN PUR 

La livre 0.63 

CUIVRE NATUREL EN LINGOT 

La livre . . . . , 0.38 

CAUSTIQUE 

Kn barils de 100 lbs 1.66 

HUILES, PEINTURES ET 

VITRERIE 

Huile de lin 

Nous cotons au gallon, par baril, prlj 

nets: huile boulllie, $1.16; hull* crm 

$1.14. 

Essence de th*rebenthine 
Ferme. 

Nous cotons 85c le gallon par quan- 
tity de 5 gallons et 78c le gallon par 
baril. 

Blanc de plomb 
Blanc de plomp pur 100 liv. 

No. 1 . . 

Goudren 

Goudron liquid*. brL #.00 

pur, 100 liv. . . . 0.0© 

Peinturee prepare** 
Gallon 1.4$ 



.$14.60 
.$14.10 

4 JO 
0.«l 



1.90 

1.1$ 

1.71 
$.1$ 



Demi-gallon 1.10 

Quart de gallon 1.66 

En boites de 1 lb 0.10 

Depuis le ler octobre les conditions 
des fabricants de peinture sont 2 pour 
cent d'escompte a 1 5 Jours ou net a 60 
jours. 



3ft 


a 


41 


\ 


51 


ft 


SI 


1 


71 


ft 


71 


a 


S& 


ft 


91 


ft 


»| 


a 



V»rr— a Vitr*a 

Star Doubl* 

Pouce g unla ou It os. ou 14 or.. 

100 pieds. 

nu-dessous d* 2( 7.10 11.1* 

26 a 34 0.00 $.11 

40 t.10 1S.00 

60 11.7$ 11.10 

60 18.26 16.85 

70 11.10 16.80 

80 14.76 17.36 

84 $2.75 

90 24.$6 

04 - $6.00 

100 20.00 

ompte de 10 pour cent. 
VERT DE PARIS BERGER 
Barila a petrol*, la liv 0.89 >4 

a arsenic 0.89V4 

en fer de 60 et 100 liv. . . 0.40H 

d* 16 liv 0.40% 

Sacs en papier, 1 liv 0.42% 

Bolt-s en ferblanc, 1 liv 0.43% 

Sacs en papier, hi liv 0.44% 

Pas de demand*. 

Cleua a clieval. 
Nous cotons par bolte: No. 7, $3.16; 
No. 8, $3.00; No. 9, $2.86; No. 10, $2.76; 
avec escompte de 10 p.c. 

Fere a cheval 
Crampons No 1 *t No 4. 
-6-16 1.00 

% 2.20 

7-16.. 2.40 

M 2-00 

0-10 2.80 

% $.00 

Clefs 0.66 

Fers a cheval en fer, les 100 liv. 11.00 

acier 15.00 

Fer a nelge, le qrt 4.00 4.66 



New Light Pattern, 1* qrt.6.10 4.86 
Fer "Toe Weight" No 1 a 4 . . . 7.26 
P'eatherwejght No a * t.26 

Fers assortia de plus d'un* grandeur 
an baril, 10c. a 26c. extra par barli 

Seudura 
Nous cotons: barre deml et deml 
garantl, 27V4c; "Wiping", 28c; 
metal pour plombier*. 

Papiar a Conatruetion 
Papier Jaune leger, le rouleau 
— goudronne 



jaune pesant, lea 100 liv. 

goudronne 

a tapis 

a toiture goudronne 

MET/.UX 

Antimoine 



0.00 
0.70 
9.06 
2.66 
4.00 
$.71 



Le marche est a la hausse 0.19 O.ilVk 
Fer en Gueus* 
Plomb, 15 11. 

Clarence No 3 26.00 

Ferblanc Charcoal 
Nous cotons: I.C. 14 x 20 ... . 8.76 
auivant qualltO. 

Ferblanc en Feuille 
Kpaisseur. 28, 30 x 72, a la cals- 

se, la liv 0.16 

moins d'une cais- 

se, la liv 0.16% 

Au Coke — Lydbroek cm eaal 

i C, 14 x 20, base bte : . . 8.26 

Au charbon — Terra — Oean *u tea I 

I C, 20 a 28 bte. 9.00 

(Caiss* de 112 feuilles net). 
Ferblanc etama 

(caisses de 660 liv.) 

. 28 gauge 30 x 72 16.00 

26 — 30 x 72 16.00 

24 — 30 x 72 14.00 






LES 0UT1LS DE BUCHER0N 
DE PINK 

Les outils Etalons dans toutes les province! 
du Dominion en Nouvelle-Zelande, Auio- 
tralie, etc. 

Nous manufacturons toutes sortes d'outils 
de bticheron — Lagers et de Bonne Dur£e. ' 

TELEPH. LONGUE DISTANCE, No. 47 
Demandez notre catalogue et notre liste de prix. 

Vendus dans, tout le Dominion par tous leo 
Marchands de ferronnerie en gros et en 
detail. 

The 

THOS. PINK Co., Limited 

Muuifacturiers d'OUTlLS de BUCHERON 

PEMBROOKE - (ONTARIO) 










fABRIQUES AU CANADA 



> 



30 



LB PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



+ + + ++ + ++ + + + + + + + ++ + ++ + + + 4- + ++++++++++++ ++++++^ 

t , . t 



LA CONSTRUCTION 



! 

T 4. 



Magasih et logement, $5,000, Cha- 
teauguay (P.Q.). Prop., M. W. Craig; 
arch., M. D.-J. Crighton, 282 rue 
Sainte-Catherine O., Montreal. 

Le proprietaire recevra des soumis- 
sions dans quelques jours. 

Maison, $6,000, route de la Cote 
Saint-Antoine, Montreal. Prop, et 
entr., MM. Tremblay et Trudeau, 291 
avenue I'rud'homme. 

Des sous.contrats seront donnes. 

Fonderie de tuyaux, $36,000. Saint- 
Laurent (P.Q.). Prop., "Canada Stove 
& Foundry Co.," Saint-Laurent; ge_ 
rant M. J.-A. Saint-Germain; arch., 
M. W..A. Mahoney, 79 rue Quebec, 
Guelph. , :<i| 

Des soumissions seront donn6es vers 
le ler avril prochain. 

Ecole, $25,000, rue Le Lievre, Mont- 
real. Prop., Commission scolaire ca- 
tholique romaine 5430 rue Notre-Da- 
me-Est; arch., M. C..A. Reeves, 83 rue 
Craig-Ouest. 

Des soumissions seront demandees 
vers le ler fevrier. La commission 
•achetera les tableaux noirs, les sieges 
et les pupitres. 

Pavilion de chauffage, $30,000. Prop., 
"Canada Stove & Foundry Co."; g6- 
rant M. Jos Saint-Germain. 

Des soumissions seront demandees 
en mars et les travaux commenceront 
au printemps. 

College, Saint -Victor de Tring (P. 
Q.). Prop., R.-P..D. Garon et M. J. 
Bernier; arch., M. J.-S. Bergeron i 103 
rue Saint-Jean Quebec. 



Tous les travaux seront faits a la 
journee, excepte la pose des appareils 
de chauffage et la plomberie pour les- 
quels on demandera des soumissions. 

Reparations a une eglise, $15000, 
Saint- Joseph de Carleton (P.Q.). 
Prop., la paroisse; cur£, M. l'abbg J.. 
A. Verreault; arch., M. Thos. Ray- 
mond, 45 rue Caron, Quebec. 

M. l'abbe Verreault recevra des sou- 
missions jusqu 'an 6 courant. 

Deux ecoles projet£es, Montreal. 
Prop., Commission scolaire catholique, 
87 rue Sainte-Catherine Ouest. Les 
architectes seront choisis prochaine- 
ment. 

Institution projetee, quartier Rose- 
mont, Montreal. Prop., l'lnstitut des 
Petites Soeurs Franciscaines de Ma. 
rie, de Montreal. Arch, probable, M. 
C. Bernier, 70 rue Saint-Jacques. 

Reparations a une eglise, Notre - 
Dame du Rosaire (P.Q.). Prop., la pa- 
roisse; cure, M. J.-B. Leclerc; entr., 
MM. J.-H. Morin et Fils, Trois.Pisto- 
les (Temiscouata). 

Eglise, $15,000, Saint-Eusebe (Te- 
miscouata). Prop., la paroisse; cure, 
M. J.-W. Dionne; arch., M. Thos. Ray- 
mond, 45 rue Caron, Quebec. 

Des soumissions seront demandees 
incessamment. 

Eglise, 8e avenuev Limoilou, Qu£_ 
bee. Prop., paroisse de Limoilou; cu- 
re, R.-P. Maurice; arch., M. J. -P. 
Ouellet 28 rue Sainte-Famille. 
Des soumissions seront demandees 



vers le ler mars. Une chapelle tempo- 
raire est construite a la journee, sous 
la direction du cure. 

Sept logements, $28,000, avenue Ox. 
ford, Montreal (P.Q.). Prop, et entr., 
M. J. Brunette, route de la Cote Saint- 
Luc. 

Garage, $1,000, rue du Pare, Quebec. 
Prop., "Quebec Railway, Light & Po- 
wer Co." Travail a la journ6e. 

Maison, $3,000, rue Colomb, Quebec. 
Prop., M. Arth. Lemay, 431 rue Co- 
lomb. Travail a la journee. 

Maison, $6,000, rue Girouard, Mont- 
real. Prop., M. D. Chevrier, 1655 rue 
Notre-Dame Ouest. 

Changements a des magasins et lo. 
gements, $7,000, coin Sainte-Catheri- 
ne Est et Champlain. Prop., M. D.-A. 
Lewis, 80 rue Saint-Frangois-Xavier; 
arch., M. J..E. Prairie, 502 rue Sainte- 
Catherine Est. 

Eglise, $145,000, Normandin (P.Q.). 
Prop., paroisse de Saint-Cyrille de 
Normandin; cure, R.P. D. Tremblay ; 
arch.. M. J. -P. Ouellet, 28 rue Sainte- 
Famille, Quebec. 

Le choix de l'orgue n'a pas encore 
ete fait. 

Agrandissement d'une usine, Saint- 
Jean (P.Q.). Prop., "Crucible Steel Co. 
of America'', 19 rue Saint.Pierre, 
Montreal; entr., M. Pierre Trahan, rue 
Saint-Jean. 



La grande fabrique de scies, en acier, de 
Henry Disston & Sons — la plus vaste du monde. 




Cette imposante fabrique, plus grande que n'importe quelles deux autres reunies, ne com- 
prend qu'environ le quart de l'etablissement entier de Disston. 

HENRY DISSTON & SONS, Limited. 2-20 Avenue Fraser, Toronto. 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vend rod i 5 Janvier 1917 



31 






•■:■ 



Quand vous commandez des articles emailles exigez ceux de la 







F 



Fabrique PORT HOPE 

Debutez bien cette annee en commandant vos articles hygieniques par la 
lettre "F", 

Notre salle d'echantillons est ouverte pour votre commodite et pour vous tenir 
au courant de ce qu'il y a de plus nouveau en fait d'articles hygieniques en 
fonte emaillee. 

Pour obtenir la qualite et le modele, specifiez les 

Articles Emailles Port Hope 

PORT HOPE SANITARY MANUFACTURING COMPANY, LIMITED 



Bureau et Salle d'Echantillons 
234 Cote du Beaver Hall, Montreal. 
Teleph. Up. 5814. 



R.-G. SarlUe. 

Gerant, Montreal. 



Manufacture 
Port Hope (Ont.) 



■>>-'-'•-;>' ■i :: ''~'^'ff&~'"C ; 'r'-' ' ■•-'«;•'•<- ' "-'' ■■-'■■'■■■~ r "l '■•'•J^-.— -<:.'■' i~~"i{-^ ■ •-' 



Quand votre client sera convaincu 

par notre publieite nationale ou par l'experience de ses amis et coimaissances que les pein- 
tures de Brandram-Henderson donnent satisfaction complete sous tous les rapports, il vous 
demandera de les lui 1'ournir. Si vous pouvez \ u [ procurer les 

Peintures B-H 

sa confiance en vous comme marchand augmentera. Approvisionnez-vous maiutenant d'un 
assortiment de peintures B-H. 

Si nous n'avons pas encore de representant dans votre district vous pouvez le faire 
en envoyant un mot a ce sujet a notre bureau de Montreal. Nous vous enverrons des de- 
tails sur notre proposition relative aL l'agence exclusive et vous mettrons en etat de mainte- 
nir par la simple qualite de la marchandise, en vendant les Peintures B-H, la confiance ct 
l'achalandage qui sont la base d'un commerce profitable. 



Montreal 



Halifax 



St. John 



Toronto 



Winnipeg 



82 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Donnez vos commandes maintenant pour les 



TONDEUSES DE 
PBLOUSE 



MAXWELL 

Les Tondeuses de Pelouse 
"Maxwell" sont bien annoncees 
et font des clients satisfaits par- 
tout ou elles sont vendues. 

Elles sont les tondeuses les 
plus elegantes, les plus faciles a 
manoeuvrer que vous puissiez ja- 
mais avoir en mains — bien faites, 
fortes, legeres a pousser et jolies 
coupeuses. 

Faites en tou. 
tes gran- 
deurs a v e c 
roues de 8 a 
10 pouces et 
avec 3 ou 4 
lame? coupan- 
tes. Cest le 
moment de 

donner vos 

cuinmandes 
pour le com- 
merce de 101 7. 
Les Tondeuses 
"Maxwell" si- 
gnifient des 
profits faciles. 

Ecrivez aujourd'hui pour avoir un catalogue. 

MAXWELLS LIMITED 




ST. MARY'S (ONT.) 



(G) 



Toles Galvanisees 



"Queen'sHead" 

Le type du genre connu depuis un 

demi-sieele. 
Jamais egalee* cemme qualite. 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

- MONTREAL - 




Feutre et Papier 

N'IMPORTK QUHLLE QUANTITE 
Toltures Geudrennees (Roofing) prates a. poser. % et I. 
Paplers de Construction. Feutre a Doubler et a, Ta- 
pisser. Prodults du Ooudron. Papier a Taplsser et a 
isnprimer. Papier d'Enaballage Brua etManille. 

Fabricant* du Feutre Coudronne 
"BLACK DIAMOND" 

ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

it RUE MieGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toltures: Rues du Havre 
et Logan. Moulin papier, Jollette, Qut. 



Teles galvanisees "Canada" 
Nous cotons: 52 feuilles 0.00; 60 
feuilles, $9.50. 

Toles NoirS6 
Feuilles: 

Epaisseur 22 a 24 4.80 

26 4.85 

. 28 ..■ 4.95 

Telet Neires "Canada" 

60 Feuilles 0.00 

75 Feuilles 7.00 

60 feuilles (tres rares) ■ 7.25 

Trts rare*. 

Toles Neires Poliee 

60 feuilles (tres rares) 0.00 

TOLE8 GALVAJNI8EE8 
A la caisse: 

Queens Fleur Gorbal 
Head Us 
16-20 . . ■ • 8.00 7.35 7.90 

22-24 8.25 8.05 8.00 

26 • . 8.50 8.25 8.25 

. . 8.75 8.50 8.50 
Apelte 

10% z — 28 Anglais 8.86 

28 G — 26 — — 8.50 

24 — 7.95 

22 — 7.95 

16 a 20 G 7.76 

Moins d'une caisse, 26c de plus par 
100 livr^a 

VERNI8 FRANCAI6 
A polir, le gallon: 
1-16, $6; Vs. $6: V4. $460; *>. $4.«; 

l, M. 
A finlr les trains fin: 

1-16, $7; ft, $6; %, $5.10; Vs. $6.26; 

1, $5. 
3uperfln a caisses: 

$8, $7. $6.50. $6.26, $«. 
Mixtion a dorer, clariflse: 

$6 76 $6 76, $6 26. $•. 1*7$ 



Exterieur fin: 

14, $5.50; Vi, $5.21; 1, $6. 
Marbre blanc: 

Vi, $6.50; Vs. $6.26; 1, $«. 
Olio vernis: 

V4, $3.00; V4, $2.75; 1, $2.60. 
Blanc mat: 

Vi, $6.50; V4, $«-26; 1, $6.90. 
Noir pour cuir: 

Vi,,$7.60; V», $7.25; 1, $7.0». 
Siccatif col d'or: 

%, $6.60; Vi, $(.25; 1, $6.00. 

BOIS DE CONSTRUCTION 

Bois blanc, blancbl, % 

pee — 1,000 pds. . . . 25.00 60.00 
Epinette marchande prepare* . 27.06 
Pruche, 1 a 8 pes, qualite mar- 
chande 15.00 18.00 

No 2, 3.50 4.00 

Cedre rond., le pied 7c 10c 

Frene, 1 a 4 pees, p. m.. . $30.00 $40.00 

Orme tendre, le q 35.00 40.00 

Bardeaux de Cedre No. 1, 3.00 3.25 
Erable, 1 a 2 pees 45.00 50.00 

3 a 4 pees. . . . 65.00 60.00 

ne figure 100.00 125.00 

Pin, 1 a 3 pees., hlanchi, le 

mille 60.00 86.00 

■ 1 p. Strip S. C. 6-16. .22.00 25.00 

1V4, VA et 2 p 22.00 25.00 

- 8 pees, mesure de planche . 40.00 

Bois blanc s 'h pee 30.00 35.00 

PLATRE 

Pour Montreal: 

Piatre mele de sable, la tonne, 

pris a la fabrique 6.50 

. livrf 6.60 



— — dur, au magasin 11.00 

livre 12.00 

20 tonnes et plus..ll.00 

1 • pur, au magasin (lot 

de char) 2.10 

(moins d'un char) 2.20 

— , livre 2.35 

Pour la province: 
Piatre mel4 de sable, f.o.b. au 

char 5.60 

dur, 20 

tonnes et plus 11.00 

de Paris, baril, sur 

char 2.00 

CHARBON ANTHRACITE 

Charbon au tombereau, la ton- 
ne 8.75 

en sacs, 9.00 

(monte) 9.50 



Lisez les Annonces 

DU 

PRIX COMMIT 

elles vous donnent les 
meilleures adresses oil 
vous approvisionner. 



Vol XXX— No ] DE I'HIX i'u[.TRANT. 

DANS LA PROVINCE 



vendredi i i&nvi©i i '* • 






Queboc 



Vente, Veuve J.-Bte Garneau a Veuve P. Taillon et vir, 221 
Beauport. 

Obligation, Pierre Taillon et vir a F.-X..Edm. Giroux, 221, 
Beauport. 

Vente, Sherif a Veuve Theop. Hamel, 624, Saint-Roch. 

Suberban Realty a J.-L.-Emile Lerguet, 19 (110) 22-25 
Saint.Felix. 

Cession, Jos. Ahearn Esq. a Jos.rE. Vincent, 4099, 4100, Mont- 
calm. 

Quittance, Le Sherif a Veuve Theo. Hamel. 

Ratification, Damase Rouleau a Rev. J.-B. Ruel et p. de 116, 
Beoupart. 

Obligation Adolphe Rinfret a Emma Paradis, 96, 97, 98 de 
2098, Saint.Sauveur. 

Testament, F. X. Doddrige. 

Declaration, F. X. Doddrige, (Succ.) 1681, Saint -Sauveur. 

Obligation, Jos. Langevin a Justinien-A. Tremblay, 582, Beau- 
port. 

Mariage, Romeo Bertrand a Milina Fortin. 

— Louis-Alf. Leclerc a Clara Blais. 

Vente Cyprien Labrecque a Jos. Lafond 4381-62 pass, sur 
4381.57E, 3761-6A, 6B, Montcalm. 

— Cyprien Labrecque a Jos. Lafond 4381-63 sur 4381-57E, 
3761-6A, 6B, Montcalm. 

Cyprien Labrecque a Jos. Lafond, 4381-66 sur 4381. 57E, 
3761-6A, 6B, Montcalm. 

Cyprien' Labrecque a Jos. Lafond 4367 sur 4381-67E, 3761- 
6A, 6B, Montcalm. 

Cyprien Labrecque ft Jos. Lafond, 4367 sur 4381 -67E 3761- 
. 6A, 6B, Montcalm. 

Cyprien Labrecque a Jos. Eafond 4381-68 sur 4381. 57E, 
3761-6A, 6B, Montcalm. 

— Cyprien Labrecque a Jos. Lafond, 4381-69 sur 4381-57E 
3767.6A 6B, Montcalm. 

Obligation Norbert Cauchon a Leonidas Cauchon, 4318-98 qt. 

Montcalm. 
Vente, Alfred Bertrand a J.-Aime Dery, 1695 J.-Cartier. 

Kdmond Linteau (heritiers) a J.-B. Milhomme, 746 Saint - 

Ambroise. 
Mariage, Edgar Bedard a Albertine Bedard. 

Joseph Bedard a Anna Tremblay. 
Obligation, Edouard Martel ft Johnny Pepin, p. de 699, Saint- 

Ambroise. 
Vente, Eusebe Frechette a Samuel Fiset p. de 650. 
Cession, Graham McBain a Jos. Hicks, p. de 284, 285, Val. 

cartier. 
Vente, Wm. McCartney ft E. W. Ruthman, p. de 281, Saint- 
Gabriel. 

— Jos. Savard ft Mme J.-B. Milhomme, p. de 623, Saint-Am- 
broise. 

Alex. Bastien ft Pierre Martel, 697.73 et p. de 72 et p. 673- 

23, Saint-Ambroisa. 
Obligation, Edouard Martel ft Johnny Pepin, p. de 699, Saint- 

Ambroise. 
Vente, Eusebe Frechette ft Samuel Fiset, p. de 650, Saint-Am- 

broise. 
Cession Graham McBain ft Jos. Hicks, p. de 284, 285, Valcar- 

tier. 
Vente Wm. McCartney ft E. W. Ruthman, p. de 281, Saint. 

Gabriel. 

— Jos. Savard ft Mme J.-B. Milhomme, p. de 623, Saint-Am- 
broise. 

— Alex. Bastien ft Pierre Martel, 697-73 et p. de 72 et p. 673- 
23, Saint. Ambroise. 

obligation Alph. Breton ft La Banque Nationale 895A pass. 

sur 875B, Saint-Roch. 
Vente MobilieTe, Donat Fournier ft Eug. Bichette. 
Quittance, Jos. Dubeau ft Jos. Lanievin. 

— Veuve J.-A.-Ernest Landry ft Mme M. Maguire. 

— Veuve On. Goulet ft Alf. Daigle. 

— J.-B. et Chs. Savard ft Jos. Boutet. 
Main-levee, Phileas Rousseau. 

Quittance, Arthur Tousignant et al ft David Fournier. 

— Pierre Robitaille ft Jos. Auclair. 

— A.-H. Falardeau et al & Joseph Cote. 

Bail, Lavoie & Freres ft James Holliday, partie 4368-16 Mont- 
calm. 

— Mile H. de Foy (Succ.) ft J.-A. Kirouac & Cie, 2887, Palais, 
Testament, Arthur Routhier. 

Declaration, Arthur Routhier (Succ.) 102-153, Sainte-Foye. 
Quittance Jos. Lafrance .ft Zephirin Dugal. 

— Caisse Populaire de Quebec ft Ferdn. Parent. 
Obligation, Jos. Legare ft Mme Ls..A. Cantin, 1036 Saint-Sau- 

veur. 



♦♦♦♦*#♦♦♦♦♦♦'♦*♦♦♦♦ 

1917\ 



«♦♦♦♦♦♦♦««♦♦♦♦♦♦♦«< 



Nos Meilleurs 
Souhaits! 



<»4 ♦♦«>«♦•»♦♦♦♦ 



Nous esperons avec confian- 
ce que Fannee mil neuf cent 
dix-sept figurera dans Fhistoire 
de votre commerce comme la 
plus prospere dont vous ayez 
jamais joui. Nous esperons 
aussi qu'elle sera Favant-cour- 
riere d'un grand nombre d'an- 
nees de prosperite, de paix et 
de bonne volonte. 




34 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



LA BIERE POPULAIRE 

MOLSON 




B 



Est celle que veut 
le consommateur ; 
donnez-la lui. 

La vente de cette 
BIERE en bouteilles 
excede celle de tou- 
tes les autres mar- 
ques reunies. . 

rassee a Montreal 

DEPUIS 131 ANS 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COUEANT, veudredi 5 Janvier 1917 



35 



OOOOOO 000000000000000000000000000000000000 000000000000000000000000000000 000000000000000 

I VINS ET LIQUEURS 



ooooooooooaoooooooooooooooooaaooooooooooooaooooaooooaooooooooooooooooooos 



iDooooa oooooo 



LE REGNE DE L'ANXIETE ET DE LA TERREUR 



On sait que d'apres les nouveaux amendements a la 
loi des licences, cinquante licences, soit d 'hotels soit de 
buve.ttes, doivent etre retranchees a Montreal au ler 
mai proehain. Et, bien que cette loi n'ait ete sanc- 
tionnee que recemment a Quebec, les commissaires 
dans la metropole out deja fait leur choix. La listc fa- 
tale est etablie et en derniere heure, nous saurons quels 
sont les 302 noms qui ont vu leur demande de renou- 
vellement de licence favorablement accueillie. 

Prpchainement, dans la salle d 'audience de la Colli- 
de Police, M. Alexandre Archambault donnera lecture 
des noms des hoteliers et buvetiers qui auront le droit 
de continuer leur comnierce. Toutes les demandes de 
renouvcllemcnt. soit 350 ont ete recu.es par la commis- 
sion. Quels sont les 50 qui doivent disparaitre? An- 
goissante question pour les interesses dont nous sau- 
rons la reponse demain. 

D 'autre part, les commissaires doivent retrancher 
175 licences d'epicerie le ler mai proehain, et en dimi- 
nuer le nombre jusqu'a 200 pour 1918, ceci indepen- 
damment du taux de licence pour les epiciers qui a etS 
porte a $800. La. encore, il y a anxiete bien compre- 
hensible, car il y aura beaucoup d'appeles mais peu 
d'elus. 

Le juge Choquet, president de la commission des li- 
cences, a etudie 1 'interpretation a, donner mix nou- 
velles dispositions de la loi des licences. L 'abolition 
de la traite entre en vigueur le ler mai seulement. A 
partir de mai egalement les hotels devront fermer a 
neuf heures du soir et a partir de mai 1918, tous les 
comptoirs devront disparaitre pour etre remplaces par 
des tables. Reste la question des clubs. II y a 38 clubs 
a Montreal oi> l'on pent eonsommer des spiritueux. Ces 
clubs seront-ils tenus de fermer de neuf heures a nenf 
heures et la traite y sera-t-elle prohibee comme dans 
tout debit liceneie? La loi n'est pas- precise a ce su- 
jet. 

Bientot nous serons fixes sur toutes ces questions 
qui interessent au plus haut degre le commerce de li- 
queurs et jusque-la, ehaeun tremblera pour sa peau 
comme un .coupable. C'est navrant de voir, a notre 
epoque. dans un pays qui se dit epris de liberie, line 
pareille situation exister. un tel sentiment de terreur 
se manifester. Sous quel regime vivons-nous, pour 
voir ainsi nos libertes absorbees par des fanatiques qui 
conduiront notre population a des extremites dange- 
reuses dont les effets seront lamentables? Tot on tard. 
le peuple se revolt era quand il comprendra ou on Pa 
conduit par des moyens restrictifs indignes d'Stres 
pensants et doues du libre arbitre. 

Prohibez! Prohibez! mes beaux messieurs de la po- 
litique, vous verrez la race que vous allez former ayec 
de telles methodes d'esclavage et de tntelle. La situa- 
tion penible ereee par la guerre prote agisse- 
ments pour 1 'instant, mais, patience! 1'heure viendra 
ou vous aurez a rendre eompte des f«e-lemfnts arbi- 
traires que vous aurez places sur nos epanles comme 
un carcan. Le regime de terreur que les prohibit ion- 
nistes essayent d'imposer n'aura pas de lendemain. Tl 



ne convient pas a nos mentalites, il nous empeche de 
respircr, nous le secouerons a premiere occasion. Et 
ce jour-la, il y aura de la casse. En attendant, on con- 
tinuera a expedicr chaque semaine des wagons com- 
plets de liqueurs pour les vertueuses provinces de 
l'Ouest qui out transporte les buvettes publiques dans 
leurs propres demeures. Voila ou cela mene, la pro- 
hibition ! 



ILS N'EN SONT PAS A UNE INJUSTICE PRES 



Les prohibitionuistes qui par leurs manoeuvres out 
commis les pires injustices n'en sont pas a uric pies. 
Us ont confere des heures et des heures avec les auto- 
rites de la province du Quebec pour faire adopter leur 
plan de restriction et quel a ete le resultat de leur 
pression? Le voici. Les autorites provinciales vien- 
ncnt de declarer que les licencies qui n'obtiendront 
pas, au cours de l'annee leur licence, par suite de la. 
diminution du nombre des restaurants, n'auront pas 
droit, comme par les annees passees, a l'indemnite de 
$3,000 que Ton accordait a, venir jusqu'a present a ceux 
qui etaient prives de leur licence. 

Comme on le voit, c'est admirable de justice et c'est 
le respect le plus absolu du droit. Sans doute. on re- 
pondra a cette inqualifiable decision, que la licence de 
vente de liqueurs etant un privilege, on pent 1'accorder 
ou la refuser aux interesses sans obligation vis-a-vis 
d'eux. Evidemment; mais alors, pourquoi a-t-on don- 
ne des indemnites de $5,000 et $3,000 a ceux qui prece- 
demment se virent prives de leur licence? Allons! soy- 
6ns francs! si on a accorde cette indemnite dans le pas- 
se, c'est qu'elle a ete jugee comme une juste repara- 
tion du tort fait au commereant de liqueurs. Le tort 
n'est-il le plus le raeme aujourd'hui? Si! alors? 

Voila bien ou cela nous mene ce mepris des droits 
de liberte qufenseignent les prohibitionnistes. Plus de 
liberte. plus de justice. La force du pouvoir gouverne- 
mental seule a des droits. Les continues, les raisonne- 
ments, les legitimites. rien n'existe plus. On peut rui- 
ner sans vergogne un debitant de liqueurs qui a mis 
toute sa fortune dans son etablissement et ne rien lui 
.donner du lout. C'est la voix du plus fort qui a par- 
le. Jolis principes. qui ne sont pas pour faire hon- 
neui- A eeux qui les ont inspires et qui en inspircront 
encore bien d'autres du meme genre jusqu'a ce que le 
peuple se lasse do se laisser tondre la laine sur le dos 
comme des moutons. 



LA PROHIBITION EST LENNEMI DU 
COMMERCE 
Les electeurs de Laehine auront a se prononcer. le S 
Janvier, sur h- rappel du rgglement de prohibition adop- 

te Pan dernier grace a la pression indue uu'exercent 
les prohibitionnistes dans chaque referendum, et 
si grace au scrutin onvert si justement aboli depuis. 
Les cito.veiis de Laehine out constate que] tort im- 
mense la prohibition eausail a leurs int^rets. II n'est 
one juste dc signaler que 90 pour cent des marchands 
'h' Pendroit ont signe la requete demandant un nou- 
veau referendum pour dement rer de plus que ce sont 



36 



LE PRIX COURANT. vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



w 1 r 1 C DISTILLATEUR DE 

Joseph t. aeagram, fins whiskies 

WATERLOO (Canada) 

"Old Times," "White Wheat," "No. 83 Rye," "Star Rye." 

MEAGHER BROS & CO., Limited, Agents, Montreal. 



mix qui sont'les plus leses, en somme. 

Voila pour le cote materiel. Maintenant, au point 
de vue moral. U est facile de constater que le resultat 
a ete pareillemeut desastreux. Les quelques debits de 
boisson ouverts au grand jour, par le temps passe, a 
Lachine, out 6te remplaces par une multitude de de- 
bits elandestins ou Ton vend des liqueurs aleooliques, 
de qualite absolument inferieure, prejudice grave a, la 
saute des citoyens. 

Outre cela, les gens de Lachine qui font venir leurs 
boissons de Montreal en profitent pour acheter chez 
les epiciers qui leur fournissent les autres articles dont 
ils ont besoin ; et une fois en train, ils ne se genent pas 
pour acheter toutes leurs marchandises a Montreal. 

D*ou des pertes considerables pour les marchands 
de Lachine. Ajoutons a cela que les sources de taxes 
taries par la mise en oeuvre de la prohibition ont du 
etre alimentees par d 'autres impositions, et nous ne se- 
rons pas surpris de voir que le Conseil Municipal de la 
municipality voisine a vote en bloc, maire en tete, pour 
la tenue d'un autre referendum qui, etant au scrutin 
secret eelui-la, a toutes les chances de reussir et de de- 
montrer quel. est le veritable sentiment dans notre pro- 
vince sur la doctrine chere a John H. Roberts et Com- 
' pagnie. Pour 1 'instruction dc nos lecteurs, nous four- 
nissons iei une liste des marchands de Lachine qui ont 
demande la revocation du reglement de prohibition si 
malencontreusement adopts Tan dernier grace aux me- 
naces les plus injustifiables et. l'evenement l'a demon- 
tre, les plus in j ust ifiees: 

MM. Adolphe Goldwater, C. A. Smith. R. Kaufman. 
T. Rosenbloom, M. Davis. M. Miller, J. Mendelstam, 
Tlios. Johnson. Canadian Syndicate. P. B. Botheil, 
Maison Gotheil, -1. Ellicott, John Philipp & Co., A. Cra- 
mer. Sain Fislinian. Job. Chisholm. Napoleon Gagne. 
D. Robert, Jos.-Albert Clement. Jos. Cauchon, Jos. For- 
get. A. Millaire, Leopold Lague, J.-F. Giard. Hormidas 
Barette, Alf. Belanger, W. Davis, S. Mackoff. Alexan- 
dre Laplante, Regis Bonin, Ludger Berthiaume. D.-C. 
Coloris. Theo. Cote. J. D. Adams, II. Lerner, B. Beau- 
doin. A. Charbonneau, J. Prud'homme, Benjamin Le- 
cavalier. A. Larente. i). Daoust, J.-L. Hebert, Milas Sa- 
ba. Alfred Beaudoin, L. Gaudet, T. Charette, Oswald 
Robert. P.-L. Lemicnx, Octave Boulay, Dasilva Foisy. 
II. Barrette, Qlderic Gagne A.-B. Letcher, M. Ferkuff. 
S. Backs. B. Freedman. S. Miller, J. McDevitt. M. Boo- 
jady. Giacomo Corbo, Eug. Miller. Jacob Shecter, Ja- 
cob "Weigensberg, J.-Geo. Leclerc, Kpims Franzios, Wil- 
liam Whelan. J. Belanger, II. Omer Veronneau, G. 
Cnz/.i. Wilfrid Dagenais, 0. Paradis, 0, Pelletier, AU 
cidas Bertrand, A. Lapointe. T. Mettayer. C. Scott. 



H. Bougie, L. Leger, Odilon Belanger, Adelard Allard, 
A. Fletcher, Arthur Lizotte, Jos. Legault, Vital Far- 
land, Arthur Allard, Amedee Robert, A. Boisvert, Hen- 
ri Menu, Mine Sara Young, J.-A. Dubois, Emile Le- 
ger. Art, Miron, H. Aboussafy & Co., A. Lagace, A. La- 
plante, W. Cherrier, Thos. Webster, Thomas Charet- 
te, Emile Filiau, E. E. Kent, H.-A. Montmarquette, J.- 
Arthur Pare. 



LES BOUTEILLES USAGEES ET L HYGIENE 
ALIMENT AIRE 



Depuis que nous sommes en pleine periode de guer- 
re, la fabrication des bouteilles s'est si bien ralentie ou 
merae arretee pour des causes connues qu'on en man- 
que partout et de toutes especes. Voila pourquoi les 
usagees sont si recherchees, en depit de leur inferiorite 
manifeste pour bien des emplois cornmerciaux ou in- 
dustriels ; mais nous ne nous occupei'ons ici que des 
soins qu'elles exigent pour devenir aptes a loger des 
boissons alimentaires : vin, cidre, limonades ou encore 
lait. eaux .potables, eaux minerales. 

Pour rendre les bouteilles propres a cette destina- 
tion, l'es convenances exigent d'abord qu'elles soient 
exemptes de toute souillure, interne principalement, 
sans quoi les boissons les dissoudraient avec le temps 
et en eprouveraient des dommages dans leur saveur, 
leur couleur parfois et plus souvent dans leur garde. 
Bien des moyens sont usites pour cette toilette parti- 
culiere. L 'action des grains de plomb qu'on agite 
dans la bouteille avec de l'eau est du nombre. L'aisan- 
ee du renouvellement de l'eau jusqu'a, limpidite abso- 
lue. 1 'absence de savex;r du plomb, sa mollesse vis-a- 
vis du verre... ont fait que. depuis des siecles, e'est un 
inoyen de choix dans les menages surtout, pour remet- 
tre a ueuf des bouteilles usagees. La popularite de la 
methode est nieme telle que certains journaux vinico- 
les la mentionnent encore et que d 'autres fe\iilles s'oc- 
cupant des choses alimentaires s'oublient encore a la 
recomniander. 

Le plomb cependant a bien mauvaise reputation dans 
le monde des liygienistes. Bien mieux, il y a quelques 
annees, nous avons entendu l'un d'entre eux et non des 
moindres soutenir (pi 'avec sa sourhoiserie ce metal fai- 
sait cent fois plus de mal que l'arsenic dont tons les hu- 
inains se niefient. 

Le premier cliimiste indiseret qui regarda une a une 
les bouteilles usagees si bien blanchies au plomb de 
chasse, s'apercut, du moins dans cedes dont le fond est 
nleve. qu'il ya souvent des grains metalliques enser- 
res dans le repli de ce fond. 



Vol. XXX- No 1 



HE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



37 



j LES TRIBUNAUX 



ACTIONS EN COUR SUPERIEU- 
RE. — PROVINCE DE QUE- 
BEC 

Gelas Lemire v. E.-R. Dufresne, Ou- 

tremont, $o 002'. 
Odlana Landry v. Zena'ide Landry, 

Westmount, $225. 
.1. L. Reay v. Marguerite Labelle et 

Mme Treffle Leonard, Sainte.Rose, 

Jul'. 
C.-A. Archambanlt v. Peter I. Dono- 

ghue, Saint -Lambert, $118. 
Jos. Dusault v. \'ille de Maisonneuve, 

Ire classe. 
Ville de Westmount, Mount Royal 

Stables Ltd. Westmount, $2143. 
Ville de Westmount v. Albert E. Pa. 

terson, Westmount, $270. 
.Ins. Versailles v. C.-A. Sylvestre, Ou- 

tremont, $460. 
Crown Electrical Mfg. Co., Ltd. v. Ja- 
mes C. Sheriffs, C.-H. Levesque, B.- 

A. Lanthier et Empire Elect. Co., 

Montreal, $22. 
Central Vermont Ry. Co. v. Missis- 

quoi Marbles. Ltd.. Phillipsburg Ry. 

Quarry Co., H. W. Iichardson et 

Thus. A. McGinnis, Phillipsburg, 

$17,500. 
Azilda Dandurand v. Alderic Marier, 

Nontreal, 2e classe. 
Geo. W. Faust v. Banque d'Ottawa, 

Montreal, $150. 
J..E. Cote v. H. Prefontaine, Montreal, 

$177. 
J-P Cote v. Chas. N .Blakeley et Hy. 

Timmis, Montreal, $182. 
T. Prefontaine v. Albert Martel, Mont- 
real, $nr.. 
P._Ovile Mailloux v. Emma Desmarais 

et Mme P. Desautels, Montreal, $199. 
Jacob Herscovitch v. Ls. Sutin, Mont- 
real. $269. 
Pellerin et Masson v. Amedee Dauost, 

Montreal. $475. 
Ktienne Cartier v. L.-Z. Millette, 

Montreal, $337. 
A. Maurice v. L.-Z. Millette, Montreal, 

$336. ' 
Schaeffer et Eidinger v. Lazar Silver - 

sberg, Abraham Silversberg et Ma- 

nola Silversberg, Montreal, $193. 
Haas Bros. v. Ida Desmarais, Montreal, 

$185. 
Sun Life Ass. Co. of Can. v. Succession 

.las. H. Iedfern, Montreal. 13.220. 
Mederie Laflamme V. Modern Tool 

Mfg. Co., Montreal, $199. 
c\. Archambault v. Aug. Malebran- 

che, $103. 
P.-O. Mailloux -v. Vllle de Montreal, 

Montreal. $300. 
Popular Shirt Ltd. v. I. Goldstein. 

Montreal, $135. 
Ind. & Educational Press Ltd. v. Jos. 

Goodson, Bessie Rabinovitch-Good- 

son et Goodson Bros., Montreal, 

$145. 
Paroisse Saint_Sim€on de Saint-Jude 

v. Beaudoin Ltd., Montreal, $2,860. 
Banque Royale du Canada v. Rosa 

Barak. Mme Moses Silverman et M, 

Silverman & Co.. Montreal, $743. 
H. Mathieu et al v. A. Roothe Callag- 

han et Can. Stewart Co.. Ltd., Mont- 
real. $1,646. 
Alfred Desmarais v. ("amille Courcy, 

Montreal, $421. 
.lames McPherson v. \'ille de Montreal, 

Montreal $195. 



Francois Cote v. Aim6 Bilodeau, Mont- 
real, $694. 

Xoe Leclaire v. Emmanuel Jacques, 
Montreal, $792. 

C. Lessard v. Stan. Lefebvre, Mont- 
real, 1 re classe. 

Edmond Desmarteaux v. United Mo- 
tion Pictures Theatre, Ltd, Mont- 
real; Harry Brouse, Ottawa; E. Cro. 
nyn H. J, Brock, J. T. Malone et S. 
W. Jacobs, Montreal, $2,500. 

C. McLeod v. Herbert S. Lunhann, 
Montreal, 4e classe. 

Regal Realty Co., Ltd v. Royal Trust 
Co., Banque Royale du Canada et 
Moses Yineberg, Montreal, Ire clas- 
se. 

Ls. Ostigny v. L.-N. Thauvette, Mont- 
real, $241. 

J. A. Budyk v. The E. Cavanagh Co., 
Ltd., John T. Clark, R. H. Miner, A. 
I Minn et R. H. Miner Co., Montreal, 
$1,810. 

Cie Navigation Montreal.Valleyfield & 
Soulanges, Ltd. v. David Tremblay, 
Philias Desmarais. Notre-Dame de 
Pierreville et Elise Daneau, Mont- 
real, $517. 

Pauze & Gohier v. Antoine Ranger, 
Saint-Polycarpe, $261. 

Syracuse Portrait Co. v. M. D. Crowe 
et J. -A. Gignac, Montreal, $250. 

Thomas Ducharme v. Elzear Pigeon, 
Montreal, $1,881. 

{Catherine King et al v. Margaret Har- 
rison et Mme Wm. Tedd, Montreal, 
$22. 

Winner Mfg. Co. v. Alex Nassif, Ph. 
Nassif et Nassif Bros., Saint-Hya- 
cinthe, 4e classe. 

Pauze & Gohier v. Florentine Cha- 
pleau et Mme E. Lecavalier Mont- 
real $127 . 

Wm. N. Lester v. Nora Iren€ Lajeunes- 
se, Montreal, 2e classe. 

Alme Amedee Gagnon v. J.-B. Brouil. 
lette. Montreal. $635. 

Win. Wilson v. Geo. -A. Lazure, Mont- 
real, $172. 

C. J. Green v. D.-E. Camuchael Mont- 
real, $168. 

Succession Isai'e Hiirtubise v. Ed. 
Saint -Hilaire, Montreal, $7,489. 

Sylvio Lachapelle v. Jos. Picard et Jos. 
Picard & Co., Montreal, $123. 

Emma Boudrias v. Arthur Leon Co- 
te Montreal, $1,393. 

('an. Steigwart Beam Co. v. Conrad 
Benoit, Chanibly Canton, $300. 

J.-A. Gauvin "v. Abraham Komaroff, 
Montreal. $347. 

Wm. B. Naylor v. Lieut. D. J. Dwyer, 
Montreal, $155. 

Tom. Boville v. Odila Roy et Mme Saul 
Daignault, Montreal, $1,200. 

Gauthier et Beauregard v. Fernand 
Gillet, Jos. Laramee et Alph. Gillet, 

Montreal. $280. 
Annie McMillan et Chas. P. Hill. 
Montreal. $1,999. 



JUGEMENTS EN COUR SUPERIEU. 
RE— PROVINCE DE QUEBEC 

Hudon Hehert Co.. Ltd. v. .T.-H. Denis 

& Co., Sainte-Anne, $237. 
A. Morin v. Municipality Fonci&re, 

Ltd, Montreal. $193. 
Hector Langevin v. G, W. Faust. 

Montreal, $1,075. 
Javob Lubin v. Achille Dumont Mont. 



real $60. 
J.-A. Turcotte v. H.-C. Foisy, L.-J. 

Foisy et Ls. Lemieux, Verdun, $2,- 

038. 
Wyatt Crotty v. P. E. Richardson, 

Montreal, $135. 
Chapleau Waggon & Auto Ltd. v. Ls. 

Lagace et Fred.-H. Chapleau, Mont- 
real, $187. 
D. Saint-Aubin v. Succession Jos. 

Charbonneau, Montreal, $7,724. 
Hdpital General v. Imperial Press, 

Ltd, Montreal, $631. 
Emery Lesperance v. Rene Binette, 

Montreal, $170. 
O. Moscovitch v. J. Schwartz, Mont- 
real, $190. 
Mme Jean Drouin v. Arthur Tanguay. 

Montreal, $112. 
W. J. Starr v. Jos. Showers Montreal, 

$110. 
M. Walsh Co. Ltd., v. L. Shara, Mont. 

real, $201. 
La Prevoyance v. Stan. Lefebvre, 

Lachine, $257. 
.las. Walker Hardware Co., Ltd. v. X. 

Charbonneau, Montreal, $303. 
DeLaval Dairy Supply Co., Ltd. v. Ma- 

thias Legault, Montreal, $110. 
G. DeSerres v. C..L. Rousseau, Outre- 

mont, $150. 
Urgel-P. Boucher v. Geo. Normandin, 

Montreal, $1,438. 
Rosanna Langlois v. G. T. R., Mont- 
real. $2,025. 
I'lialde Garand v. David Lamoureux, 

Outremont, $1 885. 



LOI LACOMBE 



Deposants 

Stanhope Alfred 
Charpentier Mile 

Wm. carle Fils 
Adolphe Godard 
J. -11. P. Gagne . . 
James Wensley . 
L.-H. Lapointe . . 
Aquila Richard 
Jos. Binette. . . . 
Armand BeJair 
Chs.-Ed. Derome 

The 

Geo. Delcourt 



Employeurs 
. Ville de Westmount 

Annie 

.... Gault Bros. Ltd. 
. . . . Canadian Tube 

.... Canadian Tube 
Jos. Ward. 

. McCready Co. Ltd. 

La M. L. H. & P. Co. 
. . . . Goodwins Ltd. 

. .Jos. Binette & Cie 
. . ..Cerias Gauthier 

Gazette Printing Co. 
Geo. Delcourt, beau- 
..fils 



Aubut Amedee C. P. R. Co. 

Z£phirin Brissette 

Jas. Robertson Co. Ltd. 

J. -Armand Chevalier 

La Cite de Montreal 

Thomas Champagne .. . C. P. R. Co. 

Jacques Melille ? 

Hormisdas Giroux . Mt. Roll Mills Co. 
Joseph Beaudoin . . Maison du Style 
A Valade . Peter Lyall & Sons, Ltd. 
a. Therserault 

. . . . Allis Chalmers Bellock Ltd. 

Jos. Lecours Lymburner Ltd. 

Louis Rouleau . . Montreal Tramway 
Wilfrid Lemieux . La Cite de Montreal 
Skelling .Talbert . Francois Dufresne 
John McKeown . Northern Electric Co. 
Achille Pilon . . La Cite d'e Montreal 
Jos. .Geo. Pinsonnault 

Royal Victoria Hospital 

E. Lanoix Bell Telephone 

Levi Lussier . . . . Canada Bronze Co. 
C. Turcotte .. .. Dupuis Freres Ltee 
Nap. Leduc . . . . Dominion Can. Co. 



38 



LE PRIX COURANT. vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



Cotations Alcools Whiskeys Gins Cognacs Rhums 
Champagnes Vins — Eaux Minerales. 

rgants de liqueurs refusant, depuis un certain temps, de faire publier les prix de leurs marchandi- 
iue ceux-ci peuvent varier d'un jour a I'autre, nous ne pouvons garantir I'exactitude de toutes les 



Plusieurs comme 
ses, parce q 
cotations ci-dessous. 

ALCOOLS CANADIENS EN BA- 
RILS 
65 O. P. Le gall. 

Hiram Walker and Sons, Ltd (3) 

En barils 
Gooderham and Worts (4) 

En barils 
Montreal Products Co.. Ltd. (4) 

En barils 
General Distilling Co. (3) 

En barils 
Nouveau prix 
.1. 1'. Wiser .V Son Ltd 1-! 
H. Corby Distillery Co., Ltd. (39) 

En barils 

50 O. P. 

Hiram Walker and Sons. Ltd. (3) 

En barils 
Gooderham and Worts (4) 

En barils 
Montreal Products Co.. Ltd. (4) 

En barils 
General Distilling Co. (3) 
• Ditto, 50 O. P. spirits 
H. Corby Distillery Co., Ltd. (39) 

En barils 
I. P. Wiser & Son. Ltd. 

RYE WHISKIES 

J. P. Wiser and Son. Ltd. (2) 

Rye Whiskey (39i 2. r > l'. I'. 

H. Corby Distillery Co. 



5.76 



6.60 



5.7[ 



5.66 



5.10 



4.75 



5.15 
5.20 



Le gall. 

25 up 2.74 
2.63 

En see 



2.1 i 
2.74 

gal- 



j:iram Walker and Sons. Lid. 

En barils, 25 U.P. 
Gooderham and Worts (4) 

En barils 
Marshall's Royal 

En barils 
Hiram Walker and Sons, Ltd. (3) 

Canadian Club Whisky en fQt 

Imperial Whisky en fut 
Lxpedies en barils d'environ 42 

Ions. 
Expedies en deml barils d'environ 28 

gallons. 
Expedies en quart de barils d'environ 

10 gallons. 
Hiram Walker and Sons, Ltd. (3) 

Demi- 

A la caisse: Quarts Flasks flasks 
Canadian Club 
Imperial 

Walker's Old Rye, 3 ans de boutellle. 
H. Corby Distillery Co.. Ltd. (3b) 
Special, de choix 12s 
Old Dominion 12s 



Old Dominion 
Majestic 12s 
Whisky blanc 
Whisky blanc 



16s 



12s 
16c 



U. 

u. 



3-12-15 



RYE WHISKEY 



J. P. W"3ER AND SON (2) 



40 
40 



Red Letter 25 
Export, 25 u -p 
Export Traveller, 

i eation, 
Recreation, 

12s. 
He-creation 

pts. I6fi. 
Recreation. 

24s. 
Recreation, 

Flks. 32s. 
I ation, 

I >/. Flks. 



u_l> 



"25 



Qrts 
Qrts 



Is. 
12s. 



u-p 



Flks. 



u-p 
u-p 



Qrts. 12s, 
Impl. Qrts. 



40 u-p rc-r . Impl. 
40 u-p Amber Pis 
40 u-p Amber 10 Oz. 
Screw Top, 40 u-p 10 

■J.2H. 



9.90 
9.85 
9.65 
7.60 
6.76 
7.25 



Case 
9.75 
8.00 

10.00 
6.25 

8.50 

6.50 

8.50 

7.25 

7.25 



Recreation, Screw Top, u0 u-p 8 
O. Flks. lis. 

u-p % Gal. Jugs 



Recreation, 

6s. 
Recreation, 

6s. 
old Rye. 2 
Old Rye 

6s. 
Old Rye 



40 



41 u-p 1 Gal. Jugs 



■"i u.p. 

25 u-p 

5 u-p 



Qrts. 12s. 
Gal. Jugs 

1 G 1 Jugs 6s. 



7.25 

8.50 

16.25 
7.00 

10.50 
19.25 



Melchers (12) Gold Cross 

Rouge 

Vert 

Violet 
Wilson's Old Tom. qts (12) 
Wilson's Old Tom, 24 flks (12) 

Club Old Tom, qts (12) 
Club Old Tom (24 flks. (12) 

Colonial Dry Gin, qts (12) 
Gordon's London Dry 
Gordon's Old Tom 
Gordon's Sloe Gin 

Empire Plymouth Gin, qts (12) 

Rnipiro sloe '".in. nts (12) 
Scott & Son. Sloe Gin. qts (2) 
Scott & Son, Sloe Gin. pts. 

Red Ribon Gin (2) 



13.50 
7.25 
6.25 
5.75 
6.75 
7.50 
7.50 
7.50 
9.25 
10.50 
12.50 
8.00 
8.50 
8.50 
9.50 

12.00 
6.50 
5.00 



12.25 
6.75 
5.00 
London. Eng. (14) 
p. cs., 12 bout. 8.00 
cs., 12 bout., 8.00 

'Old Tom" and "London Dry", 
le gallon, en baril, 3.25 3.50 

Lawrence A. Wilson Co., Ltd., (14) 
Sloe Gin, a la caisse 9.50 

Blankenheyn & Nolet's Distillerderij, 
Rotterdam. Hollands (14) 
"Key Brand", caisses rouges, 16 

grandes bouteilles 
"Key Brand", caisses vertes, 12 

bouteilles moyennes 
"Key Brand", caisses violettes, 

24 petites bouteilles 
"Old Geneva Afrikander", 24% 

jarres en pierre 
"Old Geneva Afrikander". 12 
jarres en pierre 

•RHUMS DE LA JAMAIQUE 
& Co., Lid. (4) 



Rouge 

Verte 

Violet 

Red Top Gin (18) 

Rouge 

Verte 

Violette 

Greenle&s &. Co. 
"London Dry" 
"Old Tom", p 



Hlierrtff 
par cse 



.I. II. 
Bell, 
Bell. 35 O 
Blue Star, 
Rhums 



P., 

35 

(2) 



par gall. 



O. P., 



J. W. Turne 
Mendoza & Cie 
Norton & King 



(2) 



par gall. 
s 12 c-s 24 c- 
Qrts. Pts. 

8.25 9.75 

6.00 7.25 

5.00 32 Flasks 7.00 



12.50 

7.00 

6.50 

-s4RM> 

Splits 

11.25 



COGNACS 

Bisquit Dubouche (3) quts., une 

etoile 
Bisquit Old Liquor Brandy 2 > ans 
Bisquit V.V.S.O.P. Brandy 55 ans 

Jas. Hennessy & Co. (4) 
Une etoile $18.50 

Trois etoiles 21.50 

V.O. 23.50 

Martel & Co. (1) 
Une etoile 
Trois etoiles 
V. O. 
V. S. O. P. 

Renault & Co. (0) 
S. V. O. 19.00 



Club Brandy 
50 Yars Old 
Une etoile 

E. Normandin & Co. (15) 
Special qts 
V. S. O. P. qts 
30 ans d'age, qts 

Boutelleau & Co. (13) 
F. P., pts. 
F. P., pts. 
F. P., Imp. up fl. 
F. P., 24 fl. 
Un diamant, qts. 
Deux diamants, O. B., qts. 
Trois Diamants, V.O.B., qts. 



22.00 

48.00 



14.00 
20.00 
28.00 

16.00 
15.00 
15.00 
16.00 
17.00 
18.00 
18.50 



22.50 
27.00 

13.00 
13.00 
14.50 
13.50 
14.75 
18.50 
20.00 



Quatre diamants X. V. O. B. 

1831, qts. 
1824, qts. 
P. Frapin & Co. (12) 

Une etoile, qts 

24 flacons, 10 onces 

24 bout. chop. 

Medical 

Special, 20 ans 

Reserve, 25 ans 

Liqueur, 30 ans 

Cognac City Distillers' Association, 
Cognac, France (14) 

"Trois Etoiles", viehx brandy, 

p. cs., 12 bouteilles 
"Trois Etoiles", vieux brandy, 

p. cs., 24 demi bouteilles 
''Trois Etoiles", vieux brandy, 

p. cs., 32 flasks 
"Cachet d'Or", p. cs., 12 lon- 

gue sbouteilles 
"Doctor's Friend", p. ca., 12 

bouteilles 
"V.O.," vieux brandy fin, p. cs., 
12 bouteilles 
"V.S.O.P.", vieux brandy, fin, 

p. cs., 12 bouteilles 
' X.X.O.." vendange 1875, (long 
cou), p. cs., 12 bouteilles 
Lr.wrence A. Wilson Co., Ltd). 



V.V.S.O.P.", 
par caisse de 



Wilson's, 

brandy 
tes 
Jimenez & Lamothe (4) 

#** 

IS65 Liqueur 

Ph. Richard (2) 



13.50 



24.00 
(14) 



1875, cognac- 
12 pin- 

24.00 

bout, 
bout. 



s Qts. 

27.06 
18.00 
15.50 
15.75 
13.50 
13.50 
12.75 



Ph. Richard S. O. 40 ans 
Flute 20 ans 
Medicinal 
V. S. O. P. . " 
Special Reserve 
V. S. O. 
V. O 

J. M. Boutin & Cie Alligator bord 10.00 
F. Marion XXX 7.00 

Chs. Couturier XXX 9.75 

Barville & Cie XXX 6.76 

Vnlin & Frere XXX 6.00 

Toutes ces marques de Cognacs 
En caises de 24% Bout. [$1.00 de plus 
En caisse de 24 Flasks [par caisse 
En caisse de 48% Bout. [-2.00 de plus 
En caisse de 48% Flasks [par caisse 

Cognac en Futs Gal. 

Pr. Richard 5.50 7.60 

Ch. Couturier 4.00 5.50 

Parville & Cie 3.10 3.00 



BRANDY 



P. Frapin & Cie. 
Special (20 ans) 



16.50 



Vol. XXX— No 1 LE l'KIX COURANT, vendredi 5 janvin- l'HT 

*+♦++++++++++++++•? ****** k***************** 



3<; 



I 

J 

t 

* 
* 

t 

t 

+ 

+ 
t 



z 
t 



% 

\ 



X 
X 




CETTE MARQUE CELEBRE MISE EN 

Pintes, Chopines, Demi-Cbopines et Flasks " Book " 4, 

EST EN VENTE DANS LE MONDE ENTIER J 

C'est la Quintessence meme du + 

Seigle et du Ble d'Inde melanges J 



FABRIQUEE PAR 



J. P. Wiser & Sons, Limited 



x 



.'NEW YORK" 



PRESCOTT (Ontario) 



1 CANADA 



VENDEZ LE 



GIN de 
BURNETT 

— Wl — — ■ IJ H I I | M1MIM ■ i r«n 

"LE LONDON 
DRY ORIGINAL" 

ABSOLUMENT LE PLUS FIN! 



J. M. DOUGLAS CO. 

Seuls Agents au Canada 
MONTREAL 



S.H.Ewing& Sons 

- IMPORTATEURS ET - 
MANUFAC1UR/ERS DE 

BOUCHONS 

Coupes a la main et a la machine. 

Marchands de Capsules 
pour bouteilles, de Bro- 
ches d'embouteilleurs, 
d'Etain en feuilles, de 
Fournitures pour Bras- 
seurs, etc., etc., etc. 

Bureau Principal: 

96 rue King, - Montreal 

Telephone* — Bell, Main 65; Marchands, 522 

Succursale de Toronto: 29 RUE FRONT, QUEST 






lit 



LB PRIX COURANT. vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



M. 1e Marchand, 

Vousrendez-vous compte du benefice que vous rea- 
lisez en mettant en evidence des marchandises qui 
sont annoncees dans tout le pays ? 




Un commergant qui ne fait des affaires que dans sa 
localite peut ne pas avoir les moyens de f aire de la publi- 
city suruneaussigrandeechelle que les manufacturiers 
dont le commerce s'etend par tout le pays; MAIS. . . . 

II peut profiter de la publicite de ceux-ci en faisant 
un bel etalage dans ses vitrines et en donnant aux ar- 
ticles annonces dans tout le pays une place proemi- 
nente dans son magasin— en faisant—sienne— la— publi- 
cite— des--manufacturiers. 

L'aff iche reproduite ci-dessus, bien coloree, pleine 
de vie, 10' de hauteur par 25' de largeur, s'adresse 
plusieurs fois par jour a plus de 3,500,000 Canadiens. 

Mettez une carte du STAG dans votre vitrine et 
voyez quelle augmentation d'affaires elle vousvaudra. 

Faites votre cette publicite 



ECRIVEZ A LA 



CANADIAN POSTER COMPANY, 

EDIFICE LEWIS, MONTREAL 

Pour la Publicite par V Affiche n'importe oil au Canada. 



Vol. XXX— No 1 



LB PRIX <:<) Hit A NT, vendredi 5 Janvier I'M; 



I) 



WHISKY EC038AI8 

Alexander & Macdonald, Scotland (14) 

Sandy Macdonald, 12 b. 13.00 

Sandy Macdonald, 24 pts. 14.00 

Sandy Macdonald, 32 fls. 14.50 

Peter Dawson, Limited (12) 

Extra Special qts. 13.00 

Extra Special, pts 13.00 

Extra Special, 32 flks. 15.00 

Rare Old Liqueur 14.25 

Old Curio 17.50 

Old Mull (3) 14.50 

John Dewars & Sons (15) 

Lots de 6 caisses, 50c de moins par 
caisse. 

Extra Special Liqueurs $19.00 

Special Liqueur 15.00 

Etiquette bleue, qts. 13.50 

Etiquette bleue, pts. 14.50 

Special 13.00 

Wright & Greig, Ltd, (13) 

Roderick Dhu, qts. 14.00 

Premier, qts. 15.00 

Grand Liqueur, qts 17.00 

Kilmarnock White Label 14.50 

Kilmurnock Red Label 17.00 

Kilmarnock Black Label 20.00 

James Watson & Co., Ltd. (18) 

Blue Band, rd. qts. 13.50 

No. 10 qts. 0.000 

Antique 0.00 

Mitchell Bros. (2) 

Finest Old Scotch Qrts 12s 15.00 

White Star Qrts 12s 14.00 

Ex, Sp. Liqueur, Qrts 12s. 13.50 
Special Reserve Dew Qrtf 12s 
Grey Beard Stone Jars 6 au gall. 

Mullmore Dew Qrts 12s. 8.00 

Robert Dale, Qrts 12s. 6.50 

Scotland's Pride Qrts 12s 6.00 

Scotch en Futs Gall. 

Mitchell (2) 6.90 

CHAMPAGNES 
Moet & Chandon (43) 



1 douz. 2 douz. 
Qts. Pts. 
33.00 35.00 
46.00 48.00 
35.50 37.50 



White Seal (26) 
Imperial Crown Brut 
Brut Imperial (26) 

Pommery (9) 
Sec ou Extra Sec 33.00 35.00 

Brut 35.00 37.00 

Prix sur derhandes pour 
cuvees 1904 et 1906. 

Vve Clicquot- Ponsardin (55) 
Sec 28.00 30.00 

Brut 30.00 82.00 

Dry Monopole (3), qts. 31.00 

Dry Monopole (3), qts. 33.00 

Louis Duvau, Saumur, qts. 14.00 

Louis Duvau, Saumur, chopinea 16.50 
PIPER-HEIDSICK (2) 
Vintage Tres Sec 32.00 34.00 36.00 
Vintage Brut ou Sec 30.00 32.00 34.00 
Moins 10 p.c. Es. commerc. '3 p. c. SO 

Jours. 

qt pt sp.. . 

Cardinal (2) 

Caisse 12s 16.00 24s 17.00 
Paniers 6s.. 8.26 
6s. 4.60 
12s. 8.76 
12s. 5.00 
Due de Lagrange (2) 
Caisse 12s, $13.00, 48s $14.00 

Deutz & Gelderman (14) Bout. !/ 2 bout. 
Extra Sec, Vintage 1904. 
Brut, Vintage 1904 
Gratien & Mover (14 Bt. >/ 2 Bt. 

Caisses ou paniers 15.00 17.00 

G. Roset & Cie (14 

Extra Sec. Vintage 1916 20.00 22.00 
WHISKY IRLANDAIS 

Bushmill* Distillery Co. 
Bushmllsl Special Blend, proof, 

qr. casks, per gal. 



Bushmills Special Blend, proof, 

octaves, per gal. 
Bushmills Special Blend, 16 U.P. 

qr. casks, per gal. 
Bushmills Special Blend, 16 U.P. 

octaves, per gal. 
Bushmills Special Blend, 20 U.P. 

qr, casks, per gal. 
Bushmills Special Blend, 20 U-P. 

octaves, per gal. 
Old Bushmills Quarts, per case $14.50 

WHISKY IRLANDAIS 
John Jameson, 1 6toile, qts (3) 
John Jameson, 3 6toiles, qts. 

Mitchell & Co., Ltd (2) 
Cruiskeen Lawn, Ord. Qrts 
Cruiskeen Lawn, Imp. Qrts. 
Cruiskeen Lawn, 4s au gall. 
Old Irish, Ord. Qrts. 10.00 

Old Irish, Imp. Qrts 13.60 

VINS SHERRY 
Domecq delicate olr pale, (qts (3) 

Diez Hermanos (2) 
Consacrar Tontifical Qrts 16.00 

Favorito, Qrts 10.50 

Amontillado, Qrts 9.00 

Consacrar Pureza Qrts 8.50 

Olorozo Qrts 8.00 

Vino Para Consacrar Qrts 7.00 

Pine Pale Sherry 6.50 

Solariego 1807, Qrts 22.50 

En futs .95 a 4.75 par gall. 

Gonzales, Byas & Cie, Jerez de la 

Frontera, Espagne (14) 
"Royal", p. cs. 12 bouteilles 
"Favorita", p. cs. 12 bouteilles 
"Club", p. cs., 12 bouteilles 

Vino de Pasto", p. cs., 12 bout. 
"Cristina", p. cs., 12 bouteilles 
"Fino", p. cs., 12 bouteilles 
"Amontillado", p. cs., 12 bouteilles 
"Idolo", p. cs., 12 bouteilles 
"Oloroso", p. cs., 12 bouteilles 
"Victorioso", p. cs., 12 bout. 
"Jubilee", p. cs., 12 bouteilles 
"Old East India", p. cs., 12 bout. 
"Monarca", p. cs., 12 bout. 

Au gall. 
Pendon 
Claro 
Giralda 
Old Brown 
Amontillado 
Vino de Pasto 
Oloroso 
Las Torres 
Victorioso 
Jubilee 

VINS DE PORTO 
Priorato (3) 1 cachet, qts. 
Priorato (3) 3 cachets, qts. 
Rheal Champlain Vinicola (2) c-s 

Minerva 9.50 

Braganza 10.60 

King Emmanuel 12.00 

Doctor's Special ' 18.00 

Garcia Hijos 8.60 

Manuel Tosta 6.50 

Ventura & Cie 4.10 

Verdi & Cie J.50 

Rizot & Cie 1.60 

En futs 0.95 a 4.25 le gall. 
J. W. Burmester, Oporto, Portugal (14) 

"Royal Port", p. cs., 12 bout. 

"Cruzado", p. cs., 12 bout. 

"Newfoundland Etyle", p. cs., 12 
bouteilles 

"Rich Douro", p. cs., 12 bout. 

"Toreador", p. cs., 12 bout. 

"Old Crusted", p. cs., 12 bout. 

"Blue Label Boyal", p. cs., 12 
bouteilles 

White Port, "Trols Couronnes", 
p. cs., 12 bouteilles 
Extra Lodge p. cs., 12 bout. 

Au 0«ll. 

1 grappe 
Diamant T. 

2 grappes 

3 grappes 



4 grappes 
4 iiamants 
3 couronnes 
T. Port Wine 
Tawny 
Ruby Dry 

VINS CLARETS 



A. Delor & Cie (2) 
Medoc X 
Medoc XX 
Medoc XXX 
S. Julien 

Chateau des Jacobins 
St-Estephe 
Pauhiac 

Chateau Pontet Canet 
Chateau Pape Clement 



c-s c-s 

6.50 

7.50 7.50 

7.50 8.60 

7.50 8.00 

7.50 

6.50 7.50 

7.50 8.50 

8.50 9.50 

15.00 

Barrique ou V4 barrique 

Tivoli l.oo gallon 

12 Btls. 24 ft Btlt 
Vernot & Cie, St-Julien 

(2) 3.25 3.75 

V. Pradel & Cie, Medoc 3.25 3.75 
Latreille & C" , St-Julien 2.75 3.28 
Fleury & Fils, Medoc 2.75 3.25 

Bordeaux Claret Co. (4) 
Club 
COtes 

Bon Paysan 
Bon Beourgeois 
St-Julien 
Chateau Brule 
St-Estephe 
Pontet Canet 

SAUTERNES 
A. Delor & C<e (2) 

c-s 12 c-s 24 
Graves 5.00 6.00 

Sauterne 8.00 9.00 

Cambourg et de Barda 

Baril 1.15 

% Baril 1.20 

TARRAGONES 
Juirr.iez A Lamothe, Malaga, 8pair 
{ A) 
v in do messe 

VINS DU RHIN 
H. Sichel Sohne, Mayence, Allemagn 
04) 

"Laubenhelmer", qts 
"Niersteiner", qts 
Hocheimer", qts 
"Rudesheimer", qts 
"Liebfraumilch", qts 
"Rauenthaler", qts 
"Schloss Johannesberg", p. cs., 12 

qts 

"Stelnweln", p. cs., 12 qts 
"Sparkling nock", p. cs., 12 qts 
"Eltinger", p. cs., 12 qts 

"Brauneberger", p. cs., 12 qts 
"Piesporter", p. cs., 12 qts 
"Mosenblumchen", p. cs., 12 qts 
"Berncastler", etiquette bleue 
"Piesporter Goldtropchen", p. cs., 12 

qts 
"Erdner Treppchen", p. cs., 12 qts. 
"Berncasteer Doctor", original, p. cs. 
VINS TONIQUES 
Vin St-Michel (12) 8.60 

Vin Mariani (14) 
Wilson's Invalid's Port (14) 
Bacchus, cs. 12 bout, litre (2) 11.50 

Banyuls Bartissol, 12 qts (2) 
Red Heart (16) 10.00 

WHISKEYS AMERICAIN8 
Cook & Bernheimer (14) La ese 

Bourbon Gold Lion 
Old Valley, pts 

VINS DE BOURGOGNE 
Bourgogne Royal, Chausson fils (3) 

12.06 
Morin, Pere o\ Fils (2) 

C-8 qrts pts 
Macon, 12 qts 7.50 

Macon, 24 qts 8.60 

Beaujolies, 24 qts 8.60 

Beaume, 12 qts 8.10 



42 



LE 1'K'IX roiKANT. vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



Beaame, 24 pts 




9.60 


' hablis, 12 qurts 




7.60 


Cbabis, 24 pts 




8.60 


l 'otnard, 12 qts 




9.00 


I'omard, 24 pts 




10.00 


Chambertin, 12 qts 




13.00 


Chambertin, 24 pts 




14.00 


Mousseaux rouge. 12 qts 




15.60 


Mousseaux rouge, 24 pts 




17.50 


Mousseaux La Perdrix, 12 


qts 


15.60 


Marc Bour.. 12 qts 




14.50 


Marc Bour., 24 pts. 




15.60 


BOURGOGNES BLANCS 




F. Chauvenet (15) 






Chablis Superieur (1893) 


10.00 


11.00 


Chablis 


8.50 


9.50 


BOURGOGNES ROUGES 




Chauvenet (15) 






Chambertin 1904 


15.00 


16.00 


Clot Vougeot 1900 


25.00 


26.00 


Corton (Clos du oRi) 


13.75 


14.75 


Nuits 


12.00 


13.00 


Pomard 


10.50 


11.60 


Beaune 


9.50 


10.60 


Beaujolais 


8.50 


9.60 


Milcon (Choix) 


8.50 


9.50 


LIQUEURS 






Burnett (15) 






London Dry 




10.60 


Old Tom 




10.60 



BOURGOGNES 

Dufouleur Pere & Fils, Nuits, St- 
Georges, France (14) 
•'Macon", p. cs., 12 qts 
"Beaujolais", p. cs., 12 qts 
"Moulin a Vent", p. cs., 12 qts 
"Beaune", p. cs., 12 qts 
"Nuits", p. cs., 12 qts 
"Yolnay", p. cs., 12 qts 
"Pommard," p. cs., 12 qts 
"Corton", p. cs., 12 qts 
"Chambertin", p. cs., 12 qts 
"Clos Vougeot", p cs., 12 qts 

MADERE 

Cossart Gordon (3), qts. 
VERMOUTH 

Cazalts & Pratt (Frangais) (2) 

qts 7.50 

Noil Pratt Frenche Vermouth 

MOSELLE 

Cossart Gordon (3), qts. 
Moselle Mousseux 
Muscatel ou Extra Dry 

VINS MOUSSEUX 

Bt. V 2 Bt. i/ 4 Bt. 



Ackerman Laurance. 
Dry Royal 
Dry Royal 
Dry Royal 



Pts. 20.00 

Pts. 22.00 

Ya. Pts. 24.00 



EAUX DU BASSIN DE VICHY (2) 

Admirable (2) c-s 50 bout qts. 8.00 
Neptune c-s 50 bout. Qrts 8.50 

Sans Rivale " 9.00 

Limonade du Bassin de Vichy (2) 

c-s 60 c-s 100 
Qrts. Pts. 
La Savoureuse 11.00 

Ginger Ale Importe 
Marque "Trayder" cork (2) pt. 

.1.16 
Crown 1.15 

Lager de Milwaukee (2) Doz. 
Miller High Life Pts Brl 

10 doz. 
Miller Extrait Malt Pts Brl 

8 doz. 2.10 



12.00 

spt. 
0.95 
0.95 
Brl. 

16.00 



16.20 



BIERES 



Robert Porter & Co., London, Eng. (14) 
Bull Dog Bass's Ale, qts, doz. 
Bull Dog Ale, pts, doz. 
Bull Dog Ale, splits, doz. 

IMPORTED LAGER 

Pabst Milwaukee Co., Milwaukee 
"Blue Ribbon" Lager, p. bb 

10 doz. pts. 
"Export Beer", in brown bots. 

10 doz. pts 

PORTER ANGLAIS 

Read Brother, Ltd. (12) 
Guinness' Stout, Qrts 3.35 

Guinness' Stout, Pts 2.15 

Guinness, Stout, Nips 1.35 

Porter Anglais Qrts Pts Splits 

VV. E. Johnson & Co. (2) 

Compass Brand 2.00, 1.35 par doz. 
Biere Anglaise Qrts Pts Splits 

Bass Ale, Pts. 

Bass Ale, Nips 

Bass Ale, Nips 

W. E. Johnson & Co. (2) 

3.19, 1.95 par doz. 

Guinness' (14) Pt. Chop. 

Bull Dog Brand 
Bull Dog Brand Nips 

COCKTAILS 

Cook X Bernheimer Co. (14) La cse 
Manhattan, Martini, Tom Gin, 
Vermouth, Gin, Whiskey, Ame- 
rican 11.60 

"Club" (Heubleins) U. S. Stan- 
dard (3) 

Martini, Manhattan, Whisky 
Vermouth, Tom Gin et calsses 
assorties (3) 



ABSINTHE 



La cse 



Pernod Edouard 20.00 

Pernod Fils 15.00 

Gempp, Pernod (14) 

Jules Pernod, c-s 12 bout, litre (2) 

CORDIAUX 



Lawrence A. Wilson Co., Montreal (14) 
Wilson's Blackberry Brandy, p. 
caisse 

Clef a la liste ci-dessus. 



"Royal Crown", vieux Black- 
berry Brandy Anglais, p. ca. 

"Hungarian" blackberry bran- 
dy, p. cs. 

BURGUNDY (3) 

Burgundy Royal, Chanson Fils, qts 
LIQUEURS 

Levert &. Schudel, "Real Dutch" (14) 
Anisette, p. cs.. 12 bouteilles 16.50 
Apricot Brandy, p. cs., 12 bout. 10.00 
Peach Brandy, p. cs., 12 bout. 10.00 
Cr6me de Menthe, verte, 12 

bouteilles pyramldes 13.60 

Cr&me de Cassis, p.c.c, 12 bout. 16.60 
Curagao, blanc, orange ou to- 
paz, par 12 cruches 16.50 
Kirchswasser, par 12 bout. 16.60 
Maraschino, par 12 bout. 16.50 

i T errand (14) 

La petite Chartreuse jaune qts 22.00 

LIQUEURS 

P. Gamier, Enghein-les- Bains 



Anisette Pts. 24s 

Blackberry Brandy Qrts 12s 

Cherry Brandy Qrts 12s 

Creme de Cacao Pts. 24s 

Creme de Mandarine Y*. Li- 
tre 48s 

Crtme de Menthe Verte 
Qrts 12s. 

Cr§me de Menthe Verte, %, 



(2) 
c-s 

16.60 
17.00 
17.00 
20.00 

23.00 
14.60 



Litre 


48s 


22.00 


Creme de Menthe 


Blanche 




Qrts 


12s 


14.50 


Creme de Vanille 


Qrts 12s 


14.50 


Crfeme de Violette 


Qrts 12s 


14.50 


Creme de Roses 


V* Litre 48s 


22.00 


Curagao Rouge 


Cruchon 12s 


15.00 


CrSme do Curagao 


Cruchon 






48 Yt Litre 


22.00 


Curagao Rouge 


Marteau 12s 


14.50 


Curagao Triple Sec Blanc 






Litre 12s 


20.00 


Fine Orange 


Chop. 24s. 


20.00 


Kirsch Commerce 


Qrts 12s 


15.00 


Kummel Cristallisfi 


Qrts 12s. 


14.6f 


Liqueur Jaune 


Litr el2s 


22.50 


Liqueur Jaune 


y 2 Litre 24s 


22.50 


Liqueur Verte 


Litre 12s 


22.50 


Liqueur Verte 


Yz Litre 24s 


23.50 


Liqueur d'Or 


Litre 12s 


21.50 


Liqueur d'Or 


y 2 Litre 24s 


23.50 


Liqueurs Assorties 


Y* Litre 48s 


22.00 


Marasquin Jonc 


Qrts 12s 


14.50 


Marasquin Jonc 


% Litre 24s 


18.00 


Marasquin Jonc 


Y* Litre 48s 


22.00 


Monastine 


Litre 12s 


22.00 


Monastine 


% Litre 24s 


23.50 


Monastine 


Y< Litre 48s 


26.00 


Pousse Caf 


Yt Litre 48s 


22.00 


Prunelle Bourgogn 


e Cru- 




chon 


12s 1.50 


bou>. 


Sirop de Grenadine 


Litre 12s 


9.50 



Pour trouver l'agent des marchandises cot£es ci-dessus, voyez le numero ap res le nom qui correspond aux indi- 
cations suivantes: 



1. John Hope & Co., 18 St-Alexis. 

2. Laporte, Martin, Limitee, 568 St- 
Paul. 

3. Walter Wonham & Sons, 6 St- 
Sacrement. 

4. Gillespies and Co., li Saint-Sa- 
crement. 

6. General Distilling: Co 



9 Law Young & Co.. 28 St-Jean. 

12. Boivin Wilson, 468 St-Paul O. 

13. Hudon. Hubert. 41 St-Sulpice 

14. Lawrence A. Wilson Co., Ltd., 
87 St-Jacques. 

15. J. M. Douglas & Co.. 19 St-Ni 
coLas 



18. Patenaude et Carignan, Limitee, 
108 Saint-Paul Est. 



39. Corby Distillery Co., 
Gill. 



137 Mc- 



43. John Robertson. 68 McGi.'l. 
65. Ch. Brown. 42 Ifiahella. Toronto 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



43 




HIRAM WALKER & SONS, Limited 

DISTILLATEURS ET ENBOUTEILLEURS EN ENTREPOT 

WALKERVILLE, ONTARIO (CANADA) 

ETABLIEJEN 1858 



SUCCURSALES: 

LONDRES, NEW YORK, CHICAGO 
SAN FRANCISCO, VICTORIA (C. A.) 



"CANADIAN CLUB" 

"IMPERIAL" 

"WALKER'S OLD RYE WHISKY" 



; v--C ■ 



Prix et informations sur demande faite a nous-memes ou a MM. WALTER 
R. WONHAM & SONS, Agents pour la Province de Quebec. 



11 



IjE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1- 




Pour que la Nouvelle Annee soit 
Prospere pour votre Commerce 

Prenez la resolution d'etalager 

LE TAB AC A CHIQUER 




TAG 



DURANT 1917 

"Sa qualite invariable" 

connue par tous les 
chiqueurs et la grande 
publicite vous garan- 
tissent des IventesJ'et 
des|profits. 



VENDU PAR TOUS LES MARCHANDS 
EN GROS 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT. vendredi 5 Janvier 1917 



45 



♦♦*< 



CIGARES ET T ABACS 



CULTIVONS AU CANADA DES TABACS INDUS- 
TRIELS 



Pendant que se developpait, dans quelques cent res 
de la Province 1 de Quebec, La cnlture dea tabacs a en- 
veloppes. d'anne's varietes de tabac Staieut essayees 
sur les stations experimentales du Dordrici al'm < !<• 
pa voir si .lies pourraient foumir des produils suscep 
tlhles il'emploi eorame "Filasse ' darts L'industrie les 
cigares canadiens. 

A I'heure actuelle la question semble etre sortie de la 
periode experimentale, el la culture des filasses a la 
veille d'etre entreprise au Canada sur one ecbelle re- 
lativement importante. 

Le probleme qui se pose aux plantenrs decides a se 
eonsacrer a la culture du tabac en 1917 est, des a pre- 
sent, le choix de la variete qu'ils devront planter. 

11 importe, afin do faciliter les conditions du mar- 
ch.'', d'eviter autant que possible de cultiver dans 
la meme region trop de varietes de tabac. Cependant 
1 'expedience acqnise par les cultivateurs leur permet 
de comprendre, des a present, qu'il vaut raieux culti- 
ver seulement les varietes adapters aux sols dont ils 
disposent. Par exemple les tabacs pour enveloppes 
de premiere qualite, et ce sont les seuls qui aient chan- 
ce de s'ecouler facilement sur le marche canadien, peu- 
vent etre cultives sur des terres franches legeres dans 
lesquelles le sable fin domine. Les sols sableux, a 
irrains grossiers, fournissent des tabacs d'une elastici- 
ie irisuffisante et dont la feuille n'a pas la finesse vou- 
lue. A mesure que les terres deviennent plus fortes on 
se consacrera a la culture de varietes pour lesquelles on 
ne recherche pas la finesse du tissu. Dans ce cas on 
cultivera des tabac a pipe comme le Connecticut Seed 
Leaf, le General Grant, etc.. si cependant on a affaire 
a des terres de eompacite moyenne comme celles que 
Ton designe communement dans beaucoup de parties 
de la Province de Quebec sous le nom de terres grises. 
ehaque. fois que la proportion d'argile contenue dans 
des terres ne sera pas trop elevee on sera a pen pres 
tain de pouvatr y cultiver avec succes des tabacs a 
filasses pour lesquels on aura le choix entre les varietes 
suivantes: Zimmer Spanish; Aurora: tabac Beige; etc. 
quant aux terres argileuses proprement dites elles ne 
eonviennent pas a la culture du tabac. 

P>ien peu de cultivateurs se rendent compte a l'h cu- 
re actuelle do l'avenir reserve a la culture du tabac au 
Canada dans les prochaines annees. Apres de lents de- 
buts il semble que la culture do cette plante derive se 
developper rapidement dans tons les secteurs du pays 
on Ton trouve les sols convenables et ou la saison est 
suffisamment chaude et longue. Le point important 
pour le eultivateur est le choix de la variete qu'il doit 
cultiver. Selon que ce choix est judiciieux on non il 
produira un tabac industriel qu'il lui sera facile de fai- 
iccepter par le mamifacturier. on il produira un ta- 
bac d'un type non defini qu'il sera oblige" d '.Voider 
dans le commerce de la feuille brute, lequel, depuis 
quelques annees. paie des prix beaucoup moins avan- 
tageux que eeux qui sont offerts pour les f abacs vrai- 
ment industriels. 

Dans le cas d 'incertitude les cultivateurs peuvent se 



renseigner aupres du Service des Tabacs, a la Ferme Ex- 
perimentale Centrale, a Ottawa. D'autre part ce ser- 
vice fournira, dans la mesure de ses ressources. des 
graines de provenance garantie, selectionnees et trices, 
aux cultivateurs qui Lui en feront la demande. Fl n 
plus douteux, a I'heure actuelle, que les graines de ta- 
bac distributes par Les soins du Dejpartemenl de l'A 
griculture se sont toujours montrees superieures com- 
.me qualite a celles provenant du commerce. 

Etant donne l'etat precaire des stocks de tabac dans 
tons les pays producteurs, on ne saurait choisir un mo- 
ment plus propice pour essay.-r d'etablir. une fois pour 
toutes, la reputation de nos tabacs indigenes. 

F. CHARLAN, 

Chef du Service des Tabacs, 



LA SITUATION A LA HA VANE 



Les manufacturers de La Havane font rapport qu'ils 
out des commandes en suspens pour la Grande-Breta- 
gne qui n'ont pu etre expedites par suite de la presse 
occasionnee par les envois aux Etats-Unis et qu'ils s'en 
occupent activement a present. Les autres pays sont 
de consideration secondaire pour l'instant. Les previ- 
sions pour 1'annee 1917 dependent de la paix. 

Les Vuelta Aba jo ont manque de pluie jusqu'ici. et 
une bonne ondee serait accueillie favorablement. Pour 
les Partidos, comme les travaux d 'irrigation sont bien 
compris.il n'y a pas crainte de dominates par la seche- 
resse. Si la pluie ne fait pas son apparition dans la 
province de Santa Clara, cola retardera encore la re- 
colte du Remedios. C'est la tout ce qu'on pent dire, 
pour le moment en ce qui concerne la future reeolte. 
et encore qu'il n'y ait pas de raisons de se niontrer 
pessimiste, on ne pent dire cependant que l'avenir se 
preVente tout en rose. 

Le marche de la feuille a ete tres actif durant les 
dernieres semaines, car il y a eu nombre de gros ache- 
teurs sur le marche de La Havane et ils y ont achete 
largement. mais comme tout le tabac n'a pas ete exa- 
mine, les ventes enregistrees par les marchands de ta- 
bac en feuilles ne represented pas en realite. l'eten- 
■due des affaires faites. D'autre part, quelques ache- 
teurs n'ont pas encore fait enticement leurs provi- 
sions et l'on ne saura que plus tard les quantites qu'ils 
ont acquises. 

Les prix demeureront fermes et les amateurs d 'occa- 
sions auront do la difficulte a trouver, cette annee 
rr qui leur convient. 

Les manufacturers canadiens de cigares ont accepte 
sans murmurer la situation du march.'. Tls ont pris ce 
qui leur etait neeessaire- pour 1'annee. sans se plaindre 
des prix eleves. Quelques marchands amerieains de 
feuilles ont aussi juge correctement la veritable situa- 
tion du marche de La Havane et achete en grosses 
quantites pour repondre aux besoins de leurs clients 
jusque tres avant dans 1917. Si done, on resume Jcs 
conditions actuelles du marche de La Havane. la pers- 
pective pour la nouvelle annee promel one augmenta- 
tion d'activite. et nous ne serious pas surpris de voir 
les prix monter encore. 



46 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



Les ventes pendant la semaine du 11 decerubre der- 
nier se sont elevees a 7,!H)0 balles des especes suivan- 
tes: Vuelta Abajo et Semi Vuelta 2.600, Remedios 5,- 
300 balles. 

Les aqjheteurs furenl : les Americains, 1,400 balles, les 

Canadiens, 2,000 balles, les exportateurs pour l'Europe 

France), 700 balks, les i spSditionnaires pour l'Anie- 

rique du Sud, 700 balles, et les manufacturiers locaux 

de La Havane pour cigares et cigarettes, 2,800 balles. 

Les asportations de eigares du porl de La Havane par 
le vapeur Havana se sont elevees a 381 caisses, soit 1,- 
693,040 eigares qui furenl consigned aux pays sui- 
vants: Etats-Unis, 946,625; Grande-Bretagne, 364,015; 
Australie, 176,500; Danemark, 60,500; Russie, 47,500; 
Suede, 34,300; Canada, 22.000; Republique Argentine, 
13,500; Afrique Anglaise, 10,225; lie Maurice, 6,400; 
Egypte, 3,900; Malte, 3,500: He Trinidad, 2,500; Mar- 
tinique. 1.150 et Norvege, 425 cigares. Les exporta- 
tion de feuilles de tabac de La Havane, pour la se- 
maine finissant le 16 decembre 1916, se totaliserent a 
5.113 balles qui furent distributes aux pays suivants : 
a toutes les parties des Etats-Unis, 4,303 balles, au Ca- 
nada, 660 balles et en Republique Argentine, 150 bal- 
les. 



LE MARCHE HOLLANDAIS DU TABAC 



LE PRIX DES CIGARES 



Bien souvent la question se pose au pharmacien : 
Dois-je donner l'appui de mon pouvoir de vente a des 
marchandises connues et bien annoncees qui ne me 
donnent pas le profit qu'elles devraient me donner, ou 
dois-je me contenter de pousser la vente de mes pro- 
pres marques ou articles speciaux qui me font faire 
un profit legitime? 

Dans son emsemble, le commerce de cigares donne 
rarement satisfaction au pharmacien. II n'y a pas as- 
sez d 'argent a faire sur les marques connues. Les cigares 
qui coutent $35 -le mille, ou meme $32.50 achetes par 
lots, ne peuvent etre vendus profitablement a six pour 
25c; l'usage a consacre la vente des cigares de 5c a, 6 
pour 25c, et il est difficile d'y echapper. 
• Les manufacturiers n'ont pas non plus a se louer de 
la situation: tout est devenu plus cber, la main-d'oeu- 
vre. le papier a envelopper, les boites et.surtout la 
feuille de tabac. Depuis longtemps on predit l'aug- 
mentation du cigare, mais sans application pratique. 
U serait pourtant necessaire d'en arriver a une deci- 
sion, soit d'augmenler le prix de detail du -cigare, soit 
de demander au manufacturer de reduire la grosseur 
du cigare pour maintenir les anciens prix. 

Voila ce que disent quelques pharmaciens, mais il 
faut ajouter que si certains magasins ne font pas d 'ar- 
gent sur les cigares. e'est bien de leur faute, parce qu'- 
ils n'duiscnt les prix jusqu'a vendre an prix eoutant 
les cigares de marques. D'autres ont des stocks de tel- 
lement pietres qualites qu'ils ne peuvent esperer en ti- 
rer profits. 

En depit des prix actuels, il est possible de rendre 
profitable de la vente des eigares. Celui qui tjent les ci- 
gares ijue le fumeur demande n'aura pas a vendre a 
perte ou sans profit. Presque toutes les marques de 
cigares sonl en plus grande demande qu'elles ne l'ont 
jamais et6 ; les consommateurs payenl des prix plus 
eleves pour presque tons les articles de premiere ne- 
itr-. ils n'y regarderonl pas a une legere differen- 
ce sur le cigare. 11 n'y a done pas lieu d'etre pessi- 
miste et de discr^diter le commerce du cigare. 



Un rapport tres interessant vient d'etre publie 
relatif aux methodes hollandaises en usage dans le 
commerce du tabac et faisant ressortir tout ce que le 
pays a gagne dans cette ligne, pendant la guerre. 

L 'importance de la Hollande comme marche du ta- 
bac a augmente dans de fortes proportions depuis le 
commencement de la guerje. Ceci est du largement 
au transfert partiel des marches de Hambourg, Breme 
et Anvers, a Amsterdam et Rotterdam. Ainsi, en depit 
du fait que les importations d'Allemagne ont ete nul- 
les pendant les deux dernieres annees, les arrivages en 
Hollande ont augmente. Le tabac americain y est en- 
tre en quantite double de la normale. 

Les arrivages pendant les huit premiers mois 
(Tones metriques) 

1914 1915 1916 

Totaux 85,000 79,000 97,000 

d 'Amerique 5,800 9,000 17,600 

Le marche hollandais joue une partie double dans le 
commerce americain. II envoie du tabac des Indes 
Orientales a, 1 'Amerique et recoit de cette derniere du 
tabac americain pour la consommation hollandaise ou 
en transit pour l'Allemagne. Le tabac americain en- 
voye en Hollande et en Allemagne n'est pas, en gene- 
ral, de la meilleure qualite. La majeure partie de ce 
tabac est employe comme enveloppe ordinaire et com- 
me interieur. 

Le tabac des Indes Orientales achete sur le marche 
hollandais pour envoi en Amerique est. ordinairement. 
de la plus belle qualite et employe comme enveloppe a 
cigares. Le Sumatra est le meilleur et le plus connu 
de ces tabacs a enveloppe et a, en outre de sa fine tex- 
ture, l'avantage d'etre plus clair. II s'ensuit que les 
droits d 'importation qui s'y rattachent ne represen T 
tent pas un droit aussi haut par cigare que pour les 
tabacs a enveloppe plus fonces. Java, Borneo et les 
Philippines envoient egalement de grosses quantites de 
feuilles pour enveloppes en Hollande. mais, en gene- 
ral leurs qualites ne sont pas bonnes. Les plants de 
Sumatra ont produit dans Java et les autres Ties, une 
qualite de feuilles presque aussi fines que la feuille ori- 
ginaire de Sumatra. Les autres ties d'alentour de Su- 
matra envoient aussi de grosses quantites de tabac a 
lier — dont certain trouve acheteur en Amerique — 
et de petites quantites de tabac ponr*interieur. L'a- 
chat et la vente du tabac sont faits par differentes 
classes de detenteurs dont ehaeun remplit, une fonc- 
tion differente. II y a le detaillant, le manufacturier. 
le marchand de gros et les commissionnaires. Dans le 
commerce d 'importation des Indes Neerlandaises. le 
tabac de Sumatra est envoye en Hollande pour le comp- 
te des grosses cornpacnies de plantation qui occupent 
cette ile. Chacune de ces compagnies a un arrange- 
ment avec un des commissionnaires d 'Amsterdam (on 
de Rotterdam) pour la vente de ce tabac. a commis- 
sion. Tandis qu'jm "broker" a charge de la consi- 
gnation, plusieurs autres peuvent recevoir des eeban- 
tillons de la meme consignation pour exposition dans 
leur propre salle de vente. 

Tie tabac americain est vendu de differentes facons. 
Quelques exportateurs americains entretieunent un bu- 
reau-succursale en Hollande mil s'oeenne des affaires 
des maisons concernees. Ouelnues rares marchands 
hollandais ont des acrenees d'aehat eu Ameriaue. D'au- 
tres exportateurs americains envoient du tabac achete 
en commun par des marchands hollandais. 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT. vendredi 5 Janvier 1917 



47 



•Sv^ 



X 








TAB A C A 
CHIQUER 

COPENHAGEN 



C'est du au procede special de sa 
fabrication, que sa saveur est si 
agreablement differentedes autres, 
et cette distinction l'a rendu le plus 
populaire des tabacs a chiquer de 
ce genre. 

VENDU PAR TOUS LES MARCHANDS 

EN GROS 



48 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



L'Amerique a l'habitude de vendre a Hambourg et 
Breme les neuf-dixi&mes de son tabac par consignation. 
On peut dire a pen pies le meme chose d'Anvers. Mais, 
la Hollande a toujour* achete une grande partie de son 
tabac aiiiericain par contrat, commandant sur echantil- 
lons. Depuis la guerre les Americains ont fait moins 
d'affaires par consignation, preferant traiter avec l'Eu- 
rope directement par conti'at. Les tabacs achetes par 
contrats sur echantillons, changent frequemment de 
proprietaire plusieurs fois apres leur depart d'Ameri- 
que et avant qu'ils soient arrives en Hollande. II y a 
environ une douzaine de commissionnaires importants, 
la plupart d 'Amsterdam, qui tiennent en mains pres- 
que tout le commerce du tabac en Hollande. 

Les echantillons sounds sont de grandeurs differen- 
tes. Un echantillon de tabac de Sumatra ou de Java 
peut avoir un poids d'une ou deux livres et consister 
en un faisceau de feuilles choisies reliees au bout de la 
tige. Un echantillon de tabac de Manille consiste en 
un paquet de feuilles soigneusement liees et pesant de 
quatre a dix livres. 

Une nouvelle caracteristique du marche du tabac a 
acquis une importance considerable au cours de l'an 
dernier lorsque l'Angleterre a permis des envois en 
Allemagne pourvu que le ta*bac d'outre-atlantique fut 
envoye a un consignataire indigene. De ce fait, nom- 
bre de marchands et commissionnaires hollandais ont 
ete appeles a agir eomme consignataires et ont transmis 
le tabac directement a l'Allemagne sans operation de 
vente a l'encan en Hollande. Cependant, a, present, 
il ne peut entrer en Allemagne que du tabac provenant 
des colonies hollandaises. 



Le pavement des achats faits en Amerique peut se 
faire de differentes manieres. Pour les tabacs expe- 
dies en Hollande pour le compte des Hollandais, le 
payement pent etre effectue par un credit ouvert par 
l'acheteur europeen en faveur du vendeur americain. 
Ce credit est quelquefois ouvert a Amsterdam et d'au- 
tres fois a New York. 

D 'autre part, le vendeur americain peut etre autori- 
se a faire traite sur le client europeen pour le mon- 
tant de la facture. Ou bien, l'acheteur hollandais peut 
faire remise par poste ou par -cable a l'expediteur 
americain sur reception de la facture et documents 
d 'expedition ou sur la reception des marchandises. 
Les achats comme ci-dessus designes, sont presque tou- 
jours faits sur echantillons envoyes d'avance en Hol- 
lande. L 'usage veut que tous les achats sur le mar- 
che d 'Amsterdam soient payes dans les 10 jours. II 
est aussi d 'usage que ces payements soient faits en 
argent comptant ou en billets de credit payables a 
vue. 



Le danger de changer les prix des grarides marques 
de cigares, de tabac ou de cigarettes reside dans le fait 
qu'il y aura tou jours une autre marque qui surgira 
et sera offerte au public comme article similaire aux, 
prix d 'autrefois. La concurrence est, on le sait, une 
grande regulatrice des prix et peut maintenir des prix 
avantageux dut le manufacturier vendre a perte. Ce- 
pendant une telle situation ne peut durer indefiniment 
et malgre toutes les bonnes volontes on ne pourra 
maintenir la qualite des anciennes marques sans enar- 
river, a, court delai, a une augmentation general^. 




UNE VITRINE ATTRAYANTE 

L'arrangement de vitrine reproduit ci-dessus est une preuve de la fagon agreable et gracieuse dont on 

peut garnir avec gout une vitrine avec des paquets de cigarettes et des cartes d'etalage. Ce brillant etalage eit 

celui du mogasin Dally, 1003 Rue Robson a Vancouver. Les cigarettes egyptiennes favorites Bulak, faites par 
Theod. Vafiadis & Co., font let frais de ce suggestif arrangement. 



Vol. XXX— No 1 



liE I'RTX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



49 



T ABACS--GIC ARES-CIGARETTES 

NOS PRIX COURANTS 

Marques speciales de marchandises dont les maisons, incliquees en caracteres noirs, ont I'agence ou la representa- 
tion directe au Canada ou que ces maisons manufactured elles- memes. — Les prix indiques le sont 
d'apres les derniers rensei gnements fournis par les agents ou les manufacturers. 



IMPERIAL TOBACCO COMPANY 



Tabacs coupes. 



OF CANADA, Limited 



CIGARETTES 



Le 1,000 



Bouquet, 7s, boite 350, par bte.. 

Calabash 

Columbia, petits cigares 

Dardanelles "Turques" bouts 

unis 

Dardanelles "Turques", bouts 

en liege ou en argent 

Derby's, bte de 660, par bte $4.30 

Fatima 20s 

Guinea Gold 

Gloria 7s 

Gold Crest 20s 

Hasan "Turques", bouts en liege 
Mecca "Egyptlennes", bouts unis 
Mogul "Egyptiennes", bouts unis 

ou en lifige 

Murad "Turques", bouts unis . 



6.1^2 

11.50 
12.50 

13.00 

13.00 
7.16 

10.75 
8.50 
6.22 
6.50 
8.80 
8.80 

12.75 
12.75 




New Light, Petits cigares .... 8.80 

Old Chum, bouts unis 8.50 

Old Gold, 6s. bte de 600, la bte 

$4.10 6.83 

Pall Mall, format ordinaire 19.60 

Pall Mall, format royal 26.00 

Players Navy Cut I.70 




Richmond Straight Cut, bte de 

10 

Richmond Straight Cut, bte de 

20 

Sweet Caporal 

Sweet Sixteen 7s, bte de 700, la 

boite $4.35 

Sub Rosa, petits cigares 

Cigarettes, importees. 
Capstan, douce et medium . 
Capstan, bte de 10 avec porte- 

cigarettes 

Soussa, importees du Caire. 

Egypte extra fine. No 26.... 

Soussa, extra fine, No. 30 

Soussa, Khedlvial 

Three Castles, bte de fer-blanc, 

50s, bte de carton 10s 

Three Castles, bte de fantaisie 

Tabacs a Cigarette*. 

B. O, No. 1, 14s 

Sweet Caporal. 15a 



11.60 

11.00 
8.80 

6.22 
8.80 

15.50 

15.50 

21.60 
14.60 
12.60 

19.00 
19.60 

1.11 
1.M 



OLD (TO 

VIRGIN)* ri/IKE f.l'T 

smoKitfG & 

o) TOBACCO 

DlGltfWO^^AjTHOtHlRK 



Old Chum, 12s 

Meerschaum, 12s 

Athlete Mixture, bte en fer- 
blanc, V4 et V4 lb 

Old Gold, 13s 

Seal of North Carolina, 13s 

Duke's Mixture. "Cut Plug", 1/1J 
Duke's Mixture "Granule" sac 1/13 

Old Virginia, pqts y% et 1 lb 

Old Virginia, pqts 1/16 

Bull Durham, sac 1-11 et 1-16.. 

Snap, pqts V6 et 1-16 

Calabash Mixture, bte ^ et 1 lb 

Calabash Mixture, bte Vi lb 

Calabash Mixture, lmporte, bte 

tt 

Pride of Virginia, lmporte, bte 

1/10 

Capstan Navy Cut, importe, bte 

% moyen et fort 

Old English Curve Cut, importe 

boitte 1/10 

Tuxedo, importe, boite 1/10 . . . 
Lucky Strike, importe, boite, 

1/10 

Rose Leaf, importe, a chiquer 

pqt s 1 oz 

Tabacs a chiquer importes. 

Piper Heidsieck 

Casino — 

Pqts Vi lb., boltes 6 lbs 

Pqts 1/10 lb., boltes 5 lbs 

Pqts % lb 

Pqts 1 lb 

Horse Shoe Solace — 

Pqt s 1/12 lb., boltes 5 lbs 

Pqts % lb 

Pqts 1 lb 

Pqts 1 lb. avec pipe a l'tnte- 
rieur 

Boite de fer-blanc, V4 lb 

Gold Block— ' 

Sacs 1/14, boltes 5 lbs 

Sacs 1/9, boltes de 6 lbs 

Boites en metal % lb 

Brown Shag pour fumer et chiquer 

Pqts 1/12 lb., boites de 5 lbs. 

Pqtg K lb 

Pqts 1 lb 

•Signam Cut Plug — 

Sacs 1/14 lb., boltes de 6 lbs. . 

Pqts 1/12 lb., boltes de 6 lbs.. 

Pqts Mt lb 

Carillon (pour fumer et chlquer)- 

Pqcs 1/11 lb., boltes de 5 lbs. . 
Como — 

Pqts 1 lb. avec pipe a l'inte- 

rleur 

Lion Brand (Coup6 gros pour 
chiquer) — 

Sac s en papier 1/12, boltes 5 
lbs 



0.99 
0.99 

l.tO 
LIS 

1.04 
1.04 
1.04 
0.80 
0.70 
1.30 
0.67 
1.45 
1.60 

1.60 

1.60 

1.60 

1.70 
1.70 

1.70 

1.40 

1.44 

0.32 
0.40 
0.30 
0.28 

0.48 
0.48 
0.48 

0.58 
0.53 

0.58 
0.58 
0.76 

0.48 
0.46 
0.46 

0.56 
0.48 
0.46 

0.44 



0.48 



0.45 




Horse Shoe 

Rose No 1 de Landry 

Rose No 1 de Houde 

Tabacs a chiquer en palettes. 
Moose, 12s, Vi cads., 12 lbs., 

cads. 18 lbs 

Snowshoe bars, (*s, % butts, 12 

lbs 

Stag bars, 6s, Vi butts, 12 

bte s 6 lbs 

Black Watch, 7%s, % buts, 9Vi 

lbs, btes 4 lbs 

Bobs, 6s, M> cads., 12 lbs., *A 

cads., 6 lbs 

Bobs. 12s, % butts, 12 lbs, btes 

6 lbs 

Currency, 6s, % butts, 9 lbs 

Currency Navy, 12s, Mi cads, 12 

lbs, Vi cads.. 6 lbs 

Pay Roll thick bars, 8% butts, 

21 lbs., btes fi lbs 

Empire Navy bars, 8s, btes 

6 lbs 

Walnut bars, 8s, btes 6 lbs 

EMPIRE BRANCH 
Tabars a fumer en palettes. 

Pedro bars. 6 6-7. btes 7 lbs 

Rosebud bars. 7\4. butts 21V4 

lbs., btes 6 lbs 

Ivy, 8s, butts 18 lbs., % butt 8 9 

lbs 

Shamrock bars et plugs, 7*4s, 

Ht butts. 12 lbs., btes 6 lbs... 
Derby, 7s. btes 8 lbs 

Tabacs Coupes. 

Great West, sac 9s 

Forest & Stream, bte 1/11 

Forest & Stream, bte %, Va et 1 

lb 

Forest & Stream, Jarre de 1 lb. 

avec humecteur 



0.95 
0.38 
0.40 



0.46 
0.66 
0.48 

60 

0.46 

0.46 
0.46 

0.46 

0.68 

0.64 
0.64 

0.67 

0.67 

0.64 

0.67 
0.56 

0.73 

0.89 

0.80 
1.00 




THE B. HOUDE CO., LTD., 
QUEBEC. 

Tabac coupes a fui.-ier. 
Trappeur — 

Pqts 1/12, boltes 6 lbs 

Sacs 1/14, boltes 6 lbs 

Pqts V» lb 

Paqt 1 lb 

Comfort — 

Sacs 1/14, boltes 6 lbs 



0.45 
0.61 
0.40 
0.4* 

0.51 



50 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



lbs 0.52 

Trl-Color 

Pqts 1/10, boltes de 5 lbs 0.40 

Houde's No. 1 — 
Pqts 1 lb .avec pipe a l'inte- 

rleur 0.64 

Pqts ft lb., boftes de 5 lba 0.66 

Pqt s ft lb 0.60 

Pqts 1 lb 0.60 

Valise de fer-blanc, 1 lb 0.64 

Micmac (Coarse Cut Chewing) — 
Sacs en papier 1/12, boltes 6 

lbs 0.46 

Houde's Fine Cut (pour fumer 
et chlquer) — 

Pqts 1/14, boltes de 6 lbs 0.60 

Pqts 1/7, boltes de 6 lbs 0.60 

Hudson (pour fumer et chiquer)) — 

Pqts 1/14, boltes de 3 lbs 0.60 

Pqts 1/7, boltes de 6 lbs 0.60 

Golden Leaf — 

Pqts 1/16, boltes de 6 lbs 0.60 

Pqts ft, boltes de 6 lbs 0.60 

Boite s de fer-blanc, ft lb 0.68 

Boites de fer-blanc, ft lb 0.76 

Rainbow — 

Pqts 1/10, boltes de 5 lbs 0.80 

Boltes de fer-blanc, ft lb 0.81 

Boltes de fer-blanc, ft lb 0.88 

Sacs 1/6 lb., boltes de 6 lbs. 0.90 
Champaign — 

Pqts 1/11, boltes de 5 lbs 0.86 

Morning Dew — 

Pqts 1/11, boltes de 6 lbs 0.86 

Boites en metal, ft lb 0.94 

Cremo — 

Pqts 1/15, boltes de 6 lbs 0.60 

Standard — 

Pqts 1/10, boltes de 6 lbs 0.80 

Boltes en metal, ft lb 0.86 

Jockey — 

Pqts 1/15, boltes de 6 lbs 0.60 




Senator — 

Pqts 1/11, bottes de 5 lbs 0.90 

Sacs 1/6, boltes de 5 lbs 1.00 

Boltes en metal, ft lb 0.96 

Jolly Good Navy Cut — 
Boltes en metal l/9, btes 2 lbs. 1.10 

Patriot — 
Boites en metal, 1 lb 0.86 

Handy (Cut Plug)— 
Sacs 1/11, boltes de 5 lbs 0.80 



Alice- 
Sacs 1 lb 0.86 

Cadet— 

Pqt 3 1/14, boites de 5 lbs 0.68 

Boites de metal, ft lb 0.76 

Old Style— 

Pqts 1/11, boites de 5 lbs... 0.85 
Tabac a fumer, coupe naturelle. 
Extra Parfum d'ltalle (Quesnel) — 

Pqts 1 /14 boites de 6 lbs 0.56 

Mon Ami (Pure Quesnel) — 

Pqts 1/10, boltes de 3 lbs 0.75 

Pqts ft lb 0.60 

Pqts 1 lb 0.60 

"Ligne Speciale No. 40" — 

Ligne spGciale No 40 0.40 

Pqts. 1/10 lb. bottes de 5 lbs. 0.40 

Pqts. 1-5 lb. 0.40 

Pqts. ft lb. 0.32 

Pqts 1 lb. 0.40 

Ligne Speciale 0.40 
Red Cross — 

Pqts 1/12, bottes de 6 lbs 0.48 

Pqts ft lb 0.48 

Pqts 1/9, boltes de 6 lbs 0.69 

Tiger — 

Pqts 1/12, boites de 6 lbs 0.48 

Montcalm — 

Pqts 1 lb 0.S0 

Encore — 

Pqts 1/12,, boites de 5 lbs 0.48 

Pqta ft lb 0.48 

Pqts 1 lb 0.48 

Sacs ft, boltes de 5 lbs 0.68 

Rouge et Quesnel — 

Pqts 1/12, boltes de 6 lbs 0.48 

Pqts 1/6 lb 0.45 

Pqts ft lb 0.45 

PqtB 1 lb 0.45 

Quesnel — 

Pqts 1/6 lb 0.50 

Pqts ft lb. , 0.60 

Pqts 1 lb 0.60 

Houde's Best One Dollar Mixture 
(Quesnel) — 

Pqts 1/11, boltes de 6 lbs 0.90 

Pqts 1/5 lb 0.90 

Pqt s ft lb 0.90 

Pqts 1 lb 0.90 

Napol£on — 

Pqts 1-16 lb., boltes de 6 lbs 0.40 

Bellefeuille— 

Pqts ft lb 0.32 

Pqts ft lb 0.82 

Pqts 1 lb 0.80 

Houde's Quesnel — 

Pqts 1/16, bottes de 6 lbs 0.68 

Pqts 1/9, bottes do 5 lbs 0.68 

Prairie — 

Pqts 1/12, boites de 5 lbs 0.48 

Rouge — 

Pqts ft, boites de 5 lbs 0.32 

Pqts ft lb 0.82 

Pqts ft lb 0.32 

Pqts 1 lb 0.30 

Golden Broom — 

Boites en metal 1/7 0.60 



Houde's Special Parfum d'ltali« 
Pqts 1/12, l>oito s de 5 lbs 



0.48 




Richelieu — - 

Pqts 1/12, boites de 5 lbs 0.48 

Tabacs a Cigarettes 
Rugby — 

Btes glissantes 1/10, btes 6 lbs 0.77 

Pqts. 1/16, boites de 6 lbs 0.70 

Pqts ft lb 0.70 

Pqts 1 lb 0.70 

Petit Bleu— 

Pqts 1/14, boltes de 6 lbs 0.60 

Pqts 1/9, boites de 6 lbs 0.60 

Pqts ft lb o.55 

Pqts 1 lb 0.66 

L. L. V.— 

Pqts ft lb 0.66 

Pqts 1/14, boites de 5 lbs 0.60 

Petit Poucet— 

Pqts 1/14, boites de 5 lbs 0.68 

Le Petit Jaune — 

Pqts 1/14, boites de 6 lbs 0.68 

Calabrese — 

Pqts 1-16, boites de 5 lbs 0.70 

Swoboda — 
Boites glissantes 1/10, btes 5 

lbs 0.74 

Carlo — 

Pqts 1/16, bottes de 5 lbs 0.66 

Ali Baba — 

Pqts 1/16, boites de 5 lbs 0.70 

Pqts 1/11, boites de 5 lbs 0.75 

Boteff— 

Pqts 1/16, boites de 5 lbs 0.70 

"Sunrise — 

Pqts. 1/13, bottes de 1 lb. et 5 lbs. 1.05 

Tabacs a cigarettes, turc 
Houde's Turkish — 

Pqts 1/15, boites de 2 lbs 1.15 

Yafa— 

Pqts 1/16, btes de 2 et 6 lbs. 1.26 
Osman — 

Pqts 1/16, boites de 2 lbs 1.26 

Hochfeiner — 

Pqts 1/16, boltes de 2 lbs 1.25 

Palettes pour chiquer 
Spun Roll— 

1/16, bottes 1 lb 0.70 

Coupe et Pres6 Naturel 
Original (Quesnel) — 

Pqts 1/9, boites de 6 lbs 0.70 

Pqts ft lb., boltes de 5 lbs 0.70 



LA SITUATION DU COMMERCE DU TABAC EN 
ANGLETERRE 



Le cigare est en train de devenir un objet de luxe ra- 
ce en Angleterre et cette situation tend a s'accentuer 
encore davantage. II y a plusieura raisons a eeci, dont 
la princaple est la difficulty sans cesse croissante d'ob- 
tenir la matiere premiere. La grande difficulty surgie 
pa fin i lea manufacturers de cigares anglais est l'ap- 
provisionnement relativement reduit dont ils peuvent 
disposer. Si les conditions presentes continuent a 
pr£valoir, le cigare deviendra un article dont la con- 
summation sY-teindra graduellement. Les prix ne sont 
pas non plus pour satisfaire le public. Les manufac- 
turiers ne pretendent aucunement faire un prix de 



fantaisie pour les cigares, mais il importe que les com- 
mercants obtiennent un prix raisonnable pour leurs 
stocks qui sont extremement difficiles a renouveler. 

Les cigarettes turques constituent une autre ligne 
dont l'industrie est menacee, car les manufacturiers 
doivent employer des stocks sans savoir de fa§on pre- 
cise quand ils pourront les renouveler ou de qui ils ob- 
tiendront les approvisionnements, necessaires. Les ma- 
nufacturiers sont limites aujourd'hui par leurs stocks. 
Ils se trouvent dans l'obligation de se demander dans 
quelle mesure ils doivent augmenter leurs prix. Et 
l'on peut se demander si ce cbangement de prix n'aura 
pas un pffet nefaste sur les marques, encore que cos 
derni&res ne se maintiennent que par la matiere pre- 
miere qui en assure la qualite. 



Vol. XXX— No 1 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 








Nous Pouvons 

Tout Fournir 

Depuis une Broquette 

Jusqu'a un 

Outillage Complet de 

Manufacture. 



Si vous avez besoin de quel- 
que chose, ecrivez - nous. 



United Shoe Machinery Company 
of Canada, Limited 

Montreal (P.Q) 
Kitchener (Ont.), 179 King Street West 



LE PRIX COURANT, vendredi 5 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 1 



m 



Biere et Porter 

Black Horse 

de Dawes 



Les Modeles depuis 1811 




La meilleure lager et la plus 
pure qui puisse etre brassee. 



Etiquette Blanche — Etiquette Verte 



o< >p< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >p< >p< >p 



"3 LEADERS" 



Wm. DOW 



ALES 

STOUTS 



ET 



Extrait de Malt 



Le« consommateurs qui ne peuvent acheter les Marques Dow chez les marc hands de 

leur localite sont pries de s' adresser au "Departement des commandes 

par la poste", 38 Square Ghaboillez, Montreal. 



II I llillllll 




Fonde en 1887 



MONTREAL, vendredi 12 Janvier 1917 



VoV XXX— No 2 




QUE LES EPIC IE RS DISENT 





a propos de la 



LEA ^PERRINS 
SAUCE 




La Maison Fraser, Viger & Co., Limited, de Montreal, a la reputation dans 
■mm tout le Canada, d'avoir la clientele de la plus haute classe. Cette maison bien 
connue recommande toujours a ses clients ses meilleurs articles. 

Dans ses annonces dans les journaux quotidiens, elle attire toujours l'at- 
'6. ten*;on sur "L'Origineile et Authentique Sauce Worcestershire". 



Authentique Sauce Worcestershire 

"LEA & PERRINS" 

Parmi toutes les differentes sauces qui inondent le mar- 
che, la Lea & Perrins, "L'AUTHENTIQUE WORCES- 
TERSHIRE" est toi jours en tete et de beaucoup. Sa sa- 
veur est unique et des plus appetissantes, differente de 
toutes les autres. Nous vendons l'Authentique Sauce 
Worcestershire Lea & Perrins en deux bouteilles de dif- 
ferentes grandeurs 



Bouteilles moyennes, chacune. 
Bouteilles potites. chacune.. . 



60c 
35c 



Cette annonce n'a pas 6t6 sollicitee par nous, et est un frappant exem- 
ple de l'estime dans laquelle est tenue la Sauce Lea & Perrins parmi les 
6piciers r.ussi bien rue parmi les consommateurs. 

J. M. Douglas & Co- - Montreal 

Agents pour le Canada Etablis en 1857 




LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



Les Affaires Rendues Faciles 



11 est assez curieux de remarquer qu'en temps de prosperite, comme en 
temps de gene et de misere, certains marchands trouvf/nt les affaires faciles, 
tandis que d'autres les declarent difficiles. A premiere vue, il semblerait 
qu'en temps de prosperite, les affaires devraient etre egalemcnt bonnes pour 
tous et que les temps critiques devraient affecter avec la raeme intensite la 
totalite des marchands. Or tout le monde sait qu'il n'en est rien. f[Ce qui 
rend les affaires faciles en tout temps pour les uns, c'est que ne vendant que 
des marchandises de qualite superieure ils ont une clientele d 'elite qui en 
temps de prosperite depense largement et, en temps de crise, n'a pas besoin de 
climinuer son train de vie. 

Avec les "Produits Jonai" 




ESSENCES CULINAIRES DE JONAS 
MOUTARDEFRANCAISE DE JONAS 
VERNIS MILITAIRE DE JONAS 
















l'epicier et le marchand general sont certains d'atteindre la meilleur clien- 
tele, celle qui achete en tout temps. Non seulement les "Produits Jonas" fa- 
cilitent les affaires, parce que leur qualite veritablement superieure attire la 
clientele ; mais encore ils sont tellement annonces que tout le monde les con- 
nait et les demande. 

Quand la menagere les a demandes une fois, elle les redemandera. Un 
seul essai lui suffit pour la convaincre qu'elle ne peut trouver rien de mieux 
dans les articles similaires. 

Les "Produits Jonas" rendent les affaires faciles au marchand qui les 
met en vente. 

1 



HENRI JONAS & CIE 



173 a 177 rue Saint-Paul Quest, 



MONTREAL 



Vol. XXX— No 2 



LB PBIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Trois Feves font 3c de Profit 
Voici comment 




Ouvrez une boite de Fe- 
ves Simcoe (assaisonnees 
Sauce Poivrade) dans un 
grand bol, et couvrez le] 
bol d'une assiette en pla- 
cant une fourchette sur 
Tassiette. 

Ensuite— 

Lorsqu'un client entre 
dans votre magasin, placez 
trois feves sur un morceau 
de biscuit etlaissezleclientl 
les gouter. 

Le Resulrat— 

Une vente de Feves Simcoe 
—3c ou plus de profit pour 
vous. Essay ez cela; vos 
clients apprecieront ce 
don. 



Dominion Canners 



Simples ou Sauce Tomate, Sauce 
Poivrade ou au Lard. 



Limited 



Hamilton (Canada) 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



PRIX COURANTS 

Dana la Hate qui suit aont comprlaea uniquemant laa marques speciales d© marehandisas dont las maiaons, lndiqueas aa «•- 
racteres nolrs, ont l'agence ou la representation dlraota au Canada ou qua ces raaisons manufactured elles-m£mea. Les prlx 
1ndlqu£a le sont d'aprea les derniera renaeignements fournis par lea agents, rapreaentants ou manufacturers eui-m?mes. 



WALTER BAKER A CO., LTD. 

Chocolat Premium, pains da Vt 
Uy. at da Vi It., bolta de IS 

Ut., par liv. 9.87 

Breakfast Cocoa, 

bottea de 1-6, 

%. Vi. 1 «t 5 

liv 0.41 

Chocolat sucre, 
Caracas, % et 
H de Uy.. boi- 
tes de 6 lbs. .0.S1 
Caracas Tablets, 
Cartons de 5c, 
40 cartons par 
boite, la bolte .1.25 




REGISTERED 
TRADE-MARK 



cartons 5c. 20 
cartons par 
botte la boite . 0.66 

"Assor- 

tis", 83 paq. 
par boite, la 
botte .- . .1.00 

Chocolat sucre "Diamond", pain 
da 1-6 de liv., boites de 6 liv. 
la 11t 0.24 



Cinquieme, pains 



de 1-6 de liv., boites de 6 liv., 
la Uvre 0.23 

Oacao Falcon (pour soda chaur" 
et frold) boites de 1, 4 et 10 liv., 

la Uvre 0.8« 

Les prlx cl.desaus son F.O.F.. Mont- 
real. 



BRODIE & HARVIE, LIMITED 

Farines preparers da Brodia La dox. 
"XXX" (Etiquette rouge) pqta. 

S lbs 2.20 

Pqts de 6 lbs. 4.30 

Superb, pqts de 3 lbs 2.00 

Pqts de 6 liv. .... 8.90 

Crescent, pqts de 8 lbs 2.10 

Pqts de < lbs. .. ..' 4.10 

Buckwheat, pqts de 1H liv. . 1.00 

3 liv. ... 2.20 

6 liv. ... 4.30 

Griddle Cake, pqts de 3 lbs. .. 2.20 

Pqts de 6 lbs 4.30 

Pancake, pqts de 1*4 liv 1.00 

Les caisses contenant 12 paquets da 
6 livres ou 2 dos. de 3 liv., a 20c. cha- 
que. 

La plelne valeur est remboursfee pour 
Caisses retournees completes et en boa 
etat seulement. 

L. CHAPUT, FIL8 * CIE, LTEE, 

Montreal. 

"PRIMU8" 

The Nelr Ceylan et Indian 

Etiquette Rouge, paquets de 1 lb. 

c-s SO lb*., la Uvre 0.38 

tt lb. 

e-s 80 lbs., la Uvre 0.33 

y 

lb., c-s 291,4 lbs., la llrre.... 0.88 

Etiquette Argent 1 lb. 

e-s SO lbs., la uvre 0.40 

% lb. 

c-s SO lbs., la Uvre 0.40 

tt 



lb., c-s 29 Vi lbs., la Uvre 0.40 

"PRIMUS" 
The Vert Natural, non colore. 
Etiquette Rouge,, paquets da 1 
lb., c-s SO lbs., la Uvre 0.SS 

tt 

lb., c-s SO lbs., la Uvre 0.SS 

M 

lb., c-s 29 \i lbs., la llrre 0.3S 

Etiquette Argent 1 

lb., c-s 80 lbs., la llrre 9.40 

% 

lb., c-s SO lbs., la Uvre 0.40 

K 

lb., c-s 29% lbs., la llrre 0.40 

CHURCH & DWIQHT 
Cow Brand Baking Soda. 

En boites seule- 
ment. 

Empaquete oom- 
n e suit: 

Calaaea de 99 pa- 
quets da 6c. |3.2e 
Caisse de 60 paquets de 1 lb 8.20 

120 % lb... 8.49 

30 1 lb. et 

60 paq. melanges, % lb 3.30 

W. CLARK, LIMITED 

Montreal. 
Conservea La dos. 
Corned Beef Compress*. .. .^a. $2.0C 
... Is. 8.60 

. . .2s. T.69 

. . .6s. 26.00 




Recommandez le Soda "Cow 
Brand" & la Menagere 




/■-a BI-CARBONATE » 

Baking sodA 



que ce soit une menagere depuls nombre 
de lunes ou de quelques lunes seulement, 
elle appreciera la quallte fiable absolue de 
ce fameux soda. II est pur, de grande for- 
ce et est le grand favorl des culsinUres 
par tout. 

Emmagasinez-en — Votre marchand en grot en a 

CHURCH & DWIGHT 

LIMITED 

Manufacturiers 

MONTREAL 



IFPACIFIQUE 
CANADIEN 



Service des Trains 

MONTREAL - TORONTO 

Quatre Trains par Jour 

* 7.10 a.m. 

* 8.45 a.m. 
•10.00 p.m. 
•10.50 p.m. 

MONTREAL - OTTAWA 

* 8.30 a.m. 
U0.15 a.m. 
t 4.05 p.m. 
t 7.40 p.m. 

* 8.45 p.m. 
•10.15 p.m. 

MONTREAL - QUEBEC 

t 9.00 a.m. 

* 1.30 p.m. 
•11.55 p.m. 

•Tous les jours. fTous les jours excepte le di- 
manche. JDimanche seulement. 

Tous les trains sont pourvus de l'equipement 
modele du Pacifique Canadien. 

Details complets sur demande aux nos 141-145 
rue Saint-Jacques, aux gares de la rue Windsor et 
de la Place Viger et a l'hotel "Windsor. 



Vol. XXX— No 2 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Un Point Lumineux 

Sur la tablette de 

tout epicier— 

New Post 

Toasties 

Cet aliment merveilleusement delicieux de flocons de ble 
d'Inde fait chaque jour les delices de milliers de families. II en 
resulte plus de commerce — plus de clients satisf aits— plus de benefices 
pour les epiciers. 

Emmagasiner New Post Toasties constitue un placement de 
fonds tout a fait sur. 

Vente Garantie! 




Corned Beef Compresse 14s. 60.00 

Roast tts. 8.00 

is. 8.35 

2a. 7.26 

6s. 22.00 

Boeuf bouilll Is. «•« 

2a. 7.25 



{SHfflli; 




Boeuf bouilli 6». 22.00 

Veau en gelee Vis. *-00 

Is. 8.00 

Feves au lard. Sauce Chill, eti- 
quettes rouge et doree, oaisse 
de 66 liv n 4 douz. a la caisse. 

la doui. 0.90 

do, 43 llv., 4 douz., la doux. l.li 
do, grosses boltes, 42 Uv., A 

doux., la doux. 1.86 

do, boltes plates, 61 Uv., 2 
doux la doux. 2.45 

& la Vegetarienne, aveo 

sauce tomates, boltes de 42 llv. 1.80 

au lard, grandeur 1% 

Sauce Chill, la douxalne 1.76 

Tomates, la douxalne . . . 1.75 

Sans sauce la douxalne 1.46 

Pleda de cochons sans oa....ls. 2.76 

. . .2b. 6.50 

Boeuf fume en tranches, boIteB 

de fer-blane Via. 1.86 

de fer-blanc la. 2.80 

, pots en 

verre Via 1.50 



: , pots en 

verre Hs. 2.26 

, pota en 

verre Is. 3.26 

Langue, jarabon et p&te de veau 
%s. 1.50 

Jambon et pat* de veau Via. 1.20 

Viandes en pots epicees, boltes 
en fer.blanc, boeuf, jambon, 

langue, veau, gibler M*. 0.60 

► _ 

en fer-blanc, boeuf, Jambon, 
langue, veau, gibler tts. 1.00 

de verre, pou- 

let, jambon, langue . . . . .^4s. 





Languea Via 

la. 

de boeuf, boltes en fer- 
blanc Ha. 8.60 

la. 6.25 

1% 0.50 

2s 13.00 

en pots de verre . la 



de boeuf, pot* <!e ver- 
re else 1V4 

2a. 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetlquoment Is. 1.00 

2a 3.26 

Is 4.55 

4s. 6.26 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetlquement 5s. 8.00 

Vianche hachee 

En eeaux, 25 lbs 0.18 

En cuves, 60 lba 0.18 

Sous verre 3.80 

KETCHUP AUX TOMATES 

Bouteilles, 

66 " 1« — 8.00 

BEURRS CE PEANUT 

Beurre de Peanut, 16 " — M — 8 |0.t3 
24 " - M — 9 1.40 

17 " — 1 — 1 1.86 

Btes carrees 

Seaux, 24 Uv 0.20 

10 0.2114 

5 0.33 

Clark's Fluid Beef Cordial, bou- 
teilles de 20 oneea, 1 do*, par 
caisse dox. 10.04 

Feves au lard, sauce tomato, 
etiquette bleue, caisse de 66 
Uv., 4 douz. & la caisse, la dou- 

aine 0.10 

do, 43 Uv., 4 doux., la doux. . 1.16 

Clark Fluid Beef Cordial, bout de 
10 onces, 2 douz per caisse, \r 
doux *B.OO 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



fjE*X HEINZ 

i££d &7 
HEINZ 

57! 



^ E»°7 r^JP HEINZ f^*S FT? r*m 

=y WMETjES ksSa [Q>71 yS2. WtlEHES; LSI 

Quand vous vendez les 

57 Variety 




JCTES 



de 



de 



HEINZ 



Vous donnez a vos clients des mar- 
chandises faites au Canada avec des 
Produits Canadiens par des Employes 
Canadiens. 



57 

iVHIHETiFS 



pNZi 

17] 



CHARBON 

ANTHRACITE ET BITUMINEUX 

EXPEDIE PAR VOt£ FERREE OU VOIE D'EAU 
A TOU8 ENDROITS DE LA PROVINCE 
DE QUEBEC. 

GEORGE HALL GOAL COMPANY 
OF CANADA, LIMITED 

126 rue St-Pierre, MONTREAL 



. J. HEINZ 




Usine Canadienne: Leamington(Ontario) 
Entrepots: Toronto et Montreal 







HEINZ 

S7j^ 



METIS ' Egg. 



SAVOIR FAIRE SES ACHATS EST UN 

GROS AGENT DE SUCCES 

DANS LE COMMERCE. 



En consultant les annonces qui figu- 
rent dans le "PRIX COURANT" vous 
obtenez les adresses des meilleures mai- 
sons ou vous approvisionner au mieux 
de vos interets. 



do, 42 liv., 2 dous., 1* dous. . . 1.86 
do, bottes plates, 51 liv., 2 

dous. la douz. 2.45 

do, grosses boltes, 68 liv., 2 

dous la dous. 1.00 

do, ITOBBM bolUS, 96 liV., 1 

dous la dous. 10.00 

do, grosses boites, 82 liv., V4 
dou* la dous. 14.60 

FEVE8 AU LARD 

Btlquette rose, caisse de 61 liv. 
4 dous. a la caisss . la dous. 0.8* 
da, 42 liv., 4 dous. k la caisse, 

la dous 0.16 

do, 42 Uv., 2 dous. 1 la eaUse, 

la dous. 1.6* 

do, boItM plates, 61 liv- 8 dous 

la dous 2.06 

do, gross** bottes, 68 liv., 2 

doui la dous. 2.40 

do, grosses boitss, 06 liv., 1 

dous la dous. 8.00 

do, grossM boitss, 82 liv., * 

dous la dous. 12.00 

Ve&u en gelee 2s. 4.60 

, Os. 21.00 ■ 

Hackle ds Corned Beef fta 1.60 

piaohia d« Corned Beef... Is. 2.60 

. 2a 4.60 

Beefsteak et olgnons tta 2.00 

.... Is. 8.26 

Beefsteak: et olgnons 2a. 6.18 

Baucisse de Cambridge ....Is. 2.00 

... .2a 6.60 

Pleds de cochona sans os. . . . tta. 1.T6 

Prix sujets a ehangements sans aria 
Commandes prises par les agents eu- 
Jettes k acceptation. (Produits du Ca- 
i). 



E. W. GILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto. Ont. 



AVIS- — 1. Les prix co- 
tes dans cette liste sont 
pour marchandises aux 
points de distribution 
de gros dans Ontario et 
Quebec, excepte la oil 
des listes speciales de 
prix Sieves sont en vi- 
gueur, et ils sont sujdBs 
a varier sans avis. 
Levain en Tablettes 
'Royal" 
Caisse 36 paquets a 
5c. . . . la caisse $1.25 

Poudre a Pate 
"Magic" 

Ne contient pas 




Magic* 

BAKING? 

P0WDEB' 



5c 

4 oz. 
6 oz. 
8 oz. 



d'alun 
6 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 12 oz. 
2 doz. de 12 oz. 
4 doz. de 1 lb. 
2 doz. de 1 lb. 

1 doz. de2% lbs 
y 2 doz. de 5 lbs. 

2 doz. de 6 oz. 
1 doz. de 12 oz. 
1 doz. de 16 oz 



La doz. 

$0.50 

0.75 



1.00 
1.30 
1.80 
1.85 
2.25 
2.30 
5.30 
9.60 

a la 
cse 

$6.00 



LESSIVE 

PARFUMEE DE 

GILLETT 

La cse 

4 doz. a la caisse 
4.30 

3 caisses 4.20 

5 caisses ou plus 4.15 
Soda "Magic" 

la Cse 
No. 1 caisse 60 pqts. 

de 1 lb 3.15 

5 caisses 3.10 

No. 5, caisse de 
100 pqts. de 10 oz. 3.50 

5 caisses 3.40 

Bicarbonate de Soude 
superieur de "Gillett"' 
Caque de 100 lbs. 

par caque ...... 3.25 

Barils de 400 lbs. par baril 8.65 

Creme de Tartre 
"Gillett" 
\i lb. pqts. papier La Doz. 
(4 doz. a la caisse) 1.95 
y 2 lb. pqts papier 

(4 doz. a la caisse) 3.75 
y 2 lb. Caisses avec cou- 
vert vissS 

(4 doz. a la caisse) 4.60 
Par Caisse 





(Assortis $15.05 



Vendue en canistre seulement. 

Itemise spSciale de 5% accordee sur 
les commandes de 5 caisses et plus de 
la Poudre a Pate "Magic". 



2 doz.~pqts y 2 ib. 

4 doz. pqts % b. 

5 lb. canistres carries (% douz.) La lb. 
dans la caisse 66 %c 

10 lbs. caisses en bois 61%c 

25 lbs. seaux en bois 61%c 

100 lbs. on barillets (1 baril ou plus) 67c 



Vol. XXX— No 2 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1937 



rtf £ « ismm 







CUEILLETTE DU THE 



Le Gouvernement du Japon 
defend l'adulteration et la 
coloration du The. 



Le The du Japon, le breu- 
vage National du Royaume 
des Fleurs, devrait toujours 
etre servi partout ou se ren- 
contrent les gens pour qui les 
raffinements de la table sont choses 
indispensables. Cultive, prepare et 
empaquete sous le controle de l'Asso- 
ciatlon des Producteurs deThe du Japon. 
le The du Japon, naturel et pur possede 
une force, une saveur, un arome que Ton 
ne trouve pas dans les autres thes. 

EN VENTE CHEZ TOUS LES 
EPICIERS 



Lorsque vous commencez a vendre du The 
du Japon, vos efforts sont appuyes par no- 
tre campagne agressive de publicite au 
consommateur, une campagne de publici- 
te qui, pour un grand nombre de mar- 
chands canadiens, prepare les voies pour 
la realisation de plus gros profits. 

La demande en faveur du Th6 du Japon est deja 
enorme et augmente tous les jours. Cette aug- 
mentation n'est pas due entitlement a la publici- 
te, mais plutot a une combinaison de publicite et 
de superiorite de qualite. 

Les personnes qui commencent a boire du The du 
Japon, invariablement en deviennent de fervents 
amateurs. Proposez-le a votre clientele la plus 
difficile. Tenez-le en etalage. Les profits a en re- 
tirer en valent bien la peine. 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX -No 2 



Le Catsup aux 

lomates de 

CLARK 




LE ME1LLEUR QUI 
SOU FAIT AU, 
CANADA] 
Nob conaervea 
de la nou valla aai- 
son Bont pretea a 
preaent a atre ex- 
pftdleea. 

il n'y antra au- 
oune matlare pre- 
gervanta nl colo- 
ranta ni quol que 
ce Bolt de falsify. 

Qaranti 
abeolument 

PUR 

Bouteilles de 8 
oncea, 12 oncee, 

. . . 16 o rices. . . 
2. douzainea 
par oaiaee. 



Commandez-en 1 Telra Uurnii- 
«eur de* maintenant 

W. Clark, Limited, 

MONTREAL 



LACftlLLE, EENDREflU & GlE 

Imhmii i. CHS. LACAILLH * CIB > 

Lpiciern en Gros 

Importateure da Meiaaaea, •!- 

ropa, Frulte 8aoa, This, Vina, 

Liqueure, Suerea, Ete., Ete. 

• • • 
8F*elallt4 «a Vina 4a Mesae «e 

Biclle at da Tarragona. 

• • • 

829 Rue St-Paul at 14 Rue •»• 

Dlxler, Montreal. 



UN BON VENDEUR 

La Farine Preparee 
de Brodie 

Voyez le Coupon daa Epiciere ' 
dans chaque Carton. 

Brodie & Harvie, Limited, 

Tel. Main 435. MONTREAL 



WM. H. DUNN 
Montreal. 

Edwards Soupa. 

(Potagea Granules, Preparea an Irian. 
de), Varletea: Brun — Aux Tomataa 
— Blanc.ou aasortl. 

Paquets, 6a. Boltes 3 doa. cha- 
que (assortiea) par doa 0.46 

Canistrea, 18a. Boltaa S doa., 
grandeur, 4 oz., par doa 1.4B 

Canistrea, 25c. Boitea 3 doz., 

grandeur, t oa., par do* 1.38 

BORDEN MILK CO., LIMITED 
MONTREAL 

Liste des prix pour Test de Fort Wil- 
liam, (cette derniere villa comprise), 
dans les provinces d'Ontario, de Que- 
bec et Maritimea. 

La calsse 




A I 8 r< i J . 

boltes 



Reindeer, 

48 boltes . . . . 

Silver 



7.20 
6.96 
6.40 



6.25 
6.21 




Cow, 48 boltes . 

"Gold Seal 

et "Purity" 48 

boltes 

Marque Mayflower, 48 boltes .... 

"Challenge" "Clover", 48 

boltes 6-76 

Lait Evapore 
Marques St-Charles, 
Jersey, Peerless, 
"Hotel", 24 boitea . . 6.00 
"Tall", 48 boltes . . 6.10 
"Family", 48 boltes 4.60 
"Small", 40 boitea . . 2.26 

CAFE CONDENSE 

Marque Reindeer, "Grande", 24 
boltes 6.00 

_ "Petite", 48 

boltes 670 

Regal 24 boltes 4.70 

Cacao marque Reindeer 5.00 

24 grandes boltes — , .. 

Conditions: net, 80 Jov.ru 
Lots de 6 boltes et plus, fret pay* 
Jusqu'a 50 cents par cent. Le surplus 
sera marque sur la facture. 
THE CANADA 8TARCH CO., LTD. 
Manufacturiera dea Marquee 
Edwardeburg. 
Empois da buanderie. La lb. 

Canada Laundry Starch (aalaae 

. de 40 liv.) 0-07 

White Glosa (caiaae da 

40 liv.) paquets de 1 liv. .. . 0.07 % 
Empois No. 1, Blanc ou Bleu, 
(calaaea de 48 lba.), boltes en 

carton de 8 liv 0.08 

Kegs No. 1 d'Empota Blana No. 

1 (calsse de 100 liv.) 0.07% 

Barils No. 1 (200 liv.) 0.07% 

Edwardsburg Silver Glosa, pa- 
queta chromo da 1 lb. (30 

liv.) ••08* 

Empois Silver Glosa (48 lbs.) 

en bldons de 6 liv t-.la 

— en boitea 

a coulisse de 6 liv ••10 

Kegs Silver Glosa, groa eria- 

taux (100 liv.) 0.08 

Benson's Enamel (eau frolde) 

(40 lba.) la caiaae 1.06 

Farine de pommea de terra ra- 
finee Caaco (caiaae de 20 lba. 

am paxjuwaa da 1 liv.) 6.15 

Celluloid 

Bolte contenant 41 boitea en 

carton, par calase 3.76 

Empois de cuisine. 
W. T. Benaon'a A Co'a. Celebra- 
ted Prepa.ed Corn (40 liv.). 0.08 % 



La Reputation et le Msintien de* 

Preparations de Cacao et 

de Chocolat de 

Walter Baker & Co. 

ont ete etablit par dee anntea d'af airee 
loyalee, de fabrisation honnate, une ligne 
de conduite intbranla 
Die quant au maintien 
d« la haute qualitt dea 
merchandises et par 
arte publicit* lane et 
permtante. 

Ceci tlcnine, pour 
I'epicier, une demand* 
conttante et croiaeante 
de la part dea client! 
•atitiaiU. at, a la lea- 
gue, de beaucoua le 
commerce le plua pro- 
fitable. 

Touttt noi nxmrt hmn- 
Mmmm font vendue* «m 
M — el Mritjut— 

Registered 
Trade Mark. 

Walter Baker & Co. Limited 

Malson Fondee en 178t •.' 

Montreal, P.Q. Dorcheeter, Maaa. 




Canada Pure Corn Starch (46 

liv.) .. .. > 0.07% 

(Bolte de 20 lba., %o en plua). 

Sirop de Ble-d'lnde. Marque Crown. 

Par calsse 

. arres parf aitement . cacheteea, 8 
liv., 1 doz., en caisse 8.25 

Boltes de 3 lbB., 2 doz., en eala- 
se 3-25 

Boltes de 5 liv., 1 doz., en calsse 3.65 

10 lba., % doa., an cala- 
se 3.55 

de 20 lbs., % doa., en 

caisse 8.60 

Barils, 700 liv 0.04% 

Demi-baril 350 livres 0.04% 

Quart de baril, 175 livres . . . . 0.05 
Seaux, 26 livres chaque . . . 1.70 

38% •• • 2.40 

65 •• • 3.70 

Sirop de Ble-d'lnde. Marque Lily 

White. 

Par caiaee 
Boltes de 2 livres, 2 doz., par caisse 3.75 

5 liv., % doz. par cse 4.15 

10 liv., 2 doz. par cse 4.05 

20 liv., % doz. par cse 4.#0 

(Les boltes de 5, 10 et 20 livres ont una 

anse en fil de fer). 
Fret paye pour 5 caisses de sirop ou 
250 livres, pour 10 boltes d'empols ou 
10 boltes assorties le sirop et d'empols 
jusqu'a toute station de chemin de fer 
dans les provinces de Quebec et d'On- 
tario a Test ou au sud du Sault Sainte- 
Marle, Sudbury, North Bay et Matta- 
wa et jusqu'a tous les ports des lacs 
pendant la saison de navigation. 

Conditions, net 30 jours. Pas d'es- 
compte pcur paiernent d'avance. 
HENRI JONAS A CIE 
Montreal. 
Patea Allmentairee "Bertrand" 

La lb. ' 

Macaroni . Bertrand" 12%c 

Vermlcelle — I2%c 

Spaghetti — *2^« 

Alphabets — - 2 ^ e 

Nouilles — Utto 

Coquilles — UV,c 

Petites Pates .etc... 12%c 

Extraits Culinairea "Jonaa" La doz. 

1 oz. Plates Triple Concentre 0.88 

2 oz. - - - 187 

3 oz. Carries — — •••• 



Vol. XXX— No 2 LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 

DANS LA PROVINCE 



BUREAUX D'ENREGISTREMENT 



?. 



Levis 



Vente, Cyr. Roberge a Joa. Robitaille, Saint-David. 

— La Compagnie Immeuble Lauzon a Gaston Barrat, Lauzon. 

— La Succession Jos. Paquet a Mme R..W. Bisson, Levis. 

— La Succession Jos. Paquet a Joseph Gosselin Levis. 

— La Succession Jos. Paquet a L.-A Jean, Levis. 

— La Succession Jos. Paquet a Stanislas Paulin, Levis. 

— La Succession Jos. Paquet a Napoleon Pelchat, Levis. 

— La Succession Jos Paquet a Noel Lemieux Levis. 

— La Succession Jos. Paquet a Lucien Paquet, Levis. 

— La Succession Jos. Paquet a Lucien Beauchemin Levis. 
Cession, La Compagnie Immeuble Lauzon a Heliodore Barras 

Lauzon. 
Obligation, Jos. Robitaille a Th6od. Demers, Saint-David. 

— Alphonse Samson a Joseph Couture Levis. 

— Edgar Carrier a Frs. Carrier Levis. ' 

— Pamphile Bouffard a Ls. Bouffard Saint-Henri. 

— Gaston Barras a La Caisse Populate, Saint-Joseph Lau- 
zon. 

— Napolgon Pelchat a Onetime Beaudoin Levis 

— Joseph Morneau a P. -A. Picard, Levis. ' 

Portneuf 
Vent ^< Ant0lne Lambert * Ulderic Hebert Montauban. 

^!°^ U ! e 9>ateauvert a Eugene Laro'uche Montauban. 

— Theodule Chateauvert a Eug. Touzin, Montauban. 

— John Maher a Aime Brownrigg, Sainte-Catherine. 

?rhfnl° n A A -; H ,; C00k ^ F " B - Green shieds, Sainte.Catherine. 
Echange, Aime Cossette a Josaphat Audette Montauban. 
Vente Henn-A.-E. Morin a Adj. Rom6o Jos.-X. Simard Saint- 

Kemi. 
Heredite, Alex.-L. Sewell, Sainte-Jeanne. 

— Anny Margaret Sewell Sainte-Jeanne 
Testament, Eugene Moisan a son epouse 
Ayis de deces. Mme Eugene Moisan, Colbert 
Retrocession. Veuve Eugene Moisan, a F.-X. Brouard Colbert 
Manage, P.erre Cantin a Octavie Parent. Albert. 
\ente, Alex. Vezina a Achille Vezina, Saint.Raymond. 




de Montreal classifie de Lovell 

POUR 1916 

donnant les nom, genre d'affaires et 
adresse de chaque Maison ou person- 
ne engagee dans les affaires etun index 
des Rues. 

PRIX $2.50 

JOHN LOVELL & SON, Limited 

IMPRIMEURS ET EDITEURS 

23 RUE SAINT-NICOLAS, MONTREAL 





L'institutriee voit 
ce qu'aime Dorothee 

"Oh! bonne mere dit le petit 
Robert; elle aime; mais je me de- 
mande qui elle aime." 
S'il etait a la place de l'institutriee, 11 le 
saurait comme celle-ci, parce qu'il verralt 
l'autre cote de Vardoise ou Dorothee l'espiegle a 
ecrit en ses grosses lettres majuscules des plus soign6es le mot 



JelvO 



Dorothee avait ecrit: "Jaime ("I love") Jell-O", et le pe- 
tit Robert ne pouvait trouver a redire a cela, car, probablement, 
Jell-O est aim6 par lui plus qu'aucune petite fille. 

Tous les enfants aiment Jell-O, et comme celui-ci est une 
de ces choses bonnes a manger qui semblent plaire a tout le 
monde, les parents bien avises leur en donnent en abondance. 

Par parenthese, savez-vous que Jell-O a reeu le Grand 
Prix (la plus haute recompense) aux deux expositions natio- 
nals de Californie, en 1915? 

Chaque paquet de Jell-O est enveloppe 
dans un sac de papier cir6 hermetlque- 
ment ferme, a repreuve de l'humidite et 
de l'air. 

THE GENESEE PURE FOOD 
COMPANY OF CANADA, LIMITED 



Bridgeburg (Ont.) 

Fait en Canada 







— Raymond Pare a Samuel Paradis, Saint-Raymond. 

— Gaudiose-F. Plamondon a Jos.-A Alain, Saint-Raymond. 
Quittance. P. Robitaille a Gaudiose-F. Plamondon. 

— Laura Godin a P. Robitaille. 

Vente, Eug. Lambert a Arthur Mayrand. Montauban. 

— Eug. Lambert a Conrad Mayrand, Montauban. 

— Basilice Petitclerc a Mme Theophile Dion Saint -Augus- 
tin. 

Quebec 

Vente, Jos. Filion a Honore Parent, 1349 Beauport. 

Testament, zephirin Drolet. 

Declaration de d6ces, Veuve Zephirin Drolet. 

Obligation. Jos. Lafond a Succession Ls. Robitaille, 4381-64, 

Montcalm. 
Vente, Aime Rousseau a Romeo Fortin, p. 4131, Montauban. 

— Arthur Valcourt a Jean Paradis, 92, 93 Saint-Roch Nord. 
Vejite a remere, Arthur Doucet a Hm.-J. Moore, 511-155 Saint- 
Roch Nord. 

Vente Alphonse Guillemette a Edgar C6te, 761 passage 762 

Saint-Roch. 
—Etlenne Lgarfi a Victor Legare, p. 1225, 1226 1227, 1228, 

Saint-Ambroise. 

— Veuve Ed. Lonchamps a L. de G. Morin et ux, 142 Saint- 
Roch Nord. 

Declaration de deces, Veuve Jos. Chalifour, 508-170 171 
Saint-Roch Nord. 
Privilege, Wilfrid Cantin a Oeuvre dii Patronage, 2012,-182 
Saint- Sauveur. 



10 



LB PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



4 OS. — — — MO 

4 os. - - - Ml 

16 os. — — — 1MI 

2 os. Rondea Quintessences 2.06 

J^oi. - — M4 

6 os. — — «.0t 

5 os. - - T.0» 
( ok. ^arr*e« Quintessences T.OO 
4 K.T.. Carrees Quintessences, 

bouchon» Smeil 4.84 

8 oz. Carries Quintessences, 

bouchon emerl 7.91 

2 os. Anchor Concentr* 1.01 

4 o=. - - 1-M 

8 oi. - - *•« 

16 os. - - •»« 

2 os. Golden Star "Double Force" 0.84 
4 os. - - - 1-M 

8 os. - - - »-84 

16 os. — — — »•<>• 

2 os. Plates Soluble 0.84 

4 os. - . - 1.61 

8 os. - - 2.84 

16 os. — — ~ BOO 

1 ox. London 0.51 

2 os. — M4 

Extraits a la llvre de $1.10 a 4.00 

— au gallon de $7.00 a 26.00 

Memes prlx pour 1 extraits de tous 
fruits. 
Vernis a chaussures La dos. 

Marque Froment. 1 dos., a la calsse 0.76 
Marque Jonas, 1 dos., a la calsse 0.76 
Vernls mllltalre a l'epreuve de l'eau 2.00 
Moutarde rrsneaiso "Jonas" La gr. 
p on y 2 dos. a la calsse 8.40 

Small 2 - - 7.60 

Medium 2 — — 10.80 

Large 2 - - 12.00 

Tumblers 2 — — 10 -80 

Muggs 2 - - 13-20 

CANADIAN FILM EXCHANGE LI- 
MITED. 

AVIS est donne au public qu'en ver. 
tu de la premiere partie du chapitre 
79 des Statuts revises du Canada, 1906, 
designe "Loi des compagnies", il a ete 
delivre sous le sceau du Secretaire- 
d'Etat du Canada, des lettres patentes 
en date du 22e jour de decembre 1916, 
constituant en corporation Charles 
Isaac Giroux, courtier d'immeubles, 
Gaspard Ernest Couillard, Joseph 
Omer Bonnier et Felix Romeo Paquet, 
comptables, et Albert Homer Beaulne, 
gerant tous de la cite de Montreal 
dans la province de. Quebec, pour les 
fins suivantes: 

(a) Faire g&neralement les affaires 
d*un bureau d'echange de films, ache- 
ter, posseder, vendre, louer, faire ou 
autrement disposer de tout cinemato- 
graphe, film, marque de fabrique, bre- 
vets, droits d'auteur ou autres mar- 
charidises; trafiquer des materiaux et 
marchandises de tous genres, proprie- 
t£s mobilieres et immobilieres, les 
^changer, batir ou ameiiorer; 

(b) Exercer aucune autre industrie 
qui semblera a la compagnie capable 
d'etre convenablement exercee en rap- 
port avec ses affaires ou de nature. 
dlrectement ou indirectement, a aug- 
menter la valeur ou a rendre profita- 
bles aucun des droits ou biens de la 
compagnie; 

(c) AcquSrir ou prendre la totality 
ou aucune partie des affaires, proprie- 
tes et passif d 'aucune personne ou 
compagnie exerqant une industrie que' 
cette compagnie est autorisee d'exer. 
cer, ou poss6dant aucune propriete 
convenant aux objets de cette compa- 
gnie et les payer en actions Iib6r6es 
du capital-actions de la compagnie; 



Nugget 2 — — 11.20 

Athenian 2 — — 11.20 

Gold Band Tu 2 — — 16.80 

No. 64 Jars 1 — — 18.00 

No. 66 — 1 — — 11.00 

No. 66 — 1 — — 24.00 

No. 67 — 1 — — 18.26 

No. 68 — 1 — — 11.00 

No. 69 — 1 — — 24.06 

Molasses Jugs 1 — — 21.06 

Jarres, M gal. 1 — — S6.00 

Jarres, Vi gal H — — 64.00 

Poudre Limonade "Messina" "Jonas" 

Petites boltes, S douz. par calsse, a 

$12.00 la grosse. 

Grandes boltes, 3 douz. par caisse, a 

$28.00 la grosse. 

Sauce Worcestershire 
"Perfection", H pt. a $12.00 la grosse, 

3 douz. par calsse. 
HUILE DE CHARBON ROYALITE 





En bidon de 1 gallon 0.13 

20c pour le bidon. 

SAVON 
The GENUINE, empaquete 100 nor 

ceaux par caisse. 




(d) Prendre ou autrement acqufirir 
et detenir et disposer des actions 
d'aucune autre compagnie ayant des 
objets en tout ou en partie similaires 
a ceux de la compagnie ou exergant 
une industrie pouvant etre, directement 
ou indirectement, conduite avantageu- 
sement pour cette compagnie; 

(e) Vendre, louer ou autrement dis- 
poser de tout ou partie des droits, 
franchises et de l'entreprise de la com- 
pagnie pour telle compensation que la 
compagnie jugera convenable, et en 
particulier pour des actions, debentu- 
res, obligations et autres valeurs d'au- 
cune autre compagnie ayant en tout 
ou en partie des objets semblables a 
ceux de cette compagnie; 

(f) Se consolider ou s'amalgamer 
avec aucune autre compagnie ayant en 
tout ou en partie des objets sembla- 
bles a ceux de cette compagnie, et con- 
clure des arrangements au sujet du 
partage des profits, la fusion des inte. 
r<?ts, la cooperation, les risques com- 
muns, les concessions rSciproques ou 
autrement avec toute personne, mai- 
son ou compagnie exercant ou enga- 
g6e ou se proposant d'exercer ou de 
s'engager dans une entreprise ou trans- 
action capable d'etre conduite de faqon 
a prof iter directement ou indirecte- 
ment a cette compagnie et prendre ou 
autrement acquerir des actions ou va- 
leurs de telle ou telle compagnie, et les 
engager, vendre, emettre et reemettre 
avec ou sans garantie du principal et 
des interets ou autrement en disposer; 

(g) Acheter, louer ou autrement ac- 
inu'rir, detenir, possfeder toute ou par- 
tie de la propriety, franchises, acha- 
landage, droits et privileges detenus 
ou possedes par toute personne, mai- 
son, compagnie ou .compagnies exer- 
Qant on formees pour exercer une in- 



AGENCE8 

AQENCE8 

uAPORTE, MAR- 
TIN LIMITEE 

Eau de Vichy 
Admirable crown . .60 Btles. 8.00 c-s 
Jleptune 60 " 8.60 " 

Limonade d* Vichy 

f-a Savoureuse 60 Btles 11.00 c/s 

Eau Minerale Naturelle 
Ginger Ale et Soda Importes 
fiinger Ale Trayder's — 
../a 6 doz., chop. 1.20 doz. (liege 

ou couronne) 

6 doz., K btl dos. 1.12V4 

Club Soda Trayder's — 

doz., Splits, % btles — dos. 1.06 

6 doz., chop dos. 1.16 

Extrait de Malt. 
Miller de Milwaukee, cs 2 doz. 4.25 c-s 

Brl. 8 doz. 16.20 Brl. 

Lag-r Beer 

MUlear's High Life, Barll 10 

doz 16.00 Brl. 

Porter Anglais de Guiness doz. 

Johnson & Co. c/s 4 doz. Btles 3.20 

8 dos. ft Btles.... 2.00 

Lire Anglaise de Bass dox 
Johnson A Co. c/s 4 dos. Btles. 8.46 
c/s 4 dos. y% Btls. 2.16 

C/s 10 dos. % Btls. 1.46 

The du Japon 

Marque Victoria, c/s 90 lbs.... 25 lb. 

dustrie semblable a celle que cette 
compagnie est autorisee d'exercer, les 
payer totalement ou partiellement en 
actions liberees de la compagnie ou 
autrement, assumer les engagements 
d'aucune telle personne, maison ou 
corporation; 

(h) Tirer, faire, accepter, endosser 
executer et emettre des billets promis- 
soires, lettres de change, connaisse- 
ments, mandats et autres instruments 
n6gociables ou transferables; 

(i) Prefer des fonds aux clients et 
autres ayant des relations avec la com- 
pagnie et garantir l'execution des con- 
trats par toutes telles personnes: 

(j) Remunerer, avec approbation 
des actionnaires, en especes, actions, 
obligations ou autrement toute person- 
ne, corporation ou corporations pour 
services rendus ou a rendre en pla- 
eant ou aidant a placer, ou garantis- 
sant l e placement d'aucunes actions 
du capital-stock de la compagnie ou 
aucunes debentures ou autres valeurs 
de la compagnie ou dans la conduite 
des affaires ou 1' organisation de la 
compagnie; 

(k) Faire toute ou aucune des cho. 
ses ci-dessus comme principaux, agents 
mi fondes de pouvoirs; 

La compagnie exercera son indus- 
trie par tout le Canada et ailleurs, sous 
le nom de "Canadian Film Exchange. 
Limited", avec un capital actions de 
cinquante mille dollars, divise en 1,- 
000 actions de cinquante dollars cha- 
in ne, et le principal lieu d'affaires de 
ladite compagnie sera en la cite de 
Montreal, dans la province de Quebec. 

Date du bureau du Secretaire d'Etat 
du Canada, ce 26e jour de decembre 
1916. 

THOMAS MULVET, 
.2 — 4 Sous-secretaire d'Etat. 



Vol. XXX— No 2 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



11 



IL SE PEUT QUE VOS CLIENTS DEMANDENT DES ALLU- 
METTES SANS SPECIFIER CELLES D'EDDY 

Non pas par indifference, mais parce qu'ils s'attendent, naturellement, a ce que vous n'ayez que ces der- 
nieres — LES ALLUMETTES D'EDDY — en magasin. Si vous etes bien avises vous verrez d. ce qu'ils 
ne soient pas desappoint6s. 

LES ALLUMETTES D'EDDY SONT EN GRANDE FAVEUR DEPUIS 1851 ET 

CETTE FAVEUR AUGMENTE TOUJOURS 



This Noira 

barque Victoria, tins de SO & 50 lba. 17 
Marque Princess, tins de 30 A 58 lbs. 34 



JELL-O 

The Dainty Dessert 



Fait en Canada 
Caisse assortie, contenant 4 douz. $3. 60 



Citron 

Orange 

Framboise 

Fraise 

Chocolat 

Peche 

Cerise 

Vanllle 



1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 



Polds, caisse de 4 douz., 16 liv., caisse 
de 2 douz., 8 liv. 
Tarif de fret, 2e clas'se. 



CASSE LA Toux 



SlROP 

PI, G®yfD>G3©!Nl IT 

p'lHiyBiLE pie torn PI MOIME de 

Mathieu 



f 

m Gros flacons, — En Ven/e pqrtout. 

CIE. J. L. MATHIEU, Prop., . . SHERBROOKE P. Q. 

^ Fabricant aussi les Poudres Nervines de Mathieu, Ie meilleur 
^^^ remede contre les maux de tete, la Nevralgie et les Rhumes Fievreux. 




W. H. Escott Co., Limited, 




COURTIERS EN EPICERIES 
EN GROS 
AGENTS DE MANUFACTURES ET MARCHANDS A COMMISSION 



Representanls de 

ACADIA SUGAR 
REFINING CO. 
WAGSTAFFE LIMITED 
THOS. J LIPTON 
VAN CAMP PRODUCTS CO. ET AUTRES 



WINNIPEG-REGINA-SASKATOON-CALGARY-EDMONTON 



FONDEE EN 1907 

rtes-vous . piesanles convenablement et 
d'une facon satufaisante dans 

VOUEST DU CANADA? 

-■nj la negative veuillez nous 

nvoyCr un mot. Per- 

^ (tez-nous de vous 

1 causer de cette 

ffaire. 



Bureau Principal, 181-183 avenue Bannatyne, 
Winnipeg. 




1917 

Dans l'univers entier la condition des affaires etait tres tendue au debut de la nouvelle annee, 1917. Les 
marches sont devenus difficiles et les prix presque impossibles a prevoir. Mais les marchands peuvent tou- 
jours etre assures d'une chose: c'est de la qualite des 



ucres 




diamond > St. Lawrence 




Et c'est la qualite qui compte a la longue. Nous repondons de chaque livre de sucre qui sort de la raffine- 
rie. 

ST. LAWRENCE SUGAR REFINERIES, LIMITED, MONTREAL. 



12 




LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



G I L, LETTS 



Vol. XXX— No 2 



-£>£ 



6% LE % 





EPICIERS: La Lessive Gillett fut la premiere Lessive en 
poudre vendue au Canada et depuis elle a tou jours ete re- 
connue comme la premiere de fcoutes pour sa qualite et sa valeur. 
Elle a le benefice de l'annonce et de la reputation de Gillett en 
outre de la faveur etablie du client. Un stock d'epicerie ne sau- 
rait etre au complet sans elle et nulle lessive ne se vend aussi ai 
sement et aussi fortement. Mettez-la en bonne place dans vos 
etalages, c'est une bonne idee d'attirer l'attention de vos clients 
sur cet article. 



LA LESSIVE DE GILLETT CONSUME LA CRAS3E g 
EWGILLETT COMPANY LIMITED 

-wtmnipeg TORONTO, OIS; T. m Montreal 





Obtenez de meilleurs benefices de la 
vente du poisson cette annee 

Chaque jour la popularity du poisson augmente et les preuves ne 
font pas defaut pour deinontrer que la valeur nutritive reelle des ali- 
ments marins de qualite devient mieux connue et appreciee. 

L'Epieier peut tirer profit de cette situation en mettant en eviden- 
ce les 



Aliments Marins 

MARQUE BRUNSWICK 



les articles de confiance et de vente rapide qui se font de nouveaux amis tous les jours dans tout le 
Canada. 

II n'y a pas le moindre doute sur la qualite de la MARQUE BRUNSWICK. Des que le pois- 
son est choisi et jusqu'a ce que le produit prepare arive sur vos tablettes rien de ce qui peut faire 
ressortir sa bonte delicieuse et sa salubrite n'est neglige. 

Faites aujourd'hui l'essai de la Marque Brunswick et constatez par vous-meme combien vous 
pouvez avoir confiance en ces articles. 

Choisisse dans la liste ci-dessous ce dont vous avez besoin: 



y 4 



i/ 4 SARDINES A L'HUILE 



FINNAN HADDIES (Boites ovales et rondes) 
HARENGS SAUCE TOMATE CLAMS 



SARDINES A LA MOUTARDE 



KIPPERED HERRING 
SCALLOPS. 












^ CONNORS BROS. Limited, Black's Harbor (N.B.) 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 

II n'est pas accepte d'abonnement pour moins d'une anneo. 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse directement a 

nos bureaux, quinze jours au moins avant la date d'expiration 



MONTREAL 



EDITEURS 
Compagnie de Publication des marchands detaillants 
du Canada, Limitee, 
Telephone Est 1184 et Est 1185 
Bureau de Montreal: 80 rue Saint- Denis. 

Montreal et Banlieue . . $2.50 i 
I Canada et Etats-Unis . . 2.00 PAR AN 
Union Postale, frs. . . . 20.00 J 
LE RRIX COURANT 
Le Journal des Marchands detail- 
lants 
Liqueurs et Tabacs 
Tissus et Nouveautes 



Circulation fusionnee 



I'abonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commencee est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrerages ne sont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable au pair a Montreal. 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre faits paya- 
bles a I'ordre du Prix Courant. 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit: 

'•LE PRIX COURANT", Montreal. 



Fonde en 1887 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



L'Etablissement de Tribunaux de Commerce 



L'etablissement de tribunaux de commerce a ete 
souvent une question a I'ordre du jour dans notre pro- 
vince et encore qu'il y ait des difficultes multiples a 
cette innovation, on pourrait cependant trouver un 
moyen-terme et demander, comme le disait recemment 
maitre P.-J. Bisaillon, une division speciale a laquelle 
seraient referees les affaires commerciales. 

Pour obtenir l'expedition de la justice commerciale, 
il faut la creation d'une division speciale, presidee par 
un juge de la Cour Superieure, dans laquelle seraient 
instruits et juges exclusivement les contentieux de 
commerce. 

A ce tribunal seulement, seraient deferees les ma- 
tieres suivantes de Particle 1150 du Code de Procedu- 
re Civile : 

"2. — Les actions fondees sur lettres de change, bil- 
lets, cheques ou mandats de paiement, bons ou recon- 
naissances de dettes; 

' ' 3. — Les demandes de commergants pour prix et va- 
leur de marchandises ou articles vendus, ouvrages faits, 
materiaux fournis, et argent debourse, dans le cours or- 
dinaire de leurs operations commerciales; 

"4. — Les demandes de cultivateurs pour prix des 
produits de leurs fermes; 

"6.— Les actions des imprimeurs-editeurs pour im- 
pressions, publications ou ouvrages faits par eux en 
cette qualite, ainsi que celles pour prix et valeur de 
l'abonnement aux journaux ; 

"7. — Les reclamations pour pret d 'argent, garanti 
ou non par hypotheque;. 

"8. — Les reclamations pour salaires ou gages des 
instituteurs, precepteurs, commis, employes, ouvriers 
ou journaliers, ainsi que les reclamations qui resultent 
des rapports entre les domestiques et leurs maitres ; 

1 ' 9. — Les reclamations pour pension et logement par 
les hoteliers et maitres de pension ; 

"10. — Les reclamations fondees sur achat ou vente 
d'agrSs, apparaux et ravitaillement ; 



"11. — Les reclamations resultant d 'af f retement ou 
nolisement, emprunt ou pret a la grosse ; 

"12. — Les reclamations resultant d 'accords et con- 
ventions pour salaires et loyers d 'equipages; 

"13. — Les reclamations resultant d 'engagement de 
gens de mer pour le service des batiments de com- 
merce. 

Dans ces causes, les delais d 'assignation sont les me- 
mes que dans les actions civiles ordinaires, mais les 
procedure pour arriver a l'inetruction et a jugement, 
sont a bref delai et necessairement peu compliquees. 

II pourrait etre apporte quelques amendements faci- 
les a obtenir, il semble, de la Legislature, qui donnerait 
au Juge de cette Division, le pouvoir de couper le che- 
min a toute longueur dans l'enquete, a reduire les de- 
lais d 'execution et a refuser le recours de la Revision 
au jugement, quand il lui apparait que ce recours n 'est 
demande que dans le but d 'obtenir du delai. 

Le tribunal d 'office, dans certains cas qui le requie- 
rent, a cause de la nature du litige, devrait aussi avoir 
le pouvoir de s'adjoindre un ou deux commercants, ti- 
res d'une liste de six noms, dressee par chaque Cham- 
bre de Commerce, et choisis parmi les commercants les 
plus notables et principalement les chefs des maisons 
les plus reeommandables par la probite, l'esprit d'or- 
dre et l'economie. La fonction de ces assesseurs de- 
vrait etre purement honorifique. 

Enfin, devant ce tribunal, devraient etre portes tou- 
tes les cessions de biens. 

Avant de permettre a un debiteur de faire cession de 
ses biens, le juge controlerait la demande du creancir, 
interrogerait prealablement le debiteur sur son passif 
et son actif, sur la cause de la cessation de ses paie- 
ments, et s'il juge que le debiteur est malheureux et de 
bonne foi, et qu'il y a chance pour lui de s'acquitter en 
tout ou en partie, en lui accordant du delai ou un con- 
cordat, il convoquerait les creanciers devant lui, les 
aviserait au mieux de leurs interets, dans le but d'e- 



TAB AC 



*p . 



VOS CLIENTS LE CONNAISSENT COMME ETANT 

VENDU PAR VOTRE MARGHAND EN GROS 



5 tag 

ACHIQUER 



>♦♦♦♦+ »♦»»»■»»<»<$>«>€- »0»»»>»»»»»» 



14 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



viter une liquidation qui serait ruineuse pour eux, com- 
me pour le debiteur. 

Si, au contraire, le juge acquiert la conviction que le 
debiteur est de mauvaise foi, qu'il ait le choix exclusif 
du liquidateur, qui sera un officier directement sous son 
controle taut a 1'egard de ses operations que de sa re- 
muneration; qu'il ait le droit de refuser la nomination 
d'inspecteurs qui, dans la plupart des cas, sont inuti- 
les, quand leur coneours n'est pas exerce dans leur seul 
interet personnel, au detriment de la masse, en sus du 
supplement de frais qu'ils se votent eux-memes et im- 
posent a la realisation de Pactif ; 

Enfin, que le juge ait le pouvoir necessaire, sans 
qu'il y ait lieu de recourir a une contestation du bilan 
par un creancier, pour s'enquerir lui-meme. 

lo. — De 1 'omission frauduleuse de la mention de 
biens de la valeur de cent piastres ; 

2o. — De fausses representations dans le bilan rela- 
tivement au nbmbre des creanciers, ou a la nature ou 
au montant de leurs ereances ; 

3. — De recel, par le debiteur, dans l'annee prece- 
dant imediatement le depot du bilan, ou depuis, de quel- 
que partie de ses biens dans la vue de frauder ses cre- 
anciers. 

Dans le cas ou le debiteur se rend coupable de quel- 
ques-unes des offenses ci-dessus enumerees, que le juge 
ait le pouvoir de sevir et prononcer, les peins deja pre- 
vues par le Code de Procedure Civile, c'est-a-dire l'em- 
prisonnement pour un terme n'excedant pas un an. 

Telles sont, de l'avfc de mtre F.-J. Bisaillon, les 
dispositions qui assureraient au commerce les elements 
realisables de progres dont il a un besoin urgent pour 
l'expedition prompte et effieace' des causes commer- 
ciales, et nous abondons pleinement dans son sens. 



LA RECOLTE CANADIENNE DE POMMES DE 
TERRE 



Les chiffres des Statistiques Mensuelles du Gouver- 
nement sont les suivants, en ce qui concerne la recolte 
canadienne des pommes de terre en 1916: 
• lie du Prince-Edouard. — La production totale s 'ele- 
ve a 6,386,000 boisseaux, contre 3.558,000 boisseaux 
l'an passe. Le prix moyen a ete de 52c par boisseau, 
contre 46 l'an dernier. 

Nouvelle-Ecosse. — Cette annee, 6,935,000 boisseaux 
contre 4,759,000 l'an passe; prix moyen 69c le bois- 
seau, contre 58c l'an dernier. 

Nouveau-Brunswick. — 7,488,000 boisseaux, contre 
5,772,000 l'an dernier; prix moyen 84c contre 64c l'an 
dernier. 

Quebec montre une diminution importante, ne re- 
coltant que 14,672,000 boisseaux contre 17,510,000 l'an 
d'avant. La difference entre le prix moyen de cette 
annee et celui de l'an dernier ressort entre 97c contre 
55c. 

Ontario a une recolte de pommes de terre plus defi- 
citaire. Cette annee, la recolte ne fut que de 8,113,000 
boisseaux, contre 14.362,000 l'an passe. Pour les prix : 
$1.28 cette annee et 76c l'an passe. 

Manitoba montre une legere augmentation — 4,760,- 
000 contre 3,104,000; les prix 61c contre 54c l'an der- 
nier. 

La Saskatchewan enregistre une recolte de 5,280,000 
boisseaux cette annee, contre 4,428,000; les prix 62c 
contre 49c. 



Les provinces de POuest ont montre une certaine di- 
minution. 

L 'Alberta produisit 4,602,000 boisseaux contre 5,- 
155,000; les prix s'eleverent de 33c a 53c. 

La Colombie Anglaise montrait aussi une diminu- 
tion : la recolte fut de 2,892,000 contre 3,956,000 l'annee 
precedente et le prix montait de 45c le boisseau a 70c. 

La recolte totale de toutes les provinces fut de 61,- 
828,000 boisseaux, contre 62,604,000 boisseaux l'an pas- 
se, soit une diminution de pres d'un million et demi 
de boisseaux. Les prix payes pour cette recolte s'e- 
valuent a $49,654,000, alors que l'an dernier, ils n'attei- 
gnirent que $35,964,000, soit $13,000,000 de plus pour 
la recolte de cette annee encore qu'elle fut deficitaire 
stir celle de l'an passe. Cela donne une moyenne au 
boisseau de 81c contre 57c l'an dernier. 

• • * 

La production des betteraves a Sucre diminua cette 
annee de 70,000 boisseaux, soit presque de moitie. Le 
prix des betteraves fut de 6.20 contre 5.50 l'an der- 
nier. 

# # * 

Le foin et le trefle furent abondants (4 millions de 
tonnes supplementaires sur 1915) ; le prix moyen fut 
de $11.51 contre $14.22 en 1915. 



LE BANQUET McARTHUR IRWIN 



Une centaine d 'employes de la Cie McArthur-Irwin 
et de ses filiales ont assiste au banquet .annuel donne 
par celles-ei, le 28 decembre dernier, a 1 'hotel Place Vi- 
ger, a Montreal, sous la presidence de M. Georges-Y. 
Chown. 

Apres le toast au Roi, M. Bengough a chante avcec 
beaucoup de succes. La sante de "notre president" a 
ete proposee par M. John Irwin, vice-president, et M. 
Chown y a repondu d'une fagon fort interessante. M. 
Mooney, qui revient d 'Europe ou il a passe dix-huit 
mois dans 1 'interet de la coinpagnie, a propose la sau- 
te de cette derniere a laquelle M. Irwin a repondu avec 
beaucoup d 'esprit. 

Le discours de M. Bengough qui a propose la sante 
de nos "commis-voyageurs", a ete vigoureusement ap- 
plaudi.' Tous les commis-voyageurs presents lui ont 
repondu. 

Les autres santes : "la division d 'Ontario", "nos fi- 
liales" et "nos nouvelles fabriques de couleurs" ont 
ete proposees par MM. Wilson, Chown et Bremner et 
MM. Reynolds, Burrill, Parker, Davies, Stewart et 
Munro y ont repondu. 

Apres le toast a la Presse, propose par M. Poole et 
auquel M. Sayers, du "Prix Courant", a repondu les 
Menestrels "Crown Diamond", de "Wilson ont fait leur 
apparition. Ces "menestrels", tous des employes de 
McArthur-Irwin, Limited", ont obtenu un vif succes. 
("etaient MM. Mould, Anderson, Soden, Bengough, 
Roche, Parker, Hood, Rocheford, Organ, Wilson, Tay- 
lor, Mallette, Shipton. Lacoste, Shepherd, Munro et 
Reynolds. 

M. Poole avait prepare pour la fin du banquet une 
agreable surprise. Apres le dernier discours des pet its 
vendeurs de journaux ont fait irruption dans la salle 
du banquet en criant : "Extra du "Herald" sur la con- 
vention!" et ont distribue les numeros d'une edition 
speciale dudit journal dont la premiere page etait eon- 
sacree au banquet. 

L'hymne: "Dieu Sauve le Roi" a termine la memo- 
rable soiree. 



Vol. XXX— No 2 



LB PRIX COURANT vendredi 12 Janvier 1911 



15 



LES PRINCIPAUX CHANGEMENTS APPORTES A LA LOI DES LICENCES EN CE QUI 
CONCERNE LES TENANCIERS DE BARS ET LES EPIC1ERS LICENCIES 



1. — Brasseurs et Embouteilleurs 

L'etablissement ou l'agence de tout brasseur ou em- 
bouteilleur doit etre situe" dans les limites de la muni- 
eipalite dont le conseil a confirm? le certificat de li- 
cence pour tel etablissement ou agence ; et il n'est pas 
permis a aucun brasseur ou ombouteilleur de prendre 
des commandos ou de delivrer des li,qneurs dans une 
municipality sans avoir obtenu une licence pour eha- 
que munieipalite. cetfe licence devant etre emise par 
le pereepteur du revenu de la province ayant juridic- 
tion, conformement aux dispositions de 1 'article 972. 

En vigueur a partir du ler mai 1917. 

2. — Transfert de licence. 

Chaquo fois qu'il y a changement dans le nom de ce- 
lui qui est choisi pour exploiter la licence, la societe ou 
compagnie qui fait le cbangement doit en donner avis 
a la commission des licences qu'il appartient. ou an 
conseil, selon le cas, ainsi qu'au pereepteur du revenu 
de la province pour le district, dans les buit jours A 
compter de ce changement, sous les penalites imposees 
par Particle 1072. 

En vigueur a partir du ler mai 1917. 

3. — Opposition a l'octroi de licence 

Si la demande d'uno personne, pour la confirmation 
d'un certificat, a ete refusee par le conseil municipal. 
A cause de l'opposition par ecrit de la majorite abso- 
hie des electeurs residant dans la munieipalite ou dans 
l'arrondissement de votation, ou si le certificat a ete 
confirme malgre l'opposition susdite, et si le certificat 
a ete ensuite annule par le jugement d'un tribunal, 
cette demande ne pout etre renouvelee pendant la me- 
mo annee do 'licence: si la demande a ete refusee pour 
toute autre raison. elle ne peut etre renoiivelee dans la 
meme annee de licence, a moins que les raisons du refus 
n'aient cesse d'existor. 

En vigueur a partir du ler mai 1917. 

4. — Octroi de licence d 'hotel. 

L'artiele 942 so lit A present comme suit: 
Dans les cites de Quebec et do Montreal, dans le cas 
d 'hotels n 'ayant pas moins de vingt-cinq chambres. 
cbaque fois qu'on s'ost eonforme aux exigences de 1 'ar- 
ticle 1038, et qu'il n'existe aueune objection contre le 
personnel d'un requerant demandant une lioonoo d 'ho- 
tel, et qu'il n'est pas prouve, a lour satisfaction, qu'il y 
a en desordre dans l'etablissement pour lequel la li- 
cence est demandee, les commissaires doivent confir- 
mer le certificat de ce requerant tel que presente. 
En vigueur A partir du ler mai 1917. 

5. — Le nombre des licences de bars 

L'article relatif an nombre des licences de bars, de- 
jA amende par les lois 4 et 5 George V est de nouveau 
amende on remplaeant le paragraphe 1 par le suivant : 

a^i "943. Pour 1 'annee de licence commencant le 
premier jour de mai 1917, le nombre de certificats de 



licences d'auberges et de restaurants, et les demandes 
sans certificats faites en vertu de l'article 927, qui 
peuvent etre confirmes ou accordes dans les limites 
de la cite de Quebec telles qu'elles existeront ledit pre- 
mier mai 1917, et le nombre de licences qui peuvent 
etre ainsi emises est limite a un maximum de quaran- 
te; et pour 1 'annee de licence commencant le premier 
jour de mai 1918, et pour les annees subsequentes ledit 
nombre est limite a un maximum de trente. 

Dans les limites de la cite de Montreal, telles qu'el- 
les existeront le premier jour de mai 1917, ce nombre 
est limite a un maximum de trois cents; et pour l'an- 
nee de licence commencant le premier jour de mai 1918, 
et toutes autres annees subsequentes, ce nombre est li- 
mite a un maximum de deux cents. 

Dans le cas des municipalites qui peuvent etre an- 
nexees a, la cite de Montreal apres le premier jour de 
mai 1917, le nombre des licences en vigueur dans cba- 
que munieipalite annexee est maintenu, apres l'an- 
nexion, dans le territoire appartenant anterieurement 
a, la munieipalite, sujet, cependant, a toute reduction 
qui peut etre faite, a l'avenir, du nombre de licences 
dans ladite cite. 

L'octroi des licences dans 1'ancienne ville de Mont- 
calm, maintenant le quartier Belvedere de la cite de 
Quebec, sera sujet a toutes les conditions du regle- 
ment d 'annexion de ladite ville de Montcalm a la cite 
de Quebec. 

L'article 942 ne s 'applique pas aux licences qu'il se- 
ra necessaire de retrancber aux fins de reduire le nom- 
bre de licences au maximum autorise par le present 
paragraphe. 

Apres la reduction du nombre de licences dans les- 
ditos cites de Quebec et de Montreal, le droit sur cha- 
que semblable licence fixe par l'article 988 est augmen- 
ts automatiquement et proportionnellement, de manie- 
re que le revenu total provenant de toutes ces licen- 
ces ne soit pas inferieur a celui produit avant la re- 
duction." 

b) Le paragraphe 2 relatif aux indemnites pour 
retrait de licence se termine dorenavant comme suit: 
"Les dispositions du present paragraphe aw sujet des 
indemnites ne s'appliquent pas A une personne dont le 
certificat est refuse par suite de l'application du para- 
graphe 1 du present article a compter du premier jour 
de mai 1916." C'est dire qu 'aueune indomnite n'est 
exigible pour les retraits de licence prenant effet en 
mai 1917. 

c) Dans la cite de Valleyfield, le nombre de ces li- 
cences est limite a un maximum de sept ; dans la cite 
de Saint-Hyacinthe, a un maximum de huit ; dans la 
cite de Maisonneuve, a un maximum de quinze ; dans la 
cite de Sherbrooke, a un maximum do dix ; dans la vil- 
le d 'Iberville, a un maximum de deux; dans la ville de 
Farnham a un maximum de quatro: dans la cite de 
Hull, a un maximum de sept hotels, chacun ayant au 
moins vingt chambres, sans aucun restaurant ; dans la 
ville de Windsor, a un maximum de un : dans la ville 
d'Aylmer, a un maximum de deux; dans la cite de 

• Saint-Jean, a un maximum de cinq ; dans la ville do La 
Tuque, a un maximum de deux: dans la ville d 'Acton 
Vale, a un maximum de deux. 

En vigueur A partir du ler mai 1917. 



16 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



6. — Magasins de liqueurs (epiceries licenciees) 

Dans les limites de la cite de Montreal, telles qu'elles 
oxisteront le premier jour de mai, 1917, de nombre des 
licences de magasins de liqueurs en detail en vigueur 
a ladite date, sera limite a un maximum de trois cent 
cinquante et, a partir de cette date, sera diminue. de 
maniere qu'au premier mai, 1918, il ne reste en vi- 
gueur dans lesdites limites pas plus de deux cents li- 
cences dc magasins de liqueurs en detail, sujet aux 
dispositions de 1 'article 1065; et aucune augmentation 
de ce nombre ne sera faite par la suite. 

Dans la cite de Quebec, le nombre des licences de ma- 
gasins dc liqueurs en detail en vigueur le premier jour 
de mai. 1917. sera limite a, un maximum de soixante- 
quinze: le nombre de licences en vigueur le premier 
jour de mai 1918, sujet aux dispositions de Particle 
1065. sera limite a. un maximum de trente, et ce nombre 
de trente ne doit pas etre diminue, nonobstant les dis- 
positions du paragraphe 3 de Particle 936 et du para- 
grapbe 9 de Particle 939; et aucune augmentation de 
ce nombre ne sera faite par la suite. 

Dans la cite de Sberbrooke. le nombre de licences 
des magrasins de liqueurs en detail le premier jour de 
mai. 1917. est limite a cinq ; et ce nombre ne sera pas 
augmente par la suite. 

Dans la cite de Saint-Hyacintbe, le nombre des li- 
cences de masrasins de liqueurs en detail le premier 
jour de mai 1917. .est limite a cinq ; et ce nombre ne se- 
ra pas augmente par la suite. 

Dans la cite de Valleyfield, le nombre des licences 
des masrasins de liqueurs en detail le premier jour de 
mai 1917. est limite a un pour chaque quartier ; ce nom- 
bre ne sera pas augmente par la suite. 

Dans la cite de Hull, le nombre des licences des ma- 
crasins de liqueurs en detail le premier jour de mai 
1917. est limite a trois : et ce nombre nc sera pas aug- 
mente par la suite. 

.A mesure que le nombre des magasins licencies pour 
la route do liqueurs en detail diminuera graduellemont 
le droit sur ces liqueurs sera proportionnellement aug- 
mente. de maniere que le revenu total en provenant 
reste en tout temps ce qu'il etait avant la reduction du 
nombre des licences: mais la presente disposition ne 
s'appliquo pas a la r^duetion a trente du nombre des 
lieenees des mairasins de liqueurs en detail pour la eit« 
de Quebec mentionnee dans le deuxieme alinea du pre- 
sent article. 

Les dispositions de Particle 944. concernant la carlu- 
cite des certifieats. s'appliqnent a ceux qui sont reqnis 
pour obtenir des licences de majrasins de liqueurs on 
detail. 

En vjgueur a partir du lor mai 1917. 

7. — Annulation des permissions de vente pour fins 
medicinales, etc. - 

Les articles 978. 980. 982. 983. 984. 985. 986 et 987 
dos Statuts refondus do 1900 e t relatifs h In vente 'le li- 
queurs pour fins medicinales sont annules. 

En vi<rucnr a partir du premier mai 1917. 
(A suivre au prochain numero'), 



L 'INDUSTRIE LAITIERE EXPLIQUEE PAR DES 
EXPERTS 



La "Compagnie de fournitures pour laiteries de La- 
val" qui possede 50,000 succursales et agences locales 
dans le monde entier et dispose d'un bureau important 
a, Montreal, dirige par M. R.-N. Mitchell, vient de pu- 
blier un livre de poche concernant Pindustrie de la lai- 
terie, qu'on lira avec interet et plaisir, car il contient 
des articles excessivement instructifs presentes et il- 
lustres de la plus agreable fagon. 

Dans une etude fort bien comprise, M. C. C. James, 
C.M.G., LLD., commissaire du Departement d 'Agricul- 
ture du Canada passe en revue les conditions requises 
pour exploiter avec succes Pindustrie laitiere et y 
donne des conseils precieux que tous ceux s'interessant 
aux questions agricoles devraient lire. 

Quelques pages plus loin, le professeur C. W. Bur- 
kett, editeur de P" American Agriculturist" raconte 
comment s'y prit un nomme Bert Smith pour faire de 
son entreprise laitiere un commerce prospere et floris- 
sant. Cette histoire vecue est passionnante et sugges- 
tive. 

M. Alfred Vivian, de PUniversite d'Ohio nous con- 
fie le secret de conserver une ferme en plein etat de 
production dans qulques pages de cette brochure di- 
verse et touffue. 

M. E. D. Archibald de la ferme experimentale cen- 
trale d 'Ottawa nous initie, en quelques chapitres docu- 
mentes, aux avantages du silo. 

Dans ce meme livre de "de Laval" nous trouvons 
de tres precieux articles du professeur C. W. Burkett, 
sur les legumes pour la laiterie ; de feu M. F. H. King, 
sur la ventilation dans les granges et etables ; de M. 
Hugh Van Pelt, editeur et directeur du Kimball's Dai- 
ry Farmer sur la fagon de juger une vache laitiere ; de 
M. F. A. Pearson du college d 'agriculture de l'llli- 
nois,.sur les races de betail; de M. Chs. F. "Whitley, du 
departement d 'Agriculture du Canada, sur la maniere 
d'edifier un troupeau laitier; du professeur G. H. 
Benkendorf du college d 'agriculture de Wisconsin, sur 
les moyens a, prendre pour eprouver les vaehes laitie- 
res; de M. Fred "W. Merrill, expert de Pindustrie lai- 
tiere ; de M. F. M. Logan, sur le soin a, donner sur la fer- 
me au lait et a, la creme ; de M. S. E. Barnes, de la compa- 
gnie du separateur de Laval, sur la fabrication du 
beurre sur la ferme ; enfin M. George Bertram Sharpe 
de New York dit en termes eloquents tout ce que 1 'in- 
dustrie laitiere doit au separateur de Creme de Laval. 

Comme on le voit. cette brochure, d'une edition de 
luxe remarquable est, on ne peut plus abondamment 
pourvue de choses eminemment interessantes et nous 
ne saurions trop engager nos lecteurs a se la procurer 
en en faisant la demande a M. R. N. Mitchell, gerant 
de la De Laval Dairy Supply Co Ltd a Montreal. 



TARIFS D'HIVER POUR LES TOURISTES 



Des tarifs speciaux sont maintenant en vigueur pour 
aller aux endroits favoris de la Floride. de la Georgie. 
de la Caroline du Nord, de la Caroline du Sud. de In 
Louisiane et autres etats du sud. ainsi qu'aux Bermu- 
des et aux Antilles. Limite do retour, 31 mai 1917. 
Pour billets, places reservees et tout renseignement. 
s'adresser a M.-O, Dafoe, 122 rue Saint-Jacques, Mont- 
real. 



Vol. XXX— No 2 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



17 



REVUE ECONOMIQUE CANADIENNE 



Un journal parisien veut acquerir une pulperie cana- 
dienne. — Un syndicat d'editeurs parisiens essaie d'a- 
cheter au prix de $1,000,000 la pulperie de la "Donna- 
conna Paper Co." dont l'etablissement se trouve a 
Tangle forme par la riviere Jacques-Cartier et le fleuve 
Saint-Laurent. Ce meme syndicat tenta recemment 
d'acheter la "Remington Paper & Power Co," mais le 
prix offert n'etait pas assez eleve. La pulperie Don- 
naconna est toute nouvelle et peut produire 100 tonnes 

de papier par jour. 

• • • 

II ouvre de nouvelles limites. — M. George-F. Whalen, 
un riche capitaliste qui dirige plusieurs grosses pulpe- 
ries dans l'Ontario et la Colombie-Anglaise, vient de 
completer les arrangements necessaires avec ses as- 
socies de l'Est canadien pour ouvrir de nouvelles li- 
mites a bois a Quatsino Sound et a Swanson Bay en 
plus de celles qu'il exploite deja a Howe Sound. Le 
nouvel etablissement sera situe a Swanson Bay et pro- 
duira 30 tonnes de fibre par jour. A Quatsino Sound, 
la production de 120 tonnes par jour sera transformed 
en papier par la "Colonial Pulp & Paper Corporation." 
La nouvelle pulperie emploiera 1,000 ouvriers. 

• • • 

Le gouvernement peut s'il le veut empecher la haus- 
se des prix du papier. — Les pulperies du Canada qui 
se servent des bois appartenant a, la couronne, et ce gra- 
ce a une licence, pourraient etre forcees d'etre raison- 
nables dans leurs pretentions et cela sans difficulty. 
Les licences grace auxquelles elles operent sont renou- 
velables d 'annee en annee au choix du gouvernement 
et elles contiennent une clause qui permet au gouver- 
nement d'augmenter le prix par corde de bois que le 
detenteur d 'une licence doit payer. II semble done que 
si le gouvernement est convaincu que les manufactu- 
riers imposent un fardeau trop lourd sur les epaules 
des editeurs, il a en mains une arme dont il pourrait se 

servir avec effet. 

• » • 

Le World de New York acheterait une pulperie dans 
le Quebec. — On rapporte quele "New York World" 
aurait achete 8.000 acres de limites a bois dans la Pro- 
vince de Quebec au cout d 'environ $300,000. Cett'e 
transaction comprendrait 1 'achat du terrain sans quoi 
on ne pourrait exporter de bois de pulpe. 

• • • 

Difference de mentalite. — Comme resultat du dis- 
cours que fit a Toronto M.' Herbert Houston, president 
de P"A. A. A. C. of the W." la ville de Toronto est a 

COMTES 



Brome 

Compton 

Drummond et Arthabaska 

Prontenae , 

Megantic 

Missisquoi 

Richmond et Wolfe 

Sheff ord 

Sherbrooke 

Stanstead 



preparer une campagne de publicity de trois ans, dont 
le cout serait de $180,000. A Montreal le bureau des 
Commissaires vient de refuser une allocation de $200, 
pour contribuer au maintien a New York d'un bureau 
canadien dont le but serait de promouvoir les relations 
d'affaires entre le Canada et les Etats-Unis! 

* • • 

Le marche de l'argent a ete tres eleve en 1916. Ceci 
est mis en evidence par la hausse de prix a, New York, 
de 55%c en Janvier 1916 a, 76%c en decembre dernier. 
Le mouvement de hausse fut base sur la lourde deman- 
de pour le metal blanc de la part des belligerants eu- 

ropeens, pour fins de monnayage. 

# • • 

Les rapports preventifs soumis par les surveillants 
geologiques des Etats-Unis au secretaire de l'lnterieur 
indiquent que la valeur de la production miniere pour 

1916, depassera les trois milliards de dollars. 

• • • 

Le journal "Detroit News-Tribune" tient la tete 
pour les annonces sur ce continent. En novembre, il a 
insere 1, 820,168 lignes d 'annonces. Onze journaux 
des Etats-Unis publierent chacun en novembre un total 
d 'annonces depassant 1,000,000 de lignes. 



LA VILLE BALNEAntE D'AMERIQUE 



Le nom de "Mount Clemens" (Mich.)" est familier 
dans toute 1'Amerique et connu en Europe. Ses sour 
ces minerales ont soulagS un grand nombre de person- 
nes souffrant de rhumatisme, de nevralgie et d'autres 
maladies. Les hotels de Mount Clemens, diverts tou- 
te 1 'annee, sont modernes et de premier ordre et leurs 
tarifs sont raisonnables. La meilleure maniere de se 
rendre a Mount Clemens est de prendre le chemin de 
fer du Grand-Tronc. Service de trains splendide. Pour 
renseignements complets, s'adresser a M.-O. Dafoe, 122 
rue Saint-Jacques, Montreal. 



LES MARCHANDS CANADIENS-FRANCAIS DANS 
LES CANTONS DE L'EST 



L 'eloquence des chiffres demontre l'importance de 
1 'element canadien-franQais dans le commerce des Can- 
tons de l'Est. Tl suffira de jeter un coup d'oeil sur lr- 
tableau suivant pour s'en rendre compte immediate- 
ment : — 



Canadiens- 
francais 



Capital Toutes autres Capital 
represents origines represents 



62 
218 
468 
278 
289 
141 
385 
229 
171 
121 

2,362 



357,430 
1,256,770 
2,697,020 
1,591,140 
1.660.320 

695.000 
2,218,525 
1.320,280 
1,785.618 

697,565 

14,279,668 



86 
108 
25 
36 
37 
69 
84 
51 
96 
108 

700 



505,790 
679.620 
144.125 
203.940 
213.305 
515.500 
484,260 
194.015 
1,080.740 
639,620 

4,760,915 



18 



LE PRIX COURANT : vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



INFORMATIONS DIVERSES 



Le gouvernement anglais a interdit 1 'exportation du 
poisson frais. sale ou en conserve, ainsi que des oi- 
gnons en marinade, du sucre candie et des legumes a 

1 'exception des pois. 

• • • 

Les eultivatenrs de houblon en Angleterre sont re- 
quis de produire ties articles alimentaires an lien du 
houblon. On estime que si 15.000 des 30.000 acres de 
houblon etaient defriches de suite et si la moitie de 
cette superficie etait plantee de pommes de terre. on 
pourrait compter sur line recolte de 75,000 tonnes, soit 
one quantity suffisante pour approvisionner un mil- 
lion de gens pendant trois semaines. La balance de 
cette superficie. soit 7.500 acres, si plantee en avoi- 
ne. pourrait fournir 150.000 sacs, qui seraient suffi- 
sants pour alimenter un million de gens pour plus d 'li- 
ne semaine. - 

» • • 

Suivant M. Joseph M. Tobin d'Halifax, qui organise 
en ce moment la Compagnie de Construction maritime 
de la Nouvelle-Ecosse an capital de $2,000,000. le gou- 
vernement canadien etudie un plan pour ameliorer le 



port d'Halifax en y consacrant une somme de $30,000,- 
000 et qui comprend Petablissement de vastes chantiers 
maritimes.- II paraitrait que pour aider a la construc- 
tion maritime, le gouvernement canadien fait remise 
de 99% de tous droits sur le materiel brut entrant 
dans la construction des navires. 
• • 9 

Depuis le debut de la guerre, la dette publique 
d'Australie a augmente de pres de £130,000.000. De- 
uis 1901 elle a cru de 130 pour cent. 



PUITS SAINT-CATHARINES 



Les merveilleuses proprietes curatives de leurs eaux 
ont rendu ces sources minerales celebres. Si vous n'a- 
vez pas encore entendu parler du celebre puits de 
Saint-Catharines consultez votre "Encyclopedia Bri- 
tannica". Ces eaux accomplissent des merveilles dans 
les cas de rhumatisme et reconstituent le systeme epui- 
se en un espace de temps remarquablement court. 
Saint-Catharines est situee sur la ligne principale du 
chemin de fer du Grand-Tronc. Des informations 
completes seront fournies sur demande adressee a M. 
O. Dafoe, 122 rue Saint-Jacques, Montreal. 



LE CANADA EN 1916 PAR LES CHIFFRES 



1916. 
Exportations totales du Canada (11 mois finissant en nov.) . .$ 979,646,838 

Importations 698,976.783 

•Commerce total du Canada 1,678,623,621 

Recolte de grains de l'Ouest (boisseaux) 500,000,000 

Commerce de ble de l'Ouest ( boisseaux) 167,000,000 

Valeur de la recolte de grain de l'Ouest 426.000,000 

Valeur de la recolte de 1'Ontario 180,000,000 

Valeur de la production miniere totale du Canada . . .. • ■ • • 170,000,000 

Production de fer en gnense (tonnes brutes) • •• 1,046,185 

Acier en lingrots et fonte • • • • • • 1,298,325 

Production de cnivre (livres) 125,000,000 

Zinc (valeur) 1,000,000 

Production d 'or (valeur) . . 20,500,000 

Production d 'argent (onces) 26,000,000 

Production de charbon (petites tonnes) ' 14,365,000 

Production de nickel (livres) 83,000,000 

Production de Porcupine (onces) 475,000 

Production do Porcupine (valeur) •■ • •• 9,800,000 

Pivi d on d os de Porcupine 4,160,000 

Production de Cobalt (onces) . .■ 22,529,249 

Production de Cobalt (valeur) '. 14,342,328 

Dividcndos de Cobalt 4.958,650 

Production totale des mines de la Colombie Anglaise (valeur) . 45,000,000 

Comrionsrifions des banques 10,564,043,329 

Panital nave des banquet 30 novembre '. . . 10,564,043,329 

Ponots dans les hannnes an Canada an 30 novembre . 1,295,870,723 

Prets eourants des banoues an 30 novembre 813,791.947 

Pa«sif des banques a eharte au 30 noembrc 1,716,214,920 

A etif des banones <i ebarte an 30 novembre 1.957.511,502 

NV.mbro des faillites pendant l'annee 1,652 

Faillites. pa<;sif« (ponr neuf mois^ 20,681,441 

Assurances en visruenr avec des oompagnies au Canada 1,390,000.000 

Emnrnnts canadiens pendant l'annee 269,820,000 

Emissions du gouvernement 200,665,300 

Emisssions munieipales 50.014,880 

Emissions des chemins de fer 5,640.000 

Emissions des entreprises d'utilite publiqno 4.000,000 

Emissions diverses 9.500.000 



1915. 

$559,893,809 

405.949,673 

965,843.482 

750,000,000 

376,448,000 

391,947,000 

210,674,415 

137,109.171 

815,870 

911,870 

100,785,150 

Nnlle 

18.977,901 

26,625.960 

13.267.023 

68,308.657 

366,574 

7,580,766 

2,200,000 

23.653,713 

11,704.300 

4,424,501 

29,447.508 

7.797,430,809 

7.797,430,809 

1,120,954,457 

830.403,518 

1,463,200.922 

1,702.194,396 

2,661 

41.162,321 

1,310,000,000 

341,892,871 

214,814.133 

66.508,073 

37,915.665 

10,225,000 

12.430,000 



1914. 

$389,467,415 

450.926.446 

' 840.393.861 

318.419,000 

140,598.800 

250.654.000 

199152.915 

128.863.075 

669,256 

669.25H 

75,735,960 

Nulle 

15.983.007 

28.449.821 

13 637,529 

45 517.937 

251.131 

5.190.794 

1,350.000 

25.162.841 

12.765.461 

5,258.914 

26.388.825 

8.063.539.898 

8.063,539.898 

1.016.879.005 

837.235.495 

1.320.307.465 

1.561.458,119 

2.890 

30,741 ,292 

1.216.955,432 

272.935.067 

85,415,330 

84,388.431 

59,405,666 

9,777,954 

33,947,6S6 



(*^ Non compris les monnaies. 



Vol. XXX— No 2 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



19 



X 



LES TRIBUNAUX 



JUGEMENTS. EN COUR SUPERIEU- 
— PROVINCE DE QUEBEC 

Frontonac Breweries Ltd. v. L.-H. 
Til. ii Saint-Telesphore, $111. 

C.-II. Iieaulleu. v. Honorius Pi 
Montreal, $20. 

G. Sofio v. O.-W. Rigaudi et M. Loni- 
berdi, Montreal, $178. 

D. Maloney v. Catherine Mcintosh et 
Mme Thomas Mcintosh Montreal, 
$124. 

Lib. L.-J.-A. Lerome Ltd v. Thos.-E. 
Stathopoulos, Richmond, $257. 

W. Bessette v. Arthur Senez, Pointe- 
aux-Trembles, $298. 

Mtl. Loan & Mortgage Co. v. Jos. Ta- 
batchnik, Longueuil, $2,710. 

A. Raymond v. L6o. Hurtubise, Mont- 
real, $445. 

Sapho Mfg. Co. v. P. Bilodeau Mont- 
real. $839. 

J. -A. Deneault v. J.-E. Gagnon, Outre- 
mont, $175. 

Albert Raclcot v. Jovite Meunier 
Montreal, $224. 

Wm..P. Downey v. L.-E. Stathopoulos, 
Nicolas Stathopoulos et Net Palm 
Gardens, Montreal, $48. 

Laflamme & Co. v. Benedetto DePao- 
li et Achille Benoir de Paoli, Mont- 
real, $457. 

Knetchel Furniture Co. v. Fleury Fur- 
niture Co., Montreal, $147. 

A. Raginsky v. Abraham Mendelsohn 
et Globe Tobacco Co., Montreal, 4e 
classe. 

W. Goldstein v. Perley-E. Pope, Sam. 
M. Shaw et Pope & Shaw, Montreal 
$320. 

W. Reed v. M.-J. Moquin, Montreal 
$360. 

St. Lawrence Tobacco & Cigar Co. v. 
Edgar Contant, Montreal, Ire classe. 

J.-D. Lajeunesse v. Mme A. Brisebois, 
Montreal, $1,000. 

D.-D. Smith v. Harold-G. Eadie Mont- 
real, $347. 

Gordon Ironside & Fares Co., Ltd. v. 
Richard Harrison, Montreal, $109. 

Albert Sauve v. Albert Tessier, Mont, 
real $766. 



ACTIONS EN COUR SUPERIEURE— 
PROVINCE DE QUEBEC 



A.-H. Sawyer v. Metro Pictures Ltd 
Montreal. 

D.-R. Joly v. Hector Heon, Montreal, 
$110. 

Mme JJ. Lanctot v. Maurice Chait, et 
Benny Fisher, Montreal, $2,765. 

rhilias Guertin v. Ls. Deshaies, Mont- 
real, $1,865. 

M. Leon v. P. Lyall & Sons Const. Co.. 
Ltd., Montreal. $345. 

G. Sofio v. P.-G. Costo, Montreal, $416. 

Hilda-E. Adams v. Mary Martin et 
Mme Wilfrid-G. Wilson Montreal, 
$298. 



J. -J. Meagher v. Achille Bergevin, 
Montreal, $100. 

Pierre Anneville v. Fred Fialla, Mont- 
real, $110. 

J.-C. Lanoie v. A. Renaud Montreal, 
$198. 

Molsons Bank v. J.-R. H£bert Mont. 
real, $235. 

J.O. Renaud v. L.-E. Ste-Marie Mont- 
real, $197. 

Yvon Lamarre v. Les Proprietaires 
Inc., Montreal, $600. 

Yvon Lamarre v. Jean Versailles, 
Montreal, $226. 

Yvon Lamarre v. Chas. Petrie, Mont- 
real, $200. 

H. Forgues v. E.-R. Dufresne, Mont- 
real, $925. 

Cieo. Desjardins v. G6deas Clermont, 
Montreal, $925. 

N. Leduc v. J.-B. Pilon, Montreal, $115. 

E. Hubert v. Cephas CSte, Saint-Lam- 
bert et Saint.Hilaire, $487. 

Jean Dubuc v. F.-X. Chevalier, L'Epi- 
phanie, Ire classe. 

G. Forest v. Geo.-E. Euller, West- 
mount, $3,000. 

R. Chenevert v. J.-W. Guimont, West- 
mount, $9,500. 

R. Chenevert v. J.-W. Guimont, West- 
mount, $16,439. 

E. Crevier v. Nap. Dufresne, Maison- 
neuve, $5,000. 

M. Solomon v. Abraham Blumenthal, 
Montreal, Ire classe. 

Martel & Fils v. Medard Perron Mont, 
real, $131. 

Ph. Blais v. Meiina Paquin, et Mme J. 
C. Gaudry, Montreal, $4,702. 

Bisaillon, Bisaillon & Co. v. J. -Ed. L6- 
vesque et Parm61ia Levesque Mont- 
real, $202. 

C. Laurin v. Grenville Lumber Co., 
Ltd., Montreal, $174. 

Meakins Brush Co., Ltd. v. A. Brouil- 
let, Montreal, $144. 

M. Connolly v. Efstrathos Strathopoo- 
los, John Alexander et Nolin Lager 
Montreal, $2,300. 

Gedfion Cyr v. Hector Roger, Sainte- 
Angele de Rouville, $135. 

Marie-Eveline Dubord-Martin v. J.-A.. 
Cieroux, Verdun, $3,362. 

Greenshields Lt. v. Eugenie Busseau, 
Mme T.-Yves Auger et Auger & Co., 
Saint- Poly carpe, $252. 

Everett-H. Hasting v. Duncan Mc- 
Naughton et Succession John Pier- 
pont Sibley, Montreal, $8,000. 

Z. Beaucage & Fils v. Hormidas La- 
haie, Montreal, $127. 

W. Reed v. Henri Tessier, jr., Mont- 
real, $792. 

J. -P. Geoffrion, M.D., v. Felix Va- 
nasse, Montreal, $2,100. 

Geo. Hall Coal Co., Ltd. v. H. Dubois, 
Montreal, $204. 

Alfred Cadieux v. Spartan Machine 
Co., Ltd., Montreal $2,175 

J.-A. Aird v. Georgina Pion, Mme Al- 
bert Vandelac, Albert Vandelac & 
Co., Montreal. $100. 

J.-A. Aird v. Henry Pepin Montreal, 
$309. 



R.-E. Handfield v. Horace Corbeil. 
Montreal, $106. 

Lamarre & Co. v. D. Robillard, Mont- 
real, $275. 

Can. Fairbank Morse Co. Ltd. v. W.- 
Huguet Latour, E. Guindon et Dra- 
peau & Champagne Montreal $102. 

J.-P. Whelan v. Arthur Pipietro, Mont- 
real, $310. 

Jos. Dubois v. C.P.R., Montreal $3 - 
000. ' ' 

Marcel Robin v. Arthur Presseau 
Saint.Michel Napierville $999. 

H Boisbriand v. Jac.-C. Shesiffs 
Chas.-H. Levesque, et Empire Elec- 
tric, Reg., Montreal $300. 

B '$U0 nOit V ' JOS ' ^ ehrer - Montreal, 

Ma * Stein ▼■ Jos. Rubin, Montreal, 

$11 o. 

Henriette Pastore v. J.-H. Villeneuve, 
V.S., Montreal, $122 

Mme f Na P; Caron v. J os . Beaudet 
Montreal, $1,664. 

Pe Mn * M ? r } e ? n V - Loc °m°tive Works, 
Montreal, $2 000. 



LOI LACOMBE 



Deposants 



Employeurs 



Wilfrid Chartrand . La Cie Leduc Ltee 
Louis Ethier . L'HSpital Notre-Dame 
Louis Gonthier .... Mathews & Cie 
Pierre Godin c p R 

P. Grenier .... Mathews-Blackwell 
Isa.e Gahier .. .. Mme Marle Grou 

W - Craig Canada Steel Co 

Uldege Guilbert . La Cie Lymburner 
Emery Alexander .... Paul Dubrule 
J.-Adrien Biron 

•••• Dom. Textile, C6te Saint-Paul 
B. Wm. Hickey . . . Qrier Lumber Co 
Phihas Boulanger . Vaudreuil Station 
Alfred -L. Robin . Jenkins Valve Co 
Albert Ricard . . La Cite de Montreal 

Alp. Monette Goodwins Co. 

A. Phaneuf Can. Cement Co 

Victor Pigeon . . Theophile Chartrand 
H.-P. Pelletier, Tiers-Saisi 

Ulric Lamarche 

C..A. Lamothe 

Berthelette Garage . Enrg. 

Lindsay, W.-H 

Saint-Lawrence Bridge 

W. Panneton Joseph Binette 

Edmond Bilodeau . La Cie de Tram. 
Alonzo Alin St. David Wine Grocers 
F. O'Dea . . . . Premier Motor Sale 

Jos. Martin Viau & Freres 

Pierre-Ernest Gauvreau . . Aird & Son 
Isidore Hamelin . La Cite de Montreal 
Philias Bellerive. . . M. L. H. & P. Co. 
Leonard Branchaud 

Canada Fairbanks Morse 

Constant Bisaillon 

Dom. Bridge Co., Ltd. 

Auge, Henri .... Wm. Davis Co., Ltd. 
Lionel Bougie .. ..Jenkins Bros., Ltd. 
Jean Bribion . . L'Air Liquide Society 
J. Cohen 

. . Commercial Trowler Cohen Ltd. 



20 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



* 

t 



Le Marche de rAlimentation 



AVIS 

Les prix que nous donnons ici sont 
ceux du jeudi 11 Janvier 1917, obtenus 
quelques heures avant l'impression de 
ce journal. 

GRAINS ET FARINE8 

MARCHE DE CHICAGO 



++4m|.+4m|.4mM^** *++*♦♦*♦++*+***♦♦******* ****************** 



*+++++*+++•*>+*+++++ 



A terme: 
Ouvar- 
ture 



llaut 



Fenne- 

Bas ture 



Ble— 

Mai -- ■ $1-89% $1-90 
Juil 1-54% -1-55 

Mais — 
Mai . • • -99% 100V * 
Juil 98% -99 

Avoine — 
Mai ■■• -58% -59 
Juil 55% -56 



$1.86% 
1.51 

.98% 

.97% 

.57% 

.54 % 



$1.86% 
1.51% 

.98% 
.97% 

.57% 
.54% 



in "" " . .. 

Cotations au comptant.— 
Ble _ no 2 rouge nominal. No 3 
rouge, $1.91%; No 2 dur, $1.97% a 

••as: rs^st 9 no/w 

standard, 57%c a 58c 

Seigle— No 2, nominal; No 6, *i.9"- 
Orge— 99c a $1.33. 
Graine de mil-$3.50 a $5.50. 
Graine de trefle— $12 a $1 ■ 

MARCHE DE MONTREAL 



CEREALES 



.$2.10 

. 2.07 

. 2.04 

. 1.85 

. 0.75 

. 0.71 

. 0.69 



Ble No 1 Northern 

— 2 

— 3 

— 4 

Avoine No 1 C.W "• 

_ No 2 C.W 

_ No 3 C.W 

No 1 extra pour le De- 
tail 

•_ No 1 — — 

- No 2 — — 

Avoine No 2 Blanche .. 0.64 
No 3 - -. .. 0.63 

Mai's Jaune No 3 .. ., *•" 

Orge du Manitoba 115 

LE MARCHE DE LA FARINE 



0.69 
0.68 
0.66 
0.66 

0.65 



Fortes a boulanger 

Bakers Special 2 sacs 

Manitoba S.B 

Keetawba 

Montcalm 

Medora 



$9.30 

8.80 

9.50 

9.00 

• 9.50 



PATENTES DU PRINTEMPS 



Regal 

Fleur de Lis 

Daily Bread 

Royal Household . . 

Five Roses 

Glenora 

Hurona a patisserie 
Harvest Queen 



2 sacs $10.00 
. 9.50 

— 9.30 

. 10.00 

. 10.00 

. — 9.50 

. 10.00 

. 9.50 



Farine de ble-d'Inde blanc 

pour boulanger . . . . 

_ pour ersrrals. 

Farina d'avoine: 
•.voine roulee, saes de •* 

Uv 3.50 

^ bari! 9.00 



6.60 
5.20 



3.60 

7.09 



ISSUS DE BLE 

Son, au char, tonne 
Grue, ■ 



$32.00 

.... 35.00 
Middlings d' Ontario, au 

char, tonne 38.00 40.00 

Moulee pure, au char . 45.00 48.00 
Moulee melangee 43.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Foin No 2 13.00 

No 3 11-60 

Foin et trefle 10.50 

FROMAGE — BEURRE — OEUFS 

Montreal 



Fromage colore de 

l'Ouest, le meilleur ... . 

blanc 

blanc de l'Est 

— colore de l'Est - 
Oka 



0.25% 

0.25 

0.24 

0.24% 
0.00 



0.25% 
0.25% 
0.24% 
0.24% 
0.35 



0.43 0.43% 

0.42% 0.42% 

0.41 0.42 

0.37% 0.38 

0.38% 0.39 



Beurre de cremerie d'au- 

tomne, le meilleur . 
Beurre de cremerie d'au- 

tomne, bonne qualite 

d'hiver . . 

de ferme . . . . 

Ire qualite . . 

Dernleres ventes de la Societe Co- 
operative -Agricole des Fromagers du 
Quebec: — 

Fromage blanc No 1 23 13-16 

No 2 23% 

No 3 0.23 

colore No 1 0.00 

No 2 0.00 

No 3 0.00 



Beurre de cremerie d'hiver, 

Ire qualite 0.40 

bon •• •• 0.38% 

pasteurise 0.00 



Oeufs strictement frais . 0.65 0.70 

frais 0.55 0.60 

choisis No 1 0.42 

mires -. 0- 40 

. — No 2 0.34 0.36 

FROMAGES IMPORTES 

Le fromage de Roquefort se vend 65c 
la livre. Tres rare. 
Gruyere, tres rare. 

MIEL 

Mlel blanc No I en ga- 
teaux 0.15 0.15% 

brun No 1 0.12% 0.13 

coule en chaudiere de 30 lba: 

Blanc, la livre 0.12% 0.13 

Brun, la livre 0.10% 0.11 

Miel de sarrasin 0.09 0.10 

PRODUITS DE LA CAMPAGNE 

Produits de l'erable. — On cote les prix 
suivants: 
Pur sirop d'erable, botie 

de 8 lbs 0.95 0.97% 



de 10 lbs 1.07% 1.10 



choix extra 1.40 1.50 

Sucre d'erable, la liv 0.15 0.16 

Feves.— On cote les prix suivants: 

Choisies a la main, loto de 

char 6.75 7.00 

3 lbs. pickers 0.00 6.50 

5 0.00 6.25 

7 0.00 6.00 

POMMES DE TERRE 

Montagnes Vertes, en gros, le 

sac i.9o 1.95 

De Quebec, en gros, le 

sac 1.70 1.75 

GAZOLINE 

Le gallon 0.27% 

MARCHE A PROVISION 

Pores vivants, lots de choix, $13.50 
a $13.75 les 100 liv., peses hors chars; 
pores appretes fraichement tues de* 
abattoirs, $19.50 a $20.00 les 100 liv., 
jambons, 8 a 10 liv., 25c la liv., Jam- 
bons, 12 a 14 livres, 24 centa la livre, 
jambons poids moyens et lourds, 
23c; bacon pour breakfast, 27 cents; 
bacon de choix Windsor, 29 cents 
la livre; bacon de Windsor, desosse 
30 cents la lb.; saindoux, qualite "Pu- 
re Leaf", 21c la livre en seaux de 
20 lbs., en bois; saindoux qaalite "Pu- 
re Leaf", 20 %c la livre en seaux de 
de 20 lbs. en ferblanc; saindoux compo- 
se, 17 %c a 18c la liv. en seaux de 20 
liv., en bois; saindoux compose, 16% c 
a 17 %c la livre, en seaux de 20 liv., en 
ferblanc. 

HUITRES 

Standard, sans ecailles, Na S, 

le bidon $5.00 

_ , r 

le bidon 8.25 

De choix . — $ ( 

le bidon 5.75 



a, 



le bidon 9.50 

Cap Cod moyenne le baril . . . 9.00 

Blue Points 9.00 

Caraquet 7.00 



PEAUX VERTE8 

Boeuf inspects No 1 . 

— No 2 

No- 3 



de 1* lbs l.« 1.19- 



0.00 0.26 
0.00 0.25 
0.00 0.24 

Veau No. 1 .. 0.38 

No. 2 0.36 

Peau de mouton 3.80 

Peau de cheval No 1 8.50 

LEGUMES 

Choux, la livre 3% 

Laitues pommees de Bos- 
ton, la douz 2.00 2.50 

Patates sucrees, le panier . . . . 2.60 

Celeri Coeur d'Or, 5, 6, 7, et 8 
douz., au panier, le panier . . 8.50 

Tomates, la livre 0.25 

OIGNON8 

Espagnols, en caisse cTenvlron 

150 livres, la caisse 6.00 

Oignons rouge, la liv 0.04 



Vol. XXX— No 2 



LB PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



21 



POMMES 

Mcintosh en boltes, extra fancy, 

125, 150, 175 et 200 3.00 

•Spitz" extra fancy" en boites, 

125, 150, 163 et 175 3.00 

Fameuses No 1 °-2° 

Baldwins No 1 °-t b 

. No 2 4 - 75 

Spies Speciales No 3 5.25 

Autres variety 4 - 50 

FRUIT? DE CALIFORNIE 

I \.i res Beurre Easter 4 - 50 

Poires Winter Nellis . . 0.00 6.00 
Poires Columbia, demi bolte . 2.25 
Raisins Almeria "extra fan- 
cy", la caque 7 -f * 

- "fancy" 7.00 

. quality moyenne . . • • 6.50 

CANNEBERGES 

Canneberges foncees de Cap 
Cod, le baril * 1100 

TANGERINES 

Japonaises de fantaisie, 2 btes 1.00 

ORANGES MEXICAINES 

126 et 150 2.25 

176, 200, 216 et 250 iw 

ORANGES NAVEL, SUinivsi. 

96, 126 et 150 3.50 

176 200. 216 et 250 3 - 7& 

Autres marques 3.00 3.50 

CITRONS 

Mesina extra, de fantaisie, gros- 
seur 300 (boites seulement) . .3.50 
Do. Fantaisie, 300 3-25 

PAMPLEMOU8SES 

"Gray'', grosseurs 54 et 64 .. 3.50 
80, 96 3.75 

ANANAS 

Florida, gr. 24 B - 00 

30 4 -75 

FIGUES NOUVELLES DE 
CALIFORNIE 

Figues de Californie, 25 liv. en- 
viron 200 

HAUSSE DES CEREALES ET DE 
LA FARINE 

A la fin de la semaine derniere le 
message, de Guillaume annongant a ses 
troupes la continuation de la guerre a 
provoque a Chicago une forte augmen- 
tation des cotes du bl6, de l'avoine et 
du mais; mais, depuis lors, de grandes 
quantites de cSreales ayant ete mises 
sur le marche par des speculateurs de- 
si rt-'ux de realiser des benefices, une 
16gere baisse s'est produite. Compara- 
tivement aux prix de jeudi de la semai- 
ne derniSre, cependant la hausse est 
encore aujourd'hui de 5 a 7c environ 
pour le ble, de 3 a 4c pour le mais et de 
2 a 3c pour l'avoine, a Chicago. A 
Montreal les blGs Northern nos 1 et 2 
ont augments de 10 cents et sont cotes 
. $2.10 et $2.07 respectivement. 

Les prix de la farine ont aussi, na- 
turellement, augmente. Les premieres 
patentes du printemps qui se vendaient 
$9.80 les deux sacs la semaine dernie- 
re sont maintenant cotfies $10 et les 
autres farines ont augments propor. 
tionnellement. 

LE MARCHE AUX OEUFS EST 
MOINS FERME 

La production des e*ufs commencera 
hientot a augmenter et d6ja, bien 
qu'on ne constate pas de changements 
potables dans les prix, le ton du mar- 



ehe est moins ferme. Lea oeufs qua re- 
solvent les commergants en gros sont 
rendus rapldement chaque jour et. 
consequemment, l'approvisionnement 
d'oeufs frais et faible, mais si les en- 
vois augmentent dans des proportions 
assez fortes la baisse ne tardera pro- 
bablement pas a se produire. Les oeufs 
strictement frais sont cot6s de $0.65 a 
$0.70 et les oeufs mir6s no 1 ont baisse 
de $0.44 a $0.42. 

BEURRE ET FROMAGE 

Pendant le mois de d^cembre der- 
nier l'approvisionnement de beurre de 
cr&merie, a Montreal a diminuS de 16,- 
715 boites et il n'en restait plus a la 
fin du mois, que 59,553 botes contre 
64,871 a la date correspondante de 
1'annGe pr6c6dente. Quant au beurre de 
ferme il n'y en avait que 1,625 boites, 
contre 4,713. 

En gSnSral le beurre que Ton regoit 
actuellement est plutSt de mauvaise 
quality. 

A cause de l'eievation des prix la 
consommation de ce produit a beau- 
coup diminue' depuis quelque temps; 
mais les prix n'ont pas change^ depuis 
la semaine derniSre. Ceux du froma- 
ge n'ont pas variS non plus. 

La Socifite' Cooperative Agricole des 
Fromagers n'a pas fait de ventes de- 
puis un certain temps, faute d'une 
quantity suffisante de produits. 

LE SEL AUGMENTE AUSSI 



Le sel a subi une legSre augmenta- 
tion de prix depuis la semaine der- 
niere. Le "fin" en sac de 200 livres se 
vend $1.55 au lieu de $1.45. 

NOUVELLE HAUSSE DU "GIN" 
MELCHER 

A signaler une nouvelle augmenta- 
tion des prix du gin Croix d'Or ou 
Melcher. Cette augmentation est de 
25c. par boite violette, de 75c par boite 
verte et de $1 par boite rouge. 

SUCRES 

Extra granule, sac, les 10(T liv. $7.70 

— — baril 7.75 

Extra Ground, baril, les 100 liv. 7.90 

% bte 25 liv. . . 8.30 

No 1 yellow, baril, les 100 liv. . 7.35 

No 1 ■ — sac 7.0 

Powdered, bte 50 liv 8.00 

bte 25 liv 8.20 

Paris Lumps, bte 10X) liv 8.40 

Crystal Diamond, bte 100 liv. ... 8.40 

— 50 liv 8.50 

! — bte 25 liv. . . . 8.70 

Crystal Domino, 100 liv 8.95 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

Saindoux 

- Saindoux pur, en tinette 0.22% 

en seaux 4.50 

en cse de 10 liv. 0.22% 

— en cse de 5 liv. 0.23 

: en cse de 3 liv. 0.23% 

blocs d'une liv. . 0.00 

FRUITS SECS 

Dattes nouvelles Hallowees, pa- 

quets d'une llvre 0.11 

Fine Hallowees, "Golden Stock" 

la livre 0.11 

Anchor, 36 paquets a la calsse, 

le paquet 0.11 

Dromadaire, calsse de 36 paq., 

le paq 0.14 



Raisins de Corinthe La liv. 

Corinthe, Filiatrus, en cartons 

1 lb 0.21 0.22 

en vrac 0.00 

Raisins de Malaga Liv. 

Connalsseur, la bte 3.40 

Extra Dessert, la bte 4.26 

paquets . . . . 4.75 

Royal, la bte 6.00 

Imperial, 6.25 

6 Couronnes, pqts., la bte . . . . 6.00 

Excelsior, la bte 7.00 

Raisins Sultana Liv. 

Cartons. 1 lb 0.0 i 

En vrac 0.00 

Raisins de Valence Liv. 

Valence fin, 

btes de 28 lbs 0.00 0.00 

choisi, btes de 28 

liv 0.00 0.00 

28 lbs 0.00 0.00 

sur couches, 4 

cour., btes de 28 liv... 0.00 0.00 
Raisins de Californie Liv. 

Ep6pines, paq. 1 lb. fancy 0.00 0.11% 

paq. 1 lb. choix OiOO 0.11 

Muscatel, 3 Couronnes, btes de 

50 liv 0.11% 

Fruits evapores I ,i 

Abricots, boite 25 lbs. . . 0.00 0.20 
PSches, boites 25 lbs. . . 0.00 0.12 
Poires, boites 25 lbs. . . 0.00 0.00 
Pommes trancheeo, 6va- 

porees, btes de 60 liv. . 0.00 0.12 
Pelures de Fruits Liv. 

Citron 0.23 0.24 

Citronelle 0.28 0.29 

Orange 0.24 0.26 

Pruneaux de Californie Liv. 

Boites de 26 lbs. 

30-40 0.13% 

40-50 0.13 

50-60 0.12% 

60-70 0.11% 

70-80 0.12 

80-90 0.11% 

90-100 0.11 

NOIX ET AMANDES 

Noix 6cal6es, la livre 0.46 

Amandes de Valence, boite de 28 

liv., la liv 0.45 

Avelines, les meilleures, 0.20 

P6cans (pecanas), 0.10 

Pecans cassGes 0.66 

Amandes, 0.21 

Noix, 0.20 

Peanuts Bon Ton, 0.13 

Amandes Tarragons . . . . 0.20 0.21 

Marbot 0.00 0.13 

du Bresil 0.00 0.22 

de coco raphes a la 

lb 0.28 0.80 

Cerneaux 0.45 0.46 

Peanuts rOtles, Coon . . 0.08% 0.00 

roties, G 0.09 0.09% 

rottes, Bon Ton 0.12% 0.13% 

LEGUMES SECS. 

Legumes «ec». 

Orge monde, sac 0.00 5.75 

Feves blanches, (Can.) 

boisseau 6.90 7.20 

— triees a la main . 0.00 7.00 

Orge perlee, sac 0.00 6.25 

FSves jaunes, minot . . . . 6.50 7.20 
Lentilles touges, par sac, 

lb 0.11% 0.12% 

Pois verts, No 1 .... lb. 0.00 0.07% 

cass6s, le sac . . . . 7.50 8.00 

Ble-d'Inde a soupe. casse, 

le sac 4. 25 

CONSERVES DE LEGUMES 

Asperges (Polntes). 2 lbs. 0.00 I.§0 

entieres, can. 2 Ht. 0.00 1.60 

, Californie, 1% Ur. 1.40 I.TI 



22 

Betteraves tranche**, t 

Uv 0.00 

Ble-d'lnde, 2 liv 0.00 

en epiB, gal. 0.00 

Catsup, bte 2 lbs., dos... 0.00 

au gal., dox. . . . 0.00 

Champignons ho.el, bolte 0.00 

ler cholx. 0.00 

cholx, bte* 0.00 

Choux de Bruxellea imp. 0.21 

Choux-fleurs 2 lbs. 0.00 

Citroullles 3 lbs. 0.00 

gal. 0.00 

F.pinards S al - 0.00 

2 lbs. 0.00 

S lbs. 0.00 

Feves Golden Wax 2 lbs. 0.00 
Feves vertes . . . . 2 lbs. 0.00 

de Lima ... 2 lbs. 0.00 

Flageolets importes bte. 0.16% 
Haricot* verts Imp. .bte. 0.00 
Macedolne de legumes bte 0.00 
Petits pois imp. moyens, bte. 

mi -fins, - 

- fins, 

tres fins, - 

extra-fins, - 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX- No 2 



1.00 
1.60 
0.00 

0.66 
6.00 
0.00 

o.oe 

0.00 

0.22 

1.06 

1.90 

3.00 

0.00 

0.00 

0.00 

1.46 

1.46 

1.60 

0.18 

0.00 

0.00 

0.19% 

0.21% 

0.22% 

0.24 

0.26 

1.20 



Pois Can.. English Garden 

Early June 1.36 

Succotash 1.45 

Tomates, 2 liv 0.00 2.2B 

gall 0.00 8.60 

Truffes, % bolte 0.00 10.00 

Conserves de Fruits 

Par dos., groupe No. 1 
Ananas coupes en des 

1% lb. 0.00 

— Importes . 2% lb. 2.76 

entiers (Can.) 

3 lb. 0.00 3.60 

tranches (Can.) 

2 lb. 0.00 8.86 

rap£s (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 

Bluets, 2 liv 0.00 

Cerises rouges sans noy- 



No. 2 

1.80 
3.26 



2.80 
1.00 



Fraises, sirop Spals, 
Framboises, sirop 



au 2 lbs. 0.00 

2 lbs. 0.00 
epais 

2 lbs. 0.00 

Gadelles rouges, sirop 

epais 2 lbs. 0.00 

nolres, sirop 

epais ,. ..2 lbs. 0.00 

Marinades en seau, 6 gal. 0.00 
.Marinades can., 1 gal. gal. 0.00 

2 gals 0.00 

S gals 0.00 

olives. 1 gal gal. 0.00 

. 2 lb. 0.00 

3 lbs. 0.00 
2 lbs. 0.00 

3 Jbs. 
3 lbs. 
- gal. 
. gal. 
sirop 
.2 lbs. 
sirop 

2 lbs. 

de Callfomle 
2% lbs. 0.00 



Peches jaunes 



Poires Bartlett 



Pommes Standard. 
Pommes Standard 
MOres, sirop epais 
Prunes, Damson, 

£pals 

Lombard, 

£pais 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 

1.10 



1.75 
2.06 

1.75 

0.00 

0.00 

3.50 

0.95 

1.45 

2.05 

1.77% 

1.90 

2.45 

2.25 

0.00 

1.15 

3.40 

0.00 

1.16 



1.02% 1.06 



Greengage, i 1 -o.. 

epais 2 lbs. 1.10 

Rhuharbe Proservd 2 lbs. 0.00 
Cerises blanches ....doz. 00 

noires .... doz. 0.00 



2.7H 
1.12% 

:.6R 

2.2R 
2.40 



RIZ 
Riz importes: 
:iiz Patna. sacs de 112 lb - 

suivant qualite ... lb. 0.0 0.07% 

Carolina lb. 0.07% 0.08 

moulu 0.00 0.07 

souffle (puffed) cse 

de 36 paquets de 2 btes 0.00 4.26 
Lfs prlx ci-dessouT s'entendent f.o.b. 
Montreal 

Qualite B. sac 260 lbs 4.30 

Cc, sac 100 lbs 4.10 



Sparkle 6.40 

India Bright, sac 100 lba 4.45 

Lustre 4.40 

Polished Patna 4. 60 

Pearl Patna 6.10 

Imperial lace Patna 6.80 

Crystal Japan 6.10 

Snow Japan 5.30 

Ice Drips Japan S 4" 

FARINES ET PATES ALIMENTAI- 

RES 
Farine Household, qrt $10.50 

a patisserie Ocean, qrt... 11.00 

d'avoine, granulee, sac. 4.00 

standard, sac. 4.00 

fine, sac . . . . 4.00 

sac 3.80 

roulee, baril . . 7.90 

Farine de sarrasin, le sac .... 6.25 
Banner. Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie, cse 0.00 4.85 

Cream of Wheat, cse . . 0.00 6.00 
Farine de mai's, Ire qua- 
lite, le sac de 98 liv 3.76 

pomme de ter- 

re, pq. de 1 liv., doz. . 0.00 0.00 

"Canada Starch", 16 

onces, caisse 3.00 

Saint -Laurent, 12 

onces, 2 douz 2.76 

Permlcelle, macaroni ». 

spaghetti canadiena 

btes de 5 lbs., lb 0.00 0.07 

En vrac, bte 30 liv 0.00 2.20 

Paquets de 80 liv 0.00 2.30 

Nouillettee aux oeufs: 
Spaghetti, pates assor- 

ties: alphabets, chlf- 

fres, animaux, nouilles, 

coudes. importes en 

vrac, liv 0.00 0.07% 

En paquets de 1 liv. .. . 0.00 0.07% 
Tapioca perle, en sac, Uv. 0.08% 0.09 

Sagou lb. 0.08% 0.09 

THE 
Congou commun 0.15 8.21 

Th6s noirs Ceylon: 

Pekoe 0.28 0.26 

Orange Pekoe 0.30 0.35 

Japon commun 0.22 

Japon moyen 0.26 

choix 0i.30 

— extra 0.37% 

Plnz Suez Young Hyson 0.15 0.18 
Gunpowder commun 0.16 

moyen 0.18 

Pea Leaf 0.24 

— Pin Head 0.33 



Formosa Oolong 0.40 

LARD AMERICAIN 

Ire qualite, le quart $41.50 

2e . . 40.75 

MELASSE 

— Montreal: 
Barbade, choix, tonne, le gal... 0.66 

tierce et qt. . 0.59 

■ demi quart 0.61 

MSlasse fancy, tonne 0.65 

tierce 0.68 

— Campagne: 

Barbade, cholx, tonne 0.54 

tierce et quart 0.57 

deml quart 0.59 

M61asse fancy, tonne 0.62 

tierce 0.65 

CONSERVES DE POISSON3 

t ii'-lmis a l'huile (stlyant 

format doz. 3.00 6.25 

Caviar % lb. do? 5.15 6.25 

. ...% lb. doz. 10.00 10.25 

Crabes 1 liv. doz. 3.75 3.90 

Crevettes en saumure 1 lb. 0.00 1.75 

sans saum. 1 lb. 0.00 0.00 

Finnan Haddies . . doz. 0.00 1.30 
Marines "rais importes. 

doz. 1.40 1.46 

marines Imp doz 2.45 2.60 

aux Tom., imp. 



do . 2.20 2.26 

kippered imp. 

doz. 2.45 2.60 

canadiens klp- 

P ere d 0.95 1.10 

canadiens, sau- 
ce tomates o.S5 1.1J 

Hareng saurs, bte 0.22 

Homards, bte h., 1 lb. doz. 0.00 6^85 

bte plate, % 

llvr « 3.06 3.16 

bte plate, 1 lb. 

doz. 5.75 5.90 

Hultres (solid meat) 6 oz. 

10 doz. 0.00 1.20 

: — (solid meat) 10 

02 doz. 0.00 2.90 

Maquereau, tin, 1 lb., la 

fioz 1.00 1.06 

Morue, grosse, le baril . 6.50 6.76 

No. 1 5.75 6.50 

No 2 ... 5.B0 6.00 

Royans aux truffes et aux 

achards bte. 0.17 0.18 

Sardines Can. % bts. cse. 4.50 4.75 

— franchises, % 

btes 0.17% 0.82 

btes 0.23 0.11 

Norvege, % . . . 0.16% 0.17 

frangalse, % 

boltes 0.19 0.60 

sans aretes ... . 0.24 0.26 

Sprats, % de boite .... 0.11 0.11% 

Saumon Labrador, 100 lbs. 0.00 J.00 

Cohoes, Fraser 

River, 1 liv 0.00 0.00 

rouge: 

Horse Shoe et Clover 
Leaf, bolte basse, 1 

liv . . . . doz. 0.00 3.26 

rouge, Sockye, 

(Rivers' Inlet), bolte 

haute. 1 liv doz. 0.00 0.00 

EPICES PURES, GRAINES ET SEL, 
ETC. 

Nous cotons: 

Allspice moulu lb. 0.00 0.17 

Anis liv. 0.00 0.60 

Clous de girofle moulu lb. 0.00 0.30 

Canelle en rouleau ... lb. 0.00 0.13% 
Clous de girofle entiers 

!b 0.00 0.23% 

Chicoree canadienne . lb. M« 0.14 

Creme de tartre . . . . lb. 0.00 0.65 

Colza lb. 0.07 0.08 

Gingembre en racinc.lb. 0.16 0.20 
Graine de lin non mou- 

lue lb. 0.00 0.08 

moulue lb. 0.06 0.07 

dechanvre lb. 0.07% 0.08 

Macis moulu 1.00 

Millet, liv 0.00 0.12 

Mixed spices moulues.Jb. 0.18 0.20 

Moutarde en vrac, la liv. 0.00 0.16 

Muscade moulue .... lb. 0.00 0.65 

Piments (clous ronds) lb. 0.00 0.13 

Poivre blanc rond . . .lb 0.32 

blanc moulu . . .lb. 0.00 034 

noir moulu . . lb. 0.00 0.26 

rond, liv liv. 0.00 0.28 

de Cayenne pur lb. 0.00 0.30 

Whole pickle spice . . lb. 0.00 0.16 

Sel fin en sac, 200 liv. . . 0.00 1.55 

en % de sac . . lb. 0.00 0.45 

Quart, 2% lbs. baril . . 0.00 3.70 

quart, 3 liv 0.00 3.55 

quart, 5 lbs 0.00 3.50 

quart, 7 lbs 0.00 3.35 

Fin 0.00 2.40 

Dairy ' 0.00 2.65 

Gros sel, sac 1.05 1.10 

MECHES DE LAMPES 

Le rouleau, No 2 0.35 

Le rouleau, No 1 0.25 

Le rouleau, No 0.20 

VERRES DE LANTERNES 

Caisse d'une douz 0.65 



Vol. XXX— N.) 2 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



23 



Table Alphabetique des Annonces 



American Pad 34 

Assurance Mont-Royal 26 

Baker & Co. (Walker) 8 
Banque d'Hochelaga . 24- 
Banque Nationale ... 24 

Banque Molson 24 

Banque Provinciale . . 24 
Benoit et De Grosbois 26 
British Colonial Fire 

Ass 27 

Brodie & Harvie 8 

Bryant, Dunn & Co. . 24 

Canada Life Assuran- 
ce Co 26 

Canada Brush 33 

Canada Starch 

Couverture 

Canadian Postum Ce- 
real 5 

Caron A 34 

Channell Chemical ... 23 
Church & Dwight .... 4 



Cie d 'Assurance Mu- 
tuelle du Commerce 26 

Clark Wm 8 

Cluett, Peabody & Co 29 

Connors Bros 12 

Cottam Bird Seed ... 34 
Couillard Auguste ... 34 

Dom. Canners (Ltd.) . . 3 
Douglas & Co. (Lea 
& Perrin) . Couverture 

Eddy E. B. & Co 11 

Escott W. H 11 

Esinhart & Evans . . . . 26 

Furuya (Japan Tea) . . 7 
Federal Securities ... 34 

Fontaine Henri 34 

Fortier Joseph 34 

Gagnon & L'Heureux . 34 
Garrand, Terroux & 
Cie . 34 



Genesee Pure Food ... 9 Lovell, John & Son ... 9 
Gillett Co. (Ltd) E. W. 12 

Gonthier & Midgley . 34 Martin > G - B 34 

Grand Trunk (Matiere a Mathieu (Cie J.-L.) . . 11 

lire) McArthur A 29 

Hall Coal 6 Maxwells Limited .... 33 

Heinz 6 Montbriand, L.-R 34 

Imperial Tobacco ... 13 Nova Scotia Steel ... 24 

Jamieson 30 Pacifique Canadien ... 4 

Jonas & Cie H p <> rt Ho P e Sanitary . . 31 

Couverture interieure 2 Prevoyants du Cana- 
da (les) 26 

Lacaille Gendreau & _, „ ' , „ _.- T ^, . 

n Rolland & Fils, J.-B. . 34 

Cie 8 

Laporte, Martin gt> Lawrence Sugar Co n 

Couverture ,, T .„ » ~ , oe 

_ _ . n „ Sun Life of Canada . . 26 

La Prevoyance 26 

La Sauvegarde 26 United g hoe Machine . 

Leslie & Co., A. C 29 ry Co (Ltd) 2 8 

Lewis Bros 32 

Liverpool-Manitoba . . .26 "Western Ass. Co 26 



Assortiment d'etalage No 63. 

Se vend 

3^ douz. d'O-Ceder Polish de 

4 onces $10.50 

7 douz. d'O-Cedar Polish de 
12 onces' $42.00 

Vz douz. d'O-Cedar Polish d'u. 
ne pinte $ 7.50 

Enseigne electrique O-Cedar. 



$60.00 

Les prix ci-dessus sont sujets a 

l'escompte ordinaire. 

Donnez votre commande a votre 

fournisseur. 




Assortiment d'etalage No 64. 

Se vend 

10% douz. d'O-Cedar Polish 

de 4 onces $32.25 

4 douz. d'O-Cedar Polish de 

12 onces $24.00 

14 douz. d'O-Cedar Polish d'u- 

ne pinte $ 3.75 

Enseigne electrique O-Cedar. 



$60.00 
Les prix ci-dessus sont sujets a 

l'escompte ordinaire. 

Donnez votre commande a votre 

fournisseur. 



Vous avez besoin de\cette precieuse enseigne 



v 






Vous pouvez obtenir cette enseigne gratuitement ? 
avec l'une des commandes ci-dessus. Tout mar. 
chand connait la supreme valeur de l'enseigne elec- £■ 
trique pour aider a faire un etalage de vitrine at 
trayant. 

Cette enseigne electrique O-Ce- 
dar est exceptionnellement brillan- 
te et puissante: ce n'est pas uni- 
quement une annonce pour O-Ce- 
dar, mais une aide reelle pour la 
devanture de votre magasin et 
consequemment un veritable actif 
pour votre commerce. 

Le commergant devrait d'abord Fait 



0-(3dar 

V-/ VrPolish 



sortiments d'etalage decrits ci-dessus. Plus tard 
il pourra augmenter de beaucoup ses benefices sur 
l'O-Cedar en prenant avantage des Propositions de 
benefices d'O-Cedar grace auxquelles on peut ob- 
tenir gratuitement des marchandi- 
ses equivalentes a un escompte ex- 
tra. (Demandez par ecrit notre 
nouvelle liste de Propositions de 
benefices decrivant les assorti- 
ments avec lesquels les Marchan- 
dises sont offertes gratuitement). 
Les marchands qui croient pou- 
voir vendre plus de Produits O- 



en 



Canada Cedar qu'actuellement devraient 

profiter des avantages de nos as. s'adresser a nous pour avoir de 

l'aide. Nous avons d'autres articles de publicite que nous fournissons gratuitement et qui les aideront merveilleu- 
sement a attirer a leur magasin une partie du gros commerce d'O-Cedar cree par notre publicite dans les journaux. 
Nos Aides pcur les Commergants sont a la disposition de tout marchand qui vend O-Cedar. Nous aidons 
I'homme qui n'a en stock qu'une quantite limitee de nos produits avec tout autant d'enthousiasme que nos clients 
plus importants. 

CHANNELL CHEMICAL COMPANY, LIMITED, torTnTo 



24 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



LES PETITS ACHATS 

Tel est le tltr« d'un llvret que tout ceux qui font des 
economies devraient lire. Hi y trouveraient des indica- 
tions utiles sur la maniere de payer par versementa men- 
suels des valeurs qui rapportent des rentes. 

Pour le recevoir gratuitement, il suffit de s'adresser a 

M. PAUL de MARTIGNY 

au Bureau de Montreal de la Maison 

BRYANT, DUNN & CO. 

Rue Saint-Francois-Xavier, Nos 84-88 
TELEPHONE MAIN 4960 



LA BANQUE MOLSONS 

FONDEE EN 1855 

Siege social - - Montreal 

Capital verse $4,000,000 

Fonds de reserve 4,800,000 

COLLECTIONS 

Encaissements faits dans tout le Dominion par 
l'entremise de cette banque et dans toutes les 
parties du monde civilise, par l'entremise de nos 
agents et representants. Remboursements 
promptement effectues aux plus bas taux d'e- 
change. 



Amissions de lettres de credit commerciales at 
lettres circulaires pour voyageurs valables 
dans toutes les parties du Globe. 
EDWARD C. PRATT, gerant general. 



de 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 18«0 

Capital autoris* $5,000,000 

Capital verse 2,000,000 

Reserves 1,964343 

Notre service de billets circulaires pour les voyageurs 
"Travellers Cheques" a donne satisfaction a tous nos 
clients; nous invitons le public a se prevaloir des avan- 
tages que nous offrona, 

Notre bureau de Paris, 

14 RUE AUBER, 
est tres propice aux voyageurs canadiens qui visitant 
I'Europe. 

Nous effectuons lee virements de fonds, les- rembour- 
sements, les sncaissements, les cridits commerciaux en 
Europe, aux Etats-Unis et au Canada aux plus bas taux. 



Nova Scotia Steel & Coal Co., 

LIMITED 

MANUFACTURERS 

ACIBR en BARRES MARCHAND, MACHINERIE a 
ROUES, TRANSMISfflONS en ACIER COMPRIME 
POLI, TOI.ES D'ACIER juaqu' a 48 pea de large. 
RAILS «D "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs a la verge, 
ECLISSES, ESSIEUX DE CHARS DE CHBM1N8 DE 
FER. 

GROSSES PIECES DE FORGE, UNE SPECIALITE 

Mlaet 4e F«r, Wabana, Terreneuve. — Mint 

Haut Feurneaux, Foura a Reverb era a Sydney Mi dm, 
N.-E. — Laminoira, Forgaa «t Ataliara de Fiaiaaaga a New 
Glaagew, (N.-E) 

Bureau principal : New Glasgow (N.-E) 



BANQUE PROVING I ALE 

DU CANADA 

CAPITAL AUTORISK IS. 000, 000 

CAPITAL VERSE ET RESERVE (su SI dec. 1915) . . 1, 650,000 

74 Suecaraalea dsna les Province* du Quebec, de l'Ontarie at da 

Nouveau Brunawick. 

CON8EIL D' ADMINISTRATION: 

President i M. H. LAPORTE, de la maiaon Laporta Martin, 

limitee. Adminiatrateur da credit foncier-franco-canadlen. 
Vice-President: W-F CARSLEY, cspitsliat*. 
Vice-President > TANCREDE BIENVENU, Adminiatrateur Lake 

of the Wooda Milling Co., limited. 
M. G-M llOS WORTH, Vice-President "Canadian Pacific 

Railway Co." 
L'Hon. ALPHONSE RACINE, Container lagialatif, president 

de la msiaon de groa Alpbonae Racine limitee. 
M. L-J-O BEAUCHEMIN , de la Librslrie Beauehemtn Use. 
M. M. CHEVALIER, directeur general Credit foncier frsnee- 
canadien. 



BUREAU DB CONTROLE 

(Commtsealrea-cenaeura) 

PrseldenCil'hon. sir ALEXANDRE LACOSTE. C R.. ex-Jugt an 
chef de Is cour du bsne du rol. 

Vice-President Docteur B-P LACHAPBLLB. Adminiatrateur 

du Credit tender fraaco-csnadiea. 
L'HON. N. PBRODEAU N. P.. Miniatre aana portefeuille d n 

1* gouvernement du Quebec. 

BUREAU PRINCIPAL 

Directeur geraai geaeraii HI. 1ANCKRO'' BIBRVr*" 

. .M.L AROSE, inapecteur en chel: M.--A 1 (JUCO T, mtpecieur 

M. A. THIBAULT, aousisnt mapecttur \ C1ROUX secretaire. 

crreependantt 'Etrengen utats-Uma: Now Yerk. Beaten, 

! uffalo Chicago- Anglctarr^. Frarvce. Aliemagne, Autrlcb*. Italia. 



BANQUE D'HOCHELjA'GjA 

Fondee en 1874. 

Capital verse ... $ 4,000,000 
Fonds de Reserve - - 3,700,000 
Total de l'actif - - 39,000,000 

DIRECTEUItS : 

Messieurs J.-A. Vaillancourt, president; 

l'hon. F.-L. Beique, vice-president; 
A. Turcotte, E.-H. Lemay, l'hon. J.-M. 
Wilson, A.-A. Larocque et A.-W. Bon- 
ner. 
Beaudry Leman, gerant general. 
Yvon Lamarre, inspecteur. 



SIEGE SOCIAL: MONTREAL (112 rue St-Jacques) 

Bureau Principal: 95 rue St-Jacques 
F.-G. Leduc, gerant; P.-A. Lavallee, gerant adjoint 

164 Succursales et Agences au Canada 
32 Bureaux de Quartiers. 

Tout depot D'UN DOLLAR ou plus 
ouvre un compte a la Banque sur lequel 
est paye deux fois par annee un interet 
au taux de 3% l'an. 

^La Banque emet des LETTRES DE CREDIT 
CIRCULAIRES et MANDATS pour les voya- 
geurs, ouvre des CREDITS COMMERCIAUX, 
achete des traites sur les pays etrangers, vend des 
cheques et fait des PAIEMENTS TELEGRAPHI- 
QUES sur les principales villes du monde; prend 
un soin special des encaissements qui lui sont con- 
fies, et fait remise promptement au plus bas taux 
de change. 



Vol. XXX— No 2 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 

g 



FINANCES 



000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 000000 000000000 



LA NOTE AMERICAINE 



Mercredi, 10 Janvier 1917. 

La situation demeure la meme et le marasme se pro 
longe en Bourse. Aujourd'hui comme hier on pent di- 
re qu'il en sera ainsi tant que la reponse des Allies 
n'aura pas ete communiquee a la presse. 

A New York on persiste a croire a la paix tr&s pro- 
chaine, a la cessation presqu 'immediate des hostilites. 
C'est cette conviction, habilement exploitee par les 
baissiers, qui a provoque l'effondrement de la quin- 
zaine derniere. C'est grace a cette conviction que le 
public a perdu confiance dans le relevement des cours 
et c'est a elle que l'on doit l'inactivite, la lourdeur du 
marche. 

Elle tarde a venir cette reponse qui tient la Bourse 
en suspens, mais peut-etre causera-t-elle quelqu'eton- 
nement au monde de Wall Street. Car il est des peu- 
ples pour qui d'autres questions que celle du "busi- 
ness" existent. C'est pourquoi la paix immediate qui 
n 'est pas a souhaiter au point de vue humanitaire supe- 
rieur n'est pas a craindre au point de vue financier. 
L 'ultimatum envoye a la Grece, le prochain emprunt 
anglais, les commandes de materiel de guerre, sont des 
indications suffisantes a etablir notre conviction. 

Speculativement nous dirons que nombre de valeurs 
actives sont a des prix de reelle occasion. L'observa- 
teur a 1 'impression tres nette que les maitres de Wall 
Street se bornent a marquer le pas, pour fatiguer la 
clientele. 

Aujourd'hui nous redirons encore que sur reaction 
les valeurs sont interessantes au double point de vue spe- 
culate a breve echeance et a long terme. 

BRYANT, DUNN & CO. 



LA REUNION DE LA BANQUE DE COMMERCE 



La cinquieme assemblee annuelle de la Banque de 



VENTES PAR HUISSIER 



Commerce a eu lieu mardi dernier a Toronto. ( 
Sir Edmund Walker, le president, qui occupait le fan 
teuil. 

Une assemblee considerable d'actionnaires y iissis 
taient. Jamais probablement affluence plus nombreu 
se n'aura ete temoin d'une assemblee annuelle. 

Dans son discours, sir Edmund Walker fit un vi- 
brant appel en faveur d'une production plus intense. 

"Nous savons, dit-il, que la prosperite future du pays 
repose sur une plus grande production sur la ferme, 
dans les prets, dans les mines, sur la mer et. dans les 
ii smes, et nous ne saurions demeurer en arriere, le jour 
ou apres la guerre s'ouvrira la course au succks dans 
le commerce. 

"Dans l'ouest, les provinces doivent depenser des 
sommes liberates pour ameliorer l'agriculture et tout 
ce qu'il est possible doit etre fait pour mettre les fer- 
miers a meme de vendre leurs recoltes au meilleur 
temps et ameliorer leurs conditions. 

"Depuis que la guerre est commencee, nous avons 
beaucoup appris a l'usine, au laboratoire chimique of 
physique, a la raffinerie, dans la finance, en un mot, 
dans toutes les spheres de la vie. Nous avons ete ca- 
pables de former un estime de notre valeur, parmi les 
forces des Allies, depuis le fils dans les tranchees, et le 
pere, a la maison, mais avons-nous reellement realise 
que ce que nous faisons ou ne faisons pas, peut tour 
ner la balance de la victoire d'un cote ou de 1'autre? 

"Notre responsabilite pour l'avenir est si grande que 
nous ne devons reculer devant aucun sacrifice Nous 
devons faire, non pas beaucoup de choses, mais tout 
ce qui contribuera a, gagner la guerre." 

M. John Aird, le gerant-general, en terminant la re 
vue des affaires financieres de la banque, fit une breve 
allusion a la situation financiere de 1'apres-fmerre 
Pour lui, il sera naturel, apres la guerre, pour un sujet 
britannique de placer ses epargnes dans nos propres m 
ra nties, particulierement aux taux d'interet actuels 



NOTA. — Dans la liste ci-dessous 

les noms qui viennent en premier 

lieu sont ceux des demandeurs, les 

suivants ceux des d'efendeurs; le jour, 

1'heure <-t le lieu de la vente sont men- 

tionn6s ensuite et le nom d.e l'huissier 

arrive en dernier lieu. 

J. Dupuy et al, N. Germain. 13 Janvier, 
10 a.m., 2579 Bordeaux. Dockstader. 

A. Bernard et al, C. R. Frechon, 15 
Janvier, 10 a.m., 16 Saint-Jacques, 
Desroches. ■ 

J.-F. Charron. Ernest Sidouin, 15 Jan- 
vier, 1 p.m.," 348 Duluth Est, Vinson. 

Isidore Jaunissa. John Smilings, 15 
Janvier. 10 a.m. 11 Place d'Armes. 
Racine. 

Ale. Bremner Ltd, B. Smith, 15 Jan. 
vier, 10 a.m.. 4436 Sainte-Catherine. 
Bissonnette. 

M. Rafolovitch & Co. Mme C.-H. Ew- 
ing, 15 Janvier, 11 a.m., 751 Atwater. 
Lafontaine. 

M. Rafolovitch & Co, F. Hunt, 15 Jan- 
vier. 2 p.m., 2170 Esplanade, Lafon- 
taine. 

C.-A. Sharpe Ltd, L. Hahamovitch, 15 
Janvier, 10 a.m. 91 Duluth, Gravel. 

J. Rosenthal, F. Stephens 15 Janvier, 
10 a.m., 210 Saint. Jacques, Pigeon. 

Alph. Boucher. Lucien Gervais, 15 Jan- 



vier, 10 a.m. 2336 Christophe Co- 
lomb, Coutu. 

R.-E. Gignac, A. Viau, 15 Janvier, 11 
a.m.. 630 Demontigny Est. Dure 
cher. 

M. Malette, G. Brais, 15 Janvier, 10 a. 
m„ 212 Rachel Est, Desroches. 

S. Croysdill. Mme P. Rochon & Guil- 
mette et al. 16 Janvier, 10 a.m., 25A 
Sanguinet, Pigeon. 

Mtl. Star P,ub. Co., Ltd., Frederick La- 
juinte. 13 Janvier 10 a.m., 633 Am- 
herst Marson. 

M. Bigras, H. Peladeau, 13 Janvier, 10 
a.m., 2668 Saint-Laurent, Pigeon. 

E. Prud'homme. Jos. Prudhomme 15 
Janvier, 352 Boulevard Decarie, Des- 
roches. 

J. -C.-A. Meunier, Mme Adolphe Lau- 
rin, 15 Janvier, 1 p.m.. 484 Saint- 
Laurent. Desroches. 

Zenon Oharbonneau, Albert Lescar- 
beau. 16 Janvier, 10 a.m. 543 Am. 
herst. Desroches. 

Wm. Luzembourg. Timothy Cullen, 17 
Janvier, 11 a.m., 22S Canning, Desro- 
ches. 

Livinson & Jones, Mme .M. Marehand, 
et vir, 17 Janvier, 10 a.m., 10S7 Ma- 
rie-Anne Est, Lavery. 



Cie Carriere & Frero Ltd, Alex. Si- 
gouin, 18 Janvier, 10 a.m., 2117 
Saint-Dominique, aussi 1717 Saint- 
Laurent, Coutu. 

M. S. Schwartz, M. Kalmanovitch 15 
Janvier, 1069 Saint-Laurent, John- 
ston. 

Arthur Beausoleil, Ant. Vivigross 17 
Janvier, 1 Cote Saint-Michel, ' Ro 
chon. 

Montreal Dairy Co., Ltd, Ernest Ar- 
thur Craig, Craig Essex Lunch 17 
Janvier, 330 Sainte-Catherine, Nor- 
mandin. 

Georges Charlebois, John P. Gallant 

17 Janvier, 779A Saint-Andre. Pauze! 
Charles Bruchesi, Hormidas Haynes 

17 Janvier, 11 a.m.. 1069 Boulevard 

Saint-Laurent, Pauze. 
Mme Louise Patterson. 
Patterson Fruit Co., Charles Creedv, 

17 Janvier, 10 a.m., 230 Centre Bour- 

deau. 

T. Gagnon, E. Dufresne, 18 Janvier, 10 
a.m., 1781 Avenue du Pare, Desro- 
ches. 

C. W. Lindsay, Ltd, William Thorn, 18 
Janvier, 10 a.m., 290A Laurier La- 
plerre. 



26 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



Lei Prevoyants du Canada 
Assurance fonds de pension 

Capital autoriss $500,000 

Actif du fonds do pension, 

le 30 sept. 1916. . . $934,003.81 

ACHETEZ DES PART8 DE8 

PREVOYANTS DU CANADA. 

Parce que c'est un placement sans 

parell; 
Parce que c'est avec la plus petite 

prime, la plus grosse rente; 
Parce que c'est la seule Compagnle 
a Fonds Social" falsant une spe- 
ciality de fonds de penslo». 
TOTAL, de l'actlf du fonds de pen- 
sion seulement $934,003,81. 
ANTONI LESAGE, gerant general. 
BUREAU PRINCIPAL: 
Edifice "DOMINION" 126 rue 
3.- Pierre, Quebec. 
BUREAU A MONTREAL 
Chumbre 22, Edifioe "La PATRIE"i 
X. LE8AGE, gerant. 



ASSURE2-VOUS DANS 

La Sauvegarde 



Sal Tiui j«d1 tuni ir>nll|tui 
Hut tiui i» a imparl, qu'alle 
taaapafaia. 

Sat police, tool plus libaralaa 
aue call,! da nlmpa, la a" alia 
aamaagnia. 

Sti {trialiei »onl •uprriauiti 
a la itatraKU da aallaa fat 
autrat campl|oitt. 
La aagataa al I'aipfHaaca da 
ta diraclloo tanl una garaolia 
da aaccta pour laa anoaaa 
fatau/ea. 

Par-daaaua itul, alia aat una 
aampagnia CamdianBa-Fran- 
aaiaa at tat capitam raiiant 
dtnt la Prariaca da Qutbac 
ptur la basUcai daa ntuea. 

Siiga Social i — Angle daa ruaa Nolra- 
Daana at S.-Vlnaant, Montraal 



1o PARCE 
QUE 

to PARCE 
QUE 

3o PARCE 
QUE 

4o PARCE 

QUE 

5o PARCE 
QUE 



La Compagnie d'Assurance 

Mutuelle du Commerce 

Contra I'lncendie 

Actif aicMant - - $700,006 

DEPOT 1AU GOUVERNEMENT 

en conform ta de la nouvelle lol dei 

Aaiurancetde Quebec, 8 Edouard VII 

Chap. 09. 
Bu eau principal: 

If rum Girouurd 3 .-Hyacinth:. 



A Propos de la "Canada Life" 

Lea agents de la "Canada Li- 
fe" ont fait en 1915 pour $1,- 
000,000 de plus d'affaires en Ca- 
nada que l'ann6e precedente. 

La "Canada Life" a paye aux 
porteurs de polices, en 1916, $7,- 
822,201, soit plus de $2,000,000 
de plus que les paiemonts pour 
les memes fins de n'importe 
quelle ann6e precedents et les 
dividendes des porteurs de poli- 
ces ont absorb^ la majeure par- 
tie de cette somme, 

Le revenu de la "Canada Li- 
fe", en 1916, a •'.« de $9,833,- 
632.19, soit le plue eleve dans les 
annates de la cc-.npagnie. 

L'excedent gagne s'est <levt a 
$1,480,866. 

Le total des dividendes pay£s 
aux porteurs do polices, en 1915. 
a ete de plus de $2,800,000. 

HERBERT C. COX 

President et gerant general 



ASSURANCES 

Cautionnements 

Judiciaires 

Garantie de Contrats 

Fidelite des Employes 

Vie, Accidents, Maladies 

Vol, Bris de GJaces' . 

Attelages 

Responsabilite 

de Patrons et Publique 

Pharmaciens, Automobiles 

LA PREVOYANCE 

160 rue S.-Jacques, Montreal 

TEL. MAIN 1126 
J C GAGNE, gerant general 




Bureau Principal 

angle de la rue Dorcheater oneat 
et I'atenut Union, MONTREAL 

DIRECTBURS: 
J. -Gardner Thompson, Presi- 
dent et directeur gerant; Le- 
wis Laing, Vice-President et 
Secretaire; M. Chevalier; A.- 
A. G. Dent, John Emo, Sir 
Alexandre Lacoste, Wm. Mol- 
son Macpherson, J. C. Rim- 
mer. Sir Frederic Williams- 
Taylor, L.L.D., J. D. Simpson, 
Sous -Secret. 



IMPRENABLE ! 

ACTIF $74,326,423 , 

Augmentation pour | 

1915 10,138,767 | 

ASSURANCES EN VI- 

GUEUR 257,404,160 j 

Augmentation pour 

1915 39,104,32 j 

SURPLUS NET NON 

DISTRIBUE 7,645,59 , 

Augmentation pour 

19.05 1,041,797 • 

SUN Lift OF CANADA . 

SI*EGE SOCLAL-JyTONTREAL 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

Fondee en 1851 

ACTIF, au-dela de - $8,000,00 

Bureau Princ'pal: TORONTO 

(Ont.) 

W. R. BROCK, President 

W. B. MEIKLE 

Vice-President et gerant general 

C. C. FOSTER, Secretaire 
Succursale de Montreal: 

61, RUE SAINTPIERRE 
ROBT. BICKERDIKE, gerant 



1'Assurance Mont-Royal 

Compagnie Independante (Incendie) 

BUREAUX: EDIFICE LEWI8 

17 rue S.- 'ean, Montreal 

l'hon. H. B. P.ainvllle, President 
E. Clement Jr., gerant general 



ESINHART & EVANS 

Courtiers d'Assurance 

— BUREAU.— 
EDIFICE LAKE OF THE WOODS 

39 rue S.-Sacrement 
Telephone Main 553 MONTREAL 



Benoit & De Grosbois 

Auditeurs 
Comptables et Liquidateurs 

CHAMBRE S 
No 3 rue Notr -Dame Est, MONTREAL 

Tileoheoe Main 2617 



Vol. XXX— No 2 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



I ASSURANCES | 



SOIN DES CENDRES 



Leur depot en des endroits dange- 
reux a cause plusieurs incen- 
dies. 

Au cours des mois d'hiver, les 
cendres des poeles et des fournai- 
ses devraient etre l'objet d'une at- 
tention speciale. Quoique le depot 
des cendres a cote de batiments et 
de clotures en bois, etc., ait deja 
cause plusieurs incendies, on con- 
tinue cependant a jouer avec ce 
danger. 

On ne saurait user de trop de 
precaution avec les cendres. II 
faut les enfermer dans des reci- 
pients metalliques ou les deposer 
loin de toute matiere inflam- 
mable. 

Recemment nous avions sous les 
yeux une gravure montrant 
avec quelle insouciance on entasse 
les cendres sur le terrain d'une 
grande ecole de ville. La cloture 
est une haute construction en bois 
it la cour est entouree de plu- 
sieurs maisons en bois. A quel- 
que distance de ce tas de cendres 
se trouve une maison a. plusieurs 
logements dont les balcons sont 
(>n bois. Sans tenir compte du 
danger lui-meme, il est clair qu'- 
une telle maniere d'agir est un 
mauvais exemple pour les centai- 
nes d'enfants qui frequentent cet- 
te ecole. 



FEUX DE DEFRICHEMENT. 



1/ Association Protectrice des 



Porets de l'Ottawa Inferieure a 
fait mettre a 1 'amende derniere- 
ment quatre colons pour avoir 
viole la loi, qui leur defend d'allu- 
mer des feux de defrichement, 
pendant la saison d'ete, sans avoir, 
au prealable, obtenu un permis a 
cette fin d'un garde-forestier. Plu- 
sieurs autres coupables ont ete 
signales et attendent leur juge- 
ment. On peut done dire qu'en 
1916 10 ou 11 colons ont enfreint 
cette loi dans le territoire protege 
par cette Association. En 1915, 
39 amendes ont ete imposees et 40 
en 1914. La loi a atteint parfaite- 
ment son but partout ou elle a ete 
observee, et a protege efficacement 
les forets contre les ravages de ce 
terrible element, le feu. L 'expe- 
rience demontre aussi que la mise 
en vigueur de cette mesure est cor- 
dialement approuvee par les colons 
eux-memes. — C. L. 



LES HOMMES D'AFFAIRES 
PORTENT DE L 'ASSU- 
RANCE 



La plupart des plus grands 
hommes d'affaires des Etats-Unis 
portent de fortes polices d 'assu- 
rance, lis estiment que la grosse 
assurance est une garantie que 
leur entreprise leur survivra en 
cas de mort. C'est ainsi que John 
Wanamaker a une assurance-vie 
de $4,000,000; Gimbel Brothers, 
une de $1,500,000; Litt Brothers 
de Philadelphie sont assures pour 
$1,000,000 et P. Selfrid- 
ge de London, pour $1,000,000. 



LES PERTES PAR L'INCENDIE 
EN DECEMBRE 



Les pertes par le feu au Canada 
et aux Etats-Unis, pour decembre, 
se sont elevees a $231 442 9').") 
contre $182,836,200 en 1915. ' Les 
pertes pour les deux pays, pour 
les quarante dernieres ani< 
totalisent a $6,281,260,220. Lea 
pertes par le feu, au Canada, com- 
prennent l'incendie de Peterbo 
Ont., qui causa une perte de $1 
500,000; l'incendie d'une tanne- 
rie a Quebec qui causa $35,000 de 
dommages; l'incendie d'une ba- 
tisse d'affaires a Ottawa qui cau- 
sa une perte de $100,000; a Mont- 
real, feu a un garage et autres pe- 
tits feux. perte $35,000: a Sum- 
merside (I.P.E.) deux sections 
d'affaires incendiees, $112,000 de 
pertes; a, Campbellford, Ont.. usi- 
ne d'entreprises de ponts. feu 
causant $60,000 de dommages; a 
Barrie, Ont., incendie d'un colle- 
ge. $100,000 de perte; a Toronto, 
garage de wagons et ateliers de 
reparations incendies, $500,000 de 
dommages; a Parnham. Que., asi- 
le incendie. $250,000. 



1* marchand-d6talllant devralt con- 
sulter frgquemment les adresses des 
hommes d'affaires et professionals 
qui mettent leur science et leurs ta- 
lents a sa disposition et y faire appel 
r'es que sa situation devient difficile. 
Un bon conseil est souvent d'une gran- 
de utilite dans le commerce. 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 

EDIFICE ROYAL, 2 PLACE d'ARMES, MONTREAL 

CAPITAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandes pour les districts non representee 



28 



LB PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 






QUAND UN ARTICLE PORTE 
CETTE MARQUE 



>0< 



TRADE 



» 

£< 

» 
H 







MARK 



Vous pouvez avoir 
Confiance en sa qualite 



United Shoe Machinery Company of Canada 

LIMITED 

Montreal (P.O.) 
Kitchener (Ont.), 179 King Street W. 









Vol. XXX— No 2 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



29 



Toles Galvanisees 



^Queen'sHead" 

Le type du genre connu depui* un 

demi-sieole. 
Jamais egaleei comme qualite. 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

- MONTREAL - 




FAITS en CANADA 



Feutre et Papier 

H'IMPORTE QUELLE QUANTITE 
Toitures Goudronnees (Roofing) pretes a. poser, 2 et t. 
Paplers de Construction. Feutre a Doubler et a Ta- 
pisser. Produits du Goudron. Papier a Taplsser et a 
imprimer. Papier d'Emballage Brun etManille. 

Fabricants du Feutre Goudronne 
"BLACK DIAMOND " 

ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

82 RUE McGIL MONTREAL 

Manufaeture de Feutre poi 
et Logan. Moulin 



Toitures: Rue* du Havre 
pier, Jollette, Que". 



Les Faux-Cols et 
Chemises ARROW 

sont les meilleurs qui puissent etre 
manufactures ce sont les produits de 
la fabrique de Saint-Jean, (P. Q.) 
Ce sont aussi les plus corrects comme 
modeles et ajustement et il n'en ex- 
iste pas de plus durables. 
Catalogue des modeles envoye sur demande. 

duett, Peabody & Co., Inc. Fabricants, Montreal 



I FERRONNERIE—Marche de Montreal j 

% x 

^♦♦♦♦^♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦**<l"MHfr4Mfri>+*^^ 

PLOMBERIE 



Tuyaux de Plomb 
Les prix sont de $14.00 net pour tuy- 
aux en plomb et de $15.00 net pour 
tuyaux de plomb composition (100 
liv.) 

TUYAUX DE RENVOI 

Tuyaux legers, 4 p. diametre, 23 f. 
net. 

Escompte ssur les prix de la liste 
pour tuyaux moyens et extra-forts, 50- 
10-5%. Accessoires legers, moyens et 
extra-forts, 60-5%. 

Tuyaux «n fer noir 

Prix augmentes. 
^4 100 pieds 3.34 

% 



2% 
3 

3% 
4 

2 

2V4 

I 

3V, 
4 



-39,49 
-51.64 
-63.94 
-75.76 



Coil Spring 9 



12 



5.55 
6.70 



Fil 



Tuyaux en acier 

poucea 100 pieda 9.86 

12.2S 



poucea. 
poucea. 



13.30 
16.51 
1».8« 



% 
1 

134 
1% 
2 

2% 
3 

3y 2 

4 



3.54 

- 4.59 

- 5.64 

- 8.33 
-11.27 
-13.48 
-18.13 
-28.67 
-37.49 
-46.92 
-55.59 



QUINCAILLBRIE 
Boulorw et noix 
Boulons a voltures ($3.00). 

3-16, 34, 6-16, % 25% 

7-16, 34, %, % 10% 

a machine, % pouce et au- 

dessus, 25 p.c. 

a machine, 7-14 pouce at 

au-dessus, 15 p.c. 

a lisse, % et plus petits, 15 



ondule tordu 6.10 

FIL EN BROCHE 

No. 12, les 100 liv 

13, 

14, 

15, 

16, 

Brule, p. tuyaux, 100 liv. No. 18 



5.20 
6.30 
5.40 
5.55 
6.70 
6.20 

19 6.70 

10a p. 100 



p.c. 



a llsse, 7-16 at plua groa, 10 



p.c. 



bandage, 40 p.c. 
par boKes de 100 lbs. 
$1.00 de la liste. 



Tuyaux en far flalvaniee 

Prix augmentes. 
14 100 pieds 5.67 

% 

34 

% 

1 

1% 

1% 

2 — 



5.67 

- 6.16 

- 7.76 
11.48 

-15.53 
-18.56 
-24.98 



No 

Noix carrees 
Boulons a charrue, 15 p.c. 
Broche Barbelaa 
La broche barbelee est cotee a $5.60 
les 100 livres a Montreal. 

Crampes a clotures 

Fer poli 4.85 

galvanise 5.70 

BROCHE GALVANISEE 

Unie No. 9 5.50 

— No. 12 £65 



Extra pour broch* hulls*, 
lba. 

Cletur* a Poulaillar 
21 jxmr cent d' escompte. — Trea rare. 
Plaque* cfaelar 

34 poue* 100 llrrea 1.45 

3-16 $.70 

Zlne en feullle* 
Nous cotons: $29.30 les 100 li,vres. 

Coudea pour tuyaux 
Nous cotons & la dox.: coudea rood* 
ordinaires 75 feuilles, $1.84; 60 feuil- 
les, $2.02. 

Broche moustiquaire 
Nous cotons: broche noire, 100 pieds 
carres, en rouleaux de 100 pds de lon- 

guer 3.00 

50 .... 3.05 



Pour boftes 



Broquettes 

a f raises . . 
fromage . . 



70 et 10 



A valises 

A tapis, bleues 

etamees 

■ — en baiils 0.00 



30 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



| LA CONSTRUCTION " 



Pavilion de machines, $7,000, Black 
River (P.Q.). Prop., , 'Pembroke Elec. 
Light Co.; Pembroke, (Out.); arch.. 
M. R. S. Kelsh, Immeuble Power. 
Montreal. Travail a la. journee. 

s©, $15,000, Saint.Eusebe (P.Q.). 
Prop., 1a paroisse; cure, M. J.-W. Dion. 
ne; arch.. M. Thomas Raymond, 45 rue 
Caron, Quebec. 

M. l'abbe Dionne recevra des sou- 
missions jusqu'au 15 courant. 

me metallurgique, $8,000, rue Fron- 
tenac, Sherbrooke. Prop., M. N.-B. 
Pritchard, 40 rue Quebec. 

Agrandissement projete d'un . h6pi_ 
tal, Fraserville (P.Q.). Prop., hOpital 
Saint-Joseph du Precieux-Sang; su- 
perieure, Soeur -M. Olympiade. 

Maison, $8,000, Montreal. Prop, et 
entr., M. J.-C. Desjardins, 532b rue 
Saint-Denis. 

Le proprietaire achete tous les ma- 
teriaux et rec,oit des soumissions pour 
la toiture. 1 'electricite, le plombage, le 
chauffagre et les enduits. 

Entrepots et bureaux, $45,000, ruel- 
le Sainte-Sophie, Montreal. Prop., 

"Commercial Realty Co. Ltd."; arch., 
M. D.-J. Spence, 246 Cote du Beaver 
Hall; entr., M. E. Mitchell, New 
Birks Bildg., 10 rue Cathcart. 
Fabrique de broquettes et de clous, rue 
Bennett, Maisonneuve. Prop., United 
Shoe Mach. Co., rue Bennett; arch., 
M. H.-C. Stone, 84 rue Saint-Franqois. 
Xavier; entr., Deakin Constr. Co., 37 
rue du Maire, Montreal. 

Ecole, $4,000, Repentigny-les-Bains 



(P.Q.). Prop. Commission scolaire ; 
secret. -tres., M. Ludger Hervieux. 

Ecole, $25,000, Montreal-Est, rueLe- 
Lievre. Prop., Commission scolaire ca- 
tholiue, 5430 rue Notre-Dame Est; 
arch., M. C.-A. Reeves, 83 rue Craig 
Ouest; secretaire-tresorier, M. O. La. 
mouche, 5430 rue Notre-Dame Est. 

Ecole, $10,000, village de RigaucT (P. 
Q.). Prop., Commission scolaire; se- 
cretaire-tresorier, M. J.-E. Chevrette, 
Rigaud (P.Q.). 

Ecole, $35,000, Verdun (P.Q.). Prop., 
Commission scolaire Village de la Ri- 
viere Saint-Pierre; secretaire-treso- 
rier, M. Geo. -A. "Ward, Verdun. 

Ecole, $7,000, Riviere Bleue, Temis- 
couata (P.Q.). Prop., Commission sco. 
laire; secretaire-tresorier, M. Jos. Be- 
rube. 

Chaudiere verticale de 10 chevaux- 
vapeur demandee par la ville de Sher- 
brooke. Doit etre en bon etat et ac- 
compagnee d'un certificat d'inspec- 
tion du gouvernement. 

S'adresser k M. H.-C. King, bureau 
des achats, hotel de ville de Sherbroo- 
ke. 

Maison, $4,000, rue Czelais, Mont- 
real (P.Q.). Prop, et entr., M. P. Lea- 
hy, 146a rue Saint.Remi. 

Garage particulier, $3,474, 9 avenue 
Murray; arch., Barrett, Blackader et 
Webster, 10 rue Cathcart. Montreal; 
entr., James Young & Co., 540 avenue 
Maplewood. 

Sept maisons, $28,000, avenue Ox- 
ford, Montreal. Prop, et entr., M. J. 



Brunette, route de la Cote Saint-Luc. 

Deux garages, $1,400, 361 avenue 
Kensington, Westmount. Prop., Mme S. 
Hill, 361 avenue Kensington; arch., 
M. J.-S. Archibald, 314 rue Dorchester- 
Duest, Montreal; entr.. M. S. Marot- 
ta, 521 rue Drolet. 

Agrandissement d'une usine, Saint- 
Jean (P.Q.). Prop., "Dominion Cruci- 
ble Co., Ltd"; arch. M. Pierre Trahan, 
rue Saint-Jean. 

Eglise et prebytere, Pointe-au-Pic 
(P.Q.). Prop., la paroisse, cure, M. 
l'abbe J.-B. Boivin; arch., M. J..P. 
Ouellet, 28 rue Sainte-Famille, Que- 
bec. Edifice en bois et brique. 

Des soumissions seront regues ' par 
M. l'abbe Boivin jusqu'au 19 Janvier. 
Les plans sont entre les mains de ce 
dernier et de 1'arch.jtecte. 

Ecole projetee, $3,000, Saint-Michel 
des Saints (P.Q.). Prop., Commission 
scolaire. 

Trois ecoles projetees, $1,000, $2,000 
et $2,500, Lac des Seize lies; Sainte- 
Cecile de Beauharnois et Village No- 
miningue (P.Q.). Proo. Commission 
scolaire. 

Ecole projetee, $3,800, Vaudreuil 
(P.Q.). Prop., Commission scolaire de 
Dorion. 

Ecole projetee, $3,000, Causapscal. 
(P.Q.). Prop., Commission scolaire. 
Secretaire-tresorier, M. H. Lemarie. 

Ecole projetee, ' $7,000, Windsor, 
comte de Richmond. Prop., Commis- 
sion scolaire; secretaire-tresorier, M. 
Na]>. Rousseau Windsor. 



La S 



aison 



d'Hi 



est celle des travaux de peinture 
lVer £ l'interieur 



Dites a vos clients combien il leur sera profitable et economique de passer une couche de peinture sur tous leurs ins- 
truments agricoles, pendant qu'ils en ont le loisir, c'est-&-dire pendant les journees d'hiver. L'embellissement inte- 
rieur de la maison, l'entretien des murs par la peinture sont aussi des travaux d'hiver. 

Rappelez cela a vos clients, ils vous en sauront gre et ils vous ach&teront des peintures et vernis. Dites-leur 
aussl que 



7 ffiafurffs 



wmiesnn 



MARQUES 
CROWN, ANCHOR, ISLAND CITY AND RAINBOW 

donnent des resultats qui ne peuvent -etre surpasses. 

Elles sont vendues a un prix raisonnable et sont soutenues par notre reputation et notre garanti«. 
On n'a jamais fabrique de meilleura peinture. 

R. C. JAMIESON & COMPANY LIMITED 

MONTREAL fondee en 1858 VANCOUVER 

PROPRIETAIRES et DIRECTEURS - P. D. DODD3 & CO. Limited 



Vol. XXX— No 2 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



F 



.■■#■ 



'■ 






Quand vous commandez des articles emailles exigez ceux de la 

Fabrique PORT HOPE 

Debutez bien cette annee en commandant vos articles hygieniques par la 

lettre "F", 

Notre salle d'echantillons est ouverte pour votre commodite et pour vous tenir 

au courant de ce qu'il y a de plus nouveau en fait d'articles hygieniques en 

fonte emaillee. 

Pour obtenir la qualite et le modele, specifiez les 

Articles Emailles Port Hope 




PORT HOPE SANITARY MANUFACTURING Co. 



- SALLES D'ECHANTILLONS 



LIMITED 



TORONTO MONTREAL 

Bureau principal: Edifice Royal Bank, Toronto. 



WINNIPEG VANCOUVER 

Manufactures: Port Hope (Ontario). 












CoupSes bleues, en doz. ... 70 et 10 

ft peeanteur, 12.66 douz., moins . 

et ft pesanteur . . 

Sweeden, coupees bleues et ornees, en 

doz., 76 p.c. 

Broquettes a chaussures Par douz. 



1% once ou moins, 

2ft 

3 

3ft 

4 ' 

5 

6 



100 douz. 



10 



. . 29.01 
38.00 
46.00 
48.00 
52.00 
61.00 
71.00 
95.00 

118.00 



Clous de broche 

Nous cotons: $4.75 prix de base f.o. 
b., Montreal. 

Chaines en for 

Tres ferme. 

On cote par 100 lbs.: 

3-16 exact 6 9.90 

ft exact 1 7.30 

6-16 6.60 

5-16 B ft 6.00 

Clous coupes 

Nous cotons, prix de base, $4.25 f.o. 
b., Montreal. 

Fer en barre 

Hausse generale. 
Fer marchand .... base 100 liv. 3.30 

Fer forge base 100 liv. 3.50 

fini base 100 liv. 3.65 

— pour fers a cheval base 100 liv. 3.55 
Feuillard mince, 1% a 2 pes. base 4.35 
Feuillard epais, No 10 . . . base 3.60 
Acier en barre 

Nous cotons, net 30 Jours: 
Acier doux . base 100 liv. 0.00 4.05 
a rivets, base 100 liv. 0.00 4.00 



a lisse, base 100 liv. 0.00 

—a bandage, base 100 liv. 0.00 
a machine, base 100 

liv.. fini fer 0.00 , 

— — a pince, base 100 liv. 0.00 
— a ressorts, base 100 liv. 0.00 
Cuivre en feuille 

Le cuivre en feuille* est cote 
la livre. 

Cuivre rouge en feuille 

La livre, base 61c. 

Cables et Cordages 

Best Manilla base lb. 

British 

Sisal — 

Lathyarn simple 

Jute 

Coton 

Corde a chasis 



4.05 
4.25 

4.30 
5.10 
6.10 

a 47c 



0.25ft 

0.21 

0.20 

0.18 

0.17 

0.38 

0.46 



Charnieres (oouplets,) No 840 
Ferme. a la hausse. 
Escompte de 26c. 



1% 

1% 

2 

2% 

2% 

3 



pouce 0.87 

0.75 

0.81 

0.92 

1.07 

1.30 



Nes 800 et 838 



Escompte de 20 et 6 pour cent. 



1 

lft 

lft 

1% 

2 

2ft 

2ft 

2ft 

3 

3ft 



pouce 0.32 

0.17 

pouce 0.48 

0.69 

0.«7 

0.7« 

0.81 

0.95 

1.07 

1.4f 



4 pouces 2.12 

No 804 
Escompte de 30 et 5 pour cent. 
Fichee en Fer 

ft 3.90 

7-16 3.80 

3.70 

3.60 

3.40 

3.30 

3.30 

3. 30 



ft • 
9-16 
ft . . 
ft . . 
1 . . 
ft . . 



Vis a bois 

Tete plate, acier 76% 

ronde, 70% 

plate, cuivre 42 ft % 

■ ronde, .40 % 

■ plate, bronze 35 % 

■ ronde, 32ft % 

LANTERNES 

Wright No. 3 doz. 8.60 

Ordinaires doz. 7.75 

Dashboard C. B doz. 12.00 

No. 2 doz. 8.50 

Peintes 50c extra par doz. 
Terdeuees 

Nous cotons net: 

Royal Canadian dos. 42.40 

Colonial dos. 46.90 

Safety dos. 48.76 

E. Z. E doz. 46.90 

Rapid dos. 41.40 

Bicycle dos. 61.66 

Plomb en (ingots 

Stationnaire: $10. 

Zinc en lingets 

Marche tres fort avec une demands 
continue de l'Europ*. 

Nous cotons: $16.25 lea 100 Uvres. 



32 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



MARQUE 

"WW" 



ONE NOME CLOTURE POUR LES V0UUUE5 

MARQUE 

"WW" 

est garantie par LEWIS BROS., LIMITED 

Economique 



MARQUE 

"WW" 



Pratique 




Durable 



Se conserve uniformement bien, ne se bombe pas. A une belle ap- 
parence et dure plus longtemps que la Cloture de fil de fer de l'an- 
cien genre. 

Elle est fabriquee en deux dimensions: mailles d'un (1) et deux (2) 
pouces. Nous l'avons en stock galvanisee avant et apres le tissage. 

Le cout de la premiere est le meme que ceiui de la Cloture Hexagone 
pour les volailles. Demandez par lettre notre proposition. 



Cloture pour Volailles 

MARQUE 

"WW" 



Marque 

"WW" 

Le Modele de 
TUnivers 



Cloture pour Volailles 

MARQUE 

"WW" 



LEWIS BROS. LIMITED, MONTREAL 

DISTRIBUTEURS EN GROS TOUT CE QUI SE FAIT EN QUINCAILLERIE 

FOURNITURES POUR ENTREPRENEURS DE CHEMINS DE FER ET PLOMBIERS 

ARTICLES DE SPORTS, COUTELLERIE, TOITURE PREPAREE, PEINTURES ET VITRE 



Vol. XXX— No 2 



LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 191' 



31 



La Laveuse Rapide la 

plus Facile a Action- 

ner est la 

Laveuse 
"CHAMPION" 

a Haute Vitesse de 

MAXWELL 

Elle peut 6tre ac- 
tionn^e par un le- 
vier a main ou par 
une roue a mani- 
velle, ajust^e a 
l'arbre de couche 
horizontal. La 
cuve est faite de 
Cypres Rouge, 
bois qui dure toute la vie. Le systeme a exten- 
sion pour fixer la tordeuse permet d'ouvrir pres- 
que entierement le dessus. Etagere fournie en 
plus, si on le desire. 

La laveuse "CHAMPION" a prouve" qu'elle 
se vendait bien. Demandez les prix et autres 
details. 

MAXWELLS LIMITED 

ST. MARYS (Ontario.) 




Le seul pinceau a compression 
droite Manufacture au Canada. 



Tout pinceau fabrique 
d'apres cette patente 
est garanti sous tous 
les rapports. 



Nous les recomman- 
dons comme pinceaux 
parfaits pour travaux 
de premiere classe. 



Canada Brush Co., Limited 

—AGENTS 

H. R. St. Michel & Co., 19 rue St-Gabritl, Montreal 
Bureau Principal et Usines, Saint-Jean (NJJ.) 



ETAIN PUR 

La livre 0.63 

CUIVRE NATUREL EN LINGOT 

La livre 0.38 

CAUSTIQUE 

En barils de .100 lbs 8.60 

HUILES, PEINTURES ET 

VITRERIE 

Huilo de lin 

Nous cotons au gallon, par baril, prlj 

nets: bull* boulllie, $1.16; bull* crut 

$1.14. 

Essence de therebenthine 
Ferme. 

Nous cotons 85c le gallon par quan- 
tity de 5 gallons et 78c le gallon par 
baril. 

Blanc de plomb 
Blanc de plomp pur 100 liv. ..$14.60 

No. 1 $14.10 

Goudron 

Goudron liquid*. brL t.00 4.80 

pur. 100 liv. . . . 0.00 0.66 

Peintures preparers 

Gallon 1.95 

Demi-gallon 2.00 

Quart de gallon 2.05 

En boites de 1 liv 0.12 

Depuls le ler octobre les conditions 
des fabricants de peinture sont 2 pour 
cent d'escompte a 15 jours ou net a SO 
Jours. 

Verros a Vitr«e 

Star Double 

Pouceg unls ou 16 os. ou 24 oz. 

100 pieds. 

au-dessous de 26 T.80 11.90 

26 a 34 0.00 8.16 

36 a 40 1.60 11.00 

41 a 50 11.76 16.60 

51 a 60 11.25 16.16 



61 a 70 11.10 16.80 

71 a 80 14.76 17.35 

71 a 84 22.75 

85 a 90 24.86 

91 a 94 „ 26.00 

95 a 100 29.00 

Escompte de 10 pour cent. 

VERT DE PARIS BERGER 
Barils a petrole, la liv 0.89% 

a arsenic 0.89% 

en fer de 60 et 100 Uv. . . 0.40% 

de 26 Uv 0.40% 

Sacs en papier. 1 liv 0.42% 

Boltss en ferblanc, 1 liv 0.43H 

Sacs en papier, % Uv 0.44% 

Pas de demand*. 

Clous a cheval. 
Nous cotona par bolte: No. 7, $3.16; 
No. 8, $3.00;. No. 9, $2.86; No. 10, $2.76; 
avec escompte de 10 p.c. 

Fers a cheval 
Crampons No 1 et No 4. 

5-16 2.00 

% 2.10 

7-16 2.40 

% J.60 

9-16 2.80 

% 1.00 

Clefs 0.66 

Fers a cheval en fer, les 100 liv. 11.00 

acler 16.00 

Fer a neige, le qrt 4.90 4.65 

New Light Pattern, le qrt.5.10 4.86 
Fer "Toe Weight" No U 4 ... , 7.26 

Featherweight No a 4 6.26 

Fers assortls de plus d'une grandeur 

au baril, 10c. a 26c. extra par barh. 
Soudure 

Nous cotons: barre demi et demi 
30c; garanti, 27%c; "Wiping", 28c; 
metal pour ploxnbiers. 



Papier a Construction 

Papier jaune leger, le rouleau . 0.60 

goudronne 0.70 

Jaune pesant, lea 100 Uv. 2.66 

goudronne 2.66 

a tapis 4.00 

a tolture goudronue 1.71 

MET/UX 

Antimoin* 

Le marche est a la hausse 0.19 0.19% 

Fer en Guouse 
Plomb, 15 1L 
Clarence No 3 26.00 

Ferblanc Charcoal 

Nous cotons: I.C. 14 x 20 ... 8.76 
suivant qualite. 

Au Coke — Lydbrook ou egal 

I C, 14 x 20, base bte 8.26 

Au charbon — Terra — Dean ou egal 

I C, 20 a 28 bte. 9.00 

(Caisse de 112 feuilles net). 

Ferblano etame 

• 

(caisses de 660 liv.) 

28 gauge 30 x 72 16.00 

26 — 30 x 72 16.00 

24 — 30 x 72 14.OO 

Moins d'une caisse, 0.50 de plus par 
100 livres. 

T6l*s galvaniieea "Canada" 

Nous cotons: 52 feuilles, 0.00; 60 
feuilles, $9.50. 

Tdles Noires 
Feuilles: 

Epaisseur 22 a 24 5.60 

26 5.65 

28 6.75 



34 



LB PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



A Live Tip to JS| 
Horse Owners j 



28 



26 



Apolle 

Anglais 8.85 

. . . . . . . . 8.40 

7.80 

7.80 

7.60 

d'environ 150 liv. 0.10 de 





ietaires de che- 
vaux). Tl vaut mieux prevenir que 

guerir. En faisant usage des bourrures 
Tapatco vous obtiendrez plus de travail de^i 
vos chevaux. Elles previennent les ecorchu- 
res. les meurtrissures et les plaies a l'e- 
paule qui sont causees par les colliers 
trop grands et s'ajustant mal. Votre 
cheval fait du mauvais travail et souf- 
fre inutilement avec un collier sans 
bourrure. Les bourrures Tapatco 

S'ajustent a tout Collier 

sans preparation. Elles sont faites avec un coutil de 
bonne qualite et remplies avec notre bourre compo- 
see speciale. Elles sont molles et elastiques, poreu- 
ses et tres absorbantes; elles sechent rapidement 
apres I'usage. Ces bourrures s'ajustent au ton el 
a ux epaules duTcheral et empechent toute irritation, 
ecorchure et plaie. Nous fabriquons aussi un assort- 
ment complet de sellettes. Demandex au commereant 
le litre gratis de Tapatco sur les remedes en cas d'ur- 
gence pour les chevaux. 

THE AMERICAN PAD TEXTILE CO.. 
Chatham. - - (Ont.) 



Toies Noireo "Canada" 

60 Feuilles 7.00 

75 Feuilles 7.25 

Tres rares. 

T6lee Noire* Poli«« 

60 feuilles (tres rares) 0.00 



TOLES GALVANI3EE8 



A lav calsse: 



16-20 8.00 

22-24 8.25 

26 8.50 

28 8.75 



Queens Fleur Qorbal 
Head Li* 

7.35 
8.05 
8.25 
8.50 



7.90 
8.00 
8.25 
8.50 



10% z 
28 G — 
24 — .. .. 
22 — .. .. 
16 a 20 G .. 
En paquets 

plus par 100 livres. 

VERNIS FRANCAI8 
A polir, le gallon: 

1-16, $6; V 8 , $5; Vi. *«-50; Vi. $4.25; 

1, $4. 
A finir les trains fin: 

1-16, $7; V*. $6; %, $5.50; V, $5.26; 

1, $5. 
Superfin a caisses: 

$8, $7, $6.50, $6.25, $6. 
Mixtion a dorer, clarlflee: 

$6.75, $5.75, $6.25,. $6, $4.76. 
Exterieur fin: 

Vi. $5.60; V» y $5.26; 1, $5. 
Marbre blanc: 

Vi, $6.50; Vi. $6.26; 1, $6. 
Olio vernis: 

Vi. $3.00; V4, $2.76; 1, $2.60. 
Blanc mat: 

Vi. $6.50; Vi. $6.25; 1, $6.00. 
Noir pour cuir: 

hi, $7.60; Vi, $7.26; 1, $7.00. 
Siccatif col d'or: 

%., $6.50; %, $6.26; 1, $6.00. 
BOIS DE CONSTRUCTION 
Bois blanc, blanchl, % 

pee — 1,000 pds. . . . 26.00 60.00 
Epinette marchande prepares . 27.00 
Pruche, 1 a 8 pes, qualite mar- 
chande 15.00 18.00 

: No 2, 3.50 4.00 

Cedre rond., le pied 7c 10c 

Frene, 1 a 4 pees, p. m... $30.00 $40.00 

Orme tendre, le q 35.00 40.00 

Bardeaux de Cedre No. 1, 3.00 3.25 



Malson fondee en 1870. 

AUGUSTE COUILLARD 

IMPOST* T8UB DK 

Perrvnnerlc et Quincaillerie, Verrea 

a VltrM, Pelnturea, ate. 

■peelallte: Peeks da toutea aorta* 

Mat. 232 a 239 rut S.-Paul 

Vwut 12 at 14 S.-Araable, MONTREAL 



La oBaitson n'a pa» de commit-voya- 
t»un at (ait benWicier sea clients da 
cetta economic. Attention tout* speci- 
ale aux commandn par la malla. Mea- 
•ieure let marchands de la campaene 
aeront toraloar* earvia au plua baa prix 
du march*. 



Nous avons a rendre pour $5,000 ou 
n'lmportc quelle partle de cette som- 
me en actions de la "FRONTENAC 
BREWERIES, LTD." a un prlx at- 
trayant. 

Federal Securities Co. 

205 rue Saint-Jacques, Montreal. 

Tel. Ma n 5500 



GEO. GONTHIER 


H.-E. MIDGLEY 


Lieaassit Intt. Comp table 


CompuMc-Iocorp re 


GONTHIER & 


MIDCLEY 


Coraptable* at 


Auditeurs 


1U RUE S.-FRANCOIS-IAV1ER, ■ MONTREAL 


Telephone MAIN 2701-fiig 


Adreese telegraphique 


- "GCNTLEY." 



L.-A. CAR0N, T K 



lone Ball 
MAIN SS70 

Comptable licencie 

Instltut des Comptablea *t Au- 

diteurs de la Pi-ovince de Qu«bae, 

48, Notre- Dam* O., Montreal. 



ftew Victoria Hotel 

H. FONTAINE!, Proprietalr* 

QUEBEC 

L'Hotel dea Commla-Voyareura 

Plan Amarieaia. Tain, 1 partir da $2.50 



GAGNON & L'HEUREUX 

COMPTABLES LICENCIES 

(CHARTERED ACCOUNTANTS) 

Chambres 315, 316, 317, Edifice 

Banque de Quebec 

11 Place d'Armes, MONTREAL 

Telephone Bell Main 4912 

P.-A. GAGNON, C.A. 

J.- ARTHUR L'HEUREUX, C.A. 



GARAND, TERROUX & CIE 

Banquiera et Courtiera 

48 Quest rue Nflfrt-Damc ^Montreal 



PAIN POUR OISEAU eat 1* "Cot- 
tam Bird Seed" fabrique d'a- 
pree six brevets. Marchar Jive de 
conf lance; rien ne peut l'approeher 
eomme valeur et comma popularite. 
Chez toua lea fournlaaeiua an groa. 



L.-R. MONTBRIAND 

Architects et Maaureur, 
280 rue 8. -Andre, Montreal. 



JOSEPH FORTIER 

Fabricant-Popetier 

Atelier da rtflare. reliura, type- 
iraphle. relief at caufrage. fabri- 
cation da Urres da compatabUite. 
Formula* et four nit urea d* bureau 

210 OUKST rua NOTRE-DAME 

(Aaile «-• hni S.-rfcon). MONTREAL 



G.-E. MARTIN 

Compatble, Llquldateur at 

Auditeur 

211 Edifice McGiU, Monarial 

Tel. Main 3126. 



NE MANQUEZ PAS 
DE LIRE 

rAlmanach Rolland 

Agricole, Commercial 
et des Families 

POUR 

1917 

MAINTENANT EN VENTE 
Publie par 

La Cie J.-B. Rolland & Fils 

53 Rue Saint-Sulpice, Montreal. 



Vol. XXX— No 2 LE PRIX COURANT, vendredi 12 Janvier PUT 




lie Grande Vente Annuelle JjfjSr 

Avant notr e i nventaire du ler Fevrier ' 

Durant ce mois-ci, nous vons offrons, comme par le passe, ] 'opportunite <le renouveler votre stock 
d'epiceries a, des prix qui vous permettront de realiser un meilleur benefice. 

Attendez la visite de notre representant avant de placer vos commandos pour les marchandises 
suivantes. S'il ne vous visite pas ou si vous manquez de ces marchandises, ecrivez-nous directement. 
Nos prix sont particulierement interessants, etant donne la fermete du marche. 

10,000 Caisses de Saumons 



1500 Caisses de Sockye Rouge \ /* 
Caisses de 48-ls et 96-i/ 2 s V lClOOa 

La meilleure valeur sur le marche. Un essai vous convaincra. 



2000 CAISSES DE ROUGE COHOES en 1 lb. et i/ 2 lb. 
4000 " DE ROSE " 1 lb. et i/ 2 lb. 

2500 " DE BLANC " 1 lb. et i/ 2 lb. 

Les meilleures valeurs offertes au plus bas prix. Qualite garantie. 

600 Caisses de Homards 

Les marques les plus connues. Occasion exceptionnelle. 

48-ls haute, 48-ls basse, 48-i/ 2 s, 9644s. 

7000 Caisses de Raisins Californiens 
RECOLTE 1916 

1500 Caisses de Raisins epepines 
Deux qualites : CHOIX ET FANCY. 

Caisses de 36-16 oz. 45-12 oz. et 25 lbs. vrac. 

4500 Boites de Muscatels en Vrac 
RECOLTE 1916 

• 2 couronnes 3 couronnes 4 couronnes 

50 lbs vrac 10, 25 et 50s vrac 50 lbs vrac 

1000 Caisses de Sultana de Calif ornie 

Blanchi et non blanchi en 45-16 oz. et 50 lbs vrac 

5000 Caisses Pruneaux d'Oregon 

Toutes les grandeurs de 30-40 a 90-100 en 25 lbs. 
Aussi 30-40, 70-80, 80 90, 90-100 en 50 lbs. 

Demandez nos echantillons de Thes 

Demandez nos prix ainsi que notre calendrier de 1917 

PAR TELEPHONE A NOS PAR TELEGRAMME 

MAIN 3766 FRAIS "LAPORTE" MONTREAL 

LAP0RTE, MARTIN, LIMITEE 

EPICIERS EN GROS 

584 RUE SAINT-PAUL QUEST, MONTREAL 





LB PRIX COURANT, vendredi V2 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 2 



DE 

BLED1NDE 
E 






M 



En bocaux de 
verre de 3 Iivres 
et en boites de 
ferblanc de 2, 5, 
10 et 20 Iivres. 



Chez tous les 
Marchands en Gros 



THE CANADA STARCH CO. Limited, MONTREAL. 




'onde en 1887 



MONTREAL, vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 







I 




^^B^^^I^^ U 



Assurez votre succes de 

demain 

En poussant de Pavant et en vendant 
aujourd'hui les meilleures marchandi- 
ses modeles — merchandises connues 
pour leur qualite et leur purete su- 
perieures, le genre que vous pouvez 
honnetement recommander — vous ren- 
dez certain votre succes de demain. 

Produits Laitiers de Borden 

Les Produits Laitiers de Borden occupent depuis pres de 60 ans la position la plus 
elevee au point de vue de la qualite et de la purete. lis ont fait leur preuve 
comme etant les meilleurs pour l'augmentation de vos benefices et pour former 
les bases d'un commerce futur. 

Vendez les Marques Borden et vous obtiendrez du succes. En les 
vendant vous donnerez aussi la plus grande satisfaction a vos clients. 

Commencez aujourd'hui 

BORDEN MILK COMPANY., LTD 

"Xeaders of Quality" 

MONTREAL 





LE PRIX COURANT, vendredi 19 Janvier 1937 



.-.,;..»>:•.;••:••:•■:••:••:•■:•- 



Vol. XXX— No 3 



.-b0fcOOOOO.OOOO.O^.C 





o 



Tout est Profit... 

a ne vendre que des marchandises dont la qualite ne peut 
etre contestee. <§ D'abord pas de discussion avec la clentele, 
et, par consequent, pas de friction, pas de froissement, mais 
satisfaction pour le marchand comme pour le client. 

Une marchandise de qualite superieure est toujours 
de bonne vente; elle n'a pas le temps de se defraichir dans 
le magasin; les ventes se succedent rapidement et les pro- 
fits se multiplient en consequence. 

C'est ce qui arrive avec les Produits de la Marque 
"Jonas": 

Essences Culinaires de Jonas 
Moutarde Frangaise de Jonas 
Vernis Militaire de Jonas 

La menagere ne di scute pas leur qualite ; elle sait 
que ce sont des produits superieurs ; c'est pourquoi elle 
les redemande toujours apres en avoir fait l'essai. <J Le 
grand debit des Produits Jonas est une source de profits 
pour le marchand. 

Avec eux pas de capital mort, mais un capital actif, 
roulant et se renouvelant sans cesse. 

Avec les Produits Jonas, pas de deboires, pas de 
pertes, mais des Profits certains, toujours renouveles. 



Henri Jonas & Cie 

ft I 173-177 rue Saint-Paul Quest, MONTREAL 



mzmm;mmmmmmzmm®mzmfcmm®m 




S3 

S3 
as 

S3 

as 

S3 

©•3 

as 

S3 

as 

©3 

as 

£.3 

©•3 
as 

©•3 

as 

S3 

S3 

as 

S3 
as 

S3 
as 

S3 

S3 
as 

S3 

as 
S3 

S3 

S3 

as 

S3 

as 

S3 

S3 
as 

S3 
as 

S3 
as 

S3 

as 

S3 
as 

S3 
as 




Vol. XXX— No 3 



LE PRIX COURANT, vcndredi 19 Janvier 1917 



Trois Feves font 3c de Profit 
Voici comment 




Simples ou Sauce Tomate, Sauce 
Poivrade ou au Lard. 



Ouvrez une boite de Fe- 
ves Simcoe (assaisonnees 
Sauce Poivrade) dans un 
grand bol, et couvrez le 
bol d'une assiette en pla- 
gant une fourchette sur 
Tassiette. 

Ensuite— 

Lorsqu'un client entre 
dans votre magasin, placez 
trois feves sur un morceau 
de biscuit etlaissezle client 
les gouter. 

Le Resultat— 

Une vente de Feves Simcoe 
—3c ou plus de profit pour 
vous. Essay ez cela; vos 
clients apprecieront ce 
don. 



Dominion Canners 



Limited 



Hamilton (Canada) 



s 



LB PRIX COURANT. vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 



PRIX COURANTS 

Dans la lists qui Buit sont comprises uniquement les marque* sp*elales de marehandises dont les malsons, l»diquees en ca- 
racteres noire ont l'agence ou la representation dlreote au Qanada ou que ces maisons manufactured ellea-memes. Les prlx 
indiques le aon t d'aprea les demiera renaeignementa foumis par lea agantB, repreaentants ou manufacturers eux-meme s. 

lbs 
BRODIE & HARVIE, LIMITED 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

Chocolat Premium, pains de hi 
Uv. et de hi lv., bolte de 12 

llv., par llv. °-* 7 

Breakfast Cocoa, 
boltea de 1-5, 
%. V4, 1 «t 5 
liv 0.41 

Chocolat sucre, 
Caracas, hi et 
Vfe de 11t., bol- 
tes de 6 lbs. .0.81 

Caracas Tablets, 
Cartons de 6c, 
40 cartons par 
bolte, la bolte .1.35 




Marines preparees de Brodie La dos. 
"XXX" (Etiquette rouge) pqts. 

3 lbs 2-20 

Pqts de 6 lbs 4.30 

Superb, pqts de 3 lbs 2.00 

Pqts de 6 llv »-»0 

Crescent, pqts de 3 lbs 2.10 

Pqta de < lbs 4.10 



29 tt lbs., la livrs 0.40 

"PRIMUS" 
The Vert Naturel, non color*. 
Etiquette Rouge,, paquets d* 1 

lb., c-s 80 lbs., la livre 0.38 

K 



lb., c-s SO lbs. 



la livre 0.83 

hi 



Buckwheat, pqts de 



ltt Uv. 
8 liv. . 
6 llv. . 



1.00 
2.20 
4.30 
2.20 



REGISTERED 
TRADE-MARK 



cartons 5c. 20 
cartons par 
bolte la bolte . 0.«5 

"Assor- 

tis", 33 paq. 
par bolte, la 
bolte 1 00 

Chocolat sucre "Diamond", pain 
de 1-6 de liv.. boltes de 6 llv. 
la llv 0.24 

. Clnquieme,- pains 

de 1-5 de liv., boitea de 6 liv., 
la livre 0.28 

Oacao Falcon (pour soda chaw" 
et froid) boltes de 1, 4 et 10 liv., 

la livre . 0.86 

Les prix cLdessuc son F.O.F., Mont- 

feal. 



Griddle Cake, pqts de 3 lbs. 

Pqts de 6 lbs 4.80 

Pancake, pqts de 1% llv 1.00 

Les calsses contenant 12 paquets de 
I llvres ou 2 dox. de 2 llv., a 20c. cha- 
que. 

La plelne valeur est remboursee pour 
Calsses retoumeee completes et en bon 
etat seulement. 

L. CHAPUT, FIL8 & CIE, LTIK, 

Montreal. 

"PRIMUB" 

The Noir Ceylan et Indian 

Etiquette Rouge, paquets de 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.83 

— hk lb. 

o-s 80 lbs., la livre 0.33 

V. 

lb., o-s 29tt lbs., la livre.... 0.83 

Etiquette Argent 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

_ _ hi ib. 



lb., c-s 2»H4 lbs., la livre 0.33 

Etiquette Argent 1 

lb., c-a 80 lbs., la livre 8.40 

Vs 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

— hi 

lb., c-s 29U, lbs., la livre 0.40 

CHURCH A DWIQHT 
Cow Brand Baking Beds. 

En boltes seule- 
ment. 




Calsse de 



60 



Empaquete com- 
rre suit: 

Calsses de 96 pa- 
quets de 5c. $3.2(i 

60 paquets de 1 lb 3.20 

120 hi lb... 8.40 

80 1 lb. et 

melanges, Vi lb 340 



paq 

W. CLARK, LIMITED 
Montreal. 
Conserves La dos. 

Corned Beef Compress* fts. 82.0C 



c-s 30 lbs., la 



Hvts , 0.40 



Is. 
.2s. 

.6s. 



8.10 
T.I* 

26.09 




'•COW BRAND" la marque toujours 
digne de confiance dans ses resultats. 

Aucun autre sodasur le marche 
n'est aussi ronnu de la bonne 
menagere que le "Cow Brand". 
II est fameux pour aos resultats 
absolument certains, sa force, sa 
purete. Recommandez-le a tou- 
tes. 

Prenez-en en stock, votre mar- 
chand en grcs en a. 

CHURCH & DWIGHT 

Manufac.^riers LIMITED 

MONTREAL 



i 



LA 



LAMPE WONDER 



(LA LAMPE PUISSANTE) 

est la lampe la plus nouvelle et la plus inge- 
nieuse qui ait jamais ete lancee sur le mar- 
che. Elle produit une lumiere blanche, 
claire, brillante d'une force de 600 bougies 
pour moins de 1-3 de cent par heure. 

Prenez cette lampe des maintenant et ayez 

votre magasin eclair^ aussl bien que dans 

les meilleures places de la ville. Elle peut 
etre Installee par n'importe qui. 

Un enfant peut la manier. Absolument sure 
et sans odeur. S'allume avec une allumette, 
tres aisfiment. Pleinement garantle. 

Marchands demand&s partout comme agents 
locaux. 

Ecrivez-nous directement pour une installation 
d'eclairage independant et a prix coutant. 

MacLaren Light Company 

MERRICKVILLE (ONTARIO) 




Vol. XXX— No 3 



LE PRIX COUEANt, vendredi 19 Janvier 1017 



Dans ud 
Paquet 



I r 

S 



Hygienique 




Les paquets hygieniques el a L'epreuve de la 
poussiere out revolution^ la fabrication des ali- 
ments. Les epiciera modemes accueillent favora- 
blement les aliments mis en paquets parce que 
ceux-ci sont faeilea a manier et que leur vente est 
rapide et les benefices a firs. Le 

Shredded Wheat 

est presente au eonsommateur dans nn paquet hy- 
gienique et a I'epicerie dans one caisse en bois. 
C'est 1 'unique cereale pour Le dejeuner qui soit 
emballee dans des eaisaes en bois d'epinette ino- 
dores qui assurent sa proprete et sa purete. La 
caisse pent etre vendue facilement 10 on 15 cents, 
ce qui ajoute aux benefices de 1'epieier. 

"FAIT EN CANADA" PAR 

The Canadian Shredded Wheat Company Limited 



Niagara Falls, 



Ontario 



57-U 



LE MAW1TD8A, LA SASKATCHEWAN 

ET ['ALBERTA 

sont des provinces qui offrent un important mar- 
clie. Les affaires n'onl jamais ete BUT une base 
anssi solide qu'actnelleiiient. dans l'Ouest, et il ne 
pourrait y avoir de moment plus opportun pour 
cimenter davantage les relations que Ton pent 
avoir avec les Commercants de cette partie dn 
pays. Les principaux EPK IERS SPECIALISTES, 
GERANTS DE RAYONS D'EPICERIE et 
EPICIERS EN GROS de l'Ouest lisent le WIN- 
NIPEG & WESTERN GROCER, Ce journal esl 
exclusivement. consacre au Commerce d'Epieerie 
et est l'unique publication independante de son 
genre dans le Grand Ouest. Numero eehantillon, 
taril's et details complets envoyes sur demande. 

WINNIPEG & WESTERN GROCER, 

320, Immeuble Mclntyre, 

WINNIPEG 




Vous ne pouvez vous 
Permettre Gela 

Le reservoir a l'ancienne mode, avec sa pompe 
trepidante, diminue vos benefices a cause des fui- 
tes, rend votre magasin "huileux" et "puant" et 
mecontente le client chaque fois que vous lui li- 
vrez des articles d'epicerie sentant le petrole. Si 
vous employez encore cette methode de vendre du 
petrole vous pourriez facilement payer le coiit 
d'un 

Appareil mesurant automatiquement, de 




avec ce qu'il vous en coute de vous en priver. 

L'Appareil Bowser arrSte le jet d'hulle dSs que voub 
cessez de pomper; il n'y a pas d'egouttement, il emp6- 
che positivement l'evaporation, vous ficonomisez l'huile 
et preservez les aliments; il n'y a pas d'odeur d'huile, de 
planchers sales et impregnfis d'huile, nl d'odeur. Voui 
obtenez tout votre benefice. L'Appareil Bowser supprl- 
me les mesures et entonnoirs huileux et degoQtants et 
la n6cessit6 de vtus laver les mains apres chaque ven- 
te. Vous suspendez le bidon du client sur un bee propre 
et pompez n'importe quelle quantite determines a l'a- 
vance. 

Nous fabriquons des appareils pour Installer sur le 
plancher (comme ci-dessous) ou vous pouvez faire ins- 
taller le reservoir dans le soubassement et placer la 
pompe ou vous voulez a l'etage superieur. 

II y a de l'argent a gagner dans la vente du p6trole 
quand on salt bien s'en eervlr, et la mellleure manleTe 
est d'employer un Appareil Bowser. 

S. F. BOWSER & COMPANY, Inc. 

TORONTO, (ONT.) 

Bureaux de ventes dans tous les centres et repre- 
tants partout. 




LE PRIX COURANT, vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 




Fini Cuivre 
ou Nickel, 

Crochet 
Compris. 




Extincteur d'incendie de 
Johns-Manville 

Parlez de simple extincteur d'incendie a un homme: vos paroles lui 
entreront peut-etre par une oreille pour sortir par l'autre. Mais parlez- 
fuide protection, cela Vinteressera tout de suite. II achetera de la pro- 
tection, mais non un simple accessoire de celle-ci. 

^Pour un homme possedarft une auto de $1,500 il n'est pas besoln d'ar. 
guments afin de le convaincre que l'achat, moyennant $8, d un extincteur 
d'incendie J-M constitue une protection extraordinairement peu dispen- 
dieuSB du capital qu'il a place. 

Quand vous avez reussi a lui vendre l'extincteur vous lui fai- 
tes connaitre la double methode d'operation qui est une caracttosti- 
que exclusive du J-M. L'Extincteur d'incendie J-M peut etre .de- 
charge tandis que l'on pompe, ou quelques coups rapides de piston 
emmagasinent assez de pression pour que son contenu puisse etre 
Projetl dans des endroits droits ou manque l'espace voulu pour 
pomper. 

Notre politique de stricte protection du commerce et d'escomp- 

rnereux uniformes, quelle que soit la quantite que vous ache- 

tez vous assure une marge liberale de benefices. Ecrivez AU- 

JOURD'HUI a notre succursale la plus proche pour demander des 

details. 

L' Extincteur J-M a ete approuve par 1" Association Canadienne 
rlo* Assureurs Ceci donne droit aux automobilistes qui ont le J-M 
dans leur voiture a une reduction de 15% de la part de toutes les 
compagnies d'assurance du Canada qui sont membres de cette as- 



THE CANADIAN 
H. W. JOHNS-MANVILLE CO., LTD. 



MONTREAL 
WINNIPEG 



TORONTO 
VANCOUVER 



Corned Beef Compresse 14s. 

Roast ^ 8 - 

la. 

' 2s. 

6b. 

Boeuf bouilll ls - 

.. .. 2b. 



60.00 
2.00 
8.25 
7.26 

22.00 
S.26 
7.25 




Boeuf boullU 6B. 2200 

Veau en gelee *■• "•" 

Ib. S.00 

Feves au lard, Sauce Chill, eti- 
quettes rouge et doree, caisBe 
de 66 liv„ 4 douz. a la caisse. 

la douz. 0.90 

"do, 43 liv., 4 doux., la douz. 1.16 
do grouses boites, 42 liv. t 

clous., !& dous - 186 

do, boites plates, 51 liv. t 

douz ^ d0UB - 2M 

. a la Vegetarienne, avec 

sauce tomates, boites de 42 liv. 1.80 

au lard, grandeur 1% 

Sauce Chill, la douzaine 1-76 

Tomatee, la douzaine . . . 1-76 

Sans sauce la douzaine 1-46 

Pieds de cochona sans os 1b. 2.76 

. — . . .2s. 6.50 

Boeuf fume en tranches, boites 

de fer-blanc * 8 - 18B 

de f*r-blanc ls - 2 - 80 

, pots en 

vrr. ^ 1B0 



, pots en 

verre x * 8 - 2 - 26 

— , pots en 

verre ls - 3 - 25 

Langue, jambon et pate de veau 

%b. 1.50 

Jambon et pate de veau %s. 120 

Viandes en pots eplcees, boites 

en fer.blanc, boeuf, Jambon, 

langue, veau, gibier %s. 0.50 

en fer-blanc, boeuf, Jambon, 

langue, veau, gibier %s. 1.00 

de verre, pou- 

let, jambon, langue %s, 



de boeuf, pots (*e ver- 
re size 1V4 

2s. 

Viande hachGe en "tins" cache- . 

tees hermetiq^. ment ls. 2.00 

2s. 8.28 

8s. 4.65 

4s. 6.25 

Viande hachee en "tins" eache- 

tees hermfitiquement 5s. 8.06 

Vianche hachee 

En seaux, 25 lbs 0.18 

En cuves, 60 lbs 0.18 

Sous verre 2.30 



KETCHUP AUX TOMATE8 



Bouteilles, 




56 " 16 — 



8.00 




Langues ^* 8- 

IB. 

de boeuf, boites en fer- 
blanc *s. 3.60 

1b. 6.26 

1% 9.50 

.. 2s 13.00 

en pots de verre . is. 



BEURRE DE PEANUT 

Beurre de Peanut, 16 " -r- tt — 8 $»9» 

. 24 " - Vi — 2 1.40 

— 17 " — 1 — 1 1.86 

Btes carrees 

Seaux, 24 liv 0.10 

10 °- 21 * 

6 0.88 

Clark's Fluid Beef Cordial, bou- 
teilles de 20 onceB, 1 doz. par 

caisse «oz. 10.00 

Feves au lard, sauce torn .ate, 
etiquette ,bleue, caisse de 66 
liv 4 douz. a la caisse, la dou- 

aine... 0.90 

do. 43 liv., 4 douz., la douz. . 1.16 
Clark Fluid Beef Cordial, bout de 
10 onces. 2 douz per caisse,. J' 
douz * 500 



Vol. XXX— No 3 



LE PRIX COURANT, vendredi 19 Janvier 1017 



do, 41 Ilr., 3 doui., 1* douz. .. 1.81 

do, boltes plates, 61 llv., 2 
dous. la dour. 2.45 

do, grosses boltes, 68 llv., 2 
dous la dous. 1. 00 

do. gTOSsea boltes, 96 llv.. 1 
dous la dous. 10.00 

do. grosses boltes, 82 llv.. 14 
dous la dous. 14.50 

FEVES AU LAP.D 

Etiquette rose, catsse de 66 llv. 
4 dous. a la caisse . la dous. 0.80 
do, 43 llv., 4 douz. t la caisse, 

la dous 0.95 

do. 42 llv., 2 douz. a la caisse, 

la dous. 1.60 

do, boltes plates, 51 liv., 2 douz 

la dous 2.00 

do, grosses boltes, 68 Uv., 2 

dous. la dous. 2.40 

do, gTOssse boltes, 96 llv., 1 

dous la dous. 8.00 

do, grosses boltes, 82 liv., -* 

dous la douz. 12.00 

Veau en gelee Ss. 4.50 

6s. 21.00 

flachis de Corned Beef....%s. 1.50 
Pachls de Corned Beef. . . Is. 2.50 

... 3s. 4.50 

Beefsteak et olgnons '^s. 2.00 

.... Is. 8.85 

Beefsteak et olgnons 2a. 4.25 

Bauclsse de Cambridge ....Is. 3.00 

... 2a. 6.50 

Pieds de cochons sans os. . . . Ha. 1.76 

Prix sujets a changcments sans avis. 
Commandos prises par les agents su- 
Jettes a acceptation. (Prodults du Ca- 
nada). 



E. W. GILLETT COMPANY LIMITED 
Torontot Ont. 



AVIS. — 1. Les prix co- 
tes dans cette liste sont 
pour marchandises aux 
points de distribution 
de gros dans Ontario et 
Quebec, excepts la od 
des listes sp£ciales de 
prix eleves sont en vi- 
gueur, et ils sont sujets 
& varier sans avis. 
Levain en Tablettes 
'Royal" 
Caisse 36 paquets a 
6c. . . . la caisse $1.25 



Poudre a Pate 
"Magic" 
Ne contient pas 




Hagic 

BAKING 
POWDEB" 



5c 
4 oz. 

6oz. 
8 oz. 



d'alun 
6 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 12 oz. 
2 doz. de 12 oz. 
4 doz. de 1 lb. 
2 doz. de 1 lb. 
ldoz.de 2% lba. 
% doz. de 5 lbs. 
2 doz. de 6 oz. 
1 doz. de 12 oz. 

1 doz. de 16 oz 



La doz. 

$0.50 

0.75 



1.00 
1.30 
1.80 
1.85 
2.25 
2.30 
5.30 
9.60 
a la 
cse 
$6.00 



LESSIVE 

PARFUMEE DE 

GILLETT 

La cse 

4 doz. a la caisse 
4.30 

5 calsses 4.20 

5 calsses ou plus 4.15 

Soda "Magic" 

la Cse 
No. 1 caisse 60 pqts. 
de 1 lb 3.15 

5 calsses 8.10 

No. 6, caisse de 

100 pqts. de 10 oz. 1.50 

6 calsses 3.40 

Bicarbonate de Soude 

superieur de "Gillett"' . 
Caque de 100 lbs. 

par caque 8.25 

Barils de 400 lbs. par baril 8.55 

Creme de Tartre 
"Gillett" 
14 lb. pqts. papier La Doz. 
(4 dos. a la caisse) 1.95 
y» lb. i)qi.-> papier 

(4 doz. a la caisse) 8.75 
y 2 lb. Caisses avec cou- 
vert viss6 

(4 doz. a la caisse) 4.60 
Par Caisse 




SodA 

E.W GIUXTT CtttTD 



!| ridiwufbt I 

GILLETT5 

OHOUND llll' 

■ReamTarta 



(Assortis $15.05 



Vendue en canistre seulement. 

Remise spSciale de 5% accord§e sur 
les commandos de 5 caisses et plus de 
la Poudre a Pate "Magic". 



2 doz. pqts 14 lb. 

4 doz. pqts V4 b. 

5 lb. canlstres carrees (% douz.) La lb. 
dans la caisse 66V4c 

10 lbs. caisses en bols 61V4c 

25 lbs. seaux en bols 61 Vic 

100 lbs. en barillets (1 baril ou plus) 57c 




LA POPULARITE DE 

GOLD DUST 

signifie des ventes faciles pour vous 



Une enorme demande de Gold Dust a ete creee par le fait que 
celui-ci est un produit meritoire qui reduit a son minimum le 
travail du menage et parce que toute personne qui s'en sert en 
active la vente en en faisant 1'eloge. 

Vous avez des commandes quotidiennes de Gold Dust parce que 
celui-ci est employe coristamment dans la maison. 

La publicite de Gold Dust est reguliere, constante, toute l'annee et vous vaut de 
nouveaux clients. 

La popularite de Gold Dust signifie augmentation de ventes et de benefices pour 
vous si vous mettez ce produit en evidence dans votre magasin. En avez- vous 
un ample approvisionnement en mains? 



THE N. K. fT J^ R B A N K COMPANY 



LIMITED 
MONTREAL 



"Laissez les JUMEAUX GOLD DUST faire votre outrage." 



LE PRIX COURANT, vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 



Le Catsup aux 
Tomates de 

CLARK 




LE MEILLEUR QUI 
SOIT FAIT AU„ 
CANADA] 
Nob conservea 
dela nouvelle eai- 
aon sont prStes a 
present a etre ex- 
pediees. 

fl n'y entre au- 
oune matlere pre- 
servante ni colo- 
rante nl quol que 
ce Bolt de falsify. 

Garanti 
abeolument 

PUR 

Bouteilles de 8 

onoes, 12 onces, 

... 16 onces. . . 

2 douzainea 

par caisse. 



Commande«-en I Totre fournis 
seur de» malntenant 

W. Clark, Limited, 

MONTREAL 



J 



LACAIUE. GERDHEAU & GIE 

Imhiwi d. CHS. LACMLLE ft C!B 

hpiciers en Gros 

Impertateura da Melaaaea, Si- 
rope, Frulta Eeoe, The*, Vine, 
Liqueurs, Suores, Etc., Etc. 

• • • • 

SpCatalite de Vina da Mes*e de 
Stella et de, Tarragoae. 

• ■ • 

830 Rue St-Paul at 14 Rue El- 
Dialer, Montreal. 



UN BON VENDEUR 

La Farine Preparee 
de Brodie 

Voyez le Coupon dee Epiciers 
dans chaque Carton. 

Brodie & Harvie, Limited, 

Tel. Main 436. MONTREAL 



WM. H. DUNN 
Montreal. 
Edwards Soups. 

(Potages Granules, Prepares an Irian, 
de), Varietea: Brun — Aux Tonaates 
— Blanc.ou assortl. 
Paquets, la. Boltes 3 doz. cha- 
que (assorties) par doz 8.46 

Canistres, IBs. Boites 3 do*., 

rrandeur, 4 oz., par doz 1.46 

Canistres, He. Boltes 2 dox.. 

grandeur, 3 oz.. par doz 2.85 

BORDEN MILK CO., LIMITED 
MONTREAL 

Liste des prix pour l'est de Fort Wil- 
liam, (cette dernlere ville comprise), 
dans les provinces d'Ontario, de Que- 
bec et Maritimes. 

La caisse 




boites 



Reindeer, 



48 boites . . . . 
Sliver 



Cow, 48 boites . 

"Gold Seal 

et "Purity" 48 
boltes 

Marque Mayflower, 48 boltes . . . . 

"Challenge" "Clover", 48 



7.20 
6.95 
6.40 



6.25 

6.25 



boltes 




Lait Evapore 
Marques St-Gharlea, 
Jersey, Peerless, 
"Hotel", 24 boltes . . 
"Tall", 48 boltes . . 
"Family", 48 bottes 
"Small", 40 boltes . . 



6.75 



5.00 
5.10 
4.50 

2.25 



CAFE CONDEN8E 

Marque Reindeer, "Grande", 



24 



boites 6 -00 

"Petite", 48 



boltes 6.70 

Regal 24 boltes 4.70 

Cacao marque Reindeer 5.00 

24 grandes boltes 

Conditions: net, 80 Jouru 
Lots de 5 boltes et plus, fret pay* 
jusqu'a 50 cents par cent. Le surplus 
sera marque sur la facture. 
THE CANADA STARCH CO., LTD. 
Manufacturers des Marques 
Edwardsburg. 
Empois de buanderle. La lb. 

Canada Laundry Starch (oalsse 

de 40 liv.) 0.07 

White Gloss (caisse de 

40 liv.) paquets de 1 llv. .. . 0.07% 
Empois No. 1, Blanc ou Bleu, 
(caisses de 48 lbs.), boltas en 

carton de 3 liv 0.08 

Kegs No. 1 d'Empois Blanc No. 

1 (caisse de 100 liv.) 0.07% 

Barils No. 1 (200 llv.) 0.07% 

Edwardsburg Silver Gloss, pa- 
quets chromo de 1 lb. (30 

llv.) ■••08% 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) 

en bldons de 6 llv 8.1 • 

en boltes 

a coulisse de 6 llv 8.18 

Kegs Silver Gloss, gros erls- 

taux (100 llv.) 0.08 

Benson's Enamel (eau froide) 

(40 lbs.) la caisse 8.00 

Farine de pommes de terre ra- 
flnee Casco (caisse de 20 lbs. 

en paquets de 1 liv.) 8-16 

Celluloid 

Bolte contenant 45 boltes en 

carton, par caisse 3.75 

Empois de cuisine. 
W. T. Benson's & Co'e. Celebra- 
ted Prepared Com (40 llv.). 8.08% 




La Reputation et le Mainliea des 

Preparations de Cacao et 

de Chocolat de 

Walter Baker & Co. 

ont ete etablis par des annees d'affaires 
loyalee. de fabrication honnfite, une ligae 
de conduite inebranla 
ble quant au maintien 
da la haute qualite des 
merchandises et par 
ane publicity large et 
persistants. 

Cecl signifie, pour 
I'epicier, une deasaade 
constants <t croissant* 
de la part des clients 
satigfaits, et, a la lon- 
gue, de beaucoup le 
commerce le plus pro- 
fitable. 

Tout** nmm marchmn- 
dises sont vendus en 
Canada et fabriquees 
en Canada. 

Registered 
Trade Mark. 

Walter Baker & Co. Limited 

Maison Fondee en 1780 
Montreal, P.Q. Dorchester, Mass. 



Canada Pure Corn Starch (40 

llv.) 0.07% 

(Bolte de 20 lbs., %c en plus). 

Sirop de Ble-d'lnde. Marque Crown. 

Par caisse 

Jarres parfaltement cacheteea, 3 
liv., 1 doz., en caisse 8.25 

Boites de 2 lbs., 2 doz., en cais- 
se . . . . 8.25 

Boltes de 5 llv., 1 doz., en caisse 3.65 

10 lbs., % do*., en cais- 
se 3.55 

de 20 lbs., % doz., en 

caisse 3.60 

Barils, 700 llv 0.04% 

Demi-baril 350 livres 0.04% 

Quart de barll, 175 livres . . . . 0.05 
Seaux, 25 livres chaque . . . 1.70 

38% .. . 2.40 

65 .. . 3.70 

Sirop de Ble-d'lnde. Marque Lily 
White. 

Par caisse 
Boltes de 2 livres, 2 doz., par caisse 3.76 

6 liv., % doz. par cse 4.15 

10 liv., 2 doz. par cse 4.05 

20 liv., % doz. par cse 4.00 

(Les boltes de 5, 10 et 20 livres ont une 

anse en fil de fer). 

Fret paye pour 5 caisses de sirop ou 
250 livres, pour 10 boites d'empois ou 
10 boltes assorties le sirop et d'empois 
jusqu'a toute station de chemin de fer 
dans les provinces de Quebec et d'On- 
tario a l'est ou au sud du Sault Salnte- 
Marie, Sudbury, North Bay et Matta- 
wa et jusqu't tous les ports des lacs 
pendant la salson de navigation. 

Conditions, net 30 Jours. Pas d'es- 
compte pcur paiement d'avance. 

Thes Noira 

barque Victoria, tins de SO & 50 lbs. 37 
Marque Princess, tins de 30 & 68 lbs. 34 




JELL-O 

The Dainty Dessert 



Fait en Canada 
Caisse assortie, contenant 4 douz.$3.60 
Citron — — 2— 



1.80 



Vol. XXX No 3 



LE PRIX COURANT, vendredi 19 Janvier 1917 



IL SE PEUT QUE VOS CLIENTS DEMANDENT DES ALLU- 
METTES SANS SPECIFIER CELLES D'EDDY 

Nun pas par indifference^ mais parce qu'ils s'attendent, naturellement i a ce que vous n'ayez que ces der- 
nieres — LES ALLUMETTES D'EDDY — en magasin. Si vous etes bien avisos vous verrez a ce qu'ils 
ne soient pas disappointed. 

LES ALLUMETTES D'EDDY SONT EN GRANDE FAVEUR DEPUIS 1851 ET 

CETTE FAVEUR AUGMENTE TOUJOURS 



Orange 

Framboise 

Fraise 

Chocolat 

P6che 

Cerise 

Vanllle 



1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 



Polds, caisse de 4 douz., IB Uv., caisse 
de 2 douz., 8 llv. 
Tarif de fret, 2e classe. 



«5£j& Jell-O 



TOR M/IKING ICE CREAM 



Fait «n Canada 
Caisse assortle, contenant 2 douz. 

Chocolat 

Vanllle, 

Fraise 

Citron 



$2.60 
2.60 
2.60 
2.60 
2.60 

Sans essence 2.60 

Poids par caisse, 11 llv. Tarif de fret, 
2* classe. 



SlROP 



PH G@IUJI0>IP8®IN ET 



E FOIE PI 



Mathieu 



CASSE LA TOUX 



f 

m Gros flacons, — En Vente pqrtout. 

I CIE. J. L. MATHIEU, Prop., . . SHERBROOKE P. Q. 

^ Fabricant aussi les Poudres Nervines dc Mathieu, le meilleur 

^k^ remede contre les maux de tete, la Nevralgie et les Rhumes Fievreux. 




W. H. Escott Co., Limited, COUR ™ s , 




EN EPICERIES 
GROS 
AGENTS DE MANUFACTURES ET MARCHANDS A COMMISSION 



Representants de 

ACADIA SUGAR 

REFINING CO. 

WAGSTAFFE LIMITED 

THOS. J. LIPTON 

V AN CAMP PRODUCTS CO. ET AUTRES 



WINNIPEG REGINA-SASKATOON-CALGARY-EDMONTON 

Bureau Principal, 181-183 avenue Bannatyne, 
Winnipeg. 



FONDEE EN 1907 
Etes-vous represantes convenablemant ct 
d'une faeon satiafaisante dans 

I'OUEST DU CANADA? 

Dans la negative veuillez nous 

envoyer un mot. Per- 

nienez-ncus de vous 

causer de cefte 

ffaire. 




1917 

Dans l'univers entier la condition des affaires etait tres tendue au debut de la nouvelle annee, 1917. Les 
marches sont devenus difficiles et les prix presque impossibles a prevoir. Mais les marchands peuvent tou- 
jours etre assures d'une chose: c'est de la qualite des 



s 



ucres 



diamond > St. Lawrence 




Et c'est la qualite qui compte a la longue. Nous repondons de chaque livre de sucre qui sort de la raffine- 
rie. 

ST. LAWRENCE SUGAR REFINERIES, LIMITED, MONTREAL. 



PRIX COURANT, vendredi 



Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 



^ ^ BA^SSi? ^PO^I^^ KS^^ 




% 



EplCl€TS ' La repetition n'est pas monotone quand elle s'applique aux ventes. 
Le renouvellement des ordres est ce qui rend une ligne profitable au producteur, 
alors que toute la ligne de marchandises oil les ordres ne se repetent pas n'est qu'un 
pietre placement de capital. La constante repetition des ventes de mois en mois, 
et d'annee en annee est ce qui caracterise la Poudre a Pate "Magic" et c'est ce qui 
fait que des cent aines d'epiciers d'un bout a Vautredu Canada la consider ent com- 
me un de leurs plus precieux actifs. Nous n'avons aucune hesitation a proclamer 
que c'est la marque favorite canadienne. 

MAGIC BAKING POWDER 






lLA SEULE POUDRE A PATE EN CANADA DONT TOUS 
LES INGREDIENTS SONT MARQUES SUR L' ETIQUETTE 



mm 



MGILLEnCOMPANTllMED 

TORONTO, ONT. 

MONTREAL WINNIPEG 






Articles se vendant toute l'annee § 



CJiaque jour de l'annee il y a une bonne, constante et profitable de- 
mande pour les 

Aliments Marins 

MARQUE BRUNSWICK 

parce que ees salubres aliments marins sont tout a fait de bonne qualite 
et d'une nature saine et agreable au gout qui les fait aimer immediate- 
ment. 



Quand vous eommencerez a faire un etalage des Aliments Marins de la Marque Brunswick vous 

rez immediatement que ce sont des articles dont la vente est lucrative. Le prix ele- 

ve de la viande rend ehaque jour plus populaires les aliments marins de qualite: Faites face a 

profitez-en en tenant la Marque Brunswick, les aliments marins qu'aime le con- 

sommateur difficile. 






En avez-vous un ap|)rovisionnement en magasin? 
Voici notre liste. 



i/ 4 SARDINES A L'HUILE 



KIPPERED HERRING 



HARENGS SAUCE TOMATE- 



FINNAN HADDIES (Boites ovales et rondes) 



CLAMS. 



CONNORS BROS. Limited, Black's Harbor (N.B.) 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 
Compagnie de Publication des marchands detaillants 
du Canada, Limitee, 
Telephone Est 1184 et Est 1185 MONTREAL 

Bureau de Montreal: 80 rue Saint- Denis. 

Montreal et Banlieue . . $2.50 i 
•! Canada et Etats-Unis . . 2.00 PAR AN 
Union Postale, frs. . . . 20.00 j 
LE RRIX COURANT 
Le Journal des Marchands detail- 
lants 
Liqueurs et Tabacs 
Tissus et Nouveautes 



Circulation fusionnie 



II n'est pas accepte d'abonnement pour moins d'une annee. 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse directement a 
nos bureaux, quinze jours au moins avant la date d'expiration 
I'abonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commences est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrerages ne sont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable au pair a Montreal. 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre faits paya- 
bles a I'ordre du Prix Courant. 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit: 
" LE PRIX COURANT", Montreal. 



Fonde en 1887 



LE PRIX COURANT. vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 



LE PROBLEME DE LA DISTRIBUTION 



DISCOURS PRONONCE DEVANT LA MONTREAL 

PUBLICITY ASSOCIATION LE 7 

DECEMBRE 1916 

Par 

M. J.-A. Beaudry, tresorier du Bureau federal de 

1' Association des Marchands-Detaillants 

du Canada. 



Monsieur le President et Messieurs, 

D'abordj perinettez-moi de vous remercier de 1 'invi- 
tation que vous avez bien voulu me faire de vous parler 
du probleme de la distribution, au point de vue du 
marchand de gros, du luanui'acturier et du detaillant, 
et j'estime que leurs relations avee le eonsommateur 
n'y seronl pas etrangeres. 

On dit quelquefois que I'enfer est pave de bonnes in- 
tentions, je dois ajouter que sbuvent, les bonnes ac- 
tions ne sont que ties peu souvent recompenses. Lors- 
que vous m'avez demande de vous adresser la parole. 
j'ai accepte vol're invitation sans hesiter, niais aujour- 
d'hui, en me trouvant en votre presence, je comprends 
toute la responsabilite (pie j'ai assumee et je crains que 
ma competence ne reponde pas a ce que vous atten- 
dez. 

Mon intention, M. le president, n'est pas de eritiquer 
induement le systeme present de distribution, ou tout 
autre systeme preconise. Je serai satisfait si je puis 
attirer votre attention sur quelques points marquarits 
— les uns forts, les autres faibles — qui caracterisent 
DOtre present systeme de distribution, et dans ma coil- 
elusion, j'aimerais faire une suggestion, car je trouve 
que dans eet ordre d'idees. mil ne pent faire de critique 
s'il ne peul en nieine temps offrir un remede qui puis 
se ecarter sinon guerir les difficulty qui nous eonfror 
tent. 

Lie probleine de la distribution est le ebainon de liai- 
son entre le produeteur et le eonsommateur. Le verita- 



ble probleme peut se resumer a ceci: e'est que le eon- 
sommateur doit etre approvisionne des articles de pre- 
miere necessite ou autres produits quand il en a be- 
som et la ou il en a besoin. 

Le probleme pour les marchands de gros et les de- 
taillants est celui-ei : "Comment pouvons-nous repon- 
dre aux besoins des eonsommateurs au plus bas prix 
possible ? ' ' 

Mon raisonnement doit permettre de repondre a cet- 
te question d'une facon suffisante. Permettez-moi 
done de faire un bref expose' de la situation presente* 

La situation particuliere creee au Canada 

Le Canada a une grande superficie et une population 
relativement minime. Notre pays, en dehors des Pro- 
vinces Maritimes et de certaines parties des Provinces 
du Quebec et de 1 'Ontario, et meme jusqu'a un certain 
degre dans ces provinces, est peuple sur une surface li- 
mitee de ehaque cote de la voie ferree jusqu'a l'extiv- 
me Ouest. En general, notre population n'est p;is den- 
se. 

Le commerce est developpe en proportion de la po- 
pulation, et le cout de distribution est en proportion 
des distances a couvrir et de la population a satisfaire. 
Les distances longues et la population reduite, augmen- 
tent le eoiit de la distribution. 

Pour surmonter ces difficultes et pour remplir la 
mission d 'approvisionner le eonsommateur de produits 
alimentaires ou autres ou et quand il en a besoin. un 
systeme a ete etabli que je denommerai: ''le canal na- 
turel de distribution" — du produeteur ou manufactu- 
rer au marchand de gros. du marchand de gros au de- 
taillant et (lii detaillant au eonsommateur. 

( C systeme ne t'ul pas organise pour le besoin de 
plaire ;i quelqu'un en partieulier, mais fut simplement 
le resultat de certaines exigences d 'ordre economiquc. 

Les distances a parcourir sont tellement considera- 
bles et d 'autre part, la population est si reduite que 



TABAC 



VOS CLIENTS LE CONNAISSENT COMME ETANT 

'%<mlfoiii££lemmit Sen 

VENDU PAR VOTRE MARCHAND EN GROS 



STAC 

ACHIQUER 






o 

i 
i 



12 



LE PRIX COURANT, vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 



les nianufacturiers sout obliges d'expedier les pro- 
duits de leur fabrication par wagons complets a tous 
Les (.-(.'litres de distribution ou les inarchands en gros 
les reassortissent et les reexpedient aux detaillants 
eneore en quautites thins toutes les parties du pays. 

Tout detaillant qui s'efforce de garder en stock la 
ligue de marchandises qui conviennent aux gens vi- 
vant dans son district particulier, permet au consom- 
mateur de s'adresser au plus procbe magasin pour les 
articles dont il a besoin, au moment ou il en a besoin 
et au plus bas prix possible. 

Nul systeme n'a ete l'objet de tant de critiques et 
d'abus, inconsciemment, peut-etre, et sans qu'on en 
connaisse la valeur reelle, il semble regner dans 1 es- 
prit d'uue partie du public l'opinion que ce systeme de 
distribution pourrait etre ameliore, et il me semble, a 
moi personnellement. que, tandis que nous sommes en- 
gages dans cette terrible guerre, rien ne devrait etre 
neglige pour augmenter notre efficacite et abaisser le 
plus possible le cout de l'existence. 

Permettez-moi de passer en revue les relations entre 
le manufacturier, le marchand de gros, le detaillant et 
le consommateur. Ces relations sont-elles, actuelle- 
ment, aussi cordiales qu'elles devraient l'etre? Et peu- 
vent-elles etre ameliorees? 

Les relations entre le manufacturier, le marchand de 
gros, le detaillant et le consommateur 

Je n'insisterai pas sur la situation du manufacturier 
qui s'efforce de vendre les marchandises de sa produc- 
tion en aussi grande quantite que possible. 

Le marchand de gros occupe aujourd'hui, au Cana- 
da, une position contradictoire dans bien des cas. II 
agit comme marchand de gros, agent de manufacture 
et aussi comme detaillant. Comme agent de manufac- 
ture, sa position est faible, faute de logique. Comme 
marchand de gros, il invite tous les manufacturiers a 
faire leur distribution par son intermediaire. De fait, 
il peut leur offrir beaucoup d'avantages en ce qui con- 
cerne le fret, les livraisons, les informations de credit, 
les collections de comptes, etc., et il ne fait aucun dou- 
te que presque tous les manufacturiers l'employeraient 
avec plaisir, fut-il satisfait de limiter son activite a un 
commerce strictement de gros. Mais, la ou la posi- 
tion du marchand de gros devient faible, et ou le mar- 
chand de gros fait preuve de manque de logique, c'est 
quand il entreprend d'agir comme agent manufactu- 
rier. Comme tel, il lui est impossible de servir deux 
maitres. II est incapable de servir convenablement 
Les interests du manufacturier qu'il represente et en 
meme temps ceux des concurrents de ce manufactu- 
rier. La consequence de cette pratique est que les 
concurrents dudit manufacturier sont obliges de cher- 
cher d'autres canaux de distribution. C'est la une des 
causes de la friction qui se produit entre le manufactu- 
rier et le marchand -en gros. 

Les relations entre le marchand de gros et le detail- 
lant offrent aussi quelques causes de friction. Actuel- 
lement, presque toutes les maisons de gros du Canada, 
encore que s'efforcant de vendre a tous les marchands- 
detaillants du Canada, ne dedaignent pas de vendre 
aux meilleurs d 'entre les consommateurs, et cette pra- 
tique de leur part cree un sentiment de desapproba- 
1'ion bien comprehensible parmLles detaillants, entrai- 
nant un refroidissement force dans leurs relations mu- 
tuelles. Les marchands-detaillants comprennent 
qu'on n'agit pas loyalement avec eux et leur confiance 
s'en trouve naturellement affaiblie. 

J'estime que le commerce fait de cette maniere par 



le marchand de gros doit etre relativement restreint 
comparativement a son chiff re d 'affaires — de fait, ce- 
la peut representer 5% seulement de son total — mais 
encore est-ce suffisant pour creer un sentiment de me- 
contentement. Je pense que les marchands de gros et 
les marchands-detaillants du Canada occupent une po- 
sition assez importante pour trouver un terrain d 'en- 
tente qui donnerait satisfaction aux deux parties et en 
meme temps permettrait a chacune des parties d'exe- 
cuter sa mission de facon a rendre le plus appreciable 
des sei'vices a la cause du consommateur. 

Les deux grands principes qui contribuent dans une 
large mesure a influencer le coiit d'un article sont ce 
que j'appellerai les lois naturelles du commerce — l'of- 
fre et la demande et aussi la concurrence. 

Les lois naturelles du commerce 

La loi de l'offre et de la demande reglemente le prix 
de tout article de premiere necessite qui n'est pas vendu 
par droit de brevet ou sous une marque de commerce. 
Cette loi peut etre modifiee par les droits de douane. 
Au commencement de la guerre, presque tous les 
pays du monde, principalement ceux formant les na- 
tions alliees ou neutres annulerent tous droits d 'entree 
sur la plupart des articles de premiere necessite, tels 
que produits de ferme, etc. Notre pays n'a pas suivi 
cet exemple. La consequence en est qu'au temps de la 
moisson nos produits de la ferme sont en abondance — 
l'offre est plus grande que la demande et il s'ensuit 
que les prix sont plutot bas. Les acheteurs des autres 
pays sont ici pour acheter en grosses quantites. Nos . 
produits canadiens sont expedies a ces pays exempts de 
droits de douane. Lorsque le temps de la recolte est 
passe, nous nous apercevons que l'approvisionnement 
des produits de la ferme est inferieur a la demande et 
nous ne pouvons acheter avantageusement dans les au- 
tres pays a cause des droits d 'importation. Je n'entre- 
rai pas dans le vif de cette question, elle pourrait pa- 
raitre d'ordre politique et je ne voudrais pas maniies- 
ter le desir de servir un parti plutot que 1 'autre, mais 
j'estime qu'il est de mon devoir de toucher du doigt 
cette question de maniere a ce que les consommateurs 
puisseht l'etudier et faire le necessaire pour y appli- 
quer le remede, car remede il y a, en 1 'occurrence. 

Je vais me permettre, si vous le voulez bien, de resu- 
mer l'opinion de quelques-uns de nos hommes publics 
sur la signification du mot "Concurrence." Pour ma 
part, je suis toujours pret a ecouter les arguments 
avances sur toute question, en autant que la chose est 
faite suivant certains principes tendant a appliquer le 
raisonnement equitablement a tous les moyens ; mais si 
une personne, fut-elle ministre de la couronne,, entre- 
prend de favoriser certains principes lorsqu'ils s'ap- 
pliquent a une certaine classe de citoyens et de con- 
damner ces memes principes lorsqu'ils s'appliquent a 
d'autres classes de citoyens, j'estime qu'il est temps 
pour les classes qui sont sacrifices indument de se le- 
ver et d'aviser. 

Une mesure d 'exception 

Laissez-moi vous exposer les faits. Nous savons tous 
que le Travail Organise du Canada s'est souvent pro- 
nonce comme etant contre le principe de la concurren- 
ce La concurrence est ecartee dans toutes les Unions 
Ouvrieres. Tous les membres de la meme Union re- 
coivent le meme salaire, sans consideration de leur va- 
leur personnelle, dc leur age et de leur eapacite de 
gain. 



Vol. XXX -No 3 



LE PRIX COURANT, vendredi 19 Janvier 1917 



13 



Bien mieux que cela, ils out souveul adresse des re 
quetes au Parlement pour obtenir I 'application du me" 
me principe 'Inns la distribution des merchandises, de 
inaiKiuiit rintroduetioB d'un systems coopcratif. Nul 
ne saui-ail leur en tenif rigueur — ils out droit d'avoii 
leur opinion propre. Je crois qu'ils sont sinceres el de 
bonne foi el qu'ils meritent le respect de tout le mon- 
de. Le Departemenl du Travail, adurinistrl par un 
oiinistn de la Couronne, applique ce principe a toutes 
li'.s questions qui concernenl les classes Laborieuses. Les 
antres departements du (ioiivcru.Mii.Mit menent aussi 
leurs affaires selon le meme principe. Pas de eoncur- 
rence dans la livraison des lettres — pas de concurren- 
ce dans la vente des timbres de poste — pas de concur- 
rence dans le payement des droits de douane. Nos 
corporations d'utilite publique ne sonl pas soumises a la 
concurrence; il n'y a pas de concurrence dans la vente 
des billets de chemins de fer — pas de concurrence dans 
les tarifs du fret, etc. Les taux d'interet des ban- 
ques sont reglementes par la loi. Les tarifs d 'assu- 
rance sonl fixes par I 'Underwriters' Association. Les 
fermiers et les maraichers en sont exempts. Les associa- 
tions professionnelles out egalernent accepte le meme 
principe— -pas de concurrence parmi les membres de 
1 'Association du Barreau. Les honoraires charges par 
l.'s avocats sont reglementes et fixes par l'Association 
du Barreau. 

de ne saurais incriminer ee principe soutenu par taut 
de gens, .mi autant que ces gens croient que son appli- 
cation sert leurs propres interets et agit aussi au mieux 
des interets du public en general. 

Mais n'avons-nous pas raison de nous montrer sur- 
pris, lorsque nous voyons ceux qui ont le benefice (si 
benefice il y a) de ce principe de non-concurrence, nier 
le droit d 'application de ce meme principe aux distri- 
butees de marchandises? Les marchands du Canada, 
(les marchands seuls!) sont mis a part, et il leur est 
dit en termes non equivoques qu'ils ne doivent rien f ai- 
re pour empecher ou restreindre la concurrence sous 
peine d'etre traduits clevant les tribunaux et etre taxes 
de eriminels essayant de prendre un avantage deloyal 
sur leurs citoyens. Ils u'ont pas le droit de s 'entendre 
pour la vente. Je dis que ces reglements ne s'appli- 
quent qu'aux marchands seulement, parce que les ma- 
nufacturiers et les grandes institutions financieres ont 
un autre moyen d'eluder la loi de concurrence. 

De fait, la loi sur ce point dit qu'il y a offense pour 
quiconque, maison ou corporation, se consulte, s 'en- 
tend ou se ligue avec toute autre maison ou corporation 
pour les fins de restreindre la concurrence, etc. En 
consequence, tout ce que ces maisons ont a faire et ce 
qu'elles ont toujours fait, est de former une compagnie 
assez importante pour absorber tons les concurrents et 
de la sorte, elles n'ont plus besoin de se consulter, de 
s 'entendre ou de se liguer avec quelque au- 
tre car il n'y a plus de concurrent a consulter, avec qui 
s 'entendre oiise liguer. Mais, si les marchands se re- 
unissent pour discuter de la situation creee par l'aug- 
mentation des tarifs de fret ou autres conditions qui 
leur sont imposees, le Departement du Travail les in- 
forme qu'ils sont sujets a enquete et a penalites. 

J'ajouterai au noiii des marchands qu'ils n'ont 
peur d'aucune enquete — bien au contraire, que celle 
qui se presenterait serait la bienvenue — car de telles 
investigations seraient le moyen le plus sur de mettre 
le doigt sur la plaie veritable et leurs auteurs respon- 
sables. 

Ce ne sont la que quelques-unes des difficultes qui 
assaillent les marchands du Canada dans l'accomplis- 



s, in. lit de leur devoir qui est de fournir au consomma 
teur la mareliandise OU et qiian.l desil 

Le probleme du manufacturier 

Jetons a present un coup d'oei] sur ce que j'appelle- 
rai le probleme du manufacturier. En general tout 
manufacturier est bien qualifie pour faire des mar- 
chandises au point de vue technique. 

Les trois principes regissant toutes Les transactions 
eommerciales sont: LA QUANTITE, LA QUALITE, LE 
PRIX, lis sont sonverains pour tout manufacturier. 

Pour reduire le cout de production a son minimum, 
la quantity est essentielle. La difficulte commence 
quand le manufacturier sort de son bureau pour cher- 
eher une distribution pour les marchandises. Vous ad- 
mettrez comme moi que generalement un manufactu- 
rier. avant de commencer une affaire, a etudie les con- 
ditions du mar. -he, a fait l'essai et l'analyse des arti- 
cles sur le ma re In- et qu'il est appele a concurrencer. 

Parfois meme, il en sait plus long sur les affaires de 
ses concurrents que sur les sieiincs propres, mais de 
toutes facons, il demeure ferme dans sa conviction 
qu'il peut mieux faire que n 'import.' qui. II est tel- 
lement imbu de cette idee, qu'il est tres surpris, et me- 
me souvent desappointe de remarqucr que les mar- 
chands auxquels il s'adresse ne se laissent pas facile- 
ment convaincre de la superiorite de ses produits et du 
bon marehe de ses prix. II s'adresse au marchand de 
gros qui le recoit tres courtoisement, mais lui dit de 
"creer une demand.'." La meme chose se passe avec 
le detaillant. Le manufacturier est convaincu de l'ex- 
cellence de ses produits, mais tant qu'il est seul a 
avoir cette conviction, la chose est de pen de valeur 
pour lui. Le probleme qui s'offre a lui n'est pas seu- 
lement de faire savoir aux autres qu'il a quelque chose 
de lion a vendre, mais encore de convaincre les autres 
qu'il sera avantageux pour eux, de lui acheter soit 
pour la revente, soit pour l'usage. 

On lui dit de creer une demande pariniles consomma- 
teurs, au moyen des quotidiens des cites, et de forcer 
ainsi la main au detaillant. 

On lui dit de s 'assurer la cooperation du marchand- 
detaillant au moyen de la presse commerciale. 

Tous sont d'accord*sur un point: l'importance du de- 
taillant. 

Le manufacturier est accable de suggestions, d'avis 
et de recommandations. Lequel adoptera-t-il? Con- 
nait-il suffisamment le problem.' de la distribution pour 
prendre la bonne orientation? Retomber clans les er- 
reurs passees signifie perte d 'efforts, perte d 'argent et 
resultat negatif. Sait-il toutes les difficultes que le 
marchand de gros et le detaillant eprouvent en essay- 
ant de le Lancer? Connait-i] leur but et leur objet. leur 
mentalite et leurs principes? Fera-t-il appel a leur 
concours de la fagon qu'il faut et saura-t-il les persua- 
der qu'ils recevront de lui. un traitement Equitable? 

Ceci, messieurs, me conduit au probleme du detail- 
lant et de sou attitude vis-a-vis des marchandises an- 
noncees. Les experts en publicite out souvent expri- 
me le point de vue du manufacturier sur ce sujet. II 
ne sera pas sans interet d'entendre quelques arguments 
au point de vue du detaillant. 

Le marcliaiid-detaillant est en contacl journalier 
avec le public; il connait personnellement pins que qui- 
conque chacun de ses clients: il les salue de leurs 
noms: on le consulte souvent et il est appele a don 
a chaque instant des conseils sur toutes matieres d'in- 
teret pour ses clients. II est leur serviteur et eux. - 
dressent a lui. parce qu'ils ont confiance en lui et cette 



1 ! 



LB PRIX COURANT. vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No :i 



confianee est due au fait qu'il ne leur a jamais donne 
motif a suspicion. La confianee est le meilleur actif 
tlu marchand-detaillant. L'epicier va au march e a 
quatre heures du matin pour s'approvisionner de le- 
gumes t'rais pour s<'s clients e1 il travaille jusqu'a on- 
ze heures du soir pour les servir. Le pharmacies, res- 
te ouverl pour le service de nuit afin d'accommoder 
les malades on ceux qui peuvent le deveuir subiteinent. 
Le laitier et le boulanger eommencent leur besogne de 
livraison a quatre ou cinq heures du matin, etc. Us 
s'iniposent tous de semblables fatigues, non pas pour 
leur bien-etre personnel, mais pour servir et plaire a 
leurs clients. 

Le marchand-detaillant regoit toutes les plaintes, ac- 
cepte lis marchandises retournees et en rembourse la 
valeur en argent, est l'objet d'abus multiples et est ce- 
pendant pret a sourire au premier client qui se presen- 
te. Telle est la conditions de plus de quatre-vingt-dix 
pour cent des lnarchands-detaillants. Est-il des lors 
surprenant qu'il ait une certaine influence sur la plu- 
part de ses clients? 

Le marchand-detaillant, en general, maintient ordi- 
nairement un stock compose de plus de huit cents ar- 
ticles differents, dont cinq pour cent a peine, sont an- 
uonces extensivement. Pas une seule marque ne lui 
est indispensable. La difficulte du marchand-detail- 
lant n "est pas d'acheter des marchandises — il peut 
acheter en une heure plus qu'il ne peut vendre en une 
semaine. La difficulte qit'il eprouve est de vendre avec 
profit la marchandise qu'il a. II ne peut rester en af- 
faires qu'en autant qu'il peut mener son commerce 
avec profit. Le profit est une chose essentielle. For- 
mer et conserver une clientele en lui vendant avec pro- 
fit, tel est le cauchemar du marchand-detaillant. 

Le point de rencontre du manufacturier ou .du mar- 
chand de gros avec le detaillant 

Je me trouve amene maintenant au point de rencon- 
tre du manufacturier ou du marchand de gros avec le 
detaillant. 

Les voyageurs ont mission de le visiter. Le pietre 
voyageur parle de ses concurrents tandis que le bon 
voyageur trouve ses arguments dans ses marchandises, 
mais tous deux, le bon et le mauvais voyageur ont le 
meme refrain: "Je represents la meilleure maison et 
je vends les meilleures marchandises aux plus bas 
prix. '" . Le marchand-detaillant entend ce refrain plu- 
sh.- ur.s i'ois par jour, pendant les six jours de la semai- 
ne, durant les cinquante-deux semaines de l'annee et 
pendant tout le temps de sa vie commcrciale. Ces voy- 
ageurs sont actif s, empresses, bien informes, doues d'u- 
ne veritable personnalite et rendent des services au 
detaillant. Us sont, sans conteste possible, le medium 
d'annonce le meilleur, le plus direct et le plus effieace. 
el eependant Lis ne peuvent pas en imposer au detail- 
lant. En fait, le succes du detaillant depend, en gran- 
de partie, de sa volonte a resister a la tentation d'a- 
cheter. 

Les annonceurs uationaux, comme ceux locaux. se 
sont -- a peu d'exceptions pres — mis a dos le mar- 
chand-detaillant au lieu de s'attirer sa cooperation. Le 
marchand-detaillant est le receptacle de toutes les 
plaintes. Une de ces plaintes. la plus commune d'ail- 
leur de ayanl trait aux, prix, surtout en ces 

temps de cout eleve de la vie. Les marchandises ven- 
dues sont de deux especes distinctes: celles qui portent 
une marque de commerce, ou un droit de vente exelu- 
el cedes qui sont vendues sans attributs. Les mar- 
chandises annoncees sont ordinairement celles quipor- 



tent une marque de commerce. Chaque jour le mar- 
chand-detaillant recoit de la part de ses clients des re- 
proehes comme ceux-ci: Le the "Tom Jones" est an- 
nonce a 33cents.e1 vous me le faites payer 40c ; le ra- 

soir de surete ".John Smith" est oft'ert a $3.75 et vous 
m'en deinandez $5.00, et ainsi de suite. 

Si nous y regardons de pres, nous r-emarquons que 
les taux auxquels ces articles sont annonces a prix re- 
duits, sont les prix coutants payes par le marchand- 
detaillant. Quelqu'es magasins font usage de ces ar- 
ticles comme appat, pour attirer la foule. 

Or ne l'oublions pas le probleme du marchand-de- 
taillant est de pouvoir vendre quelque chose a profit 
pour etre en mesure de maintenir son commerce, et. 
s'il vend les marques ainsi annoncees sans profit, il est 
appele tot ou tard. a faillir. 

La substitution est le resultat de cette manoeuvre et 
la cause en est l'etroitesse de vue de nombreux manu- 
Eactuiiers. 

Le detaillant ne peut oublier que des choses sem- 
blables a celles que je viens de rappeler se passent cha- 
ciue jour, car la chose lui est remise journellement en 
memoire par ses clients. 

Le detaillant ne songe nullement a punir quelqu'un. 
pas meme ceux qui ne lui accordent pas un traitement 
equitable, mais il etablit tout simplement un barrage 
de defense sur sa propre liberte. 

II sait qu'il detient la clef de la situation. Dans son 
magasin, il est comme un monarque dans son royaume. 
II parle peu, mais agit beaucoup, sans bruit. Comme 
toute autre personne, il possede une source d 'informa- 
tion — il choisit ce medium et en paye le service. II 
desire avoir une information independante sur la si- 
tuation du marehe, la production, la legislation le con- 
cernant lui ou ses clients, et sur d'autres sujets. 11 
considere ces mediums comme des amis et est heureux 
de suivre leurs avis — ceci explique pourquoi quel- 
ques mediums ont une si forte influence. Sans doute 
le detaillant sait que le voyageur, le manufacturier et 
I 'agent direct d'annonce proneront leurs marchandi- 
ses. Mais les Frangais ont une maxime se rapportant 
.a cola et qui dit: "Se vanter soi-meme ou etre vante 
par son cure " 

L 'attitude du detaillant vis-a-vis des marchandises 
annoncees 

L 'attitude du marchand-detaillant en ce qui concerne 
les marchandises annoncees depend de la politique 
commcrciale de chaque annonceu'r a son egard. Cer- 
tains manufacturiers ont une politique par laquelle ils 
vendent leurs marchandises au marchand de gros et ce 
dernier les revend au detaillant. D'autres manufactu- 
riers ont une politique double de vente de leurs produits 
aux marchands de gros et aussi aux detaillants impor- 
tants, et meme parfois ils font un pas de plus et ven- 
dent directement au consommateur. D'autres aussi 
semhlent eroire que la meilleure politique est de n'en 
pas avoir. Quelques manufaeturiei-s vendent suivant 
une politique de prix de detail fixes; certains autres 
tolerent tons les changements de prix de detail de leurs 
produits. Le detaillant doit s'accommoder a, toutes 
ees politiques di verses. 11 voit que des millions de dol- 
lars sont depenses. eliaque aunee en annonce, dont cer- 
taines sommes mal appropriees, \n copie etant peut-etre 
t'latteuse pour le manufacturier, mais n'interessant pas 
le marchand ou le consommateur; il sait qu'on attend 
de lui une preuve de patriotisme, au point de donner 
la preference aux marchandises faites au Canada meme 



Vol. XXX— No 3 



LE PRIX COURANT, vendredi 19 Janvier 1917 



15 



si dies in' procurent pas assez de profit pour payer le 
cout de leur distribution, encore que le fait reste etabli 
qu'il ii a rSsoudre lui-meme son propre probl&me, ear 
nY'tant pas consulte il n'a pas la possibility de four- 
n ir son avis. Sa politique doit done gtre de ne s'en 
rapporter qu'd lui-meme. 11 soutient loyalement e1 
gracieusemenl ceux des manufacturiers qui on1 one 
tranche politique commerciale, assurant an traitement 
equitable au consommateur el im traitement equitable 
aux distributeurs, mais il proteste centre le fait d'etre 
oblige de vendre a perte eertaines marchandises an- 
noncees. 

La politique commerciale du manufacturier en ee qui 
concerne la distribution de ses produits est la question 
primordiale dans 1 'esprit du detaillant d 'aujourd'hui. 

Le ma reb and -detaillant reeonnait parfaitement au 
manufacturier le droit d'adopter la politique commer- 
ciale que bon lui semble. Ce dernier pent vendre a 
qui lui plait, il pent permettre aux marehands de redui- 
re les prix ou aux maisons vendant par com spondance 
d 'employer sa marque de commerce pour les besoins 
de leur propre publicity, mais je suis sur que nul ne 
doit songer a protester lorsque je dis que le detaillant 
reclame aussi sa liberte d 'action pour accepter, acheter 
et pousser la vente des marchandises dont les produc- 
teurs ont adopte une equitable politique commerciale. 
ou pour refuser d 'acheter ou vendre tous articles dont 
les producteurs ou manufacturiers n'ont pas adopte 
une politique eomnierciale tranche et equitable. 

L 'organisation necessaire 

L 'organisation est le seul remede. Si de telles condi- 
tions malsaines ont pu exister jusqu'ici. e'est par de- 
faut d 'organisation convenable de la part du 
detaillant : le nombre des faillites dans le 
commerce de detail a ete aussi eleve a cause 
du manque d 'organisation effieace ; les detail- 
lants etant dissemines de par tout le pays, d'un ocean 
a 1 'autre, et n'ayant pas de moyens de communication 
rapides. on a abuse de cette situation. On en a profite 
au point de vue legislatif. car les detaillants sont pres- 
que la seule classe qui n'ait pas ete exempte du far- 
dean de eertahies mesures commercials injustes ; un 
grand nombre de manufacturiers et de producteurs ont 
egalement profite de la position faible occupee par le 
detaillant qnand abandonne a lui-meme et ils 1'ont for- 
•ce a velidre des marchandises au-dessous du prix coii- 
tant ; mais heureusement de telles conditions sont en 
voie de changer radicalement. 

Les detaillants a present se rendent compte qu'ils se 
sont endormis en route. II y a plus de quinze ans, ils 
out commence a s 'organiser ; certains d'entre eux ont 
passe quinze ans de lutte et d'efforts a tendre vers ce 
but, mais ils out reussi a former l'Association des 
Marchands-Detaillants du Canada, qui possede a pre- 
sent des bureaux bien organises et un personnel com- 
petent dans chaque province du Dominion. Les raeil- 
leurs marehands. dans toutes les lignes de commerce y 
sonl affilies. Des comites speciaux, composes de 
marehands choisiS dans chaque ligne de commerce, sont 
formes a present pour etudier la politique commerciale 
de chaque' product eur on manufacturier. et le rapport 
de ces comites donnant le resultat de leurs enquetes, 
sera place entre les mains de tons les marehands de de- 
tail engage dans chacune des lignes respectives, dans 
le Dominion du Canada. 

Comme ,je l'ai dit plus haut, le producteur ou le ma- 
nufacturier a liberte pleine el entiere d'adopter la po- 
litique qui lui plait, mais le marehand-detaillant tient 



a connaitre cette politique. Le detaillant vcut savoir 
la verite. Si quatre-vingt-dix-neui' pour eenl 
marehands du Canada payenl pour un certain article 
portant une marque de commerce, quatre vingt-quinze 
cents la douzaine, pour le detainer a dis cents piece, ils 
desirent savoir pourquoi, I'autre pour eenl de detail 
lants se trouve place dans la possibility d'acheter le 
meme article portant la meme marque, a quatn 
cents la douzaine. La question du prix eoutanl d< 
etre considered differemmenl si le prix de vente est 
fixe, mais la verite devra eiw la base de la eoncurren 
ce. Tout ce que les marehands desirent, e'est qu'on 
leur dise la verite. 

Le remede 

II y aurait quelques autres points a envisager, mais 
je ne veux pas abuser de 1 'attention soutenue de 
auditeurs. Cependant je suggererai comme ren 
aux maux que j'ai soulignes, la formation d'nn comite 
public, compose de nos meilleurs economistes, de nos 
meilleurs homines d'affaires representant les interets 
des manufacturiers, des marehands de gros, des detfril- 
lants et des consommateurs dans le but d 'etudier les 
conditions presentes de notre commerce interieur, 
question vitale pour le bieh-etre de notre population 
et la prosperity de -notre pays. Nos ressourees natu- 
relles ne peuvent se developper plus vite que notre 
pouvoir de distribution de ces produits, soit a l'inte- 
rieur, soit a. 1'etranger. Nos industries naturelles ne 
peuvent croitre et prosperer si notre pouvoir de distri- 
buer leurs produits avantageusement ne croit lui-me- 
me. 

Nul ne pouvait prevoir les problemes qui s'imp( • 
raient a nous, comme resultat de la guerre. Actuellc- 
ment tous ceux qui veulent travailler ont du travail a 
profusion. Toutes les manufactures marehent presque 
jour et unit, les fermiers recoivent une plus forte re- 
muneration pour leur travail et ils y ont droit, les ou- 
vriers recoivent des salaires plus eleves que jamais 
dans le passe et cette augmentation n 'est que juste 
distributeurs d 'articles de premiere necessite font un 
plus gros montant d'affaires sur one marge de profit 
plus petite. Cependant notre prosperity presente est 
plutot constrnite sur le sable mouvant, combien de 
temps durera-t-ellc? Nul ne saurait dire le probleme 
qui s'offrira a nous au lendemain de la signature de la 
paix. Sommes-nous capables d'accueillir la paix sans 
voir crouler notre prosperite actuelle? Voila le grand 
])robleme de 1'heure. 

Le grand objectif de nos efforts devrait etre la 
'duction du cout de la vie: et cela ne pent etre obi 
qu'en ecartant toute depense inutile et si chacun aug- 
mente sa propre efficacite d 'action. Obtenir de chacu- 
ne de nos journees de travail mieux et plus pour le 
meme argent, telle doit etre notre pensee. encore qu'el- 
le soit en opposition directe avec le principe que la plu- 
part des gens semblent avoir suivi depuis un certain 
nombre d'annees: "moins de travail et plus de salai- 
re." 

Si le present systeme de distribution du producteur 
ou manufacturier au marcband de gros, du marchand 
de gros au detaillant. et du detaillant au consomma- 
teur est bon et doit etre maintenu. il doit etre assez ef- 
fieace pour donner ce service au public au plus has 
prix possible. Son efficacite n 'est pas une question 
d 'appreciation, et si ce systeme est le bon. comum 
crois, il devrait §tre aise* d'en informer le public et u<- 
le persuader de sa superiority 



16 



LE PRTX COURANT, vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 



CHEMIN DE FER DU PACIFIQUE CANADIEN 

Reduction temporaire du service des trains de voyageurs en 
vigueur depuis le dimanche 14 Janvier 1917. 

\fin de facillter la circulation du fret, la reduction tem- 
poraire suivante pour le service des trains de passagers a 
commence dimanche le 14 Janvier 191. : 

MONTREAL-SAINT-JEAN, N.B. 

Le No 16. de Montreal (G. W.) 7.00 p.m. pour Saint-Jean, 
N.B.. circulera tons lea jours, excepte le samedi. an lieu de 
tous les jours. Le train ne circulera pas samedi, le 13 jan- 

"l* No 15 de Saint .Tean N.B.. arrivera a Montreal (G. W.) 
tous les jours excepte lundi, au lieu de tous les jours. II n y 
aura pas de train qui arrivera lundi, le 15 Janvier. 

MONTREAL-SAINT-JEAN (P.Q.)— NEWPORT. 

Le No 213 de Newport a 7.50 a.m.. tous les jours, excepte 
le dimanche. arrivant a Montreal (G. W.) a 12.05 p.m., est re- 
tranche. 

Le No 214. de Montreal (G. W.) a 5.45 p.m., tous les jours, 
excepte le dimanche pour Newport, est retranche. 

Le Xo 209. de Newport, a 4.55 a.m. tous les jours, arretera 
des stations Newport jusqu'a Farnham et arrivera a Montreal 
(« W.) a 9.05 a.m., au lieu de 8.20 a.m. 

Le Xo 210 quittera Montreal (G. W.) a 7.15 p.m., tous les 
jours au lieu de 8.10 p.m. pour Boston, arretant aux stations 
de Farnham jusqu'a Newport. 

Le No 211, de Newport a 5.25 p.m., tous les jours, arretera 
aux stations de Farnham jusqu'a Montreal (excepte Sainte- 
Brigide et Saint-Gregoire) et arrivera a Montreal (G. W.) a 
9.15 p.m. au lieu de 9.05 p.m. 

Le No 212 quittera Montreal a 9.10 "a.m., au lieu de 9.25 
a.m., pour Boston et arretera a toutes les stations de Mont- 
real a Farnham (excepte Saint-Gregoire et Sainte-Brigide). 

MONTREAL-SAINT- JEAN (P.Q.).SH ERBROOKE 

No 202 de Montreal (G. W.) a 8.25 a.m. tous les jours, ar- 
rivant a Sherbrooke a midi, retranche. 

No 203, de Lennoxville, a 3.00 p.m. et Sherbrooke, 3.10 p.m. 
tons les jours excepte le dimanche, arrivant a Montreal (G. W.) 
a 6 50 p.m., retranche. 

No 205', de Sherbrooke, 6.25 p.m., dimanche seulement ar- 
rivant a Montreal (G. W.) a 9.55 p.m., retranche. 

No 201, de Lennoxville a 8.00 a.m., Sherbrooke, 8.10 a.m., 
tous les jours excepte le dimanche arrete a toutes les stations 
de Farnham a Montreal et arrive a la gare Windsor a 11.55 a. 
m. au lieu de 11.30 a.m. 

Le No 204, quittera Montral (G. W.) a 4.00 p.m. tous les 
jours, excepte le dimanche, au lieu de 4.10 p.m., fera tous les 
arrets jusqu'a Farnham, arrivera a Sherbrooke a 7.40 p.m. au 
lieu de 7.50 p.m. 

MONTREAL ET OTTAWA 

No 5, de Montreal (G. W.) a 10.15 a.m. tous les jours ex- 
cepte le dimanche, arrivant a Ottawa (Central) 1.15 p.m., re- 
tranche. 

No 6, d 'Ottawa (Central) a 3.45 p.m. tous les jours, ex- 
cepte le dimanche, arrivant a Montreal (G. W.) a 6.45 p.m. et le 
train No 508, qui doit partir d'Ottawa (Central) a 3.45 p.m. le 
dimanche seulement, et arriver a Montreal (G. W.) a 7.15 p.m. 
seront retranches et remplaces par le train 506 lequel quittera 
Ottawa (Central) a 3.45 p.m. tous les jours et arrivera a Mont- 
real (G. W.) a 7.15 p.m. 

MONTREAL ET SAINTE- AGATH E 

No 437, de Montreal (P. V.), 9.45 a.m. tous les jours, cir- 

ra les dimanche. lundi mercredi et vendredi jusqu'a Sain- 
te.Agathe seulement au lieu de Labelle. 

No 442, venant de Labelle et arrivant a Montreal (P. V.) a 
9.20 a.m. tous les jours, partira dorenavant de Sainte-Agathe a 
6.30 a.m. et circulera les mardi. jeudi et samedi seulement. 

No 463, de Montreal (P. Y.) a 11.15 p.m., le samedi, se 
rendra jusqu'a Saint-Jerome au lieu de Sainte-Agathe. 

No 461, de Montreal, (P. V.), 5.20 p.m., tous les jours sauf 
le dimanche, pour Saint-Jerome, circulera tous les jours sauf 
le samedi et le dimanche. 

MONTREAL-SAINT-EUSTACHE 

No 478, quittant Saint-Eustache a 6.30 a.m., et arrivant a 
Montreal (P. V.) a 7.45 a.m., dimanche seulement, retranche. 



No 481 de Montreal (P. V.), 11.50 p.m. le dimanche, pour 
Saint-Eustache, retranche. 

No 487, de Montreal (P. V.) a 9.30 a.m. dimanche seule- 
ment, ne circulera plus de Montreal a Sainte-Therese, mais 
des wagons directs seront attaches le dimanche seulement au 
No 437 quittant Montreal (P. V.) a 9.45 a.m. et reunis au No 
487 quittant Sainte.Therese a 10.45 a.m. et arrivant a Saint- 
Eustache a 11.02 a.m. 

No 494, dimanche seulement, quittera Saint-Eustache a 
8.42 p.m. au lieu de 8.25 p.m. et se rendra a Sainte-Therese 
seulement od il transferera ses wagons au No 460 attendu a 
Montreal a 10.15 p.m. 

MONTREAL-QUEBEC 

Le train quotidien No 358 de Montreal (P. V.) 11.55 p.m., 
restera en service comme a present de Montreal a Trois. Rivie- 
res, quittera Trois -Rivieres a 5.40 a.m., fera tous les arrets et 
arrivera a Quebec a 8.25 a.m. 

Le train quotidien No 357 de Quebec de 11.55 p.m., restera en 
service comme a present, de Quebec a Trois-Rivieres, quittera 
Trois -Rivieres a 5.00 a.m. pour arriver a Montreal (P. V.) a 
8.40 a.m. faisant tous les arrets. 

Le train quotidien No 356 quittera Montreal (P. V.) a 4.15 
p.m. au lieu de 1.30 p.m. et arrivera a Quebec a 10.00 p.m. au 
lieu de 6.30 p.m., faisant tous les memes arrets entre Montreal 
et Trois-Rivieres en outre de tous ses arrets actuels entre 
Trois. Rivieres et Quebec. 

Le No 354, du dimanche seulement, partira de Montreal (P. 
V.) a 1.30 p.m. et arrivera a Quebec a 6.30 p.m., faisant tous 
les arrets comme actuellement en outre de celui de L'Epipha- 
nie. 

Le train quotidien No 353, quittera Quebec a 1.30 p.m. com- 
me a present, faisant tous les arrets de Quebec a Trois-Rivie- 
res, en plus de ses arrets actuels entre Trois-Rivieres et Mont- 
real arrivant du Mile-End a 6.40 p.m., a la place Viver a 7.00 
p.m., et s'enbranchant a la gare du Mile-End avec le train de 
correspondance No 304 et a Montreal ouest, avec les trains 
pour le Sud et l'Ouest, excepte le train No 16, pour Saint-Jean 
N.B. 

MONTREAL- JOLIETTE 

Le train No 374 quittera Montreal (P. V.) a 5.15 p.m. tous 
les jours excepte le dimanche, au lieu de 4.55 p.m. et arrivera a 
Joliette a 7.15 p.m. et a Saint-Gabriel a 8.15 p.m. 

Le train No 371 quittera Saint-Gabriel a 6.40 a.m. tous les 
jours, excepte le dimanche, au lieu de 6.00 a.m., Joliette a -7.40 
a.m. au lieu de 7.00 a.m. et arrivera a Montreal (P. V.) a 9.30 
a.m. au lieu de 8.50 a.m. 

MONTR EAL-TROI SRI VIE RES 

Le train No 364 de Montreal (P V.) de 5.30 p.m. arrivant a 
Trois-Rivieres a 8.55 p.m. est supprime. 

Le train No 365, de rois-Rivieres, 6.30 a.m. tous les jours 
excepte le dimanche, arrivant a Montreal (P. V.) a 10.10 a.m. 
est supprime. 



PUITS SAINT-CATHARINES 



Les merveilleuses proprietes curatives de leurs eaux 
ont rendu ces sources minerales celebres. Si vous n'a- 
vez pas encore entendu parler du celebre puits de 
Saint-Catharines consultez votre "Encyclopedia Bri- 
tannica". Ces eaux accomplissent des merveilles dans 
les cas de rhumatisme et reconstituent le systeme epui- 
se en un espace de temps remarquablement court. 
Saint-Catharines est situee sur la ligne principale du 
chemin de fer du Grand-Tronc. Des informations 
completes seront fournies sur demande adressee a M. 
0. Dafoe, 122 rue Saint-Jacques, Montreal. 



JEUNES FILLES DEMANDEES 



On demande des Jeur.es Filles pour la Reliure. 
S'adresser a B. PLOW & CO., Ltd., 
3 — 2 5-7 rue Recollet. 



Vol. XXX— No 3 



LE PRIX GOURANT, vendredi 19 Janvier 1917 



17 



LES PRINCIPAUX CHANGEMENTS APPORTES A LA LOI DES LICENCES EN CE QUI 
CONCERNE LES TENANCIERS DE BARS ET LES EPIC1ERS LICENCIES 

(Suite) 



Tarifs des droits pour licences 



a) L'artick 988 des Statuts refondus, 1909, relatif 
an tari 1' des droits pour licences, deja. amende par les 
lois I George V e1 5 George V se trouve de nouveau 
amende' en rempla§ant le paragraphe 8 par le suivant: 
. "Le tarif des droits pour chaque licence de magasin 
pour la vente eh detail de Kqueurs enivrantes est: 

a. Dans la cite de Montreal, trait cents piastres: 

b. Dans la cite de Quebec, six cents piastres; 

c. Dans toute autre cite, quatre cents piastres; 

d. Dans toute ville. trois cents piastres; 

e. Dans toute autre partie de la province, deux 
cents piastres"; 

Le paragraphe 9 relatif au tarif des droits pour li- 
cences dans le commerce de gros est remplace par le 
suivant : 

"Pour chaque licence pour la vente de liqueurs en 
gros les droits sont : 

a. Dans la cite de Montreal douze cents piastres; 

b. Dans la cite de Quebec, neuf cents piastres; 

c. Dans toute autre partie de la province, sept 
cent einquante piastres. 

Lorsque cette licence pour la vente de liqueurs en 
gros est aceordee a mi distillateur, le droit est de douze 
cents piastres. 

Mais sur chaque licence pour la vente en gros du vin 
seulement. einquante pour cent du montant du droit 
de licence requis pour chaque licence ordinaire pour la 
vente de liqueurs en gros"; 

Le paragraphe 12 relatif au tarif des licences d'em- 
bouteilieurs est remplace par celui qui suit : 

"Pour chaque licence d'embouteilleur les droits 
sont: 

1. Si rembouteilleur est en merae temps brasseur. 
que sa brasserie soit situee dans cette province on 
qu'elle soit situee en dehors de la province, et que le 
brasseur ait un'e on plusieurs agences dans la provin- 
ce: 

a. Pour le principal etablissement on la princi- 
pale agence dans la province, sept cent ein- 
quante piastres ; 

b. Pour tout autre etablissement on agence. qua- 
tre-vingt-dix piastres ; 

c. Pour toute municipalite dans laquelle il n'a 
pas d 'etablissement on d 'agence, mais dans la- 
quelle il prend des' commandes on delivre ses 
liqueurs, cinq piastres ; 

2. S'il n'est pas brasseur: 

a. Dans les cites de Quebec et de Montreal, pour 
le premier etablissement ou agence, cent vingt- 
cinq piastres, et pour chaque autre etablisse- 
ment ou agence dans l'une ou 1 'autre desdites 
cites. quatre-A-ingt-dix piastres: 

b. Pour tout etablissement ou agence dans toute 
autre partie de la province, quatre-vingt-dix 
piastres ; 

c. Pour chaque municipalite dans laquelle il n'a 
pas d 'etablissement on d 'agence. mais dans 
laquelle il prend les commandes ou delivre ses 
liqueurs, cinq piastres: 

3. Pour chaque vehicule employe par les brasseurs 



ou les embouteilleurs, dix piastres." 

En vigueur au premier mai 1918 seulement. 

Penalites pour ventes illicites de liqueurs enivrantes 
et pour certaines pratiques frauduleuses 

L 'article 1009 des Statuts refondus 1909 relatifs aux pe- 
nalites pour vente illicite de liqueurs enivrantes et pour 
certaines pratiques frauduleuses est remplace par le 
suivant : 

"Sujet aux dispositions de Particle 1004, quiconque 
tient, sans etre muni d'une licence a cet effet encore 
en vigueur, une auberge, restaurant, un buvette a bord 
d'un bateau a vapeur, un buffet de ehemin de fer ou 
un magasin de gros ou de detail de liqueurs enivran- 
tes, ou vend, en quelque quantite que ee soit, meme sur 
echantillon ou a commission, des liqueurs enivrantes, 
dans tout lieu quelconque de cette province, est pas- 
sible, pour la premiere contravention, en sus du paie- 
ment des frais. d'une amende d'au moins cent pias- 
tres et d'au plus deux cents piastres, et. a defant de 
paiement de ladite amende et des frais. d'un pmnrioon- 
nement dans la prison commune durant une period ^ 
trois mois: dans le cas d'une deuxieme offence, d'une 
amende d'au moins deux cents piastres, et d'au pins 
cinq cents piastres, et. a defaut de paiement de cette 
amende et, des frais, d'un emprisonnemeut dnrant une 
periode de trois mois; et. pour la troisieme offense et 
chaque offense subsequente. d'un emprisonnemerit 
d'au moins trois mois et d'au plus six mois. a la dia 
cretion du tribunal, sans option d 'amende." 

En vigueur le ler mai 1917. 

Penalite pour vente aux mineurs de moins de vin"t 
et un ans. 

L 'article de loi ayant trait a la vente aux mineurs se 
lit a nresent eomme suit: "Tl est defendn de vendre. 
de delivrer ou de delivrer <rratnitcment des linnenrs ppi- 
vrantes a une personne a<?ee de moins de vino^t et "P ans. 
et toute contravention a cette disposition entraine enn- 
damnation aux penalites edictees par Particle 107>"> 
contre tout porteur de licence obtenue en verhi de In 
presente section, que la vente ait ete faite par lui me- 
me ou qu'elle ait ete faite par une personne a son em- 
p'loi ou asrissant pour lui dans le lieu d'affaires on 
dans les dependanees du lieu d'affaires pour lequel la 
licence est aceordee. 

Les memes penalites sont encourues lorsque la vente 
A une personne de moins de vingt et un ans est faite 
dans un club muni de licence en vertu de Particle 9fifi. 

Dans les poursuites pour vente de liqueurs a une 
personne dont 1'age est alleguee etre moins de vingt et 
un ans, e'est au defendeur qu'il incombe de prouver 
que cette personne a vingt et un ans revolus. 

En vigueur au ler mai 1017. 

Note. — Tons les autres articles de la loi ayant trait 
a la vente de liqueurs a des mineurs ou destinees a etre 
mnsommees par des mineurs. sont changes en rempla- 
rant les mots "dix-huit ans" par les mots "vingt et 
un ans", 

(A suivre au prochain umero). 



s 



LE PBIX miJRANT. vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 



BANQUE HOCHELAGA 

OUARANTE-DEUXIEME RAPPORT ANNUEL 



Messieurs: — 

Vos Directeurs ont l'honneur de vous soumettre leur rap- 
port sur les operations de la Banque pour l'exercice cl6ture le 
30 novembre 1 916 : 

COMPTE DE PROFITS ET PERTES 

30 novembre 1916 

CREDIT 



Balance au credit de Profits et Pertes 
le 30 novembre 1915 

Profits de l'annee finissant le 30 no- 
vembre 191 1>. deduction faite des 
frais d'administration, interets sur 
depots, interets perqus d'avance 
sur escomptes, et Reserves pour 
creances douteuses et mauvaises . . 



$ 40,622.08 



546,011.90 
$ 



586,633.98 



DEBIT 

Dividende paye le ler mars 

1916 '. .$90,000.00 

Dividende paye le ler juin 

1916 90,000.00 

Dividende paye le ler septem- 

bre 1916 90,000.00 

Dividende payable le ler tl§- 

cembre 1916 90,000.00 

$ 360,000.00 

Porte au fonds de pension des em- 
ployes ■. 5,000.00 

Reserve pour depreciation sur place- 
ments et autre actif 110,000.00 

Taxe de guerre sur la circulation des 
billets de la Banque au 30 novem- 
bre 1916 36,386.13 

Amortissement du mobilier 22,536.80 

Souscription au fonds patriotique ca- 

nadien 10,000.00 

Balance au credit de Profits et Pertes 

le 30 novembre 1916 42,711.05 



-$ 586,633.98 



Le Gerant -general: BEAUDRY LEMAN, 

Le President: J..A. VAILLANCOURT. 

BILAN 

30 novembre 1916. 
PASSIF 



Capital verse $4,000,000.00 

Fonds de Reserve 3,700,000.00 

Dividendes impayes 4,836.17 

Dividende payable le ler jdecembre 

1916 90,000.00 

Balance au compte de Profits et Per- 
tes 42,711.0", 

Billets de la Banque en circulation . . 4,154,382.00 

Depots ne portant pas interet 5,338,234.51 

DepCts portant interSt y compris l'in- 
teret accru jusqu'a la date do l'e- 

tat 24,242,305,61 

Balances dues aux Banques et a'ux 
Correspondants dans le Royaume- 

Uni et a l'etranger 234,728.16 

Acceptations de lettres de credit . . 54,330.41 



$ 7,837,547.22 



-$34, 023,980. <;:t 
$41,861,527.91 



ACTIF 

Or et especes monnayees $ 392,592.47 

Billets du Dominion 3,953,467.75 

Depot e nt re les mains du Ministre des 
Finances en garantie de la circu- 
lation 

Depot aux Reserves centrales d 'or . . 

Billets des autres Banques 

Cheques sur autres Banques 

Balances dues par d'autres Banques 
au Canada 

Balances dues par des Banques et des 
Correspondants strangers 

Valeurs des Gouvernemeajts federal 
et provinciaux du Canada (au 
prix du marche) 896,483.60 

Valeurs municipales canadiennes et 
valeurs publiques britanniques, 
etrangeres et coloniales, autres 
tres que les valeurs publiques ca- 
nadiennes (au prix du marche) . . 3,677,634.87 

Obligations de chemins de fer, deben- 
tures et actions (au prix du mar- 
che) 304,307.00 



$ 4.346.060.22 

171,467.29 

700,000.00 

259,562.00 

1,294,929.35 

925,598.49 

1,715,534.40 

$ 9,413.151.75 



PrSts a demande et prets a courte 
echeance au Canada, sur obliga- 
tions, debentures etactions 

Prets aux corporations municipales, 
paroissiales et scolaires . . ... .. . 

Autres prets courants et escomptes en 
Canada (deduction faite des inte. 
rets pergus d'avance) 

Creances en souffrance deduction faite 
des pertes possibles 

Engagements pris par clients en rai- 
son de lettres de credit 

Immeubles autres que les edifices de 
la Banque 

Hypotheques sur des Immeubles ven- 
d'us par la Banque 

Edifices de la Banque au prix cou- 
tant .diminution faite des amortis- 
sements et hypotheques 

Autre actif nun compris dans les arti- 
cles qui precedent 



Le Gerant- 



1,686,053.62- 



-$ 4,878,425.47 

I— 

$15,977,630.84 

1.275,723.53 

22,259,30-1.10 

148,255.82 

54,330.41 

227,074.93 

106,533.48 

1 557,402.65 

255,275.15 

$41,861,527.91 



jerjeral: UEAUDRY LEMAN. 

Le President: J. -A. VAILLANCOURT. 

CERTIFICAT DES VERI FICATEURS 

Nous avons l'honneur de faire rapport aux actionnaires de 
la Banque d'Hocheiaga; 

Que nous avons controle la caisse et vevifie les valeurs de 
la Banque au bureau Principal le 30 novembre 1916 et a line 
autre date, tel que requis par la Section "56" de l'Acte des 
Banques, et que nous avons constate que le tout coneordait 
avec les entrees Pespectives dans les livres de la Banque, et 
que nous avons aussi, dans le coins de l'annee ecoulee, fait 
1'examen lies oomptes de quelques-unes des principales suc- 
cui'sales; 

Que nous avons obtenu tons les renseignements et les ex- 
plications que nous avons demandes et que, dans notre opi. 
nion, les transactions de la Banque dont nous avons eu con- 
naissance etaient dans les limites de ses pouvoirs: 

Qi e nous avons examine les livres an Bureau-Chef e4 
compaic le Bilan ci-dessus avec ces livres e1 les rapports cei ■- 
miii's des sucCursales, el que, dans notre opinion, et au meil- 
leur de notre connaissance d'apres les renseignements qui nous 
ont ete donnes et tel qu'indiqufi par les livres. ii est redige de 
i'iimiii •;>. demontrer fidelemenl et"«xactemen1 l'etat des affaires 
de la Banque, 

S. ROGER MITCHELL, C. A. 
.I.- la Si.; iiti Marwick", Mitchell, Peat & Co., 

GEO. GONTHIERi L. I. C.,|Veril"ieateurs, 

de la Societe Gonthier &, Midgley.l 



Vol. XXX— No 3 



LE 1'KIX COURANT, vendredi 19 Janvier 191 



19 




Accordez une 
demi-heure a cet homme 



j^tf 



Voulez-vous accorder une demi-heure a cet homme pour qu'il puisse vous dire 
ce que le service McCaskey peut faire po ur votre commerce et pour votre clien- 
tele. C'est l'homme du McCaskey et il connait de A jusqu'a Z les affaires du 
compte de d6bit. ..(* 

Son pain et son beurre dependent de ce commerce. Si vous lui accordez une demi-heure vous en ob- 
^ tiendrez quelques bonnes idees qui conviendront a votre commerce et vous serez on ne peut plus 

bienvenu, <iue vous Jui remettiez une commande on nun. 
Le Service McCaskey travallle autant pour votre client que pour vous, parce que votre client est tout 
i interesse que vous a connaltre combien il doit de jour en Jour, eta avoir des comptes tenus de la fagon 
la plus simple et avec le moins de depense poss'ble, tout comme vous. 

Le Service McCaskey paye de lui-mome dans les affaires courantes en epargnant du temps, de l'argent et des 
erreurs au marchand. Une ecriture au moment de la vente, et vos livres sont toujours a jour. 

Si vous accordez une demi-heure de temps au representant de McCaskey pour qu'il vous fasse connaltre ce qu'll 
a a vous dire, vous en retirerez un grros profit. 



Representants pour 
Quebec: 



E. E. PRECOURT 
J. E. BEDARD 
R. CHOQUETTE 
F. BRUNELLE 

C E. PICARD 




McCASKEY 

Toronto (Canada) 



M C CASKEY 

"ONE WRI TING- 



LE COMMERCE A TROIS-RIVIERES 



Trois-Rivieres, 17. — Les elections de la chambre de 
Commerce ont en lieu hier soir. Ont ete elus, president, 
M. Alphonse Laurin; vice-president, M. Charles Bur- 
rill; secretaire, Henri Boisson; auditeurs d< la cham- 
bre de Commarce, 1'ech.evin Robert Ryan. M. Gustave 
Derome; eomite: MM. C.-R. Whitehead, Norman La- 
belle, J.-L. Fortin. L.-G. Balcer, W.-B. Baxter. L.-E. 
Dufresne, Jos.-M. Dalton, J.-A. Pelletier. Les nou- 
vciiux membres admis oonl ete MM.- J.-A. Vezina, I> 
Durand, Ed. Langlois, L.-P. Mercier, Theo. Jourdain, 
Dr J. -II. Vignault. L'an'cie'n president, M. Norman 
Labelle. a rendu compte de son administration de deux 
ans. 

M. Shea, agent de publicity, a donne" une conference 
but le commerce. 



LA VILLE BALNEAIRE D'AMERIQUE 



Le nom de "Mount Clemens" (Mich.)" est familier 
Mans toute l'Amerique et connu en Europe. Ses sour 
ees minerales ont soulage un grand nombre de person- 
nes souffrant de rhumatisme, de nevralgie et d'autres 
maladies. Les hotels de Mount Clemens, ouverts tou- 
te l'annee, sont modernes et de premier ordre et leurs 
tarifs sont raisonnables. La meilleure maniere de se 
rendre a Mount Clemens est de prendre le chemin de 
fer du Grand-Tronc. Service de trains splendid e. Pour 
renseignements complets, s'adresser a M.-O. Dafoe. 122 
rue Saint-Jacques. Montreal, 



NOTES ECONOMIQUES 
Au cours de la semaine passed, la delegation dite de 
la "Bonne Entente" composed de personnalites mar- 
quantes de la province de Quebec est allee rendre vi- 
site a nos voisins de 1 'Ontario, dans le but, non seule- 
ment d 'aider aux relations d'affaires entre les pro- 
vinces-soeurs, mais encore et surtout pour cimenter la 
coneorde et l'amitie entre les races canadiennes-an- 
glaises et canadiennes-francaises. A Toronto, a Nia- 
gara Falls, partout on la delegation passa, ce fut des 
receptions magnifiques em'preintes de la plus recon 
fortante cordiality et qui. eertainement favoriseront 
dans i'avenir les sentiments d 'entente entre les deux 

races qui forment la base de la population canadienne. 

* * # 

La recolte espagnole d'olives. — La recolte d'olives 
d'Espagne est tres petite eette aimed. Les insectes y 
ont cause beaucoup de dommages. La recolte de I'o- 
live "Reine" est desastreuse et n'atteindra vraisem- 
blablement qu'un dixieme d'une recolte normal,' ; 
ouant a la qualite, elle est inferieure. On estime que 
3,500 hogsheads seulemenl out ete sechees e1 que par- 
mi ce nombre. 2.1.000 seront disponibles pour expedi- 
tion. La recolte de Manzanilla n a pas souffert au- 
tant mais ne representc cependant qu'un sixieme d'une 
bonne recolte. * * * 

La eonsommation <\\\ sucre au Canada, en 1f)1(i. a 
eti de 267,387 tonnes. En 1913, die fut de 285,? 
en 1914, de 314,266 e1 en 1951 de 302,450. Le prix 
moyen maximum du sucre en 1916, fut de $8.15 les 100 
lbs. contre ^fi.71 en 1915. 'La moyenne est d< 
pour 1916 el $6,165 pour 1915. 



20 



LE PRIX ("OUR ANT, vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 



.M^^-M^^******"!-***^^**^ 



Le Marche de l'Alimentation 



+ 
+ 
* 

+ 
+ 



t>+++**^+++++*-MMM.**4«M*+++++++******* M *^ 



AVIS 

Les prix que nous donnons ici sont 
, du (eudi is Janvier 1917, obtenus 
quelques heures avant l'impression de 
ce journal. 

GRAINS ET FARINES 

MARCHE DE CHICAGO 



Haul 



Ferme- 
Bas ture 



$1.88% $1.85 
1.51% 1-49 



1.51 



A terme: 

Ouver- 
ture 

Ble— 
Mai . • - .$1-85 
Juillet. . .1.49 

Mu IalS T. .98% .99% .98% .99% 
Set . . ,97% .98% -97% .98% 

Avoine — 
Mai . ■ • -57% -57% .57% .57% 
Juillet . . . .54% .55% .54% .55% 

Cotations an oomptant: 

Ble xo 2 rouge, nominal; No 3 rou- 
ge $1.84 a $1.92; No 2 dur, nominal: 
No 3 dur nominal. 

Mais— No 2 jaune, 98%c a 99c: No 
4 jaune, 96c a 97 %c; No 4, blanc 96%c 
a 97% c. 

Avoine— No 3 blanche, 56%c a r.T 1 ,.', 
standard, 57%c a 58c. 

Seigle— No 2, $1.47. 

Orge— 95c a $1.31. 

Graine de mil — $3.50 a $5.50. 

Graine de trefle, $12.00 a $17.00. 

MARCHE DE MONTREAL 
CEREALES 



Ble No 1 Northern 



$1.97 

1.94 

1.91 

4 1.75 

Avoine No 1 C.W 0.75 

_ No 2 C.W 0.70 

— No 3 C.W 0.68% 

— No 1 extra pour le De- 

tail o- 68 

_ No 1' - ■ °- 671 /» 

— No 2 — — °- 66 
Avoine No 2 Blanche . . 0.64 0.66 

_ No 3 . .. 0.63 0.65 

Mais Jaune No 3 1-16 

du Manitoba 1-14 

LE MARCHE DE LA FARINE 

Forte* a boulanger 

Bakers Special 2 sacs $9.30 

Manitoba S.B 8.80 

Keetawba 9 -50 

Montcalm 9.00 

Medora 9 -^° 

PATENTES DU PRINTEMPS 

Regal 2 sacs $10.00 

Fleur de Lis 9.50 

Daily Bread 9.30 

Royal Household . . . . 10.00 

Five Roses ; — 10.00 

Glenora ' — 9.50 

Hurona a patisserie . . . 10.00 

Harvest Queen — — 9.50 

Karine de ble-d'Inde blanc 

pour boulanger 



«.60 
pour ergrais. 6.20 



Farme d'avoine: 
Avoine roulee, sac* de 10 

liv 3.25 3.35 

baril 0.00 7.00 



ISSUS DE BLE 

Son an char tonne $33.00 

Gruei __ 35.00 

Middlings d'Ontario, au 

char, tonne 38.00 40.00 

Moulee pure, au char . 45.00 48.00 
Moulee melangee 43.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Foin No 2 13.00 

No 3 11.60 

Foin et trefle 10.60 



FROMAGE 
Montreal 



BEURRE 



Fromage colore de 

l'Ouest, le meilleur ... . 
- blanc - - 



blanc de l'Est 
colore de 1 'Est 
Oka 



Beurre de cremerie d'au- 
tomne, le meilleur . 

Beurre de cremerie d'au- 
tomne, bonne qualite 

d'hiver . . 

de ferme . . . 

— Ire qualite . . 



OEUFS 



0.25% 0.25% 
25 0.25% 
0.24 0.24% 
0.24% 0.24% 
0.00 0.35 

0.43 0.43% 

0.42% 0.42% 

0.41 0.42 

0.37% 0.38 

0.38% 0.39 



Dernieres ventes de la Societe Co- 
operative-Agricole des Fromagers du 
Quebec: — 

Fromage blanc No 1 23 13-16 

No 2 23% 

No 3 0.23 

colore No 1 0.00 

No 2 0.00 

No 3 0.00 

Beurre de cremerie d'hiver, 

Ire qualite 0.40 

bon 0.38% 

pasteurise 0.00 



Oeufs strictement frais . 0.65 0.70 

frais 0.55 0.60 

choisis No 1 0.42 

-, mires - - 0.40 



No 2 0.34 0.36 



FROMAGES IMPORTES 

Le fromage de Roquefort se vend 65c 
la livre. Tres rare. 
Gruyere, tres rare. 

MIEL 

Miel blanc No i en ga- 
teaux 0.15 0.15% 

brun No 1 0.12% 0.13 

coule en chaudiere de 30 lbs: 

Blanc, la livre 0.12% 0.13 

Brun, la livre 0.10% 0.11 

Miel de sarrasin 0.09 0.10 

PRODUITS DE LA CAMPAGNE 

Produits de l'erab'e.— On cote les pn.x 
sulvants: 
Pur sirop d'erable, botte 

de 8 lbs 0.95 0.97% 



de 10 lbs 1-07% 1.10 



choix extra 1.40 1.60 

Sucre d'erable, la liv 0.15 0.16 

Feves. — On cote les prlx suivants: 

Choisies a la main, lots de 

char 6.75 7.00 

3 lbs. pickers 0.00 6.50 

5 0.00 6.25 

7 0.00 6.00 

POMMES DE TERRE 

Montagnes Vertes, en gros, le 

sac 2.40 

De Quebec, en gros, le 

sac 2.25 

GAZOLINE 

Le gallon 0.27% 

MARCHE A PROVISION 

Pores vivants, lots de choix, $13.75 
a $14.00 les 100 liv., peses hors chars; 
pores appretes fraichement tues dea 
abattoirs, $18.25 a $20.00 les 100 liv., 
jambons, 8 a 10 liv., 26c la liv., jam- 
bons, 12 & 14 llvres, 24 cents la livrs, 
jambons poids moyens et lourds, 
23c; bacon pour breakfast, 27 cents; 
bacon de choix Windsor, 29 cents 
la livre; bacon de Windsor, desos** 
30 cents la lb.; saindoux, qualite "Pu- 
re Leaf, 21c la ' livre en seaux de 
20 lbs., en bois; saindoux qtnahte "Pu- 
re Leaf", 20 %c la livre en seaux de 
de 20 lbs. en ferblane; saindoux compo- 
se, 17%c a 18c la liv. en seaux de 20 
liv., en bois; saindoux compose, 16 %c 
a 17 %c la livre, en seaux de 20 liv., en 
ferblane. 

HUITRES 

Standard, sans eeaillM, No S, 
le bidon $5.00 



le bidon 8.25 

De choix < I, 

le bidon 5.70 



6, 



le bidon 9.50 

Cap Cod moyenne le baril . . . 9.00 

Blue Points 9.00 

Caraquet 7.00 

PEAUX VERTE8 

Boeuf inspecte No 1 . . . 0.00 0.25 

No 2 . . . . 0.00 0.24 

No 3 . . . . 0.00 0.23 



de 13 lbs I-" !••• 



Veau No. 1 0.38 

No. 2 .-. 0.36 

Peau de mouton 3.80 

Peau de cheval No 1 8.60 

LEGUMES 

Choux, la livre 3% 

Laitues pommees de Bos- 
ton, la douz 2.00 2.50 

Patates sucrees, le panier . . . . 3.25 

Celeri Coeur d'Or, 5, 6, 7, et 8 

douz., au panier le panier . . 9.00 

Tomates. la livre 0.30 

OIGNON8 

Espagnols, en caisse cfenvlron 

150 livres, la caisse 6.00 

Oignons rouge, la liv 0.04 



Vol. XXX— No 3 



LE PRIX COURANT. vendredi 19 Janvier 1917 



21 



POMMES 

Mcintosh en bottes, extra fancy, 

12. r >, 150, 175 et 200 »••• 

"Spitz" extra fancy" en bottes, 

125, 150, 163 et 175 3.00 

Fameusea extra fancy. 160, la 

bolte 2 - 75 

Baldwins No 1, le baril 5.26 

Spies Speclales No 3 le baril.. 5.25 
Antics yarietes •• 4.50 

FRUITS DE CALIFORNIE 

I'o ires Beurre Easter 4.50 

Poires Winter Nellis . . 0.00 6.00 
Poires Columbia, demi bolte . 2.25 
Raisins Almeria "extra fan- 
cy", la eaque 7.50 

"fancy" 7.00 

qualite moyenne . . • • 6-75 

CANNEBERGES 

Canneberges foncees de Cap 
Cod, le baril $11.00 

TANGERINES 

Japonaises de fantaisie, 2 btes 1.25 

ORANGES MEXICAINES 

126 et 150 200 

L76, 200, 216 et 250 2.25 

ORANGES NAVEL, SUlMK:»l. 

96, 126 et 150 3.60 

176, 200. 216 et 250 3.76 

An ties marques 3.00 3..0 

CITRONS 

Mesina extra, de fantaisie, gros- 
seur 300 (bottes seulement) . .3.50 
Do. Fantaisie, 300 3.25 

PAMPLEMOUSSES 

"Gray", grosseurs 54 et 64 . . . 3.75 
_ 80, 96 . . . . 3.90 

FIGUES NOUVELLE* DE 
CALIFORNIE 

Figues de Californie, 25 liv. en- 
viron 2.00 

DATTES 

I liillowees, paquets d'une livre 0.11 

non empaquetees, tres 

bonne qualite. 0.11 

BANANES 

Jumbos de Port Limon. le iSgi- 
me 2.50 2.T5 

LE BLE ET LA FARINE 

Le marche au ble. a Chicago,, a en- 
core ete tres agite la semaine dernie- 
re; mais les changements de prix se 
sunt reduits finalement a peu de cho- 
se. Les cotes de la farine n'ont pas 
vaiie a Montreal. 

FROMAGE, BEURRE ET OEUFS 

.11 n'y a pas eu de changements no- 
tables, depuis quelques jours, dans les 
prix du beurre, du fromage et des 
oeufs. A Montreal, la demande pour le 
beurre de cremerie d'hiver est plus for. 
te. et en consequence le ton du mar- 
che est assez ferme. 

POMMES DE TERRE 

Le prix des pommes de terre est de 
nouveau augmente. Les Montagues 
Vertes se vendent, en gros, $2.40 le 
sac et les Quebec $2.25 au lieu de $1.90- 
$1.95, et $1.70 et $1.75 respectivement. 



SUCRES 

lOxtra granule, sac, les 100 liv. $7.70 

baril 7.75 

Extra Ground, baril, les 100 liv. 7.90 

% bte 25 liv. . . 8.30 

No 1 yellow. baril. les 100 liv. . 7.35 

No 1 ■ sac 7.0 

Powdered, bte 50 liv 8.00 

bte 25 liv 8.20 

Paris Lumps, bte 100 liv 8.40 

Crystal Diamond, bte 100 liv. ... 8.40 

50 liv 8.60 

bte 25 liv. . . . 8.70 

Crystal Domino, 100 liv 8.95 

Ces prix s'entendent au magasin du 
yendeur a Montreal. 

SAINDOUX 

Saindoux pur, en tinette 0.22% 

en seaux 4.50 

en cse de 10 liv. 0.22% 

en cse de 5 liv. 0.23 

en cse de 3 liv. 0.23% 

blocs d'une liv. . 0.00 

FRUITS SECS 

Raisins de Corinth* La liv. 

Corinthe, Fillatras, en cartona 

1 lb 0.21 0.22 

en vrac 0.00 

Raisins de Malaga Liv. 

Connalsseur, la bte 3.40 

Extra Dessert, la bte 4.26 

paquets . . . . 4.75 

Royal, la bte 6.00 

Imperial, 6.25 

6 Couronnes, pqts., la bte . . . . 6.00 

Excelsior, la bte 7.00 

Raisins Sultana Liv. 

Cartons, 1 lb 0.00 

En vrac 0.00 

Raisins de Valence Liv. 

Valence fin, 

btee de 28 lbs 0.00 0.00 

choisi, btes de 28 

liv 0.00 0.00 

28 lbs 0.00 0.00 

sur couches, 4 

cour., btes de 28 liv... 0.00 0.00 

Raisins de Californie Liv. 

Epepines, paq. 1 lb. fancy 0.00 0.11% 

paq. 1 lb. choix 0.00 0.11 

Muscatel, 3 Couronnes, btes de 

50 liv 0.11% 

Fruits evaporis Li\. 

Abrlcots, bolte 26 lbs. . . 0.00 0.20 

Peches, boltes 25 lba. . . 0.00 0.12 

Poires, boltes 25 lbs. ., . 0.00 0.00 
Pommes tran-cheeo, eva- 

poreea, btes de 60 liv. . 0.00 0.12 

Pelures de Fruits Liv. 

Citron 0.23 0.24 

Citronelle 0.28 0.29 

Orange 0.24 0.26 

Pruneaux de Californie Liv. 

Bottes de 26 lbs. 

30-40 0.13% 

40-50 0.13 

50-60 .. .. 0.12% 

60-70 0.12% 

70-80 0.12 

80-90 •.!!% 

90-100 0.11 

NOIX ET AMANDES 

Noix ecalees, la livre 0.45 

Amandes de Valence, botte de 28 
liv., la liv 0.45 



Avelines, les meilleures, 

Pecans (pecanas), 

Amandes, 

Noix, 

Peanuts Bon Ton, 

Amandes Tarragone .... 0.20 

Marbot 0.00 

du Bresll 0.00 

de coco r&pees a la 

lb 0.26 

Cerneaux 0.45 

Peanuts roties, Coon . . 0.08% 

rotiea, G 0.09 

rotiea. Bon Ton 0.12% 

LEGUMES SECS. 



0.10 
0.20 
0.21 
0.20 
0.18 
0.21 
0.18 
0.22 

0.80 

0.46 

0.09 

0.09% 

0.13% 



Legumes sees, 

Orge mondc, sac 00 5.75 

Feves blanches, (Can.) 

boisseau 6.90 7.20 

triees a la main . 0.00 7.00 

Orge perlee, sac 0.00 6.25 

Feves jaunes, minot .... 6.50 7.20 
Lentilles louges, par sac, 

lb 0.11% 0.12% 

Pois verts, No 1 .. ..lb. 0.00 0.07% 

casses, le sac .... 7.50 8.00 

Ble-d'Inde a soupe, cass6, 

le sac 4.25 



CONSERVES DE LEGUMES 

Aspergas (Pointea), 2 lbs. 0.00 

entieres, can. 2 liv. 0.00 

Californie, 2% liv. 8.40 

Betteraves tranchees, 3 

liv o.OO 

Ble-d'Inde, 2 liv 0.00 

en epis, gal. 0.00 

Catsup, bte 2 lbs., do-:. .. 0.00 

au gal., doz. . . . 0.00 

Champignons hO'_el, botte 0.00 

— ler chobc. 0.00 

cholx, btes 0.00 

Choux de Bruxelles imp. 0.21 

Choux-fleurs 2 lbs. 0.00 

Citrouilles 3 lba. 0.00 

gal. 0.00 

Epinards pal. 0.00 

2 lbs. 0.00 

3 

Feves Golden Wax 2 
Feves vertee . . . . 2 

de Lima ... 2 



lbs. 0.00 
lbs. 0.00 
lbs. 0.00 
lbs. 0.00 

Flageolets importes bte. 0.16% 
Haricots verts Imp. .bte. 0.00 
Macedoine de legumes bte 0.00 
Petits pois imp. moyens, bte. 

mi-fins, - 

fins, 

■ tres fins, - 



Pois Can., 



extra-fins, 



English Garden 
Early June . . . 



Succotash 

Tomates, 2 liv 0.(70 

gall 0.00 

Truffes, % botte 0.00 

Conserves de Fruits 

Par dos., groupe No. 1 
Ananas coupfts en des 
1% lb. 0.00 

importes . 2% lb. 2.75 

cntlers (Can.) 

3 lb. 0.00 

tranches (Can.) 

2 lb. 0.00 

rapes (emp. Can.) 

2 lba. 0.00 

Bluets, 2 liv 0.00 

Cerises rouges sans noy- 
au 2 lba. 0.00 

Fraises. strop epals, 2 lba. 0.00 
Prnmbolses. sirop epals 

2 lbs. 0.00 

strop 



Caddies rouges, 



2.60 
2.50 
3.76 

1.00 
1.50 
0.00 
0.65 
6.00 
0.00 
•.00 
0.00 
0.22 
1.05 
1.90 
3.00 
0.60 
0.00 
0.00 
1.45 
1.46 
1.60 
0.18 
0.00 
0.00 
0.18% 
0.21% 
0.22% 
0.24 
0.2« 
1.20 
1.86 
1.45 
2.25 
6.60 
10.00 



No. 2 

1.80 
8.25 

3.60 

3.35 

2.80 
1.00 

1.76 
2.06 

1.75 



epals 3 lba. 0.00 0.00 



LE l'HIX col' RANT, vendredi 1!) Janvier 1917 



Vol. XXX -No 3 



noires, sirop 

6pa ls 2 lbs. 0.00 0.00 

Marinades on seau, B gal. 0.00 3.60 

Marinades can., 1 gal. gal. 0.00 0.96 

2 gals 000 1 - 46 

S gals 0.00 2.05 

Olives. 1 gal gal. 0.00 1.77!* 

P«Jches Jaunes ... 2 lb. 0.00 1.90 

3 lbs. 0.00 2.46 

Poires Bartlett . . 2 lbs. 0.00 2.25 

3 lbs. 0.00 0.00 

Pommes Standard. 3 lbs. 0.00 1.16 

Pommes Standard . gal. 0.00 3.40 

Mures, sirop epals . gal. 0.00 0.00 
Prunes, Damson, sirop 

6pals 2 lbs. 1.10 1.16 

Lombard, sirop 

epals 2 lbs. 1.02% 1.06 

de Californie 

2% lbs. 0.00 2.7S 

Greengage, lI "Oj 

epals 2 lbs. 1.10 1.12% 

Rhubarbe Preserved 2 lbs. 0.00 1.65 

Cerises blanches doz. 0.00 2.26 

. - noires .... doz. 0.00 2.40 

RIZ 

Riz importes: 
Riz Patna, sacs de 112 lb. 

suivant qualite ... lb. 0.0 0.07% 
Carolina lb. 0.07% 0.08 

moulu 0.00 0.07 

souffle (puffed) cse 

de 36 paquets de 2 btes 0.00 4.25 
Les prlx ci-dessous s'entendent f.o.b. 

Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs... 4.80 

Cc, sac .00 lbs *10 

Sparkle 6 - 40 

India Bright, sac 100 lbs 4.45 

Lustre 4 - 40 

Polished Patna 4 -60 

Pearl Patna 5.10 

Imperial lace Patna 5.80 

Crystal Japan 6.10 

Snow Japan 5 8o 

Ice Drips Japan 6.40 

FARINES ET PATES ALIMENTAI- 
RES 

Farine Household, qrt $10.50 

a patisserie Ocean, qrt... 11.00 

d'avoine, granulee, sac. 4.00 

standard, sac. 4.00 

fine, sac .. .. 4.00 

: sac 3.80 

. roulee, baril . . 7.90 

Farine de sarrasin_ le sac .... 6.25 
Banner, Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie, cse 0.00 4.85 

Cream of Wheat, cse . . 0.00 6.00 
Farine de mai's, Ire qua- 
lite, le sac de 98 liv 3.75 

pomme de ter- 

re, pq. de 1 liv., doz. . 0.00 0.00 
— "Canada Starch", 16 

onces, calsse 3.00 

Saint-Laurent, 12 

onces, 2 douz 2.76 

Fermlcelle, macaroni > 

spaghetti canadiens 

btes de 5 lbs., lb 0.00 0.07 

En vrac. bte 30 llv 0.00 2.20 

Paquets de 30 llv 0.00 2.30 

Nouillettee aux oeufs: 
Spaghetti, pates assor- 

ties: alphabets, chlf- 

fres. animaux, noullles, 

coudes. importes en 

vrac, liv 0.00 0.07% 

En paquets de 1 llv. .. . 0.00* 0,07% 
Tapioca perle, en sac, liv. 0.08% 0.09 
Sagou lb. 0.08% 0.09 

THE 

Congou commun 0.16 0.31 

Thes nolrs Ceylon: 
Pekoe 0.M Oil 



Orange Pekoe 0.80 0.35 

Japon commun 0.22 

Japon moyen 0.28 

choix 0.30 

. extra 0.37% 

Pinz Suez Young Hyson 0.16 0.18 
Gunpowder commun 0.16 

moyen 0.18 

Pea Leaf 0.24 

Pin Head 0.38 

Formosa Oolong 0.40 

LARD AMERICAIN 

Ire qualite, le quart $41.50 

2e . . 40.75 

MELAS8E 

— Montreal : 
Barbade, choix, tonne, le gal... 0.66 

■ tierce et qt. • 0.69 

, demi quart 0.61 

Melasse fancy, tonne 0.65 

. tierce 0.68 

— Campagne: 

Barbade, choix, tonne 0.64 

■ tierce et quart 0.67 

demi quart 0.69 

Melasse fancy, tonne 0.62 

tierce 0.66 

CONSERVES DE POISSON3 



Anchois a l'huile (si.ivant 

format doz. 3.00 

Caviar % lb. do* 5.15 

% lb. doz. 10.00 

Crabes 1 liv. doz. 3.75 

Crevettes en saumure 1 lb. 0.00 

sans saum. 1 lb. 0.00 

Finnan Haddies . . doz. 0.00 
Harengs frais importes, 

doz. 1.40 

marines imp doz 2.45 

aux Tom., imp. 

do . 2.20 

kippered imp. 

dox. 2.46 

. canadiens kip- 
pered 0.96 

canadiens, sau- 
ce tomates 0.95 

Hareng saurs, bte 

Homards, bte h., 1 lb. dox. 0:00 
bte plate, % 

Hvre 3.06 8.16 

bte plate, 1 lb. 

doz. 5.75 5.90 

Hultres (solid meat) 5 oz. 

10 doz. 0.00 1.20 

(solid meat) 10 

oz doz. 0.00 2.»0 

Maquereau, tin, 1 lb., la 



6.25 
5.26 
10.26 
3.90 
1.76 
0.00 
1.30 

1.46 
2.60 

2.25 

2.60 

1.10 

1.1« 

. 0.22 

5.86 



le baril 



1.00 
6.50 
5.75 
5.50 
Royans aux trutfe* «t aux 

achards bte. 0.17 

4.75 



doz 

Morue, grosse, 

No. 1 

No 2 - 



Sardine: 



btes 
btes. 



Can. % bts. 
franchises, 



Norvege, % 
franchise, 



% 



bottes. . 



sans ar6tes 



0.17% 

0.28 

0.16% 

0.19 
0.24 



1.06 
6.76 

6.60 
6.00 

0.18 

5.00 

0.32 
0.61 
0.17 



0.60 
0.25 
0.11% 
8.00 



Sprats, % de boite .... 0.11 
Saumon Labrador, 100 lbs. 0.00 

Cohoes, Fraser 

River, 1 llv 0.00 0.00 

rouge: 

Horse Shoe et Clover 
Leaf, botte basse, 1 
liv doz. 0.00 3.25 

rouge, Sockye, 

(Rivers' Inlet), botte 

haute, 1 llv doz. 0.00 0.00 



EPICES PURES, GRAINES ET SEL, 
ETC. 

Nous cotons: 

Allspice moulu lb. 0.00 0.17 

Anis liv. 0.00 0.60 

Clous de girofle moulu lb. 0.00 0.30 

Canelle en rouleau ... lb. 0.00 0.13% 
Clous de girofle entiers 

lb 0.00 0.23% 

ChicorSe canadienne . lb. M. 0.14 

Creme de tartre . . . . lb. 0.00 0.66 

Colza lb. 0.07 0.08 

Gingembre en racinc.lb. 0.16 0.20 
Graine de lin non mou- 

lue lb. 0.00 0.08 

moulue lb. 0.06 0.07 

dechanvre lb. 0.07% 0.08 

Macis moulu 1.00 

Millet, liv 0.00 0.12 

Mixed spices moulues..lb. 0.18 0.20 
Moutarde en vrac, la liv. 0.00 0.16 
Muscade moulue .... lb. 0.00 0.66 
Piments (clous ronds) lb. 0.00 0.13 
Poivre blanc rond . . .lb 0.32 

blanc moulu . . .lb. 0.00 034 

noir moulu . . lb. 0.00 0.26 

rond, liv liv. 0.00 0.28 

de Cayenne pur lb. 0.00 0.30 

Whole pickle spice . . lb. 0.00 0.15 

Sel fin en sac, 200 liv. . . 0.00 1.55 

en % de sac . . lb. "0.00 0.45 

Quart, 2% lbs. baril . . 0.00 3.70 

quart, 3 liv 0.00 3.56 

quart, 5 lbs 0.00 3.50 

quart, 7 lbs 0.00 3.35 

Fin . . 0.00 2.40 

Dairy 0.00 2.65 

Gros sel, sac 1.05 1.10 

MECHES DE LAMPES 

Le rouleau, No 2 0.35 

Le rouleau, No 1 0.25 

Le rouleau. No 0.20 

VERRES DE LANTERNES 

Caisse d'une douz 0.65 

VERRES DE LAMPES 

No 2, la d'ouzaine .... 0.80 0.90 
No 1, 0.70 0.80 



HUILE DE COTON 

Au baril. le gallon 1.70 

FICELLE DE COTON 



1.85 



3 brins, blanche, la liv. . 0.36 0.36% 
4 la liv. . . 0.00 0.39% 

4 colorifee 0.43% 

PAPIER D'EMEALLAGE 

Papier brun en rouleaux .... 0.05% 

Manille en rouleaux . . 0.06 

Papier Manille, 13 x 17 est cote' 1.50 

Kraft 0.11 

SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en morceiui 
se vend $7.00 la caisse et de 17c a 18o 
fe livre polds net. blano ou marbre. 

HUILE DE CASTOR 



Nous cotons: 
Bouteilles de 1 oz. 

3 oz.. 

— 2 oz. . . 



Grosse Dob. 
. 4.25 0.40 
. 9.00 0.85 
. 6.75 0.70 



4 oz 11.00 1.10 



HUILE DE RICIN PHARMACEUTI- 
QUE 

Au baril, la liv 0.10 

Moindre quantite, le gal 200 



Vol. XXX No 3 



LE I'K'IX COURANT, vendredi 19 jariviev 1917 



Table Alphabetique des Annonces 



Assurance Mont-Boyal . 26 

Baker & Co. (Walter) & 
Banque d'Epargne ... 27 
d'Hochelaga 
18 el 'J 4 

— Nationale ... 24 

— Molson .... 24 

— Provinciale . . 24 

Barnett (i. & II 29 

Borden Milk Co 

Couverture 

Bowser 5 

Brandram-Henderson . 31 
British Colonial brre 

Ass 27 

Brodie & Hai vie 8 

Bryant, Dunn & ('<>. . 24 

Canada Life Assurance 
Co 20 

Canada Brush 33 

Canadian Film Ex- 
change 27 

( 'anadian Johns-Man- 
ville 6 



('anadian Shredded 

Wheat 5 

( 'a ron A 23 

( Jhurch & Dwight .... 4 
Cie d 'Assurance Mutuel- 
le dii Gommerce . . . 26 

Clark Win 8 

Cluett, Peabody & Co. 34 

Connors Bros 10 

COttam Bird Seed . . . 23 
Couillard Auguste . . . 23 

Disston Saw 32 

Dom. Canners (Ltd.) . 3 

Eddy E. B. Co 9 

Escott 9 

Esinhart & Evans . . . . 2li 

Fairbanks 7 

Federal Securities ... 23 

Fontaine Henri 23 

Fortier Joseph 23 

Camion P.-A 23 



Garrand Terroux & 

Cie 23 

GiUett Co. (Ltd) E. W. 10 
Gonthier & Midgley . . 2:5 
Grand Trunk Raihi 

mat Lere a lire 

Imperial Tobacco .... 11 

Jonas & ( lie 11 

Couverture interieure 2 

Lacaille, Gendreau & 

Cie 8 

Lake of the Wood .... 

Couverture 

Laporto, Martin (limi- 

tee ) 

. ( 'ouvert nre interieure 

La Prevoyance 26 

La Sauvegarde 26 

Leslie & Co., A. C. . . . 33 
Liverpool-Manitoba . . 26 

Martin, G.-E 23 

Mathieu (Cie J.-L.) . . 9 



McArthur A 

McCaskej 1!) 

McLaren Lighl I 

.Maxwells Limited ... - I 
Montbriand L.-K 2:'. 

Nicholson File 33 

Nova Scotia Steel . ... 24 

Pacifique < !anadien . . . 16 

Pink 30 

Plow & Co 16 

Port Hope Sanitary . . 31 
Prevoyants du < lanada 

lies' I 26 

Holland & Fils, J.-Bi . 23 

St. Lawrence Sugar t !o, !) 
Sun Life of Canada . . 26 

United shoe Machine- 
ry Co. (Ltd) 28 

Western Ass. Co. ..... 2(i 

Winnipeg & Western 
Grocer 5 



Maison fondie en 1870. 

AUGUSTE COUILLARD 

import* rauR db 
Ferronnerie et Qulncalllerie, Verre* 

a Vitrei, Peinturp*. ate. 
■peclalltei PoeUs de toute> aorta* 

No*. 232 a 2J» rue S.-Paul 
Voutu 12 at 14 S.-An»bl., MONTREAL 



La maison n a pas de commla-yoya- 
|ruri et fait ben^ficier «e* client* de 
catte economic. Attention toute rpeci- 
ale aux commanded par la malle. Me«- 
•leur* le* marchand* de la campagne 
eeront toulourt *ervi» au plu* bas prlx 
du march*. 



I A PA RON ™'P*»on» "»•" 
L>.-rV. V,/\I\V/11, MAIN J«70 

Comptable licencie 

Institut des Comptables et Au- 

diteurs de la Province de Quebec. 

48, Notre- Dame O., Montreal. 



DAIN POUR OISEAU eat la "Cot- 
* tain Bird Seed" fabrique d'a- 
pres alx braveta. Marcha? Jise de 
confianoe; rian ne paut l'approcher 
comme valeur at comma popularite. 
Chez tous lea foumlsseuis an gToa. 



JOSEPH FORTIER 

Fabrioant-Papetier 

Atelier de reglure, reliure, typo- 
iraplu*. relief et gaufrage. fabri- 
cation de llTTCe de compatablllte. 
Formal** et four nit urea de bureau 

11* OU1ST rv NOTRE-DAME 

(A*|l> i. lira* S.-raor*). MONTBIAL 



Nous iTona a vendre pour $5,000 ou 
n'lmportc quelle partle de cette aom- 
me en actions de la "FKONTENAC 
BREWERIES, LTD." a un prlx at- 
trayant. 

Federal Securities Co. 

205 rue Saint-Jacques, Montreal. 
Tel. Ma n 5500 



L.-R. MONTBRIAND 

Architects at Mesureur, 
280 rue 8. -Andre, Montreal. 



G.-E. MARTIN 

Cempatble, Llquidateur it 

Auditeur 

211 Edifice McGili, Montreal 
Tel. Main 6126. 



New Victoria Hotel 

H. FONTAINE, Proprietaire 

QUEBEC 

L'HOtel daa Commis- Voyageurs 

Flan Am* icain. Taux, a partir de {2.50 



GARAND, TERROUX & CIE 

Banquiers at Courtiers 

48 Oueit rue Nob-e-Dame,Monireal 



CEO. GONTHIER H.-E. M1DGLEY 

Licencie Inst. Comptsble Compuble-Incorp rt : 

GONTHIER & MIDGLEY 

ComptabU* et Auditeur* 
1»3 RUE S.-FRANCOLS-XAVIER, - MONTREAL 

Telephone MAJN 2701-419 
Adresee iMegraphique - "GONTLEY.'' ' 



GAGN0N & L'HEUREUX 

COMPTABLES LICENCIES 

(CHARTERED ACCOUNTANTS) 

Chambres 315, 316, 317, Edifice 

Banque de Quebec 

11 Place d'Armes, MONTREAL 

Telephone Bell Main 4912 
P.-A. GAGNON, C.A. 

J.-ARTHUR L'HEUREUX, C.A. 



NE MANQUEZ PAS 
DE LIRE 

rAlmanach Rolland 

Agricole, Commercial 
et des Families 

POUR 

1917 

MAINTENANT EN VENTE 

Public par 

La Cie J.-B. Rolland & Fils 

53 Rue Saint-Sulpire, Montreal. 



24 



LE PRIX COURANT, vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 



LES PETITS ACHATS 

Tel est le title dun livret que toua ceux qui font des 
economies devraient lire. lis y trouveralent des Indica- 
tions utiles sur la maniere de payer par versements men- 
suels des valeurs qui rapportent des rentes. 

Pour le recevoir gratuitement, il suttit de s'adresser a 

M. PAUL de MARTIGNY 

au Bureau de Montreal de la Maison 

BRYANT, DUNN & CO. 

Rue Saint-Francois-Xavier, Nos 84-88 
TELEPHONE MAIN 4960 



LA BANQUE MOLSONS 

FONDEE EN 1855 

Siege social - - Montreal 

Capital verse $4,000,000 

Fonds de reserve 4,800,000 

COLLECTIONS 

Encaissements faits dans tout le Dominion par 
l'entremise de cette banque et dans toutes les 
parties du monde civilise, par l'entremise de nos 
agents et representants. Remboursements 
promptement effectues a ox plus bas taux d'e- 
change. 

Emissions de lettres de credit commercials et da 

let tres circulates pour voyageura valables 

dans toutes les parties du Globe. 

EDWARD C. PRATT, gerant general. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860 

Capital autoriae $5,000,000 

Capital versa 2,000,000 

Reserves ........ 1,954,843 

Notre service de billets circulaires pour lea voyageurs 
'•Travellers Cheques" a donne satisfaction a toua noa 
clients; nous invitons le publio a ae prevaloir dee avan- 
tagss que nous offrona. 

Notre bureau de Paris, 

14 RUE AUBER, 
est tres propice aux voyageura Canadians qui viaitent 
I'Europe. 

Nous effectuons lee virements de fonds, lee rembour- 
sements, les encaissements, lea credits commerciaux en 
Europe, aux Efats-Unis et au Canada aux. plus bas taux. 



Nova Scotia Steel & Coal Co., 



LIMITED 

MANUFACTURERS 



IRCHAND, MACHINERIE a 
)NS en ACIER COMPRIME 
I jusqu' a 48 pes de large. 
RAILS en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs a la verse, 
EC1.ISSES, ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE 
PER. 



ACJIKK en BARRES S 
ROUES. TRANSMIS3 
POLI, TOLES D'ACII 



GROSSES PIECES DE FORGE, UNE SPECIALITE 

Mines -le Per, Wabana, Terreneuve. — Mini 

Haut Pourneaaz, Fours a Rtverbere a Sydney Mines, 
N.-E. — Laminoirs, Forces et Ateliers de Finissage a New 
Glasgow, (N.-E) 

Bureau principal : New Glasgow (N.-E) 



BANQUE PROV1MQSALE 

DU CANADA 

CAPITAL AUTORISR $2,000,000 

CAPITAL VERSE ET RESERVE (au 31 dec. 1916) . . 1,650.000 

76 Succursales dans les Provinces du Quebec, de l'Ontario et du 

Nouveau Brunswick. 

CONSEIL D* ADMINISTRATION: 

President ■ M. H. LAPORTE, de la maison Laporte Martin, 

limitee. Administrateur du credit foncier-franco-canadien. 
Vice-President: W F CARSLEY, capitalists. 
Vice-President: TANCREDE BIENVENU, Administrateur Lake 

of the Woods Milling Co., limited. 
M. G-M BOSWORTH, Vice-President "Canadian Pacific 

Railway Co." 
L'Hon. ALPHONSE RACINE, Conscillcr legislate, president 

de la maison de gros Alphonse Racine limitee. 
M. L-J-O BEAUCHBMIN , de la Librairie Besuchemin ltee 
M. M. CHEVALIER, directeur general Credit foncier franco- 
canadien. 



BURBAU DE CONTROLE 

( Com miss aires -c en seurs! 
President il'hsn. sir ALEXANDRE LACOSTE, C. R., ex-juge en 

cbsf de Is ceur du banc du roi. 
Vlce-Prasldeat Docteur B-P LACHAPBLLB, Administrateur 

du Credit loncler franco-canadiea. 
L'HON. N. PERODEAU N. P., Ministre sans portefeuille d n 

le gooTerncment du Quebec. 

BUREAU PRINCIPAL 

Dlrectenr gsraai general: n. lANCKEDE sIBNVufwt; 

. Ai.LAROSE.mspecteuren cnet: M.--A TURCOT, mspecteur: 

M. A. THIBAULT assistant mspecteur A. GIROUX secretaire 

Derreaeeadaats 'Ktraaftei< ..lais-Unts: New Yerk, Boston, 

buffalo Ch. eager Angieterre. France, Allemsgee, Astrlchs, Italia. 



BANQUE D'HOCHELAGA 

Fondee en 1874. 

Capital verse - - - $ 4,000,000 
Fonds de Reserve - - 3,700,000 
Total de l'actif - - 39,000,000 

DIRECTEURS : 

Messieurs J.-A. Vaillancourt, president; 

l'hon. F.-L. Beique, vice-president; 
A. Turcotte, E.-H. Lemay, l'hon. J 
Wilson, A.-A. Larocque et A.-W. Bon- 
ner. 

Beaudry Leman, gerant general. 

Yvon Lamarre, inspecteur. 



M. 



SIEGE SOCIAL: MONTREAL (112 rue St- Jacques) 

Bureau Principal: 95 rue St-Jacques 
F.-G. Leduc, gerant; P.-A. Lavallee, gerant adjoint. 

164 Succursales et Agences au Canada 
32 Bureaux de Quartiers. 

Tout depot D 'UN DOLLAR ou plus 
ouvre un compte a la Banque sur lequel 
est paye deux fois par annee un interet 
au taux de 3% l'an. 

La Banque emet des LETTRES DE CREDIT 
CIRCULAIRES et MANDATS pour les voya- 
geurs, ouvre des CREDITS COMMERCIAUX, 
achete des traites sur les pays etrangers, vend des 
cheques et fait des PAIEMENTS TELEGRAPHI- 
QUES sur les principales villes du monde; prend 
un soin special des encaissements qui lui sont con- 
fies, et fait remise promptement au plus bas taux 
de change. 



Vol. XXX— No 3 



LE PRIX COURANT, vendredi 19 janvier WW 



000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 
o P 



FINANCES 



8 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 000000 000000000 



NOTE AMERICAINE 



Deuxieme Annee. 

Le 17 Janvier 1917. 
Cc serait faire aux pirates trop d'hbhneur que d'ex- 
agerer I'importance de leurs exploits. Ceux-ci onl bien 
en aujourd'hui leur repercussion en Bourse, mais elle 
no prit a aucuri moment un earactere queleonque de 
gravite. Les baissiers sonl engages a fond, la cliente- 
le lie I'ignore pas et ainsi s'explique qu'elle ne prete 
plus qu'une oreille distraite a leurs histoires. (''est 
ainsi que personne n'a voulu croire (pic les faits du jour 
marquent de debut de cette guerre sous-marine donl 
I'Allemagne menace les Allies et meme les neutres. La 
reaction de la journee n'a pas depasse la normale de 
recul des valeurs pendant les periodes de liausse. La 
clientele ayant conserve son sang-froid en presence 
d'un fait desagreable, il n'est guere admissible qu'elle 
le perde demain et prenne peur en prevision d'un fait 
de meme nature qui peut-etre ne se produira pas. 

Quoi qu'il en soit, des sinistres de la mer dont la lis- 
te n'est pas close, la prosperite amerieaine s'affirme 
chaque jour par des faits nouveaux et c 'est ce qui nous 
importe surtout. Le conseil d 'administration du U. S. 
Steel statuera bientot sur le dividende. Un relevement 
n'est pas douteux et la seule question qui se pose est 
de savoir si l'augmentation pbrtera sur le dividende 
regulier ou le supplementaire. Les recettes de decem- 
bre du International Mercantile Marine se chiffrent 
par cinq millions, soit un demi-million de plus que ne 
prevoyaient les enthousiastes. Les rentrees de la pre- 
miere quinzaine peimettent de prevoir que les recet- 
tes atteindront pres de sept millions a la fin du mois. 
Tout Lndique que le prochain emprunt anglais de trois 
cents millions, sera convert presqu'aussitot que lance a 
New- York. Cette somme t'era retour aux usines de 
guerre, aux manufacturiers d 'amies et cet appoint 
nouveau de prosperite aura bien un jour sa repercus- 
sion en Bourse. 

'Pels sont quelques-uns des faits qui indiquent la 
liausse et servent de base a la confiance de la clientele, 
(''est pourquoi sur reaction, quelle qu'en soit la cause 
momentanee, nous considerons que les valeurs actives 
sont interessantes pour le haussier. 

BRYANT. DUNN & CO. 



ASSEMBLEE ANNUELLE DE LA BANQUE 
D HOCHELAGA 



La banque augmente son capital a $10,000,000. — Si- 
tuation financiere tres forte. 



La quarante-deuxieme asemblee annuelle des action- 
naires de la Banque d'Hochelaga a eu lieu ce matin, et 
nos elcteurs trouveront dans une autre colonne le bi- 
la ii de la banque et le rapport presente par les direc- 

teurs. 

La Banque a realise des progres considerables dans 
le cours de l'annee et fortifie davantage sa situation 
financiere. Les depots out augmente de $6,657,000 ; 
l'encaisse en or et billets du Dominion s'eleve a $4,346,- 
000. soit une augmentation de $1,128,000 sur l'annee 
1915 sans compter un montant de $700,000 depose aux 



Reserves ( Centrales d 'Or. 

L'aetif immediateiiient realisable atteinl le chiffre 

de $17,253,353, en tenant compte des avances au mon- 
tant de $1,275,723 aux corporations niiinicipales et seo 
laires. L'aetif de La Banque qui s'eleve a $41,861,527 
est de $10,000,000 plus eleve qu'en 1913. 

La Banque dans le courant de l'annee a ouvert 14 
succursales reguli&res et 16 sous-agences. 

Les homines d'affaires pourronl lire avee avantage 
le rapport des directeurs et trouveront dans I'analyse 
qui est faite des conditions economiques actuelles des 
renseignements interessants el des indications utiles. 

L'attention du public est serieiisemenl appelee sur 
la necessite de pratiquer reconomie afin de pcrmettre 
an Canada de continued le d§veloppement et la mise 
en valeur de ses richesses aaturelles avec le capital ac- 
cumule de ses nationaux au lieu d 'avoir recours a des 
empruuts a l'etranger. 

Les anciens directeurs de la Banque out ete reelus el 
le conseil d 'administration se compose de MM. J.-A. 
Vaillancourt, president; hon. F.-L. Beique, vice-pre- 
sident; A. Turcotte, E.-ll. Lemay, hon. J.-M. Wilson. 
A.-A. Laroeque et A.-W. Bonner. 



TARIFS D'HIVER POUR LES TOURISTES 



Des tarifs speciaux sont maintenant en vigueur pour 
aller aux endroits favoris de la Floride, de la Georgie, 
de la Caroline du Nord, de la Caroline du Sud, de la 
Louisiane et autres etats du sud, ainsi qu'aux Bermu- 
des et aux Antilles. Limite de retour, 31 mai 1917. 
Pour billets, places reservees et tout renseignement, 
s'adresser a M.-O. Dafoe, 122 rue Saint-Jacques, Mont- 
real. 



SERVICE DES WAGONS RESTAURANTS POUR 

LES TRAINS DE VOYAGEURS DU 

GRAND-TRONC 



Le Systeme du chemin de fer du Grand-Tronc, qui 
s'est cree une reputation dans tout le continent pour 
l'excellence de son service de wagons-restaurants, 
vient d'adopter une nouvelle methode pour attirerl'at- 
tention speciale du public voyageur sur les nombreux 
plats a des prix raisonnables qui sont servis dans ses 
wagons-restaurants. Mue par le desir de demontrer 
a tons les voyageurs <pie Ton apporte autant d 'atten- 
tion courtoise aux petites commandes qu'aux grandes 
la eompagnie a prepare une carte-menu speciale qui 
sera distribute dans les wagons de premiere class 
indique les plats servis dans le -wagon-restaurant .On 
a constate que nombre de personnes qui vovagent oc- 
casionnelleinent eprouvaient une certaine defiance a 
entrer dans le wagon-restaurant, el I 'on croit que les 
informations qui seront fournies sur les facilites d'ob- 
tenir un repas a un prix minime, tout en tenant comp- 
te de I 'excellence du service, coiitribneront beaucoup a 
faire disparaitre cette defiance. 



En 1913. l'Afrique du Sud a importe 21.263.000 
oeufs. On trouvera que le nombre export.' cette an- 
nee exeedera 2. 000. 000. sans lenir compte de la eon- 
somiiiation locale. 






!,!•: I'KIX CiHiRANT. vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX- No 3 



Les Prevoyants du Canada 
Assurance fonds de pension 

Capital autorise $500,000 

Actif du fonds de pension, 

le 30 sept. 1916. . . $934,003.81 

ACHETEZ DES PARTS DE8 

PREVOYANTS DU CANADA. 

Parce que c'est un placement nans 

parell; 
I'arce que c'est avec la plus petite 

prime, la plus grosse rente; 
I'arce que c'est la seule Compagnie 
a "Fonda Social" falsant une spe- 
ciality de fonds de pensio*. 
TOTAL de l'actif du fonds de pen- 
sion seulement $934,003,81. 
ANTONI LESAGE, gerant general. 
BUREAU PRINCIPAL: 
Edifice "DOMINION" 126 rue 
S.- Pierre, Quebec. 
BUREAU A MONTREAL 
Chambre 22, Edifioe "La PATRIE"s 
X. LE8AGE, gerant. 



ASSUREZ-VOUS DANS 

La Sauvegarde 



Sea Teui lintauasiaTantageui 
qua tiui de n import* qu'elle 
aeinpaiQie. 

Set polices tonl plua liberate* 
oue (elite de n'impocle quelle 
temeegnie. 

Se» garaneiee ienl auperieurea 
4 la generate de cell., dea 
aulroe cempegDiee. 
La aageaea at I'eiperieace de 
aa direclien aent une garanlia 
de tutcea peur lea aemeea 
lulurea. 

Par-deaaua leul, elle eat une 
eempagnie Canadlenne-Fran- 
eaiae at aea capitana reatanl 
daoi la Province de Quebec 
peur le benefice* dea ndtrea. 



Sltai* Soetal t — Angle dee ruea Notre>- 
Dimi et S.-Vlneemt, Montreal 



1o PARCE 
QUE 

2o PARCE 
QUE 

3o PARCE 
QUE 

4o PARCE 
QUE 

5o PARCE 
QUE 



La Compagnie d' Assurance 

Mutuelle du Commerce 

Contre I'lncendU 

Actlf ticedani ■ • 1700,000 

DEPOT IAU GOUVERNEMENT 

■■ conform te de la nouvelle lol dea 

Anurancesde Quebec, * Edouard VII 

Chap. SO. 
Bu eau principal: 

1$ rue Girouard S -Hyaeintht.. 



A Propos de la "Canada Life" 

Les agents de la "Canada Li- 
fe" ont fait en 1915 pour $1,- 
000,000 de plus d'affaires en Ca- 
nada que l'annee precedente. 

La "Canada Life" a paye aux 
porteurs de polices, en 1915, $7,- 
822,201, soit plus de $2,000,000 
de plus que les paiements pour 
les memes fins de n'.mporte 
quelle annee precedents et les 
dividendes des porteurs de poli- 
ces ont absorbe la majeure par- 
tie de cette somme. 

Le revenu de la "Canada Li- 
fe", en 1916, a *'-* de $9,333,- 
632.19, soit le plus Sieve dans les 
annates de la cc.npagnie. 

L'excedent gagne s'est eleve a 
$1,480,866. 

Le total des dividendes payee 
aux porteurs da polices, en 1915. 
a ete de :>lus de $2,800,000. 

HERBERT C. COX 

President et gerant general 



ASSURANCES 

Cautionnements 

Judiciaires 

Garantie de Contrats 

Fidelite des Employes 

Vie, Accidents, Maladies 

Vol, Bris de GJaces 

Attelages 

Responsabilite 

de Patrons et Publique 

Pharmaciens, Automobiles 

LA PREVOYANCE 

160 rue S. -Jacques, Montreal 

TEL. main ins 
J -C GAGNE, gerant general 




Bureau Principal 

angle de la rue Dorcheater oueil 
•t l'annue Union, MONTREAL 

DIRECTEURS: 
J. -Gardner Thompson, Presi- 
dent et directeur gerant; Le- 
wis Laing, Vice-President et 
Secretaire; M. Chevalier; A.- 
A. G. Dent, John Emo, Sir 
Alexandre Lacoste, Wm. Mol- 
son Macpherson, J. C. Rim- 
mer, Sir Frederic Williams- 
Taylor, L.L.D., J. D. Simpson, 
Sous -Secret. 



IMPRENABLE 

ACTIF $74,326,423 

Augmentation pour 

1915 10,138,787 

ASSURANCES EN VI- 

GUEUR 257,404,160 

Augmentation pour 

1915 39,104,32 

SURPLUS NET NON 

DISTRIBUE 7,546,59 

Augmentation pour 

1905 1,041,797 



Sun Life of Canada 

SIEGE SOCIAL-MONTREAL 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

Fondee en 1851 

ACTIF, au-dela de - $3,000,00 

Bureau Principal: TORONTO 

(Ont.) 

W. R. BROCK, President 

W. B. MEIKLE 

Vice-President et gerant general 

C. C. FOSTER, Secretaire 
8uccursale de Montreal: 

61, RUE SAINT PIERRE 
KOBT. BICKERDIKE, gerant 



.'Assurance Mont-Royal 

Compagnie Independante (I neendie) 

BUREAUX: EDIFICE LEWIS 

17 rue S.- 'ean, Montreal 

l'hon. H. B. Rainville, President 
E. Clement Jr., gerant general 



ES1NHART & EVANS 

Courtiers d'Assurance 

— BUREAU — 
EDIFICE.LAKE OF THE WOODS 

39 rue S.- acrement 
Telephone Main 553 MONTREAL 



Benoit & De Grosbois 

Auditeurs 
Comptables et Liquidateurs 

CHAMBRE 5 

No 3 rue Notrr-Dame Est, MONTREAL 

Telephone Main 2C17 



Vol. XXX— No 3 



LE PRIX COURANT, vendredi 19 Janvier 1917 



27 



4M|Mi^JMMMMM|.4MMMM.»4.4MMM»cM.4"M*^ 



I 



ASSURANCES 



+ 

+ 

+ + 



CANADIAN FILM EXCHANGE LI- 
MITED. 

AVIS est donne au public qu'en ver. 
tu de la premiere partie du chapitre 
79 des Statuts revises du Canada, 1906, 
designe "Loi des compagnies", il a ete 
deiivre sous le sceau du Secretaire- 
d'Etat du Canada, .des lettres patentes 
en date du 22e jour de decembre 1916, 
constituant en corporation Charles 
Isaac Giroux, courtier d'immeubles, 
Gaspard Ernest Couillard, Joseph 
Omer Bonnier et F61ix Romeo Paquet, 
comptables, et Albert Homer Beaulne, 
g6rant, tous de la cite de Montreal 
dans la province de Quebec, pour les 
fins suivantes: 

(a) Faire gSnferalement les affaires 
d*un bureau d'echange de films, ache- 
ter, posseder, vendre, louer, faire on 
autrement disposer de tout cin£mato- 
graphe, film, marque de fabrique, bre- 
vets, droits d'auteur ou autres mar- 
chandises; trafiquer des materiaux et 
marchandises de tous genres, proprifi- 
tes mobilieres et immobilizes, les 
echanger, batir ou ameiiorer; 

(b) Exercer aucune autre industrie 
qui semblera a la compagnie capable 
d'§tre convenablement exerc6e en rap- 
port avec ses affaires ou de nature, 
directement ou indirectement, a aug- 
menter la valeur ou a rendre profita- 
bles aucun des droits ou biens de la 
compagnie; 

(c) Acqu6rir ou prendre la totality 
ou aucune partie des affaires, proprie- 
tes et passif d 'aucune personne ou 
compagnie exercant une industrie que 
oette compagnie est autoris§e d'exer. 

•«>r, ou possfedant aucune propriety 
e">nvenant aux objets de cette compa- 
gnie et les payer en actions lib£r£es 
du capital-actions de la compagnie; 

(d) Prendre ou autrement acqu6rir 
et detenir et disposer des actions 
d'aucune autre compagnie ayant des 
objets en tout ou' en partie similaires 
a ceux de la compagnie ou exercant 
une industrie pouvant etre, directement 
ou indirectement, conduite avantageu- 
sement pour cette compagnie; 

(e) Vendre, louer ou autrement dis- 
poser de tout ou partie des droits, 
franchises et de 1'entreprise de la com- 
pagnie pour telle compensation que la 



compagnie jugera convenable, et en 
particulier pour des actions, debentu- 
res, obligations et autres valeurs d'au- 
cune autre compagnie ayant en tout 
ou en partie des objets semblables a 
ceux de cette compagnie; 

(f) Se consolider ou s'amalgamer 
avec aucune autre compagnie ayant en 
tout ou en partie des objets sembla- 
bles a ceux de cette compagnie, et con- 
clure des arrangements au sujet du 
partage des profits, la fusion des int§. 
rets, la cooperation, les risques com- 
muns, les concessions reciproques ou 
autrement avec toute personne, mai- 
son ou compagnie exerqant ou enga- 
gee ou se proposant d'exercer ou de 
s'engager dans une entreprise ou trans- 
action capable d'etre conduite de faqon 
a profiter directement ou indirecte- 
ment a cette compagnie et prendre ou 
autrement acquerir des actions ou va- 
leurs de telle ou telle compagnie, et les 
engager, vendre, emettre et reemettre 
avec ou sans garantie du principal et 
des interets ou autrement en disposer; 

(g) Acheter, louer ou autrement ac- 
querir, detenir, posseder toute ou par- 
tie de la propriete, franchises, acha- 
landage, droits et privileges detenus 
ou possedes par toute personne, mai- 
son, compagnie ou compagnies exer- 
cant ou formees pour exercer une in- 
dustrie semblable a celle que cette 
compagnie est autorisee d'exercer, les 
payer totalement ou partiellement en 
actions liberees de la compagnie ou 
autrement, assumer les engagements 
d'aucune telle personne, maison ou 
corporation ; 

(h) Tirer, faire, accepter, endosser 
executer et emettre des billets promis- 
soires, lettres de change, connaisse- 
ments, mandats et autres instruments 
negociables ou transferases; 

(i) Preter des fonds aux clients et 
autres ayant des relations avec la com- 
pagnie et garantir l'ex6cution des con- 
trats par toutes telles personnes; 

(j) Remun6rer, avec approbation 
des actionnaires, en especes, actions, 
obligations ou autrement toute person- 
ne, corporation ou corporations pour 
services rendus ou a rendre en pla- 
cant ou aidant a placer, ou garantis- 
sant le placement d'aucunes actions 
du capital-stock de la compagnie ou 



aucunes debentures ou autres val 
de la compagnie ou dans la cond 
des affaires ou l'organisation de la 
compagnie; 

(k) Faire toute ou aucune des cho. 
ses ci-dessus comme principaux, agents 
ou fondes de pouvoirs; 

La compagnie exercera son indus- 
trie par tout le Canada et ailleurs, sous 
le nom de "Canadian Film Exchange, 
Limited", avec un capital actions de 
cinquante mille dollars, divise en 1,- 
000 actions de cinquante dollars oha- 
cune, et le principal lieu d'affaires de 
ladite compagnie sera en la cite de 
Montreal, dans la province de Quebec. 

Date du bureau du Secretaire d'Etat 
cfu Canada, ce 26e jour de decembre 
1916. 

THOMAS MULVEY, 
2 — 4 Sous-secretaire d'Etat. 



LA BANQUE D'EPARGNE 

DE LA CITE ET DU 
DISTRICT DE MONTREAL 



L'assemblee generate annuelle 
des actionnaires de cette banque 
aura lien a son bureau principal, 
rue Saint-Jacques, lundi, le 12 fe- 
vrier prochain, a midi. pour la 
reception des rapports et etats 
annuels el Selection des direc- 
teurs. 

Par ordre du bureau de direc- 
tion. 

A.-P. LESPERANCE, 

Montreal, le 8 Janvier 1917. 

3— 4f. 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 

EDIFICE ROYAL, 2 PLACE d'ARMES, MONTREAL 

CAPITAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandes pour les districts non representee 






LB PRIX CO.URANT. vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 



MACHINERIEsCORDONNERIE 

Pour tous Travaux depuis la mise 
en Forme jusqu'au Finissage 



TRADE 




MARK 



Systemes Goodyear 

pour Cousu-Trepointe et 

Gousu - Chausson 




Machines "Consolidated" 

a monter d'apres la 

Methode Manuelle 












• 


Presses 

a decouper les Tiges 

Modeles C. 














Machines Rapides 

"Standard" 

A visser les semelles 




Machines Davey a 
cheviller bois 
avec bigorne 



Machines a Enfoncer les clous protege-talon — Machines 
a Estamper, a Charger, a Poser, a Fraiser, a Gouger, a Verrer 
et a Finir les Talons — Machines a clouer "Loose Nailer" et 
Machines a Bonbouter — Machines a Cimenter, a Poncer et 
a Parer — Machines a Entoiler les Premieres, "Serie Gem" — 
Machines a Poser les Oeillets — Oeillets, Cambrillons, 
Brosses, etc. : : : : : 

United Shoe Machinery Co. of Canada, Limited 

Montreal (P.Q.) 
Kitchener (Ont.), 179 King Street W. 



Vol. XXX— No 3 



LB PRIX COURANT. rendredi L9 Janvier 1917 



L'li 



000000000000000000000000000000000000000 300000000000000000 000000000000 000000 000000 000000 

FABRIQUE DE LIMES BLACK DIAMOND g 



FONDEE EN 1863 

Douze Medaiies de 

Recompense aux 

Expositions 

INTERNATIONALES 




INCORPOREE EN 1895 

Grand Prix SpJcin 

M E D A I I. L E IV U R 

Atlanta, 1895. 



Catalogue envoy* tratuitament tur demande A touta perionn* int*ra*aee dans '• commerce da >im«i. 

G. & H BARNETT COMPANY, - - - 

Propriete exploitee par la Nicholson Fil* Co. 



Philadelphie (Pe.) 

o 



o 

o 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 nnoo 



{ FERRONNERIE— Marche de Montreal 1 



PLOMBERIE 
Tuyaux de Plomb 
Les prix sont de $14.00 net pour tuy- 
aux en plomb et de $15.00 net pour 
tuyaux de plomb composition (100 
llv.) 

TUYAUX DE RENVOI 

Tuyaux legers, 4 p. diametre, 23 f. 
net. 

Escompte ssur les prix de la liste 
pour tuyaux moyens et extra-forts, 50- 
10-5%. Accessoires legers, moyens et 
extra-forts, 60-5%. 

Tuyaux an fer nair 

Prix augmented. 

100 pieds 



Vi 
% 
% 
% 

1 

1% 

1% 

2 

2% 

3 

3% 

4 



3.54 
3.54 

— 4.59 

— 5.64 

— 8.33 
-11.27 
—13.48 
—18.13 
—28.67 
—37.49 
—46.92 
—55.59 



iniee 



Tuyaux en fer galva 

Prix augmentes. 
^ 100 pieds 

% 

% 

% 

1 

1% 

1% 

2 

2% 

3 

3% 

4 



5.67 

5.67 

- 6.16 

— 7.76 

- 11.48 
-15.53 
—18.56 
—24.98 
-39,49 
—51.64 
—63.94 
-75.76 



2 

1 

iV, 
4 



Tuyaux en acier 
pouce* 100 pieds 9.06 



poucee . 
poueea. 



13.S0 
15.51 
19.10 



QUINCAILLERIE 
Boulene et nolx 
Boulons a voltures ($8.00). 

3-16, %, 6-16, % 25% 

7-16, V4, %, % 10% 

a machine, % pouce et au- 

dessus, 25 p.c. 

a machine, 7-l« pouce et 

au-dessus, IB P-a. 



p.c. 



p.c. 



a lisse, % et plus petlts, 15 
a llsse, 7-16 et plus gros, 10 

a 



bandage, 40 p.c. 
Noix par boltes de 100 Iba 
Noix carries, $1.00 de la Hste. 
Boulons a charrue, 15 p.c. 
Broche Barbelee 
La broche barbelSe est cotee a $5.50 
les 100 livres a Montreal. 

Crampes a clotures 
Fer poli 4.85 

galvanise. 5.70 

BROCHE GALVANISEE 

Unie No. 9 5.50 

No. 12 r 65 

Coil Spring 9 5.55 

12 5.70 

Fil ondule tordu 6.10 

FIL EN BROCHE 
No. 12, les 100 liv 5.20 

13, -. 5.30 

14, 5.40 

15, 5.55 

16, 5.70 

Brule, p. tuyaux, 100 liv. No. 18 6.20 

19 6.70 

Extra pour broohe huilae, lOe p. 100 

lba. 

Cloture a Poulalller 

25 pour cent d'esrompte. 
Plaque* d'aeler 

tt pouoe 100 livrea 8.41 

«-l« »-70 



Zino en feuillee 

Nous cotons: $29.30 les 100 livres. 
Coudee pour tuyaux 

Nous cotons a la doz. : ooudes rond* 
ordinaires 75 feuilles, $1.84; 60 feuil- 
les, $2.02. 

Broche moustiquaire 

Nous cotons: broche noire, 100 pieds 
carr6s, en rouleaux de 100 pds de lon- 

guer . . . . : 

50 : • 



3.00 
3.05 



Pour boites 



Broquette* 
a f raises . . 
fromage . . 



70 et 10 



A valises 

A tapis, bleues 

6tam6es 

en barils 0.00 



Coupees bleues, en doz. ... 70 et 10 

hi pesanteur, 12.66 douz., moins . 

et % pesanteur . . 

Sweeden, coupees bleues et ornfies, en 

doz., 75 p.c. 

Broquettes a chaussures Par douz. 
Wz once ou moins, 100 douz. . . 29.01 



2% 

3 

3% 

4 

5 

6 

8 

10 



38.00 
46.00 
48.00 
52.00 
61.00 
71.00 
96.00 
118.00 



Clous de broche 
Nous cotons: $4.75 prix de base f.o. 
b., Montreal. 

Cliaines en fer 
TrSs ferme. 
On cote par 100 lbs.: 

3-16 exact 5 . . 9.90 

M exact 1 7.30 

5-16 6.60 

5-16 B % 6.00 

Clous coupes 

Nous cotons, prix de base, $4.25 f.o. 
b., Montreal. 

Fer en barre 

Hausse generate. 

Fer marchand . . . base 100 liv. 3.40 

Fer forge base 100 liv. 3.60 

fin base 100 liv. 3.75 

— pour fers a cheval base 100 liv. 3.6E 

Feuillard mince 1% a 2 pes. base 4.4.". 

Feuillard epais. No 10 . . base 3.70 
Acier en barre 

Nous cotons, net 30 Jours: 
Acier doux, base 100 liv. 0.00 4.35 
a rivets, base 100 liv. 0.00 4.30 

a lisse, base 100 liv. 0.00 4.4:. 

—a bandage, base 100 liv. 0.00 4.:.:, 

a machine, baa* 100 

liv.. fini fer 0.00 4.60 

pince, base 100 liv. 0.00 5.40 
—a ressorts, base 100 liv. 0.00 6.40 
Cuivre en feuille 
Le cuivre ec feulllea eat cote a 47c 
la livre. 

Cuivre rouge en feuille 
La livre, base 51c. 

Cables et Cordages 

Best Manilla base lb. 0.25H 

British 0.21 



30 



LE PRIX COURANT. vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 



X 

* 
* 

+++++++++++++++++++++++4^*+++++++++++++++++++^^ 



LA CONSTRUCTION 



Ecole projetee, $10,000, "Westmount 
(P.Q.). Prop., Commission scolaire de 
Xntre-Dame de Graces; secretaire- 
tresorier. M. James Black, boite posta. 
le 243, Montreal. 

Ecole projetee, $16,500, Lachine fP. 
Q.). Prop., Commission scolaire; se- 
cretaire-tresorier, M. H. Robert, 47, 
16e avenue. 

Ecole projetee, $3,000, Causapscal, 
(P.Q.). Prop., Commission scolaire. 
Secretaire-tresorier. M. H. Lemarie. 

Ecole projetee. ST. 000, Windsor. c< mi- 
te de Richmond. Prop.. Commission 
scolaire; secretaire-tresorier. M. Nap. 
Rousseau. Windsor. 

Ecole projetee, $10,000, Westmount 
(P.Q.). Prop., Commission scolaire de 
Xotre-Dame de Graces; secretaire- 
tresorier. M. James Black, boite p'os-^ 
tale 243, Montreal. 

Ecole projetee, $16,500, Lachine. (P. 
Q.). Prop.. Commission scolaire; se- 
cretaire-tresorier, M. H. Robert, 47 
1 6e avenue. 

Maison et parage, $15,000, Windsor 
Mills (P.Q.). Prop., F.-.I. Campbell. 
arch.. McYicar & Heriot. 104 avenue 
Union. Montreal. 



Maison, $14,000, pare Lafontaine, 
Montreal. Architecte, M. J..E. Prairie, 
502 rue Sainte-Catherine Est. 

Maison projetee, $3,000, Sutton (P. 
Q.). Trop., M. J.-T. Ralston. Les tra- 
vaux commenceront probabletnent au 
printemps. 

Eglise et presbytere, $200,000, Mont- 
real. I'rop.. Congregation du Tres 
Saint Redempteur. Cure, R.P. J.-N. 
Geoffrion, 1860 rue Xotre-Dame Est. 

Ecole, Trois -Rivieres, quartier Sain- 
te-Ceoile, Prop., Commission scolaire 
catholique romaine; entrepreneur, 
Xap. ' ruillemette, 77 rue Bonaventure. 

La commission doit acheter des ta- 
bleaux noirs et des sieges pour 400 
eleves. 

Academie, $150,000, lues Saint-Pier. 
re et DesCamps Trois-Rivieres (P.Q.) 
Prop., Commission scolaire. 

I a Commission doit acheter des ta- 
bleaux noirs et des sieges pour 600 
eleves. 

Eglise, $41,350, Saint-Damase, comte 
de Matane. Prop., la paroisse; cure, M. 
J.-E. Lepage; arch., M. P. Levesque, 
115 • rue Saint-Jean, Quebec: entr.. 



Labbe et $ Roberge, Sainte-Marie 
I Beauce) . 

Les travaux commenceront au prin- 
temps. 

Ecole, $60,000, quartier Saint-Phi- 
lippe, Trois-Rivieres. Prop., Commis. 
sion scolaire; entr., Nobert, Dupre et 
Arsenault Ltd, rue Saint-Maurice. 

Maison, $2,500, 302 rue Hamilton, 
Mont real. Prop, et entr., M. Alfred 
Lemaire, 232 rue Hamilton. 

projetee, $12,000, Village de 
Prop., Commission 



Ecole 
BeioeU (P.Q.). 
scolaire. 

Ecole projetee, 
Chambly (P.Q.). 
scolaire. 

Ecole projetee, $2,000, Tadousac (P. 
Q.). Prop., Commission scolaire de 
l'Exaltation de la Sainte-Croix (Sa- 
guenay). 



$3,000, Village de 
Prop., Commission 



Le marchand-detaillant devralt oon- 
sulter frequemment les adresses des 
bommes d'affaires et professionnela 
qui mettent leur science et leurs ta- 
lents a sa disposition et y faire appel 
des que sa situation dovient difficile. 
Un bon conseil est souvent d'une gran- 
de utilite dans le commerce. 



O 
O 
O 

o 

o 

o 
o 
o 

8 



LES 0UTILS DE BUCHER0N 
DE PINK 

Les outils Etalons dans toutes les provinces 
du Dominion en Nouvelle-ZeMande, Aus- 
tralie, etc. 

Nous manufacturons toutes sortes d'outils 
de bucheron — Lagers et de Bonne Dur£e. 

* TELEPH. LONGUE DISTANCE, No. 87 

Demandez notre catalogue et notre liste de prix. 

Vend us dans tout le Dominion par tous les 
Marchands de ferronnerie en gros et en 
detail. 

The 

THOS. PINK Co., Limited 

Manufacturiers d'OUTILS de BUCHERON 
PEMBROOKE - (ONTARIO) 




fABRIQUES AU CANADA 




ft 

ft 

ft 
ft 
ft 
ft 

ft 
ft 
ft 
ft 



Vol. XXX— No 3 



LE PRIX COURANT. vendredi 10 Janvier 1917 



■ 












F 



Quand vous commandez des articles emailles exigez ceux de la 

Fabrique PORT HOPE 

Debutez bien cette annee en commandant vos articles hygieniques par la 

lettre "F", 

Notre salle d'echantillons est ouverte pour votre commodite et pour vous tenir 

au courant de ce qu'il y a de plus nouveau en fait d'articles hygieniques en 

fonte emaillee. 

Pour obtenir la qaalite et le modele, specifiez les 

Articles Emailles Port Hope 




PORT HOPE SANITARY MANUFACTURING Co. 



TORONTO 



SALLES D'ECHANTILLONS — 
WINNIPEG 



LIMITED 



VANCOUVER 



MONTREAL 

Bureau principal: Edifice Royal Bank. Toronto. Manufactures: Port Hope (Ontario). 

Bureaux et Salles d'Echantiilons: 234, Cdte du Beaver Hall, Montreal 









..• 



. 



■ 



La peinture que vous vendez est-elle 
une reclame pour votre magasin? 

Tout ouvrage de peinture eonstitue une sorte d'annonce pour le fabrieant de la peinture et le 
marehand qui a vendu eelle-ci. 

Que eel ouvrage fasse faire ou empeehe de faire une autre vente, cela depend de la peinture. 
Quand l'on considere a ee point de vue la vente de la peinture on comprend la necessite reelle 
d'aeeorder sa confiance a la 

Peinture Anglaise B-H 

pane qu'elle est ap])uyee ]>ar un long et bon •record" qui est une garantie absolue de ce qu'elle 
sera dans l'avenhv 

Le marehand qui a une agence B-II n'a jamais besoin de eraindre de citer aux personnes qui 
se proposent d'aebeter des tiavaux pour 1 'execution desquels la peinture B-H a ete employee. lis 
sont, en effet, sa meilleure reclame. 

Nous entrerions avee plaisir en relations avec un marehand progressif dans chaque endroit 
ou nc nous sommes pas encore representes. 



Montreal 



Halifax 



St. John 



Toronto 



Winnipeg 



32 



LB PRIX COURANT. vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 



Sisal 

Lathyarn simple 

Jute 

Coton 

Corde a chasis . 



, . . 0.20 

.. 0.18 

. . . 0.17 

.. 0.38 

.. 0.46 

Charnieret (couplets,) No 840 
Ferme. a la hausse. 
Escompte de 26c. 
1 hi pouce 0.67 



1% 

2 

2% 

2V6 

3 



0.75 
0.81 
0.92 
1.07 
1.10 



Nos 800 et 838 



Escompte de 20 et 6 pour cent. 

1 pouce 0.32 

1% 0.37 

1% pouce 0.48 



194 
2 

2* 

2 Mi 
2% 
3 
3% 



0.59 
0.67 
0.76 
0.81 
9.95 
1.07 
1.49 



4 pouces 2. 12 

No 804 
Escompte de 30 et 6 pour cent. 
Fiches en Fer 

Vfc 

7-16 

hi 

9-16 

% 



% 
1 . 
% 



3.90 
3.80 
3.79 
3.60 
3.40 
3.36 
3.36 
3.30 



Vis a bois 

Tete plate, acier 75% 



— — ronde, 70% 

plate, cuivre 42%% 

— — ronde, 40 % 

plate, bronze 35 % 

ronde, 32%% 

LANTERNES 

Wright No. 3 doz. 8.50 

Ordinaires doz. 7.75 

Dashboard C. B doa. 12.00 

No. 2 doa. 8.50 

Peintes 50c extra par doz. 
Tordeuses 
Nous cotons net: 

Royal Canadian doz. 42.40 

Colonial doz. 46.90 

Safety doa. 48.76 

E. Z. E doz. 45.90 

Rapid doz. 41.40 

Bicycle doz. 51.66 

Piomb en lingots 
Stationnaire: $10. 

Zinc en lingots 
Marche tres fort avec une demande 
continue de 1' Europe. 

Nous cotons: $16.26 les 100 livres. 
ETAIN PUR 

La livre 0.53 

CUIVRE NATUREL EN LINGOT 
La livre 0.38 

CAUSTIQUE 

En barils de 100 lbs 1.50 

HUILES, PEINTURES ET 

VITRERIE 

Huile de lin 

Nous cotons au gallon, par baril, pris 

nets: huile boulllie, $1.16; huile cru< 

$1.15. 



Essence de therebenthine 
Ferme. 

Nous cotons 86c le gallon par quan- 
tity de 5 gallons et 78c le gallon par 
baril. 

Blanc de plomb 
Blanc de plomp pur 100 liv. ..$14.60 

No. 1 $14.10 

Goudron 

Goudron liquid?, brl 6.00 4.60 

pur, 100 liv. .. . 0.00 0.66 

Peintures preparees 

Gallon 1.96 

Demi-gallon 2.00 

Quart de gallon 2.05 

■En boites de 1 liv 0.12 

Depuis le ler octobre les conditions 
des fabricants de peinture sont 2 pour 
cent d'escompte a 16 jours ou net a 60 
jours. 

Verres a Vitree 







Star 


Double 


Pouceg unis . . . 


. .ou 


16 oz. 


ou 24 oz. 


100 pieds. 








au-dessous de 26 




7.80 


11.90 


26 a 


34 




0.00 


8.11 


35 a 


40 




8.60 


13.00 


41 a 


60 




11.75 


15.60 


51 a 


60 




12.25 


16.85 


61 a 


70 




12.10 


lf.80 


71 a 


80 




14.76 


17.36 


71 a 


84 






22.75 


85 a 


90 






24.86 


91 a 


94 






26.00 


96 a 


100. 






29.00 


Escompte de 10 


pour 


cent. 






VERT DE PARIS BERGER 




a petrole, 
- a arsenic 


la lir 















La grande fabrique de scies, en acier, de 
Henry Disston & Sons — la plus vaste du monde. 




Cette imposante fabrique, plus grande que n'importe quelles deux autres reunies, ne com- 
prend qu'environ le quart de l'etablissement entier de Disston. 

HENRY DISSTON & SONS, Limited. 2-20 Avenue Fraser, Toronto. 



Vol. XXX No 3 



LE PRIX COURANT. vendredi 19 Janvier 191' 



33 



Toles Galvanisees 



"Queen'sHead" 

La type du genre oonnu d.puis un 

demi-siecle. 
Jamaie egaleea comma qualite. 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

- MON REAL - 




Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 
Toltures Goudronnees (Roofing) pretes ft poser, 2 et 2. 
Paplers de Construction. Foutre ft Doubler et ft Ta- 
pisser. Produits du Goudron. Papier ft Tapieser et ft 
lmprimer. Papier d'Emballage Brun etManille. 

Fabricants du Feutre Goudronne 

"BLACK DIAMOND " 

ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

82 RUE McGIL MONTREAL 

Manufacture de Feutre pot Toltures: Rues du Havre 
et Logan. Moulin pier, .Toilette, Qui. 



Le seul pinceau a compression 
droite.. ..Manufacture au Canada. 



Tout pinceau fabrique 
d'apres cette patente 
est garanti sous tous 
les rapports. 



Nous les recomman- 
dons comme pinceaux 
parfaits pour travaux 
de premiere classe. 



Canada Brush Co., Limited 



— AGENTS- 



H. R. St, Michel & Co., 19 rue St-G«briel, Montreal 
Bureau Principal et Usines, Saint-Jean (N.B.) 



Le Surintendant a dit a 
Tagent acheteur : 

"Fred, les limes "Famous Five" 
sont tranchantes et resistances 
et font beaucoup de travail, et 
si nous les mettons de cote des 
qu'elles ne sont plus satisfai- 
santes— comme le fabricant le 
conseille — nous obtiendrons les 
meilleurs resultats. Lne com- 
pagnie qui fabrique et vend 
60,000,000 de limes par annee 
doit savoir les faire le mieux 
qu'il soit possible." 

Ceci est un bon avis pour Pa- 
cheteur et le detaillant. Speci- 
fiez done les "Famous Five" 
la prochaine fois que vous 
donnerez une commande. 

Ce sont : 




34 



LE PRIX COURANT. vendredi 19 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 3 



Le Malaxeur a beurre "British" 



DE 



MAXWELL 

est sur le marche depuis des annees et a ete adopte par les 
meilleuresJaiteries d'Angleterre et du Canada. 




Resultats: meilleur beurre et plus gros profits. 
Rend le beurre ferme, egal et consistant dans tout son 
ensemble. En trois grandeurs: 14", 17" et 20" de large. 
Ecrivez pour avoir un catalogue illustre. 

MAXWELLS LIMITED 

ST. MARY'S, - - - ONTARIO 




en fer de BO et 100 llv. 

de 35 liv 

Sacs en papier, 1 llv 

Boil3S en ferblanc, 1 liv 



Sacs en papier, % liv 

Pas de demand*. 

Clous a clieval. 
Nous cotons par bolte: No. 7, $3.16; 
No. 8, $3.00; No. 9, $2.86; No. 10, $2.76; 
avec escompte de 10 p.o. 

Fers a cheval 
Crampons No 1 et No 4. 

6-16 

% 

7-16 

% •• 

9-16 

% 



$.00 
3.30 
3.40 
3.60 
3.80 
8.00 



Clefs * 0.61 

Fers a cheval en fer, les 100 liv. 11.00 

acier 16.00 

Fer a neige, le qrt 4.90 4.66 

New Light Pattern, le qrt.5.10 4.86 
Fer "Toe Weight" No 1 U ... . 7.3$ 

Featherweight No a 4 6.26 

Fers a8sortis de plus d'une grandeur 

au baril. 10c. a 25c. extra par barli. 
Soudure 

Nous cotons: barre deml et demi 
30c; garantl, 27%c; "Wiping", 28c; 
metal pour plombiens. 

Papier a Construction 
Papier Jaune leger, le rouleau 
goudronne 



Jaune pesant, les 100 llv, 

goudronn* 

a tapis 

a tolture goudronu* 

MET/UX 

Antimoine 



0.60 
0.70 
2.66 
2.65 
4.00 
3.78 



Le marche est a la hausse 0.19 0.19V4 



Fer en Gueuae 

Plomb, 16 11. 

Clarence No 3 26.00 

Ferblanc Charcoal 

Nous cotons: I.C. 20 x 28, base la 
boite, 56f. $8.00. 

Au Coke — Lydbrook ou egal 

I C, 14 x 20, base bte 9.25 

Au charbon — Terre — Dean ou egal 

I C, 20 x 28, bte 15.50 16.50 

(Caisse de 112 feuilles net). 
Ferblano etame 
(caisses de 560 liv.) 

28 gauge 30 x 72 16.00 

26 — 30 x 72 16.00 

24 — 30 x 72 14.00 

Moins d'une caisse, 0.50 de plus par 
lt)0 livres. 

Toles galvanisees "Canada" 
Nous cotons: 52 feuilles, 0.00; 60 
feuilles, $9.50. 

Toles Noires 
Feuilles: 

Epaisseur 22 a 24 5.60 

26 5.65 

28 5.75 

Tolas Noires "Canada" 

60 Feuilles 7.00 

75 Feuilles 7.25 

Trfts rares. 

T6le» Noires Polie* 

60 feuilles (tres rares) 0.00 

TOLES GALVANI8EE8 
A la caisse: 
' Queens Fleur Gorbal 

Head Lis 

16-20 8.30 8.00 8.00 

22-24 8.50 8.20 7.80 

26 8.75 8.50 S.00 



28 9.00 8.75 

Moins 25c. par caisse. 



8.40 



28 



Apollc 
Anglais 



. 8.86 

. 8.40 
. 7.80 
. 7.80 
7.60 
0.10 de 



10% z 

28 G — 26 

24 — 

22 — . . . . 

16 a 20 G .... , 7.40 

En paquets d'environ 150 liv. 

plus par 100 livres. 

VERNIS FRAN£AI8 
A polir, le gallon: 

1-16, $6; %, $5; M, $4.60; Va, $4.25; 

1, $4. 
A finir les trains fin: 

1-16, $7; Vt, $6; M, $5.60; V4 $5.26; 

1, $5. 
Superfin a caisses: 

$8, $7, $6.50, $6.26, $6. 
Mixtion a dorer, clarifies: 

$6.75, $5.75, $5.25, $5, $4.76. 
Exterieur fin: 

1 /4, $5.50; ft, $5.26; 1, $6. 
Marbre blanc: 

y 4 , $6.50; Mt, $6.25; 1, $6. 
Olio vernis: 

M, $3.00; %, $2.76; 1, $2.60. 
Blanc mat: 

Vi, $6.50; M., $6.26; 1, $6.00. 
Noir pour culr: 

%■ $7.60; %, $7.26; 1, $7.00. 
Siccatif col d'or: 

%, $6.50; H, $6.25; J. $6.00. 
BOIS DE CONSTRUCTION 
Bois blanc, blanchi, % 

pee — 1,000 pds. . . . 26.00 60.00 
Epinette marchande prftparee . 27.00 
Pruche, 1 a 8 pes, qualite mar- 
chande 15.00 18.00 

No 2, 3.60 4.00 



Vol. XXX— No 3 l,K PRIX COURANT, vendfedi L9 Janvier 1917 



g Avant Flnventaire fjgjg 



du ler Fevrier 



Derniere offre de marchandises a des concessions de prix importantes. 

SA UMONS 

Le marche est ferme et les stocks visibles sont pen considerables. Le poisson sale est rare 
et le surcroit de demande qui precede l'approche du Careme produira tres probablement one 
augmentation des prix. Profitez de 1 'occasion presente pour acheter les meilleures valeurs 
au plus bas prix. 

SOCKEYE ROUGE MARQUE "VICTORIA" 

En caisse de 48-ls Haute et 96-y 2 s Basse. 

L'egal des meilleurs saumons sans egard aux prix. 

Nous avons aussi un grand assortiment des meilleures marques de saumons Cohoes Rouges, 
de saumons roses et de saumons blancs en boite d'une livre haute et d'une demi-livre basse. 

THES 

RECOLTE DE 1916. 

Si vous voulez augmenter vos ventes de thes Japons et vous creer une clientele permanente, 
vendez le the Japon marque "Victoria". Son gout est delicieux et sa liqueur est d'une bel- 
le couleur ambree, parce que seules les jeunes feuilles de la premiere recolte entrent dans sa 
preparation. 

Un echantillon vous le prouvera 

Notre stock comprend aussi une grande variete d'autres thes du Japon, de Chine noirs et 
verts, des Indes et de Ceylan. 

Nous sollicitons une 'demande d'echantillons de, ces marchandises parce que nous pouvons 
vous donner satisfaction par leur qualite et leurs prix moderes. 

Voyez notre representant. 

ou ecrivez-nous directement. 

LAPORTE, MARTIN, LIMITEE j* 

EPICIERS EN GROS 1 1 

584 RUE SAINT-PAUL QUEST, MONTREAL 




» 



LE PRIX GOURANT, vendre<Ji 19 Janvier 1917 



Vol. xxx— No a 








A tout detaillant 
faisant mention du 

PRIX COURANT 

nous enverrons 

FRANCO 

une seule copie de 
la celebre 

CUISINIERE 
FIVE ROSES 



La Menagere Canadienne s'ambitionne 

L'ambition de mieux ''faire la pate," d'apprSter un meilleur pain, un gateau plus appetissant, 
une tarte plus delicate, exige chez la menagere, l'achat plus frequent de tous , genres d"epiceries. 
Dans la celebre Cuisiniere FIVE ROSES nous exposons a l'avantage de votre clientele, les direc- 
tions infaillibels qui assurent le succes dans la cuisine canadienne-frane.aise. Les recettes Sprou- 
vees de plus de 2,000 menageres poussent jouinellement des milliers de femme.s a de nouveaux es- 
sais. 

. Songez que deja plus de 30,000 cuisinieres canadiennes ont demande ce fameux recueil, et chaque 
jour nous recevons au-dela de 100 nouvelles demandes, chacune accompagnee de 20c en timbres. 
Le nombre de ces menageres ambitieuses grandit toujours. Elles sauront augmenter les \ entes du 
d£tailleur qui leur fournira une farine superieure a l'epreuve de tout desappointement. 

Soyez done le premier a leur fournir la fine fleur F I V E ROSES, source inepuisable de iirofits 
constants de tous genres. Demandez-la a votre fournisseur, ou adressez-vous a la compagnie. 



LAKE OF THE WOOD MILLING CO. 

"LAC DES BOIS" 

Capacite Journaliere 24,700 Sacs 

MONTREAL 



Limit ee 





Fonde en 1887 



MONTREAI ., vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— Noj4 




Id 
1 

i 

i 



a 



p 

i 



LA MAISON 

ALPHONSE RACINE LIMITEE 



VOUS OFFRE 



LE PLUS GRAND ETALAGE 
DE MARCHANDISES 

DE N'lMPORTE OU.AU CANADA 

Des Lignes Bien Connues. Des Valeurs Incomparables. 



ALPLONSE RACINE LIMITEE 

FABRICANTS ET NEGOCIANTS EN NOUVEAUTES 

60-80 RUE SAINT-PAUL OUEST, MONTREAL 

Salles d'echantillons: OTTAWA, QUEBEC, TROIS-RIVIERES, SHERBROOKE, SYDNEY (C.B.) 
N.B — Voir annonce (page 43) de l'un de nos onze DEPARTEMENTS SPECIAUX 



LE l'KIX COURANT, vendredi 2(i Janvier 1017 Vol. XXX— No 4 



Vous en avez fait l'Experience 

Yous avez tenu en st~ck des marchandises de qualite superieure et a cote, 
vous avez eu des marchandises de qualite moins bonne dans la meme ligne. 

Lesquelles vous ont laisse le plus de profits? 

La reponse est connue d'avance. 

Les marchandises inferieures sont restees longtemps sur les tablettes, tandis 
que les autres se vendaient toujours et sans cesse. Si vous tenez les 

PRODUITS DE LA MARQUE JONAS 

vos ventes se repetent, la marchandise s'en va et doit etre continuellement renou. 
velee en meme temps que se renouvellent les profits. 

Toutes les menageres savent que les produits de la marque Jonas: 

Essences Moutarde Vernis 

Culinaires de Francaise de Militaire de 

Jonas Jonas Jonas 

Sauce Worcestershire "Perfection" de Jonas 

sont des articles auxquels elles peuvent avoir la plus entiere confiance. 

Leur qualite est toujours restee la meme, c'est-a-dire absolument superieure. 

C'est cette absolue securite dans la qualite qui fait la force du marchand 
aupres de sa clientele. II sait qu'en offrant les Produits de la marque Jonas il ne 
peut offrir rien de mieux et que, par consequen, il faut que les clients soient sa- 
tisfaits. 

Utf client satisfait, c'est- un client qu'on tient. 



Henri Jonas & Cie 

MAISON FONDEE EN 1870 

173 a 177 rue Saint-Paul Quest, - Montreal 



Vol XXX No 4 



LE PRIX COURANT, vrendredi 26 Janvier 1 f M 7 



Trois Feves font 3c de Profit 
Voici comment 



Ouvrez une boite de Fe- 
ves Simcoe (assaisonnees 
Sauce Poivrade) dans un 
grand bol, et couvrez le 
bol d'une assiette en pla- 
gant une fourchette sur 
l'assiette. 




Simples ou Sauce Tomate, Sauce 
Poivrade ou au Lard. 



Ensuite— 

Lorsqu'un client entre 
dans votre magasin, placez 
trois f eves sur un morceau 
de biscuit etlaissezle client 
les gouter. 

Le Resulrat— 

Une vente deFeves Simcoe 
—3c ou plus de profit pour 
vous. Essayez cela; vos 
clients apprecieront ce 
don. 

Dominion Canners 

Limited 



Mi 



Hamilton (Canada) 



LE PRIX COURANT, vendfedi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



PRIX COURANTS 

Dans 1* list* qui suit Mit comprises uniqaesasat l«a bu^hm ay«cialM de raarehandise* dest 1m waisons, l»dique«a en oa- 
racterM molra, ont l'agence ou la representation direste au Canada ou que oaa saaisonirs saanufacturent elles-mtsaes. Lm pri* 
indlquea 1* eont d'apres 1m dernier* reneelgnementa fournia par lea agents, rapreeeutanta ou manufacturierg eux-mSmea. 



WALTER BAKER oV CO, LTD. 

Chccolat Premium, pains d* H 
Ur. «t de M It., bolte de IS 

Uy., par liv ••* 7 

Breakfast Cocoa, 
boltes de 1-1, 
%. *., 1 et I 
llv 0.41 

Chooolat aucre, 
Caracas, % et 
% de Ur., bol- 
te* de 6 lbs. .0.81 

Caracas Tablets, 
Carton* de So, 
40 cartons par 
bolte, la botte .1.11 




BRODIE & HARVIE, LIMITED 

FarinM prcparee* de Brodle La doz. 

"XXX" (Etiquette rouge) pqts. 

I lba MO 

Pqts de 6 lba 4.S0 

Superb, pqta de I lba 2.00 

1.00 
1.10 
4.10 
1.00 
1.20 
4.10 
1.10 



lb. 



RE6ISTEREO 
TRADE-MARK 



fhocolat eucre 
de 1-e de llv., 



eartona Be. 10 
cartons par 
bolte la bolte . 0.10 

"Asaor- 

tia", II paq. 
par botte, la 
bolte 1.00 

'Diamond", pain 
boltes de 6 Uy. 



la Uy , 0.84 

Cinquleme, pains 



de 1-6 de llv., boitM de « llv., 
la llvre 0.21 

Oacao Falcon (pour soda chau<'- 
et frold) boltM de 1, 4 et 10 Uy., 

1* Uyts 0.11 

Les prlx cl.desaua soa F.O.F., Mont- 

»eau 



Pqta de 6 llv 

Crescent, pqts de I lba 

Pqts de 4 lbs 

Buckwheat, pqta de 1% llv. 

I liv. . 

6 liv. . 

Griddle Cake, pqta de 1 lba. 

Pqts de 6 lbs 4.10 

Pancake, pqta de 1% llv 1.00 

Les calsaea contenant 12 paqueta d* 
6 llvrea ou 2 doz. de 1 llv., a 20c. cha- 
que. 

La plelne valeur est remboursee pour 
CaiaaM retournftM completes et en bon 
etat aeulement, 

L. CHAPUT, FIL8 4V CIE, LTEE, 

Mont real. 

-PRIMUS" 

Th4 Nolr Ceylan et Indian 

Etiquette Rouge, paqueta de 1 lb. 

e-a 10 lbs., la Uyts 0.11 

% lb. 

e-a 10 lbs., la Uyts 0.11 

ML 

lb, *-s l»U lbs, la Uyts 0.11 

Etiquette Argent 1 lb. 

c-6 I* lbs., la Uyts 0.40 

tt lb. 



c-a 28% lbs., la Uvre 0.40 

"PRIMUS" 
The Vert Natural, non color*. 
Etiquette Rouge,, paqueta d* 1 
lb, c-a 10 lba., la livre 0.11 

hi 

lb., c-a 30 lba., la llvre 0.11 

hi. 

lb., c-a 2914 lba, la llvre 0.3S 

Etiquette Argent 1 

lb., e-a 80 lbs, la llvre 0.40 

hi 

lb, c-a 10 lba, la Uvre 0.40 

tt 

lb, c-s 29% lbs, la Uyts 0.40 

CHURCH & DWIGHT 
Cow Brand Baking Soda. 




En bottes aeule- 
ment. 



Empaquete 
rre ault: 



Caiseee de 04 pa- 
queta de tc. |3. 20 

Calsse de CO paqueta de 1 lb . 3.20 

120 hi lb... 1.40 



SO 



1 lb. et 



c-a 10 lba. 



la Uvre 0.40 

• * 



60 paq. melanges, H lb 1. 10 

W. CLARK, LIMITED 
Montreal. 
Cenaervee La doz. 

Corned Beef CompreaaO 14 a. |1.0C 

... la. lie 

. . .la. 7.10 

. . .Is. 11.00 



Le Soda a Pate 
"COW BRAND" 

est towoura fiable, par, uniforme 

En raison de sa qualite" fiable bien con- 
nue, de sa purete" abaolue et de sa force 
le Soda Cow Brand eat le grand favorl 
de toutea les m^nagerea partout. II ae 
rend conatamment et vous rapporte un 
bon profit 

Achetez-en de votre marehand en grot. 

CHURCH & DWIGHT 

(LIMITED) 
ManutacturUr*, - - MONTREAL. 



CHARBON 

ANTHRACITE ET BITUMINEUX 

EXPEDIFi PAR VOIE FERREE OU VOIE D'EAU 
A TOU3 ENDROIT8 DE LA PROVINCE 
DE QUEBEC. 

GEORGE HALL GOAL COMPANY 
OF CANADA, LIMITED 

126 rue St-Pierre, MONTREAL 




SAVOIR FAIRE SES ACHATS EST UN 

GROS AGENT DE SUCCES 

DANS LE COMMERCE. 



En consultant les annonces qui figu- 
rent dans le "PRIX COURANT" vous 
obtenez les adresses des meilleures mai- 
sons ou vous approvisionner au mieux 
de vos intereti. 



Vol. XXX— No 4 



LE PRIX COTTRANT, vendredi 26 Janvier 1917 




Quand vous vendez les 

57 Varietes 



de 



WEI.. 



dc 



HEINZ 



Vous donnez a vos clients dea mer- 
chandises faites au Canada avec dea 
Produits Canadiena par dei Employed 
Canadiena. EV7| 



H. J. HEINZ 

Usine Canadienne:Leamington(Ontario) 
Entrepots: Toronto et Montreal 

W7\ 




HEiNzf^J^ ^y 1 ; VMS ;ij?.»:a 

c=-7 I S2 0( ,S»r c-7 

c* ( y§y mtki bffisd c> i 




DANS LA PROVINCE 



BUREAUX D'ENREGISTREMENT 



LEVIS 



Vente, Honore Turcot A Aloz Vallieres, Saint-Henri. 

Veuve Damase Blouin a Jules Belanger, Saint-Henri. 
Paradis et de Billy a J.-E. Genest, Lauzon. 
Rd-H. Bernier a J. .A. Labrecque, Lauzon. 
Rd.-ll. Bernier a J. -A. Labrecque, Lauzon. 

• s Guenet a \1.-B. Guenette, Levis. 
Mme Armand Gagnon a Moi'se Letourneau, Bienville. 
Guillaume Langlais a Frs. Labrecque, Saint-Jean. 
Donation, Wilfrid Baron a Albert Baron, Bienville. 

Alphonse Saint-Pierre a Joseph Saint-Pierre, Lauzon. 

Wilfrid Baron a Mile Leda Gaumont, Bienville. 
L.-P. Cloutier a Mile Alma Tardif, Levis.' 
Dona.t Samson a Mile Laure Lagueux, Lauzon. 
Joseph Saint -Pierre a Mile Alice Lapointe, Lauzon. 
ut. Mme Joseph Marquis, Lauzon. 
atii'ii. Robert Couture a Edmond Couture, Saint-Jean. 
Rosario Ouellet a "La Caisse Populaire Saint.Sauveur", 
Lauzon. 

W.-R. Boisvert a Veuve Moi'se Leclerc, Saint-David. 
Joseph Carrier a Mile Charlotte Paquet, Lauzon. 
niiatinn. Guillaume Langlais a Succession Dame Georges 
Langlais, Notre -Dame Charny. 

laration. Laura Lanyalis et al, Notre-Dame Charny. 
on de droit, Joseph Saint-Pierre a Alphonse Saint-Pier- 
re. Lauzon. 

Succession Charles Samson a W.-R. Boisvert, Saint-Da- 
vid. 

•lames Kiely a W.-J. Kiely, Saint.Romuald. 
Leger Poire a Ernest Leclerc, Saint-Joseph. 

PORTNBUF 

■n Lapointe a Nap. Genois, Saint-Raymond. 

Quittance, Price Bros. & Co. a Nap. Veillette. 
Pierre Trudel a Nop. Yeillette. 

Avis de Saisie, Le Sherif vs. Eloi Lam., the dit Mottard, Cha- 
vigny. 

ation, Veuve Ls. Vachon e< al a Pierre Vachon, Saint- 
Raymond. 

Quittance, Veuve F. Dorval a Jos. Martel. 



L^PACIFIQUE 

CANADIAN 



Service des Trains 

MONTREAL - TORONTO 

Quatre Trains par Jour 

* 7.10 a.m. 
8.45 a.m. 

♦10.00 p.m. 

* 10.50 p.m. 

MONTREAL - OTTAWA 

* 8.30 a.m. 
t 4.05 p.m. 
t 7.40 p.m. 

8.45 p.m. 
*10.15 p.m. 

MONTREAL - QUEBEC 

t 9.00 a.m. 

t 4.15 p.m. 

1.30 p.m. 

*11.55 p.m. 

*Tous les jours. tTous les jours excepts le di- 
manche. JDimanche seulement. 

Tous les trains sont pourvus de l'equipement 
modele du Pacifique Canadien. 

Details complets sur demande aux nos 141-145 
rue Saint-Jacques, aux gares de la rue Windsor et 
de la Place Viger et a 1'hotel Windsor. 



LE PRTX COVKANT. vendredi 26 janvier 191' 



Vol XXX— No 



Corned Beef Comprtiit 14s. 

Rout 4s. 

. . is. 

_ ^> s 

• .', •». 

Boeuf bouilli Is. 

2s. 



60.00 
2.00 

3.10 
7.00 

32.00 
3.10 
7.00 



Boeuf bouilli 6a. U.00 

Veau en gelee tta. 1-00 

la. 8.00 

Feves au lard, Sauce Chili, eti- 
quettes rouge et doree, caisse 
de 46 liv„ 4 douz. a la oaisse. 

la dous. 0.90 

do, 43 liv., 4 dous., la dour. 1.16 
do, grosses boltes, 42 liv., I 

dous la dous. 1.86 

do, boltes plates, 61 liv., 1 
dous la dous. 1.46 

a la Vegetarlenne, avec 

sauce tomates, boltes de 42 liv. 1.80 

au lard, grandeur 1% 

Sauce Chili, la doucaine 1.76 

Tomates, la dousalne . . . 1.76 

Sans sauce la domain© 1.46 

Pieds de cochons sans os....ls. 2.76 

. . .Is. 6.60 

Boeuf fume en tranches, boltes 

de fer-blanc Ha. 1.86 

de fer-blanc Is. 1.80 

-, pots en 

verre Mm- 1.B0 

CANADIAN FILM EXCHANGE Ll- 
MITED. 

AVIS est donne au public qu'en ver. 
tu de la premiere partie du chapitre 
79 des Statuts revises du Canada, 1906, 
designe "Loi des compagnies", il a ete 
delivre sous le sceau du Secretaire- 
d'Etat du Canada, des lettres patentes 
en date du 22e jour de decembre 1916, 
constituant en corporation Charles 
Isaac Giroux, courtier d'immeubles, 
Gaspard Ernest Couillard, Joseph 
Omer Bonnier et Felix Romeo Paquet, 
comptables, et Albert Homer Beaulne, 
gerant, tous de la cite de Montreal 
dans la province de Quebec, pour les 
fins suivantes: 

(a) Faire generalement les affaires 
d'un bureau d'echange de films, ache-, 
ter, posseder, vendre, louer, faire ou 
autrement disposer de tout cinemato- 
graphe, film, marque de fabrique, bre- 
vets, droits d'auteur ou autres mar- 
chandises; trafiquer des materiaux et 
marchandises de tous genres, proprie- 
tes mobilieres et immobilieres, les 
echanger, batir ou ameliorer; 

(b) Exercer aucune autre industrie 
qui semblera a la compagnie capable 
d'etre convenablement exercee en rap- 
port avec ses affaires ou de nature, 
dlrectement ou indirectement, a aug- 
menter la valeur ou a rendre profita- 
bles aucun des droits ou biens de la 
compagnie; 

(c) Acquerlr ou prendre la totalite 
ou aucune partie des affaires, proprie- 
tes et passlf d 'aucune personne ou 
compagnie exergant une industrie que 
cette compagnie est autorisee d'exer. 
«*r, ou possedant aucune propriety 
r«>nvenant aux objets de cette compa- 
gnie et les payer en actions liberees 
du capital-actions de la compagnie; 

(d) Prendre ou autrement acquerlr 




— — ■, pots en 

verre 4s. 2.26 

— , pots en 

verre Is. 8.26 

Langue, Jambon et pate de veau 
4s. 1.60 

Jambon et pate de veau.. .'is. 1.45 

Vlandes en pots eplcees, boltes 
en fer.blanc, boeuf, Jambon, 
langue, veau, gibler 4s. 0.60 

en fer-blanc, boeuf, Jambon, 

langue, veau, sibler 4s. 1.09 

: de verre, pou- 



de boeuf, pot* rTe ver- 
re else 1 4 

2a. 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiq. ment Is. 2.00 

— — 2s. 3.26 

— 8s. 4.86 

4s. 8.28 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetlquement 5s. 8.08 

Vianche hachee 

En seaux, 25 lbs 0.18 

En cuves, 50 lbs 0.18 

Sous verre 2.80 

KETCHUP* AUX TOMATE8 



let, Jambon, langue 4s. 



Bouteilles, 





66 " 16 — 



8.001 



Langues ^s. 

Is. 

de boeuf, boltes en fer- 
blanc Mm- 8-80 

Is. 6.26 

14 ».60 

2s 18.00 

en pots de verre . Is. 

et detenir et disposer des actions 
d'aucune autre compagnie ayant des 
objets en tout ou en partie similaires 
a ceux de la compagnie ou exergant 
une industrie pouvant etre, directement 
ou indirectement, conduite avantageu- 
sement pour cette compagnie; 

(e) Vendre, louer ou autrement dis- 
poser de tout ou partie des droits, 
franchises et de l'entreprise de la com- 
pagnie pour telle compensation que la 
compagnie jugera convenable, et en 
particulier pour des actions, debentu- 
res, obligations et autres, valeurs d'au- 
cune autre compagnie ayant en tout 
ou en partie des objets semblables a 
ceux de cette compagnie; 

(f) Se consolider ou s'amalgamer 
avec aucune autre compagnie ayant en 
tout ou en partie des objets sembla- 
bles a ceux de cette compagnie, et con- 
clure des arrangements au sujet du 
partage des profits, la fusion des inte. 
rets, la cooperation, les risques com- 
muns, les concessions reeiproques ou 
autrement avec toute personne, mai- 
son ou compagnie exergant ou enga- 
gee ou se proposant d'exercer ou de 
s'engager dans une entreprise ou trans- 
action capable d'etre conduite de fagon 
a profiter directement ou indirecte- 
ment a cette compagnie et prendre ou 
autrement acquerir des actions ou va- 
leurs de telle ou telle compagnie, et les 
engager, vendre, emettre et reemettre 
avec ou sans garantie du principal et 
des interets ou autrement en disposer: 

(g) Acheter, louer ou autrement ac- 
querir, detenir, posseder toute ou par- 
tie de la propriety, franchises, acha- 
landage, droits et privileges detenus 
ou possfedes par toute personne, mai- 
son, compagnie ou compagnies exer- 
gant ou formees pour exercer une in- 
dustrie semblable a celle que cette 



BEURRE BE PEANUT 

Beurre de Peanut, 16 " — 4 — 2 $0.1 

24 " - 4 — 2 l.| 

17 " — 1 — 1 1., 

Btes carrees 

Seaux, 24 liv .O.iol 

10 0.111 

6 . . 0.2l| 

Clark's Fluid Beef Cordial, bou- 
teilles de 20 onces, 1 doz. par 
caisse doz. 10. OH 

Feves au lard, sauce tomate. 
etiquette bleue, caisse de 66 
liv., 4 douz. a la caisse, la dou- 

aine o.lO 

do, 48 liv., 4 dous., la dous. . 1.11 

Clark Fluid Beef Cordial, bout de 
10 onces, 2 douz per caisse, )«■ 
douz $6.oo 



compagnie est autorisee d'exercer, 
payer totalement ou partiellement 
actions liberees de la compagnie 
autrement, assumer les engageme: 
d'aucune telle personne, maison 
corporation; 

(h) Tirer, faire, accepter, enclosi 
executer et emettre des billets prom 
soires, lettres de change, connaisf 
ments, mandats et autres instrumei 
negociables ou transferases; 

(i) Preter des fonds aux clients 
autres ayant des relations avec la coi 
pagnie et garantir 1'execution des cc 
trats par toutes telles personnes 

(j) Remunerer, avec approbati 
des actionnaires, en especes, actio 
obligations ou autrement toute persi 
ne, corporation ou corporations p< 
services rendus ou a rendre en p 
gant ou aidant a placer, ou garant] 
sant le placement d'aucunes aeti 
du capital-stock de la compagnie 
aucunes debentures ou autres vale 
de la compagnie ou dans la cond 
des affaires ou l'organisation do 
compagnie; 

(k) Faire toute ou aucune des e 
ses ci-dessus comme principaux, ag< 
ou fondes de pouvoirs; 

La compagnie exercera son ind 
trie par tout le Canada et ailleurs, s< 
le nom de "Canadian Film Exchai 
■Limited", avec un capital actions 
cinquante mille dollars, divise en 
000 actions de cinquante dollars c! 
cune, et le principal lieu d'affaires 
ladite compagnie sera en la cite 
Montreal, dans la province de Que^ 

Date du bureau du Secretaire d' 
du Canada, ce 26e jour de deeemi 
1916. 

THOMAS MULVE 
2 — 4 Sous-secretaire d'B 



Vol XXX No I 



LB PRIX COIH ANT. vendredi 26 Janvier 1917 



■^ V^*^^ TTXTXT ♦•H*V'f M I M ^1 



LES TRIBUNAUX 



^♦♦^♦ ♦ ♦♦♦ ♦♦♦♦^♦♦♦ ♦♦♦ ♦ ♦ ♦ ♦♦ ♦♦ ♦ ♦ ♦♦♦ ♦♦ ♦ ♦ ♦♦ ♦ ♦ ♦ MmMMMMMMtMMIMM t MMMMOMM 



JUGEMENTS EN COUR SUPE- 

RIEURE — PROVINCE DE 

QUEBEC 

C..A. Archambault v. Aug. Malbran- 
che, Montreal, $103. . 

R. Lapierre v. Horace Gagnon et Jos. 
Belanger, Montreal, Ire classe. 

jjjudger Gravel v! Hormisdas Bou- 
chard, Saint- Augusttn, $131. 

jt-Lse Decelles v. G.-E. Brunelle, Do- 

? rion, Ire classe. 

Ls. Holstein v. Antonios Glazeres, 
Montreal, $142. 

Grander Freres Ltd v. J.-E. Bour- 
sreault, Sherbrooke, $172. 

Catherine Kennedy et vir v. Hugh 
Kennedy, Montreal, $100. 

Oralie Nadon v. F.-X. Dalpe, Mont- 
real, 2e classe. 

Alex Fee v. Cite de Montreal, Mont- 
real, $489. 

H. Trudel v. Bernadette Grenier, et 
Mme Avila Chausse, Montreal, $252. 

Nap Lalonde v. J.-Oswald Bastien, 
Montreal. $1,200. 

St. Lawrence Butchers v. Efstathros 
Stathopoulos, John Alexander, John 
Lager et Manhattan Restaurant Co., 
Montreal, $166. 

A. Scott.Ives v. Sir Edward R. Mur- 
ray, Montreal. $275. 

Harris Wener v. Jacob Miller et Sam 
Feldman, Montreal, $250. . 

Ed. Paquin v. Mtl. Investment & Real- 
ty Co., Ltd. Montreal, $207. 

A.-D. Paltiel v. Moses Bereovitz, 
Montreal. $379. 

Helene Dugal v. Gustave Paulin, 

- Montreal. 2e classe. 

Henry McAvoy v. G. T. R., Montreal, 
$107. 

Emam Anctil, v. Alphonse Labelle, 
Montreal, 2e classe. 

Rubinovitch & Haskell Ltd v. Con- 
noisseur Cigar Co., Ltd, Montreal, 
$262. 

Charles-B. Falardeau v. Windsor Ho- 
tel Co, Ltd, Montreal, $9,000. 

J.-W. Domville es qual et al v. Emile 
Hacault, Montreal, $224. 

T. Jette vl E.-R. Dufresne, N.P., Mont- 
il. $609. 

W. Bessette & Co v. L. Pelletier, Lac 
Long, $103. 

Rebecca Simon v. Sam Gillman, 
Montreal, $455. 

Succession Ls. Archambault v. J.-H. 
David, et Barnabe Damiens, Mont- 
real, $21,010. 

Ermina Madeleine Salotti v. Nicolo 
Delzotti, Montreal, 2e classe. 

Beaudoin Ltee v. Alex. Bancroft, 
mtreal. $150. 

m's Brewery, Ltd v. Ange Benoit 
de Paul et Nelson's Brewery Bott- 
ling. Montreal, $100. 

Philias Leonard v. Paul.Alfred Du- 
bord. Montreal, $14,631. 

IHihamel v. Ls.-S. Satim, Rosie 
Barak, Mme M. Silverman et M. 
Silverman & Co, Montreal, $175. 

A. Bertrand v. Florentine Chapleau et 
vis et Mme E. Lecavalier, Montreal, 
$187. 

Agnes • Hurteau v. Henry Lanoue, 
Montreal, 2e classe. 

P.-T. I.egare Ltd v. Elizabeth McGui- 
I". Montreal. $110. 



Toussaint Prefontaine v. Albert Mar- 
tel. Montreal, $115. 

Dumont Huot v. J. -P. Saint-Onge, 
Montreal, $1,600. 

McClary Mfg. Co. v. Armand Mont- 
reuil, Saint-Chrysostome, $271. 

R. Marleau v. S. Marteau, Station 
Dalhousie, $205. 

Gust. Picard v. Leib Shleim, Montreal, 
$199. 

Milo & Fuco v. Geo.-E. Brunelle et 
Mtl. Seleca Sand Co., Dorion, $169. 

Protestant Infants Home v. Ferdi- 
nand Gagnon, Maisonneuve, $307. 

De Laval Dairy Supply Co, Ltd v. Eu. 
phrem Lescadres, Montreal, $130. 

J.-O. Renaud v. A.-Oivet Gross, Saint- 
Michel de Laval, $157. 

Specialty Film Imp. Ltd v. Chas. Free- 
man, Montreal, $113. 

Perron & Co v. J.-H. -A. Fauteux, 
Montreal, $118. 

Banque d'Hochelaga v. J. -Albert Bien- 
jonetti, Montreal, $195. 

Alice Inge v. Rev. A. -P. Blouin, Mont- 
real et Quebec, $517. 

Banque Union du Canada v. Felix-G. 
Matte et J. .A. Wilson, Montreal, 
$355. 

Co. Kydd v. Harry Hope, Montreal, 
$3,667. 3 

J.-O. Bourget v. Florentine Chapleau 
et Mme E. Lecavalier, Montreal, 
$150. | 

Laflamme & Co. v. Benedetto de Pao- 
li et Achili Benoir de Paoli, Mont- 
real, $457. 

G. Lemire v. E.-R. Dufresne, N.P., 

Montreal, $6,002. 
Isaac Lande v. John-J. Gethings, 

Montreal, $104. 

Versailles, Vidricaire & Boulais, Ltd 
v. Stathoupoulos, et J.-A.-H. Hu- 
bert, Montreal, $100. 

Ovide Boyer v. Antonio Turpin, Mont- 
real, $124. 

S. Davis & Son, Ltd v. Chas. Nurn- 
berger. Montreal, $138. 

Dom. Bridge Co, Ltd v. St. Denis The. 
atre Co. Ltd et J. -A. Mackay & Co, 
Ltd, Montreal, $1,745. 

Rivet & Co v. Gedeon Martel et Ar- 
mand Langevin, Montreal, $103. 

Geo. Lebeau v. Alfred Colas et Emile 
Colas Montreal, $15Q. 

J.-O. Renaud v. L.-E. Sainte-Marie, 
Montreal, $297. 

F..J. Bisaillon v. J.-Edouard Levesque 
et Parmelia Levesque, Montreal, 
$202. 

Beaudoin Ltee v. Arthur Dubois, 
Montreal, $143. 

D.-J. McAnulty Realty Co., Ltd. v. 
Chas. Finnegan.. Montreal, $162. 

Anselme Letang v. J. -A. Ogilvy et Ro- 
muald-E. Cookson, Montreal, $552. 

J. -A. Brien v. Phil. Sauvageau, Mai- 
sonneuve, $2,018. 

D.-J. McAnulty Realty Co. v. Ernest 
de Champlain, Montreal, $162. 

Hamblin Brereton Co., Ltd. v. Parrot 
Candy Co., Ltd et J. Paquette, Mont- 
real. $371. 

Mollie Goldberg v. Nathan Nobleman. 
Montreal, 2e classe. 



E. Denis v. Lydia-J. Warner et Mme 
J. Warner Montreal, $100. 

Ph. Glickman et al v. E.-W. Jacobs et 
Marcus Roman, Montreal, $201. 

N. Dubois v. Jos.-Alf. Bertrand, Mont, 
real, $48. 

Malvina Rasconi v. Jacob Kiken, 
Montreal, $65. 

Pare Dollard Development Co., Ltd. v. 
J. Fortin, Montreal, $174. 

E.-D. Porcheron v. J.-H. David, Mont- 
real et J.-H. David, Montreal, $517. 

Emile Langlois v. C.P.R., Montreal, 

$190. 
E.-D. Porcheron v. J.-H. David, Mont- 
real, $1,014. 
Jos. Beaulac v. E.-D. Percheron, 

et J.-H. David, Montreal, $511. 
Thomas May Co., Ltd v. S.-L. Desaul. 

niers, Montreal, $177. 
E.-I. Barrott et al v. Edriard Ouellet- 

te, Montreal, $507. 
Mtl. Loan & Mortgage Co. v. Geo.-W. 

Faust, Montreal, $888. 
R.-E. Handfield v. Horace Corbeil, 

Montreal, $106. 

F. Martel et al v. Medard Perron, 
Montreal, $131. 

Lumber & Const. Co., Ltd. v. Stand- 
ard Paint Co. of Can., Montreal, 
$404. 

Iron Metal Supply Co. v. Lumber 
Construction Co., Ltd, Montreal, Ire 
classe. 
Montreal, $10. 

A. Lebrun v. J. -A. Ogilvy, Geo. Ball, 

, W.-L. Laplante et Arthur Laberge, 
Montreal, $1,378. 

Chas. Samit v. A.-S. Lehrer, Montreal, 
$174. { 

Nap Nantel v. Napoli Pasquali, Mont, 
real, $115. 

W.-H. Paue v. A. Ranger, Saint-Po- 
lycarpe, $263. 



LOI LACOMBE 



Deposants Employeurs 

Aug.-M. Bechard Com. du Havre 

H. Durand . . La Locomotive Works 

G.-li. Alluisi 

. . . . Merchants Empl. Guar & Acci. 
J.-E. Emond . .P. Lyall & Sons, Ltd. 

D. Cuff Carter White Lead Co. 

Edmond Chaillou G. T. R. 

Desautels, Arthur . . Sharpe Arthur 
Hugh Jamfieson . . . Watson & Foster 
Louis Renaud.. . . Chs. Ledoux Ltee 

Art. Lefebvre Can. Tube Co. Ltd. 

Renaud, H.-P Layton Bros. 

Jos. S.-Pilon Gouv. Provincial 

L.-N. Mazurette .... Lymburner Ltd. 
(Jlderic Guerard . MacDonald & DeBlay 

Pierre Trudeau G. T. R. 

Patrick O'Hara . Caverhill & Learmont 

J. Dorais 

Canada Stove & Foundry Co.. Saint- 
Laurent. 

Bourgeois Laurent . Stool Co. of Can. 
Napoleon Bergeron . Donat Valiquette 

M. Landes 

Etna Chemical Co., Drummondville 

Gust. Racicot La Prevoyance 

Aristide Lapierre . P. Lyall & Sons 

A. C. Bolte U. S. Dandurand 

D..A. Beauchamp 

J.-B. Baillargeon Express 



LE PIUX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 



Le Catsup aux 

Tomates de 

CLARK 



LE MEILLEUR QUI 
S01T FAIT AU 
CANADA! 

Nob conserves 
de la nouvelle sai- 
»on sont pretes ft 
present a etre ex- 
p6di6e«. 

11 n'y entre au- 
cune matlere pre- 
servante nl colo- 
rante ni quoi que 
ce aolt de falslfie. 

Qaranti 
•baolument 

PUR 

Beutoilles de 8 

onces, 12 once*, 

... 16 oncet. . . 

2 douzainaa 

par oaisee. 



Commandez-en I rotre fournis- 
aeur dei maintenin' 

W. Clark, Limited. 

MONTREAL 




UkCJIILLE. GEHDREIIU ft GlE 

hwMni e* CHS. LACAILLB ft CII 

Lpicier* en Grot 

Imaertateura de Mefaaaea, Si 

rope, Fruite Seos, Thaa, Vine, 

Liqueur*, Suoree, Etc., lie. 

e e • 

SatetalitO de Vina de Mease de 
Slslle'et da Tarragon*. 

• • • 

82* Rue *t-Paul at 14 Rue tl- 
Dlzler, fcen'real. 



UN BON VENDEUR 

La Farine Preparee 
de Brodie 

Veyaz la Coupon daa Epiciara 
dans chaque Carton. 

Brodie & Harrie, Limited, 

Tel. Main 436. MONTREAL 



do, 43 11t., 2 dous., la doui. . . LSI 

do. boltes plates, §1 llv., 2 
doua 1* dous. 2.41 

do, grosses bottes, (8 llv., 2 
doui. la doua, S.M 

do, grosses boltea t( Ut., 1 
doua la doui. 10.00 

do, grosses boltea, 82 llv., hi 
doua la doua 14.10 

FEVE6 AU LARD 

Etiquette rose, calsse de (6 llr. 
4 doua. A la calaaa . la doua. 0.80 
do, 48 llv., 4 dous. a. la calaaa, 

la doua 0.01 

de, 42 llv., 2 dous. a la oalaaa, 

la doua 1.00 

do. bottes platea, 51 llv.. 2 dous 

la doua 2.00 

do, grosses boltea, 88 llv., 2 

doua la doui. 2.40 

do, grossse boltes, 96 llv., 1 

dous la doua. 8.00 

do, grosses boltes, 82 llv., V4 

doua la doui. 12.00 

Veau en gelfte I*. 4.80 

Haehle de Corned Beef Ha. 1.80 

paohla de Corned Beef. . . Is. 2.10 

... 8a 4.80 

Beefsteak et otgnoas %*. 2.00 

.... la. 8.88 

Beefsteak et olgnons 2a «.H 

Sauclese de Cambridge ....la. 8.00 

... 8a 8.10 

Pieds de eochona sans oa Mm. l.TI 

Prix sujets A ehangementa sans avla. 
Commandos prises par lea agents su- 
jettea a acceptation. (Produita du Ca- 
nada). 

WM. H. DUNN 
Montreal. 
Edwards Soups. 

(Potagea Granules, PrOparfts en Irlaa. 
de), VarUtto: Brun — Aux Toaaatae 
— Bl*nc,ou ftaaortL 
Paquets, Ba. Boltea 8 dea. eaa- 

que (assorties) par don 0.4S 

Caniatrea, IBs. Boltes 8 doa n 

grandeur, 4 os., par doi 1.41 

Cantstrea. 2Be. Boltea 8 dos., 

grandeur. 2 os.. par doa 2.88 

BORDEN MILK CO., LIMITED 
MONTREAL 

Liste des prix pour Vest de Fort Wil- 
liam, (cette derniere ville comprise), 
dans les provinces d'Ontarlo, de Que- 
bec et Maritlmes. 

La calsse 

A! ii i 'i i '>.,'- 4 

boltes 7.20 

Reindeer, 

48 boltes .... 6.85 

Silver 

Cow, 48 boltes . 6.40 

"Gold Seal 

et "Purity" 48 
boltes . 6.26 

Marque Mayflower, 48 boltes .... 6.28 

"Challenge" "Clover", 48 

boltes 6.7B 

Lait Evapore 
Maxquea St-Charlea 
Jersey, Peerless, 

"Hotel", 24 boltea . . 6.00 
"Tall", 48 boltes . . 6.10 
"Family", 48 boltes 4.60 
"Small", 40 boltea . . 2.26 

CAFE CONDENSE 
Marque Reindeer, "Grande", 24 
boltes 6.00 

"Petite", 48 

boltes 6.70 

Regftl 24 boltea 4.70 

Cacao marque Reindeer 6.00 





La Reputation et le Mainaea dei 

Preparations de Cacao et 

de Chocolat de 

Walter Baker ft Co. 

eat etc atablls par des armies d'affaires 
leyalea. da fabrication bonntte, una llgnt 
de conduits inebranla 
bla quant au maintien 
da la haute qualite dti 
Merchandises at par 
une publicity large et 
persistants. 



Cecl slgnifls, pour 
I'spicier, una demands 
constant* ct croissaate 
da ia part des clients 
aatiafaita, at. a la Ion- 
gee, de beaucou* le 
coramtrcc la plus pro- 
fitable. 



Toutet not marehmn' 
dises sont vendus en 
Canada et fabriqueet 
en Canada. 

Registered 

Trade Mark. 

Walter Baker ** Co. Limited 

M alsen Fendce en 1780 J 
Montreal, P.Q. Dorchester, Men. 




24 grandes boltes 

Conditions: net, 80 Jov.r.j 

Lots de 6 boltes et plus, fret pay*, 
jusqu'a 60 cents par cent. Le surplus 
sera marque sur la. facture, 

THE CANADA STARCH CO., LTD. 

Manufacturiora dea Marquee 

Edwardaburg. 

Empoii de buanderle. La lb. 

Canada Laundry Starch (aalsse 

de 40 liv.) 0.07 

White Gloaa (calsse de 

40 llv.) paquets de 1 llv. ., . 0.07 M 

Empols No. 1, Blanc ou Bleu, 
(calaaes da 48 lba), boltea ea 
carton de 8 llv 0.08 

Kegs No. 1 d'Empols Blano No. 

1 (calsse de 100 liv.) 0.07M 

Barils No. 1 (200 llv.) 0.07M 

Edwardsburg Silver Gloss, pa- 
quets chromo de 1 lb. (SO 
liv.) ,. e.ogv 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) 
en bldons de 6 llv 0.10 

en beltes 

a. coulisse de 6 liv 0.10 

Kegs Silver Gloss, gros crja- 
taux (100 llv.) 0.08 

Benson's Enamel (eau frolde) 

(40 lbs.) la caiase 8.00 

Farine de pommes de terra ra- 
finee Casco (calsse de 20 lba. 
ea paquets de 1 liv.) 0.16 

Celluloid 

Boite cbntenant 46 boltea en 

carton, par calsse 2.76 

Empols de cuisine. 
" W. T. Benson's & Co's. Celebra- 
ted Prepared Corn (40 llv.). 0.08 } 

Canada Pure Corn Starch (40 

llv.) 0.07V 

(Bolte de 20 lbs.. %c en plus). 

Sirop de Ble-d'lnde. Marque Crowi 

Par caiss 

,'arres parfaltement cacheteee, 2 
llv., 1 doz., en calsse 3.26 

Boltes de 2 lbs., 2 doz., en cals- 
se 3.26 

Boltes de 5 liv., 1 doz., en calsse 3.66 

10 lbs., M dos., en cals- 
se 3.65 

de 20 lbs., % dos., en 

ealsse 8.60 

Barils, 700 liv 0.04 

Demi-baril 350 livres 0.04 1 



Vol. XXX— No 4 



LE PRIX COURANT. vendredi 26 Janvier 1917 



DANS LA PROVINCE 



Suite de la page 5 

— R. Drolet a W. Baril. 

— Jos. Thibault a J.-C. Thibault. 

— Ant. Larue a Mme Alf. Chateauvert. 

— N. Brousseau a Alf. Brousseau. 

— Ed. Drolet a Alf. Brousseau 

— Le Seminaire de Quebec a J.-E. Trudel. 

Mariage, Ernest Goulet a Eugenie Vezina, Saint-Augustin. 
Main-levee, Jacob Laperriere a Ed. Paquet, Cap Sante. 
Quittance, \ r euve Jos. Tessier a A. Nobert. 

Vente, Mme Alfred Chateauvert a Simeon Hardy, Pointe aux 
Trembles. 

— Mme Wilbrod Trudel a Mme Alf. Chateauvert, Pointe 
aux Trembles. 

Testament, J.-E. Thibault a Alberine Jobin. 
Avis de deces, Albertine Jobin, Saint-Augustin. 
Obligation, Veuve Eleusiphe Thibault a J..C. Thibault, Saint- 
Augustin. 

— Laurent Parent a Jacob Laperriere, Sainte-.Teanne. 

— Jos. Martel a Rosaire Drolet, Saint-Augustin. 
Donation, Mme Jos. Jobin a Laureat Jobin, Saint-Augustin. 
Vente, Phil et Romeo Lanouette a Arthur et Alf. Frenette, 

Montauban. 
Donation, Veuve F.-X. Denis a Ctme Denis, Montauban. 
Quittance, Liza Plamondon et al a Ferd. Plamondon. 
Vente, Alfred Piche a Donnacona P. C, Cap Sante. 

— Tancrede Boisvert a Donnacona P. Co., Cap Sante. 



— Veuve Alf. Allsopp a Donnacona P. C, Cap Sante. 

— Oscar Piche a Donnacona P. Co., Cap Sante. 

— Cy. Germain a Michel Julien, Saint-Raymond. 
Obligation, Real Frenette a J.-B. Hardy, Saint-Basile. 
Quittance, Theop. Blondeau a R. Frenette. 

— L.-Z. Bouille a Ern. Gauthier. 
Testament, Mme Arsene Leveille a son epoux. 
Avis de deces, Arsene Leveille, Portneuf. 

TEMISCOUATA 

Vente, H. Audette a Ph. Rioux, Fraservllle. 

— Alf. Guay a Ovide Guay, Cacouna. 
Donation, Alf. Guay a Louis Guay, Cacouna- 

— Alf. Guay a Georges Guay, Cacouna. 

Vente, P. Malenfant a D'Auteuil Lber Co, Armand. 

Bail, Max Lebel a P. Malenfant, Armand. 

Vente, Marc Turcotte a Horm. Ouellet, Saint-Eloi. 

— Horm. Ouellet a J.-B. Malenfant Saint.Eloi. 

— Emile Dion a J.-B. Boucher, Begon. 

— Theo Jean a Louis Jean, Begon. 

— Ls. Saint-Pierre a Abraham Gagnon, Begon. 

— Arth. Damours a Alph. Rioux, Begon. 
Obligation, Jos. Dube a Mme F.-J Michaud, Cacouna. 
Vente, Alf. Pinet a Beurrerie Green River, Saint-Antonin. 
Hypotheque, Ls. Cote a P.-A. Samt-Hilaire Fraservllle. 



Quart de baril, 176 llvrea . . . . 0.01 

Seaux, 25 llvrea chaque . . . 1.70 

S8V4 •• • J-40 

65 .. . 1.70 

Sirop de Bla-d'lnde. Marqu* Lily 

White 

Par eala«« 
Bottes de 2 livres, 2 doz., par calsse 2.76 

6 llv., V4 doz. par cse 4.15 

10 llv., 2 doz. par cse 4.06 

20 llv., V4 dox. par cae 4.00 

(Lee bottes de 6, 10 et 20 llvrea ont urn 

anse en fll de fer). 

Fret paye pour 6 calsses de sirop ou 
250 livres, pour 10 bottes d'empois ou 
10 bottes assorties le sirop et d'empola 
Jusqu'a toute station de chemin de fer 
dans les provinces de Quebec et d'On- 
tarlo a Test ou au sud du Sault Saint*. 
Marie, Sudbury, North Bay et Matta- 
wa et Jusqu'a tous les ports ilea laca 
pendant la salaon de navigation. 

Conditions, net SO Joure. Paa d'ee- 
compte pcur paleraent d'avance. 

Thai Nalra 

barque Victoria, tlna de 10 A 60 lba. 17 

Marque Prlnceaa. Una da SO * 60 lba. Si 

HBNRI JONAS A CIS 

Mentraal. 

P»t»« Allmerrtaira* "Bertrand" 

La lb 

Macaroni Bartrand" 12 %o 

Vermlcell* — l2Ho 

Spaghetti — 13 Vie 

Alphabete — **V4* 

Nouillea — lH4c 

Coqulllea — llVie 

Petites P& tea — .ate... is Vac 



E. W. GILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto. Ont. 



AVIS. — 1. Les prix co- 
tes dans cette liste sont 
pour marchandises aux 
points de distribution 
de gros dans Ontario et 
Quebec, excepts la ou 
des listes sp6ciales de 
prix eleves sorlt en vir 
gueur, et ils sont sujets 
a varier sans avis. 
Levain en Tablettes 
'Royal" 
Caisse 36 paquets a 
6c. . . . la caisse $1.25 




Poudre a Pate 
"Magic" 
Ne contient pas 



Magic 
baking 
powder 



5c 

4 oz. 
6oz. 
8 oz. 



d'alun 
6 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 12 oz. 
2 doz. de 12 oz. 
4 doz. de 1 lb. 
2 doz. do 1 lb. 

1 doz. de2V4 lbs 
V6 doz. de 5 lbs. 

2 doz. de 6 oz. 
1 doz. de 12 oz. 
1 doz. de 16 oz 



La doz. 

$0.50 
0.75 
1.00 
1.30 
1.80 
1.85 
2.25 
2.30 
5.30 
9.60 

a la 
cse 

$6.00 



Vendue en canistre seulement. 

Remise speciale de 5% accordee sur 
les commandes de 5 caisses et plus de 
la Poudre a Pate "Magic". 



LESSIVE 

PARFUMEE DE 

GILLETT 

La cse 
4 doz. a la caisse 

4.30 

3 calsses 4.20 

6 caisses ou plu^ 4.15 
Soda "Magic" 

la Cse 
No. 1 caisse 60 pqts. 

de 1 lb 3.16 

5 caisses 3.10 

No. 6, caisse de 
100 pqts. de 10 oz. 8.50 

5 calsses 3.40 

Bicarbonate de Sonde 
superieur de "Gillett"' 
Caque de 100 lbs. 

par caque 3.26 

Barils de 400 lbs. par baril 8.55 

Creme de Tartro 
"Gillett" 
V4 lb. pqts. papier La Doz. 
(4 doz. a la caisse) 1.95 
y 2 lb. pqts papier 

(4 doz. a la caisse) 3.75 
V2 lb. Caisses avec cou- 
vert visse 

(4 doz. a la caisse) 4.60 
Par Caisse 




SodA 

S4lERAT<J S 

E-W GILLETT CCL IIS 




(Assortis $15.06 



2 doz. pqts V4 lb. 

4 doz. pqts Vi b. 

5 lb. canistres carrees (% douz.) La lb. 
dans la caisse 66 Vic 

10 lbs. caisses en bois Gl'/fcc 

25 lbs. seaux en bois 61 Vic 

100 lbs. en barillets (1 baril ou plus) 57c 



10 



l/E PRIX OOURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



Extraita Culinaira* "Jonaa" La do*. 

1 os. Plates Trlpla Concantr* 0.81 
J oa. - — — L« 
S oa. Carre** — — 8.00 
4 oa. — - — $60 
4 oa. - - - •»» 

16 os. — — — H.«7 

2 oa. Rond** Qulntaaaancaa 2. Of 
2% oa. — — «••« 
B oa. - - 4.00 
I oa. - - T.00 
t oz. Carreaa Quintessence* T.00 
4 os. Carrtea Quintessence*. 

bouchona tmeil 4.00 

1 oz. Carreea Quintessence*, 

bouchon emeri 7.82 

2 oa. Anchor Concantr* 1.08 
4 o=. - - I" 
8 oa. - - ■•" 

1« oa . - - «.S4 

2 oz. Oolden Star "Double Force" 0.84 
4 oa. — - — I" 

8 oa. — - — «.»4 

1« oa. — ' — — 6.00 

2 oa. Plate* Soluble 0.84 

to*.— - 1.60 

8 oa. — — 884 

18 oa. — — ~ 800 

1 oa. London 0.81 

1 oa. — 084 

Extrait* 1 la Uvre de $1.10 a 4.00 
— au gallon de $7.00 a 26.00 
Memea prlx pour 1 extraita d* teua 
frulta. 

Vernia a chauaaure* La do*. 

Marque Froment, 1 do*., a la caisae 0.78 
Marque Jonaa, 1 do*., a la calsse 0.78 
Vernl* mllltalre a Vepreuve de l'eau 2.00 

Moutarde rraneaia* "Jonaa" La gr. 

Pony 2 dos. a la calase 8.40 

Small 2 — — 7.60 

Medium 2 — — 10.80 

Large 2 — — 12.00 

Tumblers 2 — — 10.80 

Mugga 2 — — 18.20 

Nugget 2 — — 18.20 

Athenian 2 — — 18.20 

Gold Band Tu 2 — — 18.80 

No. 64 Jara 1 — — 18.00 

No. 66 — 1 — — 11.00 

No. 66 — 1 — — »4.©0 

No. 67 — 1 — — 18.88 

No. 68 — 1 — — 18.00 

No. 60 — 1 — — J4.06 

Molassea Jug* 1 — — 81.00 

Jarre*, tt gal. 1 — — 86.00 

Jarre*. V, gal % — — 64.00 

Poudr* Limonade* "Meanlna" "Jona*" 

Petite* boltes, 3 douz. par calsa*, a 
$12.00 la grosae. 

'irandes boltes, 3 douz. par calase, a 
$28.00 la grosae. 

Sauce Worceaterahir* 

"Perfection", % pt. a $12.00 la groaee, 
S douz. par calaae. 

HUILE DE CHARBON ROYALITE 

woyAiir t? ofi. 
[COMPANY 




SAVON 

The GENUINE, empaquete 100 n»or 
ceaux par calsse. 




AGENCES 




AQENCE8 

..APORTE, MAR- 
YIN LIMITEE 



Eau de Vichy 

Admirable crown . .60 Btlea. 8.00 c-a 
^Jeptune 60 " 8.60 " 

Limonade da Vichy 

\a Savoureuae 60 Btlea 11.00 c/a 

Eau Mineral* Naturelle 

Ginger Ale et Soda Import** 

Ringer Ale Trayder'a — 

o'/s 6 doz., chop. 1.20 doz. (liege 

ou couronne) 

- — 6 doz., \i btl dos. 1.12% 

Club Soda Trayder'a — 

dos., Splits, tf, btles — doz. 1.06 

6 doz., chop .doz. 1.16 

Extrait de Malt. 

Miller de Milwaukee, cs 2 doz. 4.26 c-s 
Brl. 8 doz. 16.20 Brl. 

Lag«r Beer 

Millear's High Life, Barll 10 
doz 16.00 Brl. 

Porter Anglai* de Guinea* doz 

Johnson & Co. c/s 4 doz. Btles 3.20 
8 dos. % Btles.... 2.00 

Lire Anglais* de Baa* do* 

Johnson A Co. e/a 4 dos. Btles. 3.48 

c/s 4 dos. Vt Btls. 2.16 

- — c/s 10 dos. % Btls. 1.46 

The du Japon 
Marque Victoria, c/s 00 lba 26 lb. 



cjELL-0 

The Dainty Dessert 



Fait en Canada 
Calsse assortie, contenant 4 douz. $3. 60 



Citron 

Orange 

Framboise 

Fralse 

Chocolat , 

Peche 

Cerise 

Vanille 



1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 




Jell-O 

yCE CREAH PDWDCR 

' TOR MAKING ICE CREAM 
p.«v> ">bv Pcofh 



Fait an Canada 

Calsse assortie, contenant 2 dous. $2.60 

Chocolat 2.60 

Vanille, 2.60 

Fraise 2.60 

Citron 2.60 

Sans essence 2.60 

Poids par caisse, 11 llv. Tarlf da fret, 
2a classe. 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY 

OF CANADA, Limited 

CIGARETTES Le 1,000 

Bouquet, 7s, bolte 360, par bte.. 6.22 

Calabash 11.60 

Columbia, petlts cigares 12.60 

Dardanelles "Turques" bouts 

unis 13.00 

Dardanelles "Turques", bouts 

en liege ou en argent 13.00 

Derby's, bte de 660, par bte $4.30 7.15 

Fatima 20s 10.76 

Guinea Gold 8.60 

Gloria 7s 6.22 

Gold Crest 20s 6.60 

Hasan "Turques", bouts en liege 8.80 

Mecca "Egyptiennes", bouts unis 8.80 
Mogul "Egyptiennes", bouts unis 

ou en liege 12.76 

Murad "Turques", bouts unis . 12.76 




New. Light. Petlts cigares 8.80 

Old Chum, bouts unis 8.60 

Old Gold. 6s. bte de 600, la bte 

$4.10 6.83 

Pall Mall, format ordinaire 18.60 

Pall Mall, format royal 16.00 

Players Navy Cut $.70 




En bidon de 1 gallon 
20c pour le bidon. 



0.13 



Poids, caisse de 4 douz., 16 Hv., calsse 
de 2 douz., 8 llv. 
Tarif de fret, 2e classe. 



Richmond Straight Cut, bte de 

10 

Richmond Straight Cut. bte de 

20 

Sweet Caporal 

Sweet Sixteen 7s, bte de 7Q0, la 

botte . . .' J4.35 

Sub Rosa, petlts cigares 

Cigarettes importer*. 
Capstan, douce et medium . . 
Capstan, bte de 10 avec porte- 

cigarettes 

Soussa, import ^es du Caire. 

Egypte extra fine. No 25.... 
Soussa, extra fine, No. 30 



] 1.60 

11.00 
8.80 

ti.22 
8.80 

16.50 

15.50 

21.50 
24.(0 



Vol. XXX— No 4 



LE PRIX COURANT, vejidredi 26 Janvier L917 



11 



IL SE PEUT QUE VOS CLIENTS DEMANDENT DES ALLU- 
METTES SANS SPECIFIER CELLES D'EDDY 

Non pas par indifference, mals parce qu'lls s'attendent, naturellement, a ce que vous n'ayez que ces der- 
nieres — LES ALLUMETTES D'EDDY — en magasin. Si vous etes bien avises vous verrez a ce qu'ils 
ne soient pas desappointes. 

LES ALLUMETTES D'EDDY SONT EN GRANDE FAVEUR DEPUIS 1851 ET 

CETTE FAVEUR AUGMENTE TOUJOURS 



Soussa, Khedivial 82.60 

Three Castles, bte de fer-blanc, 

60s, bte de carton 10s 19.00 

Three Castles, bte de fantalsle . 19.60 

Tabaca a Cigarettes. 

B. C, No. 1, 14s l.H 

Sweet Caporal. IBs LIS 

Tabaca coupea. 



OLDCHUM 

viRCwp rym. cut 
SfflOKIrlG (9 

o) TOBACCO 



Old Chum. 12a 

Meerschaum, 12s 

Athlete Mixture, bte en 
blanc. Vt et % lb 



fer- 



0.99 
0.99 

1.60 



SlROP 



OH <G@ypij3©[N] ET 
E BE F©flE BE 



Mathieu 



CASSE La Toux 



m Gros flacons, — En Vente pqrtout. 

CIE. J. L. MATHIEU, Prop., . . SHERBROOKE P. Q. 
m Fabricant aussi les Poudres Nervine* de Mathieu, Ie meilleur 

^^^ remede contre les maux de tete, la Nevralgie et les Rhumes Fievreux. 




W. H. Escott Co., Limited, co ™Tc™, 




EPICERIES 
GROS! ^3a 
AGENTS DE MANUFACTURES ET MARGHANDS A COMMISSION 



Rocrostntants do 
ACADIA SUGAR 
REPINING CO. 
WAGSTAFFE LIMITED 
1 HOS. J. LIPTON 
A AN CAMP PRODUCTS CO. ET AUTRES 



FONDEE EN 1907 
Etes> vous representee corjvenablement at 
d'une fa$on satiafaitanle dsns 

VOUEST DV CANADA? 
Dins la negatire reuillez noua 
envoyer un mot. Per- 
moites-nous do voos 

WINNIPEG-REGINA-SASKATOON-CALGARY-EDMONTON ^^ e "" r * -"■ 



Bureau Principal, 181-183 avenue Bannatyne, 
Winnipeg. 




Hiiro. 



Quand vous acheterez du sucre n'oubliez pas que les 



St. Lawrence 




DIAMOND 




Gold 



ens 



sont le modele de la qualite pour les sucres jaunes 



L2 



LE PRIX COUKANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 







ft 



EP ICIER : IL N'Y A PROBABLEMENT PAS UN SEUL ARTICLE DE MARQUE 
DANS LE STOCK D'EPICERIE QUI EGALE ROYAL YEAST POUR LE NOMBRE DES 
VENTES, CAR IL PROVOQUE UNE DEMANDE CONSTANTE, ET C'EST UNE DES 
PLUS FRUCTUEUSES SOURCES DE PROFITS QU'AIT LEPICIER. QUELQUES EPL 
CIERS ONT EXPERIMENTE DES MARQUES PEU DIGNES DE CONFIANCE POUR 
LESQUELLES IL N'Y AVAIT QUE PEU OU PAS DE VENTES ET ONT PERDU DE CE 
FAIT DE BONS CLIENTS 



OY\L YEAST 




Fait un Pain Parfait Pi 



'•tolLLETT C0.U D J 



EWGILLETT COMPANY LIMITED 

TORONTO, ONT. 
WINNIPEG MONTREAL* 





BLUE LABEL 





Vendez les Aliments Marins 

Marque Brunswick pour 

votre profit et votre 

reputation 



a 



lis vous vaudront un commerce de poisson plus considerable et plus pro- 
fitable. La qualite superieure et le prix modique des Aliments Marins 
"Marque Brunswick" ont produit un vaste commerce qui combine arec 
des methodes commerciales consciencieuses, augmente constamment. lis 
ont prouve leur superiorite et ajouteront a votre prestige de marchand d 'articles de qualite. 

EtabHs a proximite des lieux de peche nous obtenons ce qu'il y a de meilleur dans les recoltes des 
pecheurs. Notre etablissement est moderne et strictement hygienique; c'est aussi l'un des plus 
vastes qui soient sur les cotes de l'Atlantique. 

Voici quelques-uns de nos principaux articles qui donnent satisfaction : 

i/ 4 SARDINES A L'HUILE i/ 4 SARDINES A LA MOUTARDE 

KIPPERED HERRING 
SCALLOPS. 



FINNAN HADDIES (Boites ovales et rondes) 

HARENGS SAUCE TOMATE CLAMS 



88 



CONNORS BROS. Limited, Black's Harbor (NB.) 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDiTEURS 

Compagnie de Publication des marchands detaillants 
du Canada, Limitee, 
Telephone Est 1184 et Est 1185 MONTREAL 

Bureau de Montreal: 80 rue Saint-Denis. 

Montreal et Banlieue . . $2.50 ) 
Canada et Etats-Unis . . 2.00 [ PAR AN 
Union Postale, frs. . . . 20.00 j 
( LE PRIX COURANT ■ 
Le Journal des Marchands detail- 
lants 
Liqueurs et Tabacs 
Tissus et Nouveautes 



ABONNEMENT 



Circulation fusionnee 



II n'est pas accepte d'abonnement pour moins d'une anneV 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse directement k 
nos bureaux, quinze jours au moins avant la date d'expiration 
I'abonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commencee est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrerages ne tont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit 6tra fait 
payable au pair a Montreal. 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre faits paya- 
bles a I'ordre du Prix Courant. 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement comma auit: 
" LE PRIX COURANT", Montreal. 



Fonde en 1887 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



L'OCTROI DES LICENCES D'EPICERIE.-LE TRAVAIL DE L'ASSOCIATION DES MAR- 

CHANDS-DETAILLANTS DE CONCERT AVEC LES C0MMISSAIRES-- 

LA LIGNE DE C0NDUITE A SUIVRE DANS L'AVENIR 



Au moment ou le present numero du Prix Courant 
paraitra, les commissaires des licences seront appeles 
a statuer sur le sort des epiciers qui font application 
pour le renouvellement de leur licence. 

Cinq cent dix-neuf deinandes de renouvellement de 
licence d'epicerie pour la vente des liqueurs sont par- 
venues au bureau de la Commission et comme cette der- 
niere n'a que 350 privileges a octroyer, suivant la nou- 
velle loi, il y aura 169 applications qui seront regues 
negativement. 

La situation particuliere creee par les recents chan- 
genients apportes a la loi des licences de la province du 
Quebec a suscite au sein de la Section des Epiciers de 
['Association des Marchands-Detaillants du Canada, un 
gros mouvement d'activite et un travail considerable 
a ete accompli ces derniers jours par cette importante 
branche de l'Association pour aider les commissaires 
dans leur tache de faire choix des epiciers les mieux 
qualifies moralement et au point de vue de l'amenage- 
ment du magasin pour benef icier de l'octroi d'une li- 
cence. 

Les representants de l'Association des Epiciers ont 
en deux entrevues avec les commissaires des licences 
et les echanges de vues qui y ont ete faits auront cer- 
tainement pour resultat de faire. accorder autant que 
possible les licences aux plus meritants et a. ceux les 
plus capables de fournir au public un service satisfai- 
sant tout en veillant a la stricte observance des regle- 
ruents concernant la vente des boissons enivrantes dans 
les magasins de detail. 

Los commissaires n'ont pas manque d'apprecier 
a leur valeur les demarches faites aupres d'eux 
par les membres de l'Association dans un but 
d 'information et de documentation mutuelle et 
les renseignements founds de pari et d 'autre auront 
rendu an grand service a la solution ardue du choix 



des titulaires dignes de profiter du droit de vente des 
liqueurs dans leur magasin d'epicerie. 

Dans un strict esprit de justice, les commissaires des 
licences ont visite personnellement chacun des epiciers 
ayant adresse une demande de renouvellement de licen. 
ce, afin de baser leur jugement sur des constatations 
recentes et des faits tangibles. Us ont parcouru tous 
les quartiers de la ville, examinant avec soin les locaux 
des epiciers porteurs ,de licence et conversant avec ces 
derniers. "Us ont accueilli avec reconnaissance les re- 
commandations et informations qui leur ont ete four- 
riies par les marchands de gros et les brasseurs et tout 
fait prevoir que leurs decisions seront l'expression me- 
nu' de la justice et du droit. 

Qu'au cours de leurs perigrinations a travers les 
magasins d'epiceries licencies de la ville, les commis- 
saires aient eu parfois le spectacle de commerces mal 
tenus et operes a l'encontre de toutes les regies moder- 
nes d'affaires, cela n'est malheureusement que trop 
vrai ; mais du moins, cette inspection qui aura sa sanc- 
tion dans le retrait de 169 permis de vente de liqueurs, 
aura eu pour effet de servir de legon a ceux qui reste- 
ront dans le commerce de liqueurs et auront a redou- 
bler de vigilance et a multiplier leurs efforts pour ren- 
dre leurs magasins irreprochables sous tous rapports 
et se montrer dignes de la confiance que les commissai- 
fes auront manifested a leur egard. 

Et, sous ce respect, l'Association des Epiciers a une 
grande tache a accomplir et a laquelle elle ne faillira 
l>as. U importe que le commerce des liqueurs dans les 
epiceries lioeneiees soit tenu avec methode et s'amelio- 
re journellenient . Trop de marchands ont tendance a 
oublier quo pour so maintenir a la hauteur de la situa- 
tion et meriter la consideration du public, il leur faut 
suivre leur tenijis et adopter les idees de leur epoque. 
Le progr^s en suivant son cours transforme petit a pe- 



TAB AC % 



rr 



VOS CLIENTS LE CONNAISSENT COMME ETANT 

VENDU PAR VOTRE MARCHAND EN GROS 



STAG 

A CHIQUER 



♦♦»»»»»»»»»»C»»»9»»«»«»»»0»» ♦•»««»O»»0»00OOO»»O0 $ »♦»♦»♦»» »»»>»»»»»»»»»»»»«>4 ' »^O»O»0»»44 



14 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



tit les conditions de tenue d'un ruagasin, et celui qui 
ne marche pas dans le sillage du progres manque a 
remplir sa principale fonction qui est d 'assurer au pu- 
blic le meilleur service possible. 

Ne nous illusionnons pas ; si de nombreuses infrac- 
tions se produisent encore aux reglements actuels du 
commerce de liqueurs nos gouveraants etabliront des 
lois de restriction encore plus prejudiciables aux mar- 
chands; il est done necessaire que ceux-ci s'entendent 
et se consultent, se reunissent et s'entr'aident pour 
maintenir le commerce des liqueurs au detail sur une 
base loyale et legitime. 

L 'Association des Epiciers dont les agissements sont 
toujours inspires par l'interet general qui doit primer 
l'interet particulier. s'efforcera de developper parmi 
ses membres ce sentiment des responsabilites communes 
qui les lie dans l'accomplissement de leur tache quoti- 
dienne. Tous ceux qui sont engages dans le commerce 
de liqueurs ne devront pas manquer de s'unir etroite- 
ment auteur du drapeau de l'Association, de se prote- 
ger mutuellement en eliminant de leur sein ceux qui 
ne suivent pas les lois et font par le fait meme rejaillir 
le blame sur tous leurs collegues. II ne faut pas que 
les epiciers licencies donnent des armes a leurs adver- 
saires pour les combattre. II faut au contraire qu'ils 
f assent en sorte qu'il n'y ait rien a dire sur leur comp- 
te, qu'il n'y ait aucune prise sur leur reputation et 
pour cela, il est necessaire qu'ils se controlent en quel- 
que sorte mutuellement dans un sentiment amical et 
corporatif comme celui qui preside aux deliberations 
de l'Association des Marchands-Detaillants. 



L'INVENTAIRE ET LA FIXATION DES PRIX 



A LA CHAMBRE DE COMMERCE 

Les membres de la Chambre de Commerce ont tenu 
mercredi apres-midi une nombreuse assemblee dont •le 
principal sujet etait de proceder a la mise en nomina- 
tion des nouveaux officiers pour le terme d 'office de 
1917, 1 'election devant avoir lieu le 14 fevrier pro- 
chain. 

L'un des resultats de la nomination fut le cboix par 
acclamation des preposes aux principales fonctions de 
la Chambre, en 1 'absence de concurrents pour chacun 
des titulaires suggeres. 

C'est ainsi que M. J.-E.-C. Daoust, n'ayant point 
d'opposant, a ete elu par acclamation president de la 
Chambre en remplacement de M. Ludger Gravel dont 
les fonctions prennent fin. Ont egalement ete elus de 
par le choix unanime des membres, M. Joseph Quintal, 
ler vice-president; M. Alfred Lambert, 2eme vice-pre- 
sident ; M. Roddlphe Bedard, qui de secretaire, devient 
tresorier et M. Leon Lorrain qui de secretaire adjoint 
devient secretaire. 

Voici, en outre, les noms de ceux qui ont ete proposes 
aux charges de conseillers. Comme il en est au-dela 
d'une trentaine et qu'il n'en faut que vingt, il devra y 
avoir ballottage lors de l'assemblee du 14 fevrier. Les 
futurs conseillers seront choisis entre les membres sui- 
vants : 

C.-E. Racine, J.-N. Cabana, Alfred Delorme, Eugene 
Desmarais, A. Lavallee, A.-P. Frigon, J.-O. Labrecque, 
Wilfrid Cedillot, M.P.P.. Alfred Roy, Paul Joubert, J.- 
H. Paul Saucier, J.-H.-E. Pellerin, Raoul Grothe. Jos. 
Ethier. Jos. Daoust. "Wilfrid Lamarre, Emile Rolland, 
A. Corbeil. Alex. Charette, Oscar Berthiaume, E.-C. 
Vidrieaire. L.-A. Chevalier, J.-B. Gervais, Alfred Jean- 
notte. Alfred Barrette. Eugene Couvrette, Leon Ga- 
rrne. J.-C. Poispant. J.-B. Desaulniers, J.-D. Boileau, J.- 
A Laferte, Theo. Valiquet, Alex. Prud'homme. 

MM. A. Filion, Albert Dumas et J. Germain agiront 
comme scrutateurs. 



II est ties important d'insister sur ce point que les 
marchands doivent etre tres reserves en evaluant leur 
stock a l'invcntairc. Si vous avez pour dix mille dol- 
lars de valeurs en magasin a l'inventaire, vous place- 
rez votre commerce sur une base beaucoup plus solide 
en en port ant revaluation sur vos livres a $9,000 plu- 
tot qu'en en figurant l'estimation a $10,000, $12,000 ou 
plus, comme font beaucoup de marchands. Que vous 
estimiez votre actif a $9,000, s'il vaut veritablement 
$10,000, ces $10,000 n'en resteront pas moins la et re- 
monteront phis lard a la surface avec beaucoup plus de 
certitude que si vous avez sur-estime votre stock. 

Voyons ce que font les grosses maisons de commer- 
ce. Leur regie est celle-ci: — si un article de premie- 
re necessite, le riz par exemple, a diminue de valeur 
sur le marche, elles l'entrent a. 1'inventaire a sa valeur 
presente. Si au contraire sa valeur a augmente, elles 
le portent a son prix d 'achat original. Ce systeme a 
pour a vantage d'eviter les dangers de la sur-estimation 
et de poser les bases d'un resultat tangible et concret. 

Pour appuyer ce systeme, ceux qui le pratiquent di- 
sent qu'ils ne font pas de profits sur le "papier", par- 
ce qu'aucun profit n'est fait tant que les marchandises 
ne sont pas vendues. Un tel raisonnement est defec- 
tueux en ce sens, que si on le prenait au pied de la let- 
tre, nous compterions le stock pour rien, puisque rien 
de ce que nous detenons a l'inventaire n'est vendu. 

Ce qu'il faut prendre dans ce raisonnement, c'est l'i- 
dee de prudence. C'est Tin preservatif dii danger de 
se laisser entrainer par 1 'illusion. 

Nous en arrivons done a la conclusion qu'il est bon 
que vous soyez tres reserve dans revaluation des prix 
des marchandises a 1'inventaire; en estimant la valeur 
de vos dettes a recouvrer, ne vous emballez pas; met- 
tez-vous a la place de celui qui vous proposerait de vous 
acheter ces creances au comptant, et alors vous en arri- 
verez peut-etre a une plus juste appreciation de leur 
valeur reelle. 

II est a, remarquer que les temps presents sont par- 
ticulierement difficiles pour la fixation des prix a l'in- 
ventaire ; vous devez en consequence, vous entourer de 
precautions. 

La hausse de certains articles est justifiee et peut- 
etre prise comme telle, mais rappelez-vous toujours 
qn'un jour de baisse arrivera et qu 'alors vous ne ven- 
drez ces marchandises qu'en vous basant sur la valeur 
reelle et originelle qu 'elles ont. 



M. ZEPHIRIN HEBERT, LE PREMIER CANA- 

DIEN-FRANgAIS PRESIDENT DU 

BOARD OF TRADE. 



La semaine passee, M. Zephirin Hebert, de la maison 
Hudon Hebert a ete elu par acclamation president du 
Board of Trade. C'est la premiere fois qu'un Cana- 
dien-francais est appele a cet honneur et il faut felici- 
ter 1 'element canadien-anglais qui compose en partie 
cette institution, d 'avoir, en la personne de M. Z. He- 
bert qui s'imposait a l'attention de tous par ses hautes 
qualites, voulu temoigner de sa consideration a. la race 
canadienne-frangaise. 

M. W.-A. Black demeure premier vice-president. 

Les autres sieges du Bureau du Board of Trade au- 
ront prochainement leurs titulaires. II y a 16 Candi- 
da ts au Bureau du Conseil et 17 au Bureau d 'arbitra- 
ge qui ne comprend que douze membres. 



Vol. XXX— No 4 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



15 



LES PRINCIPAUX CHANGEMENTS APPORTES A LA LOI DES LICENCES EN CE QUI! 
CONCERNE LES TENANCIERS DE BARS ET LES EPIC1ERS LICENCIES 



Suite et I'm i, 



Penalite pour echange, etc., de boissons contre les ef- 
fets de commerce, etc. 

si quelqu'un, muni d'une licence, achete ou regoit 
d'une autre personne des hardes, outils, effets de com- 
merce ou instruments de culture, ustensiles.de peehe, 
articles de menage, meubles ou provisions, ou cheque 
ou billet, payable a ordre ou au porteur, ou certificats 
de gages de patrons, soit par vente ou echange, direc- 
tement ou indirectement, en donnant comme prix de 
ces marchandises ou de partie d'icelles des boissons 
enivrantes, ou si quelqu'un regoit d'une autre personne 
des marchandises mises en gage, un juge des sessions, 
recorder ou magistrat de police, ou deux juges de paix 
peut ou peuvent. sur preuve satisfaisante des faits 
sous serment faite devant lui ou eux, emettre son ou 
leur mandat pour la restitution de ces effets et le paie- 
ment des frais; et, a defaut de telle restitution et de 
tel paiement, le mandat porte instruction de prelever, 
par la vente des biens-meubles du delinquant, un mon- 
tant suff isant pour couvrir la valeur de tels effets ain- 
si mis en gage, vendus ou echanges, y compris les f rais ; 
et le delinquant est ausi sujet a une penalite n'exce- 
dant pas vingt piastres. 

En vigueur au ler mai 1917. 

Prohibition des buvettes 

"Apres le premier jour de mai 1918, toute personne 
possedant une licence d'auberge, d 'hotel ou de restau- 
rant, qui tient une buvette ouverte au public pour la 
vente de liqueurs enivrantes, encourt l'annulation im- 
mediate de sa licence ; et le fait de tenir cette buvette 
fait "prima facie", preuve qu'elle y est tenue pour la 
vente de liqueurs enivrantes, sans qu'il soit necessaire 
de prouver semblable vente." 

Possibilite d'annulation de licences et penalites 

L 'article 1033 ayant trait a la possibilite d'annula- 
tion des licences et qui se lit comme suit: "Le tribunal 
devant lequel la plainte est entendue peut, sur preuve 
satisfaisante a cet effet, annuler la licence de tout ho- 
telier, aubergiste ou restaurateur qui laisse enivrer 
quelqu'un dans son etablissement, ou souffre qu'un de- 
Bordre quelconque y soit commis, et ce, sans prejudice 
des autres penalites imposees par la loi" se trouve com- 
plete par Padjonction du paragraphe snivant : 

"1033a. Nulle personne, soit par elle-meme, soit 
par l'intermediaire d'un serviteur ou d'un agent, ne 
doit vend re ou fournir de liqueur enivrante a aucune 
personne, dans un local licencie, pour etre consommee 
sur place, a moins que cette liqueur ne soit commandee 
d payee par la personne meme a qui elle est fournie; 
et personne ne doit commander on payer, ui pieter ou 
avancer de l'argent pour payer aucune liqueur enivran- 
te fournie ou a fournir a toute autre personne, pour 
consommation sur place; et personne ne doit consom- 
mer dans un local licencie aucune liqueur enivrante 
qu'une autre personne a commandee on payee, ou a 
eonsenti a payer, ou pour le paiement de laquelle il a 
prete ou avance de l'argent. 

Pourvu. toutefois. que si cette liqueur enivrante est 
fournie ou servie pour etre consommee a un repas ser- 



vi en meme temps, est consommee a ce repas, les dis- 
positions du present article ne soient pas considerees 
comme ayant ete enfreintes, si la personne qui paie 
pour ce repas, paie aussi pour cette liqueur enivrante. 

Pour les fins du present article, la consommation 
sur place comprend la consommation d'une liqueur eni- 
vrante dans ou sur tout chemin public, place publique 
ou gare de chemin de fer, joignant ou avoisinant le lo- 
cal licencie dans lequel la liqueur a ete vendue ou 
fournie ; et toute personne consommant une liqueur 
enivrante dans ou sur ce chemin public, cette place pu- 
blique ou cette gare de chemin de fer, est censee con- 
sommer la liqueur dans le local licencie. 

Quiconque contrevient aux dispositions du present 
article est passible, pour chaque offense, en sus du 
paiement des frais, d'une amende d'au moins dix pias- 
tre et d'au plus de vingt-cinq piastres, et, a defaut de 
paiement de 1 'amende et des frais d'un emprisonne- 
ment pendant une periode de dix jours." 

En vigueur au ler mai 1917. 

La vente aux soldats ou aux matelots en uniforme pen- 
dant la guerre 

"Pendant la guerre actuelle (1916), il est interdit a, 
tout porteur d'une licence d'auberge, de restaurant ou 
de magasin pour la vente de liqueurs en detail dans la 
province, de vendre ou de delivrer gratuitement aucu- 
ne liqueur enivrante aux soldats oux matelots en uni- 
forme. apres huit jours, a compter de la publication 
dans la "Gazette officielle de Quebec", d'un avis de- 
cretant que les salles dans lesquelles la liqueur est ven- 
due, dans toutes les auberges et tons les restaurants 
ainsi (pie dans tons les magasins pour la vente en detail 
de liqueurs enivrantes de la province, ont ete declares 
"zones prohibees", par le ministre de la milice et de la 
defense r]\\ Canada. Cet avis doit etre publie par le 
eontroleur du revenu de la province aussitot que le 
departement de la milice et de la defense a fait con- 
naitre cette ordonnance rendue par le ministre. 

Nonobstant les dispositions de l'alinee precedent, si 
une auberge, un restaurant ou un magasin de liqueurs 
en detail licencie en vertu de la presente section pour 
la vente des liqueurs enivrantes a ete declare "zone 
prohibeo" par le ministre de la milice et de la defense 
du Canada, et si un avis de cette ordonnance a ete don- 
ne par eerit au eontroleur du revenu de la province, il 
est du devoir de ee dernier de publier immediatement 
dans la "Gazette officielle de Quebec" un avis decla- 
rant, qu'a compter de la date fixee par ledit avis, et 
qui ne doit pas etre plus eloijrnee que huit jours apres 
la publication de cet avis, il est interdit a quiconque 
tient une auberge. un restaurant ou magasin pour la 
vente en detail de liqueurs dans le meme district de re- 
venu. de vendre ou delivrer gratuitement aucune li- 
queur enivrante aux soldats ou matelots en uniforme: 
et. apres cette date, durant la guerre actuelle (1916V 
aucun porteur de licence dans ce district de revenu ne 
peui vendre ou delivrer Gratuitement aucune liqueur 
enivrante aux soldats ou matelots en uniforme. 

Toute personne enfreijrnant une disposition du pre- 
seni article est coupable d'une offense et passible des. 
lalites decretees par 1 'article 1072." 

En vijrueur le ler mai 1917. 



16 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



Heures de vente des liqueurs enivrantes 

L 'article 1054 de la loi des licences relatif aux heures 
de vente des liqueurs enivrantes est remplace" par le 
snivant : 

'1054. Nulle liqueur enivrante ne doit etre vendue 
ou delivree gratuitement on autrement, dans un eta- 
blissement liceneie. dans les limites de cette province, 
depuis neuf heures du soir chaque jour, jusqu'a, neuf 
heures de Pavant-midi du jour snivant, ni pendant 
toute la journee du dimanche, de Noel, du premier de 
l'An. du Vendredi Saint, du jour de la Confederation 
et du jour de la fete du Travail, excepte* pour fins me- 
dieales. sur un eertifieat special, signe par un medecin 
pratiquant dument enregistre ou par un ministre du 
culte et produit par l'acheteur : niais la vente de ces li- 
queurs est prohibee les samedis, depuis sept heures du 
soir, excepte sur eertifieat special comme dit ci-dessus. 

Les liqueurs ainsi vendues sur eertifieat special ne 
doivent pas etre hues sur place, niais doivent etre im- 
mediatement emportees par l'acheteur. 

Dans les hotels, durant le temps prohibe pour la ven- 
te des liqueurs enivrantes, la salle ou il est permis de 
vendre cette liqueur, en vertu de 1 'article 1047, doit 
etre fermee, et durant ces heures, tons les restaurants 
doivent etre fermes. 

Le porteur d'une licence d 'hotel ou un de ses em- 
ployes peut, pendant ce temps, entrer dans la salle ou 
la liqueur est vendue, pourvu que ce ne soit pas dans le 
but de contrevenir aux dispositions du present article. 
Le porteur d'une licence de restaurant ou un de ses em- 
ployes peut pendant ce temps, entrer dans la salle dans 
laquelle sont vendues des liqueurs enivrantes. dans le 
but de remplir des commandes basees sur un des certi- 
ficats mentionnes dans le present article, ou en tout 
temps, entre sept et buit heures. le dimanche matin, 
et six et sept heures, le dimanche soir. pour examiner 
son local ; mais il ne doit pas y rester plus longtemps 
qn'il est necessaire pour remplir lesdits ordres et pour 
s 'assurer de l'etat de son local. 

Toutefois les porteurs.de licences d'embouteilleurs 
ou pour la vente de liqueurs enivrantes en gros peuvent 
commencer la livraison avant neuf heures dn matin." 

En vigneur au ler mai 1917. 

Quand les epiciers pourront rester ouverts 

"1055. Nonobstant les dispositions de Particle 
1054. tout magasin pour la vente d'epiceries, de provi- 
sions on de fruits, et liceneie* jusqu'au ler mai 1918. 
pour la vente des liqueurs enivrantes. pent rester ou- 
vert le Vendredi Saint, le jour de la Confederation et 
le jour de la fete du Travail, mais il n'est pas permis 
d'y vendre ou d'en expedier des liqueurs enivrantes 
ces jours-la." 

En vigneur au ler mai 1917. 

La separation des commerces d'epiceries et de liqueurs 

"1065. A compter du ler mai 1918. pendant la du- 
ree d'une licence pour la vente de liqueurs enivrantes, 
nul commerce d'epiceries, provisions, sucreries ou fruits 
ne doit etre fait pour le benefice direct ou indirect de 

la personne munie d'une licence, dans le local liceneie." 

En vigneur au premier mai 1918 seulement. 



Augmentation des penalites 

D'apres la nouvelle loi, la premiere offense peut en- 
trainer une amende de pas moins de cinquante pias- 
tres, ni de plus de cent piastres ; la deuxieme offense, 
une amende de cent piastres au moins et cent cinquan- 
te piastres au plus ; la troisieme offense une amende de 
trois cents piastres. 

En vigueur au ler mai 1917. 

Ce qui constitue une 2e et une 3e offense 

"1074. Pour qu'une offense commise par le porteur 
d'une licence, en vertu de la presente section, puisse 
etre consideree comme une deuxieme ou troisieme of- 
fense dans le sens de Particle 1072, elle doit avoir etc 
commise dans les douze mois suivant la premiere of- 
fense ; pour qu'une offense, aux termes de Particle 
1009, puisse etre consideree comme une deuxieme ou 
troisieme offense, elle doit avoir ete commise dans les 
trois ans de la premiere offense ; et, si la plainte est 
faite ponr une deuxieme ou troisieme offense, le tribu- 
nal ne peut condamner pour aucune autre que pour une 
deuxieme ou troisieme offense, selon le cas, quand la 
preuve faite etablit que tel est le cas." 

En vigueur au ler mai 1917. 

La responsabilite du successeur 

D'apres la nouvelle loi, "Le locataire, Pacquereur ou 
autre personne qui remplace par suite d'un bail, d'un 
acte de vente ou d'un autre contrat, verbal ou ecrit, un 
bailleur, un proprietaire ou une autre personne qui, 
pour le meme local, a deja ete condamne pour une in- 
fraction a, la presente section, est coupable d'une deux- 
ieme ou d'une troisieme offense ou d'une offense sub- 
sequente, selon le cas, si elle est condamnee pour une 
infraction queleonque aux dispositions de la presente 
section, dans les douze mois qui suivent Poffense an- 
terieure du bailleur, proprietaire ou autre personne, le 
tout nonobstant les dispositions de l'artiele 1074." 

En vigueur au ler mai 1917. 



La guerre et la recolte d'epinards. — Le departe- 
ment d 'agriculture des Etats-Unis fait rapport que 
Pembargo de la Hollande defendant l'exportation de 
la semence d'epinards a reduit sensiblement 1 'acreage 
de ce legume. On estirae que la recolte atteindra 550,- 
000 barils, eontre 786.826 barils, Pan passe. II y a une 
quantite importante de ce produit importee au Canada, 
tant a l'etat frais qu'en conserve et le deficit de la re- 
colte americaine aura peut-etre. son effet sur les prix 
d'ici. 



LA VILLE BALNEAIRE D'AMERIQUE 



Le nom de "Mount Clemens" (Mich.)" est familier 
dans toute PAmerique et connu en Europe. Ses sour- 
ces minerales ont soulage un grand nombre de person- 
nes souffrant de rhumatisme, de nevralgie et d'autres 
maladies. Les hotels de Mount Clemens, ouverts tou- 
te Pann6e, sont modernes et de premier ordre et leurs 
tarifs sont raisonnables. La meilleure maniere de se 
rendre a Mount Clemens est de prendre le chemin de 
fer du Grand-Tronc. Service de trains splendide. Pour 
renseignements complets, s'adresser a M.-O. Dafoe, 122 
rue Saint-Jacques, Montreal, 



Vol. XXX— No 4 



LE PRIX OOURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



17 



CONSEILS ET INFORMATIONS 



LE POISSON CANADIEN 



Sa valeur comme produit alimentaire, et necessite 
d'une meilleure distribution. 



Le poisson consomme annuellement au Canada est 
i!'vaiui a environ >' ' 5,000,000 sur les lienx d»« pCchc. 
mais mi calcule (|ii'il coute a la consomation publi- 
que environ $45,000,000; autrement dit, Io eou( d- In 
distribution est deux I'ois plus eleve que celui de la 
production. ( 'c qui p>ecede est mio doi plus importau- 
tes conclusions qui rcsultent de rr.chevchis speciales 
faites, le printemps dernier, par le comite d--s peebe- 
i ies de la Criambre des Communes, sm la difference 
entre les prix du poiison mix lieux de peche et cmx 
de la vente sur les iiunch6s de 1'interieu: 1 du pays. 

On a reconnu dfpuis longtemps que les pechcie.s ca 
nadiennes comptenl parmi les plus productives du 
monde. Cependam la consomraalion an Can a la est 
tres minime. 11 faut attribuer eel a au fait que, jus- 
qu'a present, on u'a jamais trouve le moyen de vendre 
le poisson a des prix moderes aux eonsommateurs. Au 
coins de noire siecle, la quantite de poissons peches 
n 'a guere augmente, mais pendant le meme temps, la 
valeur de la production anuuelle s'est elevee rapide- 
ment. On a suppose que l'augmentation en valeur du 
poisson, d 'annee en annee, etait un signe d'accroisse- 
ment de la production ; en realite, c'est seulement le 
prix du poisson qui a augmente. 

Le comite, qui a fait un examen sur la difference des 
prix et le probleme des meilleures conditions de vente, 
a insiste prineipalement sur la necessite d'un service 
de transport plus perfectionne et 1 'education du pu- 
blic quant a la valeur du poisson dans 1 'alimentation. 
Une amelioration sous ce rapport s 'impose done, si Ton 
veut que le Canada retire plus de profits de ses peche- 
ries. 



NOTRE BOIS DE PATE A PAPIER 



Le magnifique progres que suit le Canada pour de- 
venir le' centre mondial de la manufacture de pate a 
papier et de papier est indique par les chiffres recem- 
ment publics par le ministere du Commerce. Pendant 
l'exercice termine en juillet 1916, 1'exportation de pa- 
pier a rapporte $21,678,868; 88 pour cent de cette som- 
nii' out ete paves par les Etats-Unis. Ce total accuse 
une augmentation de 31 pour cent sur les chiffres de 
1 'annee precedente. On se rendra compte de 1 'aug- 
mentation, si Ton se rappelle que la premiere expedi- 
tion de papier du Canada en 1892 se montait a $91 
pour cette annee. Le total des exportations en 1902, 
s'est eleve seulement a $24,000. et seulement a $6,327,- 
000 en 1913. 

L 'exportation de pate a papier, au cours de l'exerci- 
ce financier de 1916. etait d'une valeur de $12,931.- 
681, dont 87 pour cent pour les Etats-Unis et 7.2 pour 
le Royaume-Uni. Les Etats-Unis importent plus des 
deux-tiers de leur pate a papier du Canada. 

L 'exportation totale de papier, pate a papier et bois 
a pate a papier, pendant l'exercice termine en juillet, 
s'est elevee a $40.86r>,266. dont les Etats-Unis ont com- 
mande 87 pour cent et le Royaume-Uni 5 pour cent. 
L'augmentation sur 1 'annee precedente a ete de 27 
pour cent. 



D'un autre cote, le Canada a importe, pendant l'ex- 
ercice termine en juillet 1916, du papier et des pro- 
ducts de papier au montanl de f<> i~7.298, dont 69 pour 
cent des Etats-Unis el 12.4 pour cent du Royaume-Uni. 

Les chiffres qui precedent, ajoutes a ceux des pul- 
peries el manufactures de papier du Canada, qui sont 
d 'environ $9,500,000, nmntrent que nos forets de bois 
de pulpe sont grandement crises a contribution. Cette 
demande augmentera au Ywu de diminuer, vu le deboi- 
semenl de cette essence forestiere aux Etats-Unis. 

Le Canada est riche en pareils bois, mais sa provision 
n'est pas inepuisable; et s'il faut perpetuer cette res- 
source nationale, il sera neeessaire de la proteger con- 
tre le feu et reboiser les etendues deboisees et brulees. 



LE COMMERCE CANADIEN 



Le commerce canadien, durant les neuf mois de la 
presente annee financiere, a atteint le chiffre enorme 
de $1,700,563,269, disent les statistiques du dernier bul- 
letin mensuel. 

Les exportations totales des produits canadiens pen- 
dant les neuf mois finissant le 31 decembre, furent de 
$861,629,000 contre $511,534,000, pour la meme perio- 
de, l'aimee precedente. 

Les importations, a 1 'exception de la monnaie et des 
lingots d'or, ont ete, durant ces neuf mois de $602,- 
866,000, ainsi reparoles : $330,791,000 de marchandises 
sujettes a la douane, et de $272,075,000, de marchandi- 
ses libres. 

L'an passe, elles se sont elevees, durant la meme pe- 
riode a $197,950,000, pour les marchandises sujettes a 
la douane, et a $145,972,000, de marchandises franc de 
port, soit a un total de $343,923,000. Les droits de 
douane out ete de $106,378,000, contre $71,305,000 Tan- 
nee precedente. 

Pendant le mois de decembre 1916, les exportations 
se sont elevees a $130,037,000 et les importations a 
$68,014,000, a .1 'exception de la monnaie. Au mois de 
decembre 1915, les exportations n'ont ete que de $92,- 
171.000 et les importations. $45,690,000. 



COMMENT CONSTRUIRE DES GLACIERES POUR 
MARCHANDS A LA CAMPAGNE. 



Une abondance de glace constitue une des ressources 
naturelles du Canada. On n'apprecie generalement 
pas, a sa juste valeur. la recolte annuelle de glace. Ce- 
la provient peut-etre du fait que Ton n'en sent pas le 
besoin immediat lorsqu'on en fait une provision. Plu- 
sieurs de ceux qui devraient porter a ce sujet une at- 
tention toute specialc. ne s'en soucient guere. II arri- 
ve .en consequence, que durant les grandes chaleurs, 
comme celles de l'ete dernier, de grandes quantites de 
viande et de produits alimentaires se perdent, faute de 
glace pour les conserver. 

I'ne provision de glace pour les besoins de l'ete est 
indispensable aux marchands. 

Rien de plus agreable. durant l'ete, que de pouvoir 
manger des mets froids que Ton pent se procurer grace 
•i une provision de glace. La facilite avec laquelle on 
pent savourer ces douceurs a la ville, pendant l'ete, 
fait l'envie de la jeunesse rurale. 



18 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



11 est facile a un ires grand nombre de marchands 
dn Canada de se procurer, pendant l'hiver, toute la 
glace tlont ils auront besoin, pendant I 'ete. On s'e- 

tonne, a bon droit, qu'uii marchand soit depourvu de 
eel avantage. 

Rien de pins simple que la construction d'une gla- 
ciere. In coin d'un batiment exterieur, entoure de 
quelques planches communes, peut etre utilise a cette 
fin. Environ 40 pieds cubes suffisent par tonne de 
glace. Si le sol est permeable, inutile de faire un ren- 
voi d'eau. Couvrir la surface du sol d'une couche de 
6 pouces de pierre eoncassee, de cendres ou de gra- 
vier ; y repandre de la sciure de bois d'un pied d'e- 
paisseur ; entre les cloisons et la glace et sur le haut, il 
faut environ un pied d'epaisseur de sciure de bois. On 
peut y conserver les produits alimentaires de la laite- 
rie en bon etat, pendant les cbaleurs. 

Le bulletin No 35, publie par la division de la Laite- 
rie et Appartements frigorifiques du ministere de l'A- 
griculture, Ottawa, donne a ce sujet des details inte- 
ressants ; le commissaire de cette division f ournira gra- 
tuitement, sur demande, des plans de glacieres, traces 
sur papier bleu. 

Les renseignements suivants, quant a la quantite de 
glace necessaire, ont leur qualite : 

Un pied cube de glace_ pese 57 livres et demie. Une 
tonne de glace mesure approximativement 35 pieds cu- 
bes. Une consommation quotidienne de deux pieds 
cubes (115 livres), pendant quatre mois, exigera en- 
viron sept tonnes. 

En tenant compte de la perte qui survient, on peut 
dire qu'une glaciere de 10 pieds carres et de 10 pieds 
de haut, suffit a loger cette quantite de glace, si elle 
est convenablement empilee et protegee contre la cha- 
leur. 

Une consommation de 50 livres par jour, pendant 
quatre mois, exigerait trois tonnes. La perte de glace, 
si tout le travail de conservation a ete bien fait, n'ex- 
cedera pas 216 pieds cubes, pendant quatre mois. 

Pour se faire une idee du poids de la glace par le 
nombre de blocs, les chiffres suivants ont leur utilite : 
12 blocs de 18 x 36 pouces, 8 pouces d'epaisseur — 1 

tonne. 
10 blocs de 18 x 36 pouces, 10 pouces d'epaisseur — 1 

tonne. 
8 blocs de 18 x 36 pouces, 12 pouces d'epaisseur — 1 

tonne. 
7 blocs de 18 x 36 pouces, 14 pouces d'epaisseur — 1 

tonne. 
6 blocs de 18 x 36 pouces, 16 pouces d'epaisseur — 1 

tonne. 
5 blocs de 18 x 36 pouces, 20 pouces d'epaisseur — 1 
tonne. 



LA FOIRE DE PARIS 



(Extrait du Bulletin de la Chambre de Commerce de 

Paris). 



Pendant que ses armees poursuivent leur glorieux ef- 
fort, la France, sur le champ de la production et des 
echanges, organise sa tache et recherche les moyens 
les plus appropries pour donner toute l'impulsion ne- 
cessaire a son expansion economique et commerciale. 
C'est ainsi que, au lendemain de l'heureuse reussite 
des foires de Lyon et de Bordeaux, Paris organise aus- 
si sa foire, qui aura lieu, du ler au 15 mai 1917, dans 
le vaste cadre de l'Esplanade des Invalides et sur les 



avenues et quais environnants. Sous le patronage du 
Conseil municipal de Paris, le comite de direction, pre- 
side par M. David-Mennet, president de la Chambre 
de Commerce de Paris, a deja recu de nombreuses adhe- 
sions des groupements syndicaux et des representants 
du haut commerce et de la haute industrie parisienne. 
La Foire de Paris, strictement nationale, ne sera ou- 
verte qu'aux fabricants de France et des colonies fran- 
chises. Les acheteurs du monde entier, qui seront con- 
vies a la visiter, y trouveront, methodiquement pre- 
sented, tous les produits commerciaux et industriels du 
pays, et, d'une fa§on generale, tout ce qui est propre 
a mettre en valeur la richesse de l'industrie et la vita- 
lite du commerce de la France. La Foire ne sera ni 
une exposition ni un marche. Uniquement reservee 
aux transactions entre commergants, a l'exclusion de 
toute vente au detail, il serait interdit d'y livrer aucun 
objet, et les echantillons a la Foire ne devront pas en 
sortir pendant toute sa duree. Les ordres seront pris 
sur presentation et examen d 'echantillons ou de types, 
avec dates de livraison convenues entre les interesses. 
Un catalogue officiel contiendra, clairement classees, 
toutes les indications utiles aux visiteurs, tandis que 
des brochures illustrees, traduites en anglais, en ita- 
lien, en espagnol, en portuguais, seront adressees par 
le Comite organisateur a toutes les personnalites no- 
toires des pays allies ou neutres, qui en feront la de- 
mande, 6 place de la Bourse, a Paris, II y a tout lieu 
de penser que la Foire de Paris contribuera utilement 
a la reprise des affaires et a la diffusion des produits 
nationaux sur tous les points du globe. 



LA MARINE MARCHANDE ALLEMANDE 



Malgre un temperament qui ne permet pas de les 
classer parmi les ennemis du "bluff", les Allemands 
n'osent pas predire que l'avenir de leur marine mar- 
chande se presente sous des aspects attrayants. "Cet 
avenir, declare la "Norddeutsche Lloyd" est encore 
trop enveloppe de tenebres pour qu'on puissse en di- 
re quelque chose de precis et de definitif. Le journal 
allemand estime toutefois que si la marine marchande 
est soutenue par le gouvernement pendant la premiere 
periode, au cours de laquelle cette marine, affaiblie 
par une longue inactivite et les dommages causes par 
la guerre, aura a lutter contre une terrible concurrence 
des marines ennemies et neutres puissamment renfor- 
cees, les compagnies de navigation allemandes ne tar- 
deront pas a regagner le terrain perdu, malgre " la 
guerre apres la guerre" dont les ennemis de l'Allema- 
gne menacent son commerce et son industrie. Avec la 
meme rapidite avec laquelle l'Allemagne s'est trans- 
formed pendant la guerre en Etat qui se suffit econo- 
miquement a lui-meme, de meme elle reprendra rapi- 
dement ses relations commerciales avec le marche mon- 
dial une fois que les portes de ce marche seront ouver- 
tes et que les routes maritimes redeviendront de nou- 
veau libres pour l'activite pacifique." 

Le raisonnement du journal allemand se base evi- 
demment sur la conviction que l'Allemagne sortira 
victorieuse du conflit. Cela suffit pour lui enlever 
toute valeur. 



Depuis le commencement de la guerre, des vaisseaux 
allies representant un tonnage de 3,636,500 tonnes ont 
ete perdus, dont 2,796,500 tonnes pour les vaisseaux 
anglais seuls. 



Vol. XXX No 4 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



19 



NOTES ECONOMIQUES 



Pour le ble, lea producteurs on1 ete accuses, an de 
but de L'enquSte sur l;i chert! de la vie et les moyens 
d'y obvier, d'avoir de propos delibere, cache pour an 
tiers, ;iu gouvernemenl americain, le chiffre de la re 
colte. A cette t'ausse representation venait s'ajoutcr 
Le surplus de la rScolte precedente a'ux mains des spe- 
culators dims les divers elevateurs du pays. Les cho 
srs tie se passent,-elles pas pareillement, au Canada .' La 
hausse persistante du prix de la farine tendrait a, nous 
le laisser supposer. 

• • • 

Le papier a journaux (quotidiens) qui valail $43 la 
tonne, vaul aujourd'hui $60 ou pres de, 3 1-3 sous la li- 
vre au lieu de 2.15 sous. Rien ne semble justifier une 

telle augmentation. 

• • • 

L'actif total de la Union Bank qui, il y a un an, s'ele- 
vait a $90,663,000 depasse actuellement $109,000,000, 
soit une augmentation d'a peu pres $18,500,000. Les 
depots uc portant pas interet out augment! de plus de 
$8,000,000, tandis que ceux d'epargne se sont accrus 
de $9.:>00.000. 

• • • 

Cette annee, dans l'Afrique du Sud, le nombre ap- 
proximatif des moutons et des chevres serait de 31,424,- 

680 et 8,920.270. 

• • ' * 

Le gouvernement de l'LTnion des etats de l'Afrique 
du Sud depensera, chaque annee, une somme de £50,- 
000 ou phis pour reboiser des terres forest teres. 

# # # 

Depuis 1908, date ou la protection contre l'incendie 
fut introduite au Canada sur une base scientifique, la 
diminution des incendies a ete caracteristique. 

• • • 

D'apres les rapports de l'amiraute de Berlin, 138 
vaisseaux marchands des Allies, d'un total d 314.500 
tonnes brutes ont ete perdus en novembre, par mesure 
de guerre. De *ce tonnage, 244,500 tonnes etaient de 
vaisseaux anglais. En outre, 53 vaisseaux marchands 
neutres de 94,000 tonnes brutes, furent coules pour 
contrebande de guerre. Le total du mois de novembre 
est done de 408,500 tonnes. 

# • • 

II y a eu plus de betail vendu sur le marche de Chi- 
cago en 1916, qu'en aucune autre annee precedente. 
"Le rapport de la Chicago Union Stockyards etablit 
que pendant 1 'annee les ventes s'eleverent a $509,620,- , 
023. Ce total depasse de $138,681,867 celui de 1915 et- 
de $100,000,000 le chiffre de 1 'annee-record 1913. Les 
boeufs s'y vendirent a une moyenne de $9.50 les 100 li- 
vres, les veaux a, $10.85; les pores, $9.60; les moutons, 
$7.85 ; les agneaux, $10.75 en moyenne ; les chevaux se 
vendirent au prix moyen de $181 par tete. 

# # • 

Selon le rapport annuel du capitaine T. Bourassa. 
maitre du port de Montreal, il y a eu en 1916, plus de 
vaisseaux transatlantiques entres dans notre port 
qu'en aucune autre cette annee. mais qu'il y a eu dimi- 
nution considerable dans le nombre des vaisseaux des 
Provinces Maritimes. encore que le tonnage soit reste 
sensiblement le meme. Le rapport donne des statisti- 
ques comparatives depuis 1907, le grand total mon- 
trant que cette annee 7.995 vaisseaux sont entres dans 
le port avec un tonnage total de 5,693,328 tonnes, con- 



tre 9,387 vaisseaux et 6,483,800 tonnes en 1915. II entrm 
202 vaisseaux de moins dans les Provinces Mari 
qui occasionna une diminution de plus de 400,000 
nes. 

Les statistiques suivantes sont extraites du rapport. 
Nombre de vaisseaux et tonnage 1907-1916. 

Vaisseaux Tonnage 

1907 15,161 5,546,936 

1908 13,173 5,-548,028 

1909 11,661 5,057,907 

1910 14,383 6,561,021 

1911 12,432 6,613,271 

1912 13,322 7,053,691 

1913 14,246 8,394,002 

1914 13,141 9,044,457 

1915 9,387 6,483,800 

1916 7,995 5,693,328 

Ci-dessous comparaison du nombre et du tonnage des 
vaisseaux transatlantiques entrees depuis 1912 dans le 
port de Montreal : 

Vaisseaux Tonnage 

1912 409 1,775,487 

1913 477 2,020,333 

1914 551 2,039,133 

1915 484 1,657,728 

1916 569 1,965,161 

Les chiffres suivants donnent les details quant aux 
nationalites des vaisseaux entres dans le port de Mont- 
real durant 1916 : 

Nombre Tonnage 

Anglais 650 2,030,240 

Italiens 13 52,392 

Norvegiens 13 22,914 

Americains 18 19,731 

Danois 3 4,642 

Francais 1 4,537 

Total 2,134,456 



PUITS SAINT-CATHARINES 



Les merveilleuses proprietes curatives de leurs eaux 
ont rendu ces sources minerales celebres. Si vous n!a- 
vez pas encore entendu parler du celebre puits de 
Saint-Catharines consultez votre "Encyclopedia Bri- 
tannica". Ces eaux accomplissent des merveilles dans 
les cas de rhumatisme et reconstituent le systeme epui- 
se en un espace de temps remarquablement court. 
Saint-Catharines est situee sur la ligne principale du 
chemin de fer du Grand-Tronc. Des informations 
completes seront fournies sur demande adressee a M. 
O. Dafoe, 122 rue Saint-Jacques, Montreal. 



JEUNES FILLES DEMANDEES 



On demande des Jeunes Miles pour la RHiiire. 
S'adresser a B. PLOW & CO., Ltd., 
3—2 5-7 rue Recollet. 



20 



LE PRIX OOURANT. vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 






Le Marche de 1' Alimentation 



+ 
►♦ ♦ ♦ ♦♦ ♦♦♦♦♦♦♦♦♦ ♦♦ ♦♦ ♦ ♦♦ ♦ ♦♦♦♦♦ ♦ ♦ ♦ ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦ ♦ ♦♦♦♦♦+ 



AVIS 

Les prix que nous donnons icl sont 
ceux du jeudi 25 Janvier 1917, obtenus 
quelques heures ^.vant 1' impression de 
ce journal. 

GRAINS ET FARINE8 

MARCHE DE CHICAGO 



A terme: 
Ouver- 

ture 


Haut Baa 


Ferme- 
ture 


Ble— 






Mai .... $1.87 
Juillet . . 1.53 


$1.87% $1.84% 
1.54% 1.52 


$1.84% 
1.52% 


Mais — 






Mai . . . 1.01% 
Juillet . . . .99% 


1.02 1.01 
100% .99% 


1.01% 
.99% 


Avoine — 






Mai . . . .58V 2 
Juillet 55% 


.58% -58 
.56% .55% 


.58 
.55% 


Cotations au comptant: — 




Bie— No 2 rouge, $1.93% a $1.93%; 
No 3 rouge, $1.89% a $1.90%; No 2 dur, 



nominal; No 3 dur, $1.90 a $1.90 l / 2 . _ 

Mai's— No 2 jaune, $1.01 a $1.01% ; 
No 4 jaune, 96 %c a $1.00; No 4 blanc, 
97%c a 99%c. 

Avoine— No 3 blanche, 57%c a 58%c; 
standard, 58 %c a 59 %c. 

Seigle— No 2, nominal; No 3, $1.43. 

Orge— $1.00 a $1.28. 

Graine de mil— $3.00 a $5.50. 

Graine de trefle— $12 a $17.50. 

MARCHE DE MONTREAL 

CEREALE8 

Ble No 1 Northern $1.95 

_ 2 1.92 

— 3 1.87% 

— 4 1.74% 

Avoine No 1 C.W 0.76 

— No 2 C.W 0.71 

C.W . . . . 0.69 

extra pour le be- 



— No 3 

— No 1 

tail . . 

— No 2 
Avoine No 2 

— No 3 



Blanche 



0.64 
0.63 



0.68 
0.67 
0.66 
0.65 
1.16 



Mais Jaune No 3 

Orge du Manitoba 1.15 

LE MARCHE DE LA FARINE 

Fortes a boulanger 

Bakers Special 2 sacs $9.30 

Manitoba S.B 8.80 

Keetawba 9.50 

Montcalm 9.00 

Medora 9.50 

PATENTES DU PRINTEMPS 

Regal 2 sacs $10.00 

Fleur de Lis 9.50 

Daily Bread 9.30 

Royal Household . . . . 10.00 

Five Roses 10.00 

Glenora 9.50 

Hurona 3. patisserie . . . 10.00 

Harvest Queen 9.50 

Farlne de ble-d'Inde blanc 



pour boulanger . . . . 


6.60 
i.SO 




Ferine d'avoine: 




avoine roulee, aaea de M 
liv 3.40 


3.55 



ISSUS DE BLE 

Son, au char, tonne 
Grue, 



$33.00 

36.00 

Middlings d'Ontario, au 

char, tonne 38.00 40.00 

Moulee pure, au char . 45.00 48.00 
Mouiee meJangee 43.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Foin No 2 13.00 

No * 11.60 

Foin et trefle 10.60 

FROMAGE — BEURRE — OEUFS 
Montreal 



Fromage colore de 

l'Ouest, le meilleur. ... 

blanc 

blanc de l'Est 

colore de l'Est 

d'hiver 

Oka 



Beurre de cremerie d'au- 
tomne, le meilleur . . 

Beurre de cremerie d'au- 
tomne, bonne qualite . 

d'hiver 

de ferme . . . . 

Ire qualite . . . 



0.25% 0.25% 
,25 0.25% 

0.24 0.24% 

0.24% 0.24% 

0.22 0.23 

0.00 0.38 

0.43 0.43% 

0.42% 0.42% 

0.41 0.42 

0.37% 0.38 

0.38% 0.39 



Dernieres ventes de la Societe Co- 
operative-Agricole des Fromagers du 
Quebec: — 

Fromage blanc No 1 23 13-16 

No 2 23% 

No 3 0.23 

colore No 1 0.00 



No 2 0.00 

No 3 0.00 



Beurre de cremerie d'hiver, 

Ire qualite ' . . . . 0.40 

bon 0.38% 

pasteurise 0.00 



Oeufs strictement frais 0.58 

frais 0.50 0.55 

choisis No 1 0.44 

mir6s 0.40 

No 2 0.34 0.36 

FROMAGES IMPORTE8 

Le fromage de Roquefort se vend 65e 
la livre. TrSs rare. 

MIEL 

Miel blanc No 1 en ga- 
teaux 0.16 0.15% 

brun No 1 0.12% 0.13 

coule en chaudiere de 30 lb»: 

Blanc, la livre 0.12% O.U 

Brun, la livre .. .... .. 0.10% 0.11 

Miel de sarrasln 0.09 0.10 

PRODUITS DE LA CAMPAGNE 

Produita de l'erable. — On «ota lee prix 
sulvants: 
Pur sirop d'erable, bolte 

de 8 lbs 0.96 0.97% 



de 10 lbs 1.07% 1.10 

de II lb* LIS 1.S0 



choix extra 1.40 1.60 

Sucre d'erable, la liv 0.15 0.16 

Feves. — On cote lea prix auivanta: 

Choisiea a la main, lota de 

char 6.75 7.00 

3 lbs. pickers 0.00 6.60 

5 0.00 6.26 

7 0.00 6.00 

POMMES DE TERRE 

Montagnes Vertes, en gros, le 

sac 2.40 

De Quebec, en gros, le 

sac 2.25 



GAZOLINE 

Le gallon . . 



••17% 



MARCHE A PROVISION 



Pores vivants, lots de choix, $14.15 
a $14.50 les 100 liv. peses hors chars; 
pores appretes fraichement tues dea 
abattoirs, $20.00 a $20.50 les 100 liv., 
jambons, 8 a 10 liv., 26c la liv., Jam- 
bons, 12 & 14 llvres, 24 cents la livre, 
jambons poida moyena et lourda, 
23c; bacon pour breakfast, 27 cents'; 
bacon de choix Windsor, 29' centa 
la livre; bacon de Windsor, deaosae 
30 cents la lb.; saindoux, qualite "Pu- 
re Leaf", 21c la livre en seaux de 
20 lbs., en bola; aaindoux qualite "Pu- 
re Leaf'', 20 %c la livre en seaux de 
de 20 lba. en ferblane; saindoux compo- 
se, 18 cents la livre en seaux de 20 
liv., en bois; saindoux compose, 17%c 
la livre, en seaux de 20 livres, en fer- 
blane. 

HUITRES 

Standard, sans ecalllea. No I, 
le bidon $5.00 

I, 

le bidon 8.26 

De choix t, 

le bidon ; . . . 5.70 



le bidon 9.50 

Cap Cod moyenne le baril . . . 9.00 

Blue Points 9.00* 

Caraquet 7.00 



PEAUX VERTES 

Boeuf inspects No 1 . 

No 2 

No 3 



. 0.00 0.26 

. 0.00 0.25 

. 0.00 0.24 

0.38 

. . .... 0.36 



Veau No.l 

No. 2 

Peau de mouton et d'agneau . 3.90 

Peau de cheval No 1 . . 7.50 8.00 

LEGUMES 

Choux, le baril 4.25 

Laitues pommeea de Boa- 
ton, la douz 2.00 2.50 

Patates sucrees, le panier . . . . 3.26 

Ceieri Cceur d'Or, 6, 6, 7, et 8 , 

douz., au panier, le panier . . 9.00 

Ceieri de' la Floride ,3, 4, 5, 6 

douz., le panier 5.00 

Tomates, la livre 0.30 

OIGNON8 

Espagnols, en caiaae danviron 

150 llvres, la caisee 6.00 

Oignons rouge, la liv 0.04 



Vol. XXX— No 4 



LE PRTX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



21 



FRUITS FRAIS 

Le raisin de Californie Almeria a su- 
bi une hausse de 50 cents. L' extra 
"fancy" est cote a $8 au lieu de $7.50, 
le "fancy'' a $7.50 au lieu de $7 el la 
' qualite moyenne a $7.25 au lieu de $6.- 
75. I >', nil ic part on note une baisse de 
25 cents dans le prix des oranges Na- 
ve Slinkist et dcs figui a nouvelles de 
Californie. Les canneberges "fancy" 
de Cap Cod ont baisse de 50 cents par 
baril. 

POMMES 

Mcintosh en boltes, extra fancy, 

125, 150, 176 et 200 g.M 

"Spitz" extra fancy" en boltes, 

125, 160, 163 et 175 3.00 

Kamenses extra fancy. 150, la 

boite 2.75 

Baldwins No 1, le baril 5.25 

Spies Speciales No 3 le baril.. 5.25 

A ut res vari6t6s . . 4.50 

FRUITS DE CALIFORNIE 

poires Beurre Easter, la boite . 4.50 

Poires Winter Nellis 5.00 

Poires Columbia, demi boite . 2.25 
Raisins Almeria "extra fan- 
cy", la caque 8.00 

' "fancy' ' 7.50 

' qualite moyenne 7.25 

CANNEBERGES 

Canneberges "fancy" de Cap 

Cod, le baril 10.50 

ORANGES MEXICAINES 

126 et 150 2.00 

176, 200, 216 et 250 2.25 

ORANGES NAVEL, SUnk.es I. 

96, 126 et 150 3 25 

176, 200, 216. et 250 3.50 

Autres marques 2.75 3.00 

CITRONS 

Messina extra, de fantaisie, gros- 
seur 300 (boltes seulement) . .3.50 

Do. Fantaisie, 300 8.26 

PAMPLEMOUeSES 

"Gray", grosseurs 54 et 64 . . . 3.75 

80, 96 .. .. 3.90 

FIGUES NOUVELLES DE 
CALIFORNIE 

Figues de Californie, 25 llv. en- 
viron ' 115 

DATTES 

Hollowees, paquets d'une livre 0.11 

non empaquetees, tres 

bonne qualite 0.11 

BANANES 

Jumbos de Port Limon, le rSgl- 

me 2.50 2.75 

GRAINS ET FARINES 
Depuis la semaine derniere les prix 
du ble ont subi une legere diminution. 
Ain.si. le ble No 1 qui se vendait $1.97 
a Montreal est cote aujourd'hui a $1.. 
95. Par contre l'avoine a augmente 
d'une demi a une cent. 

II n'y a pas de changement a signa- 
ler dans les prix de'la farine. Les pre 
mieres patentes se vendent $10, les se- 
condes $9.50 et les fortes a boulanger 
de $8.80 a $9.50 par deux sacs. 

BEURRE, FROMAGE ET OEUFS 
I -es cotations du beurre et du froma - 
ge ont tres pen varie depuis une se- 
maine; le seul changement a noterest 
dans celle du fromage colore de l'Ouest 
le meilleur qui se vend de 0.25>/>c a 
% cents au lieu de 0.25 % a 0.25 %c. 
Le fromage d'Oka se vend maintenant 
38c. 

Quoique les arrivages d'oeufs ne 

nt pas encore considerables le prix 

de ce produit a subi une baisse assez 

importante. Les oeufs strictement 

frais qui se vendaient de 0.65 a 0.70 



sont cotes a 0.58; les frais a 0.50 — - 
0.55 au lieu de 0.55—0.60. 

POMMES DE TERRE, ETC. 

Le ton du march£ aux pommes de 
terre se maintient ferme et les prix 
tv'onl pas change. Les Montagnes Ver- 
tes se vendent $2.40 et les varietes de 
Quebec $2.25 Le sac, en gros. 

Les feves, le miol lo sirop et le Su- 
cre d'erable sont toujours aux memes 
prix. 

BAISSE DU SUCRE 

Le prix de toutes les qualit£s et 
genres de sucre diminue de 10 cents 
depuis vendredi dernier et nous co- 
tons: 

SUCRES 

Extra granule, sac, les 100 liv. $7.60 

baril 7.65 

Extra Ground, baril, les 100 liv. 7.80 

% bte 25 liv. . . . 8.20 

No 1 yellow, baril, les 100 liv. 7.25 

No 1 sac 7.00 

Powdered, bte 50 liv 7.90 

— = bte 25 liv 8.10 

Paris Lumps, bte 100 liv 8.30 

Crystal Diamond, bte 100 liv. . . 8.30 

50 liv 8.40 

bte 25 liv. . . 8.60 

Crvstal Domino, 100 liv 8.65 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a. Montreal. 
SAINDOUX 

Safndoux pur, en tlnette 0.22% 

— ' en seaux 4.50 

en cse de 10 llv. 0.22% 

en cse de 5 liv. 0.23 

en cse de 3 liv. 0.23% 

blocs d'une llv. . 0.00 

FRUITS SECS 

Raisins de Corinth* La. llv. 
Corlnthe, Filiatras, en cartons 

1 lb 0.21 0.22 

en vrac 0.00 

Raisins de Malaga Llv. 

Connalsseur. la bte 3.48 

Extra Dessert, la bte 4.2B 

paquets . . . . 4.78 

Roval. la bte 8 00 

Imperial. 6. 26 

6 Couronnes. pqts., la bte . . . . 8.00 

Excelsior, la bte T.00 

Raisins Sultana Llv. 

Cartons. 1 lb 0.00 

En vrac o.OO 

Raisins de Valence Llv. 

Valence fin. 

btes de 2* lhs 0.00 0.00 

choisl, btes de 28 

liv 6.00 0.00 

28 lbs 0.00 8.00 

sur couches, 4 

cour., btes de 28 liv... 0.00 0.00 
Raisins de Californie Llv. 

Epepines. paq. 1 lb. fancy fl.00 0.11% 

paq. 1 lb. choix 0.00 8.11 

Muscatel, 3 Couronnes, btes de 

50 liv. o.ll% 

Fruits eva cores T,iv. 

Abrieots. botte 26 lbs. . . 0.00 8.20 

PPches. bottes 25 lbs. . . 0.00 0.12 

Poires. boltes 25 lbs. . . 0.00 0.00 
Pommes tranch^en. #va- 

porees. btes de 60 liv. .0.00 0.12 
Pelures de Fruits Llv. 

Citron 0.23 0.24 

Cltronelle 0.28 0.28 

Orange 0.24 0.25 

Pruneaux de Californie LJv. 

Bottes de 28 lbs. 

30-40 0.13% 

40-50 0.13 

50-60 . 0.12% 

«0-70 0.11% 



70-80 



8.13 



80-90 uju 

9o-ioo ;; ;; ;„* 

NOIX ET AMANDE8 

Noix ecalees, la livre 1.45 

Amandes de Valence, boite de 28 
Uv. ( la liv o.46 



Avelines, les meilleures, 
Pecans (pecanas), 

Amandes, 

Noix, 

Peanuts Bon Ton, 

Amandes Tarragona .... 0.20 

Marbot o.OO 

du Bresil o.OO 

de coco rftpees ft, l», 

lb 0.21 

Cerneaux o.45 

Peanuts rOties, Coon . . 0.08% 

rotiea, 0.O8 



0.10 
0.28 
0.21 
0.20 
0.1S 
0.21 
8.11 
0.22 

8.80 
0.48 
0.08 
0.08% 



rotles. Bon Ton 0.12% 0.11% 
LEGUMES SECS. 



Legume* sees, 

Orge mondo, sac 00 

Feves blanches, (Can.) 

boisseau 6.90 

— triees a la main . 0.00 



6.75 



7.2P 
7.00 
8.26 
7.20 



Orge perlee, sac o.OO 

Feves jaunes, minot .... 6.50 
Lentilles iouges, par sac, 

Ib 0.11% 0.12% 

Pois verts, No 1 .. .. lb. 0.00 0.07% 

casses, le sac .... 7.6O 8.00 

Ble-d'Inde a soupe, casse, 

le sac 4 2B 

CONSERVES DE LEGUMES 
Asperges (Pointes), 2 lbs. 0.08 1.60 

entieres, can. 2 llv. 0.08 1.50 

Californie, 3% llv. S.48 8.76 

Betteraves tranches, 8 

»v 8.00 

Ble-d'Inde, 2 liv 0.00 

en epls. gal. 0.00 

Catsup, bte 2 lbs., dos... 8.08 

au gal., dos. . . . 0.88 

Champignons hO'.el, botte 0.08 

ler cholx. 0.00 

cholx, btes 8.00 

Choux de Bruxelles imp. 0.21 

Choux-fleurs 2 lbs 

Citrouilles 3 lbs 

gal 



Epinards jal 

3 

3 

Feves Golden Wax 2 
Feves vertes . . . . 2 



0.08 
0.00 
0.00 
0.00 
lbs. 0.00 
lbs. 0.00 



de Lima ... 5 

Flageolets importes 
Haricots verts imp. 



lbs. 
lbs. 
lbs. 
bte. 
bte. 



0.00 
0.00 

0.00 



1.80 
1.60 
8.08 
8.81 
1.08 
0.88 
8.88 
8.88 
0.23 
1.08 
1.80 
3.00 
8.88 
0.00 
0.00 
1.4S 
1.46 
1.60 



0.16% 0.18 



0.00 



Macedoine de legumes bte 0.00 
Petits pois imp. moyens, bte.. 

ml -fins, .. 

fins, .. 

tres fins, .. 

— extra-fins, .. 

Pois Can., English Garden . . 



0.00 

0.08 

0.19% 

0.21% 

0.22% 

0.24 

0.28 

1.18 



Early June 1.86 

Succotash 1.45 



Tomates, 2 llv 0.00 

gall o.OO 

Truffes, % boite 0.00 



3.26 

8.60 
10.08 



Conserves de Fruits 

Par dos., groups No. 3 
Ananas coupes en des 

1% lb. 0.00 

Importes . 1% lb. 2.75 

entiers (Can.) 

3 lb. 0.00 8.60 

tranches (Can.) 

2 lb. 0.00 8.86 

rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 

Bluets, 2 liv 0.00 

Cerises rouges sans noy- 
au j lbs 



No. 1 

1.80 
8.3* 



3.80 
1.00 



Fraises, strop epals, 3 lbs. 



0.00 
0.00 



1.78 
3.01 



22 



LE PRIX COURANT. vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



Framboises. sirop epais 

2 lbs. 

Gadella* rouges, strop 

epais J lbs. 

GHdelle* Mire*, siio» 

epais 2 lbs. 

Marinades on seau, B gal. 
Marinades can., 1 gal. gal. 

2 gals 

S gals 

Olives. 1 gal sal. 

Peches Jaunes ... 2 lb. 

3 lbs. 

Poires Bartlett . . 2 lbs. 

3 lbs. 

Pommes Standard. 3 lbs. 
Pommes Standard . gal. 
MQres, sirop epais . gal. 
Prunes, Damson, sirop 

epais 2 lbs. 

Lombard, sirop 

epais 2 lbs. 

de Californie 

.. 2* lbs. 

Greengage, l) "oj 



0.00 1.75 



0.00 0.00 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 

1.10 

1.02% 

0.00 

1.10 
0.00 
0.00 
0.00 



0.00 

S.60 

0.95 

1.46 

2.05 

1.77* 

1.90 

2.45 

2.25 

0.00 

1.15 

3.40 

0.00 

1.16 

1.05 



2.7* 

1.12* 
1.51 
2.26 
2.40 



epais . 2 lb». 

Rhubarbe Preserved 2 lbs. 
Cerises blanches ....doz. 

noires .... doz. 

RIZ 

Riz importes: 
Riz Patna, sacs de 112 lbi. 

sulvant qualite ... lb. 0.0 0.07* 

Carolina lb. 0.07* 0.08 

moulu 0.00 0.07 

souffle (puffed) cse 

de 36 paquets de 2 btes 0.00 4.26 
Lea prix ci-dessous s'entendent f.o.b. 

Montreal. 

Qualite B, sac 260 lbs 4.10 

Cc, sac 100 lbs 4.10 

Sparkle 6.40 

India Bright, sac 100 lbs 4.45 

Lustre 4.40 

Polished Patna 4.60 

Pearl Patna 6.10 

Imperial lace Patna 6.80 

Crystal Japan 6.10 

Snow Japan 6.80 

Ice Drips Japan 6.40 

FARINES ET PATES ALIMENTAI- 
RES 

Farine Household, qrt $10.50 

a patisserie Ocean, qrt... 11.00 

d'avoine, granulee, sac. 4.00 

standard, sac. 4.00 

— fine, sac . . . . 4.00 

sac 3.80 

roulee, baril . . 7.90 

Farine de sarrasin, le sac 5.50 6.00 
Banner, Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie, cse 0.00 4.86 

Cream of Wheat, cse . . 0.00 6.00 
Farine de mai's, Ire qua- 
lite, le sac de 98 liv. 3.75 

— pomme de ter- 

re, pq. de 1 liv., doz. . 0.00 0.00 

"Canada Starch", 16 

onces, calsse 3.00 

Saint-Laurent, 12 

onces, 2 douz 2.76 

Fermlcelle, macaroni . 
spaghetti canadlens 
btes de 6 lbs., lb.. . 



0.00 
0.00 
0.00 



0.07 
2.20 
2.80 



En vrac, bte 30 liv. . 
Paquets de 30 liv. . 
Nouillettes aux oeufs: 
Spaghetti, pates assor- 

tles: alphabets, chlf- 

fres, animaux, noulllea, 

coudes. importes en 

vrac, liv 0.00 0.07* 

En paquets de 1 liv. .. . 0.00 0.07% 
Tapioca perle, en sac, liv. 0.08* 0.09 
Sagou lb. 0.08* 0.09 

THE 

Congou cimmun 0.16 0.1} 



Thes noire Ceylon: 

Pekoe 0.2> 0.16 

Orange Pekoe 0.30 0.36 

Japon commun 0.22 

Japon moyen 0.26 

choix 0.30 

extra 0.37* 

Pinz Suez Young Hyson 0.16 0.18 
Gunpowdor commuu 0.16 

moyen 0.18 

Pea Leaf 0.24 



EPICES PURES, GRAINES ET SEL, 
ETC. 



Pin Head 0.33 

Formosa Oolong 0.40 

LARD AMERICAIN 



Ire qualite, 
2e .. 



Le 



quart $41.50 

40.75 



MELASSE 

— Montreal : 
Barbade, choix, tonne, le gal... 0.66 

tierce et qt. . 0.69 

, demi quart 0.61 

Melasse fancy, tonne 0.66 

■ tierce 0.68 

— Campagne: 
Barbade, choix, tonne 0.64 

tierce et quart 0.57 

demi quart 0.69 

Melasse fancy, tonne 0.62 

tierce 0.65 

CONSERVES DE P0ISS0N3 

Anchois a l'huile (si.ivant 

format doz. 3.00 

Caviar * lb. do* 5.15 

* lb. doz. 10.00 

Crabes 1 liv. doz. 3.75 

Crevettes en saumure 1 lb. 0.00 

sans saum. 1 lb. 0.00 

Finnan Haddies . . doz. 0.00 
Harengs irais importes, 

doz. 1.40 

marines imp doz 2.45 

aux Tom., imp. 

do . 2.20 

kippered imp. 

doz. 2.45 

canadiens kip- 
pered 0.96 

canadiens, sau- 



ce 



tomates 0.96 



6.26 
6.26 
10.26 
3.90 
1.76 
0.00 
1.30 

1.45 
2.60 

2.25 

2.60 

1.10 

1.1« 



Harengs, saurs bte . . ■ i ■ 0.25 

Homards, bte h., 1 lb. doz. 0.00 6.86 
bte plate, * 



llvre 305 

bte plate, 1 lb. 

doz. 5.75 

Huitres (solid meat) 6 oz. 
10 doz. 0.00 

(solid meat) 10 

oz doz. 0.00 

Maquereau, tin, 1 lb., la 



le baril 



1.00 
6.50 
5.75 
5.50 

Royans aux truffes et aux 
achards bte. 0.17 



doz 

Morue, grosse, 

No. 1 

No 2 - 



Sardines Can. * bts. 
franchises. 



btes 
btes. 



Norvege, * 
francaise, 



* 



boites.. . . 

sans 

Sprats, * de 



aretes 



4.75 

0.17* 

0.28 

0.16* 

0.19 
0.24 



bolte .... 0.11 
Saumon Labrador, 100 lbs. 0.00 

Cohoes, Fraser 

River, 1 liv 0.00 

rouge: 

Horse Shoe et Clover 
Leaf, bolte basse, 1 
liv doz. 0.00 

rouge, Sockye, 

(Rivers' Inlet), bolte 



3.16 

5.90 

1.20 

2.90 

1.06 
6.75 
6.50 
6.00 

0.18 
5.00 

0.32 
0.51 
0.17 

0.60 
0.25 
0.11* 
8.00 

0.00 



3.25 



Nous cotons: 

Allspice moulu lb. 0.00 

Anis liv. 0.00 

Clous de glrofle moulu lb. 0.00 
Canelle en rouleau ... lb. 0.00 
Clous de girofle entiers 

lb 

Chicoree canadienne . lb. 
Creme de tartre . . . . lb. 

Colza lb. 

Gingembre en raclnc.lb. 
Graine de lin non mou- 

lue lb. 0.00 

moulue lb. 0.06 

dechanvre lb. 0.07* 



0.00 
ot. 
0.00 
0.07 
0.16 



Macis moulu 

Millet, liv 

Mixed spices moulues.Jb. 
Moutarde en vrac, la liv. 
Muscade moulue .... lb. 
Piments (clous ronds) lb. 
Poivre blanc rond . . .lb. . , 
— blanc moulu . . .lb. 

noir moulu . . lb. 

rond, liv Uv. 

de Cayenne pur lb. 

Whole pickle spice . . lb. 
Sel fin en sac, 200 liv. . . 

— en * de sac . . lb. 

Quart, 2* lbs. baril . . 

quart, 3 liv 

quart, 5 lbs 

quart, 7 lbs 



0.00 
0.18 
0.00 
0.00 
0.00 



Fin 

Dairy 

Gros sel, sac 

Tnurteaux de lin, le sac 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
1.05 
2.90 



0.17 
0.60 
0.30 
0.13* 

0.23"* 

0.14 

0.66 

0.08 

0.20 

0.08 
0.07 
0.08 
1.00 
-0.12 
0.20 
0.16 
0.66 
0.13 
0.32 
034 
0.26 
0.28 
0.30 
0.16 
1.56 
0.45 
3.70 
3.55 
3.50 
3.35 
2.40 
2.65 
1.10 
3.05 



MECHES DE LAMPES 

Le rouleau, No 2 0.35 

Le rouleau, No 1 0.25 

Le rouleau, No 0.20 

VERRES DE LANTERNES 

Caisse d'une douz 0.65 

VERRES DE LAMPES 



No 2, la douzaine .... 0.80 
No 1, 0.70 

HUILE DE COTON 

Au baril. le gallon 1.70 

FICELLE DE COTON 



3 brins, blanche, la liv. 

4 la liv. . 

4 coloriee 



0.36 
0.00 



0.90 
0.80 



1.85 



0.36* 
0.39* 
0.43* 



PAPIER D'EMBALLAQE 

Papier brun en rouleaux .... 0.05* 

Manille en rouleaux . . 0.06 

Papier Manille, 13 x 17 est cote 1.50 
Kraft 0.11 

SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en morceaux 
se vend $7.00 la caisse et de 17c a 18o 
?» livre, poids net, blano ou raarbre. 

HUILE DE CASTOR 



Noub cotons: 
Bouteilles de 1 oz. 

3 oz.. 

2-oz.. . 



Gross* Dob. 
. 4.25 0.40 
. 9.00 0.85 
. 6.75 0.70 



4 oz 11.00 1.10 



haute, 1 liv. 



doz. 0.00, 0.00 



HUILE DE RICIN PHARMACEUTI- 
QUE 

Au baril, la liv 0.10 

Moindre quantite, le gal. , , , , 2,00 



Vol. XXX— No 4 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 

Table Alphabetique des Annonces 



23 



American Pud 38 

Arlington 39 

Assurance Mont-Royal 26 

Baker & Co. (Walter) . 8 

Banque d'Epargne ... 27 

- — (1 'Hochelaga . . 24 

— Nationale . . . .24 
Molson 24 

— Provinciale ... 24 
Benoit & De Grosbois . 26 
British Colonial Fire 

Ass 27 

Brodie & Harvie 8 

Bryant Dunn & Co. ... 24 

Canada Life Assurance 

Co 26 

Canada Brush 32 

Canadian Film Exchan- 
ge 6 

Caron L.-A 46 

Channel Chemical Co. . 23 

Chipman-Holton 41 

Church & Dwieht .... 4 



Cie d Assurance Mu- 
tuelle du Commerce 26 

(lark Win 8 

Climax Baler 40 

Conillard Auguste ... 46 
Cottam Bird Seed . .' . . 46 

Conors Bros 12 

Cluett, Peabody & Co. . 39 

Dom. Canners (Ltd) . . .3 
Dominion Textile .... 

Couverture 

Dominion Wadding . . 30 
Du Pont Powder 29 

Eddy E. B. & Co 11 

Escott 11 

Esinhart & Evans ... 26 

Federal Securities ... 46 

Fontaine Henri 46 

Fortier Joseph 46 

Gagnon P.-A 46 

Garneau 37 



Garrand Terroux & 

Cie 46 

Gillett Co (Ltd) E. W. 12 

Gipe-Hazard 40 

Gonthier & Midgley . . 46 
Greenshields 34 

Hall Coal 4 

Heinz 5 

Imperial Tobacco . . . . 13 

Jamieson 30 

Jonas & Cie, H 

Couverture interieure 2 



Martin G.-E 46 

Martin, P.-P jr, 

Mathieu (Cie J.-L.) . . 11 

Mc Arthur, A 29 

Maxwells Limited ... 32 
Montbriand, L.-R. ... 46 

Nova Scotia Steel Co. . .24 

Pacifique Canadien ... 5 
Parsons & Parsons .... 36 
Port Hope Sanitary . . 31 
Prevoyants du Cana- 
da (les) 26 

Racine, Couverture et 43 
Rolland & Fils J.-B. . . 46 
Kingston Hosiery .... 39 
Lacaille Gendreau et St. Lawrence Sugar Co 11 

Cie 8 Schofield 36 

La Prevoyance 26 Sun Life of Canada . . 26 

^ " * ' " ' United Shoe Machinery 

Leslie & Co., A. C. ... 29 Co (Ltd) Couverture 

Lewis Bros 33 

Liverpool-Manitoba . . .26 Western Ass. Co 26 



Assortment d'etalage No 63. 

Se vend 

3% douz. d'O-Cedar Polish de 
4 onces $10.50 

7 douz. d'O-Cedar Polish de 

12 onces ' $42.00 

% douz. d'O-Cedar Polish d'u. 
ne pinte $ 7.50 

Enseigne Electrique O-Cedar. 



$60.00 

Les prix ci-dessus sont sujets a 

l'escompte ordinaire. 

Donnez votre commande a votre 

fournisseur. 




Assortiment d'etalage No 64. 

Se vend 

10% douz. d'O-Cedar Polish 

de 4 onces $32.25 

4 douz. d'O-Cedar Polish de 

12 onces $24.00 

*4 douz. d'O-Cedar Polish d'u- 
ne pinte $ 3.75 

Enseigne electrique O-Cedar. 



$60.00 

Les prix ci-dessus sont sujets a 

l'escompte ordinaire. 

Donnez votre commande a votre 

fournisseur. 



Vous avez besoin'de cette precieuse enseigne 

sortiments d'etalage decrits ci-dessus. Plus tard 
il pourra augmenter de beaucoup ses benefices sur 
l'O-Cedar en prenant avantage des Propositions de 
benefices d'O-Cedar grace auxquelles on peut ob- 
tenir gratuitement des marchandi- 



Vous pouvez obtenir cette enseigne gratuitement 
avec l'une des commandes ci-dessus. Tout mar 
chand connait la supreme valeur de l'enseigne elec 
trique pour aider a faire un 6talage de vitrine at 
trayant. 



Cette enseigne electrique O-Ce- ^^k h^^ .^8 [^ ^B ses 6quivalentes a un escompte ex- 

dar est exceptionnellement brillan- ^^^^^^^^^ ^^T^^^\ ^^±. ^^^b tra " (Demandez par ecrit notre 

te et puissante: ce n'est pas uni- ^f ^^k j/jf ^^^k ^PH |A 1 B nouvelle liste de Propositions de 

quement une annonce pour O-Ce- I ^AhBF ^P*^M I MflMa I benefices deerivant les assorti- 

dar, mais une aide reelle pour la ^^ ^m ^H ^^^ V^^LM^JL ments avec lesquels les Marchan- 

devanture de votre magasin et ^^k ^K V^ ^ |* _1- dises sont offertes gratuiteni' 

consequemment un veritable actif ^Q^^^^^^F ^^^^^^^P l^lj I I T I Les rnarchands qui croient pou- 

pour votre commerce. ^^B ^^^ ^^^^^^ ™ \r& * fc# Afc voir vendre plus de Produits O- 

Le commercant devrait d'abord Fait *»n Panama Cedar qu'actuellement devraient 

profiter des avantages de nos as. s'adresser a nous pour avoir de 

l'aide. Nous avons d'autres articles de publicity que nous fournissons gratuitement et qui les aideront merveilleu- 
sement il attirer a leur magasin une partie du gros commerce d'O-Cedar cree par notre publicity dans les journaux. 
Nos Aides pcur les Commercants sont a la disposition de tout marchand qui vend O-Cedar. Nous aidon:3 
I'homme qui n'a en stock qu'une quantite limitee de nos produits avec tout autant d'enthousiasme que nos clients 
plus importants. 

CHANNELL CHEMICAL COMPANY, LIMITED, toroTHI 



24 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



LES PETITS ACHATS 

Tel est le tltre d'un livret que tous ceux qui font des 
economies devraient lire. lis y trouveraient des Indica- 
tions utiles sur la maniire de payer par versementa men- 
suels des valeurs qui rapportent des rentes. 

Pour le recevoir gratuitement, 11 suffit de s'adresser a 

M. PAUL de MARTIGNY 

au Bureau de Montreal de la Mai son 

BRYANT, DUNN & CO. 

Rue Saint-Francois-Xavier, Nos 84-88 
TELEPHONE MAIN 4960 



LA BANQUE MOLSONS 

FONDKE EN 18S5 

Siege social - - Montreal 

Capital verse $4,000,000 

Fonds de reserve 4,800,000 

COLLECTIONS 

Encaissements faits dans tout le Dominion par 
l'entremise de cette banque et dans toutes les 
parties du monde civilise, par Fentremise de nos 
agents et representants. Remboursements 
promptement effectues aux plus bas taux d'e- 
change. 

Emissions de lettres de credit commercials et de 
lettres circulairea pour voyageurs valables 

da nt toutes les parties du Globe. 
EDWARD C. PRATT, gerant general. 



LA BANQUE NATIONALE 

rONDII BN ISM 

Capital autorie* $6,000,000 

Capital veme ...... 2,000,000 

Reserves 1.964,843 

Notre service de billets circulairee pour les voyageurs 
"Travellers Cheques" a donne satisfaction a tous nos 
clients; nous invitone le publio & ee prevaioir dee avan- 
tagss que nous off rone. 

Notre bureau de Paris, 

14 RUE AUBER, 
est tree propice aux voyageurs Canadians qui vieitent 
I'Europe. 

Noue effectuons lee virements de fonds, les rembour- 
sements, les encaissements, lee credits commerciaux en 
Europe, aux Etate-Unis et au Canada aux plus bas taux. 



Nova Scotia Steel & Coal Co., 

LIMITED 

MANUFACTURERS 

ACIBR en BARRES MARCHAND, MACHINERIE * 
ROUE8. TRANSMIS.ftONS en ACIER COMPRIMB 
POLI, TOLES D'ACIBR joaqu' a 48 pea de large 
RAILS en "T" de 12. 18, 28 et 40 lba a la »er*e. 
BCLIfSES, ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE 
FBR. 

GROSSES PIECES DE FORGE, UNE SPECIALITE 

Mleas de Fer, Waeaaa, Terreaenve. — Mini 

Haat Fourneaax, Fouri a Reverbere a Sydney Mine*. 
N.-E. — Laminoire, Forget et Ateliera de Fiaieaage a Near 

Glasgew. (N.-E) 

Bureau principal : New Glasgow (N.-E) 



BANQUE PROVINCIALE 

DU CANADA 

CAPITAL AUTORISE I2.00S.0S0 

CAPITAL VERSE ET RESERVE (au 31 dec. It IB) . . 1.650.000 

75 Succoraalea dani les Provincee du Quebec, de 1'Ontarlo et du 

Nouveau Brunswick. 

CONSEIL D' ADMINISTRATION: 

President i M. H. LAPORTE, de Is maiaon Laporte Martin, 

llmitee. Administrates da credit foncier-franco-canadien. 
Vice-President ■ W-F CARSLET, capitalltte. 
Vice-President: TANCRBDE BIENVENU, Adaniniatrateur Lake 

of the Wooda Milling Co., limited. 
M. G-M BOS WORTH. Vice-Preildent "Canadian Pacific 

Railway Co." 
L'Hon. ALPHONSE RACINE, Container legiilatif, president 

de la maiaon de grot Alpbonia Raciae limit**. 
M. L-J-O BEAUCHKMIN , de la Librairie Besaeaemin its* 
M. M. CHEVALIER, directeur general Credit foncier franeo- 
c Median, 

BUREAU DE CONTROLB 

(Commlsealres-censeurs) 

President ■ 1'hen. sir ALEXANDRE LACOSTB. C. R., ea-juge en 

chef de la cour du bane da rol. 
Vice-President Docteur E-P LACHAPKLLE. Adraialatrataur 

do Credit lender frsaco-csnsdlsa. 
L'HON. N. PERODEAU N. P.. Minittre aaaa portefsuille d n- 
le goavernement du Quebec. 

BUREAU PRINCIPAL 

Directeur gerant Statran as. UNCEIDI BIKNVtNl; 

i. aa.LAROSE.inapeciearen ch#4: M..-A TURCOT, inapecteur 

M. A. THIBAULT. assistant inspecteur- A. GIROUX secrttsire. 

Ccrreasendanta !' Stranger' ciats-Ume: New Terk, Borton, 

buf ale. Chicago- Aegis terra, France, AUemsgDe, Astriche, Italia. 



BANQUE D'HOGHELAGA 

Fondee en 1874. 

Capital verse - - - $ 4,000,000 
Fonds de Reserve - - 3,700,000 
Total de l'actif ■ - 39,000,000 

DIRECTEURS : 

Messieurs J.-A. Vaillancourt, president; 

l'hon. F.-L. Beique, vice-president; 
A. Turcotte, E.-H. Lemay, l'hon. J.-M. 
Wilson, A.-A. Larocque et A.-W. Bon- 
ner. 

Beaudry Leman, gerant general. 

Yvon Lamarre, inspecteur. 



SIEGE SOCIAL: MONTREAL (112 rue St-Jacques) 

Bureau Principal : 95 rue St-Jacques 
F.-G. Leduc, gerant ; P. -A. Lavallee, gerant adjoint. 

164 Succursales et Agences au Canada 
32 Bureaux de Quartiers. 

Tout depot D'UN DOLLAR ou plus 
ouvre un compte a la Banque sur lequel 
est paye deux fois par annee un interet 
au taux de 3% Pan. 

La Banque emet des LETTRES DE CREDIT 
CIRCULAIRES et MANDATS pour les voya- 
geurs, ouvre des CREDITS COMMERCIAUX, 
achete des traites sur les pays etrangers, vend des 
cheques et fait des PAIEMENTS TELEGRAPHI- 
QUES sur les principales villes du monde; prend 
un soin special des encaissements qui lui sont con- 
fies, et fait remise promptement au plus bas taux 
dp change. 



Vol. XXX— No 4 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



25 



ooooDcoooaaoaaoooooooooooooooQoooaoooooooQOOooooaoooaoaooaoaaaaDOooooaoooaaaoooaaoooooa 



FINANCES 



aaaooooooooaaoooooaooaDOOoooooaooooooooaoooaooaoaoooooaooooaoaoooooaoaaooooooooocooaooa 

actionnaires inscrits le 31 Janvier. 

Toronto — Home Bunk of Canada- Dividende trimeB- 
triel regulier de % pour cent, payable le 15 fevrier aux 
actionnaires inscrits le 13 Janvier. 



LA NOTE AMERICAINE 
Deuxieme annec. 



24 Janvier, 1917. 

Nous sommes dans une periode d'attente et rien no 
se produit qui on vienne roinpre la tranquille monoto- 
ii ic. Le marche est sans interet et les valours sansres- 
sorl p1 domain sera peut-etre a l'image d'hier. Nous 
sommes a l'epoque dv I'annee ou le ralentissement du 
:eourant speculatif permed mix professionals de regen- 
ter la Bourse. 

Quand et comment finira eette periode d 'inaction, 
telle est la question qui se pose. Elle demeure sans re- 
ponse on ['absence d'un fait, d'un evenement quelcon- 
quo sur lequel on puisse asseoir une liypothese. II est 
certain toutefois que le portefe'uille absorbe les valeurs 
Ac premier ordre, offertes a des prix d'occasion. Pour 
tente qu'elle soit. eette absorption finira par epuiser 
la quantite do titres en flottement sur le marche et 
alors la reprise on hausse no sera plus eloignee. 

M. Lloyd-George viont d'interdire aux usines an- 
p-laises t\v fabriquer des obus pour le gouvernement 
amerieain. Cette mesure vient a son beure rappeler 
aux convenances, les industriels capables de les oublier 
dr si indecente fa^on. Le discours de M. Wilson a pin- 
tot une mauvaise presse en France et en Angleterre et 
cost jusqu'ici le seul resultat qu'il ait obtenu. Les 
agents des allies cherchent a placer des commandos 
enormes aux Etats-Unis et on reparle en Angleterre 
d'armer les navires de commerce. Tels sont les faits 
du jour qui permettent de croire que la guerre n'est 
pas pros de finir et que la Bourse aura encore de beaux 
jours. 

Pour le moment toutefois les operations a petit pro- 
fit sont soules a oonseiller a ceux qui n'ont pas la pa- 
tience de prendre position et d'attendre. 

BRYANT. DUNN & CO. 



Londres — Imperial Tobacco Co. -- Dividende de ■"> 
pour cent, donnanl un total de 10 pour cent pour Tan 
no<\ ainsi qu'un bonus de '25. 6d. par part. Ce bonus 
n'est pas sujot a l'impot sur le revenu. 

Ottawa Power — Dividende de 3 pour cent, payable 
le ler mars aux actionnaires inscrits le 15 fevrier. 

Canada Foundries and Porgings — Dividende trimea- 
triel regulier de 3 pour cent et bonus regulier de 3 pour 
cent. 



L'ASSEMBLEE DE LA BANQUE PROVINCIALE 



L'assemblee annuelle de la Banque Provinciale a en 
lieu mercredi aux bureaux generaux de la banquo. 7 
Place d'Armes. C'est M. Hormisdas Laporte, le presi- 
dent, qui oceupait le fauteuil. 

La seance s'ouvrit par la lecture du rapport de Pan 
dernier et par 1 'audition des discours du vice-president 
et gerant-general, M. Tancrede Bienvenu, et du presi- 
dent. M. Hormisdas Laporte. 

On proceda ensuite a 1 'election des officiers pour 
I'annee eourante. et le bureau de direction fut reelu. 

II se compose comme suit : 

President. M. Hormisdas Laporte ; vice-president et 
gerant-general. M. Tancrede Bienvenu ; MM. Alphonse 
Racine, L.-J.-O. Beauchemin, G.-M. Bosworth et M. 
Chevalier. 



TARIFS D'HIVER POUR LES TOURISTES 



DECLARATIONS DE DIVIDENDES 



Montreal.— Banque de Montreal. — Dividende trimes- 
triel regulier do 2% pour cent, payable le ler mars aux 



Des tarifs speciaux sont maintenant en vigueur pour 
aller aux endroits favoris de la Floride, de la Georgie, 
de la Caroline du Nord, de la Caroline du Sud, de la 
Louisiane et autres etats du sud, ainsi qu'aux Bermu- 
des et aux Antilles. Limite de retour, 31 mai 1917. 
Pour billets, places reservees et tout renseignement, 
s'adresser a, M.-O. Dafoe, 122 rue Saint- Jacques, Mont- 
real. 



VENTES PAR HUISSIER 



NOTA. — Dans la liste ei-dessous les 
noms qui viennent en premier lieu sont 
ceux des demandeurs, les suivants 
ceux des defendeurs; le jour, l'heure et 
le lieu de la vente sont mentionnes 
ensuite et le nom de l'huissier arrive 
en dernier lieu. 

Geo.-B. Latour. A.-H. Beaumont. 29 
feVrier, 1 p.m., 245 Sainte-Catherine, 
Maisonneuve. Trudeau. 
I-:. Paquette. Chas. Gagnon, 29 Janvier. 

11 a.m.. 1594 Cadieux, Racette. 
H.-P. Adams, .las. -A. Ogilvy, 29 Jan. 
vier. 11 a.m.. Bureau du Sherif. Mar- 
son. 
Standard Statistics Co. Inc.. A. Ri- 
chard, 29 Janvier. 10 a.m. 2315 Ave- 
nue du Pare. Marsori. 

Saint-Auhin, Albert 1 )ufresne. 
31 Janvier. 11 a.m.. 1061 Xotre-Dame 
O., Racette. 
Trust & Loan Co. of Can.. Rev. B.-S. . 
Dubeau 20 Janvier. 10 a.m.. 109 La- 
sauchetiero Guest. Lafontaine. 
D.-H. Hog- Co., Eng., Mme Albina De. 



carie-Ouilmar, 29 Janvier. 10 a.m., 

496 Sainte-Catherine Est. Pauze. 
Mine Georgiana Lambert-Chevalier, S. 

Shaded. 29 Janvier; 1 p.m.. 203 Craig 

Est, Pauze. 
.lames Walker Hardware Co.. Ltd., P.- 

.1. .lago & Co., 29 Janvier, 10 a.m., 37 

Major. Decelles. 
J. Naveck et al, D. Alter. 30 Janvier. 3 

p.m., 121 Rivard, Lafontaine. 
\'ille de Westmount. A. Charlebois, 30 

Janvier. 11 a.m., 28 

taine. 
Banque d'Hochelaga. 

30 Janvier. 11 a.m. 

Lafontaine. 



Marlow, Lafon- 

Jos. Faille et al. 
1137 Wellington, 



CESSIONS JUDICIAIRES 

John Thomas Clark. Montreal. Gar- 
dien provisoire. .I.-W. Michaud. 

Eusebe Pratte, Magog. Gardien pro. 
visoire, G.-E. Begin, Sherbrooke. 

Konstantin Kosta, Saint-Jean. Gar- 
dien provisoire, Henderson Black. 



R. Rowley. Lac Edouard. Gardiens 
provisoires, Lefaivre et Gagnon 

.). -A. Lamoureux. Montreal. Gar- 
dien provisoire, Geo. McGarry. 

Emmanuel Jacques, Montreal. Gar- 
diens provisoires, Chartrand et Tur- 
geon. 

Florentine Chapleau, Spouse separe> 
de biens de Eusebe Lecavalier. Mont- 
real. Gardien provisoire. Rene Pouliot. 

Isaac Sesalovitch. Montreal. Gardien 
provisoire, Morris Schachter. 

Xap. Dorval Montreal. Cardien pro- 
visoire. J. -Ernest Dozois. 

Horace Bergeron Quebec. Gardiens 
provisoires, Lefaivre. et Gagnon. 

Moses Cohen, Quebec. Gardiens pio. 
visoires. Lefaivre et Gagnon. 

Mile B.-A. Ouillot (cession volontai- 
re), Quebec. 

J.-B. Demers. Saint-Pierre-Baptiste 
(P.Q.). Gardiens provisoires. Lefaivre 
et Gagnon. 



26 



I,E PRIX COURANT. vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



Lei Prevoyants du Canada 
Assurance fonds de pension 

Capital autorise $500,000 

Actif du fonda da pension, 

le 30 aept. 1916. . . $934,003.81 

ACHETEZ DES PARTS DE8 
PREVOYANTS DU CANADA. 

Parce qua c'aat un placement sans 

parell; 
Parce que c'est arec la plua petite 

prime, la plua grosae rente; 
Parce que c'est la aeule Compagnie 
a "Fonda Social" fatsant una spe- 
ciality de fonds de penslom. 
TOTAL de l'actif du fonds de pen- 
sion seulement $934,003,81. 
ANTONI LE8AGE, gerant general. 
BUREAU PRINCIPAL: 
Edifice "DOMINION" 126 rue 
S.- Pierre, Quebec. 
BUREAU A MONTREAL 
Chambra 22, Edifice "La PATRIE"i 
X. LE8AGE, gerant. 



ASSUREZ-VOUS DANS 

La Sauvegarde 

le PARCE JJ »m« "." oi«J.ri. %.'•!!• 
QUE eeswes-Je. 

-j da rpc 9ai mH«h • oo1 f' u « Hberalii 

QUE c«mM|oi< 

a- bad re S«i iirudii not •aitriiaa'ii 

QUE i>liii cimplgoiia. 

La ••!•••• at I'lipfrimci de 
4o PARCE ii *i(liw lani un fltlBll* 
r.nr ai ibciIi piar lit i«»i 

UUE latere*. 

Par-eenai liut, illi ill ubi 

to PARCE « ,n, f"l D 'l ClDldilBDI-PrlB- 

QUB i, a , i, p,.,|.„ «. Qatbec 

aaar U baaeftii if ataTBi. 

Site* Seelal ■ — Anal* dea '«•« Notre- 
Dem. et S.-Vlneant, Montreal 



La Compagnie d'Asiurance 

Mutuelle du Commerce 

Centra 1'1 ncindle 

Acrtf eieMant • • *T60,ooe 

DEPOT 1AU GOUVERNEMENT 

a* conform te de la nourelle loi dci 

Asauranceede Quebec, * Edouard VII 

Chap. 00. 
Bu eau principal: 

IS rum Giroumrd S. -Hyacinth*., 



A Propot de U "Canada Life" 

Lee arenta de la "Canada Li- 
fe" ont fait en 19 15 pour II,- 
000,000 de plua d'affaires en Ca- 
nada que l'annee precedente. 

La "Canada Life" a pays aux 
porteurs de policea, en 1915, $7,- 
822,201, soit plus de $2,000,000 
de plus que les paiements pour 
les mfmes fins de n'importe 
quelle annee pr*cedente et les 
dlvidendea des porteurs de poli- 
ces ont absorb* la majeure par- 
tie de cette somme. 

Le revenu de la "Canada Li- 
fe", en 1915, a «'./■ de $9,388,- 
612.19, soit le pluc sieve dans les. 
annates de la compagnie. 

L'ezcedent gagne s'est elere a 
91,480,866. 

Le total des dividendes payee 
aux porteurs da polices, en 1915, 
a ete de plus de 92,800.000. 

HERBERT C. COX 

President et gerant general 



ASSURANCES 

Cautionnements 

'udiciaires 

Garantie de Contrats 

Fidelite des Employes 

Vie, Accidents, Maladies 

Vol, Bris de Glaces 

Attelages 

Responsabilite 

de Patrons et Publique 

Pharmaciens, Automobiles 

LA PREVOYANCE 

160 rue S. -Jacques, Montreal 

TEL. MAIN lS2t 
J -C GAGNE, gerant general 




Bureau Principal 

angle de la rue Dorcheater ooeat 
at larenue Union, MONTREAL 

DIRECTEURS: 
J. -Gardner Thompson, Presi- 
dent et directeur gerant; Le- 
wis Laing, Vice-President et 
Secretaire; M. Chevalier; A.- 
A. G. Dent, John Emo, Sir 
Alexandre Lacoste, Wm. Mol- 
son Macpherson, J. C. Rim- 
mer, Sir Frederic Williams- 
Taylor, L.L.D., J. D. Simpson, 
Sous- Secret. 



IMPRENABLE 

ACTIF $74,926,429 

Augmentation pour 

1915 10,138,767 

ASSURANCES EN VI- 

GUEUR 257,404,160 

Augmentation pour 

1915 89,104,32 

SURPLUS NET NON 

DISTRIBUE 7,546,59 

Augmentation pour 

1906 1,041,797 

C2L 

SUNLlEaTor CANADA 

SfEGE SOO&L-jyrONTRBAL 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

Fondee en 1851 

ACTIF, au-deia de - $8,000,00 

Bureau Principal: TORONTO 

(Ont.) 

W. R. BROCK, President 

W. B. MEIKLE 

Vice-President et gerant general 

C. C. FOSTER, Secretaire 
Succursale de Montreal: 

61, RUE SAINTPIERRE 
ROBT. BICKERDIKE, gerant 



1'Assurance Mont-Royal 

Compagnie Independante (Incendie) 
BUREAUX: EDIFICE LEWIS 

17 rue S. 'ean, Montreal 

1'hon. H. B. Rainvllle, President 
E. Clement, Jr., gerant general 



ESINHART & EVANS 

Courtiers d' Assurance 

— bureau — 

EDIFICE LAKE OF THE WOODS 

39 rue N.-Sacrement 

Telephone Main 553 MONTREAL 



Benoit & De Grosbois 

Auditeurs 
Comptables et Liquidateurs 

CHAMBRE S 
No 3 rue Notre-Dame Est, MONTREAL 

Tilcphoni Main 2617 



Vol. XXX— No 4 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



27 



1 ASSURANCES I 

t t 



LE SERVICE DE PROTECTION 
CONTRE LES INCENDIES 
DANS LES VILLAGES DE LA 
PROVINCE DE QUEBEC. 



Lie departement du secretaire 
ihi bureau des statistiques de la 
province dn Quebec vienl de pu- 
blier dans les statistiques muni- 
cipal's pour l'annee 1915, une in- 
teressante etude des moyens de 
protection contre les incendies 
dont disposent les villages de la 
province du Quebec. Tl ne sera 
. pas sans interel pour !ios lecteurs 
des differents comtes d 'examiner 
les eh iff res relatifs a toutes les 
places de la province et d'en tirer 
la lecon de choses qu'il eonvient : 

ARTHABASKA 

Princeville. — 1 pompe a bras; 
300 pieds de boyaux a incendie ; 
8 sources d 'approvisionnement 
d'eau; 1 batisse incendiee en 
1915: dommages, $100; indemnite 
recue des assurances, $100.00. 

BAGOT 

Upton. — 1 pompe a bras; 600 
pieds de boyaux a incendie ; 3 
sources d 'approvisionnement 
d'eau: cout d 'installation, $1,200; 
pas d 'incendie en 1915. 

Saint-Dominique. — 4 pompes 
a bras: 1 extincteur ebimique ; 
600 pieds de boyaux a incendie: 
4 sources d 'approvisionnement 
d'eau: cout d 'installation, $548: 
pas d 'incendie rapporte, en 1915. 

BEATJCE 

Saint-Georges E. - - 1 pompe a 



incendie; 1 source d 'approvision- 
nement d 'can ; 1 incendie ; 3l_' mai 

sons d'habitaion brulees, 1 usine 
brulee, 9 autres maisons brulees 
en 1915; pertes mat^rielles, $240,- 
000; indemnite recue des assuran- 
ces : $124,500. 

Saint-Joseph. — 2 voitures a 
echelles; 7 pompiers volontaires; 

11 bornes-f ontaines ; pression au 
pouce carre, 90; longueur des 
boyaux a incendie. 1.100; source 
d 'approvisionnement d'eau, 7 : 
3 incendies en 1915; 3 maisons 
brulees; pertes materielles. $3,- 
500; indemnite recue des assu- 
rances, $4,810. 

BERTHIER 

Saint-Gabriel de Brandon. — 

12 pompiers volontaires; 2? bor- 
nes-f ontaines ; pression au pouce 
carre, 30; longueur des boyaux a 
incendie, 600; cout de I installa- 
tion, $24,900. Pas d'incendie rap- 
porte en 1915. 

BROME 

Eastman. — 10 pompiers volon- 
taires; 19 bornes-f ontaines ; pres- 
sion au pouce earre, 55; longueur 
des boyaux a incendie. 600; pas 
d'incendie rapporte en 1915. 

Knowlton. — 1 pompe a va- 

peur; 1 voiture a, echelles; 21 
pompiers volontaires; 30 bornes- 
fontaines; pression au pouce ear- 
re. 70; longueur des boyaux a in- 
cendie. 1.200; cout de 1 'installa- 
tion, $28,000 ; pas d'incendie rap- 
porte en 1915. 

Sutton. — 1 voiture a echelles: 
40 bornes-f ontaines ; pression au 



pouce carre, 58; longueur des boy- 
aux a incendie. 1,000; 1 source 
d 'approvisionnemenl d'eau; cout 
de I 'installation, $1,500; pas d'in- 
cendie rapport! en 1915. 

CHAMBLY 

Boucherville. — l pompe a 
bras; li pompiers volontaires; 6 
bornes-f ontaines ; longueur des 
boyaux a incendie. 400; pas d'in- 
cendie rapporte" en 1915. 

Bassin-de-Chambly. — 38 bor- 
iies-font;imes: pression au pouce 
carre, 100; longueur des boyaux 
a incendie. 600; pas d'incendie 
rapporte en 1915. 



LA BANQUE D'EPARGNE 

DE LA CITE ET DU 
DISTRICT DE MONTREAL 



L'assemblee generate annuelle 
des actionnaires de cette banque 
aura lieu a son bureau principal. 
rue Saint-Jacques, lundi, le 12 fe- 
vrier prochain, a midi, pour la 
reception des rapports et etats 
annuels et I' election des dire. 
teurs. 

Par ordre du bureau de direc- 
tion. 

A.-P. LESPERANCE, 

Montreal, le S Janvier 1917. 

3— 4f. 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 

EDIFICE ROYAL, 2 PLACE d'ARMES, MONTREAL 

CAPITAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandes pour les districts non representee 



m 



28 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



♦ ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦ I <*********+* * * * 4+*++*** * *+*l* * ******* * * * *+****+**++***>*+** * * ** *++ * *+**+* 

\ FERRONNERIE— Marche de Montreal | 



PLOMBERIE 

Tuyaux de Plomb 

Les prix sont de $14.00 net pour tuy- 
aux en plomb et de $15.00 net pour 
tuyaux de plomb composition (100 
liv.) 

TUYAUX DE RENVOI 

Tuyaux legers, 4 p. diametre, 23 f. 
net. 

Escompte ssur les prix de la liste 
pour tuyaux moyens et extra-forts, 50- 
10-5%. Accessoires legers, moyens et 
extra-forts, 60-5%. 



2 

2% 

3 

3% 

4 



-24.98 
-39,49 
-51.64 
-63.94 
-75.76 



Tuyaux en aeier 



poucee 100 pieds ».«0 



2V4 

3 

Z% poucee. 

4 poucee . 



12.JS 
lt.t* 

15.61 

19.8* 



>ir 



Prix aurm*ntee. 

^ 100 pieds 3.54 

% — 

tt — 

% — 

1 — 

1% 

1% — 

2 — 

2% — 

3 — 

3% — 

4 — 



3.54 

- 4.59 

- 5.64 

- 8.33 
-11.27 
-13.48 
-18.13 
-28.67 
-37.49 
-46.92 
-55.59 



QUINCAILLKRIE 
Boulene et neix 

Boulons 1 voituree ($3.00). 

3-16, *4, 6-16, % 26% 

7-16, %,%.%• 10% 

— — ■ a machine, % pouce et au- 



dessus, 25 p.c. 
& machine, 



7-1C pouce et 



au-dessus, 15 p.c. 
a lisse, % et plus petits, 15 



BROCHE GALVANISEE 

Unie No. 9 6.60 

No. 12 r i66 

Coil Spring 9 6.55 

12 5.70 

Pil ondule tordu 6.10 

FIL EN BROCHE 

No. 12, les 100 liv 5.20 

13, 6.30 

14, 5.40 

15, 5.55 

16, 5.70 

Brule, p. tuyaux, 100 liv. No. 18 6.20 

19 6.70 

Extra pour broohe hullee, 10e p. lie 

lb*. 

Cloture a Poutailler 

25 pour cent d'esrompte. 
Plaque* cPaoler 



10 



Tuyaux en fer galvanise 

Prix augmentes. 

^ 100 pieds 5.67 

%'. 5.67 

% «-16 

% 7.76 

1 11.48 

1% 15.63 

1% 18-56 



p.c. 

a llsae, 7-11 et plu» groa, 

p.c. 

a bandage, 40 p.c. 

Noix par boKes de 100 lbs. 

Noix carrees, $1.00 de la liste. 
Boulons a charrue, 15 p.c. 



Broohe Barbel©* 

La broche barbelSe est cotee a $5.50 
lee 100 livrea a Montreal. 

Crampee a clotures 

Fer poli 4.86 

galvanisfe 5.70 



3-1$ 



pone* 100 llvres 1.41 

1.70 



Zinc en feuillee 

Nous cotons: $29.30 les 100 livres. 
Coudea pour tuyaux 

Noua cotona a la doz.: ooudea ronde 

ordinaires 75 feuilles, $1.84; 60 feuil- 
les, $2.02. 

Broche moustiquaire 

Nous cotons: broche noire, 100 pieds 
carr£s, en rouleaux de 100 pds de lon- 

guer 3.00 

50 .... 3.05 



L 'INDUSTRIE DU ZINC AU JAPON 



L 'Industrie du zinc est une de celles qui ont du a la 
guerre de prendre au Japon un developpement tres ra- 
pide. On peut citer comme exemple une mine de zinc 
de la region de Mivage qui, en 1915, produisait quatre 
mille tonnes de mineral et dont la production pour 1916 
sera probablement de neuf mille tonnes. Pour l'an 
prochain, on prevoit que eette production sera men- 
Buellement de quinze cents tonnes, soit pour l'annee 
dix-huit mille tonnes. 

Cette situation a suggere l'idee d.'une reprise des 
travaux dans les mines de Hokkaido, ou on compte ob- 
tenir cette annee pour le debut 3,200 tonnes, et pour 
l'avenir une production annuelle de cinq mille tonnes. 

II se fait, en outre, de grands efforts pour intensifier 
la production dans les mines de Hita, qui, avant la 
puerre. avaient une production moyenne de 20,000 ton- 
nes et qui donneront cette annee plus de 26,000 tonnes. 
La meme augmentation a lieu dans les mines de la pro- 
vince de Nagasaki. De sorte que la production totale 
annuelle du zinc an Japon qui, avant la guerre, etait 
de 40,000 tonnes, s'eleve maintenant a 60,000 tonnes et 
augmentera encore l'annee procbaine. 

LE PLATINE 



Parmi les inetaux precieux, il n'en est pas dont 
l'histoire soit plus curieuse que celle dn platine. On 



s'en servait il y a deux siecles, dans l'Amerique du 
Sud, pour falsifier l'or, malgre les ordres du gouverne- 
ment espagnol, qui prescrivait de le jeter a l'eau afin 
d 'eviter cette fraude. 

L 'operation inverse serait aujourd'hui beaucoup 
plus avantageuse, car le petit argent — tel est le' sens 
dedaigneux du mot platine — a valu dans ces derniers 
temps, non plus meme son pesant d'or, mais jusqu'a 
cinq fois autant. 

En 1880, le platine, en Russie, ne valait pas 500 fr. 
le kilo ; le prix commercial du metal raffine oscillait 
autour de 1,000 fr. ; en 1897 et 1898, il atteignit 2,000 
et 3,000 fr. et bientot depassait definitiyement le cours 
de l'or; le prix moyen, a New-Yoi"k, qui est le grand 
marche du platine, avait passe en 1912 par un maxi- 
mum, 7,500 environ, mais il a franchi cette limite en 
1915 : a la fin de cette annee, un bond 1'a porte a. 15,000 
fr. en decembre, a pres d 16,000 fr. en fevrier dernier. 

Malheureusement, les mines de l'Oural, qui sont les 
plus riches du monde, du moins celles qui sont connues, 
ne sont pas inepuisables ; le rendement de 1915 n'at- 
teint pas la moitie de celui de 1912 ; la Colombie, pays 
d'origine du platine, vient bien loin derriere la Russie; 
la contribution de la Nouvelle Galles du Sud et des 
Etats-Unis est infime, celle du Canada, de Borneo et de 
Sumatra, insignifiante. On fonde certains espoirs sur 
des gisements signales il y a quelques mois entre Mala- 
ga et Gibraltar, dans le massif de Ronda : le gouverne- 
ment espagnol, dit-on, a pris les recherches a, sa char- 
ge. 



Vol. XXX- No I 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



29 




Faites entrer en Hgne votre magasin pour l'obten- 
tion de plus grands benefices avec le 

Tir a la Cible 

L'annee derniere des milliers d'bommes et de fem- 
mes sont entres dans Ies rangs des tireurs a la cible 
mobile. 

Ces gens et des milliers d'autres, cette annee,feront 
augmenter la demande pour les 

Poudres de Sports (6 



Attachez votre magasin a notre publicite qui fat 
naitre le commerce en specif iant la poudre DU PONT 
DENSE ou la poudre DU PONT BULK pour le tir a 
la cible mobile — les poudres dont Ies nouveaux ti- 
reurs se servent parce qu'elles sont le choix du 
champion. 

E. I. du Pc nt de Nemours & Co., 

FABRICANTS DE POUDRE DEPUIS 1802 

WILMINGTON, DEL., E. U. 



Toles Galvanisees 




"Queen's Head" 

Le type du genre connu depult un 

demi-siecle. 
Jamais egaleas comme quolite. 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

- MONTREAL - 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE! QUANTITE 
Toiturea Goudronn6«s (Roofing) prfetes a poser, 2 et I. 
Papiers de Construction. Feutre a Doubler et a Ta- 
pisser. Produits du Goudron. Papier a Taplsser et a 
itnprimer. Papier d'Emballage Brun etManllle. 

Fabricants du Feutre Goudronn*) 

"BLACK DIAMOND" 

ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

82 RUE McGIL MONTREAL 



Manufa«ture de Feutre poi 
et Logan. Moulin 



Toiturea: Rues du Havre 
pier, Joliette, Que. 



Broquettes 

Pour boites a fraises . . . . 70 et 10 

fromage 

A valises 

A tapis, bleues 

etamees 

en barils 0.00 

Coupees bleues, en doz. ... 70 et 10 
% pesanteur, 12.65 douz., moins . 

et % pesanteur . . 

Sweeden, couples bleues et ornees, en 

doz., 76 p.c. 

Broquettes a chaussures Par douz. 
1% once ou moins, 100 douz. . . 29.01 

2% 38.00 

3 46.00 

.3% 48.00 

* 62.00 

5 61.00 

6 71.00 

8 95.00 

10 118.00 

Clous de broche 

Nous cotons: $4.75 prix de base f.o. 
b., Montreal. 

Chaines en fer 

Tres ferme. 

On cote par 100 lbs.: 

8-16 exact 6 9. SO 

M, exact 1 7.30 

6-16 s 60 

8-16 B % L00 

Clous coupes 
Nous cotons, prix de base, $4.26 f.o. 
b., Montreal. 

Fer en ba rre 
Hausse generate. 
Per marchand . . . base 100 liv. 3.40 
Fer forge base 100 liv. 3.60 



fin base 100 liv. 3.75 

— pour fers a cheval base 100 liv. 3.65 
Feuillard mince, 1 y 2 a 2 pes. base 4.45 
Feuillard epais, No 10 . . base 3.70 

Acier en barre 
Nous cotons, net 30 Jours: 
Acier doux, base 100 liv. 0.00 4.35 
a rivets, base 100 liv. 0.00 4.30 

a lisse. base 100 liv. 0.00 4.40 

— a bandage, base 100 liv. 0.00 4.55 

a machine, base 100 

liv.. fini fer . 0.00 4.60 

a pince, base 100 liv. 0.00 5.40 

— a ressorts, base 100 liv. 0.00 6.40 
Cuivre an feuille 
Le culvre en feulllea aat cote a 47c 
la livre. 

Cuivre rouge an feuille 
La livre, base 61c. 

Cables et Cordages 

Best Manilla base lb. 0.25% 

British 0.21 

Sisal 0.20 

Lathyarn simple 0.18 

Jute 0.17 

Coton 0.38 

Corde a chasis 0.46 

Charnieres (couplets,) No 840 
Ferme. a la hausse. 
Escompte de 26c. 

1 % pouea 0.07 

1% 0.75 

J 0.81 

2% 0.92 

»Vi 1.07 

* 1.10 

Nas 800 et 838 

Escompte de 20 et 6 pour cent. 
1 pouce 0.81 



1% 0.17 

1% pouce 0.48 

1% 0.6» 

2 #.67 

2% 0.7$ 

2% 0.81 

2% 9.96 

3 1.07 

3% 1.4$ 

4 pouces J. ll 

No 804 
Escompte de 30 et 5 pour cent. 
Fichea en Far 

% 1.90 

7-16 1.80 

% 8.70 

»-16 I.CI 

% 1.49 

% 1.19 

1 , 3.10 

% 3.10 

Via a bols 
Tete plate, acier 76% 

ronde, 70% 

plate, cuivre 42%% 

ronde, 40 % 

plate, bronze 35 % 

ronde, 32%% 

LANTERNES 

Wright No. 3 doz. 8.60 

Ordinaires doz. 7.76 

Dashboard C. B dox. 12.00 

No. 2 doa. 8.60 

Peintes 50c extra par doz. 
Terdeuees 
Nous cotons net: 

Royal Canadian . . . doa. 42.40 

Colonial dos. 46.90 

Safety doa. 48.71 

E. Z. E dea. 46.10 



30 



l/E PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



********************* * * 4 * 1 * *** 1 *+*++*+*********** *+ * * **+***+********************+****** 
t _ . t 



t 



LA CONSTRUCTION 



********* * ************+*+++++++++++++++++++++++++++++++++++++******++++++++*+++++++++++ 



An.'-nc $100,000, Trois-Rivieres. 
Prop., inconnu: gerant. M. Emery 
Massicotte, Trois.Rivi&res (P.Q.). 

Les travaux doivent commencer in- 
cfssamment. 

Cinq ecoles, $4,000 chaeune, Saint- 
lOleuthere (Kamouraska, P.Q.). Prop.. 
Commission scolaire du canton dePo- 
henegemouk. 

Pes travaux commeneeront le prin- 
temps prochain. Le contrat pour l'une 
des ecoles n'a pas encore ete donne. 

[nterieur d'eglise, $26,125, Saint-Oc- 
tave (P.Q.). Prop.. Congregation pa- 
rodssiale; cure, Rev. P. D.-A. Mi- 
chaud; arch., M. P. Levesque, 115 rue 
Saint -.lean Qufibec; entr., J.-H. Mo. 
rin et filsr Trois-Pistoles (P.Q.). 

Ce dernier demande des soumissions 
pour le platre et les appareils electri- 
<iues. 

Ateliers, etc., pour soldats de retour 
du front, rue Drummond, Montreal. 
Prop., Hopital Militaire; arch., P. -J. 
Turner, 241 Cote du Beaver Hall. 

Les contrats seront donnes prochai- 
nement. 

Maison, $20,000. Westmount, ave- 
nue Murray. Prop., M. Rene-T. Le- 
clerc, 160 rue Saint- Jacques; arch., M. 
J.-S. Archibald, 314 rue Dorchester 
Ouest. Montreal. 

Des soumissions seront demandees a 
la fin du mois. 



A'grandissentent d'une fabrique de 
tabac, rue Saint.Antoine, Montreal. 
Prop., "Imperial Tobacco Co.," 900 rue 
Saint -Antoine; ingSnieur, M. N.-C. 
i !ameron. 

Le contrat sera donne vers le lev 
mars. 

Presbytere, Saint-Prosper (P.Q.). 
Congregation paroissiale; curf, M. 
I'.il'lie H. Fortier; arch,, M. L. Auger. 
39 rue Saint-Jean, Quebec. 

On demande des soumissions. 

Chapelle, $35 000. Quebec (Saint - 
Leon). Prop., Patronage Laval; arch., 
M. O. Beaule, 19 rue d 'Aiguillon. 

Interieur d'un eafS, $35,000, Quebec. 
Prop., gouvernement provincial; arch.. 
M. Geo. Saint-Michel, edifice du Par- 
lement ;entr., M. J. Gosselin, Levis. 

Maison. $5,000, Saint-Louis-de-Lot- 
biniere (P.Q.). Prop., Come Houde; 
arch., M. L. Auger, 39 rue Saint. Jean. 

On demande. des soumissions. 

Fabrique, $13,000, Montreal. Prop., 
Leipzig Fur Dyeing & 1 >ressing Works, 
544 rue de Fleurimont; gerant, M. A.- 
J. Goldner; arch., M. Philip-J. Turner, 
49 Cote du Beaver Hall; entr., M. W.- 
M. Irving, 26a rue Stanley. 

Le gerant achetera des machines 
pour la fourrure et des appareils elec- 
triqucs. 

Agrandissement d'un magasin, $3,- 
000, 179 rue Craig Est,' Montreal. 



Prop., la (Me Generale des Prais Pune- 
raires, Pimitfee, 179 rue Craig Est; 
entr., M. Prima Corbeil, 302 rue Fabre. 

Maison, $2,000, rue Ferland, Trois- 
Kivieres (P.Q.). Prop., M. Lucien Gi- 
rardeau; arch, et entr.. M. Jos. Bois- 
vert, 37 rue des Commissaires. 

Les travaux commeneeront le prin- 
temps prochain. 

Changements a une banque, $10,000. 
rues Champlain et des Forges, Trois- 
Rivieres (P.Q.). Prop., la Banque du 
Commerce; arch., M. V..D. Horsbugh; 
entr., "Dominion Realty Co.," Toronto 
(Ont.). 

Soubassement d'gglise, $18,000, rue 
Montgomery, Montreal. Prop., Eglise 
polonaise Sainte-Marie 166 rue Ful- 
lum; arch., M. J. -A. Karch, 72 rue 
Notre-Dame Est. 

Cinq logements, $45,000, avenue La- 
joie, Outremont (P.Q.). Prop, et entr., 
M. Dagenais, 1055 avenue Laurier; 
arch., M. R. Montbriand, rue Saint- 
Andr6. 

Eglise, $65 000, rue Iberville, Mont- 
real. Prop., Corporation catholique ru- 
thene, 992 rue Sherbrooke Ouest; arch., 
M. J. -A. Karch, 72 rue Notre-Dame 
Est; entr., MM. A. Filion et Frere. 
2419 rue Saint- Deni-:. 

On- recevra des soumissions pour les 
ouvrages d'architecture en bronze jus. 
qu'au ler fevrier prochain. 



La Saison d'Hiver 



est celle des travaux de peinture 
a l'interieur 



Dites a vos clients combien il leur sera profitable et 6conomique de passer une couche de peinture sur tous leurs ins- 
truments agricoles, pendant qu'ils en ont le loisir, e'est-a-dire pendant les journ£es d'hiver. L'embellissement inte- 
rieur de la maison, l'entretien des murs par la peinture sont aussi des travaux d'hiver. 

Rappelez cela & vos clients, ils vous en sauront gre' et ils vous acheteront des peinturee et vernis. Dites-leur 
aussl que 



■aMurEs 



mmiEsnn 



MARQUES 
GROWN, ANCHOR, ISLAND CITY AND RAINBOW 

donnent des rfisultats qui ne peuvent Stre surpasses. 

Elles sont vendues a un prix ralsonnable et sont soutenues par notre reputation et notre gar an tie. 
On n'a jamais fabriqu* d« maillaur* peinture. 

R. C. JAMIESON & COMPANY LIMITED 

MONTREAL fondee en 1858 VANCOUVER 

PROPRIETAIRES at D1RECTEURS - P. D. DODD3 & CO. Limited 



Vol. XXX- -No I 



LE I'KIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 












U^7 



Notre Marque 
est Votre 




de Commerce 
Garantie 



rSr 



Lies articles portant d<'s etiquettes avee la Marque de Commerce ci-dessus soul de La 
meilleure qualite; Leur fonte et leur email sont purs et ils sunt en tons points conformes aux 
mesures exactes de la tuyauterie. 

Voyez a ce que ces etiquettes avee cette Marque de Commerce representant 

SUPERIORITY PURITY DURABLE AS THE PYRAMIDS 

soieut sur ehaque article emaille que vous achetez. En ee faisant vous serez sur de vous pro 
curer ce qu'il y a de meiUeur. 

PORT HOPE SANITARY MANUFACTURING Co. 



m 



SALLES D'ECHANTILLONS 
WINNIPEG 



v.r:i)'C 



LIMITED 

TORONTO MONTREAL WINNIPEG VANCOUVER 

Bureau principal: Edifice Royal Bank. Toronto. Manufactures: Port Hope (Ontario) 

Bureaux et Salles d'EchantUlons: 234. Cdte du Beaver Hall, Montreal 






Rapid doz. 41.40 

Bicycle doz. 51.66 

Plomb en lingots 
Stationnaire: $10. 

Zinc en lingots 
Marche trSs fort .avee une demands 
continue de l'Europe. 

Nous cotons: $16.26 les 100 llvres. 
ETAIN PUR 

La livre 0.53 

CUIVRE NATUREL EN LINGOT 

La livre 0.38 

CAUSTIQUE 

En barils de 100 lbs .3.60 

HUILES, PEINTURES ET 

VITRERIE 

Huile de lin 

Nous cotons au gallon, par bar!], prij 

nets: buile bouillle, $1.16; hull* cru< 

$1.15. 

Essence de therebenthine 
Ferme. 

Nous cotons 85c !e gallon par quan- 
tity de 5 gallons et 78c le gallon par 
barll. 

Blanc de plomb 
Blanc de plomp pur 100 liv. ..$14.60 

No. 1 $14.10 

Goudron 

Goudron liquid", brl 9.00 4.10 

pur, 100 llv. .. . 0.0* 0.J6 

Pointures preparers 

Gallon 1.95 

Demi-gallon 2.00 

Quart de gallon 2.05 

En boites de 1 liv 0.12 

Depuls le ler octobre les conditions 



61 


a 


(1 


a 


71 


a 


71 


a 


85 


a 


SI 


a 


95 


a 



des fabricants de peinture sont 2 pour 
cent d'escompte a 16 jours ou net a 60 
jours. 

Verres a Vitre* 

Star Double 

Pouces u-nis ou 16 oz. ou 24 oz. 

100 pieds. 

au-dessous de 26 7.80 11.90 

26 a 34 6.06 8.11 

35 a 40 1.60 13.00 

60 11.76 16.60 

60 11.26 16.66 

70 13.10 16.80 

80 14.76 17.36 

84 32.76 

90 ' 24.36 

94 .. 26.00 

100 29.00 

Escompte de 10 pour cent. 

VERT DE PARIS BERGER 
Barils a petrols, la Ut 

9 arsenic 

en fer de 60 et 100 Uv. . . 

de 26 Uv 

Sacs en papier, 1 liv ' 

Boites en ferblanc, 1 liv 

Sacs en papier, H llv 

Pas de demands. 

Clous a cheval. 
Nous cotons par bolte: No. 7, $3.16; 
No. 8, $3.00; No. 9, $2.86; No. 10, $2.76; 
avee escompte de 10 p.c. 

Fers a cheval 
Crampons No 1 et No 4. 

6-16 

% 

7-16 

V* 

9-16 

% 



2.00 

2.20 

2.40 

3.60 

2.80 

3.00 

Clefs 0.66 



Fers a cheval en fer, les 100 liv. 11.00 

acier 15.00 

Fer a neige, le qrt 5.40 

New Light Pattern, le qrt. 5.tiu 5.8fi 
Fer "Toe Weight" No 1 a 4 . . 7.75 

Featherweight No a 4 6.75 

Vers assortis de plus d'une grandeur 

au barll, 10c. a 25c. extra par barb. 

Soudure 
Nous cotons: barre deml et deal 
30c; garanti, 27 He; "Wiping", 28c; 
metal pour plomblers. 

Papier a Construction 
Papier jaune leger, le rouleau . 0.60 

goudronne 0.70 

jaune penant, les 100 liv. 2.66 

goudronne 2.65 

a tapis 4.00 

a, tolture goudronne 1.76 

MET/UX 
Antimoine 

Le marche est a la hausse 0.19 0.19H 
Fer en Gueuse 
Plomb, 16 1L 

Clarence No 3 26.00 

Ferblanc Charcoal 
Nous cotons: I.e. 20 x 28, base la 
bolte, 56f. $8.00. 

Au Coke — Lydbrook om egal 

I C, 14 x 20. base bte 9.25 

Au charbon — Torre — Dean ou egal 

I C, 20 x 28, bte 15.50 16.50 

(Caisse de 112 feuilles net). 
Ferblanc etami 
(caisses de 660 llv.) 

28 gauge 30 x 72 16.00 

26 — 30 x 72 16.00 

24 — 80 x 72 14.00 

Moins d'une caisse, 0.50 de plus par 
100 livres. 



32 



LB PRTX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



Tenez-vous cette 



UVHDn LAVEUSE SUR BANC 
Al I Ui\KJ ELECTRIQUE 



*&xxi>e&^ 




"Y'OICI une ligne de vente excellente pour 

votre commerce de haute classe — une 

laveuse et tordeuse combinees. La "Hydro" 

Maxwell est ma- 
noeuvree par un 
moteurdehuit che- 
vaux-vapeur qui 
peut se visser a 
toute commutation 
ordinaire. La tor- 
deuse peut se 66- 
placer comme on 
le desire. Toujours 
sous un parfait con - 
trole. Peut &tre mise 
en marche par mo- 
teur a gazoline, si 
on le veut. Lave les 
tissus les plus d6H- 
cats sans aucun 
danger pour eux. 

Ecrioez pour avoir un catalogue illustre. 

MAWXELLS LIMITED 




ST. MARYS' (Ontario.) 



(C) 



L e seul pi nceau a compression 
droite Manufacture au Canada. 



Tout pinceau fabrique 
d'apres cette patente 
est garanti sous tous 
les rapports. 



Nous les recomman- 
dons comme pinceaux 
parfaits pour travaux 
de premiere classe. 



Canada Brush Co., Limited 

—AGENTS 

H. R. St. Michel & Co., 19 rue St-Gabritl, Montreal 
Bureau Principal et Usines, Saint-Jean (NJ5.) 




T6ies galvanises "Canada" 
Nous cotons: 52 feuilles. 0.00; 60 
feuilles, $9.50. 

Toles Noires 
Feuilles: 

Epaisseur 22 a 24 5.60 

26 5.65 

28 5.75 

Tiles Noires "Canada" 

60 Feuilles . . 7.00 

75 Feuilles 7.25 

Tres rare*. 

Tolea Noires PoNm 

60 feuilles (tres rares) 0.00 

TOLE8 GALVANI3EE8 
A la calaaa: 

Queens Fleur Qorbal 
Head Lla 

16-20 8.30 8.00 8.00 

22-24 8.50 8.20 7.80 

26 8.75 8.50 8.00 

28 9.00 8.75 8.40 

Moins 25c. par caisse. 



ApolU 

Anglais 8.85 

8.40 

7.80 

7.80 

7.60 



10% z — 28 

28 G— 26 

24 — 

22 — 

16 a 20 G 7.40 



En paquets d'environ 150 liv. 0.10 de 

plus par 100 llvres. 

VERNI8 FRANCAI8 
A pollr, le gallon: 

1-16. $6; H, 15; %, $4.60; V4. $4.21; 

1. $4. 
A flnir les trains fin: 

1-16, $7; K, $6; %, 

1. $5. 
Superfln a calsses: 



$5.50; V4 $6.25; 



$8, $7, $6.60. $6.25, $6. 



Mixtion a dorer, clarifiee: 
$6.75, $5.75, $6.26, $6, $4.76. 

Exterieur fin: 

K, $5.60; y,, $5.25; 1, $6. 

Marbre blanc: 

V*, $6.60; y», $6.26; 1, $«. 

Olio vernis: 

\i, $3.00; Vs. $2.75; 1. $2.80. 

Blanc mat: 

%, $6.50; %, $6.26; 1, $0.00. 

Noir pour cuir: 

%, $7.50; %, $7.26; 1. $7.00. 

Siccatif col d'or: 

%, $6.50; Ms, $6.26; 1, $6.00. 
BOI8 DE CONSTRUCTION 

Bois blanc, blanchl, % 

pee — 1,000 pds. . . . 25.00 60.00 

Epinette marchande prtparee . 27.00 

Pruche, 1 a 8 pes, qualltS mar- 
chande 16.00 18.00 

No 2, 2.60 4.00 

Cedre rond., le pied 7c 10c 

Frene, 114 pcea, p. m... $30.00 $40.00 

Orme tendre, le q 36.00 40.00 

Bardeaux de Cedre No. 1, 8.00 2.26 
Erable, 1 a 2 pees 45.00 60.00 

3 a 4 pees. . . . 66.00 60.00 

Chene figure 100.00 125.00 

Pin, 1 a 3 pees., blanchi, le 

mille 60.00 85.00 

1 p. Strip S. C. 6-16. .22.00 25.00 

1%, 1% et 2 p 22.00 26.00 

8 pees, mesure de planche . 40.00 

Bois blanc, % pee 30.00 35.00 

PLATRE 

Pour Montreal: 

Platre mele de sable, la tonne, 

pris a la fabrique 6.50 

, livre 6.60 

dur, au magasin 11.00 



livre 12.00 

20 tonnes et plus..ll.00 

pur, au magasin (lot 

de char) 2.10 

(moins d'un char) 2.20 

— , livre 2.35 

Pour la province: 
Platre mele de sable, f.o.b. au 

char 6.60 

dur, 20 

tonnes et plus 11.00 

de Paris, baril, sur 

char 2.00 

CHARBON ANTHRACITE 

Charbon au tombereau, la ton- 
ne 8.76 

en sacs, 9.00 

(monte) 9.60 



Lisez les Annonces 

DU 

PRIX COURANT 

elles vous donnent les 
meilleures adresses ou 
vous approvisionner. 



Vol. XXX— No 4 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



33 



Nous mettons les marchands en garde contre 

Pachat 

LIMITATIONS 

d'articles portant la marque BLACK 

DIAMOND 




LA MARQUE 
DE QUALITE 



BUCK DIAHOHD 



STRICTEMENT 
GARANTIE 




MARQUE DE COMMERCE DEPOSEE 

Cette marque de commerce pour les Haches, les Scies a deux mains, les 
Faux, les Outils et autres articles trop nombreux pour que nous puissions les 
enumerer ici, est la propriete exclusive de cette compagnie. Elle a ete depo- 
see il y a un grand nombre d'annees au Ministere de 1 'Agriculture a Ottawa. 

De nombreuses et mauvaises imitations ont ete lancees et nous avons 
poursuivi en Justice plusieurs manufacturers et commergants en gros qui 
veulent faire des benefices aux depens de leur prochain en fournissant un ar- 
ticle inferieur, sachant bien que cette marque de commerce represente ce 
qu'il y a de mieux comme qualite. 

Les marchands qui off rent en vettte ces imitations sont tout aussi res- 
ponsables que les fabricants. 



LEWIS BROS. LIMITED, MONTREAL 

DISTRIBUTEURS EN GROS TOUT CE QUI SE FAIT EN QUINCAILLERIE 

FOURNITURES POUR ENTREPRENEURS DE CHEMINS DE FER ET PLOMBIERS 

ARTICLES DE SPORTS, COUTELLERIE, TOITURE PREPAREE, PEINTURES ET VITRE 



34 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



mm®** 







Donnez vos commandes de bonne heure, tandis que 
nous possedons les marchandises 

BIMBELOTERIE : 

Nous avons le plaisir d'annoncer aux Commercants que notre stock des Bimbeloteries est 
anssi eomplet qu'il puisse l'etre pendant la guerre. On pent obtenir la plupart des ar- 
ticles en les commandant de bonne heure, mais eeux qui attendront a plus tard le feront a leiir ris- 
que ou devront se contenter d 'imitations tout en payant des prix plus eleves que ceux auxquels 
notre stock actuei est marque. Achetez MAINTENANT tout ce dont vous avez besoin en fait de 
Bimbeloterie pour 1917. 

Nous avons presentement en stock les articles suivants qui sont rares et difficiles a obtenir: 



Elastiques 

Filets a cheveux 

Epingles a cheveux en fil de fer 

Boutons a fermeture brevetee 

Epingles de surete 



Epingles en cuivre et plaquees 
Des 

Aiguilles 

Epingles de toilette 

('rochets en acier 



Rubans de tons genres 
Laine a repriser les bas 
Laine a repriser les cravates 

Soutache "Featherstitch" 
Soutache "Stickerei" 
Lacets a chaussures 

SOIE ET VELOURS A COTES : 

Nous avons en magasin pour livrer immediateinent ou au printemps un assortiment eomplet 
de Soies noires et de eouleur, y compris Taffetas. Paillettes, Messalines. Duchesse, Gros-Grains, Po- 
peline, Faille. Satins a doublure. Crepe de Chine, Ottoman noir, Moire noir. 

Sur demande nous fournirons avec plaisir des echantillons de ces marchandises ainsi que de 
velveteen et de velours a cotes de coulenr. 

DENTELLES ET BRODERIES : 

Assortiment eomplet aux prix qui etaient en vigueur generalemeut il y a un an. 

RUBANS : 

"Marchandises rares". 
La proehaine fois que vous commanderez des rubans, essayez-nous. La qualite de nos arti- 
cles est convaineante. 

GEORGETTES ET NINONS : 

l T n assortiment eomplet de nuances toujours en magasin. 
VOILE : 

Voile a jupe " 43 ". Voile de soie fait specialement pour dessus de jupe. Nous en avons de 
toutes les nuances. 

GREENSHIELDS LIMITED 



17, Square Victoria - - 

"Tout ce qui existe en fait de Nouveautes" 



Montreal 



Section Tissus et Nouveautes 



Vol. XXX— No 4 



Section Tissus et Nouveautes 



35 




Section du " Prix Courant 



ZZ^0® 



Vol. XVIII. 



MONTREAL, JANVIER 1917. 



No 1 



LES CARACTERISTIQUES DE LA MODE 




Une manifestation de la jupe a plis. 
Style algerien. 



LES MODES DU PRINTEMPS SE MONTRENT EN 

FAVEUR DE LA LIGNE DROITE DANS 

LES SILHOUETTES 

Deja beaueoup de lignes de printemps out tente de 
s'imposer, mais la note dominant e dans les modeles qui 
ont ete lances par les meilleurs dessinateurs, semble 
etre : la simplicite. 

Deux types distincts de costumes seront offerts : le 
costume strictement tailleur et le costume coupe de fa- 
con a rappeler le costume de sport, en lignes tres am- 
ples et tombant .droit, encore qu'il soit de regie de voir 
l'ampleur de la taille retenue par quelque sorte de 
eeinture entiere ou de ceinture partielle. Beaueoup de 
nouveaute se manifeste dans les poches et de nom- 
breux modeles nouveaux sont d'une coupe evasee. re- 
tenus par un bouton a la ceinture. 

LA LONGUEUR DES JAQUETTES 

Les jaquettes sont de longueurs variees, allant de la 
longueur de taille jusqu'a la longueur des mains. 
Quelques jaquettes strictement tailleur sont legere- 
ment plus longues. mais, pour les sports et pour le ve- 
tement habille, la jaquette moderement courte est pre- 
ferable. II y a aussi quelques indications donnant a 
penser que les jaquettes courtes. amples et a soiifflet 
seront beaueoup portees par les jeunes filles. 

LA NOUVELLE SILHOUETTE 

A l'exception de quelques costumes tailleur dontles 
jaquettes montrent une courbe tres legere a la taille. 
la silhouette pour 1<> printemps sera droite des Ipaules 
jusqu'en has. Ceei signifie que les jupes seront quel- 
que pen plus etroites et plus longues. La longueur 
qui sera adoptee par les femmes elegantes est cede qui 
arrivera jusqu'a la naissance de la bottine. Quelques 
personnes originales pourront porter des jupes encore 
plus longues. mais elles seront remarquees et les fem- 
mes comme il faut. n'aiment pas el re un objet de curio- 
site. 



Section Tissus et Nouveautes 



36 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 Vol. XXX— No 4 



$t<&tor$t 




LINSHrinkaBLE 

UNDERWEAR FOR MEN 



St. Georae "Waaltmp" 

Le Sous-Vetement qui repond a toutes les exigences du client le plus dif- 
ficile. La surface interieure du tissu est "duvetee" par notre procede 
special, de sorte que chaque vetement a la douceur de la soie — et la 
chaleur et la duree de la laine pure. L 'etiquette "St-George" est re- 
cherchee par les hommes qui desire nt un sous-vetement d'un confort 
supreme. 

TheSCHOFIELD WOOLLEN COMPANY, Limited 

OSHAWA (ONTARIO) 



LES IDEES DE SPORT PREDOMINENT 

Beaucoup de costumes elegants sont en vogue pour 
les sports ; ils sont faits en jersey et en soie, en laina- 
ges de nouveaute et en soies shantung d'epaisseurs 
moyennes et fortes. Le Khaki-Kool est un tissu ex- 
ceptionnellement favorable aux costumes de sport, car 
les dessins en sont elegants et l'etoffe de duree. 

Les jaquettes de costumes de sports sont, en gene- 
ral, courtes, flottantes et garnies de ceinture. La cein- 
ture peut s'etendre tout autour ou par endroits seule- 
ment, et peut etre, dans certains modeles, de plusieurs 
sections. L'ampleur aisee ou les plis sont introduits 



dans quelques modeles, et on remarque beaucoup de 
nouveautes dans les poches. Une caracteristique est 
de retourner le bord de la jaquette sur les cotes pour 
former des poches recouvertes de satin ou de soie pour 
s'harmoniser avec la doublure et finies avec des points 
de piqiire a la machine. Les poches sont souvent du 
style rapporte. Ensuite, on remarque les poches sus- 
pendues a la ceinture et qui sont d'un effet tres attray- 
ant. 

LES CARACTERISTIQUES DE LA JUPE DU 
PRINTEMPS 

II est a noter une tendance marquee pour les jupes 




13 a 17 



Vous Faites votre Inventaire? 

Oui. et nous aussi. Et tandis que nous en parlons, comment est 
votre stock de Faux-cols ^antKracK ? Avez " vous tous les num e- 
ros, depuis 11 jusqu'a 21 inclusivement ? Et tous les modeles, de- 
puis le Clerg, le confort de l'ecclesiastique, jusqu'aux modernes 
Forrest, Grant, Lamon ou Hamilton? 

Nous sommes encore en mesure de remplir les commandes rapi- 
dement, bien que nos marchands donnent des commandes conside- 
rables. 

Mettez-vous en communication avec nos agents qui ont un stock 
en main ou ecrivez-nous directement. 




12 a 18i/ 2 




14 a 19 



M. J.-L. RACICOT, 1820 rue Clarke, Montreal 

The Parsons & Parsons Canadian Co., 



HAMILTON, 



CANADA 



Section Tissus et Nouveautes 




Vol. XXX— No 4 LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 37 



Q 

4 n 4 mm 4 it ¥ iiiffinnrin 

§ iiMixmrMU ijivii i rr ° 

a 

o< 

P< >a 

iTI/Ul/CUUICO C#« VJf UO 

3 niTFRPT I 

o 
o 



°< ii ~ g 






Seuls Agents pour les Serges 

" RENOMMEE " 



o 
o 
o 

si et les Etoffes a Robes 



i 



"SPHINX" 



Salles d'Echantillons : 
MONTREAL, OTTAWA, TROIS-RIVIERES, HALIFAX 



Section Tissus et NouveautSs 



38 



LE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



plus dtroites, coupees sur des lignes plus ajustees, et 
tombant parfaitement droit. L'ampleur quelle qu'elle 
soit. disposee en fronces ou en plis. doit tomber en li- 
gnes droites. 

Les jupes des costumes tailleur aussi bien que celles 
des costumes de sport sont de style simple, quelque 
fois avec des plis de chaque cote et pointe unie ou pan- 
neau (levant et derriere, ou un tablier finement plisse 
sur le (levant seulement, avec des plis tournants sur le 
Uevant. formant un pli renverse au centre du devant. 

I He nouvelle earacteristique, qui est veritablement 
une renaissance du style en vogue il y a quelques sai- 
sons. est le bord applique, qui peut etre d'un tissu 
semblable ou contrastant. Cette b ordure appliquee est 
suit out attrayante en carreautes ou ecossais en biais, 
sur unc jupe coupee dans le droit fil du carreaute ou 
du tissu ecossais. 

MANTEAUX SEPARES 

-Jamais le manteau separe n'a ete aussi universelle- 
ment porte que pendant les deux dernieres saisons, et 
il y a de nombreuses indications qu'il sera encore a la 
mode au printemps prochain, car la popularity crois- 
sante de l'automobilisme apporte avec elle une deman- 
de correspondante pour manteaux elegants. 

Les nouveaux manteaux d 'automobile se rangeront 
pour les longueurs, depuis celle au-dessous du genou 
jusqu'a celle a quelques pouces au-dessus du bord de 
la robe. Les grands cols convertibles seront tres en 
vogue, confectionnes de fagon a etre portes bauts 
quand le temps est froid et ouverts et plats quand la 
temperature est plus chaude. Les manteaux nouveaux 
peuvent etre portes flous ou ceintures et des poches de 
tous styles en feront l'ornement original. La vogue des 
manteaux de sport augmentera considerablement, telle 
est 1 'indication qui apparait des maintenant. lis au- 
ront ordinairement pour coupe, un laisser-aller flot- 
tant, sans forme, avec une grande diversite de poches 
et de ceintures. Les mancbes ajustees aussi bien que 
les epaules tombantes seront de mode. 

NOUVELLES IDEES EN FAIT DE POCHES ET DE 
CEINTURES 

II n'y a jamais eu jusqu'ici une telle variete de sug- 
gestions en ce qui concerne les poches et les ceintures. 
Les poches taillees. les poches en creux, les poches pen- 
dantes, les poches rapportees, toutes seront en faveur 
sur les jaquettes et manteaux du printemps prochain 
de meme que les poches formees de l'envers retourne 
de la jaquette, avec le bord plus bas qui, aux cotes est 
coupe plus long que le devant et que le derriere. Les 
ceintures peuvent encereler la taille completement ou 
n'en garnir qu'une partie seulement. 

II y a des sections de ceinture coupees a meme le de- 
vant ou le dos de la jaquette et d'autres coupees a me- 
me les poches. Elles peuvent etre larges ou etroites, 
simples ou doubles. 

LES MANCHES ET LES COLS 

La manche unie. d'un ajustage aise, semble etre en 
faveur pour les jaquettes de costume. L'epaule tom- 
bante apparait sur quelques jaquettes de sport et sur 
quelques modeles de robes habillees en satin ou en 
faille; les manches sont reunies aux manchettes qui 



Voici lepoque 
des gants 

Lefe homines et les femmes ont 
besoin de gants pour travalller 
a la fournaise, pour aller en voi- 
ture, pour les travaux durs du 
dehors, pour la chaleur et, sou- 
vent, il leur faut des gants peu 
dispendieux. S'lls les connals- 
sent ils veulent les 

Gants de coton 





qui sont fabriques dans une grande variete de modeles: 
gantelet avec poignets tricotes ou a bande, de pesanteur 
elevee, moyenne ou legere; aussi avec bouts en cuir et 
interieur en cuir, gants et mitaines jersey de couleur 
tan, oxford ou ardoise. 

Approvisionnez-vous-en; vous vendrez chaque paire 
que vous aurez et probablement. devrez.vous vous reap- 
provisionner plusieurs fois. 

Donnez vos commandes a votre fournisseur. 

The American Pad & Textile Co. 

CHATHAM (ONTARIO) 



OUATE 

EN PAQUETS 

Garantie exempte de fils et au- 
tres matieres Strangeres inertes. 

OUATE DE COTON : 

"NORTH STAR" 
"CRESCENT" 

"PEARL" 

La qualite, pour cette saison, est 
encore meilleure que jamais. C'est 
la meilleure pour le prix. Fabri- 
quee avec du, bon coton pur — pas 
de dechets. Demandez la Ouate en 
paquets "North Star", "Ores- 
cent", et "Pearl." 



Section Tissus et Nouveautes 



Vol. XXX -No 1 





5 CARACTERISTIQUES 

EXCLUSIVES DU 

SOUS - VETEMENT 

"IMPERIAL" 

COMBINAISONS ET COSTUMES EN DEUX 

MORCEAUX 



Couture-3 des epaules 
repliees, Collerette con- 
fortablement ajustiie, 

Pont d ' u n ajustage 
commode, Fourche fer- 
mee, Manchettes et bas 
des jambes en tricot 
perfectionne. 



JiE PRIX COURANT, vendredi 26 Janvier 1917 




Ces Caracteiistiques 
Speciales 



dii Sous.vetement "Im- 
perial" aidenl a mainte- 
n i r votre rayon des 
sous - vetements e n 
grande activity. Biles 
sont ime addition a la 
quality superieure el a 
l'ajustemeiil conforta - 
ble du sous-v§ti 
"Imperial". Remplacez 
les marques dont la 
vente est languissante 
par cette marque de 

vente rapide dont la quality est extra et les caractfiristi. 

ques sunt exclusives. 

KINGSTON HOSIERY COMPANY 

KINGSTON (ONTARIO) 



FAITSen CANADA 



l 



m 



Les Faux-Cols et 
Chemises ARROW 

soul, les meilleurs qui puissent etre 
manufactures ee sont les produits de 
la fabrique de Sain I -Joan, (P. Q.) 
Ce sontaussi les plus corrects comme 
modeles et ajustement et il n'eri ex- 
ist e pas de plus durables. 
( Catalogue des modeles envoye sur demande. 



Cluett, Peabody 



Inc. Fabricant* 



Mi in (real 






PURITAN 



AURORA 



COLUMBIA 



PILGRIM 



MAYFLOWER 



Tx 



ECLIPSE 



•SHAMROCK 

■ -■■-**■• ■-• ■"»''■■ 



iff : 'i^v'J'BP 



VIGILANT 



AMERICA 



M. le Marchand, 

Avez-vous jamais compare les Faux-Cols "ARLINGTON" avec 
toutes les autres sortes que vous pouvez avoir en magasin, au point de vue: 
1 — Du poids des materiaux. 
2 — De la resistance des boutonnieres. 
3 — De la symetrie du faux : col. 
4 — De l'espace pour 1'ajustement de la cravate. 
5 — L'aspect general. 

6 — La satisfaction que vous procurez a vos clients? 
Nous avons la Marque CHALLENGE a $2.00 la douzaine. 
RUBBER a $1.90 

PYRALIN a $1.75 

Tous faits de materiaux plus lourds de 33 \% que toutes les spfcciali 
tes qu'on vous offre. Examinez et voyez qui vous donne la plus haute 
valeur pour votre client, avant d'acheter un autre article que les 
"FAUX-COLS ARLINGTON" 

THE ARLINGTON COMPANY OF CANADA LIMITED 

58 AVENUE FRASER - - - TORONTO (Ont I 
Representant dans l'Ouest, R. J. Quigley, Winnipeg (Man. 
Representant dans l'Ontario, J. A. Chantler & Co. (Toronto.) 
Reoresentant dans l'Est, Duncan Bell, Montreal (Que) 



['A LA. NT A 



AVIS AU COMMERCE 

DE GROS ET DE DETAIL 



ROMAN 



^KErjIc"^ 



40 



LE l'KIX COUBANT, vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



peuvent etre unit's ou retournees en style gantelet. Les 
Blanches unies, confortablement larges sont desirables 
pour manteaux separes, avec one le<rere forme de clo- 
ehe an poignet. Dans les eols, il y a un eourant en fa- 
veur tlrs culs Directoire, specialement pour les jaquet- 
tes de costumes habill^s. 

Le simple col dente est adopte pour les costumes 
tailleur unis. el il y a des revers de toutes tailles. de 
toutes longueurs el de tons styles, compris dans la pin- 
pari des jaquettes de printemps. 

LES GARNITURES 

La simplicite semble dominer les styles de prin- 
temps. de sorte que pen de garniture se rencontre. T)es 
rangees de piqures a la machine et des boutons et bou- 
tonnieres constituent les garnitures les plus en vogue. 
1'ne nouvelle idee est eelle qui eousiste a faire ressortir 
le col et les manehettes avec la doublure. Toutes sortes 
de doublures de fantaisie se rencontrent, en satins et 
soies or'nes de fleurs. et il y a un regain d 'interet dans 
les soies et satins mouehetes polka, non seulement 
pour les doublures. mais aussi pour former les eols et 
les poignets aussi bien que pour les poches. Lie velours 
panne et le satin antique font des eols et des man- 
ehettes attrayantes et sont surtout avantageux dans 
les larges eols drapes. 



LES CHATEAUX 




Chapeau en osier fendu couleur vin, garni d'un ruban 
de taffetas de meme nuance combine avec rosette de 
vert-bleu et rose. A noter le bord releve et angulai- 
re et le devant cannele. 




Nouveau canotier en paille tagal bleue, garnie avec une 
bande circulaire de grains de porcelaine couleur tan, 
ornee sur le devant de sequins de jais coupe. 



A LA CHAMBRE DE COMMERCE 



Le mise en nomination des officiers et des conseillers 
de la Chambre de Commerce du District de Montreal 
pour le proehain terme a eu lieu a la seance generale 
speciale tenue an siege social de la Chambre, le mer- 
eredi apres-midi 24 Janvier, a 4 heures 30. Les- resul- 
tats de 1 'election seront proclames a la seance generale 
annuelle du 14 fevrier. 




Vendez Votre 
Papier de Rebut 

Les 

Presses a faire 
les ballots .*. 

tout en acier, a 1'6- 
preuve du feu 

"CLIMAX" 

changent ce rebut en 

b6n6fices. 

Demandez le catalogue 

CLIMAX BALER CO. 

HAMILTON (ONT.) 




DES FAITS 



GIPE-HAZARD STORE SERVICE CO., LTD. 
97 Rue Ontario, Toronto (Canada) 




Nous pouvons remplir plus de fonctions par 
noiiv moderne systeme transporteur a fil et 
avec plus de promptitude et de precision 
qu'avec aucuneautre machine decegenre. Ce!a 
signifie que nous pouvons atteindre plus de 
points dans un magasin et ce, d'une iacon 
meilleure et plus satisfaisante que jamai.- ob- 
tenue precedtmment Rappefez-vous notre 
essai de dix jours. Vous etes invite a nous 
mettre a l'epreuve. 

Ecrivez-nous pour notre nouveau 
Catalogue G 



Section Tissus et Nouveautes 



Vol. XXX— No 4 



LE PRIX COURANT, rendre'di 26 Janvier 1917 



tl 







Section Tissus et Nouveautes 



LE PRIX COURANT, vehdredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



LA MODE MASCULINE 



Gilet (waistcoat) d 'habit de soiree 



Les mesures prises de la meme fc'aeon que pour 1 'ha- 
bit sont les suivants: 

Profondeur de I'emmauchure . . 9% pouces 

Longueur naturelle de la taille. .16i/> pouces 

Ceinture 12y 2 pouces 

Dessus d'epaule 17% pouces 

Blade avec H 2 pouce en plus 

pour la facon 13 pouces 

Poitrine 38 pouces 

'Faille 34 pouces 

Pleine longueur 26^ pouces 




M<^ 



-«)D 



une ligne de V a W ; apres, ajoutez aussi % de pouee 
comme a la ligne 5 — 4. ajoutez aussi un quart de pouce 
dans le liaut du dos, comine a A — 5; de h a M, il y a l/ 2 
de 33 de taille; le point N est le mi-chemin entre L et 
M. 

Le point est le mi-chemin entre K et H; tirez une 
ligne de N par et au-dela ; de A a 5 et de K a P, il y a 
la mesure de la ceinture plus % pouce; tirez une ligne 
de P a W ; de P a R il y a y 2 pouce de moins que de 5 a 
4; t'oi'inez I'epaule et l'emmanchure. 

De P a Q, il y a 1 pouce; appliquez la niesure ouver- 
te de A a 5 et de P a M, aussi la mesure de pleine lon- 
gueur plus 1 pouce de A a 5 et de P a X; t'aites la dis- 
tance de Z en montant jusqu'a la derniere boutonnie- 
re d 'environ 3% pouces. Espacez les boutonnieres 
suivant vos propres idees. 

D'en arriere de M jusqu'a X. il y a 1-6 de poitrine; 
tirez une ligne de Q a X et forraez l'ouverture et le 
bord du devant; d'en arriere de L jusqu'a 6, il y a 1 
pouce ; de J a 3, il y a iy 2 pouce : tirez une ligne de 3 a 
6 et formez le cote et le bas du devant. 

Le point 7 est le mi-cheniin entre 2 et 6 ; de 7 a 8, il y 
a y 4 de 33 de taille; de 7 a 9. il y a y 4 de taille plus 1 
pouce ; formez les piqures de centre et de cote de la 
partie arriere et achevez. 



LA GREVE DES OUVRIERS DE LA CONFECTION 



La greve des ouvriers de la confection qui a eelate 
a Montreal, a contraint plus de quatre mille ouvriers a 
chomer et a affecte treize des plus importantes manu- 
factures de la metropole. Le conflit entre les patrons 
et les ouvriers roulait sur une question d 'augmenta- 
tion de salaires et une diminution d'heures de travail. 

.Ce mouyement a cause aussi quelque emoi parmi les 
ouvrieres et oxivriers employes dans I Industrie des ve- 
tements pour dames, faiseurs de manteaux, etc., ainsi 
(pie parmi les ouvriers chapeliers, confectionneurs de 
casquette'S, etc. II est a soubaiter qu'un arbitrage sin- 
cere et juste regie une fois pour toutes cette question. 



Tirez une perpendiculaire de A. 

De A a P>. il y a la profondeur de I'encolure plus % 
de pouce; (' est ladongueur de la taille; de. (' a I), il y 
a 2 :t | pouces; E est le mi-chemin entre A et B; I*' est 
le mi-chemin entre A et B; V est le mi-chemin entre A 
et E: tracez une perpendiculaire de P en passant par P. 

C et D. 

De C a 2. il y a :: | de pouee; trace/ une ligne de A a 
2; de 1 a (J. il y a 1 -, de :^7 de poitrine; la poitrine et la 
taille de ce gilet sont eoupees une taille plus petite (pie 
I'habit; de i; A II. il y a' 1 :; | pouce, de 11 a I, il y a 
: ''l de pouee: .J est le mi-(dieniin entre 1 el 6. 

De .! ;i K. il y a ^4 pouces; tir<>z une perpendiculai- 
re de K pour definir L; appliquez la blade mesure 
moins V4 pouce; ceci est pour faire correspondre la 
blade mesure avec le '■',' de poitrine. 

Le point Y est le nii-chemin entre 1 el K ; elevez une 
perpendiculaire depuis V; ceci determine 20; de 20 a 

W, il y a iy 4 pouee ; ,|e A a S. il y a 6% polices ; de S a 
T il y a l!/ 2 pouce; lirez une ligne de A a T; de A a 
r. il y a % de poitrine plus % de pouce. 
Elevez une perpendictilaire nc U pour situer V . lire/, 

Section Tissus 



LES ARTICLES DE MERCERIE ET LES SOUS- 
VETEMENTS 

La diminution de la production 

Bien des manufactures ne niarcbent qu'a 50 pour 
cent de leur capaeite sur les articles pour bounties, et 
en fait, presque loutes produisent au-dessous- de leur 
capaeite. La rarete de la main-d 'oeuvre, la rarete du 
t'il et la rarete des epingles a tricoter en sont la cause 
principal*. Quelques manufactures souffrent de l'une 

011 de I'autre de ees difficultes et d'autres de toutes 
reunies. 1'ne manufacture dit qu'elle a des aiguilles 
en quantites suffisantes, mais qu'elle souffre de la 
main-d'oeuvre inexpei'inientee et du defaut de livrai- 
son de fil cominande cependant par contrat. 1'ue autre 
est obligee de transformer ses machines d'une classe de 
travail a une autre par suite du manque de fil d'une 
certaine qualite. Une autre a perdu ses fileurs les plus 
adroits par suite de l'enregistrement et ne pent s'assu- 
\-cv asse/ de 1'illes pour operei' ses machines, et ainsi de 
suite sur toute la ligne. 

el Nouveautes 



Vol XXX No 4 LE PRTX OOURANT. vendredi 26 ianvicr 1917 43 



SPECIALISTES EN MERCERIES 
POUR HOMMES 

An cours des six dernieres annees nous avons atteinl le sommet dans la spe- 
ciality des articles pour hommes. Et nous avons aujourd'hui 

Deux des plus beaux rayons de Merceries pour Hommes qu'il 
soit possible de trouver n'importe ou au Canada 

RAYON ••¥' — "HERO", BELLES CHEMISES POUR HOMMES ET 
UARCONS. 'CHEMISES DE TRAVAIL", "MAPLE LEAF", SALOPET- 
TES ET BLOUSES. PANTALONS "SAMSON", CHANDAILS ET SOUS- 
VETEMENTS DE TOUS GENRES POUR HOMMES ET OARCONS. 

La direction de ee rayon est confiee a M. P.-S. HARDY. 



RAYON -'I"". - MERCERIES DE FANTAISIE POUR HOMMES ET 
GARCONS, compreriant des assortiments eomplets de faux-eols, cravates, ca- 
che-col, bretelles. gants. mitaines, chaussettes, parapluies, impermeable*, et 

tuns les autres "retires de vetenients pour hommes. 

La direction de ce ravon est confiee a M. J.-L. AMPLEMAN. 



Deux PABRIQUES splendidement outillees et tout a fait modernes dans tons 
leiirs details, appuient ces deux rayons, const ituant un autre avantage dis- 
tinct. Des eelebres CHEMISES FINES "HERO" pour hommes et gargons ; 
Salopettes et Blouses, Pantalons "SAMSON" et autres lignes sont toutes fa- 
briquees par 'ALPHONSE RACINE LIMITEE". 

La direction de toutes nos fabriques est confiee a M. J.-B. BARRETTE. 

ALPHONSE RACINE (LIMITEE) 

Fabricants et Negociants en Nouveautes 

60-80 rue Saint-Paul Ouest, MONTREAL 

Salles d'echantillong a Ottawa, Quebec, Sherbrooke, Troii-Rivieres, Sydney (N.E. 
Fabrique*, Ru« Beaubien, Montreal; St-Denii (P.Q.); Ste-Croix, (P.Q. 



nlllllllllHIinillllllllllllllllllllllllllll milllllllMlllllllllllllllillllinillMIIIIIIIIIIIIMIIIIIIIIIIIIIIIItlHIJMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIllllllllllllIln: 

Section Tissus et Nouveautes 



H 



LE PRIX COHRANT. vendredi 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No 4 



Les tricoteurs ne peuvenl dire, avec certitude com- 
bien de marchandises ils pourronl produire pendant 
1H17. IK pourronl .vraisemblablemenl se procurer du 
t'il. encore que ce ne sera peut-etre pas ce qu'ils aime- 
raienl avoir, niais ils u'onl aucune idee ce que seront 
les conditions de la main-d'oeuvre. Us payent a pre- 
sent des gages tres elevSs, mais cela ne suffil pas a leur 
assurer un personnel permanent de travailleurs. 
L'homme d 'experience ne peul pas etre remplace et 
I'engagemenl de mains inexperimentees entraine line 
grande perte de temps e1 de matiere premiere. 

Les achats sont considerables 

A ce jour, les manufactures ont re§u un veritable de- 
luge tie commandes et quelques-unes out tout vendu 
pour jusqu'a la tin de la saison. 

D'autres ne se jugent pas capables de s 'engager a 
pleine capacity vu l'incertitude d'obtenir un approvi- 
siimnemeiit de I'il sut'fisant ; elles ne prennent des or- 
dres que pour les quantites de fil qu 'elles sont raison- 
nablement en mesure d'obtenir. 

En ce qui concerne les contrats de fil, il est a noter 
que quelques-uns sont de pen de valeur. Les manufac- 
tures ne peuvent obtenir livraison des marchandises 
commandees a des prix beauconp au-dessous de ceux 
cotes a present. Dans Tun de ces eas, une manufactu- 
iui ne pouvait obtenir 1-ivraison de fil d'Angleterre, 
cabla une commande supplementaire de fil an prix du 
jour et dans les deux semaines cette commande fut ex- 
pedite. 

Comme cette manufacture avait vendu ses produits 
sur la base du prix anterieur du fil commande, elle su- 
bit une forte perte. mais vit dans cette pratique, le 
seul moyen d'obtenir le fil qui lui etait necessaire. 

L 'INDUSTRIE DU LIN AU CANADA 



L'embarras dans lequel se trouve l'industrie du lin 
au Canada est du a des causes interieures et exterieu- 

Le coton a beauconp nui au lin. La Russie a produit 
une grande quantite de lin a bon marche. Les indus- 
triels s'occupant de ce produit n'ont pas songe jusqu'a 
I'ete a remedier a cette situation. D'autres indus- 
tries ont rencontre d'importantes concurrences appor- 
tees par 1 'introduction de meilleurs procedes, d'une 
machinerie plus puissante, par la centralisation. 

L'industrie du lin n'a pas bouge. 

Les petits moulins a 1 'usage du lin accomphssant 
leur travail d 'une* f aeon independante, avec de fortes 
depenses. une saison courte, de vieilles methodes et 
une importante main-d'oeuvre, arrivent difficilement, 
en temps normal, a faire face a leurs affaires. Des ui- 
dustriels sont alles a 1 'extreme contraire. Ils ont 
change trop radicalement de procedes et ont trop cen- 
tralise leur materiel. 

La vraie solution est entre ces deux extremes com- 
me on pent s'en rendre compte en Belgique qui produit 
le plus beau lin. 

Les achats de lin peuvent etre faits et la padle de 
lin recue avec la graine des champs pent etre battue. 
emballee et transported au moulin central de rouissage. 

Le rouissage central est avantageux a cause de la 
centralisation, c'est-a-dire, les depenses moms fortes 
le travail eontinu, les meilleurs arrangements d achat 
et de marche. Le plus important est le problems qui 
tsiste a procurer 1'eau necessaire au rouissage. Un 
a deja fait un nombre suffisant d 'analyses des eaux 
convenables dans le sud-ouest d 'Ontario pour decou- 



vrir une grande difference dans le degre de qualites 
necessaires. On trouve seulement quelques endroits 
dans la peninsule oil poussc le lin et qui se trouve sur 
les bords des lacs Huron et Erie qui pourraient conve- 
nir a l'etablissement (run moulin a lin. L'eau doit 
etre a la fois abondante et douce, c'est-a-dire, sans 
chaux ni magnesic. Les residus de l'eau sortant des 
reservoirs de rouissage sont nocifs et tuent les pois- 
sons. II doit y avoir des etangs ou cette eau serait 
traitee et preparee pour les engrais. 

Une usine centrale de rouissage est done une chose 
tres importante. Avec une colonie permanente de tra- 
vailleurs bien payes, son avenir serait assure. 

Presque tout le lin de la Belgique subit le rouissage 
a Courtrai, sur la riviere du Lys. Courtrai est devenu 
le centre principal du lin du monde. 

Le petit moulin est un progres sur les methodes pri- 
mitives, mais il est deja suranne relativement aux be- 
soins modernes. 

Dans un recent article, publie par le Scientific Ame- 
rican, M. J.-A. McCracken attire l'attention sur les 
prix extraordinaires payes pour la filasse de lin, de- 
puis le commencement de la guerre. L'auteur sugge- 
re plusieurs moyens qui, mis en pratique, aideront les 
fabricants de toile de lin a beneficier grandement des 
hauts prix actuels. Le prix de la filasse varie beau- 
coup ; cette variation oscille de $200 a $500 par tonne, 
selon les procedes. Si la main-d'oeuvre est efficace, 
les depenses de production et de preparation de cette 
filasse sont minimes. Le temps voulu et les soins a ap- 
porter k la recolte de la plante sont les premiers fac- 
teurs. En commengant la moisson avant le temps ha- 
bituel, on previent la rarete de la main-d'oeuvre, mais 
l'enorme gain que l'on realise par la qualite du fila- 
ment du lin, dans les champs moissonnes les derniers, 
excede de beaucoup la perte eprouvee dans le rende- 
ment de la graine. Celui qui commence tard la mois- 
son s 'expose a perdre une partie de la graine, et a voir 
une nouvelle germination avant d 'avoir arrache le der- 
nier champ. La classification devrait etre commen- 
cee des le' moment de la recolte ; les moissonneurs, moy- 
ennant un supplement de gages, devraient separer le 
lin en deux ou plusieurs lots, selon la qualite. Un 
paiement de 50 cents par acre pour cette classification 
serait de l'argent bien place. 

Le rouissage est d'une grande importance. Les lins 
irlandais et les canadiens different peu de qualite; 
mais les premiers sont rouis a l'eau, les derniers au 
contraire, sauf un seul cas jusqu'a present, sont rouis 
a, la rosee. Le rouissage a l'eau a sur l'autre le grand 
avantage de l'uniformite. En outre, le rouissage a la 
rosee est soumis aux caprices des variations de la tem- 
perature. 

La filasse du lin irlandais se vend de 36 a, 43 cents la 
livre, tandis que celle du lin canadien ne rapporte que 
16 a 25 cents. Le seul lin canadien qui ait rapporte 45 
cents la livre a ete roui a 1 'eau et cultive par Howard 
Fraleigh de Forest, Ont. Cependant, le rouissage avait 
ete presque totalement fait en reservoir. La separa- 
tion de l'ecorce filamenteuse de la tige n'est pas une 
operation indifferente. Le broyage tel qu'il doit etre 
fait, produit une filasse de premiere qualite, mais il 
demande des personnes d 'experience. Dans un moulin 
pourvu de broy^urs experimented, le pourcentage d e- 
toupe est d 'environ dix pour cent, tandis que dans un 
autre mal conduit sous ce rapport, il peut atteindro 
jusqu'a trente pour cent. Comme l'etoupe se vend a 
tres has prix, comparativement a, la filasse, on devrait 



Section Tissus et Nouveautes 



Vol. XXX— No 4 



LE PRIX COURANT, vendredi 2fi Janvier 1917 



P. P. MARTIN & CIE (LIMITEE) 

^ En depil des entraves a I 'importation des articles de nouveautes qui resultent de la guerre nous 
avons pu maintenir au grand complet nos differents rayons; mais la pluparl des commercants s'em- 
pressanl de faire leurs achats pour la saison prochaine, paree qu 'iis eraignent avec raison la rarete 
des marchandi'ses, nous ne saurions trop conseiller a nos clients de nous envoyer leurs commandes sans 
retard. 

La liste ci-dessous des principalis articles de nos rayons ponrra les aider dans leur choix: 

braids, dentelles, broderie, rubans, etc. 



RAYON A. — Coton blanc, jaune, rave, a drap; 
flanellette, indiennes, guingamp, coutil, etc., a la 
verge. 

RAYON B. — Etoffes en laine, double largeur 
pour hommes; tweed, serge, etoffes a pardessus, 
canevas et toutes les autres fournitures pour tail- 
leu rs. 

RAYON C. — Etoffes a robes, soies, tissus de 
toutes sortes pour yetements feminins. 



RAYON E. — Bas, vetements de dessous, gants, 
etc., etc., pour femmes. 

RAYON F. — Mercerie pour hommes : calegons, 
chemises, faux-cols, cravates, gants, bretelles, 
eeintures, etc. 

RAYON G. — Articles de toilette : Parfums, lo- 
tions, poudres, brosses a dents et a cheveux, ob- 
jets en caoutchouc, papeterie, crayons, plumes, 
etc., etc. 



RAYON D. — Garnitures diverses : boutons 

Brimborions: broehes a cheveux, agrafes, boueles, pipes, blagues a tabac, etc. 

RAYON H. — Fournitures de maison: Prelarts, linoleums, rugs, portieres, rideaux de tous 
genres, coiivertures, couvre-pieds, oreillei-s, confortables, etc. 

RAYON K. — Articles de blanc pour femmes : jupons. pantalons, chemises, cache-corsets, ro- 
bes de ehambre. etc. 

Donnez vos commandes a nos representants ou, si vous ne les reeontrez pas, ecrivez-nous en tou- 
te confiance. Nous sommes a votre entiere disposition. 



P. P. Martin & Cie (limitee) 

Fabricants et Marchands de Nouveautes 

FONDEE EN 1843 



50 Rue St-Paul Quest, 



MONTREAL 



T616p. Main 6730 

Salles d'echantillons 



QUEBEC, 7 Rue Charest 
SHERBROOKE, Hotel Grand Central 



TROIS-RIVIERES, 82 Rue Royale 
OTTAWA, 166 Rue Sparke 



Section Tissus et Nouveautes 



40 



LI'. I'K'IX COTTRANT, v-Mulrcli 26 Janvier 1917 



Vol. XXX— No \ 



prendre tous les moyens vouhis pour classifier eonve- 
nablement la plante an temps de la moisson, pour la 
faire rouir a point et la faire broyer avec precaution, 
afin de reduire la quantite d'etoupe. Le.elassificateur 
du moulin de Forest fait une demi-douzaine de separa- 
tilons, e1 chaque paquet est mis en lots speraes pour 
I "expedition. La bonne classification augmente les 
profits de 15 a 20 pom- cent. 

La superficie ensemeneee en lip cultive pour la fi- 
bre, dans le sad d "Ontario, en 1915, etait d'a peu pres 
4.000 acres. Stir cette supel-ficie, la production de fi- 
bre de 1 in fnl de pres de 800 tonnes qui, au prix moyen 
de 20 cents la livre, on $400 la tonne, etaient de la va- 
leur totale de $320,000. De plus, 80 tonnes d'etoupe a 
$35 la tonne ont rapporte $2,800. La meme recolte a 
aussi produit une moyenne de 12 boisseaux de graine a 
1 acre, soit un rendement total de 48,000 boisseaux, 
d'une valeur, au taux moyen de $1.60 le boisseau, de 
$76,800. Environ 30 pour cent de la recolte totale de 
fibre est expediee enlrlande; la balance est exportee 
aux Etats de la Nouvelle-Angleterre. 

La plus grande partie de la recolte est produite sur 
des terres louees des fermiers au taux de $10 a $14 l'a- 
cre. Le lin (avant d'etre battu) vaut $14.50 et plus la 
tonne, livre au moulin. Sous le systeme ordinaire de 
louage le cultivateur 'cultive lui-meme la terre et dans 
certains cas transporte la recolte apres la moisson. 
L'operateur du moulin voit a l'ensemencement, au sar- 
clage et au moissonnage. Le moulin fabrique la fibre 
de lin avec la paille rouissee et la prepare pour les se- 
rans de la machine a filer. 



PRIX DE LA FOURRURE RUSSE 



Les wntcs de fourrure a la foire de Nijhni NovgJ 
rod, Etussie, au mois de novembre dernier, on1 etc moina 
actives qu 'autrefois, a cause de la guerre. Le nombre 
des peaux offertes en vente etait aussi inferieur a celui 
des autres annees, car les tnanufacturiers n'ont pu se 
procurer une main-d'oeuvre suffisantc pour leur pre-- 
paration. En consequence, les fourrures out etc ven-i 
dues plus eher. 

Les prix variaient, pour les peaux de renards argeal 
tes, de $55 a $1,200; ceux des renards bleus, de $26.75 
a $206.00; des renards croises, de $15.50 a $25.75. 

Les peaux de moutons de Perse, qui se vendaieni 
dififieilement Tan dernier, out rapporte un bon prix 
cette annee. par suite de leur rarete. On en a vendu 2,- 
500 ballots a des prix oscillant entre $51.50 et $97.85 
pat- 10 peaux. 



II nous fa ut des homines de competence. En avons- 
nous suffisamment et qui soient prets, demain, a sou- 
tenir une 1 ut t e ou seraient engages nos plus chers in- 
terets? En avons-nous suffisamment, et qui sachent 
toute la valeur, toute la necessite du travail, et que 
rien ne s 'improvise ? N'avons-nous pas donne une part 
exageree de nos preoccupations aux questions politi- 
ques de dixieme envergure, plutot (pie d'appliquer nos 
faeultes au travail de production et de preparation ? 
Avons-nous suffisamment de penseurs, d'eerivains, et 
publicistes? Et si. par hasard, (pielques-uns qui exis- 
tent, se revelent, ne sommes-nous pas tellement ahuris 
de les voir poindre (pic nous en oublions de les eneou- 
rager. 



Malson fondle en 1870. 

AUGUSTE COUILLARD 

IHTOBTirSUR DE 
Ferronnerle et O wlncaillerle, Verres 

a Vitrea, Felnturee, etc. 
Bpeclalltft: PoMtt de toutes ••rtea 

Nos. 212 a 21* rue S.-Paul 
Voutw 12 at 14 S.-Am.bl., MONTREAL 



Ltmiiion n'a pw de commla-voya- 
grtit at fait ben&ficier ses client! de 
cetta aceneaole. Attention toute tpeci- 
ale aux command™ par la malle. Mes- 
tleura Us marehands de la campagne 
tereat toalourt aervia au plua baa prix 
du marche. 



Li.-rt. \,/\J\VSll, MAIN SS70 

Comptable licencie 

Instltut des Comptables et Au- 

dlteurs da la Province de Quebec, 

48, Notre- Dame O., Montreal. 



DAIN POUR OISEAU est le "Cot- 
■*■ tam Bird Seed" fabrique d'a- 
pres alx brevets. Marchav Jiae de 
conf lance; rlen ne peut l'approcher 
comme valeur et comme popularity. 
Chez tous les fournUseuie en pros. 



JOSEPH FORTIER 

Fabricant - Papetiar 

Atelier dc rtglure, reliure, typo- 
frapsle, relief at gaufrage. fabri- 
cation de livrea da compatabUitt. 
Formulae et four rdt urea de bureau 

210 OUEST rue NOTRE-DAM 

(Aa|!« <• l»ia» S.-Piwre). MONTREA 



Nous arons a vendre pour $5,000 ou 
n'importc quelle partie de cette lom- 
me en actions de la ' FRONTENAC 
BREWERIES, LTD." a un prix at- 
trayant. 

Federal Securities Co. 

205 rue Saint-Jacques, Montreal. 
Tel. Ma n 5500 



New Victoria Hotel 

H. FONTAINE, Proprietaire 
QUEBEC 

L' HOtel des Commls-Voyageurs 

Plan Americain. Taux, a partir de $2.50 



GARAND, TERROUX & CIE 

Banquiere et Courtier* 
48 Quest rue Notre- Dame,Montreal 



L.-R. MONTBRIAND 

Arehltocte et Mesureur, 
280 rue 8. -Andre, Montreal. 



G.-E. MARTIN 

Compatble, Liquldataur et 
Audlteur 

211 Edifice McGill, Montreal 

Tel. Main 6126. 



GEO. GONTHIER H.-E. MIDGLEY 

Licencie nst. Comptable ComptaMe-Inccrp r« 

GONTHIER & MIDGLEY 

Comptablea et Auditeurs 
103 RUE S.-FRANCOIS-XAVIER, - MONTREAL 

Telephone MAIN 2701-810 
Adreaae t&legraphique - "GONTLEY."' 



GAGN0N & L'HEUREUX 

COMPTABLES LICENCIES 

(CHARTERED ACCOUNTANTS) 

Ghambres 315, 316, 317, Edifice 
Banque de Quebec 
11 Place d'Armes, MONTR 
Telephone Bell Main 4912 
P. A. GAGNON, C.A. 

J.-ARTHUR L'HEUREUX, C.A. 



NE MANQUEZ PAS 
DE LIRE 

TAlmanach Rolland 

Agricole, Commercial 
et des families 

POUR 

1917 

MAINTENANT EN VENTE 

Public pai 

La Cie J.-B. Rolland & Fils 

53 Rue Saint-Sulpice, Montreal. 



Section Tissus et Nouvcautes 



Vol. XXX-Nd 4 



LE PRLX COURANT, vendredi 26 Janvier 191' 



>o<> 

i 

K 







♦ 
♦ 

* 

s 








o 

* 



! 



♦ 
i 



Kor/jf: 







I 



GARANTIE 



POUR LA 



QUA LITE 



United Shoe Machinery Co., Limited 

28 rue Demers, Quebec (P.Q.) 
Kitchener (Ont.), 179 King Street W. 



I.K PRIX COl'KANT, vendredi ?6 Janvier 191' 



Vol. XXX— No - 






■? 



v^t 



V, 



1' 



\ 






'GUARANTEED' 



TEXTILE CO. 



&\ COTTON FABRICS Z§ 



'krt#& 






Les Femmes du 
Canada apprennent 
a connaitre la Valeur de 
cette Marque de Commerce 
pour les Tissus de Coton 

Le charme du mot "Importe" disnarait au 
Canada pour ce qui concerne les cotons, en face 
de la splendide qualite et de la valeur superieure 
des Tissus de la Dominion Textile. 

Dans nos douze grandes filatures dix mille 
personnes sont occupees a produire ''Tout ce 
qui existeen fait deCotonnade", 
depuis les Chalys et les Mousse- 
lines claires les plus beaux jus- 
qu'aux Coutils et Ducks le-? plus 
epais. Ces articles, essentielle- 
n ent canadiens tiendraient 
facilement leur rang sous le rapport de la qualite, 
raeme sans les avantages de la preference crois- 
sante pour les produits]"Faits en Canada" et de 
l'economie impoitante des droits de douane 
auxquels sont soumises les marchandises impor- 
ters, 

DOMINION TEXTILE CO. 

LIMITED 

MONTREAL -- TORONTO - WINNIPEG j 

Manufacturiers de 200 qualites de Tissus imprimes en 
30,000 modeles et 1,000 qualites de Gris, Biancs, Toiles 
pour draps, Cambresine, etc. 



Ill It'll I 



III 1 1 1 I I I I 
.11 • I • I I I . 




»nde en 1887 



MONTREAL vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 




DEWAR'S 

Scotch Whiskies 



Pour l'Est du Canada 



AGENTS ■— — - 

J. M. DOUGLAS & CO., MONTREAL 



Bureaux Principaux pour les Etats-Unis et le Canada, Dewar Building, 

Bank Street, New-York (E.U.) 



[jE IMilX COURANT. vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 




Est de eroire que tout est bien qui est nouveau. Combien de choses nou- 
velles ne sont nees que pour disparaitre aussitot! Le bon sens est la qui 
nous dit d 'avoir confiance dans les produits qui ont subi victorieusement 
l'epreuve du temps et d 'accepter les autres avee une grande prudence. 

Vous connaissez bien ces quatre produits: 



ESSENCES CULINAIRES DE JONAS 
MOUTARDE FRANCAISE DE JONAS 
VERNIS MILITAIRE DE JONAS 
SAUCE WORCESTERSHIRE "PERFEC- 
TION" DE JONAS 






lis ne sont pas nouveaux et c'est pour eux un titre de gloire d 'avoir, pen- 
dant plus de 47 ans donne satisfaction aux menageres canadiennes. flCette 
satisfaction de la menagere n'est pas discutable puisque la vente des 

PRODUITS JONAS 

augmente d'annee en annee, de mois en mois, de jour en jour. Les mar- 
chands de detail qui tiennent les produits Jonas savent aussi bien que nous 
les raisons de cette demande croissante. flElle est due uniquement a la re- 
connaissance par les consommateurs de la qualite invariablement superieure 
des 

PRODUITS JONAS 

et a la confiance qu'ils leur inspirent. ^Jamais un marchand n'a rien perdu 
a mettre en stock des produits qui inspirent confiance a sa clientele. Met- 
tez-donc en stock les 

PRODUITS JONAS 



HENRI JONAS & CIE 



MAISON FONDEE EN 1870 



173-177 RUE SAINT-PAUL OUEST, 



MONTREAL 



Vol. XXX— No 5 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 




Trois Feves font 3c de Profit 
Void comment 




Simple* ou Sauce Tomaie, Sauce 
Poivrade ou au Lard. 



Ouvrez une boite de Fe- 
ves Simcoe (assaisonnees 
Sauce Poivrade) dans un 
grand bol, et couvrez le 
bol d'une assiette en pla- 
gant une fourchette sur 
Tassiette. 

Ensuite— 

Lorsqu'un client entre 
dans votre magasin, placez 
trois f eves sur un morceau 
de biscuit etlaissezle client 
les gouter. 

Le Resultat— 

Une vente deFeves Simcoe 
—3c ou plus de profit pour 
vous. Essay ez cela; vos 
clients apprecieront ce 
don. 

Dominion Canners 

Limited 

Hamilton (Canada) 



LiB PRIX COURANT, vendredi 'J f6vrier 1911 



Vol. XXX— No 5 



PRIX COURANTS 

Dana la list* qui suit Mat MB»rliM *niquei«aat lea marques apeclalea de marehandieea doHt 1m maiaona, iadiqueea en ea- 
racterea noire, ont l'agenoe ou la reprteentation dlreete au Canada eu qua cea aaalaona manufactured ellea-anamea. Lea prix 
lndlques la aont d'aprea lea derniera renaelgnement-a fournia par lea agents, rspressntanta ou manufacturlara eux-meaea. 

lb., o-a 29* lba., la Uvre 0.48 

BROD1E A HARVIE, LIMITED 



WALTER BAKER A CO, LTD. 



Cbooolat Premium, pains de hi 



Uv. 
llv. 



et de hi 
par Uy. 




lv., bolte de 11 

0.17 

Breakfast Cocoa, 
boltea de 1-6, 
K. *. 1 «t 6 
llv 0.41 

Chooolat sucre. 
Caracas, *4 et 
% de Uy.. bol- 
tea de I lba. .0.11 
Caracas Tablets, 
Cartons de 6c, 
40 cartons par 
bolte, la botte .1.11 



rarinea pr4pexe*e de Brodle La dom. 
"XXX" (EUquette rouge) pqta. 

t lba 

Pqta de • lba. 

Superb, pqta de S lba 

Pqta de 6 llv 

Creacent, pqta de I lba 

Pqta de 4 lba 

Buckwheat, pqta de 1% liv. 

t lfv. . 

6 Uy. . 

Griddle Cake, pqta de t lba. 



1.10 
4.S0 
1.00 
t.»0 
1.10 
4.10 
1.00 
1.20 
4.10 
1.10 
4.10 
1.00 



"PRIMUS" 
The Vert Naturel, non ooler*. 
Etiquette Rouge,, paqueta da 1 

lb, c-a 10 lba., la livre 0.1 1 

Vi 



lb., c 



a 10 lba., la Uvre 0.11 

hi 



lb., c-a 11* lba., 1 

Etiquette Argent — 

lb., c-a 10 lba., la 



Uvre 0.M 

1 



lb., 



llYra M0 

% 

c-a 10 lba., la Uvre 0.40 

hi 



REGISTERED 
TRADE-MARK 



cartons Be, 10 
cartons par 
botte la bolte . 0.46 

"Aaeor- 

tla", tt paq. 
par botte, la 
botte 100 

Chocolat sucre "Diamond", pain 
de 1-4 de Uy., boltea de 4 Uy. 
la llr. 0.14 



• Clnquleme, palna 

de 1-6 de liv., bottea de 6 Uy., 
la Uvre 0.11 

'?acao Falcon (pour aoda chauf 
at frold) bottea de 1, 4 et 10 Uy.. 

la Uvre ••»• 

Lea prix cl.deaaua son F.O.F., Moat- 



Pqta de 6 lba 

Pancake, pqta de 1* llv. .. 

Lea caisaea contenant 11 paqueta de 
4 livree ou 1 dos. de t Uy., a 20c. cha- 
que. 

La plelne valeur eat rembouraee pour 
Caiaaea retournees eomplttea et an boa 
4tat aeulement. 

L. CHAPUT, FILE A CIE, LTEI, 

Man* rial. 

"PRIMUS" 

Th4 Nelr Ceylan at India* 

Etiquette Rouge, paqueta de 1 lb. 

c-a 10 lba., la Uvre 0.11 

tt lb. 

e-a to lba, la livra Ill 



lb., c-a 39 hi lba., la Uvra 0.40 

CHURCH A DWIQHT 
Cow Brand Baking 8eda. 

En bottea aeule- 
ment. 

Empaquete coen- 

rre suit: 

Calaaee de 94 pa- 
queta de 6c. J3.2W 




Calsse de 



40 paqueta de 
120 

to 



1 lb.... 
- hi lb.. 
1 lb. at 



V 



0.11 



lb., e-a Uhi lba, la Uvre. 

Etiquette Argent 1 lb. 

• a 10 lba.. la Uvra 0.40 

hi lb. 



40 paq. melanges, hi lb 

W. CLARK. LIMITED 
Mentraal. 
Conserves 
Corned Beef Compreea4 



t.10 
1.40 

1.10 



La do». 
Via. HOC 



c-a 10 lba., la 



Uvre 0.40 

hi 



Is. 3.10 

. 2s. 7.00 
. . .6a. 26.0* 



Recommandez le Soda "Cow 
Brand" k la MAiagfere 




que ce solt une menagere depula nombre 
de lunea ou de quelquea lunea aeulement 
ell* appreclera la quallte f table abaolue de 
ee fameux aoda. II eat pur, de grande for- 
ce et eat le grand favorl dea oulalnlAree 
partouL 

Eram>ii«inex-en — Votra marehand an fro* an a. 

CHURCH & DWiGHT 

LIMITED 

Manufaeturtere 

MONTREAL 



"i 



LA 



LAMPE WONDER 



(LA LAMPE PUISSANTE i 

est la lampe la plua nouvelle et la plua lng6- 
nieuse qui ait jamais ete lancfie sur le mar- 
ch*. Elle produit une lumlere blanche, 
claire, brillante d'une force de 600 bougies 
pour molns de 1-3 de cent par heure. 

Prenez cette lampe dea malntenant et ayei 

votre magasin eclair* aussl bien que dana 

lea meilleurea placea de la vllle. Elle peut 
etre Install** par n'importe qui. 

Un enfant peut la manier. Absolument afire 
et sans odeur. S'allume avec une allumette, 
tree aisement. Pleinement garantle. 

Marchanda demandes partout comma agenta 
locaux. 



Eerlvea-noua diractement pour une Installation 
d'4clairage independant et a prix eoutarrt. 

MacLaren Light Company 

MERRICKVILLE (ONTARIO) 




Vol. XXX No 5 



LE PRIX OOURANT. vendredi 2 fSvrier 1917 



Ventes de plus en plus grandes pour vous 

GOLD DUST 




Les epiciers quiont dansleursvitrineset sur 
leurs tablettes des etalages de Gold Dust 
constatent une augmentation de ventes d'un 
grand nombre de paquets. Faites un etalage 
de Gold Dust dans votre magasin maintenant. 

Chaque femme qui entre dans votre ma- 
gasin connait Gold Dust — probablement et 
en a fait l'essai. 

Notre vaste et continuelle publicity travail- 



le reellement pour vous. Elle explique com- 
ment Gold Dust economise de l'ouvrage — 
comment on peut l'employer pour nettoyer 
tout. 

Gold Dust a plu aux femmes parce qu'il 
leur epargne du travail — et il a plu aux 
marchands parce qu'il satisfait les clients 
— et c'est la le plus grand avantage que 
peut avoir un magasin. 




THE N. K. fT A R B A N K COMPANY 

LIMITED 
MONTREAL 

Laissez les JUMEAUX GOLD DUST faire votre ouvrage.*' 



Cornad Beef Compreaae 14s. 60.00 

Rout %a. 1.00 

— . . Is. 3.10 

. .2s. 7.00 

Oa. H.oo 

Boeuf bouilli Is. 3.10 

2s. 7.00 



-, pota en 




Boeuf bouilli «• 11.00 

Veau en gel*e fta. 1.00 

la. 1.00 

rove* au lard. Sauce Chili, eti- 
quettes rouge et doree, caiaae 
de « llr., 4 doui. a la eaiaaa. 

la doui. O.f 

do, 41 llv., 4 doua., la doua. 1.11 
do, groaaea boltea, 41 llv., i 

doua. la dous. 1.81 

do. boltea platea, SI llr., 1 

doui. la doua. 1.41 

a la Vegetarlenne, nvee 

aauce tomatea, boltea d« 42 llr. 1.S0 

au lard, grandeur 1% 

Sauce Chill, la douBalne 1.71 

Tomatea, la douaalne . . . 1.71 

Sane aauce la douaalne 1.41 

Plede de cochona aana oa....la. 1.71 

. . .le. I 19 

Boeuf fumfi en tranches, boltea 
de fer-blane Ha. 1.11 

de fer-blane la. 110 

, pot* an 

fta, 1.M 



Terre Ha. 1.2* 

, pota an 

Terra la. 1.11 

Langue, Jambon et pit 4 de vaau 

Ha. Lit 

Jambon et pate de veau . . .%s. 1.45 
Viandes en pota eplceea, boltea 
en fer.blanc, boeuf, Jambon, 
langue. veau, glbler ft a. 0.10 

en fer-blane, boeuf, Jambon, 

langue, veau, glbler fta. 1.00 

de verre, pou- 



let, Jambon, langue fta. 





Languea fta. 

la. 

de boeuf, boltea en fer- 
blane fta. 1.00 

. la. 0.10 

— 1ft t.BO 

la. .. .. JI.S4 

en pota de vm . la 



de boeuf, pota Ce Ter- 
ra slaa 1ft 

— la, 

Vlande hachte en "tine" cache- 
teea hermetiqt. jment la. 1.00 

la MS 

la. 4.S6 

4a. 0.IS 

Vlande hachee en "Una" cache - 

teea herm4tiquement Sa. 1.00 

v lan che haehee 

En eeaux, 25 lba 0.11 

En cuvea, 50 lba 0.11 

Soua Terre 1. 10 

KETCHUP AUX T0MATI8 

Boutelllea, 

60 " 10 — 1.00 

BEURRE DE PEANUT 

Beurre de Peanut, II" — ft — | |0.00 

24 - - ft — | i.4f 

17 " — 1 — 1 1J| 

Btea carrOes 

Seaux, 14 llr « io 

10 0.21ft 

• ill 

Clark'. Fluid Baa/ Cardial beu- 
telllea de 10 oaeea, 1 dea. pa* 
eaiaaa da*. 10.M 

P*Taa au lard, aauaa tomata, 
Otlquette bleue. aalaaa da M 
11t., 4 deua. 4 la aalaaa. La 4ou- 

aina CM 

do, 41 llv., 4 doua., la doua. . U.% 

Clark Fluid Beef Cordial, bout de 
10 oncea, 2 doua per calsae, 1» 
doua $8.00 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



STOCK DE TABAC EN FEUILLES DISPONIBLE 
A LA HAVANE 



Dans l'etat des stocks de tabac en feuilles en pre- 
mieres mains pour la vente, a La Havane au ler Jan- 
vier 1917. les chiffres donnes ne sont qu 'approximates, 
ear il semble impossible d'etre absolument certain 
par suite de la mauvaise volonte de quelques mar- 
ebands, d'etablir les chiffres rigoureusement exacts 
des balles invendues dans leurs entrepots. 

Balles 
Stock en entrepots, en premieres mains, pour 

la vente au ler Janvier 1916 90,000 

Re§u de la campagne du ler Janvier au 31 

decembre 1916 361,099 

Total balles 451,099 

Moins ventes faites durant les douze 

mois de 1916 320,460 

Moins ventes a la campagne, directe- 
ment aux manufacturiers et exporta- 
teurs, non pour la vente a La Hava- 
ne . . 75,639 

369,099 

Estimation du stock en mains, a La Havane 

pour vente de premieres mains 55,000 



Presque tous les marchands-detaillants de Philadel- 
pbie ont decide d'augmenter le prix de detail des ciga- 
rettes. 





Vous ne pouvez vous 
Permettre Cela 

Le reservoir a l'ancienne mode, avec sa pompe 
trepidante, diminue vos benefices a cause des fui- 
tes, rend votre magasin "huileux" et "puant" et 
mecontente le client chaque fois que vous lui li- 
vrez des articles d'epicerie sentant le petrole. Si 
vous employez encore cette methode de vendre du 
petrole vous pourriez facilement payer le cout 
d'un 

Appareil mesurant automatiquement, de 




avec ce qu'il vous en coute de vous en priver. 

L'Apparell Bowser arrSte le jet d'huile des que vous 
eessez de pomper; 11 n'y a pas d'Sgouttement, 11 empfi- 
che posltlvement l'6vaporatlon, vous ficonomisez 1'hulle 
et prftservez les ailments; 11 n'y a pas d'odeur d'huile, de 
planchers sales et lmpregn^s d'huile, nl d'odeur. Voub 
obtenez tout votre bfeneTice. L' Appareil Bowser supprl- 
me les mesures et entonnoirs huileux et d£goatants et 
la necessity de vaus laver les mains aprfcs chaque ven- 
te. "Vous suspendez le bidon du client sur un bee propr* 
•t pompez n'lmporte quelle quantity determined a l'»- 
vance. 

Nous fabrlquons des appareils pour Installer sur le 
plan cher (comme cl-dessous) ou vous pouvez falre Ins- 
taller le reservoir dans le soubassement et placer la 
pompe ou vous voulez a l'6tage supfrieur. 

II y a de l'argent a gragner dans la vente du petrol* 
quand on salt blen s'en servlr, et la meilleure manlere 
•at d'employer un Appareil Bowser. 

S. F. BOWSER & COMPANY, Inc. 

TORONTO, (ONT.) 

Bureaux de ventes dans tous les centres et repl- 
iants partout. 




Vol. XXX-Nn 5 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Le8 prix de la Melasse seront encore eleves cet- 
te annee. Consequemment il est tres important 
que vous Lnsistiez pour vous procurer la niarque 
B laquelle vous pouvez vous fier entierement, 

La Melasse Da Costa 
[ extra fancy 

[ de la Barbade 

jtbsolument pure, de la plus haute qualite et d'une 
saveur delicieuse. 

Ne manquez pas de specifier la "Da Costa" 
dans toutes vos commandes.. Son prix n'est pas 
plus eleve que celui des autres marques. 

AGENTS: 

WEST INDIA CO. Limited, 

IMMEUBLE CORISTINE, MONTREAL 




ET LALBERTA 



sont des provinces qui offrent un important mar- 
che. Les affaires n'ont jamais ete sur une base 
aussi solide qu'actuellement, dans l'Ouest, et il ne 
pourrait y avoir de moment plus opportun pour 
cimenter davantage les relations que Ton peut 
avoir avec les Commergants de cette partie du 
pays. Les principaux EPICIERS SPECIALISTES, 
GERANTS DE RAYONS D'EPICERIE et 
EPICIERS EN GROS de l'Ouest lisent le WIN- 
NIPEG & WESTERN GROCER. Ce journal est 
exclusivement consacre au Commerce d'Epicerie 
et est l'unique publication independante de son 
genre dans le Grand Ouest. Numero echantillon, 
tarif s et details complets envoyes sur demande. 

WINNIPEG & WESTERN GROCER, 

320, Immeuble Mclntyre, 

WINNIPEG 



do, 41 liT., 2 doux., 1* doui. .. 1.86 

do. boltes plates, 61 liv., 2 
doux. la doui. 1.46 

do, grosses boltes. 68 llv., 2 
doui. 1» dou». I.M 

do. grosses boltes, 96 liv., 1 
doui 1* doui. 10.00 

do. grosses boltes. 82 llv.. H 
dou* , la doui. 14.60 

FEVE3 AU LAPID 

Etiquette rose, caisse de 66 llv. 
4 doui. a la caisse . 1* doux. 0.8* 
do, 41 llv., 4 douz. £. la caisse, 

la doui •••» 

do, 42 llv., 2 douz. a la caisse, 

la dou*. !.«• 

do, bottes plates. 51 llv., 2 doui 

la doui 206 

do, grosses bottes, 68 llv., 2 

doui. la doui. 1.44 

do. grossse boltes, 96 liv.. 1 

doui la doui. 8.80 

do. grosses boltes, 82 liv., H 

doui. la doux. 12.00 

Vaau en gele> < Is. 4.60 

Hactals de Corned Beef %s. 1.60 

Rachls de Corned Beef. . . Is. 2.60 

... la. 4.B0 

Beefsteak et olgnons %*. 2.00 

. ... la. 8.S6 

Beefsteak et oignons 2a. 0.26 

Bauclsse de Cambridge ....la. 2.00 

... 2a S.60 

Pieds de cochona sans oa. . . . Hi. 1.76 
Prix sulets a changcments sans avis. 
Commandes prises par les agents su- 
Jettea a acceptation. (Produita du Ca- 
nada), 



E. W. GILLETT COMPANY LIMITED 
Torontoi Ont. 



AVIS. — 1. Les prix co- 
tes dans cette llste sont 
pour marchandises aux 
points de distribution 
de gros dans Ontario et 
Quebec, excepts la od 
des llstes spSciales de 
prix 61ev§s sont en vi- 
gueur, et ils sont sujets 
a varier sans avis. 
Levain en Tablettes 
'Royal" 
Caisse 36 paquets a 
6c. . . . la caisse $1.25 

Poudre a Pate 
"Magic" 

Ne contient pas 




flAGlC 
BAKING 
POWDEB 



5c 
4 oz 
6oz 
8 oz, 



d'alun 
6 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 12 oz. 
2 doz. de 12 oz. 
4 doz. de 1 lb. 
2 doz. do 1 lb. 
ldoz.de 2% lbs 
y 2 doz. de 5 lbs. 
2 doz. de 6 oz. 
1 doz. de 12 oz. 
1 doz. de 16 oz 



La doz. 

$0.50 
0.75 
1.00 
1.30 
1.80 
1.85 
2.26 
2.30 
6.30 
9.60 
a la 
cse 

$6.00 



LESSIVE 

PARFUMEE DE 

GILLETT 

La cse 
4 doz. a la caisse 

4.80 

3 caisses 4.20 

6 caisses ou plu" 4.16 
Soda "Magic" 

la Cse 
No. 1 caisse 60 pqts. 
de 1 lb 8.16 

5 caisses 3.10 

No. 6, caisse de 

100 pqts. de 10 oz. 3.50 

6 caisses 3.40 

Bicarbonate de Soude 

superieur de "Gillett"' 
Caque de 100 lbs. 

par caque 3.25 

Barils de 400 lbs. par barll 8.55 

Creme de Tartre 
"Gillett" 
% lb. pqts. papier La Doz. 
(4 doz. a la caisse) 1.95 
Vs lb. pqts papier 

(4 doz. a la caisse) 3.76 
H lb. Caisses avec cou- 
vert viss6 

(4 doz. a la caisse) 4.60 
Par Caisse 





(Assortis $15.06 



Vendue en canistre seulement. 

Remise spSciale de 5% accordSe sur 
les commandes de 5 caisses et plus de 
la Poudre a Pate "Magic". 



2 doz. pqts H lb. 

4 doz. pqts V* b. 

5 lb. canlstres carries (H douz.) La lb. 
dans la caisse 66 He 

10 lbs. caisses en bols 61 He 

25 lbs. seaux en bois 61 He 

100 lbs. en barillets (1 baril ou plus) 67c 



LE PRIX COUKANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No :> 



Le Catsup aux 

Tomates de 

CLARK 



LE ME1LLEUR QUI 
SOU FAIT *U 

CANADA: 
Nob conserves 
de la nouvelle sal- 
■on oont prOteo a 
present a Otre ex- 
pOdiees. 

fl n'y entre au- 
oune matlere pre- 
aervante nl colo- 
rante nl quol que 
ce boU de falalfle. 

Garanti 
abeolument 

PUR 

Beuteillea de 8 

onoea, 12 onoea, 

...II onoea. . . 

t douzalnee 

par oaiaae. 



Commander-en I retro founds- 
seur des mainttaant 

W. Clark, Limited, 

MONTREAL 




UCAILLLE. GENDHEJIU & ClE 



rt a* CHS. LACAIUI * CIB 

tpiciers en Grot 

Impertateure da MeJaeoeo, 81- 

ropa, Prulte 8*o*. Thee, Vina, 

Liqueurs, Suoree, Btu., Bto. 

e e a 

0p«elallt« de Vina de Mease de 
Stella et da Tarragona. 

e e a 

Mt Rue St- Paul at 14 Rue ft 

Dialer, Montreal. 



UN BON VENDEUR 

La Farine Preparee 
de Brodie 

Voyex la Coupon daa Epiciere 
dan* chaque Carton. 

Brodie & Harvie, Limited, 

Tel. Main 436. MONTR E 



WM. H. DUNN 
Montreal. 
Edwards Soupa. 

(Potages Granules, Praparca an Irian. 
de), Varletea: Brun — Aux Tomatea 
— Blanc, ou aaaortl. 
Paqueta, la. Boltea I dos. cha- 
que (aaaortlaa) par doa 0.41 

Canlatrea, lla. Boltea 8 doa.. 

grandeur, 4 01., par doa 1.41 

Canlatrea, 15o. Boltea 2 doa., 

grandeur. 8 os„ par doa 2. IB 

BORDEN MILK CO., LIMITED 
MONTREAL 

Llste des*prlx pour l'est de Fort Wil- 
liam, (cette dernier© vllle comprise), 
dans les provinces d'Ontarlo, de Que- 
bec et Maiitimes. 

La calsse 



boltea 7.20 

Reindeer, 




48 boltes .... 6.96 

Silver 

Cow, 48 boltea . 6.40 



et 



— "Gold Seal 
"Purity" 48 



boltes 6.26 

. 6.21 



Marque Mayflower, 48 boltes .. 
"Challenge" "Clover", 48 



boltes 




Lait Evapore 
Marques St-Charles, 
Jersey, Peerless, 
"Hotel", 24 boltea . . 
"Tall", 48 boltea . . 
"Family", 48 boltea 
"Small", 40 boltea . . 



6.7B 



6.00 
6.10 
4.60 
2.26 



CAFE CONDEN8E 
Marque Reindeer, "Grande", 24 
boltes 6.00 

"Petite", 48 

boltes 6.70 

Regal 24 boltes 4.70 

Cacao marque Reindeer 6.00 

24 grandes boltes 

Conditions: net, SO Joi.ru 

Lots de 6 boltes et plus, fret pay* 
Jusqu'a 60 cents par cent. Le surplus 
sera marque sur la facture. 

THE CANADA STARCH CO., LTD. 

Manufacturer, doa Marquee 

Edwardaburg. 

Empois do buanderlo. La lb. 

Canada Laundry Starch (oalsae 

de 40 llv.) . . 0.07 

White Gloss (calsse do 

40 llv.) paquets de 1 llv. .. . 0.07% 

Empois No. 1, Blanc ou Bleu, 
(caiasea do 48 lbs.), bottee en 
carton de 8 llv 0.08 

Kegs No. 1 d' Empois Blanc No. 
1 (calsse de 100 llv.) 0.07 H 

Barils No. 1 (200 llv.) 0.07 % 

Edwardsburg Silver Gloss, pa- 
quota chromo de 1 lb. (80 
llv.) 0.08* 

Empois Silver Gloaa (48 lba.) 
on bldona de 6 llv. 0.10 

— an boltes 

a coulisse de 6 llv 0.10 

Kegs Silver Gloss, gros erls- 
taux (100 llv.) 0.08 

Benson's Enamel (eau frolde) 

(40 lbs.) la calsse 8.00 

Farine de pommos de terra ra- 
finee Caaco (calaae de 20 lba. 
oa pacruets do 1 llv.) 0.16 

Celluloid 

Bolte contenant 46 boltes en 

carton, par calsse 8.76 

Empois do cuisine. 

W. T. Benson's & Co'o. Celebra- 
ted Prepared Corn (40 ltv.), 0.08 % 



La Reputation at le Mai noon des 

Preparations de Cacao et 

de Chocolat de 

Walter Baker & Co. 

oat it* atablis par dee anntes d'affaires 
loyal**, da fabrication honnlte, una liga* 
da conduite inebranla 
bit quant au maintiaa 
da la haute qualite det 
merchandises at par 
one publicity large at 
persistant*. 

Ceci signifi*. pour 
I'epicitr, una demands 
constant* et croissant* 
de ia part das clients 
satiafaits, at, ft la Ion- 
gue, da baaucoup le 
commerce le plus pro- 
fitable. 

Tout m not mtmrmhum" 
disc* tont vendus en 
Canada et fabriquees 
en Canada. 

Registered 
Trade Mark. 

Walter Baker & Co. Limited 

liaison Fonda* en 178a jj 
Montreal, P.Q. Dorchester, Maaa. 




Canada Pure Corn Starch (40 

llv.) 0.07% 

(Bolte de 20 lbs.. He en plus). 

Sirop do Ble-d'lnde. Marque Crown. 

Par calsse 

.'arreo parfaltement cacheteea, 2 
llv., 1 doz„ en calsse 8.26 

Boltes de 2 lbs,, 2 doz., en cals- 
se . . 8.26 

Boltes de 6 llv., 1 doz., en calsse 8.66 

10 lbs., % doa., on cals- 
se 8.65 

do 20 lbs., % doz., on 

calsse 8.60 

Barils, 700 llv 0.04% 

Demi-barll 360 llvres 0.04% 

Quart de baril, 176 llvres . . . . 0.06 
Seaux, 26 llvres chaque . . . 1.70 

38% .. . 2.40 

65 .. . 8.70 

Sirop do Ble-d'lnde. Marque Lily 
White. 

Par calaae 
Boltes de 2 llvres, 2 doz., pa- calsse 3.76 

6 llv., % doz. par cse 4.15 

10 llv., 2 doz. par cse 4.05 

20 liv., % doz. par cse 4.00 

(Les boltes de 6, 10 et 20 livres ont una 

anse en fil de fer). 

Fret paye pour 5 calsses de sirop ou 
250 livres, pour 10 boltes d'empols ou 
10 boltes assortles le sirop et d'empols 
jusqu'a toute station de chemln de fer 
dans les provinces de Quebec et d'On- 
tarlo a Test ou au sud du Sault Salnte- 
Marie, Sudbury, North Bay et Matta- 
wa et Jusqu'a tous les ports des lacs 
pendant la salson de navigation. 

Conditions, net 30 Jours. Pas d'es- 
compte pcur paiement d'avance. 

Thea Noiro 

Marque Victoria, tins de SO St 60 lbs. 87 
Marque Princess, tins de 30 ft 50 lbs. 84 



JELL-O 

The Dainty Dessert 



Fait en Canada 



Calsse assortie, 

Citron 

Orange 



contenant 



4 douz. 13.60 

-2 1.80 

-% LW 



Vol. XXX No 5 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



IL SE PEUT QUE VOS CLIENTS DEMANDENT DES ALLU- 
METTES SANS SPECIFIER CELLES D'EDDY 

Non pas par indifference^ mais parce qu'ils s'attendent, naturellement_ a ce que vous n'ayez que ces der- 
nieres — LES ALLUMETTES D'EDDY — en magasin. Si vous Stes bien avises vous verrez a cequ'Us 
ne soient pas disappointed. 

LES ALLUMETTES D'EDDY SONT EN GRANDE FAVEUR DEPUIS 1851 ET 

CETTE FAVEUR AUGMENTE TOUJOURS 



Framboise 

Fraise 

Chocolat 

Pfiche 

Cerise 

Vanille 



1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 
1.80 



Poids, calsse de 4 doux., 16 llv., calsse 
de 2 douz., 8 liv. 
Tarif de fret, 2e classe. 




Fait «n Canada 

Calsse assortie, contenant 2 doux. $2.60 

Chocolat 2.60 

Vanille, 2.60 

Fraise 2.60 

Citron 2.60 

Sans essence 1.60 

Poids par calsse, 11 llv. Tarif de fret, 
2c classe. 



SlROP 



OH GOUBRON ET 
E PIE F©0E PE IMlORyE PLC 

^Mathieu 

7 Casselatoux 

m Gros flacom, — En Ven/e pqrloul. 

CIE. J. L. MATHIEU, Prop, . . SHERBROOKE P. Q. 
m^ Fabricant aussi Ies Poudres Nervine* de Mathieu, I a meilleur 
^rj^ remede contre les maux de tete, la N evralgie et les Rhumes Fie vreux. 




W. H. Escott Co., Limited, «™™ «£"«•"» 

YGENTS DE MANUFACTURES ET MARCHANDS A COMMISSION 




Repriaantaata ir. 

ACADIA SUGAR 

REFINING CO. 

WAGSTAFFE LIMITED 

THOS. J. LIPTON 

V AN CAMP PRODUCTS CO. ET AUTRES 



FONDEE EN 1907 

Et«»-»oua repreiantei eftnrenabUratot at 
d'une facon aaliafaiaante dam 

VOUEST DU CANADA? 
Dana la negarita veuillei nana 
en -oyer an mot. Pv- 
mettex-noui de voaa 

WINNIPEG-REGINA-SASKATOON-CALGARY-EDMONTON^ ! ^L:":r;i:" ,, • 



Bureau Principal, 181-183 avenue Bannatyne, 
Winnipeg:. 




Quand vous acheterez du sucre n'oubliez pas que les 



St. Lawrence 




DIAMOND 




Gold 



ens 



sont le modele de la qualite pour les sucres jaunes 



10 



LE PRIX COUJRANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



La Banque Provincial du Canada 



L'assemblee generale annuelle des actionnaires de cette 
Banque a eu lieu le 25 Janvier a son edifice principal,, Place 
d'Armes .Montreal it midi. 

•Etaient presents: 

Hon. Sir Alex. Lacoste, G..M. Bosworth, Hon. A. Racine, 
Martial Chevalier. H. Laporte, L.-J.-O. Beauchemin. P. McCaf- 
frey, representant la succession W.-P. O'Brien, H.-G. Lajoie, 
Aihille Bienvenu. J. Rufiange, Eug. Hebert, L.-W. Leduc, (Suc- 
cession Joel Leduc). J.-T.-R. Laurendeau, Alph. Aumond A._ 
E. Prud'homme. Tancrede Bienvenu et autres. 

L'assemblee a ete presidee par M. H. Laporte, et M. Tancre- 
de Bienvenu, gerant-general, agissant comme secretaire. 

Le Rapport des Administrateurs, le Compte de Profits et 
Pertes, le Bilan general de la Banque au 30 decembre 1916, et 
le Raport des Commissaires-censeurs sont soumis a l'assem- 
blee. 

Voici le rapport des administrateurs: 

Messieurs: — 

Nous avons 1'honnenr de vous presenter le Rapport financier 
de l'annee 1916, et de soumettre nos comptes a votre approba- 
tion. 

Le Compte de Profits et Pertes et les chiffres du Bilan vous 
donneront_ nous avons raison de le croire, pleine et entiere sa- 
tisfaction. L'Actif qui n'etait en 1910 que de neuf millions, de- 
passe aujourd'hui dix-huit millions de dollars, et le total de nos 
obligations au public, depots, etc., a atteint la somme de seize 
millions six cent mille dollars, soit une augmentation de plus 
de quatre millions de dollars, sur Van dernier. 

Pour rencontrer ses obligations, la Direction, fidele aux me. 
sures de prudence que vous avez toujours approuvees, s'est at- 
tached a maintenir au plus haut degre de liquidity les divers 
Items de l'Actif le Tresor tout specialement; le chiffre de l'Ac- 
tif liquide mentionne au Bilan, soit plus de onze millions de 
dollars, en fait foi. Cette methode de gestion presente des 
avantages considerables, et nous merite en plus cette confian- 
ce publique si bien manifestee par les augmentations notables 
et continues des depots qui nous sont confies. 

Durant l'annee ecoulee, votre Banque, de concert avec tou- 
tes les autres Banques du Canada, a ete appelee a faire l'achat 
de Bons du Tresor de la Puissance du Canada, re Emprunt 
Britannique pour munitions; ces souscriptions se sont elevees 
en total au chiffre de deux millions quatre cent quararrte mille 
dollars ($2,440,000). 

Les benefices nets realises, $203,983.81, s'elevant a plus de 
vingt pour cent sur l e Capital paye, demontrent bien quel pro. 
fit la Direction a su tirer de cette augmentation de depots; elle 
tient a remercier le public et specialement les deposants, de la 
confiance dont ils l'ont honoree. 

A meme les profits annuels, nous avons ajoute une somme 
de cinquante mille dollars au Fonds de Reserve, portant celui- 
ci au chiffre de $700,000; nous avons aussi mis en reserve une 
somme de vingt-cinq mille dollars, pour creer ou organiser un 
Fonds de Pension pour les officiers et employes de restitu- 
tion. Nous sommes convaincus que cette mesure vous parai- 
tra justifiee, car les Actionnaires reconnaissent cornme nous, 
sans aucun doute, l'obligation qui incombe a toute institution 
importante de reconnaitre les services de ses bons et fideles 
employes, qui font de la banque leur unique occupation, et de- 
pensent leur vie ?-. .son entier benefice. Tl est done de notre de. 
voir de pourvoir pour notre part, des m:\intenant. au soutien 
de leur existence dans la veillesse. Nous avons verse de 
nouveau durant l'annee la somme de $5,000.00 au Fonds Patrio- 
tique. Cette souscription est un devoir national qui merite 
aussi votre approbation. Enfin, la somme de $16,000.00 a ete 
reservee pour amortissements du cout des ameublements, edi- 
fices et autres proprietes de la Banque; cette mesure de' pru- 
dence est adoptee par toutes les banques du pays. 

Notre organisation compte maintenant quatre-vingt-une 
succursales, dont quatorze bureaux dans la Cite de Montreal, 
et soixante-sept dans les cites, villes et villages des Provin- 
ces de Quebec, Ontario et Nouveau -Brunswick. Nous avons 
ouvert neuf nouveaux bureaux, durant l'annee derniere, a 
Brownsburg, Fraserville, Gentilly, dans la Province de Que- 
bec; a Rockland, Tilbury, Stony-Point, Saint.Joachim dans la 



province d'Ontario; et a Bathurst, Norton, dans la province du 
Nouveau -Brunswick. 

Nous en avons ferme cinq durant l'annee derniere. 

Le Bureau-chef et toutes les succursales de la Banque ont 
ete visites par les inspecteurs durant l'annee, et un rapport 
special sur les affaires de chaque bureau a ete presente aux 
Administrateurs. De plus, tel que requis par la loi, MM. J. -A. 
Larue et Alexandre Desmarteau, tous deux nommes auditeurs 
des actionnaires, lors de votre derniere assemblee, ont exami- 
ne et compare le Bilan avec les livres du Bureau -chef et les 
rapports certifies des succursales. Leur certificat dont la co- 
pie fait partie de notre present Rapport, demontre leur entiere 
satisfaction des affaires de la Banque. 

Malgre les evenements extraordinaires qui se sont succede 
depuis le commencement de la guerre europeenne, l'annee 1916, 
comme la precedente, prise dans son ensemble, doit etre con- 
sideree comme tres satisfaisante, tant au point de vue de l'a- 
gricultue qu'a celui du commerce et de 1'industrie. 

Notre agriculture est exceptionnellement favorisee dans la 
periode de prix eleves que nous traversons, notre commerce 
exterieur n 'a jamais ete aussi important qu'aujourd'hui: les 
chiffres d'exportation depassent toutes nos previsions, et nos 
industries sont des plus prosperes. De plus, le travail est des 
plus remunerateurs. Jamais au Canada, la classe ouvriere n'a 
beneficie de salaires aussi eleves. 

L'incertitutde resultant de cette situation, sans doute favo- 
rable mais temporaire, devrait rendre notre peuple plus pru- 
dent. Nous devons pratiquer l'economie dans toutes les clas- 
ses de la societe; nous devons prevoir les mauvais jours, et ai- 
der de nos economies la consolidation de notre dette nationa- 
le, qui va s'augmentant constamment, pour venir en aide & la 
Mere-Patrie, durant ces temps difficiles qu'elle traverse. 

Au personnel de la Banque, nous rendons le meme hommage 
que les autres annees; les resultats acquis dependent en gran- 
de partie des efforts de vos officiers et employes. Nous som- 
mes heureux d'etre vos interpretes en leur adressant les re. 
merciements qu'ils ont merites. 

Pour Messieurs les Administrateurs, 

(Signe) H. LAPORTE, President. 



CREDIT 

Balance au credit de Profits et Pertes, 

le 31 decembre 1915 $ 16,038.62 

Profits de l'annee finissant le 30 decem- 
bre 1916, deduction faite des frais d'ad- 
ministration, interets sur depots, re- 
serve pour interets pergus sur billets 
non echus ($32,436.76) et provision 
pour pertes 203,983.81 



DEBIT 

Pour quatre dividendes trimestriels, en 

tout 7 pour cent 70,000.00 

Taxe de guerre sur le Papier-Mo.nnaie 

(circulation de cette Banque) 10,000.00 

Taxes Provinciales, Municipales et autres 
payees durant l'annee pour l'exercice 
courant 16,502.10 

Amortissements sur les edifices et ameu- 
blements de la banque 16,000,00 

Porte au credit des Valeurs detenues com- 
me Placements et Contingent 10,000.00 

Souscription au Fonds Patriotique 5.000.00 

Reserve pour la creation d'un Fonds de 
Pension pour officiers et employes de 
la Banque • • • • 25,000.00 

Porte au Fonds de Reserve '. ... 50,000.00 

$202,502.10 
Balance au credit de Profits et Pertes, le 

30 decembre 1916 ., 17,520.33 



$220,022.43 



$220,022.43 



Vol. XXX— No 5 



LE I'KIX COURANT, vendredi 2 f6vrier 1917 



11 



FONDS DE RESERVE: 

Balance au credit, SI decembre L916 .. .. 660,000.00 
Montanl port* 1 an 30 decembre 1 91 ♦> .. .. 50,000.00 

$700,000.00 

VERIFIE ET TROUVE EX- POUR LE BUREAU DB DI- 

ACT: RECTION: 

(Sign6) J.-R. CHOQUET, (Signe) H. LAPORTE, 

Comptable en Chef. President. 

M. LAROSE, " TANCREDE BIENVKNU, 

Inspecteur en Chef. * Vice.President 

et Gerant General. 

PASSIF 

Depots ne portant pas interet $ 3,375,738.5 1 

I '.puts portant interet, y compris l'in- 
t6ret accumule jusqu'a la date 
de l'etat 10,208,235.87 

Balance due au Gouvernement Fede- 
ral 915,088.34 

Balances dues aux Gouvernements 

Provinoiaux 218,744.18 

Balances dues aux Banques et Corres- 
pondants dans le Royaume-Uni 
et a l'etranger 764,999.97 

$15,482,806.87 

Billets de Banque en circulation . . . 1,162,318.00 

Dividendes declares et nan encore re- 
clames 1,493.79 

Dividende declare et payable le 2 Jan- 
vier 1917 17,500.00 

Total des Obligations au public. .$16,664,118.66 

CAPITAL VERSE 1,000,000.0 1 

FONDS DE RESERVE 700,000.00 

Reserve pour la creation d'un Fonds 

de Pension 25,000.00 

Balance au compte de Profits et Per- 

tes 17,520.33 

$18,406,638.99 

Obligations non comprises dans les 

articles precedents 7,825.21 

$18,414,464.20 

ACTIF 

fcspeces monnayees 68,658.03 

Billets du Dominion 1,244,305.00 

Billets des autres Banques 427,540.00 

Cheques sur d'autres banques . . . 1,745.238.75 
Balances dues par. d'autres Ban- 
ques en Canada 1,265,961.55 

Balances dues par d'autres Banques 

et Correspondants Strangers . . . 96,482.29 

$ 4,848,185.62 

VALEURS MUNICIPALES CANA- 
DIAN NEK et britanniques, etran. 
geres et coloniales, autres que les 
valeurs publiques canadiennes . . 2,167,628.96 

Obligations de chemins de fer, de- 
bentures et actions au PRIX DU 
DU MARCHE \ . 1,363,455.19 

PRETS A DEJ1ANDE et prets a 
courte eeheance au Canada, sur 
obligations, debentures et ac- 
tions 2,678,874.98 

Grand total . . . . ' $11,058,144.75 

Prets a terme aux Corpo- 
rations Municipales, 
paroissiales et sco- 
laires $ 272,050.28 

Prets courants et es- 

comptes au Canada . . 6,341,837.55 



6,613,887.33 
Deduction pour interets 
pergus a l'avance sur 
lesdits effets 32,436.76 



Creances en souffrance, deduction 

tion faite des pertes prevues . - . 48,544.58 

Immeubles autres que les bureaux d!e 

la Banque 132,707.55 

Immeubles et meubles appartenant a 
la Banque AU PRIX COUTANT, 
I (EDUCTION FAITE D E S 
AMORTISSEMENTS 301,816.97 

Cr6ances hypothecates sur immeu- 
bles vendus par la Banque . . . . 20,928.94 

Autre actif non compris dans les 

items precedents 207,472.56 



VERIFIE ET TROUVE EX- 
ACT: 
(Signe) J.-R. CHOQUET, 
Comptable en Chef. 
M. LAROSE, 
Inspecteur en Chef. 



$18,414,46420 

POUR LE BUREAU DE DI- 
RECTION : 
(Signe) H. LAPORTE, 

President. 
TANCREDE BIENVE- 
NU, 

Vice-President 
et Gerant General. 



CERTIFICAT DES AUDITEURS NOMMES PAR LES 
ACTIONNAIRES. 

Aux Actionnaires de 

LA BANQUE PROVINCIALE DU CANADA. 

Conformement aux prescriptions des sous-sections 19 et 20 
de la section 30 de l'Acte des Banques, nous avons l'honneur 
de soumettre aux actionnaires le rapport suivant: 

Nous avons examine le bilan ci.dessus avec les livres du Bu- 
reau-Chef et les rapports certifies des differentes succursa- 
les. Tous les renseignements et explications que nous avons 
requis, nous ont ete donnes a notre entiere satisfaction, et nous 
sommes d'opinion que les operations de la banque qui sont ve- 
nues a notre connaissance, relevent des pouvoirs de la Banque. 

En outre de la verification en date du 30 decembre 1916, nous 
avons, dans le cours de l'annee, controle la Caisse du Bureau 
Principal et verifie les valeurs du Bureau-Chef, et aux Succur- 
sales principales, et nous avons trouve qu'elles correspondaient 
avec les livres de la Banque. 

L'etat ci-haut dont il est question dans le rapport des direc- 
teurs est bien redige de fagon a donner un apergu vrai et 
exact des operations de la Banque durant l'exercice de l'annee 
1916, suivant les meilleurs renseignements et les explications 
qui nous ont ete donnes ainsi que l'indiquent les livres de la 
Banque. 

(Signe,) ALEX. DESiMARETAU, L.I.C., Montreal. 
J. .A. LARUE, C.A., Quebec. 
Montreal, 16 Janvier 1917. 



$ 6,581,451.07 
Depot fait au Gouvernement Federal 
en garantie des billets de la Ban- 
que en circulation 63,397.88 



Messieurs: — 

En notre qualite de commissaires-censeurs de cette Banque, 
nous avons l'honneur de vous presenter le Rapport de nos tra- 
vaux durant l'annee fiscale de votre Institution, terminee le 30- 
decembre dernier. 

Nos assembles mensuelles ont et6 tenues tres reguliSre- 
ment, et a chacune d'elles, tous les documents et pieces justi- 
ficatives necessaires a l'exercice de notre mandat. nous ont 
ete fournis; apres verification, nous avons pu constaier que ces 
valeurs, tels que Bons municipaux et autres, ajoutees aux ar- 
gents en Caisse et en Banque, s'eievaient en tout temps a au- 
dela de la somme prescrite par vos rSglements pour repondre 
aux exigences possibles des d6posants. 

Permettez-nous, en terminant, de nous associer a MM. les 
Administrateurs, pour vous exprimer notre grande satisfaction 
des progres rapides et constants qu'a faits votre Institution de. 
puis sa fondation. 

Pour Messieurs les Commissaires-Censeurs, 

(Signe) A. LACOSTE, President. 

Tous les anciens Directeurs de la Banque ont ete r6eius et le 
Conseil d 'Administration se compose de MM. H. Laporte, pre- 
sident; W.-F. Carsley, vice-president; TancrSde Bienvenu, vi- 
ce-president; G.-M. Bosworth, Hon. Alph. Racine, L..J.-O. 
Beauchemin et Martial Chevalier. 



12 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 





o< >o< >o 



Les Aliments Marins 

MARQUE BRUNSWICK 

dormant un double benefice 






lis laissent une bonne marge de benefices sur chaque vente, et en creant 
une augmentation de la confiance de la clientele ils ameliorent aussi les 
affaires dans d'autres lignes. 

Une situation ideale, un outillage parfait et des ouvriers experimented 
sont les trois grandes raisons de la superiorite de la Marque Brunswick. 

Le soin scrupuleux avec lequel nous choisissohs, preparons et mettons en boite cequ'il y a de meil- 
leur dans la recolte du pecheur assure une purete parfaite des aliments et la satisfaction de 
tous les accheteurs de la Marque Brunswick. 

Ayez constamment en etalage ces aliments marins dc,qualite. 



remplir votre approvisionnement : 
i/ 4 SARDINES A L'HUILE 



FINNAN HADDIES (Boites ovales et rondes) 

HARENGS SAUCE TOMATE CLAMS 



Choisissez dans cette liste pour 



Y 4 SARDINES A LA MOUTARDE 

KIPPERED HERRING 
SCALLOPS. 



CONNORS BROS. Limited, Black's Harbor (N.B.) 






LE PRIX GOURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 

II n'est pas accepte d'abonnement pour moina d'une annie. 

A moins d'avis contrairo par ecrit, adresse directement a 
nos bureaux, quinze jours au moins avant la date d'expiration 
I'abonnement est continue do plein droit. 

Toute annee commencee est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arreragea no eont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable au pair a Montreal. 



EDITEURS 
Compagnie de Publication des marchands detaillants 
du Canada, Limitee, 
Telephone Est 1184 et Est 1185 
Bureau de Montreal: 80 rue Saint-Denis. 
Montreal et Banlieue 
Canada et Etats-Unis 
Union Postale, frs. . . 

CLE PRIX COURANT 
Le Journal des Marchands detail 

lants 
Liqueurs et Tabacs 
Tissus et Nouveautea 



ABONNEMENT 



MONTREAL 

$2.50 | 

2.00 [ PAR AN 
20.00 J 



Circulation fusionnee 



Cheques, mandats, bona de poste doivent etre faits paya- 
bles a I'ordre du Prix Courant. 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement comma suit: 

"LE PRIX COURANT", Montreal. 



Fonde en 1887 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



L'ASSOCIATION DES MARCHANDS-DETAILLANTS DEMANDERA AU G0UVERNEMENT 
L'ETABLISSEMENT D'UNE COMMISSION SPECIALE DU COMMERCE INTERIEUR 



Comme on le sait, la question de degager la cause 
de l'augmentation du eout de la vie dont la solution a 
ete confiee au Ministre du Travail n'a pas donne de 
resultats pratiques jusqu'a present, parce que ceux qui 
out charge de eette investigation n'ont pas de connais- 
sance pratique du sujet. Les Marchands-Detaillants, 
les marchands de gros et homines d'affaires ont ete 
sollieites de repondre a un grand nombre de questions 
qui etaient plus ou moins du domaine concerne. Tous 
les honnetes gens sont desireux de fournir au gouver- 
nement toutes les informations qu'ils possedent pour 
l'aide du Canada, surtout dans des temps critiques 
comme ceux que nous traversons actuellement. Mais 
nous desirous tous savoir si 1 'information qui nous est 
demandee est d'un caractere propre a repondre aux 
besoins de l'heure et si en la fournissant, nous attein- 
drons les resultats esperes. 

Ajourd'hui, le ministre du Departement du Travail 
qui n'est pas familier avec les questions commereiales, 
declare publiquenient que le gouvernement n'autorise- 
tucun contrat, entre personnes. qui fixe un prix de 
revente. L 'Association des Marchands-Detaillants qui 
a acquis une grande experience dans ces questions es- 
lime done que le seul moyen pour les marchands d'e- 
tre traites equitablement et en toute justice est d'ob- 
tenir l'etablissement d'un Departement special dans 
le Departement du commerce, sous la direction d 'hom- 
ines capables familiers avec les problemes commer- 
I'iaux. 

Depuis des annees nous pmclamons hautement que 
le Departement du Commerce devrait etre etendu de 
fagon a comprendro une "Commission du Commerce 
interieur" composee de manufacturers, marchands de 
gros et detaillants qui soient pleinement et pratique- 



ment familiers avec leurs differentes branches de 
commerce. Leur mission serait de se saisir de toutes 
les questions d'interet important concernant le com- 
merce interieur et de les discuter au mieux, a la fa- 
gon dont la Commission des Chemins de fer coopere 
avec le Departement des Chemins de fer. 
A l'heure presente, certaines matieres commereiales 
importantes sont du ressort du Departement du Tra- 
vail qui n'a pas les connaissances ni les possibilites 
voulues pour traiter ces sujets commerciaux. 

Ijes rapports faits par ce departement affectent tres 
serieusement les classes commereiales et tandis que les 
detaillants s'efforcent de defendre leurs interets, ils 
se sentent handicapes par un courant contraire qui 
a i mule leurs efforts. 

C'est pourquoi l'Association des Marchands-Detail- 
lants en est arrivee a la conclusion que les classes com- 
mereiales doivent entreprendre une action vigoureuse 
pour se proteger, et qu'il n'y a pas de raison pour 
(pi "une commission speciale du commerce interieur ne 
soit creee pour travailler de pair avec le Departement 
du Commerce et aupres de laquelle les detaillants 
trouveraient protection et pourraient soumettre tous 
les sujets commerciaux importants pretant a contro- 
verse. 

Dans le bu1 de faire prendre corps a cette idee, l'As- 
sociation des Marchands-Detaillants a organise une de- 
legation qui rencontrera l'hon Sir Robert Borden et 
les ministres de son cabinet, mereredi prochain le 7 fe- 
vrier courant a 11 heures du matin dans le bureau du 
premier ministre. Les differentes organisations de 
1 'Industrie et du commerce de gros y prendront part 
egalement. 



LA QUALITE 

est la seule raison 
de l'immense succes 
du 



TABAC 



5 tag 

A CHIQUER 



Profitez de sa 

POPULARITE 

pour augmenter 
vos ventes 



14 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



Cette demarche etant d'une importance primordia- 
le, les delegues se reuniront la veille, le mardi 6 fe- 
vrier, a 2.30 heures au Chateau Laurier a Ottawa, de 
maniere a discuter du projet conjointement avec les 
diverses organisations representees et faire au gou- 
vernement les suggestions les plus utiles a la fois a la 
cause des marchands-detaillants et a la prosperity na- 
tionale. 



IL FAUT PRENDRE GARDE 



Recemment nous remarquions une annonce d'un jour- 
nal de province dans laquelle un marchand stipulait un 
sirop d 'erable comme article pur en en donnant la mar- 
que de commerce. 

Quelques semaines avant, le gouvernement avait pre- 
cisement publie les resultats de sa derniere enquete sur 
la vente du sirop d 'erable et dans ce document, f igurait 
comme article adultere la meme marque que le detail- 
lant cite plus haut vendait comme pur sirop d 'erable. 
La bonne foi du detaillant n'est nullement a mettre en 
doute, puisqu'il vendait ce qui etait annonce sur l'em- 
paquetage du manufacturier. Le malheur c'est que 
malgre sa bonne foi, le detaillant s'exposait a une se- 
rieuse amende. 

C'est pourquoi nous insistons sur la necessite qu'il y 
a pour les marchands-detaillants de demander au ven- 
deur des titres de garantie pour les articles sujets a 
des lois particulieres concernant leur purete. Ce n'est 
qu'avec une pareille piece justificative que vous pou- 
•vez esperer echapper a 1 'amende si vous etes pris a 
vendre du sirop adultere. 

Le fait que vous offrez ce produit de bonne foi et le 
vendez avec 1 'intention la plus honnete ne vous donne 
pas du tout protection. 



CONSEILS ET INFORMATIONS 



La cinquieme convention annuelle de l'Association 

des Producteurs canadiens, sera tenue a Montreal les 

6 et 7 fevrier prochains. Les discours de bienvenue 

seront prononces par le maire Martin et M. Z. Hebert, 

president du Board of Trade. II sera discute a cette 

convention de de la production des oeufs et des moy- 

ens a prendre pour l'augmenter ainsi que des produits 

laitiers. Les seances auront lieu a 1 'hotel Freeman. 
. _ ^—r _«»_ 

L'oranger est un arbre remarquable pour sa produc- 
tivite. Un arbre de 20 pieds de haut et de 15 pieds 
de large produira de trois mille a quatre mille oranges 
dans une saison. II y a en Floride un oranger qui, du- 
rant plusieurs saisons a produit 10,000 oranges. Ces 
arbres atteignent un Age tres considerable. Une moy- 
enne de 100 a 150 ans n'est nullement exageree. Con- 
trairement a beaucoup d'autres arbres, l'age de l'o- 
ranger n'affecte pas la qualite du fruit. 

• • • 

Peut-on elever du homard dans le Pacifique? C'est 
ce qu'essaye de demontrer le gouvernement des Etats- 
Unis qui poursuit une tentative d'acclimatation du ho- 
mard sur les bancs Puget. Oncle Sam y a fait eondui- 
re un wagon complet de ces crustaces. Quelques 6,000 
moururent en transit, mais cette mortalite n'est pa 
tres considerable si Ton considere que le wagon con- 
tenait 120,000 specimens. Les Canadiens devraient 
suivre cette experience avec interet, car elle pourra 



encourager suivant les reusultats, l'acclimatation du 
homard dans les eaux de la Colombie Anglaise. 

# # * 

II a ete question dernierement de defendre l'expor- 
tation du beurre. La production du beurre au Ca- 
nada est de 4,000,000 a 4,500,000 caisses. L'exces 
de production cette annee au Canada, fut de 150,000 
caisses, ce surplus peut etre porte a 200,000 ou 500,000 
caisses par une production intensive. Que ferait-on 
de ce surplus si on en prohibait l'exportation ? 



L EXPORTATION DES BOIS CANADIENS ET LES 

MARCHANDS GENERAUX DE LA 

PROVINCE DE QUEBEC 



La commission d 'expansion du commerce, comite de 
la Chambre de Commerce de Montreal, apres avoir 
fait une etude de la production du bois dans la pro- 
vince de Quebec et la demande qui existe en France, 
porte a la connaissance des marchands generaux de 
cette province, la situation suivante, et leur suggere 
le tres judicieux mode expose ci-dessous: 

La demande, en France seulement, pour des bois que 
la province de Quebec est capable de fournir, est pres- 
que illimitee. Quelques chiffres en donneront une- 
idee: 

Au moment ou la mission commerciale canadienne a 
passe en France, c'est-a-dire l'ete dernier, dans 753 
communes envahies et reprises par les Francais il y 
avait 16,669 maisons completement detruites et il y en 
avait 29,594 a reparer. II restait 242 communes dans 
la ligne do feu et 1'ennemi en occupait encore 2,554, 
soit en tout 3,549 communes ayant en moyenne 22 mai- 
sons detrnites et 40 endommagees, done plus de 200,- 
000 atteintes. 

Des- maintenant, en France, on a besoin de 125.000 
maisons temporaires, demontables. 

La province de Quebec fournira-t-elle sa part? Nos 
stocks actuels et notre presente production ne suffi- 
ront pas a repondre a une partie appreciable de cette 
demande. II faut done, des cet hiver, activer, multi- 
plier la production. Et les proprietaires de magasins 
generaux, dans la province de Quebec, peuvent pren- 
dre une tres fructueuse initiative. 

Que les marchands generaux. contre quelques peti- 
tes avances de provisions d'habillement ou d'equipe- 
ment, engagent, durant 1 'hiver, les colons et les culti- 
vateurs libres de leur temps a couper des billes et a 
les livrer aux gares ou bien aux petits moulins disse- 
mines un pen partout dans la province. Ce bois trou- 
vera bientot preneur, car la demande ne se limite pas 
au bois de pulpe, aux traverses de chemin de fer ou 
aux etancons de puits de mines : on a besoin de tous les 
bois: pin, pruche, epinette. bois blanc, bouleau, meri- 
sier, erable, hetre, orme, noyer, etc. Tout bois sain, 
en grume on equarri a la hache, sera propre a 1 'expor- 
tation des le printemps proehain. Les bois coupes, 
grape a 1 'initiative des marchands locaux. dans les 
differentes regions forestieres de la province, seront 
centralises par les marchands de bois de Montreal, qui 
s'occuperont de la question d 'exportation ; le mar- 
ehand general n'aura, de la sorte, qu'a. acheter le hois 
du producteur et a, le revendre a Montreal. 



Vol. XXX— No 5 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



15 



CHIFFRES EXACTS SUR LA RECOLTE CANA- 
DIENNE 



Superficie totale et rendements des recoltes de grain 
au Canada. 

Les' superficies totales recoltees et la production to- 
tale des principales recoltes de grain au Canada, en 
1915 et 1916, corrigees d'apres les rapports du Recen- 
semerit de 1916, sont raaintenant evaluees comme suit : 
acres boisseaux 

1915 1916 1915 1916 

Ble 

. . 14,675,300 12,879,500 426,746,600 220367,000 
Avoine 

11,424.600 9,835,100 523,684,400 351,174,000 
Orge 

1,707,650 1,651,100 60,699,100 41,318,000 
Seigle 

145,120 2.896,400 

Graine de lin 

605,700 7,122,300 

Pour les autres recoltes 1 'evaluation de la produc- 
tion de 1916 est la suivante : pois, 2,172,400 boisseaux 
sur 150.280 acres; feves, 412,600 boisseaux sur 32,500 
acres; sarrasin, 5,976,000 boisseaux sur 341,500 acres; 
grains melanges, 10.077,000 boisseaux sur 397,700 
acres et mai's a grain, 6.282,000 boisseaux s\ar 173.000 
acres. 

Qualite des recoltes de grain du Canada 

La qualite des recoltes de grain en 1916, telle que de- 
fcerminee par le poids en livres par boisseau mesure, 
est donnee comme suit: ble d'automne, 59.52 liv. : ble 
de printemps, 56.10 liv. ; avoine, 33.86 liv. ; orge, 45.66 
liv. ; seigle. 54.95 liv. ; pois, 59.88 liv. ; feves, 60 liv. ; 
sarrasin, 46.35 liv.; grains melanges, 43.13 liv.; lin, 55 
liv.; et mai's a grain, 56.51 liv. Pour le the et l'avoi- 
ne, les poids par boisseau mesure sont les plus petits 
entregistres jusqu'ici. 

Valeur moyenne par boisseau des recoltes de grain du 

Canada 

Pour recompenser les bas rendements et les basses 
qualites des grains, il y a 1 'augmentation dans les prix 
moyens regus par les fermiers en 1916. Ces prix sont 
oonsiderablement plus eleves qu'en 1915 et sont memo 
au-dossus des prix de 1914 apres la declaration de In 
guerre. Les prix moyens par boisseau obtenus par les 
fermiers pour les grains en 1916. sont les suivants : ble 
d'automne. $1.53. contre 91 cents en 1915, ble de prin~ 
temps. $1.29. contre 82 cents, tout ble, $1.31. contre 
49 cents, seigle. $1.11. contre 79 cents, lin. $2.05 contre 
$1.50. pois. $2.22, contre $1,66. feves. $5.40, contre $3.- 
05. sarrasin. $1.07, contre 75 cents, grains melanges. 90 
cents, contre 57 cents, et mai's a grain. $1.07. contre 71 

(Tills. 

Valeur totale des recoltes agricoles 

La valeur totale sur les fennos des principales recol- 
tes de grain en 1916 est maintenant evaluee comme 
suit, les valeurs pour le ble, 1 'avoine. l'orge, le sci^-le 
et le lin. sont basees sur les superficies corrigees d'a 
pres les rapports du recensemenl de 1916. et les vn 
lenrs eorrespondantes pom- 1915, corrigees de la memo 
maniere, sont donnees entre parentheses pour le tile. 
I 'avoine et l'orge: ble, $289,734,000 r*352.. r r>9.4(ti) 
avoine, $187,759,000 ($177,727,700) ; orge, $34,010,000 
($29,709,700); seigle, $3,205,800; pois. $4,816,000; fe- 



ves, $2,228,000; sarrasin, $6,375,000; grains melanges, 
$9,076,300; graine de lin, $14,581,300 et mai's a grain, 
$6,747,000. En ajoutant la valeur des racines et des 
recoltes fourrageres dont revaluation de la valeur fut 
publiee en novembre, la valeur totale des recoltes agri- 
coles du Canada en 1916, est maintenant evaluee a 
$808,054,000, contre $841,297,500, le chiffre revise de 
1915. Les totaux comprennent : recoltes de grain. 
$558,172,400, contre $611,789,900 en 1915; pommes dc 
terre et betteraves a sucre, $50,094,000, contre $36,739,- 
500, et recoltes fourrageres, $199,787,600, contre $192,- 
768,100. Le total de $808,054,000 pour 1916 est plua 
eleve que dans toute autre annee, a l'exception d« 
1915. 



LES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET L INDUS 

TRIE 



Quand on fait un releve de la valeur des ressourcei 
hydrauliques du Canada et de leur importance, sur le 
developpement futur et industriel, on n'apprecie ge 
neralement pas assez le progres deja accompli par lea 
procedes electro-chimiques, en quelques branches, au 
moins, de notre vie industrielle. 

Depuis deux generations, on a fait quelques progres 
en galvanoplastie, et maintenant la plus grande part 
du cuivre est affinee electrolytiquement. L 'electroly- 
se du sel ordinaire est la base de 1'industrie alcali elec- 
trolytique dont les produits sont : la soude caustique. 
le sodium metallique, les chlorates et les hypochlorites. 
Le four electrique a donne naissance a une quantite de 
nouvelles industries : abrasion, graphite, silicon, allia- 
ges de calcium. II est aussi entre en concurrence avec 
les fourneaux de combustion dans la metallurgie de 
beaucoup de metaux. 

Employe comme fournaise electrolytique, nous avons 
la tres importante application de la production de l'a- 
luminium. L 'usage industriel des decharges electri- 
ques a travers les gaz est encore dans son enfance, mais 
nous obtenons ainsi 1 'ozone et l'acide nitrique ; le pre- 
mier est employe dans la sterilisation et le dernier 
sert de base aux engrais et aux explosifs. 

Chacune de ces industries consomme de grandes 
quantites d'energie. Etant donne que 1'affinage du 
plomb exige seulement 120 h. k. w. par tonne, on cow 
somme jusqu'a 4,000 h. k. w. par tonne pour d'autrrf 
metaux. Le fourneau a, l'aluminium demande 25,000 
h. k. w. par tonne de produit. 

Les industries electrochimiques sont d'une grande 
valeur aux pays riches en ressources hydrauliques, car 
il leur faut de l'energie electrique a bas prix. 



Comme etalagistes, nous n 'avons pas a juger ce qui 
est bien ou mal en matiere de mode ; nous avons ce- 
pendant notre opinion personnelle ; commercialement, 
elle n'existe plus; notre devoir est d'apporter par des 
recherches appropriees a chacune des modes, par des 
arrangements judicieux "ou la mode n£e dTiier ne 
voisine a cote de celle de l'annee passee." ce qui est 
un tres mauvais contraste. nous devons. disons-nous. 
apporter une pins-value eommerciale a nos etalages. 

Notre role est d'etre des tentateurs avises ; la coquet- 
terie qui sommeille au coeur de toute femme ne de- 
mande qu'a se reveiller lorsqu'on sait bien la tenter, 
sachons tenter. 



16 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



QUEL EST LE SECRET DU SUCCES COMMERCIAL ALLEMAND DANS TOUS 

LES PARTIES DU MONDE? 



L'outillage. 

L'Allemagne est superbement outillee pour son im- 
mense production reclame. Les imprimeries y sont nom- 
breuses et specialisees. Leipzig est le centre inconteste 
de l'imprimerie, de la librairie et de l'outillage d 'im- 
pression. (Centres secondaires : Berlin, Stuttgard et 
Munich). 

Les presses a imprimer allemandes se sont cree une 
rapide reputation d 'excellence au triple point de vue 
de : construction, simplicity travail. Nous possedons 
la collection complete des catalogues de la firme : J.-G. 
Sclielter et Giesecke, de Liepzig, constructeurs de ma- 
chines d'imprimerie. Ces catalogues personnels de la 
firme sont de veritables chefs-d'oeuvre d 'impression en 
tant que composition, ornementation et execution, et 
nous croyons pouvoir af firmer qu'il est difficilement 
possible de faire mieux. 

Les fonderies de caracteres lancent constamment sur 
le marche des series nouvelles et des vignettes d 'orne- 
mentation dessinees par les artistes les plus celebres. 
Les photograveurs egalement sont a hauteur de leur 
tache et possedent des collections completes, toujours 
en magasins, de cliches pour modes, confections, linge- 
ries, ganteries, ameublements, quincailleries, etc. 

Les agences de publicite sont bien organisees et capa- 
bles de satisfaire a tous les besoins de leur tres exi- 
geante clientele. Biles prouvent du reste personnelle- 
ment la necessite de faire de la reclame, en dormant le 
bon exemple d'appliquer pour elles-memes leurs metho- 
des et leurs principes. Voila, brievment expliquee, la 
raison pour laquelle les agences possedent la confiance 
du monde des affaires et sont toujours consultees lors- 
qu'il s'agit de lancer une marque ou d 'entreprendre une 
campagne de publicite. 

Les hommes d'affaires. 

Indistinctement tous les hommes d 'affaire allemands 
reconnaissent la necessite absolue de faire de la reclame. 
II n'est pas un producteur ou commerijant quelconque. 
pas un homme exerc.ant un e profession qui le met en 
contact avec le public, qui ne fasse de la publicite. 

Nous avons converse avec beaucoup de chefs d 'Indus- 
trie, de directeurs d'usines, de negociants. L'un de 
ceux-ci nous disait : "Je consacre annuellement 80.000 
marks a ma publicite et je suis heureux de depasser ce 
budget lorsque l'occasion se presente." Un second : 
"Donnez-moi une bonne idee-reclame, un proeedo neuf 
ayant chance de reussite et je suis votre homme.'' Une 
autre fois Ton vantait devant nous la haute qualite d'un 
produit allemand et sa fabrication rationnelle. Noiis 
hasardions que la Belgique etait parfaitement outillee 
pour une production d'egale valeur et qu'elle etait 
capable de concurrencer l'Allemagne. La reponse ne se 
fit pas attendre. la voici: "D 'accord, Monsieur, mais 
chez vous Ton ne sait pas faire de reclame."— Cruelle 

reponse ! 

L 'initiative allemande. 

Plusieurs fois nous avons recu d'Allemagne des let- 
tres portant la curieuse mention: 

Notre fabrication se conforme aux gouts des clients. 

Le secret de cette phrase est d'une habilete trop 
grande pour que nous ne le divulpuions ici. Pour son 



explication nous reproduisons un article paru dans le 

journal japonais "Ko Kumin": 

"Le commerce allemand dans l'lnde a double" 
pendant les dix dernieres annees, phenomene qui 
n'est certainement pas du au hasard. Les Allemands 
tiennent compte, en effet, dans leurs exportations 
destinees a l'lnde, des besoins, des habitudes et des 
desirs des Hindous. Les coquetiers anglais, par 
exemple, sont beaucoup trop grands pour les ceufs 
consommes dans le pays. Voyant cela, les Allemands 
importerent un genre de coquetier plus petit qui, 
repondant parfaitement aux besoins indigenes, eut 
un grand succes et supplanta definitivement la 
marchandise anglaise." 
La "Post" en reproduisant cet exemple en ajoute un 

autre plus frappant encore et que nous ferions bien de 

mediter : 

"C'est pour la meme raison, dit ce journal, que 
les ciseaux anglais ont disparu du marche sud- 
africain. II deplaisait a la population blanche de 
mettre entre les mains des domestiques noirs les 
ciseaux anglais tres pointus qui auraient pu, au 
besoin, se transformer en une arme dangereuse. Bt 
tandis que l'orgueilleuse Sheffield s'entetait a con- 
server son mode de fabrication, Solingen, par con- 
tre, prenait bonne note des recriminations et fabri- 
quait pour 1 'exportation toutes sortes de ciseaux 
a bouts arrondis dont elle envahit l e marche sud- 
africain." 

Les marques de fabrique en Allemagne. 

Le developpement du commerce exigeant une^ aug- 
mentation proportinnelle du nombre d 'intermediaires 
entre le consommateur et le producteur, il en resulte 
que la marchandise perd de plus en plus le caractere 
personnel qu'elle possedait anciennement, de sorte que 
la marque de fabrique, qui n 'etait pas indispensable 
autrefois, est devenue aujourd 'hui necessaire. ^ 

Btant donne que le consommateur ne connait plus le 
fabricant, les articles doivent porter sur eux le carac- 
tere individuel marquant la bonne origme. Les mar- 
ques de fabrique ont done pour bxit d'individuahser les 
produits d'une industrie ou les objets d'un commerce. 
Le caractere essentiel d'une bonne marque est d etre 
distinctive et nouvelle. sans quoi elle preterait a con- 
fusion; elle doit aussi representer nettement 1 image 
qu'elle veut fixer dans 1 'esprit de l'acheteur. 

La publicite destinee a faire connaftre la marque sera 
d'autant plus productive que la marque sera plus facile 
a. retenir. 

Quelles sont les conditions que doit remplir une marque 
en Allemagne? 

La marque etant destinee a differencier un produit 
de celui du concurrent, elle ne .pent etr e utilisee que 
dans les domaines de l'industrie et du commerce; elle 
ne saurait etre employee, par exemple. dans une entre, 
prise tbeatrak qui, elle, ne fait pas de transactions de 
marchandises. p 

La marque de fabrique est protegee par le fait meme 

son enregistrement. C'est la raison pour laquelle 

on Allemagne, le depot d'une marque de fabrique est 

attributif de propriete en opposition avec le systems 



Vol. XXX— No 5 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



17 



on vigueur eu Belgique et en France ou l'enregistre- 
meiit est declaratif de propriete. L'enregistrement est 
effectue en Alleniagne par une duree de dix ans, duree 
qui peut etre prolongee de dix en dix ans par le paye- 
ment d'une taxe. 

Aussi longtemps qu'une marque est enregistree son 
proprietaire, seul, a le droit de l'apposer sur ses pro- 
ducts ou articles et sur leur emballage. Le proprietaire 
peut defendre l'emploi de sa marque a tout concurrent, 
meine si celui-ci 1 'utilise depuis longtemps et avant lui. 
Seul, lVnregistrement de la marque donne au deposant 
le droit du monopole. 

L'enregistrement a done bien en Alleniagne un carac- 
ter ( > attributif. D 'autre part, personne ne peut etre 
empeche d'apposer son nom ou sa firme sur ses mar- 
jhandises, meme lorsqu'une marque de fabrique sem- 
blable a ete deposee; en outre, le proprietaire d'une 
marque a le droit de poursuivre tous ceux qui en 
feraient usage, soit sciemment. soit par negligence. 



LE COMMERCE DE DETAIL 



L'Etalage modern© 



L'etalage est une exposition permanente des pro- 
duits de notre sol, de notre industrie, de notre genie 
national ; c 'est un moyen de diffusion incomparable. 

Pour la lutte economique que tout commercant a in- 
teret a. soutenir, employez-le sans marchander. 

Ainsi, nous servirons utilement et noblement la cau- 
se commerciale a laquelle nous sommes attaches, et qui 
fait la richesse de notre beau pays. 

II est un facteur qui contribue puissamment au suc- 



ces d'un etalage, e'est l'exposition, en temps opportun, 
de la marchandise qui convient a chaque saison, le con- 
traire serait en effet ridicule, et chacun le comprend, 
aussi serait-il pueril d'insister sur un element aussi lo- 
gique. 

Cependant, lorsque la mode fait des ecarts a ce su- 
jet, nous devons, malgre tout, nous conformer a son il- 
logisme, ce qui est le cas, heureusement, pour bien peu 
d 'articles, car la mode a ses amis et ses ennemis, et, a 
part quelques maisons speeialistes de haute couture, 
qui, ne s'adressant qu'a, un genre de clientele suivent 
de tres pres les dernieres modes, l'etalage doit, en ge- 
neral, plaire a. tous, et soulever a, son sujet le moins de 
critiques possible, car cela nuit toujours a, son suc- 
ces. 

II est, en effet, desagreable pour les personnes citees 
plus haut, d 'entendre des reflexions qui, presque tou- 
jours, ont le don de les eloigner de ce qui aurait pu au- 
trement les tenter, ou de les mettre en mauvaise dis- 
position, ce qui nuit ensuite a, la realisation d'une ven- 
te; ceci n'est pas la generality, mais arrive frequem- 
ment, aussi doit-on chercher a, remedier a. cet etat de 
choses. 

Lorsque Ton possede des modeles tr&s marquants, il 
faut les exposer dans un cadre special, soit dans les 
vitrines interieures du magasin, soit sur les plates-ban- 
des des rayons de couture ou confection pour dames, 
ou on peut, lorsqu'on en a les facilites, composer des 
scenes d 'etalage avec mannequins de cire et creer ain- 
si des ensembles qui interessent les uns par des mo- 
deles exposes, divertiront les autres par l'arrangement 
general de l'etalage; on eloigne ainsi toute mauvaise 
critique. 



CANADIAN FILM EXCHANGE LI- 
MITED. 

AVIS est donne au public qu'en ver. 
tu de la premiere partie du chapitre 
79 des Statuts revises du Canada, 1906, 
designe "Loi des compagnies", il a ete 
delivre sous le sceau du Secretaire- 
d'Etat du Canada, des lettres patentes 
en date du 22e jour de decembre 1916, 
constituant en corporation Charles 
Isaac Giroux, courtier d'immeubles, 
Gaspard Ernest Couillard, Joseph 
Omer Bonnier et Felix Romeo Paquet, 
comptables, et Albert Homer Beaulne, 
gerant, tous de la cite de Montreal 
dans la province de Quebec, pour les 
fins suivantes: 

(a) Faire ggnSralement les affaires 
d'un bureau d'6change de films, ache- 
ter. posseder, vendre, louer, faire ou 
autrement disposer de tout cln4mato- 
graphe, film, marque de fabrique. bre- 
vets, droits d'auteur ou autre? mer- 
chandises; trafiquer des materiaux et 
marchandises de tous genres, propri 4 - 
tes mobilieres et immobilieres, !<»«» 
echanger. batir ou ameiinrrr: 

(b) Exercer aucune autre industrie 
qui semblera a. la compagnie capable 
d'etre convenablement exercee en rap- 
port avec ses affaires ou de nature, 
directement ou indirectement, a aug- 
menter la valeur ou & rencfre profita- 
bles aucun des droits ou biens de la 
compagnie; 

(c) Acquerir ou prendre la totalite 
ou aucune partie des affaires, proprie- 
Ws et passif d 'aucune personne ou 
compaernie exercant une industrie que 
oette compagnie est autorisfe d'exer. 
p«r, ou possedant aucune propriete 
c^nvenant aux objets de cette compa- 
gnie et les payer en actions lib 6 re>s 
flu capital -actions de la compagnie: 

(d) Prendre ou autrement acquerir 



et detenir et disposer des actions 
d'aucune autre compagnie ayant des 
objets en tout ou en partie similaires 
a ceux de la compagnie ou exercant 
une industrie pouvant etre, directement 
ou indirectement, conduite avantageu- 
sement pour cette compagnie; 

(e) Vendre, louer ou autrement dis- 
poser de tout ou partie des droits, 
franchises et de l'entreprise de la com- 
pagnie pour telle compensation que la 
compagnie jugera convenable, et en 
particulier pour des actions, debentu- 
res, obligations et autres valeurs d'au- 
cune autre compagnie ayant en tout 
ou en partie des objets semblables a 
ceux de cette compagnie; 

(f) Se consolider ou s'amalgamer 
avec aucune autre compagnie ayant en 
tout ou en partie des objets sembla- 
bles 9, ceux de cette compagnie, et con- 
clure des arrangements au sujet du 
partage des profits, la fusion des int6_ 
rets, la cooperation,- les risques ,com- 
muns, les concessions reciproques ou 
autrement avec toute personne, mai- 
son ou compagnie exercant ou enga- 
ged ou se proposant d'exercer ou de 
s'engager dans une entreprise ou trans- 
action capable d'etre conduite de facon 
a profiter directement ou indirecte- 
ment a cette compagnie et prendre ou 
autrement acquerir des actions ou va- 
leurs de telle ou telle compagnie, et les 
engager, vendre, £mettre et r£§mettre 
avec ou sans garantie du principal et 
des interets ou autrement en disposer: 

(g) Acheter, louer ou autrement ac- 
querir. detenir, posseder toute ou par- 
tie de la propriete, franchises, acha- 
landage. droits et privileges detenus 
on possedes par toute personne, mai- 
son compagnie ou compasmies exer- 
cant ou formers pour exercer une In- 
dustrie semblable ft. cplle que cette. 



compagnie est autorisee d'exercer, les 
payer totalement ou partiellement en 
actions liberees de la compagnie ou 
autrement, assumer les engagements 
d'aucune telle personne, maison ou 
corporation; 

(h) Tirer, faire, accepter, endosser 
executer et €mettre des billets promis- 
soires, lettres de change, connaisse- 
ments, mandats et autres instruments 
negociables ou transferases ; 

(i) Prefer des fonds aux clients et 
autres ayant des relations avec la com- 
pagnie et garantir l'execution des con- 
trats par toutes telles personnes; 

(j) Remunerer, avec approbation 
des actionnaires, en espSces, actions, 
obligations ou autrement toute person- 
ne, corporation ou corporations pour 
services rencTus ou a rendre en pla- 
gant ou aidant a placer, ou garantis- 
sant le placement d'aucunes actions 
du capital-stock de la compagnie ou 
aucunes debentures ou autres valeurs 
de la compagnie ou dans la conduite 
des affaires ou l'organisation de la 
compagnie; 

(k) Faire toute ou aucune des cho. 
ses ci-dessus comme principaux, agents 
ou fondes de pouvolrs; 

La compagnie exercera son indus- 
trie par tout le Canada et ailleurs. sous 
le nom de "Canadian Film Exchange, 
Limited", avec un capital actions de 
cinquante mille dollars, divise en 1.- 
000 actions de cinquante dollars cha- 
cune, et le principal lieu d'affaires de 
ladite compagnie sera en la cite de 
Montreal, dans la province dp Quebec. 

Date du bureau du Secretaire d'Etat 
<tu Canada, ce 26e jour de decembre 
1916. 

THOMAS MTJJjVBT. 
Sous-secretaire d'Etat 



18 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fSvrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



t i 

I Le Marche de 1'Alimentation | 



AVI8 



Les prlx que nou8 donnons lcl eont 
co'ux du jeudl ler fevrier 1917, obtenus 
quelques heures avant l'impreaslon de 
ce journal. 

GRAINS ET FARINE8 
MARCHE DE CHICAGO 



Haut 



Ferme- 
Bas ture 



A terme: 
Ouver- 

ture 
Ble— 
Mai .. . .$1.71% $1.75% $1.70% $1.75% 
Juillet. . '1.45% 1.49% 1.45% 1.49? 

Mais— IS 

Mai . . . .99% 1.00% .99% 1.00 : 
Juillet . . .97% .99% .97% ,90 3 

Avolne — 232 

Mai 55% .56% .55 .U% 

Juillet . . .53% .54% .53% .AV2 

Cotations au comptant: ■ 

Ble — No 2 rouge, $1.74 a $1.78 No 
3 rouge, $1.72 a $1.72%; No 2 dur $1.- 
i a $1.78; No 3 dur, $1.72. 

Mais — No 2 jaune, nominal; 'o 4 
jaune 96c a 99c; No 4 blanc, ?7c a 
97 %c.' 

Avoine — No 3 blanche, 55%c 56c; 
standard, 55%c a 56%c. 

Seigle — No 2, nominal; No 3 $1.30. 

Orge— $1.00 a $1.27. 

Graine de mil— $3.50 a $5.50. 
Graine de trefle— $12.00 a $17. . 

MARCHE DE MONTR \L 

CEREALE8 

Ble No 1 Northern $1.85 

— 2 — 1.82 

— 3 - 1.77 

— 4 . • 1.65 

Avoine No 1 C.W 0.85 

— No 2 C.W 0.69% 

No 3 C.W 1 . . 0.67 % 

— No 1 extra pour le be- 
fall .. .; 0.67% 

— No 2 — — 0.65 % 
Avoine No 2 Blanche 0.67 

— No 3 — 0.66 

Jaune No 3 1.20 

Orge du Manitoba 1.15 

LE MARCHE DE LA FARINE 

Fortes a boulangor 

Bakers Special 2 sacs 8.90 

oba (Citadel) .... 8.60 

Keetawba .. .. 9.10 

Montcalm 8.80 

:a 9.10 

PATENTES DU PRINTEMPS 



Regal 

Fleur de Lis 

Daily Bread 

Household . . . 

Five Roses 

Glenora 

Hurona a patisserie 
Harvest Queen 



2 sacs 



Farine de ble-d'Inde blanc 

pour boulanger . . . . 

pour eraraia. 



9.60 
9.10 
8.90 
9.60 
9.60 
9.10 
9.60 
9.10 

«.<• 



Farine d'avoine: 
aroine roulee, Baca de M 



liv. 



3.35 

baril 7.60 



ISSUS DE BLE 

Son, au char, tonne $33.00 

Grue, 36.00 

Middlings d'Ontarlo, %u 

char, tonne 38.00 40.00 

Moulee pure, au char . 45.00 48.00 
Moulee melangee 43.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Foln No 2 13.00 

No > 11.16 

Foln et trefle 10.1* 

FROMAGE — BEURRE — OEUFS 

Montreal 



Fromage colore de 

l'Ouest, le meilleur. ... 

blanc — ■ 0, 

blanc de l'Est 

colore de 1 'Est 

d'hiver 

Oka 



Beurre de cremerie d'au- 
tomne, le meilleur . . . 

Beurre de cremerie d'au- 
tomne, bonne ualitS . . 

d 'hiver 

de ferme 

Ire quality 



0.25% 0.25% 
25 0.25% 

0.24 0.24% 

0.24% 0.24% 

0.22 0.23 

0,00 0.38 

0.42 0.42% 

0.41% 0.41% 

0.40% 0.41 

0.36% 0.37% 

0.37% 0.38% 



Oeufs strictement frais 0.60 

frais 0.55 0.58 

— . choisis No 1 0.46 

mires 0.42 

— — ■ No 2 0.36 0.38 

FROMAGE8 IMPORTE8 

Le fromage de Roquefort ae vend 65c 
la livre. Tres rare. 

MIEL 

Miel blanc No 1 en ga- 
teaux 0.16 0.16% 

brun No 1 0.12% 0.18 

coule en chaudlere de 30 lbs: 

Blanc, la livre 0.12% 0.1» 

Brun, la livre 0.10% 0.11 

Miel de sarrasln 0.0$ 0.10 

PRODUITS DE LA CAMPAGNE 

Prodults de l'erable. — On eote les prix 
gui van ts : 
Pur sirop d'erable, bolte 

de 8 lbs 0.95 0.97% 



de 10 lbs 1.07% 1.1© 



m 



de IS lba 1.26 1.30 

cholx extra 1.40 1.60 



Feves. — On cote lea prlx sulvanta: 

Cholsies a la main, lota de 

char 6.76 7.00 

3 lbs. pickers 0.00 6.60 

5 0.00 6.26 

7 0.00 6.00 

POMMES DE TERRE 

Montagnes Vertes, en gros, le 
sac 2.65 2.75 

De Quebec, en gros, le 

sac 2.50 



GAZOLINE 

Le gallon . . 



• *T% 



MARCHE A PROVISION 



Pores vivants, lots de choix, $14.50 
a $15.00 les 100 liv., pes6s hors chars; 
pores appretes fraichement tues dea 
abattoirs, $19.50 a $21.00 les 100 liv.; 
jambons, 8 a 10 liv., 26c la liv., jam- 
bons, 12 a 14 livres, 25 cents la livre, 
jambons polda moyens et lourda, 
24e; bacon pour breakfast, 28 cents; 
1 aeon de choix Windsor 30 cents 
la livre; bacon de Windsor, deaoaaa 
31c la liv.; saindoux, qualite "Pu- 
re Leaf", 21 %c la livre en seaux de 
20 lbs., en boia; saindoux qsalite "Pu- 
re Leaf", 20 %c la livre en seaux de 
de 20 lbs. en ferblanc; saindoux compo- 
se, 18% cents la livre en seaux de 20 
liv., en bois; saindoux composfi, 17%c 
a 18c la livre, en seaux de 20 livres en 
ferblanc. 

HUITRE8 

Standard, eans ecallles, No 8, 

le bidon $5.00 

I, 

le bidon 8.26 

De choix 8. 

le bidon 5.70 



le bidon 9.50 

Cap Cod moyenne le baril . . . 9.00 

Blue Points 9.00 

Caraquet 7.00 



PEAUX VERTE8 

Boeuf inspects No 1 . 

No 2 

No 3 



0.00 0.26 
0.00 0.25 
0.00 0.24 
.... 0.40 
0.38 



Sucre d'erable, la liv. 0.15 0.16, 



Veau No 1 

No 2 . .. 

Peau de mouton et d'agneau . 3.90 
Peau de cheval No 1 . . 7.50 8.00 

LEGUME8 

Choux, le baril 4.25 

Laltues pommees de Bos- 
ton, la douz 2.00 2.60 

Patates sucrees, le panier . . . . 3.25 

Celeri Cceur d'Or, 6, 6, 7, et 8 

douz., au panier, le panier . . 9.00 

Celeri de la, Floride ,3, 4, 5, 6 
douz., le panier 4.25 

Tomates, la livre 0.30 

OIGNON8 

ICspagnols en caisse d'environ 

I. Mi livres, la caisse .. 6.75 7.00 

Oignons rouges, la liv, ,, ., ,, 0.04% 



Vol. XXX— No 5 



LK 1'1,'IX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



19 



POMMES 

Mcintosh en boltes, extra fancy, 

125, 160, 175 et 200 3.00 

Spitz'' extra fancy" *n bolt**, 

L26, 160, 163 »t 176 1.0* 

Kiimeuses extra fancy. 160, 1* 

bolte •• 2-78 

Spies Speciales No 3 le barll. . 6.25 

Autres varietes . . 4.60 

FRUITS DE CALIFORN1E 

foir.es Beurre Easter, la bo! o . 4.60 

Poires Winter Nellis 6.00 

Poires Columbia, dem 1 bolte . 2.26 
Kaislns Almerla "extra fan- 

cy", la caque 9.00 

CaNNEBERGES 

I'anneberges "fancy" de Cap 

Cod, le baril 10.00 

ORANGES MEXICAINES 

126 et 150 2.00 

176, 200, 216 et 250 2.25 

ORANGES NAVEL, SUiNrvoi. 

96, 126 et 160 3.25 

176, 200, 216 et 250 3.50 

Autres marques 2.50 3.00 

CITR0N8 

Messina extra, de fantaisie, gros- 
seur 300 (boltes seulement) . .3.50 

Do. Fantaisie 300 3.00 

PAMPLEMOUiSES 

"Gray", grosseurs 54 et 64 . . . 3. To 

80, 96 3.75 

jamai'que, 54, 64, 80 et 96 . . . . 3.00 
FIGUES NOUVELLE8 DE 
CALIFORNIE 

Figues de Californle, 25 llv. en- 
viron 1.75 

DATTES 

Hollowees, paquets d'une livre 0.11 

non empaquetees, tr6s 

bonne qualitfi 0.12 

BANANES 

.1 umbos de Port Limon, le regi- 
me 2.50 2.75 

LE POISSON DEVIENT RARE A 

L'APPROCHE DU CAREME 
Le poisson frais est actuellement 
tres rare; le poisson gel& est assez 
abondant, mais tout indique qu'il sera 
egalement rare avant le Careme 
c'est-a-dire avant le 21 courant. 

II est difficile de s'approvisionner dc 

saumon et de fletan du Pacifique et le 

lii ddock est plus rare encore. La peche 

. de ces poissons dans les eaux cana. 

dlennes a 6te tres pauvre. 

La forte demande de poisson sal§ qui 
precede toujours l'approche du Careme 
Bommencera incessamment et Ton peut 
s'attendre pour lors a une augmenta- 
lion generale de prix. 

Aujourd'hui les prix du gros sont 
I'omme suit: 
POISSONS FRAIS 

Haddock frais, la livre 0.09 

Filets de morue, .t'.lL 

POISSONS GELES 

Bros haddock, la livre Q.0T/.: 

Morue marchande — 0.07 

Kilets de morue 0.08% 

Brochet - 0.08% 

pepare — 0.09 

Dore 0.12 

Poisson blanc 0.12 

Saumon Qualla prepare 0.10 

Saumon rouge argents 0.15 

du printemps .. 0.17 

Eperlan No 1 0.15 

extra 0.20 

Maquereau 0.12 

Carrelet 0.10 

Butterfish, la livre 0.15 

Petit fletan 0.16 

Gros fletan 0.16 

Hareng de'mer au baril, la liv. 0.05. 
Hareng des lacs sac de 100 liv. 4.00 
MORUE PREPAREE 
Morue ecorchee, la boite .. ..9.50 



. La in re h.o'j o.i4 
Hareng saur sans aretes, la Uv. 0.16 
OAlSbt DU BLE ET DE LA FAMI- 
NE 
Depuis une • malne le pi \> du bii i 
se tie quinze cents el l( ton uu 
in,] r. ■[]•■ ■■ i enc< >r< Caible tin • onse- 

quene lei n eries out diminue <te 

40 cents par barll les prix des farines 
de toutes ties qualites. Les patentes 
du printemps, premiere quaiite, sunt 
cote.es aujourd'hui $y.uo, les seconder 
{9.10 t-t les farines a boulanger, $s.yo. 

On nc ij' iin i la cause de la 

balsse du ble, que les nouvelles d'Eu- 
rope ne semblent, d'ailleurs, justifier 
- ii in. une faQon; mais il est permis, 
peut-Stre, de l'attribuer aux achats 
trop considerables qui out ete faits 
pour 1 'exportation et aux difficultes 
du transport maritime. 

Les prix du mais et de 1'avoine ont 
aussi baisse un peu a Chicago. 
NOUVELLE HAUSSE DU PRIX DES 
POMMES DE TERRE 

Le mouvement de hausse du prix des 
pommes de terre s'est encore accentue 
depuis la semaine derniere. Pour les 
Montagnes Vertes en gros l'augmen- 
tation s'est elevee de 25 a 35 cents par 
sac, et pour les varietes de Quebec, a 25 
cents. Les prix sont aujourd'hui com- 
me suit: Montagnes Vertes, $2.65 a $2.- 
75; varietes de Quebec, $2.50 le sac. 

BEURRE, FROMAGE ET OEUFS 

A cause du froid et des tempetes de 
neiges recentes le prix des oeufs qui 
avait quelque peu baissfe a subi une 
nouvelle hausse depuis une semaine. 
Les oeufs strictement frais que l'on 
cotait a 0.58 la douaine se vendent au. 
jourd'hui 0.60 et ceux des autres qua- 
lites ont egalement augmente de 2 
cents par douzaine. 

Le beurre de toute quaiite a baisse 
de 1 cent par livre, mais il n'y a au- 
cun changement a signaler dans les 
prix du fromage. 

NOUVELLE BAISSE DU SUCRE 

Depuis la semaine derniere les prix 
du sucre ont baisse de 10 cents par 
100 livres, ce qui fait une diminution 
de 10 cents en quelques jours. 

On cote aujourd'hui: 
SUCRES 
Extar granule, sac, les 100 liv. 7.00 

— — baril 7.55 

Extra Ground, baril, les 100 liv. 7.70 

% bte 25 liv 8.10 

No 1 yellow, baril, les 100 liv. 7.15 

No 1 sac 1 6.90 

Powdered, bte 50 liv 8.80 

bte 25 liv 8.00 

Paris Lumps, bte 100 liv. . . . . 8.20. 
Crystal Diamond, bte 100 liv. . 8.20 

50 liv 8.30 

bte 25 liv. . . 8.50 

Crystal Domino, 100 liv 8.55 

Ces prix s'entendent au magaaln du 
vendeur a Montreal. 
SAINDOUX 

Saindoux pur, en tlnette 0.22 H 

— en seaux 4.60 

en cse de 10 llv. 0.22% 

en cse de 6 llv. 0.28 

• en cee de S llv. 0.23 % 

blocs d'une liv. . 0.00 

FRUITS SECS 

Raisins de Corinth* La liv. 

Corinthe, Fillatras, en oartons 

1 lb 0.11 0.22 

en vrao 0.00 

Raisin* de Malaga Llv. 

Connalsseur, la bte 8.40 

Extra Dessert, la bte 4.26 

paquets . . . . 4.75 

Royal, la bte 5.00 

Imperial, j.jb 

6 Couronnes, pqts., la bte .... e.00 



Excelsior, la bte 7.tQ 

Raisins Sultana LW. 

Oartons, 1 10 u.uu 

En vrac 0.00 

Kaisins de Valence Llv. 

\ aienee fin, 

bies de 28 lbs 0.00 0.00 

choisl, btes de 28 

Uv 0.00 0.0» 

28 lbs 0.00 0.00 

sur couches, 4 

cour., btes de 28 llv... 0.00 0.00 
Raisins de California Llv. 

Kpepines, paq. 1 lb. fancy 0.00 0.11 to 

paq. 1 lb. cholx V.S0 S.11 

Muscatel, 3 Couronnes, btes de 

50 Uv 0.11% 

Fruits evapores Llv. 

Abrlcots, bolte 26 lbs. . . 0.00 0.20 
Peches, boltes 26 lbs. . . 0.00 0.12 
Poires, boltes 25 lbs. . . 0.00 0.00 
Pommes traachees, eva- 

porees, btes de 60 llv. . 0.00 0.12 
Pelures d* Fruits Llv. 

Citron . . . 0.21 0.24 

Cltronelle 0.28 0.2» 

Orange 0.24 0.26 

Pruneaux de Californi* Llv. 

Boite* de 26 lbs. 

30-40 0.11% 

40-50 0.11 

60-60 0.12% 

«0-70 0.11% 

70-80 0.12 

80-90 t.11% 

90-100 0.11 

NOIX ET AMANDE8 

Noix ecalees, la livre 0.46 

Amandes de Valence, bolte de 28 

llv., la llv 0.45 

Avelines, les meilleures, 0.10 

Pecans (pecanaa), 0.20 

Amandes, #.11 

Noix, 0.20 

Peanuts Bon Ton, 0.11 

Amandes Tarragons . . . . 0.20 0.11 

Marbot 0.00 8.18 

du Bresil 0.00 0.12 

de coco raphes A la 

lb 0.26 6.80 

Cerneaux 0.46 0.48 

Peanuts rOtles, Coon . . 0.08% 0.01 

rotiea, G 0.09 0.09% 

roties. Bon Ton 0.11% 0.13% 

LEGUMES SECS. 

Legumes sees, 

Orge monde, sac 00 6.75 

Feves blanches, (Can.) 

boisseau 6.90 7.20 

triees a la main . 0.00 7.00 

Orge perlee, sac 0.00 C.16 

Feves jaunes, minot .... 6.50 7.20 
Lentilles touges, par sac, 

lb 0.11% 0.12% 

Pols verts, No 1 .. ..lb. 0.00 0.07% 

casses, le sac . . . . 7.60 8.00 . 

B16-d'Inde a soupe, casse, 

le sac 4.26 

CONSERVES DE LEGUMES 
Aspergss (Polntee), 1 lbs. 0.00 1.60 

entieres, can. 2 llv. 0.00 1.60 

Californle, 1% llv. 8.40 8.76 

Betteraves tranches*, 8 

liv 6.00 1.00 

Ble-d'Inde, 2 llv 0.00 1.80 

en epis, gal. 0.00 0.00 

Catsup, bte 2 lbs., do-.... 0.00 0.08 

au gal., dos. . . . 0.00 6.00 

Champignons ho'.el, bolte 0.00 0.00 

ler cholx. 0.00 0.00 

cholx, btes 0.00 0.00 

Choux de Bruxelles imp. 0.21 0.11 

Choux-fleurs 2 lbs. 0.00 1.01 

Citrouilles 3 lbs. 0.00 1.10 

gal. 0.00 1.00 

Epinards gal. 0.00 0.00 

2 lbs. 0.00 0.00 

8 lbs. 0.00 0.00 

Feves Golden Wax 2 lbs. 0.00 1.41 



20 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— iSTo 5 



Fovea vertea .... 2 lba. 0.00 1.45 

de Lima ... 2 lbs. 0.00 1.60 

Flageolets import** bte. 6.16% 0.18 
Haricots vorta Imp. .bte. 0.0* 0.08 
Macedoine de legumes bte 0.00 8.80 
Petits pois Imp. muyens, bte... 0.19 % 

mi-flna, ... 0.21% 

fine, ... 0.22* 

tres fina, ... 0.24 

extra-fina, ... 0.26 

Pols Can., EngUsh Garden . . . 1.20 

Early June 1.26 

■Succotash I-* 5 

Tomatea, 2 llv 0.00 2.28 

gall 0.00 6.60 

Truffes, % bolte 0.00 10.08 



roulee, baril 



Conserves de Fruits 

Par doz., group* No. 1 No. 2 
Ananas coupes en dea 

1% lb. 0.00 1.10 

importes .2* lb. 2.75 8.21 

entiera (Can.) 

8 lb. 0.00 8.(0 

tranches (Can.) 

.. .. 2 lb. 0.00 8.81 

* rapes (emp. Can.) 

2 lba. 0.00 



Bluets, 2 llv. . 
Cerises rouges 
au 

Fralses, slrop epala, 
Frarnbolses, sirop 



sans noy- 

. .. 2 lbs. 

2 lba. 

epais 
2 lba. 
slrop 



0.00 

0.00 
0.00 



2.80 
1.00 

1.71 
2.08 



0.00 1.76 
Gadelles rouges, 

epala 2 lbsr. 0.00 0.00 

Gadelles aeires, siroa 

epala 2 lbs. 0.00 

Marinades en seau, 6 gal. 0.00 
Marinades can., 1 gal, gal. 0.00 

2 gala 0.00 

2 gals. 0.00 



Olives, 1 gal. . . 
Peches Jaunes 



Poires Bartlett 



Pommes Standard. 
Pommes Standard 
Mures, slrop epais 
Prunes, Damson, 
epala 8 



..gal. 0.00 
, 2 lb. 0.00 
3 lbs. 0.00 
2 lbs. 0.00 
3 lbs. 0.00 
3 lbs. 0.00 
. gal. 0.00 
. gal. 0.00 
slrop 
lbs. 1.10 



0.00 

8.50 

0.85 

1.45 

2.05 

1.77* 

1.90 

2.45 

2.25 

0.00 

1.15 

3.40 

0.00 

1.18 



Lombard, slrop 



1.05 

2.75 

1.12% 
1.88 
2.25 
2.40 



0.07% 

0.08 

0.07 

4.25 



epala 2 lbs. 1.02% 

de Calif ornle 

2% lba. 0.00 

Greengage, ii - o,> 

epala 2 lba. 1.10 

Rhubarbe Proaerved 2 lbs. 0.00 
Cerises blanches doa. 0.00 

nolrea .... doa. 0.00 

RIZ 
Riz Importes: 
Riz Patna, aacs de 112 lb: 
suivant qualite ... lb. 0.0 

Carolina lb. 0.07% 

moulu 0.00 

souffle (puffed) cse 

de 36 paquets de 2 btes 0.00 

Lea prlx cl-desaou3 a'entendent f.o.b. 

Montreal. 

Qualite B, sac 250 lba 4.80 

Cc, sac 100 lbs 4.10 

Sparkle 8.40 

India Bright, aac 100 lba 4.48 

Lustre 4.40 

Polished Patna 4.80 

Pearl Patna 5.10 

Imperial lace Patna 8.80 

Crystal Japan 8.10 

Sno-w Japan 8.80 

Ice Dripa Japan 8.40 

FARINES ET PATES ALIMENTAI- 

RES 
Farine Household, qrt $10.60 

a patisserie Ocean, qrt... 11.00 

d'avolne, granulee, sac. 4.00 

————— standard, sac. 4.00 

. fine, sac . . . . 4.00 
■ sac 8.80 



Farine de sarrasin, le sac 5.50 
Banner, Saxon et Quaker Oata, 

et Ogilvie, cse 0.00 

Cream of Wheat, cse . . 0.00 
Farine de mais, Ire qua- 
lite, le sac de 98 llv 

pomme de ter- 

re, pq. de 1 llv., doz. . 0.00 

"Canada Starch", 18 

onces, caisse 

Saint -Laurent, 

onces, 2 douz 

rormicelle, macaroni >. 
spaghetti canadlens 
btes de 5 lbs., lb... 



12 



7.90 
6.00 

4.85 
6.00 

3.76 

0.00 

3.00 

2.75 



0.00 
0.00 
0.00 



0.00 
0.00 



En vrac, bte 30 liv. . . . 

Paquets de 30 llv. . . . 

Nouillettes aux oeufs; 

Spaghetti, patea asaor- 
tles: alphabets, cfcif- 
frea, animaux, noullles, 
coudea, Importes en 
vrac, llv 

12n paquets de 1 liv. . . 

Vapioca perle, en sac, llv. 0.08% 

-•<*.«-ou lb. 0.08% 

THE 

mpou commun 0.15 

Thea nolra Ceylon: 

Pekoe 0.23 

Orange Pekoe 0.30 

Japon commun 

Japon moyen 

cholx • 

— extra 

Pinz Sues Young Hyson 0.16 



Gunpowder 



commun . . . 

— moyen . . 

— Pea Leaf 
Pin Head . . 



Formosa Oolong . . 
LARD AMERICAIN 

Ire qualite, le quart 
2e . . 



0.07 
2.20 
2.80 



0.07% 
0.07% 
0.09 
0.09 

0.21 

0.26 

0.35 

0.22 

0.26 

0.30 

0.37% 

0.18 

0.16 

0.18 

0.24 

0.83 

0.40 



841.50 
. 40.76 



MELASSE 

— Montreal : 
Barbade, choix, tonne, le gal. . 

tierce et qt. 

, demi quart 

Melasse fancy, tonne 

, tierce 

— Campagne : 
Barbade, choix, tonne 

tierce et quart 

demi quart 

Melasse fancy, tonno 

— tierce 

CONSERVES DE POISSON3 
Anchois a l'huile (suivant 

format . . . . . . . . doa. 3.00 

Caviar % lb. doa 5.16 

% lb. dox. 10.00 

Crabes 1 liv. dox. 3.75 

Crevettes en saumure 1 lb. 0.00 

sans saum. 1 lb. 0.00 

Finnan Haddies . . dox. 0.00 
Harengs frais importes, 

dox. 1.40 

marines imp doa 2.46 

aux Tom., imp. 

do . 2.20 

kippered imp. 

dox. 2.45 

canadlens kip- 
pered 0.96 

canadlens, sau- 



ce tomates 0.96 

Harengs, saurs bte 

Homards, bte h., 1 lb. dox. 0.00 

bte plate, % 

llvre 3.06 

bte plat*, 1 lb. 

dox. 6.76 

Hultres (solid moat) 8 ox. 
10 dox. 0.00 

(aolld meat) 10 

ox dox. 0.40 

Maquaroau, tin, 1 lb., la 



0.66 
0.69 
0.61 
0.66 
0.68 

0.64 
0.57 
0.59 
0.62 
0.65 



6.26 
6.26 

10.25 
3.90 
1.76 

-0.00 
1.80 

1.45 
2.60 

2.26 

2.68 

1.10 

1.18 

. 0.25 

6.86 

8.16 

6.90 

1.20 

2.88 



gross©, 

No. 1 

No 2 - 



dor 1.00 

Morue, grosse, le baril . 6.60 

6.76 

— . . 6.60 

Royans aux truffea et aux 
achards bte. 0.17 



Sardines 

btes . 
btes. . 



Can. % bts. 
francaises, 



Norvege, % 
francalse, 



% 



boites. . 



sans aretes 



4.75 

0.17% 

0.23 

0.16% 

0.19 
0.24 



1.06 
6.76 
6.50 
6.00 

0.18 

5.00 

0.82 
0.61 
0.17 



0.60 
0.25 

0.11% 
8.00 



0.00 0.00 



Sprats, % de bolte .... 0.11 
Saumon Labrador, 100 lbs. 0.00 

Cohoes, Fraser 

River, 1 liv 

rouge: 

Horse Shoe et Clover 
Leaf, boite basse, 1 
llv doz. 0.00 3.26 

rouge, Sockye, 

(Rivers' Inlet), boite 

haute, 1 liv doz. 0.00 0.00 

EPICES PURES, GRAINES ET SEL, 
ETC. 

Nous cotons: 

Allspice moulu lb. 0.00 0.17 

Anis liv. 0.00 0.60 

Clous de girofle moulu lb. 0.00 0.30 
Canelle en rouleau ... lb. 0.00 0.13% 
Clous de girofle entiers 

lb 0.00 0.23% 

Chicor4e canadienne . lb. o l_ 0.14 
Creme de tartre . . . . lb. 0.00 0.65 

Colza lb. 0.07 0.08 

Gingembre en racinclb. 0.16 0.20 
Graine de lin non mou- 

lue , lb. 0.00 0.08 

moulue lb. 0.06 0.07 

dechanvre lb. 0.07% 0.08 

Macis moulu 1.00 

Millet, liv 0.00 0.12 

Mixed spices moulues..lb. 0.18 0.20 
Moutarde en vrac, la llv. 0.00 0.15 
Muscade moulue .... lb. 0.00 0.66 
Piments (clous ronds) lb. 0.00 0.13 
Poivre blanc rond . . .lb 0.32 



blanc moulu . . .lb. 0.00 

noir moulu . . lb. 0.00 

rond, liv liv. 0.00 

de Cayenne pur lb. 0.00 

Whole pickle spice . . lb. 0.00 

Sel fin en sac, 200 llv. . . 0.00 

en % de sac . . lb. 0.00 

Quart, 2% lbs. baril .. 0.00 

quart, 3 liv 0.00 



.. 0.00 
. 0.00 

0.00 

0.00 

1.05 

le sac . 2.90 
DE LAMPES 



034 
0.26 
0.28 
0.80 
0.16 
1.66 
0.45 
3.70 
3.56 
3.50 
3.35 
2.40 
2.66 
1.10 
3.05 



quart, 5 lbs. 

quart, 7 lbs. 

Fin 

Dairy 

Gros sel, sac . . 
Tourteaux de lin, 

MECHES 
Le rouleau, No 2 
Le rouleau, No 1 
Le rouleau, No 

VERRES DE LANTERNES 

Caisse d'une douz 0.65 

VERRES DE LAMPES 

No 2, la douzaine .... 0.80 

No 1, 0.70 

HUILE DE COTON 
Au baril. le gallon 1.70 



0.36 
0.25 
0.20 



0.90 
0.80 



1.85 
FICELLE DE COTON 

3 brins, blanche, la liv. . 0.36 0.36% 
4 '■ la liv. . . 0.00 0.39% 

4 coloriee 0.43% 

PAPIER D'EMBALLAQE " 
Papier brun en rouleaux .... 0.05% 

Manille en rouleaux . . 0.06 

Papier Manille, 13 x 17 est cote 1.50 

Kraft 0.11 

•AVON DE CA8TILLE 
Le savon da Marseille en morceaua 
se vend $7.00 la caisse et de 17o a 18* 
te llvre, polda not, blano ou marbr*. 



Vol. XXX— No 5 



LE PRIX COUEANT, vendredi 2 fevrier 1917 

Table Alphabetique des Annonces 



21 



Assurance Mout-Koyal 24 

Baker Co. (Walter) . . 8 
Banque d'Epargne ... 25 
Banque d'Hochelaga . 22 
Banque Nationale ... 22 

Banque Molson 22 

Banque Proviuciale 10, 

11 et 22 

Barnett, G. et H. Co. . 32 
Beuoit et De Grosbois 24 

Bowser 6 

Brand ram-Henderson 

31 et 34 

British Colonial Fire 

Ass 25 

Brodie et Harvie .... 8 

Canada Life Assurance 

Co 24 

Canadian Film Exchan- 
ge 17 

Canadian Poster . . . . 48 

Canada Brush 33 

Caron, L.-A 21 

Church and Dwight . . 4 
Cie d Assurance Mu- 
tuelle du Commerce 24 



('lark, Wm 8 

Cluett, Peabody & Co. 6 

Connors Bros 12 

Copenhagen Snuff ... 47 
Cottam Bird Seed ... 21 
Couillard, Auguste ... 21 

Disston Saw 32 

Dom. Canners Co., Ltd. 3 
Douglas (Dewars) ... 39 

et Couverture 
Du Pont'Powder 27 

Eddy, E.-B. Co 9 

Escott, W.-H. Co., Ltd. 9 
Esinhart and Evans, . 24 
Ewing, S. H. and Sons 39 

Fairbanks 5 

Fontaine, Henri 21 

Fortier, Joseph 21 

Gagnon et L'Heureux . 21 
Garand, Terroux et Cie 21 
Gillet Co., Ltd., (E. W.)12 
Gonthier et Midgley . 21 

Hebert, L.-H. et Cie . . 28 
Hiram Walkers 43 



Imperial Tobacco .... 13 

Jonas & Cie H. Couver- 
ture 

Lacaille, Gendreau et 
Cie 8 

La Prevoyance 24 

La Sauvegarde 24 

Leslie & Co., A. C. ... 26 

Liverpool-Manitoba . . 24 

Martin, G.-E 21 

Mathieu (Cie J.-L.) . . 9 

McArthur A 26 

McLaren Light 4 

Maxwells, Limited ... 33 
Ministere des Finances 23 
Molson Breweries Cou- 
verture 

Montbriand, L.-R. ... 21 

National Breweries Ltd 

— Dawes 40 

— Dow 41 



Nicholson File 33 

Nova Scotia Steel Co. . 22 

Palmer & Co. Ltd. . . 27 

p ink 29 

Port Hope 31 

Prevoyant du Cana- 
da (les) 24 

Rolland & Fils, J.-B. . . 21 

St. Lawrence Sugar Co 9 
oeagram Jos. . . 37 

Stag • " 44 

Sun Life of Canada . . 24 

United Shoe Machine- 
vy Co Couverture 

West India Co. 7 

Western Ass. Co. . " '24 
Winnipeg & Western ' 

Grocer 7 

Wiser, J. p. and' Sons,*' 

Ltd 39 



Melson fondee en 1S70. 

AUGUSTE COUILLARD 

IMPOST a rsuR as 
Farreaaerle et Qulncalllerle. Verres 

• Vltre*. l'e!nturei, e*c. 
Saeelalltai Fatbe da tout** *©rt«» 

Mae. «2 a 2S» ma S.-Puul 
V»Ui 11 at 14 S.-AmU*. MONTREAL 



La mtkiion n'a pn de commie-voye- 
g»urg at (ait benMder ■«• client* da 
cetta economic. Attention toot* ipaci- 
ale aux command?* par la malle. Met- 
■lean la* marchanda de la caaapaane 
taraat toujour* eerria au pin* baa prlx 
da march*. 



L-A.CARON,™^ 



ion* Ball 

MAIN SS70 

Comptable lioenci6 

Inatltut dee Comptables et Au- 

diteurs de la Province de Quebec, 

4t, Notre- Dam* O., Montreal. 



DAIN POUR OISEAU est le "Cot- 
tam Bird Seed" fabrique d'a- 
pres alx breveta. Marchai .Use de 
confianoe; rlen ne peut l'approcher 
comme valeur et comme popularity. 
Chez tous les fourniaseurs en gros. 



Joseph ?jxru R 

Pabricant-Papetier 
Atelier da reglure. reliure, typo- 
iraphle, relief et gaafrage. fabri- 
aation de lirre* da compatablHti 
rormalee rtfovu niturea de bureau 

UEST rueNOTRE-DAM 
ra» S.tlmm). MONTR B 



ftew Victoria Hotel 

H. FONTAINE, Proprletaire 

QUEBEC 

L'HOtel des Commls-Voyageurs 

Plan Amerkain. Ttux, a partir de $2.59 



L.-R. MONTBRIAND 

Arehitecte et Mesureur, 
230 rue 8.-Andre, Montreal. 



G.-E. MARTIN 

Compatble, Liquidateur at 
Auditaur 

211 Edifica McGill, Montreal 
Tel. Main 512S. 



GEO. GONTHIER H.-K. MIDGLEY 

Ueaoeie last. CoaapuU* Compukle-Iac rp%r« 

GONTHIER & MIDGLEY 

CaxnptabU* et Audit****-* 

1« BUI S.-PtANCOlS-XAVlER. ■ MONTREAL 

Telephone MAIN 2701-613 
Adreaa* teltaraphlaao - "GONTLBY." 



GARAND, TERROUX & CIE 

Banquiera at Courtier* 
48 Quest ru« Notre- Dame ,Monb-iSal 



GAGNON & L'HEUREUX 

COMPTABLES LICENCIES 

(CHARTERED ACCOUNTANTS) 

Chambres 315, 316, 317, Edifice 

Banque de Quebec 
11 Place d'Armes, MONTREAL 
Telephone Bell Main 4912 
P-A. GACNON, C.A. 

J-ARTHUR L'HEUREUX. C.A. 



N 



e placez pas votre commandeen 

"Papeteries" 

avant d'avoir consulte notre 
nouvel echantillonnage. 

Les boites Lakme, Toile du 
Pays, Perfection, Chicn d'Or 
Rolland Parchemin, Boites de 
fantaisie, forment la plus avan- 
taseuse collection pour un mar- 
chand qui desire donner entiere 
satisfaction a sa clientele et rea- 
der en mme temps le splus gros 
benefice;. 



La Cie J.-B. Rolland & Fils 

53 rue Saint-Sulpice, Montreal 



L* marchand-detaillant devralt eon- 
suiter frequemment les adresses des 
hommes d'affaires et professionals 
qui mettent leur science et leura ta- 
lents a sa disposition et y faire appel 
des que sa situation dovient difficile. 
Un bon conseil est souvent d'une tran- 
de utilite dans le commerce. 



22 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



LA BANQUE MOLSONS 

FONDKK EN 1855 

Siege social - - Montreal 

Capital verse $4,000,000 

Fond* de reserve 4,800,000 

COLLECTIONS 

Encaissements faits dans tout le Dominion par 
l'entremise de cette banque et dans toutes les 
parties du monde civilise, par l'entremise de nos 
agents et representants. Remboursements 
promptement effectues aux plus bas taux d'e- 
change. 

Emissions da lettree de credit commerciales et de 
let tret circulairee pour voyageurs valablet 

da ns toutes lee parties du Globe. 
EDWARD C. PRATT, gerant general. 



LA BANQUE NATIONALE 

fONDBB EN isse 



Capital autoria* 
Capital veree . 
Reaarvaa . . . 



16,000,000 

. 2,000,000 

1,964343 



Notre service de billete ciroulairea pour lea voyageura 
"Travellere Cheques" a donna aatiafaction a toua nos 
elienta) noua invitona le public a aa pravaloir dea avan- 
tagaa que noue offrona. 

Notra buraau da Paris, 

14 RUI AUBER, 
est tree prepiee aux voyageure Canadians qui visitant 
I'Europa. 

Noue effeotuone lee viremente da fonde, lee rembour- 
eementa, lee anoaiaaamanta, lee credits commereiaux en 
Europe, aux Etate-Unieet au Canada aux plua baa taux. 



Nova Scotia Steel & Coal Co., 

LIMITED 

MANUFACTURERS 

AGIBR an BARRES MARCHAND, MACHINERIE a 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER GOMPRIMB 
POLI, TOLKS D'AGfER joaqu' a 4S pea da largo. 
RAIL8 aa "T" da 12. 18, 28 at 4S Iba a la verge, 
BCLI8KKS. ESSIEUX DE CHARS DE CHBMIN8 DE 
FEB. 

GROSSES PIECES DE FORGE, UNE SPECIALITE 

Mia*. 4a Far, Wabana, Terreneare. — Mint 

Haat Pourneaax. Foun a Rfverbere i Sydney Mlnee, 
M.-B.— Lamiaoire, Forgea et Atelier, de Finiaeage a New 
Glaagow. (N.-E) 

Bureau principal : New Glasgow (N.-E) 



SAV0IR FAIRE SES ACHATS EST UN 

GR0S AGENT DE SUCCES 

DANS LE COMMERCE. 



En consultant les annonces qui figu- 
rent dans le "PRIX COURANT" vous 
obtenez les adresses des meilleures mai- 
sons ou vous approvisionner au mieux 
de vo8 interett. 



BANQUE PROVINCIALE 

DU CANADA 

CAPITAL AUTOBUS f2.SSS.SSS 

CAPITAL VBRSE ET RESERVE (au 81 dec. if 18) . . l.SSf.SSS 

78 Sueeur.alee daaa lea Province, du Quibec. de 1' Ontario at da 

Nour.au Bruoawick. 

CONSEIL D* ADMINISTRATIONi 

rrf.ld.nt i M. H. LAFORTB, da la malaon Laporta Martin. 

limit**. Adminlatratear da credit fonder-france-canadi.n. 
Vlee-Praaldeati W-F CARSLBT, capitatiata. 
Vlee-Praaideat: TANCRBDB BIBNVENU. Admlnlatrataur Laka 

of the Wood. Milling Co., limited. 
M. G M BOSWOBTH. Vic.-Pr4.ld.Bt "Caaadtan Pacific 

Railway Co." 
L'Hoa. ALPHONSB RACINE, Coaaalllar legtelatlf. prf.ld.nt 

de la raaiton da groa Alphont* Racine limit*.. 
M. L-J-O BEAUCHEMIN . de la Llbrairie Beaaeheaaln It**. 
M. M. CHEVALIER, directeur general Credit fonder franee- 
canadien. 



BUBBAU DE CONTROLS 

(Gommlaaatraa-canaaura) 

Pr4ald.ru 1 1'baa. sir ALEXANDRE LACOSTB. C. R.. ex-Jag. ea 

chef da la cour du ban* da rat. 
Vic.-Pr4eld.nt Docteur B-P LACHAPBLLB. Adminlatratear 

da Credit loader fraace-cacadlaa. 
L'HON. N. PERODBAU N. P.. Miniatra aaaa oortefauill. *m 
le gaaveraement du Qafbec. 

BUREAU fUlisCitA^ 

Otrecteor gerant g*a*ran 84. 1ANCRBDB BIBNVBHtt 

:. M.L AROSE, inepectear.n chet: M.--A TURCOT, iasp.ct.or 

M. A. THIBAULT, uwuit laapactamrr A. GIROUX. aecrtta.re 

Carreepondaata • I'Etraagen Utate-Uaia: New York, Beaten. 

coflalo. Cbieage- Aagieterre. France, AUeataga*, Aattltae. Italia. 



BANQUE D'HOCHELAGA 

Fondee en 1874. 

Capital verse - - - $ 4,000,000 
Fonds de Reserve - - 3,700,000 
Total de l'actif - • 39,000,000 

DD2ECTEURS : 

Messieurs J.-A. Vaillancourt, president; 

l'hon. F.-L. Beique, vice-president; 
A. Turcotte, E.-H. Lemay, l'hon. J.-M. 
Wilson, A.-A. Larocque et A.-W. Bon- 
ner. 

Beaudry Leman, gerant general. 

Yvon Lamarre, inspecteur. 



SIEGE SOCIAL: MONTREAL (112 rue St- Jacques) 

Bureau Principal: 95 rue St-Jacques 
F.-G. Leduc, gerant; P.-A. Lavallee, gerant adjoint. 

164 Succursales et Agences au Canada 
32 Bureaux de Quartiers. 

Tout depot D'UN DOLLAR ou plus 
ouvre un compte a la Banque sur lequel 
est pay6 deux fois par annee un interet 
au taux de 3% Tan. 

La Banque emet des LETTRES DE CREDIT 
CIRCULALRES et MANDATS pour les voya- 
geurs, ouvre des CREDITS COMMERCIAUX, 
achete des traites sur les pays etrangers, vend des 
cheques et fait des PAIEMENTS TELEGRAPHI- 
QUES sur les principales villes du monde ; prend 
un soin special des encaissements qui lui sont con- 
fies, et fait remise promptement au plus bas taux 
de change. 



Vol. XXX— No 5 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



23 



000000 000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 000000000000 



FINANCES 



oooaoaooooaaoaooaooaoooa ooooooooooooooooooo aaaooaoaoaoooaoaaoooaaaoooooc oooooaoocoaaooa 



LA NOTE AMERICAINE 



Deuxienie annee. 



Le 31 Janvier 1917. 



Le marche est atteint de langueur sans cause, on ne 
pout toucher du doigt le mal dont il souffre. Le pire 
de la situation c'est que la clientele redoute quelque 
chose, sans savoir au juste quoi. L 'observateur dans 
ces conditions se demande s'il n'est pas en presence 
dun malade iinaginaire. 

Des rumeurs de paix, sans cesse renouvelees, circu- 
lent, et il faut bien reconnaitre que chaque jour elles 
gagnent en vraisemblance. La guerre en effet ayant 
eu un commencement aura une fin, en sorte que les 
rumeurs de paix finiront par correspondre a la realite. 

Le monde de Wall Street affecte de redouter la de- 
cision do la cour supreme sur la constitutionnalite de 
la loi do huit heures ; il apprehende que le president ne 
puisse faire voter par le congres sa loi des ehemins de 
fer. Ce sont la autant de problemes dont la gravite 
n'echappe pas aux economistes, mais on ne voit pas 



bien que des preoccupations de cet ordre puissent avoir 
en Bourse une repercussion immediate. 

La situation des banques n'a jamais ete si belle, la 
capacite d 'absorption du portefeuille n'a jamais ete si 
grande. La preuve en est que l'emprunt anglais a 
ete rapidement couvert et que le taux de 1 'argent se 
maintient a 1%. La production des usines est formi- 
dable, mais encore inferieure a la demande ; les metaux 
se vendent cher et se font rares en depit de la produc- 
tion sans cesse accrue des mines. 

II est permis de croire que le ralentissement de l'ac- 
tivite en Bourse et 1 'aff aiblissement des cours sont la 
resultante d'une pression organisee par les grands fi- 
nanciers. Ceux-ci creent le decouragement, 1 'ennui 
qui fait lacher prise a la clientele et leur permet a eux, 
d'accaparer les valeurs. C'est pourquoi, sur reactions, 
oelles-ci nous apparaissent interessantes. Certes l'ope- 
rateur sera sage s'il ne se surcharge pas, car a la lon- 
gue le moindre fardeau peut sembler lourd. Cette re- 
serve faite nous dirons que si le haussier est tenace il 
gagnera la partie. 

BRYANT, DUNN & CO. 



LE 


MINISTRE DES FINANCES 




INVITE 


LE 


PEUPLE CANADIEN A 


COMMENCER DES MAINTENANT 


. A 


EPARGNER 




EN VUE DU 


PROCHAIN EMPRUNT DE GUERRE 


• IANVIIH I»I7 


MINISTERE DES FINANCES 
OTTAWA 



Ventes par Huissier 



NOTA. — Danslaliste ci-dessous les 
noms qui viennent en premier lieu sont 
ceux des demandeurs, les suivants 
ceux des defendeurs; le jour, l'heure et 
le lieu de la vente sont mentionngs 
ensuite et le nom de l'huissier arrive 
en dernier lieu. 

Rex, Alderic Bissonnette, 3 fevrier, 
10 a.m., 1799 Ontario Est, Coutu. 

Rex, Arthur Smlthmans, 5 fevrier. 
10 a.m., 24 avenue Huron, Coutu. 

P. l.ariviere, J.-B. Hetu, 6 fevrier, n> 
n.m., 427 Notre-Dame, Maisonneiive 
Desroches. 

G.-A. Sharpe, Ltd., Max Lubin, 21 
fevrier, 2 pjn., 223 6e avenue, Pare Do., 
minJon, Gravel, 



A.-A. Lefaivre, R. Deschamps, 3 fe- 
vrier, 10 a.m., 4205 "Western, Vinet. 

Martel & Fils, Medard Perron, 3 
Janvier 10 a.m., 295 Sainte-Margue- 
rite, Giroux. 

Chateauvert Quarry. Jos. Faille, 3 
fevrier, 10 a.m., 1137 Wellington, 
Breux. 

P.-N. Trahan, L.-H. Painchaud, 3 
fevrier, 11 a.m., 10 Van Home, Nor- 
mandin. 

Consolidated Elect. Lamp. Co., Hen- 
derson & Richardson, 3 fevrier, 10 a. 
in., 42 Saint -Sacrement, chambre 234, 
Normandin. 

Jos. Beaulac, P. Plamondon, 3 fe- 
vrier, J p.m., 1133 Saint-Andre, Gi- 
roux, 



L. Martel, Jos. Martel, 3 fevrier, 10 
a.m., 277 Saint-Andre, Brossard. 

Frontenac Breweries, Ltd., Bariteau 
Cafe, Ltd., 5 fevrier, 10 a.m., 1082 Sain- 
te-Catherine Est, Vinet. 

Cie Chapleau Waggon & Auto Ltd., 
Lf Lagace et Fred. H. Chapleau, 6 fe- 
vrier, 10 a.m., 349 William, Vinet. 

McLure & Langley Ltd., Mme Adele 
Stern-Gender, 5 fevrier, 1 p.m., 12 Dro- 
let, Coutu. 

W. Duquette, Rot. Ellison, 5 fevrier, 

10 a.m., 2594 Avenue du Pare, Tru- 
deau. 

R. Bennett, D. Chaput, 7 fevrier, 11 
a.m., 22, Ire avenue, Verdun, Tru- 
deau. 

A.-D. Pelletier, John-W. O'Connor, 
9 fevrier, 1 p.m., 371 Colbrooke, Tru- 
deau. 

Thomas -J. Morris, C. Roy, 5 fevrier, 

11 a.m., 6372 Lajeunesse, Lafontaine. 
Philippe Popliger, R6v. Simon Gla- 

zer, 5 fevrier, 2 p.m., 269 avenue La- 
val, Coutu. 

Joseph -Alfred Migiault, Rene Ma- 
zurette et al, 5 fevrier, 11 a.m., 56 
Bienville, Coutu. 

Revillon Freres Trading Co., D. Zu- 
lof, 5 fevrier, 10 a.m., 230 Boulevard 
Saint-Laurent, Lafontaine. 



CESSIONS JUDICIAIRES 

Isai'e Marleau, de Dalhousie. Gar- 
dien provisoire, M. Raphael Marleau. 

J.-B. Demers, de Saint-Pierre-Bap- 
tiste, gardien provisoire, Lefaivre et 
Gagnon. 

National Lunch Co., Montreal. Gar- 
dien provisoire, Jos. Copping. 

Almeda Saint.Vincent, epouse sepa- 
r€e de biens de Louis Brisson, Mont- 
real. Gardien provisoire, M. Geo. Whit- 
field. 

John Alexandris (Royal Cafe), 
Montreal. Gardien provisoire, M. Mi- 
chael -L. Brown, 



24 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



LesPrevoyants du Canada 
Assurance fonds de pension 

^Capital autorise $500,000 

Actif du fonds de pension, 

le 30 decembre 1916 $1,006,931.34 
ACHETEZ DES PARTS DES 
PREVOYANTS DU CANADA 

Parce que c'est un placement sans 
■ pareil; 

Parce que c'est avec la plus petite 
prime, la plus grosse rente; 

Parce que c'est la seule Compagnie 
a "Fonds Social" faisant une spe_ 
cialite de fonds de pension. 

TOTAL de 1'actif du fonds de pen- 
sion seulement .. .. $1,006,931.34 

ANTONI LESAGE, gerant general. 

BUREAU PRINCIPAL: 

Edifice "DOMINION" 126 rue 

S.- Pierre, Quebec. 

BUREAU A MONTREAL 

Chambre 22. Edifice "La PATRIE"; 

X. LESAGE, gerant. 



ASSUREZ-VOUS DANS 

La Sauvegarde 

a oadTC Sei Taui aentauaila>anta|evi 

QUE aempi tcie. 

o DA DOE Sea eellcea aent alue Hberelea 

QUE aiBHin. 

• _ oAorc Sea larantiei ••■) luefcieiuea 

^ii.. » '■ l«"««Hl* 4* eelle. aai 

QUE a.uaa < 



QUE 



■le 

La laiaaae ai I'eiaeileoce i* 
4e PARCE aa ejection asm una tarantle 
da anaeaa pour laa asntea 
fatawee. 
Par-daiaus taut, all* eat tut 

»e PARCE ^V, n, ;„ ^."^""r'.'uli 

QUE ,„, I, p,.,|.<, .. Queeec 

aeur !a bteeieaa daa nltrea. 

Sitae Social I — Angla dea tuai Notre- 
Dana* at S.-Vlnoemt, Montreal 



La Compagnie d'Assuranee 

Mutuelle du Commerce 

Centra Hlneendle 

Actlf axeedant - • $700. 00* 

DEPOT IAU GOUVERNEMENT 

aa conform tt de la nourella lei d«i 

Atauranceada Quebec, 8 Edouard VII 

Chap. 89. 
Bu eau principal: 

It me Gfronercf J -Hymtlnth*.. 



A Propos de la "Canada Life" 

Les agents de la "Canada Li- 
fe" ont fait en 1915 pour $1,- 
000,000 de plus d'affaires en Ca- 
nada que l'annee precedente. 

La "Canada Life" a paye aux 
porteurs de polices, en 1915, $7,- 
822,201, soit plus de $2,000,000 
de plus que les paiements pour 
les memes fins de n'importe 
quelle annee precedente et les 
dividendes des porteurs de poli- 
ces ont absorbe la majeure par- 
tie de cette lommt. 

Le revenu de la "Canada Li- 
fe", en 1911, a •'.« de $9,881,- 
682.19, soit le plus eleve dans les 
anaales de la ecmpagnie. 

L'excedent gagne s'est eleve a 
$1,480,866. 

Le total des dividendes payes 
aux porteurs de polices, en 1916. 
a ete de plus de $2,800,000. 

HERBERT C. COX 

President et gerant general 



ASSURANCES 

Cautionnements 

Judiciaires 

Garantie de Contrats 

Fidelite des Employes 

Vie, Accidents, Maladies 

Vol, Bro de Glace*" 

AtteUges 

Responsabilite 

de Patrons et Publique 

Pharmaciens, Automobiles 

LA PREVOYANCE 

160 rue S.- Jacques, Montreal 

TEL. MAIN 1626 
J.-C GAGNE, gerant general 




Bureau Principal 

angle de la rue Dorcheateroueat 
at I'lTtnut Union. MONTREAL 

DIRECTEURS: 
J. -Gardner Thompson, Presi- 
dent et directeur gerant; Le- 
wis Laing, Vice-President et 
Secretaire; M. Chevalier; A.- 
A. G. Dent, John Emo. Sir 
Alexandre Lacoste, Wm. Mol- 
son Macpherson, J. C. Rim- 
mer. Sir Frederic Williams - 
Taylor, L.L.D., J. D. Simpson, 
Sous- Seer* t. 



IMPRENABLE 

ACTIF $74,326,423 

Augmentation pour 

1915 10,138,767 

ASSURANCES EN VI- 

GUEUR 257,404,160 

Augmentation p o u_r 

1915 39,104,32 

SURPLUS NET NON 

DISTRIBUE 7,645,59 

Augmentation pour 

1905 1,041,797 

SUN Lift OF CANADA 

SIEGE SOCIAL- MONTREAL 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

Fondee en 1851 

ACTIF, au-dela de - $3,000,00 

Bureau Principal: TORONTO 

(Ont.) 

W. R. BROCK, President 

W. B. MEIKLE 

Vice-President et geVant general 

C. C. FOSTER, Secretaire 
Succursale de Montreal: 

61, RUE SAINTPIERRE 
KOBT. BICKERDIKE, gerant 



1'Assurance Mont-Royal 

Compagnie Independante (I neendie) 

BUREAUX: EDIFICE LEWI3 

17 rue S.- 'ean, Montreal 

l'hon. H. B. Rainville, President 
E. Clement, Jr., gerant general 



ESINHART & EVANS 

Courtiers d'Assurance 

— BUREAU — 

EDIFICE LAKE OF THE WOODS 

39 rue S. -Sacrament 

Telephone Main 553 ^MONTREAL 



Benoit & De Grosbois 

Auditeurs 
Comptables et Liquidateurs 

CHAMBRE 5 
No 3 rue Notrc-Dame Est, MONTREAL 

Telephone Main 2617 



Vol. XXX— No 5 LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 25 

^w^+w********^**********^^*^ ^ ^ , , „ # t „ 4 M M « W4 ^ MM ^ fHftt „ 1)M||| 

| ASSURANCES j 

LE SERVICE DE PROTECTION CHICOUTIMI 

CONTRE LES INCENDIES * # .„ UUU11M1 

DANS LES VILLAGES DE LA Bagotville. — 2 extincteurs chi- 

miques; 2 voitures a echelles; 10 



PROVINCE DE QUEBEC. 

Suite 

CHAMPLAIN 

La Perade. — 1 pompe a gazo- 
lino; longueur des boyaux a in- 
feendie, 1,000; 20 sources d 'ap- 
pro visionnement d'eau; cout de 
^installation, $500; 2 incendies 
en 1915; 7 maisons d 'habitation, 2 
usines et 1 autre maison brulees; 
pertes materielles, $16,000; in- 
demnite recue des assurances, 
$14,200. 

CHATEAUGUAY 

Saint-Chrysostome. — 9 bornes- 
fontaines; longueurs des boyaux 
a incendie, 1,200; cout de l'instal- 
lation, $1,300 ; pas de feu rapporte 
en 1915. 



LA BANQUE D'EPARGNE 

DE LA CITE ET DU 
DISTRICT DE MONTREAL 

L'assemblee generale annuelle 
des actionnaires de cette banque 
aura lieu a son bureau principal, 
rue Saint-Jacques, lundi, le 12 fe- 
vrier prochain, a midi, pour la 
reception des rapports et etats 
annuels et 1' election des direc- 
teurs. 

Par ordre du bureau de direc- 
tion. 

A.-P. LESPERANCE, 

Montreal, le 8 Janvier 1917. 

3— 4f. 



pompiers volontaires ; longueur 
des boyaux a incendie, 1,500; 1 
source d 'approvisionnement 
d'eau; subvention recue du gou- 
vernement, $1,500; 5 incendies ; 
4 maisons d 'habitation brulees et 
one autre; pertes materielles, $1,- 
300; indemnite recue des assu- 
rances, $700. 

Riviere-du-Moulin. — 3 extinc- 
teurs chimiques; 2 voitures a 
echelles; 1 pompier salarie; 9 
pompiers volontaires; 5 bornes- 
fontaines; pression d'eau au pou- 
oe carre, 100; longueur des boy- 
aux a incendie, 550; cout de l'ins- 
tallation. $2,500; subvention re- 
cue du gouvernement, $650; 1 in- 
cendie en 1915; 6 batisses bru- 
lees; total des pertes materielles, 
$12,000; indemnite recue des as- 
surances, $8,000. 

Saint-Alexis-de-la-Grande-Baie. 
— Pression au pouce carre, 90 ; 
boyaux a incendie, $1,500 ; pas 
d 'incendie rapporte en 1915. 

DEUX-MONTAGNES 

Saint-Eustache. — 1 pompe a. 
bras ; 50 pompiers volontaires ; 22 
bornes-fontaines ; pression au 
pouce carre, 35 ; longueur des 
boyaux a, incendie, 900 ; 1 source 
d 'approvisionnement d'eau; cout 
de 1 'installation, $5,000; pas d 'in- 
cendie rapporte en 1915. 

Sainte-Scholastique. — 1 pom- 
pe a gazoline ; 3 pompes a, bras ; 
3 extincteurs chimiques ; 1 pom- 
pier salarie ; longueur des boyaux 
a incendie, 1,500; 15 sources 
d 'approvisionnement d'eau; cout 



de l'installation, $5,000; pas d 'in- 
cendie rapporte en 1915. 
HUNTINGDON 

Hemmrngford. — 1 pompe a 
bras; longueur des boyaux a in- 
cendie, 300; 4 sources d 'approvi- 
sionnement d'eau; cout de l'ins- 
tallation, $300; pas d 'incendie 
rapporte en 1915. 

Huntingdon. — 2 pompes a va- 
peur; 3 voitures a, echelles; 12 
pompiers volontaires; 30 bornes- 
fontaines; pression au pouce car- 
re, 100; longueur des boyaux a 
incendie, 1,250; 1 source d 'appro- 
visionnement d'eau; cout de l'ins- 
tallation, $80,000; 4 incendies en 
1915; 2 maisons d 'habitation bru- 
lees, 1 usine et 1 autre batisse ; 
pertes materielles, $200. 



Les Prevoyants du 
Canada 

Le but que les Prevoyants du 
Canada se proposaient en 1916, a 
ete atteint, il est meme depasse, 
L'actif de cette interessante ins- 
titution est de $1,006,931.34. Les 
Prevoyants sont maintenant mil- 
lionnaires; ils s'en rejouissent 
avec tous leurs amis. C'est bien 
legitime, car le succesa large- 
ment couronnS leurs efforts. 

Les perspectives d'avenirsont 
plus brillantes que jamais pour 
la grande compagnie de rentes 
viageres. Elle a actuellement 
soixante-dix mille parts de pen- 
sion en vigueur. Afin de bfenefi- 
cier de la richesse deja acquise, 
le public sera de plus en plus an- 
xieux de joindre ses rangs. 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 

EDIFICE ROYAL, 2 PLACE d'ARMES, MONTREAL 

CAPITAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandet pour les districts non represents 



1| LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



Tdles Galvanisees 



"Queen'sHead" 

La typo du genre cennu depuis un 

demi-siecle. 
Jamais egaleea comma qualite. 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

- MON""REAL - 




Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 
Tolturea Goudronn6es (Roofing) prates a poser, 2 et 1. 
Faplers de Construction. Feutre a Doubler et a Ti- 
pisser. Produits du Goudron. Papier a Taplseer at a 
im primer. Papier d'Emballage Brun etManllle. 

Fabrlcants du Feutre Goudronne 

"BLACK DIAMOND" 

ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

82 RUE McGIL MONTREAL 

Manufacture de Feutre po; 
et Logan. Moulin 



Tolturea: Hues du Havre 
pier, Jollette, Que. 



*+*++* * ************************** * * * *** * ******************* * *************************** 

x FERRONNERIE— Marche de Montreal I 

t 
********* * *****************< 



PLOMBERIE 

Tuyaux de Plomb 

Les prix sont de $14.00 net pour tuy- 
aux en plomb et de $15.00 net pour 
tuyaux de plomb composition (100 
liv.) 

TUYAUX DE RENVOI 

Tuyaux legers, 4 p. diametre, 23 f. 
net. 

Escompte ssur les prix de la liste 
pour tuyaux moyens et extra-forts, 60- 
10-5%. Accessoires legers, moyens et 
extra-forts. 60-5%. 



Tuv 



»lr 



Prix augments*. 

14 100 pieds 3.54 

% 3.54 

% 4.59 

% ' 5.64 

1 8.33 

m. 11.27 

1% 13.48 

2 18.13 

2H 28.67 

8 37.49 

3% 46.92 

4 .. 55.59. 

Tuyaux an far galvanise 1 

Prix augmentts. 

M 100 pieds 6.67 

% 6.67 

y* 6.16 

94 7.76 

1 11.48 

1% 15.53 

1% 18.56 

2 24.98 

2% 39,49 

3 51.64 

3% 63.94 

4 76.76 



>!• 



2 POUOM. 

2tt 

t 

$V4 poucaa. 
4 poucoa. 



.100 plada 9.60 

1J.M 

11.10 

16.51 

lt.lf 



QUINCAILLHRIH 
Boulens at neix 

Boulona a. voitures ($1.00). 

3-16, %, 6-16, % 26% 

7-16, %, ft, K 10% 

a machine, % pouce et au- 

dessus, 25 p.c. 

a machine, 7-11 pouce at 

au-dessus, 16 p.c. 

a lisse, % et plus petits, 15 

p.c. 

a llaaa, T-l« at plu» gros. 10 

p.c. 

a bandage, 40 p.c. 

Noix par aortas de 100 lb* 

Noix carries, $1.00 de la liste. 
Boulons a charrue, 16 p.c. 

Brocha Barbelae 

La broche barbell© est cotfee ' a $6.50 
lea 100 llvrea a Montreal. 

Crampaa a elfitures 

Fer poll 4.85 

galvanise 5.70 

BROCHE GALVANISEE 

Unie No. 9 5.60 

No. 12 K 65 

Coil Spring 9 5.55 

— '- 12 5.70 

Fll ondule tordu 6.10 

FIL EN BROCHE 

No. 12, les 100 liv 5.20 

13, 5.30 

14, 5.40 

- 15, „-.. 6.55 

16, 6.70 

BrulG, p. tuyaux, 100 liv. No. 18 6.20 

19 6.70 

Extra pour broeha hullee, 10* p. 106 

lba. 

Cloture k Poulalller 

25 pour cent d'esrompte. 

Plaque* eTaelar 

% pouea 100 llvres 2.45 

1-10 8.T0 

Zlna an feulllee 

Nous cotons: $29.30 les 100 livreg. 



Coudaa pour tuyaux 

Noua cotona a la dox.: ooudaa roods 

ordinaires 75 feuilles, $1.84; 60 feuil- 
les, $2.02. 

Broche moustiquaire 

Nous cotons: broche noire, 100 pieds 
carrSs, en rouleaux de 100 pds de Ion- 

guer ' 8.00 

50 .... S.06 



Broquettea 

Pour boites a fraises . . 
f romage . . 



70 et 10 



A valises 

A tapis, bleues 

etamees 

en barlls 0.00 

Coupees bleues, en doz. ... 70 et 10 
Y4, pesanteur, 12.66 douz., moins . 

et % pesanteur . . 

Sweeden, coupees bleues et ornSes, en 

doz., 76 p.c. 

Broquettes a chaussures Par douz. 
1^ once ou moins, 100 douz. . . 29.01 
2% 38.00 

3 46.00 

3% 48.00 

4 62.00 

5 61.00 

6 71.00 

8 16.00 

10 118.00 



Clous da brocha 

Nous cotons": $4.75 prix de base f.o. 
b., Montreal. 

Chaines en for 

Tres ferme. 

On cote par 100 lbs.: 

3-16 exact 6 ».»0 

% exact 1 7.80 

6-16 6.60 

5-16 B Vi 6.00 

Clous coupes 

Nous cotons, prix de base, $4.26 f.o. 
b., Montreal. 

Fer an barra 

Hausse generate. 
Fer marchand , , . b3.se J.QQ liv, 3.40 



Vol. XXX— No 5 



LE PRTX COUKANT, vendredi 2 fevrier 1917 



27 



Vente Active pour cette Bonne Chaussure 

La chaussure impermeable de Palmer tannee a l'huile 
;i subi l'epreuve du temps pendant une pertode de pres 
<!<■ quarante ans. 

A present elle est annoncee largement dans tout le Ca- 
nada, de sorte qu'elle trouve une vente rapide et cons- 
tant*? partout oil est desire ce qu'il y a de mieux en fait 
d<- chaussures speciales. Lorsque vous ter.ez la fameuse 

"Marque Tete d'Orignal" 

et les Chaussures Jaunes Huilees de Palmer 

vmis vendez une ligne qui vous procure une bonne marge 
de profits; vous avez en outre la reputation de tenir de 
la chaussure de quality et la satisfaction que vous don- 
nez a, vos clients. 

Ces lignes sont vendues par les principaux marchands 
en gros de chaussures dans tout le Canada. Voyez nos 
Ochantillons et prix avant de donner vos commandes. 

Catalogue M... envoye 
franco sur demand* 

John Palmer Co., Limited 

FFEDERICTON, N.-B 

(L, a plus grande 
manufacture d e 
chaussures t a- n - 
nees a l'huile du 
Canada). 





Faites entrer en ligne votre magasin pour l'obten- 
tion de plus grands benefices avec le 

Tir a la.Cible 

L'annee derniere des milliers d'bommes et de fem- 
mes sont entres dans les rangs des tireurs aMa cible 
mobile. 

Ces gens et des milliers d'autres, cette annee.feront 
augmenter la demande pour les 

Poudres de Sports (Tj 



Attachez votre magasin a notre publicite qui fait 
naitre le commerce en specifiant la poudre DU PONT 
DENSE ou la poudre DU PONT BULK pour le tir a 
la cible mobile — les poudres dont les nouveaux ti- 
reurs se servent parce qu'elles sont le choix du 
champion. 

E. I. du Pc nt de Nemours & Co., 

FABRICANTS DE POUDRE DEPUIS 1802 

WILMINGTON, DEL., E. U. 



Fer forge base 100 liv. 3.60 

fin base 100 liv. 3.75 

—pour fers a cheval base 100 liv. 3.65 

Feuillard mince, 1% a 2 pes. base 4.45 

Feuillard 6pais, No 10 . . base 3.70 

Acier en barre 

. Nous co tons, net 30 Jours : 

Acier doux, base 100 liv. 0.00 4.35 

— a rivets, base 100 liv. 0.00 4.30 

— • a lisse, base 100 liv. 0.00 4.45 

—a bandage, base 100 liv. 0.00 4.55 

a machine, baa* 100 

liv., fini fer 0.00 4.60 

— a pince, base 100 liv. 0.00 5.40 
-a ressorts, base 100 liv. 0.00 6.40 

Cuivra en feuille 

Le cuivr* an feu 1 Ilea est cot* a 47 c 
la livre. 

Cuivr* rouge an fauilla 

La livre, base 61c. 

Cablet et Cordages 

Best Manilla base lb. 0.26 ft 

British 0.21 

Sisal 0.20 

Lathyarn simple 0.18 

Jute 0.17 

Coton 0.88 

Corde & chasis 0.46 

Charnierea (couplets,) Na 840 

Ferine, a la bausse. 

Escompte de 26c. 

1 V4 pouca 0.07 

1% 0.76 

a 0.11 



2% 0.33 

IVa 1.07 

3 1.80 

Naa 800 et 838 

Escompte de 20 et • pour cent. 

1 pouca 0.82 

1% ••« 

1% pouce 0.48 

If* ••6» 

2 0.67 

2* 0.76 

1V% 0.81 

2% 0.86 

3 1.07 

3% : 1.48 

4 poucea 3.18 

No 804 

Escompte de 30 et 6 pour cent. 
Flehee en Far 

* 3.90 

7-14 3.80 

% 3.70 

8-16 S.«0 

% >••*«• 

% 1.M 

1 3.39 

% 3.30 

Vis a bols 

Tete plate, acler 76% 

ronde, 70% 

■ plate, culvre 42%% 

ronde, *0 % 



plate, bronze 36 % 

ronde, 32%% 

LANTERNES 

Wright No. 3 doz. 8.60 

Ordinaires doi. 7.76 

Dashboard C. B dox. 12.00 

No. 2 do*. 8.60 

Peintes 50c extra par dos. 

TereJeu*ee 

Nous cotons net: 

Royal Canadian dos. 42.40 

Colonial doz. 46.90 

Safety do*. 48.76 

E. Z. E dos. 46.80 

Rapid do*. 41.40 

Bicycle do*. 61.66 

Plomb en lingeta 

Stationnaire: 310. 

Zine en lingeta 

March* tree fort avac una demand* 
continue de VEurope. 

Nous cotons: 316.26 les 100 llvres. 

ETAIN PUR 

La livre 0.63 

CUIVRE NATUREL EN LINGOT 

La livre 0.88 

CAUSTIQUE 
Bn bartla da 100 lbs •••• 



28 LE PRIX COURANT, vendredi 2 fSvrier 1917 Vol. XXX— No 5 

Ferronnerie, Quincaillerie, Peintures et 

Vernis, Huiles, Vitres, Materiaux 

de Construction, etc. 

EN GROS SEULEMENT 



£7 \TOS voyageurs sont actuellement en route pour 

K$? vous visiter; Us vous offriront les dernieres 

£Si nouveautes de Vannie. 

H 

k% JDESERVEZ quelques minutes d*examen a leurs 

** *• echantillons, ce ne sera pas du temps perdu 



pour vous, 



o 

¥ EUR collection d f articles est aussi complete 
££ " que possible et presente un assortiment des 

24 plus varies. 

a 

a 






\fOS prix ont ete etablis avec soin, vous ne 

%i * * pouvez manquer de les trouver avantageux 

5^ et nous esperons que vous voudrez bien nous 

donner la faveur de vos ordres, que nous rempli- 

. rons a voire entiere satisfaction. 






L. H. HEBERT & CIE. (limitee) 

- - IMPORTATEURS - - 

297 et 299 rue Saint-Paul, - - MONTREAL 



o< >Q< >6< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< )q< )o< >q( )q< >o< >o< >o< >o 



Vol. XXX— No 5 



LB PRTX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



29 



HUILE3, PEINTURES ET 
VITRERIE 

Huile d. lin 

Nous cotons au gallon, par baiil, prlj 
nets: hulls boullllo, $1.16; hulls crui 
$1.16. 

Essence de thsrebentnine 

Perm*. 

Nous cotons 85c !e gallon par quan- 
tity de 5 gallons et 78c le gallon par 
bull. 

Blanc de plomb 
Blanc de plomp pur' 100 llv. ..$14.60 
No. 1 $14.10 



Goudron 



Goudron liquid-, brl 0.00 

pur, 100 llv. .. . 0.00 



4.60 
0.66 



Peintures preparees 



Gallon 1.95 

Demi-gallon 2.00 

cent d' escompte a 15 jours ou net a 60 

Quart de gallon 2.05 

En boltes de 1 llv 0.12 

DepulB le ler octobre lea conditions 
des fabricants de peinture sont 2 pour 
Jours. 

Verrss a Vitres 

Star Double 

Pouceg unis ou 16 oz. ou 24 oz. 

100 pieds. 

au-dessous de 26 T.80 11.90 

26 ft 34 0.00 8.16 

86 a 40 8.60 13.00 

41 a 60 11.76 16.60 

51 a 60 12.25 16.85 



a 70 18.10 19.80 

a 80 14.75 17.35 

a 84 22.75 

a 90 .* 24.86 

a 94 25.00 

95 a 100 29.00 

Escompte de 10 pour cent. 

VERT DE PARIS BERGER 



61 
71 
71 
86 
91 



liT. 



Bar i Is a petrols, Is 

9 arsenic 

en fer de 50 et 100 llv. . . 

de 26 liv 

Sacs en papier, 1 liv ' 

Bolt3s en ferblanc, 1 llv 

Sacs en papier, % llv 

Pas de demands. 

Clous a clieval. 

Nous cotons par bolte: No. 7, $3.16; 
No. 8, $3.00; No. 9, $2.85; No. 10, $2.76; 
avec escompte de 10 p.c. 

Fers a chsval 



Crampons No 1 st No 4. 

5-16 

% 

7-16 

% 

9-16 

% 



.. 2.00 
.. 2.20 
.. 2.40 
.. 2.60 
. . 2.80 
.. 8.09 

Clefs 0.66 

Fers a cheval en fer, les 100 llv. 11.00 

acler 15.00 

Fer a neige, le qrt 5.40 

New Light Pattern, le qrt. 5.60 5.35 
Fer "Toe Weight" No 1 a 4 . . 7.75 

Featherweight No a 4 6.75 

Fers assortis de plus d'une grandeur 
au baril, 10c. a 25c. extra par barii. 



Soudure 

Nous cotons: barre deml et deml 
30c; garanti, 27%c; "Wiping", 28c; 
metal pour plomblers. 



Papisr a. Construction 

Papier Jaune leger, le rouleau 
goudronne 



0.60 
9.70 
Jaune pesant, les 100 llv. 2.66 

goudronne 2.65 

a tapis - 4.00 

2.78 



a tolture goudronne 1 — 

MET/ UX 
Antimoins 

Le marche est ft la hausse 0.19 
Fer sn Gususs 



0.19* 



Plomb, 15 11. 
Clarence No 3 26.00 

Ferblanc Charcoal 

Nous cotons: I.C. 20 x 28, base la 
boite, 56f. $8.00. 

Au Coke — Lydbrook ou sgal 

I (J, 14 x 20, base bte 9.25 

Au charbon — Terrs — Dean ou egal 

I C, 20 x 28, bte 15.50 16.50 

(Caisse de 112 feuilles net). 

Ferblane stamo 

(caisses de 560 liv.) 

28 gauge 30 x 72 16.00 

26 — 30 x 72 15.00 

24 — 30 x 72 14.00 

Moins d'une caisse, 0.50 de plus par 
100 livres. 



M 



LES 0UTILS DE BUCHER0N 
DE PINK 

Les outils Etalons dans toutes les provinces 
du Dominion en Nouvelle-Z61ande, Aus- 
tralie, etc. 

Nous manufacturons toutes sortea d'outils 
de bucheron — Lexers et de Bonne Dur6e. 

TELEPH. LONGUE DISTANCE, No. 87 

Demandez notre catalogue et notre Hate de prix. 

Vendus dans tout le Dominion par tous les 
Marchands de ferronnerie en gros et en 
detail. 

The 

THOS. PINK Co., Limited 

Manufacturiers d'OUTILS de BUCHERON 
PEMBROOKE - (ONTARIO) 




FABRIQUES AU CANADA 



30 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



4. A A A AAA A A A A A A itAAAAAAA14AAJ 



LA CONSTRUCTION 






i 






Agrandissement projetfe d'une tein- 
tureriei 661 rue Montcalm. Montreal. 
Prop., Dechaux Frexes. 661 rue Mont- 
calm. 

Station, $150,000, rue Lagauchetiere. 
Montreal. Prop., Chemin de fer Cana- 
dien Nord. rue Dorchester; arch., 
Warren et Wetmore, 16 Est, 47e rue, 
New-York; entr., Norcross Freres, 10 
rue Cathcart. 

Les travaux commenceront vers le 
1") fevrier. Les entr. recevront des sou. 
missions pour la toiture, 1 'electricite, 
le chauffage. la plomberie, les enduits. 
la peinture, l'excavation et les travaux 
en ciment. 

Maisun, $7,000, avenue Rockland. 
Outremont. Prop, et entr., M. A. Clou- 
tier, 812 rue Durocher. 

Maison, 3 etages, $5,000, Montreal, 
rue Marie-Anne Est, pres Papineau. 
L'lop., Mme Amanda Belanger, 346 vw 
Do] ion; entr., M. A. Marsan. 739 rue 
B> rdeaux. Travail a la journee. 

Trois logements, $1,500 chaque, 17 
rue Saint-Zotique, Montreal. Prop, et 
entr., M. A. Lalande, 19 rue Saint-Zo- 
tique. Travail a la journee. 

Maison, $3,000, 2e rue, Domaine 
Lairch, Quebec. Prop., M. G. Goulet, 
10, 2e rue, Domaine Lairch; entr M. 
J.-A. Lessard, 5, 9e rue Limoilou. 



Mais m, $45,000, 850 rue Durocher, 
Outremont (P.Q.). Prop., M. E.-W. 
Barnes, Montreal-Ouest. De prop, de- 
mande des soumissions pour la plom- 
berie, le chauffage et les enduits. 

Garage, $2,500, route Belvedere, 
Westmount. Prop., M. Geo. Sumner, 
route Belvedere; entr., A..F. Boyer & 
Co., 340 rue Universite. 

Maison, $7,500, coin des rues Daval 
et Vaudreuil, Hull (P.Q.). Prop., M. 
Adolphe Berthiaume, rue Vaudreuil: 
arch., M. W. Saint -Daurent. 12 rue 
Saint -Henry. 

Eglise, $60,000, Saint-Jean de Dieu 
(1\Q.) Prop., Congregation paroissia- 
le; cure, M. l'abbe J.-A. Ouellette ; 
arch,. M. P. Levesque, 115 rue Saint- 
Jean, Quebec; entr. probable, M. An- 
tonio Roy, Levis (P.Q.). 

Agrandissement projete d'une mo- 
nastere, Chicoutimi (P.Q.). Prop., H6- 
tel-Dieu, Saint-Valier. 

Eglise, $15,000, Saint.Emile (Temis- 
couata). Prop., la paroisse; cure., M. 
l'abbe J.-W. Dionne; arch., M. Thomas 
Raymond, 45 rue Caron, Quebec. Tra- 
vail a la journee. 



Eglise, $175,000, Louiseville (P.Q.). 
Prop., paroisse de Louiseville; cure, 
M. l'abbe P.-N. Tessier; arch., M. P. 
Levesque_ 115 rue Saint-Jean, Quebec; 
entr., M. Jos. Couture, 17 rue Saint- 
Joseph, Levis. 

Magasin et logement, $5,000. Cha- 
teauguay (P.Q.). Prop., M. W. Craik; 
arch., M. D.-J. Crighton, 282 rue Sain- 
te-Catherine Ouest, Montreal; entr. 
probable, M. Maxwell. 

Fabrique de produits chimiques, 
$48,000, rue Saint-Urbain, Montreal. 
Prop., F.-W. Horner Ltd., 142 Saint- 
Urbain; arch., Ross & MacDonald, 1 
rue Belmont; entr.. Munn & Shea, 6 
rue Cuthbert. 

Interieur d'eglise, Saint-Joseph de 
Cafleton (P.Q.). Prop., la paroisse ; 
cure, M. l'abbe J.-A. Verreault; arch., 
M. Th. Raymond, 45 rue Caron, Que- 
bec; entr., MM. LeBlanc et Bernard. 

Interieur d'eglise, Sainte-Rose du 
Degele (Temiscouata). Prop., la pa- 
roisse; cure, M. l'abbe C. Lavoie; 
arch., M. J.-P. Ouellet, 28 rue Sainte- 
Famille, Quebec. 



T6le« $>alvanieeee "Canada" 
Nous cotons: 52 feuilles, 0.00; «0 
feuilles, $9.60. 

Tdlaa Noir*s 
Feuilles: 

Epaisseur 22 a 24 5.60 

26 5.66 

28 6.75 

T6laa Noires "Canada" 

60 Feuilles 7.00 

75 Feuilles 7.26 

Tree rares. 

TAIaa Noire* PoIIm 

60 feuilles (tres rares) 0.00 

TOLE8 GALVANI8EE8 
A la caiaaa: 

Queans Fleur Gorbal 
Head Lis 

16-2X1 8.30 8.00 8.00 

22-2-» 8.58 8.20 7.80 ' 

26 8.75 8.50 8.00 

28 9.00 8.75 8.40 

Moins 25c. par caisse. 

Apolla 

10% z — 28 Anglais 8.85 

28 G — 26 8.40 

24 — 7.80 

22 — 7.80 

16 a 20 G 7.40 7.60 

En paquets d'environ 150 liv. 0.10 de 

plus par 100 livres. 

VERNIS FRANCAI8 
A polir, le gallon: 

1-16, $6; M>. $5; %. $4-60; U, $4.26; 

1. $4. 
A flnir les trains fin: 

1-16, $7; V4, $6; %, $6.50; % $5.26; 

1, $6. 
Superfln a calsses: 

$8, $7, $6.60, $6.26, $4. 



Mixtion a dorer, clarlfl**: 

$6.75, $6.75, $6.26, $5, $4.76. 
Bxterieur fin: 

"4, $5.60; V4, 16.26; 1, $6. 
Marbre blanc: 

V4, $6.50; V4. $6.26; 1, ft. 
Olio vernis: 

K, $8.00; ft, $2.76; 1, $2.64. 
Blanc mat: 

K, $6.60; %, $6.26; 1, $«.#• 
Noir pour eulr: 

%, $7.60; H, $7.25; 1, $7.04. 
Siccatif col d*or: 

%, $6.60; H. $6.26; 1. $6.00. 

BOI8 DE CONSTRUCTION, 
Bois blanc, blanchl, % 

pee — 1,000 pds. . . . 26.64 50.64 
Epinette marchande prepare* . 27.44 
Pruche, 1 & 8 pes, quallt4 mar- 

chande 1S.04 18.44 

: No 2, 8.60 4.04 

Cedre rond., le pied 7* 16c 

Frene, 1 a 4 pees, p. m. . . $30.00 $40.00 

Orme tendre, le q S5.00 40.06 

Bardeaux de Cedre No. 1, 8.00 8.26 
Erable, 1 a 2 pees 46.00 60.00 

3 4 4 pees. . . . 65.00 60.00 

Chene figure 100.00 126.00 

Pin, 1 a 3 pees., blanchl, le 

mille 60.00 85.00 

1 p. Strip S. C. 6-16. .22.00 25.00 

1%, 1% et 2 p 22.00 26.00 

8 pees, mesure de planche . 40.00 

Bois blanc, % pc* 30.00 36.00 

PLATRE 

Pour Montreal: 

Platre mele de sable, la tonne, 

pris a la fabrique 6.60 

, llvre 6.60 

■— dur, an magasin, .. ,.U,00 



liTT* 12.06 

20 tonnes et plus.. 11. 04 

pur, au magasin (lot 

de char) 2.14 

(moins d'un ehar) 2.10 

, livr* 2.21 

Pour la province: 
Platre mel« da sable, f.o.b. au 

char |.|« 

dur, 20 

tonnes et plus 11.44 

de Paris, baril, sur 

char 2.00 

CHARBON ANTHRACITE 

Charbon au tomb*reau, la ton- 
ne 

en sacs, * 

— (monte) 



Lisez les Annonces 

DU 

PRIX COURANT 

elles vous donnent lee 
meilleures adresses oil 
vo«$ approvisionoer, 



Vol. XXX— No 5 



LE PRIX COURANT. vendredi 2 fevrier 1917 



31 



Notre Nouveau Catalogue des Prix 



□ [ 



3 C 



3 L 



QUOTATIONS 




PORT HOPE SANITARY 

MANUFACTURING GO. 

LIMITED 

BUREAU PRINCIPAL, TORONTO 
(Canada) 

FABRIQUES, PORT HOPE (Canmda) 



m 



I □ 



QUI A ETE ENVOYE AUX COMMERgANTS PAR 
LA POSTE ET DONNE LES PRIX NETS DES AR- 
TICLES EMAILLES AU ler DECEMBRE DE- 
VRAIT ETRE REQU PAR TOUS LES PLOM- 
BIERS. SI VOUS N'AVEZ PAS ENCORE REQU 
VOTRE EXEMPLAIRE NE MANQUEZ PAS DE 
VOUS METTRE EN COMMUNICATION AVEC LA 

Salle d'Echantillons de Montreal 

234 COTE DU BEAVER HALL 

Telephone Up 5834 



Y a-t-il beaucoup d'activite dans votre 
mag as n au temps des travaux de peinture ? 

.Dans chaque ville quelque marehand obtient la majeure partie du commerce de peinture. Etes- 
vous le commercant "up-to-date" de votre localite qui recolte les benefices constants quand il y a 
un regain d'activite dans les travaux de peinture? 

Si vous etes Tun de nos agents dont la cooperation enthousiaste nous permet de dire sincere- 
ment que 

la vente de la Peinture B-H augmente 

chaque an nee 

il n'y a pas de dout© que votre magasin soit La Mecque des acheteurs de Peinture d'un bout de 
l'annee a l'autre. 

"•La Peinture Anglaise B-H. vendue et employee aujourd'hui est le resultat de pres de 200 an- 
nees d'efforts persistants dans le but d'obtenir la meilleure peinture que la science et l'adresse hu- 
maines puissent fabriquer. 

Est-il done surprenant qu'elle soit si bien connue et si universellement employee comme la 
principale peinture dans chaque locality? 

Si nous n'avons pas de representant dans votn- ville ft que vous soyez un commercant pro- 
gressif. vous pouvez obtenir notre agence. Demande/. par ecrit nos propositions. 



32 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 191? 



Vol. XXX— No 5 



FABRIQUE 



aooaoooooooooaooouaaaooaaooooooaaaocaan Daaaaaaaaoaaoaaaaooanoaooaaoacaaaaaaaoaoacooaaaa 

DE LIMES BLACK DIAMOND 1 



S^-^^J^Ax. INGORPOREE EN 1895 

O 

a 

Grand Prix Special 

M E D A I L L E D' L R 
Atlanta, 1895 



FONDEE EN 1863 

Douze Medaillesde 

Recompense aux 

Expositions 

INTERNATIONALES 






Catalogua •nvoyi gratuitamant cut demand* a touts paraonna intaraaaaa dana la aammarca da limaa. 

| G. & H BARNETT COMPANY, - - - 

Propriety txploitee par la Nicholson Fil* Co. 

o 5 

c»iM>oaaoooooooooooooaoaaoooaoaooaoooaoaoooaooooooaoooooaoodooaaooooooaooGH3oooaaoaoooooo 



Philadelphie (Pe.) 



LA CONSTRUCTION 

Suite 

Interieur d'une ecole, $92,000, rues 
Vinet et Honfleur Longue-Pointe (P. 
Q.)- Prop., Commission scolaire ca- 
tholique; arch., M. H. Bergeron; 
entr., M. H. Tessier, 656 Pare Lafon- 
taine. Travail a la journfee. 
Agrandissement d'une maison, $4,000. 
401 rue Saint-Andre, Montreal. Prop., 
M. X. Ritchot, 401 rue Saint-Andre ; 
arch.h_ M. R. Gariepy, 25 rue Saint- 
Jacques. 

On demande des soumissions. 

Changements a une maison, $10,000, 
rue Saint-Urbain, pres Sainte-Cathe- 
rine, Montreal. Prop., M. A. De Seve, 
avenue Esplanade; arch., M. C. Du- 
fort, 195 rue Sainte-Catherine Est. 



L'architecte regoit des soumissions. 

Hospice, $50,000, Lauzon (comte de 
Levis). Prop., Mgr Charles Guay, \'il- 
le Guay, Levis; arch., M. P. Levesque, 
115 rue Saint-Jean, Quebec. Cons- 
truction en brique. 

Des soumissions seront demandees 
en fevrier. 



LOI LACOMBE 



Deposants 



Employeurs 



Jos. Pellerin National Bridge 

Clement Leclair 

Caledonian Iron Works 

R. Saint-Jacues . . Locomotive Works 
S. Sauve . . Canadian Tube & Iron 



Philias Lapierre . . . Dominion Textile 

Adelard Lavoie B: Brunelle 

J. Leblanc . Dominion Bridge, Lach. 
Ovila Lalonde . .Can. Car & Foundry 
J.-O. Leveille, . St. Lawrence Bridge 

Wm. Therrien Can. Express 

Geo. Desloges J.-B. Collette 

Clement Goyette . Montreal Tramway 
Hubert Horton . Mathews & Blackwell 
Mme Chs. Veuve Pellerin . 

C.P.R., Usines Angus. 

Donat Denis C.P.R. 

Ernest Gouin . La Corporation Dorval 

Hyman Kannar H. Heney 

Louis Satin . . . '. . . Heiling Jos. Co. 

A. Senez Pointe aux Trembles 

H.-E. Nadeau 

La City Agency de Montreal 



La grande fabrique de scies, en acier, de 
Henry Disston & Sons — la plus vaste da monde. 




Cette imposante fabrique, plus grande que n'importe quelles deux autres reunies, ne com- 
prend qu'environ le quart de l'etablissement entier de Disston. 

HENRY DISSTON & SONS, Limited. 2-20 Avenue Fraser, Toronto. 



Vol. XXX— No 5 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fSvrier 1917 



32 



Une nouvelle particularity de la 

Baratte " Favorite " 

MAXWELL 




et une qui l'a ren- 
due populalre par- 
tout ou elle est em- 
ployee — est le 

Levier coupe 

Aucune autre ba- 
ratte n'a ce levier. 
La poignee peut 
etre ajustee au cen- 
tre, a gauche ou a 
droite, la ou on la 
desire, ou elle est 
plus facile a ma- 
noeuvrer. La struc- 
ture est en leger 
acier rigide avec 
tourillons boulon- 
nes. et le baril est 
du meilleur chene 
importe avec cer- 
cles en aluminium. 
Se balance sur 
coussinets a billes 
et est exceptionnel- 
lement facile a mi- 
noeuvrer et dura- 



ble. Une baratte qui se vend d'une fagon splendide 

Demandez un catalogue illuttre dew lignes Maxwell (facile* 
vendre) "easy-to-puth" 

Maxwells Limited, St. Mary's (Ont.) 



Le seul pinceau a compress ion 
droite Manufacture au C anada. 

Tout pinceau fabrique 
d'apres cette patente 
est garanti sous tous 
les rapports. 



Nous les recomman- 
dons comme pinceaux 
parfaits pour travaux 
de premiere classe. 



Canada Brush Co., Limited 

—AGENTS 

H. R. St. Michel & Co., 19 rue St-G»bri«l, Montreal 
Bureau Principal et Usines, Saint-Jean (NJJ.) 



1/ Artisan Experiments 

acceptera sans aucune objec- 
tion les limes "Famous Five". 

Parce qu' elles sont dures et 
solides, ce qui leur assure une 
longue duree. 

Elles sont mordantes et, par 
consequent, exigent peud'ef- 
f ort a l'usage. 

Elles sont equilibrees de fa- 
con a etre d'un maniement 
facile. 

Leurs qualites servent de mo- 
deles; Touvrier a confiance 
en elles. 

II est avantageux de les ven- 
dre. Specif iez-les done quand 
vous acheterez. 

Ce sont : 




u 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 ftvrier 191? 



Vol. XXX— No 5 



R RANDRAM- H ENDERS ON 

*^ wmmmmmma^^m^mmmammm * iH-^HgH—g.^, IMIT p r 



Etat general de I'actif et du Passi 


f au 30 novembre 1916. 


Compte de Profits et Pertes pour I'Annee Expiree le 30 


ACTIF 




Novembre 1916. 


Fixe: 




< 


[mmeubles, B&tisses, Usines et 




CRKDIT 


Materiel, Clientele, Droits de 






Brevets 


$1,709,265.04 


Par Balance rapportee du ler decembre 1915 . $215,064.01 




3,630.00 


Profits Nets, deduction faite des frais du Bu. 




reau Principal 223,575.13 


Total de I'actif fixe . . 


$1,712,895.04 





Courant: 




$438,639.14 


Merchandises 


$452,407.11 






418,282.89 


DEBIT 




3,122.57 
28,428.79 




Argent en main et en Banque . 


A Interets sur Obligations payes et a 








Total de I'actif courant . 


902,241.36 


Dividendes sur Actions Privil§gi6es 


Obligations differees 


13,431.29 




- 









$2,628,567.69 


Fonds d'amortissement pour Rachat 


PASSIF 




d'Obligations 15,300.00 


Fixe: 


Construction de nouveaux bureaux . . . 6,501.11 


Actions privileg;ees..$500,000.00 






Actions ordinaires . 970,000.00 


1,470.000.00 








397,900.00 


89,174.34 


Reserve pour rachat d'obliga- 










102,100.00 


Balance au Credit du Compte de Profits et 


Compte de primes sur obliga- 


Pertes au 30 Novembre 1916 $349,464.80 




3,748.85 


^ 


Reserve pour depreciation . . 


30,000.00 


Audite et verifie, 






P.-S. ROSS & SONS, 


Total du passif fixe .... 
Courant : 


$2,003,748.85 


Comptables Enregistres. 




118,587.45 






42,076.90 






95,924.36 




Reserve pour dividende no 21 






sur actions privilegiees paya- 






ble le 2 Janvier 1917 


8,750.00 




Reserve pour interet sur obliga- 








4,015.33 




Reserve pour taxe de guerre . . 


6,000.00 




Total du passif courant . 


275,354.04 




Surplus: 


349,464.80 






$2,628,567.69 


1 


Audits et verifi6 






P.-S. 


ROSS & SONS, 




Comptables enregistres. 




Montreal, 28 decembre 1916. 




Montreal, 28 decembre 1916. 



RAPPORT DES DIRECTEURS 
Aux Actionnaires de BRANDRAM - HENDERSON, LIMITED. 

Vos. directeurs vous presentent ci-joint leur dixieme rapport annuel avec le compte de I'actif et du passif et un 
resume du compte des profits et pertes pour l'annee expiree le 30 novembre 1916. 

Les profits nets pour l'annee se sont eleves a $223,575.13 qui, avec la balance de $215,064.01 rapportee de l'annee 
precedente^forment la somme de $438,639.14 au credit du compte des profits et pertes. Sur cette somme on a paye les 
interets sur les obligations au 30 septembre et 1'on a prelevfiune reserve pour les interets a octobre et novembre, ainsi 
que le dividende des actions privilegiees. La somme de $7,500.00 a ete mise en reserve pour depreciation ainsi que cel- 
le ,le $6,501.11 pour la construction des nouveaux bureaux de Montreal en mars dernier, plus une reserve pour la pro - 
chaine taxe de guerre de $6,000.00, et la somme de $15,300 a6te placeedans le fonds d'amortissement, ce qui laisse une 
balance de $349,464.80. 

Vos directeurs sont heureux de pouvoir vous annoncer que les ventes de la Compagnie, l'annee derniere, ont ete 
beaucoup plus considerables que celles de 1'exercice precedent et que presque chaque division et departement de la 
Compagnie a contribu6 a ce resultat. L'augmentation de nos ventes pour l'exportation et de nos affaires dans l'Ouest 
a ete surtout notable. 

Vu la concurrence et l'adoption de diffSrentes methodes de fabrication les benefices sur les commandes de bal- 
les shrapnel sont devenus tres faibles durant le dernier semestre. Au lieu que nous fournissions notre materiel et notre 
main-d'oeuvre, les metaux necessaires nous sont fournis sans frais par le Bureau Imperial des Munitions et nous n'a- 
vons plus qu'a payer la main-d'oeuvre et la surveillance. 

Nous desirerions, cependant, vu l'outillage que nous avons, continuer le travail, meme si nous n'avions pas d' au- 
tre raison de le faire que l'aide patriotique pendant la guerre. 

Pendant l'annee il a ete decide d'offrir au public les $150,000 d'actions privilegiees a 7 pour cent qui restaient 
encore dans le tresor, et la vente s'est faite rapidement et a un prix favorable pendant le mois de juillet. 

Cendant l'annee une place vacante dans le Conseil a ete remplie par la nomination de M.' H.-H. Champ, secre- 
iaire-tr6sorier de la "Steel Co. of Canada", de Hamilton. 

Vu la situation satisfai.sante de la Compagnie, vos directeurs ont declare un dividende de 3 pour cent sur les ac. 
tions ordinaires aux actionnaires inscrits le 31 Janvier 191 7, payable le 15 fevrier 1917. 

Pour les Directeurs, 
Halifax. f-V.E.), 29 decembre 1916. GEORGE HENDERSON, President. 



Vol. XXX— No 5 



IjK PRTX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



85 






LES TRIBUNAUX 



♦♦♦♦♦+ »♦»»♦»»♦♦»»»♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»»♦•»<•»♦♦»♦•♦♦♦»♦»♦• ♦♦♦^♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦^ »»♦♦♦♦ 



JUGEMENTS EN COUR SUPERIEU- 
RE — PROVINCE DE QUE- 
BEC 

.Mine Flear Savard v. Henri Lavigne, 

• Montreal, $270. 

Virginie Grothe v. Geo.-N. de Martel, 

Verdun, 4e classe. 
Dunlop Tire and Rubber Goods Co, Ltd 

v. Leo-S. Fortier, Maxime Loranger 

et F.-L. & Co., Sherbrooke, $103. 
J.-C. Lanoix v. A. Renaud, Montreal. 

$198. 
Kockstein & Guttman v. Wilf.-Fred. 

Levesque, Montreal, $117. 
Alex. Bremner Ltd v. N. Germain. 

et Th6o. Bibeau, Beloeil, $261. 
Jas. Robinson v. Succession Max Shan- 

droff, Sainte-Agathe des Monts, $1,- 

007. 
Banque Royale du Canada v. Amedee 

Bouchard et Eusfebe Lecavalier, 

Montreal. $452. 
Achille Couillard v. Alfred Gervais, N. 

P. et Veuve O. Bernier, Montreal, 

$10. 
Mtl. Land & Improvement Co. v. L. 

Dupuis, Montreal, $324. 
Rockstein & Guttman v. Isabella 

Thompson alias Guiness veuve Ro- 
bert Laverty, Montreal, $131. 
Ontony Grenier v. Daoust Realty, Ltd, 

Montreal, $40. 
Mtl. Investment & Freehold Co, Ltd v. 

Jos. Denis, et Wilfrid Duquette, 

Montreal, Ire classe. 
Jos. Lamarche v. Jules Frankel Mont- 
real, $3,075. 
Arthur Ecrement v. L. Hurtubise, 

Montreal, $300. 
Rolland Prfefontaine et al v. Edmond- 

J. Paquette, Montreal, $65. 
Elliott & Co. v. Nathaniel Backman, 

Montreal, $420. 
Banque d'Hochelaga v. V.-E. Brien et 

Alph. Beaulieu. Montreal, $1,027. 
A. Roy v. Wilf. Roy,' Montreal, $321. 
W. Reed v. J. Paradis, Montreal, $800. 
roiliott & Co. v. Jas.-A. Pitt. Montreal, 

$725. 
J. Friedman ■ v. Fred. Beaugrand et 

McNeil Beaugrand & Co., Montreal. 

$233. 
Wm. Bedard v. Ville de Montreal, et 

Xavier Marotte, Montreal, $25. 
Banque Molsons v. J.-R. Hubert, Mai- 

sonneuve, $235. 
Pauze & Co v. O. Jutras, Montreal, 

$155. 
Succession Chas. Vezina v. M. -Louise 

Cardinal, Montreal, $715. 
Bery Belinsky v. M. Galician et H. 
Weisman, Montreal; $228. 
C larand. Terroux & Co v. B. Damiens 

et J.-H. David. Montreal, $1,454. 
Peter Sperdakos v. E. Costos. Saint- 
Jean. $255. 

W. Lefebvre v. Florence Bovle, Mont- 
real $199. 

N.-T. Central Ry. Co. v. Emery Lapor- 

te. Xorbert Laporte et Laporte Frfc- 

res, Montreal, Ire classe. 
I'' de L. Hicks v. O. Letourneau, 

Montreal, $360. 
John Allen Reg. v. H.-P. Forbes, 

Montreal, $162. 
Star Film Co. v. Tony Getz, Mme Sol. 

Millman et Sol. Millman $ Co.. 
i'v, $375, 



ACTIONS EN COUR SUPERIEURE 
PROVINCE DE QUEBEC 

•los. Bourdeau et al v. Succession So- 
phronie Bourdon et Mme Jos. Goy- 
ette, Longueuil, Ire classe. 
Alf. Bleau v. J.-D. Plamondon, Mai- 

sonneuve, $135. 
W. Lapointe v. Lodonina Boudreau, 

Longueuil, 2e classe. 
Succession Jeffrey H. Burland v. A- 

thanse Grivakis, Montreal, $1,400. 
Fnfants Mineurs de Sylvio Fortin v. 

M.T.Co.. Montreal, Ire classe. 
Hose Hill Park Realties Ltd v. Mor- 
ris-O. Hart, Montreal, $255. 

J.-N. Forest v. Homer Falardean. 
Montreal, $540. 

I'. -A. Durocher v. Morris Balensky. 
Montreal, $3,090. 

Louis-G. Glass v. J.-W. Spence, Mont- 
real, $492. 

Geo.-E. Smith, v. Weldon Mining Co., ■ 
Montreal, $4,250. 

Mme A.-L. Smith v. Mme E. Dwyer et 
al, Montreal, $500. 

Morrice Tipograph v. A. Langelier, 
Montreal, $200. 

Y. Lamarre v. Emile Labelle, Mont- 
real, $225. 

Tipograph et FrSre v. I. Antrobus, 
Montreal, $65. 

A. Racine Ltd. v. M. Desmarais, Mont- 
real, $265. 

Larivi^re Inc. v. Jas. MacNeil. Mont- 
real, $205. 

Arcand Painter v. Charlebois, Ltd, 
Montreal, $000. 

Perron & Co. v. Ovide Corbeil, Mont- 
real Nord, $301. 

A. -A. Desjardins v. Amedee Lamothe, 
Saint-Denis, Richelieu, $210. 

Conrad Dussault v. Elie Perron, Saint - 
Timothee et L6da Pilon, Montreal, 
$3,605. 

McClary Mfg Co. v. R.-R. Darrah, Sut- 
ton Jet., $141. 

Robert Collman v. E. Menis, Montreal. 
$125. 

Alph. Jacques, v. veuve Charles. F. 
Smith, Montreal, $375. 

D. Roy v. Ernest-A. Lessard, Montreal. 
$309. 

J.-D. Hand v. Chas. -Ed. Deakin. 
Montreal, $26,604. 

Anna Boisvert v. Arthur Cloutier. 
Montreal, 2e classe. 

Ed. Vallieres v. Geo. Hurteau, Mont- 
real, $135. 

E. Donadieu. v. A. Guimont, Montreal. 
$195. 

A. Seay v. A. Viens, Montreal, $182. 
H. Walker v. Metal Shingle & Siding 

Co., Montreal, $462. 
Sovereign Crude Oil & Asphalt Co., v. 

Adelmer Turcot, Saint-Michel. $750. 
Edouard Blackover & Co. v. A.-H. 

Beaumont, Maisonneuve, $162. 
Xap. Lamarre v. F. Roy. South Dur- 
ham, $117. 
Cieo Saint-Aubin v. Molsons Bank. 

Montreal. $1,735. 
Ercs. B. Mathys v. Mme Arthur Goy- 

ette et Mme Arthemise Germain. 

Montreal, $1,610. 
Jos. Beaulac v. Israel Merselman, 

Montreal. $150. 
G. Daoust v. M.T.Co., Montreal, $199. 
L. Strauss & Sons. v. J.-D. Cimlrand 

Ltd. Montreal, $118. 
Nov. Mfgr. & Art. Painting Co, v. Mn\ 

snvhH. Montreal, $300, , 



Saint-Germain % Co. v. Jos. Gravel, 
Montreal, $413. 

Albini Lacrolx v. Marie- Flora Rol- 
land et Mme Robert Terroux Mont- 
real, $203. 

L6on Sni.it -George v. Leon Saint- 
Georges, Montreal, 2e classe. 

Lucrece I harette v. Fmile Huot, 
Montreal, 2 e classe. 

industrial Securities Co., Ltd. v. j.-f. 
< 'harlebois, Montreal, $600. 

•I. Hirsch & Sons, Ltd. v. Rector Cafe 
Montreal, $109. 

La Cie des Bois du Nord v. Mederic 
Martin. Montreal, $500. 

La Cie des Bois du Nord v. Raoul Bol- 
te, Montreal, $1,000. 

Fdith Frank et vir v. Tony Git et vir 
Montreal, $175. 

Max Gross et al v. A. Segalovitch, 
Montreal, $495. 

hariviere Inc. v. Geo. Labrie, Beloeil, 

I, a riviere Inc. v. Jas. MacNeil, Outre- 

mont, $205. 
H.-P. Grange v. Daniel Bergevin 

Montreal, $194. *>ergevin r 

Alph. Racine, Ltd. v. Maria Blanchard 
?23?" B ' anchard & Co - Montreal, 

Arcand, Ltd. v. Charlebois, Ltd Mont- 
real, $100. 

Alice-L. Smith -Massey v. Ellen Dwy- 
$500^ Mme Hy - Masse y- Montreal, 

Claire-Ilda Beianger v. Raphael Hetu 
Montreal, 2 e classe. 

Adolphe Weiss v. Nathan-L. Silver- 
man, $7,375. 

Geo. Tenneerosky v. Cis Pare Central 
Lachine, Ltd, Montreal, $506 

Lazarus Katz v. J.-H. Ethier, Mont- 
real, $145. 

C. Leroux-Dufort v. Henri -L. Auger 
Montreal, $500. ' 

Sam Froman v. Chas. Newman, Mont- 
real, $860. 

J.-E. Charlebois v. L. Crevier, Mont- 
real, $104. 

Lacroix et L6ger, Ltd v. David Allui- 
si, Montreal, $125. 

Imperial Oil Co, Ltd v. Rapid Motor 
Co., Ltd, Montreal, $107. 

Geo. Grivas v. Thomas Stathopoulos, 
Montreal, $127. 

Klzear Primas v. Deliska Bourdeau 
Montreal, $100. 

A.-T. Wiley & Co., Ltd. v. Winter Gar T 
den, Ltd, Montreal, $135. 

Cassidy's, Ltd v. Lariviere & Frere 
Ltd, Montreal, $864. 

Stanford Park Wine Co, Ltd v. Tho- 
mas-J. Vipond, Geo.-A. Vipond et T.- 
S. Vipond & Co, Montreal $128. 

Gaul Realties. Ltd v. Geo. Wood 
Montreal, $192. 

Martin-Fred-J. Quinn v. Nurnberger 
Ltd, Montreal, $219. 

R.-G. de Lorimier v. Leah Vinegost. 
Mme Harry Taffert, Montreal. $1 - 
605. 

Pepin et Girouard v. Mme Harry Taf- 
fert. Montreal, $141. 

Jos. Laufer v. Rudolph Ebner. Mont- 
real. $112. 

J. -A. Labrecue v. F.-Emile Audet, X. 
P.. Montreal. $206. 

Eug. Lamarre v. Alice Sainte-Marie et 
Mme Pac.-C. Dumas, Montreal $2 - 
120. 

Klzear Dupre v. Xap. Beianger, Mont' 
real, $1,890, 



36 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 

I VINS ET LIQUEURS 

o 

oooooooooooooooooa 000000000000000000000000000000000000000000000000 ooooocwpjooooaooooooo 



LE MOUVEMENT CONTINUE 



Le- prohibitionnistes n'ayant pas reussi a faire pas- 
cer par If parlemenl du Quebec une loi prohibitive ab- 
solue, aotre ^ouvernernent provincial s'etant contente 
de leur aecorder quelquos concessions seulement, ils 
sreulenl a present porter la question devant le pouvoir 
federal pour forcer la province du Quebec a prohiber 
la vente des liqueurs enivrantes, malgre sa volonte. 
51 dans ce but que la Dominion Alliance, a mobilise 
toutes scs forces, faisant appel a toutes ses institutions 
subsidiaires. et a presente recement au gouvernement 
une requete ne demandant ni plus ni moins que la pro- 
hibition nationale. Bien entendu, nos peu scrupuleux 
prohibitionnistes qui ont recours a tous les procedes 
pour essayer de nous assecher, ont trouve un moyen 
ties commode pour eviter de longs debats et ils sugge- 
rent au gouvernement federal de passer "comme me- 
sure de guerre, ' ' une loi defendant de manufacturer ou 
d 'importer dans le Dominion du Canada toute liqueur 
intoxicant e comme breuvage, de prohiber aussi l'envoi, 
le transport, l'expedition de telle liqueur comme breu- 
vage de tout endroit du Canada dans toute province ou 
sphere ou telle liqueur est prohibee, et d'interdire aus- 
si la livraison et la reception de telle liqueur par tou- 
te province dans ces provinces ou spheres." 

lis dfinandent aussi que la question de maintenir ou 
de rappeler la meme mesure soit soumise aux elec- 
teurs dans un referendum a la fin de la guerre, mais 
lias avant que trois ans se soient ecoules depuis la mi- 
se en force de cette loi, ou si le gouvernement et le 
parlement jugent desirable d 'avoir un referendum sur 
cette mesure, avant qu'elle soit en force, que le vote 
soit pris avant le mois de juin prochain. Le resultat 
du referendum devra etre effectif d 'apres la majorite 
du vote dans les trois mois apres la votation." 

M. Roberts a declare que le comite de prohibition du 
Dominion a de grandes raisons pour croire que la pro- 
hibition nationale sera adoptee ou que du moins on 
aura Le referendum. 

Nous ne sommes pas du tout de I'avis de M. Roberts 
et nous pensons sincerement qu'il n'y a pas utilite pour 
"cause de guerre" de decreter la prohibition generale. 
d'autant qu'individuellement les gouvernements pro- 
vinciaux out pris les mesures qu'ils jugerent bonnes. 
Tout cela e'est un mouvement prepare pour forcer la 
mjnorite eanadienne-franeaise a penser comme la ma- 
jorite eanadienne-anglaise. C'est la Belgique sous la 
botte allemande. Eh bien! non. Nous lutterons pour 
conserver notre Liberty individuelle. "Charbonnier est 
maitn< eboz Lai" dit le proverbe. Nous entendons con- 
server nos prerogatives et c'est pour cela que nous fe- 
rons bonne garde, car on essayera de nous prendre par 
escarmouche. cela ne fait pas de doute. Que la pro- 
vince de Quebec conserve le privilege de la vente de la 
boisson puisque telle est la volonte du peu-'e et du 
commerce en general. 



LE RAPPEL DE LA PROHIBITION 



fait un plebiscite a mi-janvier dernier, pour decider de 
la question du maintien ou du rejet de la prohibition. 

Le nombre de votes enregistres fut de 2,307. II y 
en eut 1,145 en faveur de la prohibition e t 1,162 eon- 
tre la prohibition. Soit une majorite de 17 en faveur 
des anti-prohibitionnistes. 21 bulletins etaient nuls. 

En 1915, il y avait eu 1,838 votes d 'enregistres, don- 
nant une majorite de 341 en faveur de la prohibition. 
C'est done un displacement de 358 voix contre la pro- 
hibition. 

Cette manifestation des electeurs de Lachine nous 
indique clairement que si les prohibitionnistes arrivent 
a obtenir certains succes partiels dans la province de 
Quebec, c'est qu'ils y font une compagne non pas de 
persuasion mais d 'intimidation et si Lachine a semble 
devoir se ranger de leur cote en 1915, c'est que le vote 
ouvert a influence les timides et les a fait approuver 
a la legere un reglement qu'ils desapprouvaienj;. Au- 
jourd'hui qu'il leur etait loisible de donner leur avis 
sans que le regard d'un "dry" vint les terroriser, le 
vote etant secret, les resultats sont tout autres. 

Les prohibitionnistes vont bien entendu essayer de 
palier a leur defaite en combattant toutes les futures 
demandes de licences. Mais le public averti ne s'en 
laissera pas imposer par ces nouvelles manoeuvres qui 
ont le tort d'etre eventees a present.' 



A SAINT GABRIEL DE BRANDON 



Le conseil municipal de Saint-Gabriel de Brandon a 
adopte le reglement 51 revoquant le reglement de pro- 
hibition vote l'an dernier. Le dernier mot est aux 
contribuables maintenant, et ils seront appeles a voter 
de nouveau dans la premiere semaine de mars sur cet- 
te question qui souleve beaucoup d'interet comme bien 
on le pense et qui verra probablement triompher le 
]>rincipe de liberte individuelle cher a tout Canadien. 



LES LICENCES D'EPICERIES A MONTREAL 



Les licences refusees. — Le manque de stock motive six 
refus de licence. 



.,,,,,,,• nos teetemrs l'onl appffis par les quotidiens, 

la vide de Lacliine sur la dcnan.lc ,|c la population a 



Les commissaires des Licences ont complete la lists' 
des 350 epiciers qui auront le droit de vendre des li- 
queurs apres le ler mai. Six des maisons de l'Ontarii 
faisant ici le commerce des liqueurs avec la provinet 
voisine n'ont pas obtenu leur permis de vente. les com- 
missaires maintenant l'objection de M. John-H. Ro- 
berts. Les licences n'ont pas etc refusees sous le pre- 
texte que les requerants representaient des etablisse- 
ments de 1 'Ontario, mais parce qu'on a constate (pie 
ces vendeurs faisaient le commerce de detail sans avoir 
de marchandises en magasin. Les requerants dont les 
noms suivent, quoique denonces par Roberts, ont ob- 
tenu leurs licences : C.-H. Michie, 236 rue Lemoine ; 
D. Rothschild, 292 Notre-Dame ouest ; Consumers Ex- 
port Co., 345A Notre-Dame Est. Les epiciers montrea- 
lais qui ont beneficie du refus des permis aux maisons 
d 'Ontario et ont eu leurs licences sont: J. Boileau, 520 
rue Frontenac; C. Lecavalier, 1091 rue Saint-Valier ; 
J, Robert, 291 rue Workman; A. Renaud, 156A r»€ 



Vol. XXX— No 5 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



37 



| L 17 G DISTILLATEUR DE 

Joseph L. oeagram, fins whiskies 

WATERLOO (Canada) 

"Old Times," "White Wheat," "No.83Rye," "Star Rye." 

MEAGHER BROS & CO., Limited, Agents, Montreal. 



Dorchester; (J. -A. Fournier, 1127 Avenue Mont-Royal. 

Voici la liste des epiciers dont les permis ont ete 
supprimes : 

11. Pridkinszky, 58 Demontigny E. ; D. Newsky, 80 
Demontigny E. ; E. Senegen, 7(5 Cadieux; M. Bloom, 
1111 Cadieux; A.-J. Sandall, 49 Saint-Paul, E. ; J. Ba- 
sevitch, 25 Ontario E.; S. Dionne, 140 Dorchester E. ; 
W. Christophore, 241 Dorchester E. ; S. Feldman. 51 
Roy E. ; -1. Purcell, 51 Roy E. ; J.-O. Provost, 435 ave- 
nue Hotel de Ville; H. L'Heureux, 1030 Dorchester E. ; 
.) Beaulieu, 1003 Dorchester E. ; H. Gagnon, 800 Dor- 
chester E. ; N. Bouthillier, 801 Demontigny; E. Parent. 
806 Demontigny; L.-J. Bonin, 843 Demontigny; S. De- 
lisle, 725 CraigE.; L.-A. Cyr, 346 Papineau ; H. Corby, 
Ltd., 137 McGill ; J. Wokevenik, 760 Lagauchetiere E. ; 

A. Guay, 788 Bordeaux; H. Germain, 851 Lafontaine ; 
II. Zelinsky, 11 (J Brown; L. Pelletier, 94 Forsyth; A. 
Blais, 92 Desire; Mme L. Demuy, 155 Desire; F.-H. Be- 
langer, 83 Desire; J. Therriault, 1810 Sainte-Catherine 
E. ; S. Katz, 1553 Ontario E. ; E. Martineau, 217 Nico- 
let ; A. Larouche, 12 Saint-Germain; Mme J. Desro- 
ehers, 452 Hochelaga; P. Dunn, 401 Aylwin ; S. Gin- 
serman. 22 Clarke: L. Goodman, 105 Clarke; J. Alban 
146 Clarke; H. Willie, 86 Clarke; L. Beaudoin, 21 Vi- 
tre O; S. Nathanson, 1072 Saint-Laurent; J. Panna- 
man, 889 Saint-Laurent; B. Lipson, 309 Saint-Geor- 

: F.-J. Payette, 385 Bleury; L. Mauer, 188 Dor- 
chester ().; A. Hood, 252 Lagauchetiere O. ; M. O'Reil- 
ly. 58 Des .Tun's; M.-P. Delahanty, 1 Des Jures ; A.-J. 
Rouleau, 91 Rachel; T. Selinker, 874 Mont-Royal E. ; 

B. Ham. 1021 Saint-Laurent; J. Lamoureux, 9 rue Fa- 
hie; I). Askanasie. 21 Marie-Anne; E. Miller. 137 Du- 
lutli: A. Paiemeut, 267 Duluth; A. Aubry, 7 de Lanau- 
di.M-e; J. Slott. 113 Windsor ;R. Somerman, 3 Saint- 
Antoine; E. Farrell. 79 Saint- Antoine ; R. Walsch, 376 
Dorchester O. ; M.-T. Castello, 52 Latour; J.-A. Tur- 
geon, 42 Victoria; -1. Brodic, 2704 Notre Dame O.; M. 
Mainville. 2237 Notre-Dame O. ; M. Frankell. 2673 No- 
tre-Dame < ). ; E.-R. Barnfield, 213 Saint-Paul; I). He- 
mond. 96. Beaudoin : E.-H. Herbert. 3 Saint-Nicolas; 
.1,1;. Seney. 2 Rose-de-Lima; V. Legault, 51 DeLinel- 
te; W. Laframboise. 245 Saint-Ambroise ; F. Martin. 67 
Saint-Augustin.; O. Valois. 69 Cazelais ; H. Cardinal. 69 

rget: A. Mallette. 33 Langevin ; J.-A.-O. Mallette. 
•V Turgeon ; N. Viau, 1116 Saint-Antoine ; A. Landre- 
ville, T Saint-Ferdinand; L. Casello. 462 Saint-Timo- 
thee; X. .Toloin. 469 Demontigny; W. Blais. 31 Houle : 
M. Fesanko. 655 Frontenac ; A. Kernowski, 423 Fron- 
tenae; S. Larose, 1420 Logan; R. Robert. 1330 Logan; 

hristin. PISS Logan: J. Martineau. 270 Iberville; 
H. Fortier, 292 Dufresne : L. Tongas. 328 Dufresne ; 



J. Forest, 1395 Sainte-Catherine E. ; H.-L. Brown, 43 
Saint-Cabriel; A. Tougas, 435 Fullum; L. Jacob, 1421 
Demontigny; E.-F. Vaillant. 1445 Lafontaine; -J. Me- 
loche, 3124 Clarke; J. Laurent, 1700 Clarke; L.J- Des- 
rochers, 3130 Clarke; E. Saint-Hilaire ; 2236 Clarke; 
W. Desroehers, 66 Bernard; J.-A. Tardiff, 1031 Henri- 
•lulien; D.-D. Gauthier, 111 Saint-Zotique ; M. Borniz- 
zi, 33 Saint-Zotique; H.-C. Plouffe. 92 Saint-Zotique; 
W. Guenette, 2817 Saint-Laurent; S. Rappaport. 2068 
Saint-Laurent; N. Chamberland, 1750 Saint-Domini 
que; F. Legaidt, 1400 avenue Hotel de Ville; B. Yetni- 
koff, 2252 Papineau; J. Bourguignon, 283 Carrieivs ; 
J. Ledue, 204 Carrieres; F. Coderre, 2180 Saint-Huberl ; 
E.-M. Saint-Denis, 370 Saint- Valier ; H.Payette. 39l' 
Fleurimont ; P. Longpre, 714 Gilford ; O. Lizotte. 1 187 
Delaroche ; L.-J. Deziel, 689 Laurier E. ; G.-W. Rheault, 
579 Rivard; Frs. Paquette, 2844 Drolet; Z. Dubuc. 65 
Versailles; E. Dubuc, 344 Richmond ; H. Martel. 809 
Saint-Jacques; E. Marchand, 1506 Saint-Jacques; G.-W. 
Barsalo. 1067 Saint- Jacques ; J. Grimsell. 1557 Saint- 
Jacques; H. Groulx, 366 Seigneurs; Mme P. Lizotte. 543 
Albert; L.-P. Tougas, 209 Workman; C. Silvano. 561 No- 
tre-Dame O. ; S. Bierbier. 437 Notre-Dame O. ; P. Main- 
ville, 181 Guy; A. Brunei, 257 Quesnel ; A. Desroehers. 
7 Lamontagne ; J.-N. Raymond. 167 Saint-Martin; D.-L. 
Ecuyer, 167 Vinet ; F. Zakail. 206 Notre-Dame E. : ^iout- 
real Export Co.. W/ 2 Gosford ; E. Thomas. 520 Demonti- 
gny: A. Gougeon. 637 Visitation; Dame C. Dequoy, 662 
Sainte-Catherine E. : G. Tremblay. 598 Dorchester E.; 
J. Legault, 572 Dorchester E. ; A. Beaudoin. 660 Dor- 
chester E. ; T. Duliidc, 486 Lagauchetiere ; A.-S. McDon- 
nell. 591 Lagauchetiere ; Mme T. Mines. 114 Farm; G. 
Dolmy, 114 Shearer; K. Kinostie. 136 Richardson: J. 
Kilgallon. 421 Wellington; Mme McBride. 160 Forfard ; 
J. McShane. 146 Ottawa ; P. Murphy. 214 William ; Mme 
P. Horan. 114 William; A. Beaulieu. 33 Favard; Mme 
Cousineau. 40 Murray ; J.-A. Menard, 59 Richmond ; G 
Brouillette. 105 Colborne ; M. Abrahamson. 347 Centre: 
O. Seguin. 126 Chateauguay ; N. Trudeau. 209 Ropery: 
A. Rathe. 585 Grand Tronc • A. Vincent. 302 Charlevoix ; 
P.-O. Boucher. 141 Hadley; M. Malski. 304 Saint-Patri- 
ce : J.-B. Hurteau. 49 Monk ; E. Jacobson. 245 Saint-Do 
minique ; A. Berseron. 2869 Saint-Hubert ; A. Armand. 
1087 Rachel. 



Les exportations de cigarettes de La Havane qui 
ayaient ete en 1195. de 12.417.529 paquets. n'atteigni- 
rent que 11.239.458 paquets en 1916. soit line diminu- 
tion de 1.178.071 paquets pour cette annee, 



38 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fSvrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



Cotations Alcools Whiskeys Gins Cognacs Rhums 
Champagnes Vins Eaux Miner ales. 

Plusieurs commer$ants de liqueur* refusant, depuis un certain temps, de fa'rre publier les prix de leurs marchandi- 
ses, parce que ceux-ci peuvent varier d'un jour a I'autre, nous ne pouvons garantir I'exaotitude de toutos les 
cotations ci-dessous. 

ALCOOLS CANADIENS EN BA- 
RIL8 

65 o. p. L « y»"- 

Hiram Walker and Sons, Ltd (3) 

En barils 
Gooderham and Worts (4) 

En barils 
Montreal Products Co.. Ltd. 14) 

En barils *- 50 

General Distilling Co. (8) 

En barils 
Nouveau prix 

j p. Wiser & Son, Ltd (2) 6.75 

H. Corby Distillery Co., Ltd. (39 > 

En barils 

50 O. P. 



Recreation, Screw Top, 40 u-p 8 

O. Flks. 6s. 7.26 

Recreation, 40 u-p % Gal. Jugs 

6s. 8.50 

Recreation, 40 u-p 1 Gal. Jugs 

6s. 16.25 

Old Rye, 25 u.p. Qrts. 12s. 7.00 

Old Rye, 25 u-p % Gal. Jugs 

6s. 10.50 

Old Rye 25 u-p 1 G 1 Jugs 6s. 18.35 



OS) 



Melchers (12) Gold Cross 




Rou«'' 


14.50 


Verl 


8.00 


Violet 


6.50 


Wilson's Old Tom, qts (12) 


6.76 



Hiram Walker and Sons, Ltd. (8) 

En barils 
Gooderham and Worts (4) 

En barils ,^ i>,i " 

Montreal Products Co., Ltd. (4) 

En barils " *•'* 

General Distilling Co. (3) 

Ditto, 50 O. P. sP iriti * 
H. Corby Distillery Co., Ltd. (8») 

En barils ' 

I. P. Wiser & Son. Ltd. »•'« 

RYE WHISKIES 

Le gall, 
j p Wiser and Son, Ltd. (2) 25 up 2.74 
Rye Whiskey (39) 26 U. P. 2.63 

H. Corby Distillery Co. 

En see 

Hiram Walker and Sons, Ltd. (3) 
En barils. 25 U.P. 

Gooderham and Worts (4) 

En barils '•'" 

Marshall's Royal 
En barils *•'* 

Hiram Walker and Sons, Ltd. d) 
Canadian Club Whisky en fut 
Imperial Whisky en fut 

Expedies en barils d'environ 42 gal- 
lons. „ oc 

Expedies en demi barils d'environ 28 

gallons. 
Expedies en quart de barils d environ 

10 gallons. 
Hiram Walker and Sons, Ltd. (3) 

Deml- 

A la caisse: Quarts Flasks flasks 
Canadian Club 

Imperial . ... v ■« 

Walker's Old Rye, 3 ans de boutellle. 
H. Corby Distillery Co., Ltd. (89) 
Special, de choix 12s 9.90 

Old Dominion 12s »•*■ 

Old Dominion 16s Mj 

Majestic 12s J*« 

Whisky blanc 12s 40 U. P. 6.76 

Whisky blanc 16c 40 U. P. 7.25 

3-12-15 RYE WHISKEY 

J. P. W'JER AND SON (2) Case 

Red Letter 25 u.p Qrts Is. 9.75 

Export, 25 "u-p Qrts 12s. 8.00 

Export Traveller, 25 u-p Flks. 

60s. 10 - 00 

Recreation, 40 u-p Qrts. 12s. 6.26 

Recreation, 40 J-p Impl. Qrts. 

12s. 8 - 50 

Recreation 40 u-p rer Impl. 

pts. 16s. ' *- 60 

Recreation, 40 u-p Amber Pts 

24s. 8 - B0 

Recreation, 40 u-p Amber 10 Oz. 

Flks, 32s. 7 - 86 

Recreation, Screw Top, 4Q u-p 10 

0*. Flke. 32a, 7.11 



Wilson's Old Tom, 24 flks (12) 6.76 

Club Old Tom, qts (12) 7.60 

Club Old Tom (24 flks. (12) 7.50 

Colonial Dry Gin, qts (12) 7.60 

Gordon's London Dry 9.25 

Gordon's Old Tom 10.60 

Gordon's Sloe Gin 12.60 

Empire Plymouth Gin, qts (12) 8.00 

Empire Sloe Gin. qts (12) 8.10 

Scott & Son, Sloe Gin, qts (2) 8.60 

Scott & Son, Sloe Gin, pts. 9.50 

Red Ribon Gin (2) 
Rouge 12.00 

Verte «.50 

Violet 5.00 

Red Top Gin (18) 

Rouge 12.25 

Verte 6.75 

Violette 5.00 

Greenless & Co., London, Eng. (14) 
"London Dry", p. cs., 12 bout. 8.00 
"Old Tom", p. cs., 12 bout., 8.00 

"Old Tom" and "London Dry". 
le gallon, en baril, 3.25 3.50 

Lawrence A. Wilson Co., Ltd., (14) 
Sloe Gin, a la caisse 9.50 

Blankenheyn & Nolet's Distillerderij, 
Rotterdam, Hollands (14) 
"Key Brand", caisses rouges, 16 

grandes bouteilles 
"Key Brand", caisses verte*, 12 

bouteilles moyennes 
"Key Brand", caisses vlolettea, 

24 petites bouteilles 
"Old Geneva Afrikander", 24% 

jarres en pierre 
"Old Geneva Afrikander", 12 
jarres en pierre 

RHUMS DE LA JAMAIQUE 
J. B. Sherriff & Co., Ltd. (4) 

Bell, par cse 12.50 

Bell, 35 O. P., par gall. 7.00 

Blue Star, 35 O. P., par gall. 6.50 

Rhums (2) C-S12 c-s 24 c-s 48% 

Qrts. Pts. Splits 
J. W. Turner (2) 8.25 9.75 11.25 
Mend za & Cie 6.00 7.26 

Norton & King 5.00 32 Flasks 7.00 

COGNACS 

Bisquit Dubouche (3) quts., une 

etoile 
Bisquit Old Liquor Brandy 20 ans 
Bisquit V.V.S.O.P. Brandy 65 ans 

Jas. Hennessy A. Co. (4) 
Une etoile $18.60 

Trois etoiles 21.50 

V.O. 23.50 

Mantel & Co. (1) 
Une etoile 
Trols etoiles 
V. O. 
V. S. O. P. 

Renault « Qo. (9) 
S, V, 0, lt.P« 



14.00 
20.00 
28.00 

16.00 
16.00 
15.00 
16.00 
17.00 
18.00 
18.50 



38.60 

87.00 

13.00 
13.00 
14.50 
13.50 
14.76 
18.60 
20.00 



Club Brandy 22.08 

50 Yars Old 48.00 

Une etoile 

E. Normandin &. Co. (15) 
Special qts 
V. S. O. P. qts 
30 ans d'age, qts 

Boutelleau & - 
F. P., pts. 
F. P., pts. 
F. P., Imp. up fl. 
F. P., 24 fl. 
Un d'iamant, qts. 
Deux diamants, O. B., qts. 
Trois Diamants, V.O.B., qts. 

Quatre diamants X. V. O. B. 

1831, qts. 

1824, qts. 

P. Frapin A Co. (12) 
Une etoile, qts 
24 flacons, 10 onces 
24 bout. chop. 
Medical 
Special, 20 ans 
Reserve, 25 ans 
Liqueur, 30 ans 

Cognac City Distillers' Asseoiation, ' 
Cognac, France (14) 

"Trois Etoiles", vienx brandy, 

p. cs., 12 bouteilles 
"Trois Etoiles", vieux brandy, 

p. cs., 24 demi bouteilles 
''Trois Etoiles", vieux brandy, 

p. cs., 32 flasks 
"Cachet d'Or", p. cs., 12 lon- 

gue sbouteilles 
"Doctor's Friend", p. cs., 12 

bouteilles 
"V.O.," vieux brandy fin, p. cs., 
12 bouteilles 13.60 

"V.S.O.P.", vieux brandy, fin, 

p. cs., 12 bouteilles 
"X.X.O.," vendange 1876, (long 
cou), p. cs., 12 bouteilles 24.00 

Lawrence A. Wilson Co n Ltd). (14) 
Wilson's, V.V.S.O.P.", 1876, cognae- 
brandy, par caisse de 12 pin- 

tes 24.00 

Jimenez & Lamothe (4) • 

*** bout. 

1865 Liqueur bout. 

Ph. Richard (2) 

c-s Qta. 
Ph. Richard S. O. 40 ans 27.06 

Piute 20 ans 18.00 

Medicinal 16.50 

V. S. O. P.. 16.76 

Special Reserve 13.60 

V. S. O. 13.50 

V. O 12.75 

J. M. Boutin & Cie Alligator bord 10.00 
F. Marion XXX 7.00 

Chs. Couturier XXX . 9.71 

Parville & Cie XXX 6.75 

Valin & Frere XXX 5.69 

Toutes ces marques de Cognacs 
En caises de 24% Bout. [$1.00 de plus 
En caisse de 24 Flasks [par caisse 
En caisse de 48% Bout. [-2.00 de plus 
En caisse de 48% Flasks [par caisse 

Cognac en Futs Gal. 

Pr. Richard 5.60 7.60 

Ch. Couturier 4.00 6.56 

Parville & Cie 3.10 3.00 

BRANDY 

P. Frapin A Cie. 



Special (20 ans) 



1IM 



Vol. XXX— No 5 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



80 




manufactured ft y 




i 



CETTE MARQUE CELEBRE MISE EN 

Pintes, Chopines, Demi-Chopines et Flasks " Book " 
EST EN VENTE DANS LE MONDE ENTIER 

C'est la Quintessence mfime du 
Seigle et du Ble d'Inde melanges. 

FABRIQUEE PAR 

J. P. Wiser & Sons, Limited \ 



•NEW YORK" 



PRESCOTT (Ontario) 



VENDEZ LE 



GIN de 
BURNETT 

"LE LONDON 
DRY ORIGINAL" 



ABSOLUMENT LE PLUS FIN! 



J. M. DOUGLAS CO. 

Seul8 Agents au Canada 
MONTREAL 



" CANADA" 



S. H. Ewing & Sons 

- IMPORTATEURS ET - 
MANUFAC1URIERS DE 

BOUCHONS 

Coupes a la main et a la machine. 

Marchands de Capsules 
pour bouteilles, de Bro- 
ches d'embouteilleurs, 
d'Etain en feuilles, de 
Fournitures pour Bras- 
seurs, etc., etc., etc. 

Bureau Principal: 

96 rue King, - Montreal 

Telephone* — Bell, Main 65; Marchands, 522 

Succursale de Toronto: 29 RUE FRONT, QUEST 



40 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 Vol. XXX— No 5 

Biere et Porter 



Black Horse 

de Dawes 

Les Modeles depuis 1811 




La meilleure lager et la plus 
pure qui puisse etre brassee. 



Etiquette Blanche — Etiquette Verte 



WHISKY ECOS3AI8 

Alexander & Macdonald, Scotland (14) 

Sandy Macdonald, 12 b. 13.00 

Sandy Macdonald, 24 pts. 14.00 

Sandy Macdonald, 32 fls. 14.60 

Peter Dawson, Limited (12) 

Extra Special qts. 13.00 

Extra Special, pts 13.00 

Extra Special, 32 flks. 15.00 

Rare Old Liqueur 14.25 

Old Curio 17-50 

Old Mull (3) 14.50 

John Dewars & Sons (16) 

Lots de 5 caisses, 50c de moina par 
caisse. 

Extra Special Liqueurs $19.00 

Special Liqueur 15.00 

Etiquette bleue, qts. 13.60 

Etiquette bleue, pts. 3 4.50 

Special 13.00 

Wright & Greig, Ltd, (18) 

Roderick Dhu, qts. 14.00 

Premier, qts. . 16.00 

Grand Liqueur, qts 17.00 

Kilmarnock "White Label 14.50 

Kilmarnock Red Label 17.00 

Kilmarnock Black Label 20.00 

James Watson & Co., Ltd. (18) 

Blue Band, rd. qts. 13.50 

No. 10 qts. 0.000 

Antique 0.00 

Mitchell Bros. (2) 

Finest Old Scotch Qrts 12s 15.00 

White Star Qrts 12s 14.00 

Ex. Sp. Liqueur, Qrts 12s. 13.50 
Special Reserve Dew Qrta 12s 
Grey Beard Stone Jars 6 au gall. 

Mullmore Dew Qrts 12s. 8.00 

Robert Dale, Qrts 12s. 6.50 

Scotland's Pride Qrts 12s 6.00 

Scotch en Fut» Gall. 

Mitchell (2) 6.90 



CHAMPAGNES 
Moot A Chandon (43) 



White Seal (26) 



1 douz. 2douz. 
Qts. Pts. 
88.00 86.00 



Imperial Crown Brut 45.00 48.00 

Brut Imperial (26) 36.60 37.60 

Pommery (9) 
Sec ou Extra Sec 33.00 36.00 

Brut 36.00 37.00 

Prix sur demandes pour 
cuvees 1904 et 1906. 

Vve Clicquot- Ponsardin (56) 
Sec 28.00 80.00 

Brut 80.00 82.00 

Dry Monopole (3), qts. 81.00 

Dry Monopole (8), qts. 33.00 

Louis Duvau, Saumur, qts. 14.00 

Louis Duvau, Saumur, chdpines 16.50 
PIPER-HEIDSICK (2) 
Vintage Tres Sec 32.00 84.00 86.00 
Vintage Brut ou Sec 80.00 82.00 84.00 
Moins 10 p.c. Es. commerc. 3 p. c. 80 

Jours. 

qt pt sp.. . 

Cardinal (2) 

Caisse 12s 16.00 24s 17.00 
Paniers 6s. 8.26 
6s. 4.60 
12s. 8.75 
12s. 6.00 
Due de Lagrange (2) 
Caisse 12s, $13.00, 48s $14.00 

Deutz & Gelderman (14) Bout. !/ 2 bout. 
Extra Sec, Vintage 1904. 
Brut, Vintage 1904 , 

Gratien & Moyer (14 Bt. '/ 2 Bt. 

Caisses ou paniers 16.00 17.00 

G. Roset & Cie (14 
Extra Sec. Vintage 1916 20.00 22.00 

WHISKY IRLANDAIS 

Bushmills Distillery Co. 
Bushmilsl Special Blend, proof, 

qr. casks, per gal. 
Bushmills Special Blend, proof, 

octaves, per gal. 
Bushmills Special Blend, 16 U.P. 

qr. casks, per gal. 
Bushmills Special Blend, 16 U.P. 

octaves, per gal. 
Bushmills Special Blend, 20 U.P. 

qr, casks, per gal. 
Bushmills Special Blend, 20 U-P. 



octaves, per gal. 
Old Bushmills Quarts, per case $14.50 

WHISKY IRLANDAIS 
John Jameson, 1 6toile, qts (3) 
John Jameson, 3 etoiles, qts. 

Mitchell & Co., Ltd (2) 
Cruiskeen Lawn, Ord. Qrts 
Cruiskeen Lawn, Imp. Qrts. 
Cruiskeen Lawn, 4s au gall. 
Old Irish, Ord. Qrts. 10.00 

Old Irish, Imp. Qrts 13.50 

VINS SHERRY 
Domecq delicate or pale, (qts (3) 

Diez Hermanos (2) 
Consacrar Pontifical Qrts 15.00 

Favorito, Qrts 10.50 

Amontillado, Qrts 9.00 

Consacrar Pureza Qrts 8.60 

Olorozo Qrts 8.00 

Vino Para Consacrar Qrts 7.00 

Fine Pale Sherry 6.50 

Solariego 1807, Qrts 22.50 

En futs .95 a 4.75 par gall. 

Gonzales, Byas & Cie, Jerez de la 

Frontera, Espagne (14) 
"Royal", p. cs. 12 bouteilles 
"Favorita", p. cs. 12 bouteilles 
"Club", p. cs., 12 bouteilles 
"Vino de Pasto", p. cs., 12 bout. 
"Cristina", p. cs., 12 bouteilles 
"Fino", p. cs., 12 bouteilles 
"Amontillado", p. cs., 12 bouteilles 
"Idolo", p. cs., 12 bouteilles 
"Oloroso", p. cs., 12 bouteilles 
"Victorioso", p. cs., 12 bout. 
"Jubilee", p. cs., 12 bouteilles 
"Old East India", p. cs., 12 bout. 
"Monarca", p. cs., 12 bout. 

Au gall. 
Pendon 
Claro 
Giralda 
Old Brown 
Amontillado 
Vino de Paste 
Oloroso 
Las Torres 
Victorioso 
Jubilee 



Vol. XXX— No 5 


LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 


VINS DE PORTO 




Medoc XX 7.50 


7.60 






Medoc XXX 7.60 


8.50 


Priorato (3) 1 cachet, qts. 




S. Julien 7.50 


8.00 


Priorato (3) 3 cachets, qts. 




Chateau des Jacobins 7.50 




Rheal Champlain Vinicola (2) 


c-a 


St-Estephe 6.60 


7.60 


Minerva 


9.50 


Pauhiac 7.50 


8.50 


Braganza 


10.50 


Chateau Pontet Canet 8.50 


9.50 


King Emmanuel 


12.00 


Chftteau Pape Clement 


15.00 


Doctor's Special 


18.00 


Barrique ou y% barrique 


Garcia Hijos 


8.50 


Tivoli 1.00 gallon 




Manuel Tosta 


6.50 


12 Btls. 24 ft 


Btlt 


Ventura & Cie 


4.60 


Vernot & Cie. St-Jullen 




Verdi & Cie 


8.60 


(2) 3.25 


3.75 


Rizot & Cie 


8.50 


V. Pradel & Cie, Medoc 3.25 


3.75 


Eta fOts 0.95 a 4.25 le gall. 




Latreille & C , St-Julien 2.75 


3. 28 


J. W. Burmester, Oporto. Portuga 


1(14) 


Fleury & Fils, Medoc 2.75 


3.25 


"Royal Port", p. cs., 12 bout. 








"Cruzado", p. cs., 12 bout. 




Bordeaux Claret Co. (4) 




"Newfoundland Etyle", p. cs., 12 


Club 




bouteilles 




COtes 




"Rich Douro", p. cs., 12 bout. 




Bon Paysan 




"Toreador", p. cs., 12 bout. 




Bon Beourgeois 




"Old Crusted", p. cs., 12 bout. 




St-Julien 




"Blue Label Royal", p. cs., 12 




Chateau Brule 




bouteilles 




St-Esfephe 




White Port, "Trois Couronnes 


'. 


Pontet Canet 




p. cs., 12 bouteilles 








Extra Lodge p. cs., 12 bout. 




SAUTERNES 




Au 


gall. 


A. Delor & Cie (2) 




1 grappe 








Diamant T. 




c-a 12 i 


;-s 24 


2 grappes 




Graves 5.00 


6.00 


8 grappea 




Sauterne 8.00 


9.00 


4 grappes 
4 diamants 




Cambourg et de Barda 






Baril 


1.16 


3 couronnes 




% B*ril 


1.20 


T. Port Wine 




TARRAGONES 




Tawny 








Ruby Dry 




Juin : .iez & Lamothe, Malaga, 
> :n do messe 


Spair 


VINS CLARETS 






c-a 


e-a 


VINS DU RHIN 




A. Delor & Cie (2) 




H. Sichel Sohne, Mayence, Allemagn 


Medoc X 


6.50 


(14) 





41 

"Laubenhelmer", qta 

"Nlersteiner", qta 

Hocheimer", qts 

"Rudesheimer", qts 

"Liebfraurr.ilch", qts 

"Rauenthaler", qts 

"Schloss Johannesberg", p. cs., 12 

qta 
"Stelnweln", p. cs., 12 qta 
"Sparkling : T ock", p. cs., 12 qts 
"Eltlnger", p. cs., 12 qts 

"Brauneberger", p. cs., 12 qta 
"Piesporter", p. cs., 12 qts 
"Mosenblumchen", p. cs., 12 qts 
"Berncastler", etiquette bleue 
"Piesporter Goldtropchen", p. cs., 12 

qts 
"Erdner Treppchen", p. cs., 12 qta. 
"Berncasteer Doctor", original, p. ca., 

VINS TONIQUES 

Vin St-Michal (12) 8.60 

Vin Mariani (14) 

Wilson's Invalid'a Port (14) 

Bacchus, cs. 12 bout, litre (2) 11.60 

Banyuls Bartissol, 12 qts (2) 

Red Heart (16) 10.00 

WHISKEYS AMERICAIN8 

Cook & Bernhaimar (14) La oaa 

Bourbon Gold Lion 
Old Valley, pta 

VINS DE BOURGOGNE 

Bourgogne Royal, Chauason fils (8) 

12.00 
Morin, Pera & Fila (2) 

CS qrta pta 

Macon, 12 qts 7.50 

Macon, 24 qts 8.60 

Beaujolies, 24 qts 8.60 

Beaume, 12 qts 8.60 



"3 LEADERS" 



Wm. DOW 



ALES 

STOUTS 



ET 



Extrait de Malt 



Les consommateurs qui ne peuvent acheter les Marques Dow chez les marchands de 

leur localite sont pries de s' adresser au "Departement des commandes 

par la poste", 38 Square Chaboillez, Montreal. 



42 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 f6vrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



Beaume, 24 pts 9.10 

Chablis, 12 qurte 7.50 

Chabis, 24 pts 8.B0 

Pomard, 12 qts 9.00 

Pomard. 24 pts 10.00 

Chambertln, 12 qts 13.00 

Chambertin. 24 pts 14.00 

Mousseaux rouge, 12 qts 16.60 

Mousseaux rouge, 24 pts 17.60 
Mousseaux La Perdrix, 12 qts 16.60 

Marc Bour., 12 qts 14.50 

Marc Bour., 24 pts. 16.60 

BOURGOGNES BLANCS 



EAUX DU BASSIN DE VICHY (2) 



F. Chauvenet (15) 

Chablis Superleur 

Chablis 

Fino 



(1893) 10.00 
8.50 



11.00 
9.50 



BOURGOGNES ROUGES 



Chauvenet (15) 
Chambertin 1904 
Clok Vougeot 1900 
Corton (Clos du Roi) 
Nuits 
Pomard 
Beaune 
Beaujolais 
Macon (Choix) 



15.00 

25.00 

13.75 

12.00 

10.60 

9.50 

8.50 

8.50 



LIQUEURS 



Burnett (15) 
London Dry 
Old Tom 



16.00 
26.00 
14.75 
13.00 
11.60 
10.60 
9.60 
9.60 



10.60 
10.60 



BOURGOGNES 

Dufouleur Pere & Fils, Nuits, St- 
Georges, France (14) 
"Macon", p. cs. ( 12 qts 
"Beaujolais", p. cs., 12 qts 
"Moulin a Vent", p. cs., 12 qts 
"Beaune", p. cs., 12 qts 
"Nuits", p. cs., 12 qts 
"Volnay", p. cs., 12 qts 
"Pommard," p. cs., 12 qts 
"Corton", p. cs., 12 qts 
"Chambertin", p. cs., 12 qts 
"Clos Vougeot", p cs., 12 qts 

MADERE 

Cossart Gordon (8), qts. 
VERMOUTH 

Cazalis & Pratt (Francais) (2) 

qts 
Noilly Pratt French Vermouth 

MOSELLE 

Cossart Gordon (3), qts. 
Moselle Mousseux 
Muscatel ou Extra Dry 

VINS MOUSSEUX 



7.50 



Bt. Vz Bt. '/4 Bt. 



Ackerman Laurance. 
Dry Royal 
Dry Royal 
Dry Royal 



Pts. 20.00 

Pts. 22.00 

V4 Pts. 24.00 



Admirable 
Neptune 
Sans Rivals 



(3) c-s 50 bout qts. 8.00 

c-s 60 bout. Qrts 8.60 

" 9.00 



Limonade du Bassin de Vichy (2) 

c-s 60 c-s 100 

Qrts. Pts. 

La Savoureuse 11.00 12.00 

Ginger Ale Importe 

Marque "Trayder" cork (2) pt. spt. 

1.16 0.96 

Crown 1.16 0.95 
Lager de Milwaukee (2) Doz. Brl. 
Miller High Life Pts Brl 

10 doz. 16.00 
Miller Extralt Malt Pts Brl 

8 doz. 16.20 

BIERE8 

Robert Porter & Co., London, Eng. (14) 
Bull Dog Bass's Ale, qts, doz. 
Bull Dog Ale, pts, doz. 
Bull Dog Ale, splits, doz. 

IMPORTED LAGER 

Pabst Milwaukee Co., Milwaukee 
"Blue Ribbon" Lager, p. bb 

10 doz. pts. 
"Export Beer", in brown bots. 

10 doz. pts 

PORTER ANGLAI8 

Read Brother, Ltd. (12) 
Guinness' Stout, Qrts 3.35 

Guinness' Stout, Pts 2.16 

Guinness, Stout, Nips 1.36 

Porter Anglais Qrts Pts Splits 

W. E. Johnson & Co. (2) 

Compass Brand 2.00, 1.35 par doz. 
Biere Anglaise Qrts Pts Splits 

Bass Ale, Pts. 

Bass Ale, Nips 

Bass Ale, Nips 

W. E. Johnson & Co. (2) 

8.19, 1.96 par doz. 

Guinness' (14) Pt. Chop. 

Bull Dog Brand 
Bull Dog Brand Nips 

COCKTAIL8 

Cook X Bernheimer Co. (14) La ose 
Manhattan, Martini, Tom Gin, 
Vermouth, Gin, Whiskey, Ame- 
rican 11.60 

"Club" (Heubleins) U. S. Stan- 
dard (3) 

Martini, Manhattan, Whisky, 
Vermouth, Tom Gin et caisses 
assorties (3) 



ABSINTHE 



La cse 



Pernod Edouard 20.00 

Pernod Fils 16.00 

Gempp, Pernod (14) 

Jules Pernod, c-s 12 bout, litre (2) 

CORDIAUX 



Lawrence A. Wilson Co., Montreal (14) 
Wilson's Blackberry Brandy, p. 
caisse 

Clef a la liste ci-dessus. 



"Royal Crown", vieux Black- 
berry Brandy Anglais, p. cs. 

"Hungarian" blackberry bran- 
dy, p. cs. 

BURGUNDY (I) 

Burgundy Royal, Chanson Fils, qts 
LIQUEURS 

Levert & Schudel, "Real Dutch" (14) 

Anisette, p. cs.. 12 bouteilles 16.60 

Apricot Brandy, p. cs., 12 bout. 10.00 

Peach Brandy, p. cs., 12 bout. 10.00 
Creme de Menthe, verte, 12 

bouteilles py ram Ides 18.60 
Creme de Cassis, p.c.c, 12 bout. 16.50 
Curacao, blanc, orange ou to- 
paz, par 12 cruches 16.60 
Kirchswasser, par 12 bout. 16.80 
Maraschino, par 12 bout. 16.60 

C. Terrand (14) 

La petite Chartreuse jaune qts 22.00 

LIQUEURS 



P. Gamier, Enghein- 


lea- Bains 


(2) 


Anisette 


Pts. 24s 


c-s 
16.60 


Blackberry Brandy 


Qrts 12s 


17.00 


Cherry Brandy 


Qrts 12s 


17.00 


CrSme de Cacao 


Pts. 24s 


20.00 



Creme de Mandarine hi Li- 
tre 48s 23.00 

Creme de Menthe Verte 
Qrts 12s. 

Creme de Menthe Verte, % 
Litre 48s 

Creme de Menthe Blanche 
Qrts 12s 

Creme de Vanille Qrts 12s 

Creme de Violette Qrts 12s 

Creme de Roses hi Litre 48s 

Curacao Rouge Cruchon 12s 

Creme de Curacao Cruchon 

48 hi Litre 

Curacao Rouge Marteau 12s 



Curacao Triple Sec 



Fine Orange 

Kirsch Commerce 
Kummel Cristallise 
Liqueur Jaune 
Liqueur Jaune 
Liqueur Verte 
Liqueur Verte 
Liqueur d'Or 
Liqueur d'Or 
Liqueurs Assorties 
Marasquin Jonc 
Marasquin Jonc 
Marasquin Jonc 
Monastine 
Monastine 
Monastine 
Pousse Cafe 
Prunelle Bourgogn 

chon 
Sirop de Grenadine 



Blanc 
Litre 123 
Chop. 24s. 



Qrts 12s 

Qrts 12s. 

Litr el2s 

hi Litre 24s 

Litre 12s 

hi Litre 24s 

Litre 12s 

hi Litre 24s 

hi Litre 48s 

Qrts 12s 

% Litre 24s 

hi Litre 48s 

Litre 12s 

hi Litre 24s 

hi Litre 48s 

M Litre 48s 

e Cru- 

12s 1.60 
Litre 12s 



14.60 

22.00 

14.60 
14.50 
14.50 
22.00 
16.00 

22.00 
14.50 

20.00 
80.00 

15.00 
14.61 
22.50 
22.60 
22.60 
23.60 
21.50 
23.50 
22.00 
14.60 
18.00 
22.00 
22.00 
23.60 
26.00 
22.00 

bout. 
9.60 



Pour trouver l'agent des marchandises cotees ci-deBSUS, voyez le numero ap res le nom qui correspond aux indi- 
cations suivantes: 



1. John Hope & Co., 18 St-Alexis. 

2. Laporte, Martin, Limltee, 568 St- 
Paul. 

3. Walter Wonham & Sons, 6 St- 
Sacrement. 

4. Gillesples and Co., li Saint- Sa- 
crement. 

6. General Distilling Co. 



9 Law Young & Co., 28 St-Jean. 

12. Boivln Wilson. 468 St-Paul O. 

13. Hudon, Hebert, 41 St-Sulplce. 

14. Lawrence A. Wilson Co., Ltd., 
87 St- Jacques. 

15. J. M. Douglas & Co.. 19 St-Ni- 
COlM. 



18. Patenaude et Carignan, Limltee, 
108 Saint-Paul Est. 

39. Corby Distillery Co., 137 Mc- 
Gill. 

48. John Robertson, 68 McGlll. 
56 Ch. Brown, 42 Isabella. Toronto. 



Vol. XXX— No 5 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



43 




HIRAM WALKER & SONS, Limited 

DISTILLATEURS ET ENBOUTEILLEURS EN ENTREPOT 

WALKERVILLE, ONTARIO (CANADA) 

ETABLIE^EN 1858 
»<$><»<»<»<»<»<£><§■»♦»♦♦♦♦♦♦»#«>♦»■»»»»»♦♦ ♦♦♦♦♦♦♦♦»♦♦♦ ♦ ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦^♦♦♦^♦^♦♦♦^♦♦♦♦♦^ 

SUCCURSALES: 

LONDRES, NEW YORK, CHICAGO 

SAN FRANCISCO, VICTORIA (C. A.) 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦ ♦ ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦ ♦ ♦♦♦♦♦♦♦♦ ♦ ♦♦♦ ♦ ♦♦♦ ♦ ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦•• mm * 

"CANADIAN CLUB" 

"IMPERIAL" 

"WALKER'S OLD RYE WHISKY" 

Prix et informations sur demande faite a nous-memes ou a MM. WALTER 
R. WONHAM & SONS, Agents pour la Province de Quebec. 



H 



LB l'RIX COURANT, vendredi 2 Fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 




Le tabac a chiquer 
celebre par sa qualite. 



Le tabac a chiquer 
le plus populairr 




Le tabac a chiquer 
garantissant les ventes. 



Le tabac a chiquer 
qui accumule les profits. 



Vol. XXX— No 5 



LE PRIX COILRANT, vendredi 2 fevrier 1917 



\r, 



t 

9 • I ■ ♦ 



CIGARES ET TAB ACS 



• • 



: 



♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦^♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦^♦♦♦♦♦♦^♦^♦^♦♦♦♦♦♦^^♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦^ 



PROSPERITE ET PUBLICITE 



Du fait de la prosperite qui regno actuellemenl de ee 
eote-ci de l'Atlantique, la publieite ne devrait pas etre 
evitee, ai meme reduite. Line bonne part de cette man- 
ae de prosperite est due a La publieite, parce que la pu- 
blieite est le principal instrument d 'information el le 
meilleur tnoyen de voir sous leur vrai jour, les condi- 
tions et le developpement de nos affaires econoiniques. 
Sans une publieite soutenue, les yens ne pourront saisir 
I'opportunite et les moyens propres de profiter des 
changements de prix et des stocks d'approvisionne- 
ment. 

Le developpement rapide de notre expansion indus- 
trielle et commerciale depend de I 'information rapide 
fournie par la publieite quant a la situation et aux res- 
sourees. C'est done une tendance reactionnaire de la 
part de certains homines d'affaires que de reduire la 
publieite sur la presomption on I'allegation que les 
temps prosperes entrainent leur volume d'affaires sans 
qu'il soil necessaire d'annoncer. Ces homines pren- 
nent simplement l'effet pour la cause. Car les memes 
causes qui aident a la prosperite peuvent aussi demon- 
trer que negliger les moyens d'en profiter nous fait 
sortir du ehemin du sueces. "II faut frapper le fer 
quand il est chaud." est un vieux dicton qui demeure 
parfaitement vrai. Si les affaires ne sont pas pous- 
sees tandis que les conditions favorisent leur extension. 
I'opportunite s'estompera graduellement. Nous avons 
entendu dans certains milieux pretendre que la pros- 
perite presente rendait SUperflue une publieite etendue. 
Ce raisonnement se base sur la quantite de eommandes 
ii'eues. Jamais plus grave erreur d 'economic com- 
merciale n'a ete commise. Eneore que ee principe pent 
"temporairement proyoquer une economie, il se prepare 
de lui-meme des represailles dans 1 'avenir. L 'economie 
pratiquee en reduisant la publieite n 'est que relative. 
Si les affaires sont reellement florissantes, leur volume 
plus considerable pourvoie faeilement aux depenses 
de publieite. Dans les temps calmes et difficilcs on les 
profits sont reduits et les affaires stagnantes. epargner 
un pen sur les depenses d 'une large publieite pent prou- 
ver etre un moyen d 'economie. mais on lie pent conside- 
rer la chose ainsi en temps de prosperite. 

Le commerce du tabac et partieulierenient ses inte- 
rets de manufacture semblent avoir plus de besoin de 
publieite dans des temps comme ceux que nous traver- 
sons que quand its se trouvent en face de reculs desas- 
treux. En verite le commerce des produits du tabac 
jouit a present d'un essor illimite. Mais, il y a eertaines 
choses esseutielles dans le present mouvement de pros- 
ptrite du commerce du tabac qui ne peuvent etre con- 
veiiableinent reglees. sinon par une publieite intensive. 
La question de prix est le point vital de la prosperite 
du commerce. Et aucun autre commerce ne reneontre 
des conditions aussi difficiles que eelui-la lors d'une 
augmentation de prix. Le vieil usage ties prix de detail 
inalterables dans les produits du tabac. est si profon- 
dement enraeine que ni les detaillants ni les consoin- 
mateurs ne peuvent etre persuades par de simples ex- 



plications orales. Cela ne pent etre accompli que par 
une annonee Lninterrompue. 

Si depuis des mois et des mois, il n'avait pas etc fail 
maints efforts dans la presse commerciale pour infor- 
mer le commerce de detail des augmentations de prix 
de toutes esjteces de matieres premieres essentielles a 
la manufacture des produits du tabac, meme les ([•('■s 
legeres hausses obtenues par les manufaet uriers n'au- 
raient pu etre realisees. 

II a fallu revenir constamment sur ces conditions 
pom- enfoneer dans I'esprit des distributeurs de pro- 
duits de tabac. detaillants et marchands de gros, 1'idee 
veritable que. du fait des augmentations enormes et 
courantes du cout de production, le manufaeturier se 
tiouvait dans 1 'impossibilite de vendre ses produits aux 
anciens prix. Et c'est le concours de la publieite qui 
permit an manufaeturier d 'avoir sa part de profits dans 
la prosperite presente. 

Sans cette publieite, plus d'un manufaeturier aurait 
echoue dans son entreprise. L 'intelligence et 1'equite 
reclament done des manufacturiers, non seulement 
qu'ils maintiennent leur publieite, mais qu'ils lui don- 
nent un regain d 'extension de faeon a recolter des be- 
nefices plus nombreuxsur le volume augmente des af- 
faires. 

Par le moyen de cette publieite, les marchands de 
gros et les detaillants seront mis en mesure de diseuter 
avec conviction avee leurs clients de la necessity d'une 
hausse de prix sur les produits du tabac et c'est ainsi 
que la publieite aidera le manufaeturier et le marehand 
a profiter des temps prosperes que 1'activite eeonomi- 
qiie du pays nous vaut actuellement. 



LA SITUATION A LA HA VANE 



T;"s affaires a La Havane sont tranquilles, pour l'ins- 
tant, quoique eertaines manufactures soient encore 
ehargees de bonnes demandes pour le Royaume-TIni et 

ailleurs. 

Le marche de la feuille est d'une aetivite tres mode- 
reV; le nombre des aeheteurs venus a La Havane n'est 
pas aussi important qu'on aurait pu l'esperer. Les prix 
sont tenus fermes par les marchands de fondles, a cau- 
se des mauvaises perspectives de la future reeolte. 

Les dernieres exportations de cigares par vapeur Sa- 
ratoga, s'eleverent a 283 caisses, soit 1.182.915 cigares. 
qui furent consignes aux pays suivants: A tons ports 
des Etats-rnis. 814.950. Grande-Bretagne. 467.815. an 
Portugal. 37.250. an Canada. 20.400. a la Republique- 
Argentine. 15.100. a la Norve»e. 15.000. a la Suisse 
8.000, an Bresil, 3.000. a Gibraltar. 1.000. et aux Indes 
Oeidentales Frangaises, 300 cigares. 

Les ex])oi-tations de tabac en feuilles du port de la 
Havane pendant la semaine finissant le 6 Janvier 1917. 
se sont elevees a 4.098 balles qui furent distribuees aux 
nays suivants: a tons ports des Btats-Unis, 2.980, au 
Canada. 477. a la Grande-Bretagne, 50. aux lies Cana- 
ries, 50. a la Republiqne Argentine. ."GO. «>t an Chili. 1 
balle. 



46 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



Parmi les principalis: acheteurs de feuilles arrives a 
La Havane en Janvier, notons: Andres Diaz, d Andres 
Diaz & Co., el Jaime Pindas, de ehez M. A. Gunst Co., 
tous deux «le Tempa; M. A.-R. Wilson, d Andrew Wil- 
son & Co.. Limited, de Toronto, Canada, aceompagne 
par le surintendant de leurs manufactures de eigares 
de Toronto el Montreal, M. H.-J. Lutz. 

La Cie Romeo y Julieta eontinue a etre tres occupee. 
ot re fait est corrobore par les gros envois qu'elle fait 
pour toutes les destinations a ehaqne depart de bateau. 

Charles Landau, le representant de la manufacture 
II. Upmann pour les Btats-Unis et le Canada est a La 
Havane pour sa visite annuelle. La maison H. Up- 
mann travaille regulierement comme tonjonrs a cette 
epoque de 1 'annee. 

La maison Partaga a nn bon lot de commandes a rem- 
plir. PorLarranaga manque d'espace pour executer 
tons les ordres recus. Punch travaille regulierement. 
Don Manuel Lopez soigne personnellement le travail 
de manufacture et so trouve satisfait des affaires. Tho- 
mas-F. Healey, le representant de la manufacture Ra- 
mon Allones pour les Etats-Unis et le Canada a passe a 
La Havane pour s'entendre avec Don Antonio Allones. 
le gerant general de Ramon Allones, sur la direction a 
donner a la prochaine campagne. La manufacture 



marohe bien. Hoyo de Monterrey travaille normale- 
ment pour cette saison de l'annee. Belinda travaille 
ferme pour executer de bons ordres recus des Etats- 
Unis. Sol obtient sa bonne part des affaires. Jose 
Otero a encore des commandes a remplir pour la Gran- 
de-Bretagne et les Etats-Unis. El Rey del Mundo fait 
de bonnes affaires avec les Etats-Unis, le Canada et 
TAngleterre. Devesa de Murias a un bon marche en 
Espagne et autres pays. 



DANS LE MONDE DU TABAC 



A la convention des marchands de tabac tenue recem- 
ment a Seattle. 1 'augmentation du prix des eigares pro- 
voqua . une longue discussion a laquelle prirent part tou- 
tes les personnes presentes. M. Louis Nathanson, de 
Minneapolis, pretendit que le cout moyen de faire des 
affaires dans sa cite etait de 21 pour cent, repartis 
comme suit : 12 pour cent sur le loyer, 7 pour cent pour 
le personnel et 2 pour 100 pour les frais bases sur les 
ventes. Dans ces conditions, il ne voit pas comment 
il pourrait continuer a vendre des eigares factures $35 
a 6 pour 25 cents et ceux factures $37 a 5c net. Tout 
le monde fut de son avis. 



VITRINE DU JOUR D' ACT IONS DE GRACE A MONTREAL 



Parmi les magasins de Montreal qui out fait des etalages speciaux pour le Jour d'Actions de Grace, 
l'un des plus remarquables etait celui de la pharmaciede M. P.-R. Thomas, coin des rues Bleury et Ontario. 
Nous publious iei une photographie de cette vitrine. L'effet du Jour d Actions de Grace est obtenu au moy- 
en dune disposition artistique de ble et d'une image fidele de la dinde. Au centre sont les mots: "Fumez 
le Tabac Forest and Stream". Des pancartes et des boites de cette marque populaire completent le tableau. 




Le tabac "Pores! A; Stream" fait une vitrine attrayante a Tepoque du Jour dActions de Grace, dans 
la pharmacie de M. P.-R. Thomas, coin des rues Bleury et Ontario, Montreal, 



Vol. XXX— No 5 



LE PRIX COUBANT, vendredi 2 fevrier 1917 



17 



La Demande 
Toujours Croissante 




du 



TAB AC A 
CHIQUER 

COPENHAGEN 



est entierement due a sa saveur 
distinctive reconnue par tous les 
chiqueurs. 



Voyez a ce que votre stock soit 
toujours en parfait etat 
d'humidite. 




k; SNUFF.-- 



"Hiimiin^ ~— 



VENDU PAR TOUS LES 
MARCHANDS EN GROS 



[8 



u: PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



M. le Marchand, 

Vous rendez- vous compte du benefice que vous rea- 
lisez en mettant en evidence des marchandises qui 
sont annoncees dans tout le pays ? 




Un commergant qui ne fait des affaires que dans sa 
localite peutne pas avoir lesmoy ens def aire de la publi- 
city suruneaussigrandeechelle que les manufacturiers 
dont le commerce s'etend par tout le pays ; MAIS. . . . 

II peut profiter de la publicite de ceux-ci en f aisant 
un bel etalage dans ses vitrines et en donnant aux ar- 
ticles annonces dans tout le pays une place proemi- 
nente dans son magasin~en faisant— sienne--la--publi- 
cite—des—manufacturiers. 

L'affiche reproduite ci-dessus, bien coloriee, pleine 
de vie, 10' de hauteur par 25' de largeur, s'adresse 
plusieurs fois par jour a plus de 3,500,000 Canadiens. 

Mettez une carte du STAG dans votre vitrine et 
voyez quelle augmentation d'affaires elle vousvaudra. 

Faites votre cette publicite 



ECRIVEZ A LA 



CANADIAN POSTER COMPANY, 

EDIFICE LEWIS, MONTREAL 

Pour la Publicite par VAffiche n'importe ou au Canada. 



Y.,1 XXX— No 5 



LE PRIX COUEANT, vendredi 2 fevrier 191 i 



49 



rA&4C5--G/C,4/?£S--C/Gi4/?£rr££ 

NOS PRIX COURANTS 

Marques speciales do marchandises dont let maisons, indiquees en caracteres noirs, ont I'agence ou la representa- 
tion directe au Canada ou que ces maisons manufactured elles-memes. — Les prix indiques le sont 
d'apres les derniers rensei gnements fournis par les agents ou les manufacturiers. 



IMPERIAL TOBACCO COMPANY 



Tabaca coupes. 



OF CANADA, Limited 



CIGARETTES 



Le 1,000 



Bouquet, 7s, bolte 350, par bte.. 

Calabash 

Columbia, petite cigares 

Dardanelles "Turques" bouts 

unis 

Dardanelles "Turques", bouts 

en liege ou en argent 

Derby's, bte de 660, par bte $4.30 

Fatlma 20s 

Guinea Gold 

Gloria 7s 

Gold Crest 20s 

Hasan "Turques", bouts en liege 
Mecca "Egyptiennes", bouts unis 
Mogul "Egyptiennes", bouts unis 

ou en lifcge 

Murad "Turques", bouts unis . 



6.22 
11.50 
12.50 

13.00 

13.00 
7.15 

10.75 
8.50 
6.22 
6.50 
8.80 
8.80 

12.76 
12.75 




New Light, Petits cigares 8.80 

Old Chum, bouts unis 8.50 

Old Gold, 6s. bte de 600, la bte 

$4.10 6.83 

Pall Mall, format ordinaire 19.50 

Pall Mall, format royal 26.00 

Players Navy Cut $.76 




Richmond Straight Cut, bte de 

10 

Richmond Straight Cut, bte de 

20 

Sweet Caporal 

Sweet Sixteen 7s, bte de 700, la 

botte . , $4.86 

Sub Rosa, petits cigares 

Cigarettes importers. 
Capstan, douce et medium . . 
Capstan, bte de 10 avec porte- 

cigarettes 

Soussa, Importees du Caire, 

Egypte extra fine, No 26 ... . 

Soussa, extra fine, No. 10 

Soussa, Khedlvlal 

Three Castles, bte de fer-blanc, 

60s, bte de carton 10s 

Three Castles, bte de fantalsle . 

Tabacs a Cigarettes. 

B. C, No. 1, 14s 

Sweet Caporal, las 



11.50 

11.00 
8.80 

6.22 
8.80 

15.50 

16.50 

21.60 

24.60 
82.60 

19.00 
19.60 

1.18 
1.11 



OLD CHUM 

\TWJr1 f 1/tKE (.liT 

smoKitfG o 

o) TOBACCO 



0.99 
0.99 



en fer- 



Old Chum, 12s 

Meerschaum, 12s . . . 

Athlete Mixture, bte 

blanc, Vt et M lb. . . . 

Old Gold, 18s 

Seal of North Carolina, 18s 1.04 

Duke's Mixture, "Cut Plug", 1/18 1.04 
Duke's Mixture "Granule" sac 1/13 1.04 



1.(0 
1.11 



Old Virginia, pqts 14 et 1 lb.. 



0.80 



Old Virginia, pqts 1/16 0.70 

Bull Durham, sac 1-11 et 1-16.. 1.80 

Snap, pqts M> et 1-16 0.67 

Calabash Mixture, bte ft et 1 lb 1.46 

Calabash Mixture, bte % lb HO 

Calabash Mixture, Importe, bte 

% 1.60 

Pride of Virginia, importe, bte 

1/10 1.60 

Capstan Navy Cut, importe, bte 

Vk moyen et fort 1.60 

Old English Curve Cut, Importe 

boilte 1/10 1.70 

Tuxedo, importe, bolte 1/10 . . . 1.70 
Lucky Strike, importe, bolte, 

1/10 1.70 

Rose Leaf, importe, a chiquer 

pqtg 1 oz 1.40 

Tabacs a chiquer importe*. 

Piper Heidsieck 1.4(1 

Casino — 

Pqts % lb., boltes 5 lbs 0.82 

Pqts 1/10 lb., boltes 6 lbe 0.40 

Pqts Vt lb 0.30 

Pqts 1 lb 0.28 

Horse Shoe Solace — 

Pqt s 1/12 lb., boltes 5 lbs 0.48 

Pqts Vi lb 0.48 

Pqts 1 lb 0.48 

Pqts 1 lb. avec pipe a 1'lnte- 

rieur .» 0.B8 

Boite de fer-blanc, V» lb 0.53 

Gold Block- 
Sacs 1/14, boltes 6 lbs 0.58 

Sacs 1/9, boltes de 5 lbs 0.68 

Boltes en metal »4 lb 0.75 

Brown Shag pour fumer et chiquer — 

Pqts 1/12 lb., boltes de 5 lbs. 0.48 

Pqts % lb 0.46 

Pqts 1 lb. 0.46 

Signam Cut Plug — 

Sacs 1/14 lb., boltes de i lbs. . 0.66 

Pqts 1/12 lb., bottes de 6 lbs. . 0.48 

Pqts % lb 0.46 

Carillon (pour fumer et chiquer) — 

P^cs 1/11 lb., bottes de 6 lbs. . 0.44 
ComO; — 

Pqts 1 lb. avec pipe a l'lnte- 

rleur 0.48 

Lion Brand (Coup* gros pour 
chiquer) — 
Sac 8 en papier 1/12, boltes 6 

lbs 0.46 



i^PENHAGE^ 
k SNUFF.-. 



Horse Shoe 

Hose No 1 de Landry 

Rose No 1 de Houde 

Tabacs a chiquer en palettes. 
Moose, 12s, V4 cads., 12 lbs., 

cads. 18 lbs 

Snowshoe bars, ("s, % butts, 12 

lbs 

Stag bars, 6s, Vt butts, 12 

bte s 6 lbs 

Black Watch, 7%s, % buts, »V4 

lbs, btes 4 lbs 

Bobs, 6s, Vi cads.. 12 lbs., % 

cads., 6 lbs 

Bobs. 12s, % butts, 12 lbs, btes 

6 lbs 

Currency, 6s, % butts, 8 lbs 

Currency Navy, 12s, Vi cads, 12 

lbs. Vx cads., 6 lbs 

Pay Roll thick bars, 8% butts, 

21 lbs., btes fi lbs 

Empire Navy bars, 8s, btes 

6 lbs 

Walnut bars, 8s. btes 6 lbs 

EMPIRE BRANCH 
Tabacs a fumer en palettes. 
Pedro bars, 5 5-7. btes 7 lbs.... 
Rosebud bars, IVi, butts 21% 

lbs., btes 6 lbs 

Ivy, 8s, butts 18 lbs., V, butt 8 9 

lbs 

Shamrock bars et plugs, 7%s, 

Vi butts, 12 lbs., btes 6 lbs... 
Derby. 7s, btes 8 lbs 

Tabacs Coupes. 

Great West, sac 9s 

Forest & Stream, bte 1/11 

Forest & Stream, bte %, ',i et 1 

lb 

Forest & Stream, Jarre de 1 lb. 

avec humecteur 



0.9b 
0.38 
0.40 



0.46 

0.66 

0.48 

0.60 

0.46 

0.46 
0.46 

0.46 

0.6$ 

0.64 
0.64 

0.67 

0.57 

0.64 

0.67 
0.S6 

0.72 

0.89 

0.80 
1.00 




THE B. HOUDE CO., LTD., 
QUEBEC. 

Tabac coupes a fuiier. 

Trappeur — 

Pqts 1/12, boltes 6 lbs 0.48 

Sacs 1/14, bottes 6 lbs 0.1$ 

Pqt s Vx lb Me 

Paqt 1 lb «.«• 

Comfort — 

Sacs 1/14, bottee ( lb* «.!« 



50 



LE PRIX COURANT, vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 5 



lbs. . 0.(2 

Trl-Color 

Pqta 1/10, boltes de 5 lbs 0.40 

Houde's No. 1 — 
Pqts 1 lb .avec pipe a l'lnte- 

rleur 0.64 

Pqts % lb., bottes de ( lbs 0.(6 

Pqts V4 lb 0.60 

Pqts 1 lb 0.60 

Valise de fer-blanc, 1 lb 0.64 

Micmac (Coarse Cut Chewing;) — 
Sacs en papier 1/12, boltes 6 

lbs 0.46 

Houde's Fine Cut (pour fumer 
et chlquer) — 

Pqts 1/14, boltes de 6 lbs 0.60 

Pqts 1/7, boltes de 6 lbs 0.60 

Hudson (pour fumer et chlquer)) — 

Pqts 1/14, boltes de 3 lbs.... 0.60 

Pqts 1/7, bottes de 6 lbs 0.60 

Golden Leaf — 

Pqts 1/16, bottes de 6 lbs 0.60 

Pqts %. boltes de 6 lbs 0.60 

Bolte s de fer-blanc, ft lb 0.68 

Boltes de fer-blanc, % lb 0.76 

Rainbow — 

Pqts-1/10, boltes de 6 lbs. 0.80 

Boltes de fer-blanc, % lb 0.88 

Boltes de fer-blanc, % lb ... 0.88 

Sacs 1/6 lb:, boltes de 6 lbs. 0.90 

Champaign — 

Pqts 1/11, boltes de 6 lbs 0.86 

Morning Dew — 

Pqts 1/11, boltes de 6 lbs 0.86 

Botteg en metal, ft lb 0.94 

Cremo — 

Pqts 1/16, bottes de 6 lbs 0.60 

Standard — 

Pqts 1/10, boltes de 6 lbs 0.80 

Bottes en metal, % lb 0.86 

Jockey — 

Pqts 1/16, boltes de 6 lbs 0.60 




Senator — 

Pqts 1/11, boltes de 6 lbs 0.90 

Sacs 1/6, boltes de 6 lbs 1.00 

Bottes en metal, % lb 0.85 

Jolly Good Navy Cut — 
Bottes en metal 1/9, btes 2 lbs. 1.10 

Patriot — 
Bottes en metal, 1 lb 0.86 

Handy (Cut P4ug)— 

Sacs 1/11, bottes de 6 lbs 0.80 



Alice- 
Sacs 1 lb 0.86 

Cadet— 

Pqt s 1/14, boltes de 6 lbs 0.68 

Boltes de metal, % lb 0.76 

Old Style— 

Pqts 1/11, boltes de 6 lbs... 0.85 
Tabac a fumer, coupe naturelle. 

Extra Parfum d'ltalie (Quesnel) — 

Pqts 1/14 bottes de 6 lbs 0.66 

Mon Ami (Pure Quesnel) — 

Pqts 1/10, boltes de 3 lbs 0.76 

Pqts % lb 0.60 

Pqts 1 lb 0.60 

"Ligne Speciale No. 40" — 

Ligne speciale No 40 0.40 

Pqts. 1/10 lb. bottes de 6 lbs. 0.40 

Pqts. 1-6 lb. 0.40 

Pqts. % lb. 0.82 

Pqts 1 lb. 0.40 

Ligne Speciale 0.40 

Red Cross — 

Pqts 1/12, bottes de 6 lbs 0.48 

Pqts y% lb 0.48 

Pqts 1/9, bottes de 6 lbs 0.69 

Tiger — 

Pqts 1/12, bottes de 6 lbs 0.48 

Montcalm — 

Pqts 1 lb 0.80 

Encore — 

Pqts 1/12,, boltes de 6 lbs 0.48 

Pqts % lb 0.48 

Pqts 1 lb 0.48 

Sacs H. bottes de 6 lbs 0.68 

Rouge et Quesnel — 

Pqt a 1/12, bottes de 6 lbs 0.48 

Pqts 1/6 lb 0.46 

Pqts & lb 0.46 

Pqts 1 lb 0.46 

Quesnel — 

Pqts 1/6 lb 0.(0 

Pqts % lb 0.60 

Pqts 1 lb 0.(0 

Houde's Best One Dollar Mixture 
(Quesnel) — 

Pqts 1/11, bottes de ( lbs 0.90 

Pqts 1/6 lb 0.90 

Pqts Vt lb 0.90 

Pqts 1 lb 0.90 

Napoleon — 

Pqts 1-16 lb., bottes de ( lbs 0.40 

Bellefeuille— 

Pqts % lb 0.82 

Pqts % lb 0.82 

Pqts 1 lb. i 0.80 

Houde's Quesnel — 

Pqts 1/16, bottes de 6 lbs 0.68 

Pqts 1/9, boltes de 6 lbs 0.68 

Prairie — 

Pqts 1/12, bottes de 6 lbs 0.48 

Rouge — 

Pqts H, bottes de ( lbs 0.82 

Pqts % lb. 0.82 

Pqts V4 lb 0.82 

Pqts 1 lb * 0.90 

Golden Broom — 

Bottes en metal 1/7 0.(0 



Houde's Special Parfum d'ltalie — 
Pqts 1/12, botte s de 6 lbs 0.48 




Richelieu — 

Pqts 1/12, boltes de 6 lbs 

Tabacs a Cigarettes 
Rugby — 

Btes glissantes 1/10, btes 6 lbs 
Pqts. 1/16, boltes de 6 lbs 

Pqts % lb 

Pqts 1 lb 

Petit Bleu— 

Pqts 1/14, boltes de 6 lbs 

Pqts 1/9, boltes de 6 lbs 

Pqts % lb 

Pqts 1 lb 

L. L. V.— 

Pqts % lb 

Pqts 1/14, boltes de 6 lbs 

Petit Poucet— 

Pqts 1/14, bottes de 6 lbs 

Le Petit Jaune — 

Pqts 1/14, bottes de 6 lbs 

Calabrese — 

Pqts 1-16, bottes de 6 lbs 

Swoboda — 

Boltes glissantes 1/10, btes 6 

lbs 

Carlo— 

Pqts 1/16, boltes de 6 lbs 

Ali Baba— 

Pqts 1/16, boltes de 6 lbs 

Pqts 1/11. bottes de 6 lbs 

Boteff— 

Pqts 1/16, boltes de 6 lbs 

"Sunrise — 

Pqts. 1/13, bottes de 1 lb. et 6 lbs. 

Tabacs a cigarettes, turc 
Houde's Turkish — 

Pqts 1/15, boltes de 2 lbs 

Yafa— 

Pqts 1/16, btes de 2 et 6 lbs. 
Osman — 

Pqts 1/16, boltes de 2 lbs 

Hochfelner — 

Pqts 1/16, bottes de 2 lbs 

Palettes pour chiquer 
Spun Roll— 

1/16, bottes 1 lb 

Coupe et Prese Naturel 
Original (Quesnel) — 
Pqts 1 /9, bottes de 6 lbs 

Pqts % lb., bottes de 6 lbs 



0.48 

0.77 
0.70 
0.70 
0.70 

0.60 
0.60 
0.6( 

0.55 

0.(6 
0.60 

0.(8 

0.(8 

0.70 

0.74 

0.66 

0.70 
0.76 

0.70 

1.06 

1.16 
1.25 

1.26 
1.26 

0.70 



0.70 
0.70 



CALCUL DE LA RECOLTE DE TABAC EN FEUIL LES EN 1916 



Vuelta 
Aba jo 
Balles. 

Recu au 31 deeembre 1916 160.721 

A venir encore de la campagne en 1917 (ap- 

proxiniativement) 6,000 

Consommation domestique 

Moins ee qui arriva en 1916 166,721 

de la recolte de 1915 56J21 



Semi 

Vuelta 

Balles 

20,842 

700 



21,541 
2.542 



Partido. Remedios, Oriente, 
Balles Balles. Balles 



Total 
Balles. 



26,582 
300 



26.882 

882 



146,085 

25,000 
15,000 

186,085 
16,085 



6,869 361,099 



500 
10,000 

17,369 
1,369 



32,500 
25,000 

418.599 
77.599 



Estimation approximative de la recolte de 1916 110,000 19,000 26,000 170,000 16,000 341.000 



Vol. XXX— No 5 



\jE PRIX CO! 'RANT, vendredi 2 fevrier 1917 












6< >o< >o< >o< >o< >o< >p< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >p< >p< >p< >o< >o< >o 



QUAND UN ARTICLE PORTE 
CETTE MARQUE 






TRADE 




MARK 



as 



Vous pouvez avoir 
Confiance en sa qualite 



United Shoe Machinery Company of Canada 

LIMITED 

28 rue Demers, Quebec 
Kitchener (Ont.), 179 King Street W. 



Q< >o< >o 



LE PKJX COl'RANT. vendredi 2 fevrier 1917 



Vol. XXX— No S 



BIERE POPULAIRE 

MOLSON 




Est celle que veut 

le consommateur ; 
donnez-la lui. 

La vente de cette 
BIERE en bouteilles 
excede celle de tou- 
tes les autres mar- 



ques reumes 



• • • • 



Brassee a Montreal 

DEPUIS 131 ANS 



QUI 
rJttft 




r onde en 1887 



MONTREAL, vendredi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 6 




CE QUE LES EPICIERS DISENT 



a propos de la 





LEA"* PERRINS 
SAUCE 




La Maison Fraser, Viger & Co., Limited, de Montreal, a la reputation dans 
tout le Canada, d'avoir la clientele de la plus haute classe. Cette maison bien 
connue reeommande toujours a ses clients ses meilleurs articles. 

Dans ses annonces dans les journaux quotidiens, elle attire toujours l'at- 
ten'Ion sur "L'Origineile et Authentiq ue Sauce Worcestershire". 



Authentique Sauce Worcestershire 

"LEA & PERRINS" 

Parmi toutes les differentes sauces qui inondent le mar- 
che, la Lea & Perrins, "L'AUTHENTIQUE WORCES- 
TERSHIRE" est toi jours en tete et de beaucoup. Sa sa- 
veur est unique et des plus appetissantes, differente de 
toutes les autres. Nous vendons 1' Authentique Sauce 
Worcestershire Lea & Perrins en deux bouteilles de dif- 
ferentes grandeurs 

Bouteilles moyennes, chacune 60c 

Bouteilles potites, chacune 35c 



Cette annonce n'a pas ete sollicitee par nous, et est un frappant exem- 
ple de l'estime dans laquelle est ten ue la Sauce Lea & Perrins parmi les 
epiciers r.ussi "oien cue parmi les consommateurs. 

J. M. Douglas & Co- - Montreal 

1 Agents pour le Canada Etablis en 1857 




LE 1'KIX I'Ol'RANT. vendredi 9 fevrier 191' 



Vol.. XXX— No 6 
























m 









Extraits Culinaires de Jonas 



Les 

Cuisimeres 

et les 

Menageres 

experimen- 

tees savent 

que 



Les Extraits 
de Jonas 
sont 
purs. 



Les Extraits 
de Jonas 
sont 
riches. 



Les Extraits 
de Jonas 
sont 
forts. 



Les Extraits 
de Jonas 
sont 
economiques 



Les Extraits 
de Jonas 
sont dignes 
de confiance. 



Les Epiciers qui 
Reussissent vendem 
les Produits dont le 
Succes est etabli. 




La Menagere 

veut 
les Extraits de 

JONAS 




Gonsultez notre liste. 



Abricot, Allspice, Amandes, Ananas, Banane, Biere d'Epinet- 
te, Bouleau, Cafe, Cannelle, Cayenne, Celeri, Cerise, Chocolat, 
Clarets, Cochenille, Coing, Coriandre, Couleurs de Fruits, 
Don't Care, Fraise, Framboise, Gingembre, Groseille, Limon, 
Macis, Madere, Menthe Poivree, Mures, Muscades, Nectar, 
Noyau, Orange, Ottawa, Rootbeer, Peche, Pistache, Poire, Poi- 
vre, Pommes, Prunes, Ratafia, Rose, Safran, Salsepareille, 
Sherry, The, Tonka, Vanille, Wintergreen. 



Ayez les Extraits de 
JONAS 




lis sont les favoris 

parce que 

leur qualite est 

invariablement 

superieure. 



TVHR^eMttPTWfc! 

EXTRACT | 

OF 

VANILL A, 

OPUIWtimftflDEDfiY I 

THE COUNCIL OF WIX 
AND HANUreCTUBISl 

hrepareo an 
iJONfiS&t^I 
MONTREAL 
I IVEW YOE" 



Les 

Marchands 

a" experience 

savent 

tous 

que 



Les Extraits 
de Jonas 
sont des 
types de 
qualite. 



Les Extraits 
de Jonas 
sont des 
Createurs 
d'affaires 



Les Extraits 
de Jonas 
sont 
profitables. 



Les Extraits 
de Jonas 
assurent la 
stabilite de 
la Clientele. 



Les Extraits 
de Jonas 
sont les 
favoris. 



MANUFACTURES PAR 

Henri Jonas & Cie 



MAJSON FONDEE EN 1870 

173 a 177 rue Saint-Paul Quest 



Montreal 



*i£W:A 






























Vol. XXX— No 6 



LE PRTX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 




Trois Feves font 3c de Profit 
Voici commentj 




Simples ou Sauce Tomate, Sauce 
Poivrade ou au Lard. 



Ouvrez une boite fde Fe- 
ves Simcoe (assaisonnees 
Sauce Poivrade) dans un 
grand bol, et couvrez le 
bol d'une assiette en pla- 
gant une fourchette sur 
Tassiette. 

Ensuite— 

Lorsqu'un client entre 
dans votre magasin, placez 
trois feves sur un morceau 
de biscuit etlaissezleclientj 
les gouter. 

Le Resultat— 

Une vente de Feves Simcoe 
—3c ou plus de profit pour 
vous. Essay ez cela; vos 
clients apprecieront ce 
don. 

Dominion Canners 

Limited 

Hamilton (Canada)] 






LE PRIX OOURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No r. 



PRIX COURANTS 

Dans la Hate qui suit aont eoaaprtaea wnKjuemoat les marque* apeelalea de naarehandieeB dont 1m malsona, tudiqueea en ca- 
racterea aoira ont l'ag-ence ou la representation directe au Canada eu que cea Maiaon* manufactured elles-mtmes. Lee prlx 
lndlquee le sont d'apres lee dernlere renseignements fournis par lee agents. repreBentanU ou naanufacturlere eux-memea, 

lb., c-s 2914 lbs., la Uvre 0.40 

BRODIE & HARVIE. LIMITED 

Farinee preparees de Brodle La doa. 
"XXX" (Etiquette rouge) pqta. 

3 lba «0 

Pqta de 6 lbs. «.»0 

Superb, pqta de S lba 2.00 

Pqts de 6 Uv 8.80 

Creacent, pqta de t lba MO 

Pqta de < lba 4.1* 

Buckwheat, pqta de lft Uv. . 1.00 
3 Uv. ... 2.20 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

Cbocolat Premium, palna de h% 
Uv. et de Vi lv., bolte de 13 
Ut., par llv. 




0.17 

Breakfast Cocoa, 
boltea de 1-5, 
fc. V4. 1 «t S 
llv 0.41 

Chocolat sucre, 
Caracas, % et 
% de Uv., bol- 
tea de 6 lbs. .0.81 

Caracaa Tablets, 
Cartons de So, 
40 cartons par 
bolte, la botte .1.25 



PRIMUS" 
The Vert Naturel, non colore. 
Etiquette Rouge,, paquets de 1 
lb., c-a SO lbs., la Uvre 0.33 

% 



lb., c-a 80 lba., 



la Uvre O.St 



« llv. 



4.S0 
S.Z0 
4.S0 
1.00 



REGISTERED 
TRADE-MARK 



Chocolat sucre 
de 1-6 de Uv., 



cartons Be. 20 
cartons par 
bolte la bolte . 0.SS 

"Assor- 

tla", 33 paq. 
par bolte, la 
bolte 100 

"Diamond", pain 
boltes de 6 Uv. 



la Uv 0.24 



■ — ! Clnquleme, pains 

de 1-i de Uv.. boltes de 6 Uv., 
la Uvre 0.2S 

Oacao Falcon (pour aoda chaur 
et froid) boltea de 1, 4 et 10 Uv., 

la Uvre 0.36 

Les prlx cl.desaue aon F.O.F., Mont- 
real. 



Griddle Cake, pqta de S lba. 

Pqts de 6 lbs 

Pancake, pqts de 1% Uv. .. 

Les calsses contenant 12 paquets de 
< llvres ou 2 dos. de S Uv., a 20c. cha- 
que. 

La plelne valeur est remboursee pour 
Calsses retournees completes et en boa 
etat seulement. 

L. CHAPUT, F1L8 & CIE, LTM, 

Montreal. 

"PRIMUS" 

The Nolr Ceylan et Indlen 

Etiquette Rouge, paquets de 1 lb. 

c-b 80 lbs., la Uvre 0.SS 

% lb. 

o-b SO lbs., la Uvre 0.SS 

_ y 

lb., e-B 20)4 lba., la Uvre.... 0.8S 
Etiquette Argent 1 lb. 



c-s 



30 lbs., la Uvre 0.40 



c-s 80 lbs., la 



Uvre 0.40 

, % 



lb., c-a 29% lba., la Uvre 0.33 

Etiquette Argent 1 

lb., c-a SO lba., la Uvre 0.40 

_ H 

lb., c-a SO lbs., la Uvre 0.40 

fc 

lb., c-s 2ttt lbB., la Uvre 0.40 

CHURCH & DWIQHT 
Cow Brand Baking Seda. 

En boltea seule- 
ment. . . 

Empaquete eom- 
c 6 suit: 

Calsses de 98 pa- 
quets de 8c. $3.26 
Calaae de 80 paquets de 1 lb 8.20 

120 tt lb... 8.41 

SO 1 lb. et 

60 paq. melanges, ft lb 3.30 

W. CLARK, LIMITED 

Mont rial. 
Conserves La do*. 

Corned Beef Compress* V4s. $3.0C 

— — ... Is. 3.10 

' . . . 2s. 7.00 

. . .6s. 28.01 





'•COW BRAND" la marque toujours 
digne de confiance dans ses resultats. 



Aucun autre soda sur le marche 
n'est aussl oonnu de la bonne 
menagere que le "Cow Brand". 
II est fameux pour ses iesultats 
absolument certains, sa force, sa 
purete. Recommandez-lo a tou- 
tes. 

Prenez-en en etoek, votre mar- 
chand en groe en a. 



CHURCH & DWIGHT 



Manufacturers 



MONTREAL 



LIMITED 



CHARBON 

ANTHRACITE ET BITUMINEUX 

EXPEDIE PAR VOIE FERREE OU VOIE D'EAU 
A TOUS EKDROIT8 DE LA PROVINCE 
DE QUEBEC. 

GEORGE HALL COAL COMPANY 
OF CANADA, LIMITED 

126 rue St-Pierre, MONTREAL 



SAVOIR FAIRE SES ACHATS EST UN 

GROS AGENT DE SUCCES 

DANS LE COMMERCE. 



En consultant les annonces qui figu- 
rent dans le "PRIX COURANT" vous 
obtenez les adresses des meilleures mai- 
sons ou vous approvisionner au mieux 
de vos interets. 



Vol. XXX— No G 



LB PRIX (OUKANT, vendredi 9 fevrier 1917 



AU MEME ANCIEN PRIX 

Tamils que tuns vos clients eoncentrent leurs pen 
sees sur le coul eleve de la vie nous faisons de la 
publicity pour leur rappeler que le 

Shredded Wheat 

offre une solution au probl&me. 

La demande generate pour on aliment nutritif a 
tin prix raisonnable, combinee avec notre publici- 
ty opportune, rend plus facile que jamais pour 
vous la vente du Shredded Wheat. C'est le me- 
tric ancien prix et la merae qualite superieure. 



c 



^ ie ^^t*v<'* v r*i*lnrzm m<B*~^7£& Ce Biscuit est empaquete 
'1^ 1 SSSP^^&- _^2^, dans des boites de sapln 




lnodores qui peuvenr 6tre 
facllement vendues 10 ou 
15 cents, ce qui ajoute en- 
core auz benefices de I'epl- 
cier. 



"FAIT EN CANADA" 

The Canadian Shredded Wheat Co., Limited 

NIAGARA FALLS (ONTARIO) 
Bureau de Toronto, 49 rue Wellington Est 



* !', j j|*r. 



c)^kfflPfTiEsk^ia7 



Quand vous vendez les 

57 Varietes 

de 



de 



HEINZ 



Vous donnez a vos clients des mer- 
chandises faites au Canada avec des 
Produits Canadieng par des Employes 
Canadiens. 



H. J. HEINZ 




Usine Canadienne: Leamington(Ontario) 
Entrepots: Toronto et Montreal 

HEfNT ^^I r g7] f^ I HE!NZ 1 ^^| r K7 1 | !W! P***! 

r——f \'**.<*r ] C/ I 1 1 "**.i»t I r— — r l "a»? l l w I ' f " ™ ] r " "v 

g ti^wi^ ygy L©/_'kSa «!8 : WzA !&f 1 1 



Corned Beef Compreese 14b. 80.00 

Rout %B. J.00 

— . . Is. 3.10 

— — . .2s. 7.00 

e». ii.oo 

Boeuf bouilli Is. 3.10 

. 2s. 7.00 




Boeuf bouilli 6a. lt.00 

Veau en gelee %■• t.00 

Is. 8.00 

FOyob au lard. Sauce Chili, eti- 
quettas rouge et doree, calaae 
de 66 liv.. 4 douz. a la caisse. 

La doui. 0.00 

do, 48 11t., 4 doui., la douv 1.11 
do. grosses boltae, 42 liv., i 

doui., la doua. 1.81 

do. boites plate*. 51 Uy., 8 
doui. la dous. 1.48 

a la Vegetarienne, aYee 

aauce tomatea, boltea de 42 11y. 1.80 

au lard, grandeur 1% 

Sauce Chill, la douaaine 1.78 

Tomatea, la douaaine . . . 1.78 

Sane sauce la douaaine 1.46 

Pleda de cochons sane os....ls. 2.76 

. . .1*. 6.60 

Boeuf fume en tranches, boltea 

de fer-blane tte. 1.18 

de fer-blane la. 1.80 

, pota en 
U* 1J« 



1 , pota en 

Yerre *4a. 1.16 

, pota en 

Yerre la. 8.26 

Langue, jaxnbon et pate de veau 

Ha. 1.60 

J am bo n et pate de veau.. .%s. 1.45 
Viandes en pota eplcees. boltea 
en fer.blanc, boeuf, Jambon, 
langue. veau, gibier his. 0.6VI 

en fer-blanc, boeuf, Jambon, 

langue, Yeau, gibier ...%a. 1.00 

de Yerre, pou- 



let, jambon, langue M*. 




*^S5£=s8Jas»? 







Langues He. 

la. 

de boeuf, boltea en fer- 
blanc Ha. 8.60 

la. 8.26 

1* 1.60 

2a. .. .. .18.00 

as pota de Yerre . la 



de boeuf, pota <?e Yer- 
re aiae 1H 

la. 

Vlande hachee en "tins" oache- 

teea hermetiq.. iment la. 2.00 

la. 8.11 

Sa. 4.86 

4a. 1.18 

Vlande hachee en "Una" oache- 

teea hermetiquement Ba. 8.00 

Vlanche hachee 

En Beaux, 26 lba 0.18 

En cuves, 60 lba 0.18 

Soua Yerre 1.80 

KETCHUP AUX TOMATS8 

Bouteillea, 

88 " 18 — 8.00 

BEURRE DC PBANUT 

Beurr* de Peanut, 16 " — Vi — 2 80.86 

24 " - H — 2 1.40 

17 " — 1 — 1 1.81 

Btea carrOea 

Seauz, 24 Lir 0.10 

10 O.llfc 

» 0.1* 

Clark'e Fluid Beat Cordial, bou- 
teillea de 10 oneea, 1 doz. par 
calaae doa. 10.00 

FOvea au lard, aauce tomato, 
Otlquette bleue, calaae de 68 
liv., 4 dous. a la calaae, La dou- 

aine 0.80 

do, 41 Uy., 4 dous.. La dous. . 1.18 

Clark Fluid Beef Cordial, bout de 
10 oncea, 2 dous per calaae, l» 
dous |B.00 



^ LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 6 



do, 43 llr., 3 dous., 1* dona. .. l.ll 

do, boltes plates. 61 llv., 2 
dous. la doui. 2.46 

do. grosses bottes, 68 llv., 2 
doui la doua. 3.M 

do, grosses boltes, 96 llr., 1 
doua. la doua. 10.80 

do, grosses boltes, 82 llv., * 
doua. la doui. 14.10 

FEVE8 AU LAflD 

Etiquette rose, calsse de 60 llr. 
4 doui. a la calaae . la doua. 0.10 
do, 41 llv., 4 douz. a la calsse, 

la doua t.M 

do, 42 llv., 2 douz. a la calsse, 

U doua. 1.80 

do, boltes plates, 61 llv., 2 douz 

la doua. 2.09 

do, grosses boltes, 68 llv., 2 

doua. la doua. 2.40 

do, grossse boltes, 98 llv., 1 

doua la doua. 8.0t 

do, grosses boltes, 82 llv., * 

doua. la doui. 12.00 

Veau eh gelee la 4.1* 

Paehla ds Corned Beef Via. 1.60 

Pachls de Corned Beef.... Is. 2.80 

... la. 4.10 

Beefsteak et olgnona *a, 2.00 

.... Is. 2.26 

Baafsteak at olgnona . .... 2a. 8.21 
Saucisse de Cambridge .... la 8.00 

... 3a 1.10 

Pleds de cocbons sans os. . . . He. 1.T6 

Prix aujets a changementa sans avis. 
fommandei prises par laa agents su- 
Jettes a acceptation. ( Prod u Its du Ca- 



E. W. GILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto, Ont. 






AVIS. — 1. Lies prlx co- 
tes dans cette liste sont 
pour marchandises aux 
points de distribution 
de gros dans Ontario et 
Quebec, excepte la ou 
des listes sp&ciales de 
prix £lev6s sont en vi- 
gueur, et ils sont sujets 
a varier sans avis. 
Levain en Tablettes 
'Royal" 
Caisse 36 paquets a 
6c. . . . la caisse $1.25 



Poudre a Pate 


"Magic" 




Ne conticnt pas 




d'alun La doz. 


6 doz. de 5c 


$0.50 


4 doz. do 4 oz. 


0.75 


4 doz. de 6 oz. 


1.00 


4 doz. de 8 oz. 


1.30 


4 doz. de 12 oz. 


1.80 


2 doz. de 12oz. 


1.85 


4 doz. de 1 lb. 


2.25 


2 doz. de 1 lb. 


2.30 


ldoz.de 2% lbs 


6.30 


V 2 doz. de 5 lbs. 


9.60 


2doz.de 6oz.\ 


a la' 


1 doz. de 1 2 oz. ) 


cse 


1 doz. de 16 oz J 


$6.00 



CJJItSTHE WHITf ST LIOWTOJ 



PKING 

«0WDER 

IsanEEBs^ 



Vendue en canistre seulement. 

Remise speciale de 5% accord£e sur 
les commandos de 5 caisses et plus de 
la Poudre a Pate "Magic". 



LESSIVE 

PARFUMEE DE 

GILLETT 

La cse 
4 doz. a la caisse 

4.30 

3 caisses 4.20 

6 caisses ou plu'- 4.16 
Soda "Magic" 

la Cse 
No. 1 caisse CO pqts. 

de 1 lb 3.16 

5 caisses 3.10 

No. 5, caisse de 
100 pqts. de 10 oz. 3.50 

5 caisses S.40 

Bicarbonate de Soude 
superieur de "Gillett"' 
Caque de 100 lbs. 

par caque 8.25 

Barils de 400 His. par baiil 8.55 

Creme de Tartre 
"Gillett" 
Vi lb. pqts. papier La Doz. 
(4 doz. a la calsse) 1.95 
% lb. pqts papier 

(4 doz. a la caisse) 3.75 
\'z lb. Caisses avec cou- 
vert viss6 

(4 doz. a la caisse) 4.60 
Par Cuissa 





(Assortis $15.05 



2 doz. pqts H lb. 

4 doz. pqts Vi b. 

5 lb. canistres carrees (* douz.) La lb. 
dans la caisse 6fiV4'c 

10. lbs. caisses en bols GlVic 

25 lbs. seaux en bois CI Vac 

100 lbs. en barillets (1 baril ou plus) 67c 



WM. H. DUNN 

Mantraal. 

Edwards Soups. 

(Potages QranulOs, Pr4par4s an Irian. 

de), VariOtCs: Brun — Aux Tomates 

— Blanc, ou aasortL 
Paquets, (s. Boltes 2 dos. cha- 

que (assortlea) par dos 0.48 

Canistres, lis. Boltes 2 dos., 

grandeur, 4 oz., par doa .... 1.41 
Canistres, 26e. Boltes 2 dos., 

grandeur, 2 oz., par dos 2.11 

BORDEN MILK CO., LIMITED 
MONTREAL 

Llste des prix pour Test de Fort Wil- 
liam, (cette dernlere vllle comprise), 
dans les provinces d'Ontario, de Que- 
bec et Maritlmes. 

LAIT CONDENSE 

La caisse 
Marque Eagle, 48 
boltes 7.70 

Reindeer, 

48 boltes .... 7.45 

Sliver 

Cow, 48 boltes . 6.90 

"Gold Seal 

et "Purity" 48 
boltes 6.75 

Marque Mayflower, 48 boltes.. . . 6.75 

"Challenge" "Clover", 48 

boltes 6.25 

Lait Evapor4 

Marques St-Gharlaa, 
Jersey, Peerless, 

"Hotel", 24 boltes . . 5.15 

"Tall", 48 boltes . . 5.25 

"Family", 48 boltes . 4.65 

"Small", 40 boltes . . . 2.30 





CAFE CONDENSE 
Marque Reindeer, "Grande", 24 
boltes 5.25 

"Petite", 48 

boltes 5.80 

Regal 24 boltes 4.95 

Cacao marque Reindeer 5.25 

24 grandes boltes 

Conditions: net, 20 Jour;; 
Lots de 5 boltes et plus, fret pay* 
Jusqu'a 60 cents par cent. Le surplus 
sera marque sur la factura. 
THE CANADA STARCH CO., LTD. 
Manufacturiers dea Marquee 
Edwardaburg. 
Empola de buanderla La lb. 

Canada Laundry Starch (aalase 
de 40 llv.) .. 0.07 

White Gloss (calsse de 

40 llv.) paquets de 1 llv. .. . 0.07 Vi 
Empols No. 1, Blanc ou Bleu, 
(caisses de 48 lbs.), bottes an 

carton de 2 llv 0.08 

Kegs No. 1 d'Empoia Blanc No. 

1 (caisse de 100 llv.) 1.07* 

Barils No. 1 (200 llv.) .. f . .. 0.07* 
Edwardaburg Sllvor Gloss, pa- 
quets chromo de 1 lb. (80 

llv.) ,.. 0.08* 

Empols Silver Gloss (48 lbs.) 
en bldons de 8 llv 0.10 

en boltes 

a coulisse de 6 llv 0.10 

Kegs Silver Gloss, gros crls- 

taux (100 llv.) 0.01 

Benson's Enamel (eau frolde) 

(40 lbs.) la calsse 1.00 

Farlne de pommel de terra ra- 

flnee Casco (calsse de 20 lba 

ea paquets da 1 llv.) 048 

Celluloid 

Botte contenant 41 boftaa ea 
carton, par calsse 3.T8 



Empols de cuisine. 

W. T. Benson's 4 Co's. Celebra- 
ted Prepa.ed Corn (40 llv.). 0.08* 

Canada Pure Corn Starch (40 

llv.) 0.07* 

(Bolts de 20 lbs.. *e en plus). 

Sirop de Ble-d'lnda. Marque Crown. 

Par caisse 

.' aires parf alternant cachet4es, 8 
llv., 1 doz., en calsse 2.26 

Boltes de 2 lbs., 2 doz., en cais- 
se *. 8.26 

Bottes de 6 llv., 1 dos., en calsse 8.68 

10 lbs., * dos., an cals- 
se 1.65 

de 20 lbs., * dos., en 

calsse 2.60 

Barils, 700 llv 0.04* 

Demi-barll 350 llvres 0.04%- 

Quart de baril, 175 llvres . . . . 0.06 
Seaux, 26 llvres chaque ... 1.70 

88* .. . 2.40 

66 .. . 1.70 

Sirop de Bla-d'lnda. Marque Lily 
White. 

Par calasa 

Boltes de 2 llvres, 2 doz., par calsse 3.71 

6 llv., * doz. par cse 4.16 

10 llv., 2 doz. par cse 4.06 

20 liv., * dos. par cse 4.00 

(Les boltes de 6, 10 et 20 llvres ont una 

anse en fil de fer). 

Fret paye pour 6 caisses de sirop ou 
250 llvres, pour 10 bottes d'empols ou 
10 bottes assortles le alrop et d'empols 
Jusqu'a toute station de chemln de fer 
dans les provinces de Quebec et d'On- 
tario a Test ou au sud du Sault Salnte- 
Marie, Sudbury, North Bay et Matta- 
wa et Jusqu'a. tous les ports des lacs 
pendant la saison de navigation. 

Conditions, net 80 Jours. Pas d'es- 
compte pcur palement d'avance. 



Vol. XXX— No 6 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



Los prix de la Melasse seront encore eleves cet- 
te miner. Consequemment.il est tres important 
que vous insistiez pour vous procurer la marque 
a laquelle vous pouvez vous fier entierement, 

La Melasse Da Costa 

extra fancy 

de la Barbade 

absolument pure, de la plus haute qualite et d'une 
Baveur delicieuse. 

Ne manquez pas de specifier la "Da Costa" 
dans toutes vos commandes. Son prix n'est pas 
plus eleve que eelui des autres marques. 

AGENTS: 

WEST INDIA CO. Limited, 

IMMEUBLE CORISTINE, MONTREAL 



=11 



15PAC.FIQUE 

CANADIEN 



Service des Trains 

MONTREAL - TORONTO 

Quatre Trains par Jour 

• 7.10 a.m. 

• 8.45 a.m. 
•10.00 p.m. 
•10.50 p.m. 

MONTREAL - OTTAWA 

• 8.30 a.m. 
t 4.05 p.m. 
t 7.40 p.m. 

• 8.45 p.m. 
•10.15 p.m. 

MONTREAL - QUEBEC 

t 9.00 a.m. 
$ 4.15 p.m. 

• 1.30 p.m. 
•11.55 p.m. 

•Tous les jours. tTous les jours excepte" le di- 
manche. JDimanche seulement. 

Tous les trains sont pourvus de l'equipement 
modele du Pacifique Canadien. 

Details complets sur demande aux nos 141-145 
rue Saint-Jacques, aux gares de la rue Windsor et 
de la Place Viger et a l'hotel Windsor. 



HENRI JONAS A CtE 

Montreal. 

Pitee Allmerrtairee "Bortrand" 

La lb. 

Macaroni Bertrand" UVfcc 

Vermlcelle — 13V»o 

Spaghetti — 13fte 

Alphabet* — .2>*c 

Noullles — lJ^o 

Coqullles — lSftc 

Petltes Pates — .etc.. lift* 

Ext raits Culinairea "Jonaa" La dOE. 

1 os. Plates Triple Concentre 0.88 

2 os. — — — 1.47 

1 oi. Can-tea — — 1.06 
4 OS. — — — 3.69 

4 os. — — — 4.11 

n oi. — — — ii.«t 

2 os. Rondes Quintessences 2.04 
JV4 oi. — — S.M 

5 os. — — 4.0« 
» oi. — — 7.44 
t oz. "arreea Quintessences 7.04 
4 us. Carr4es Quintessences, 

bouchons tmeil 4.60 

1 ox. Carries Quintessences. 

bouchon 6meri 7. IS 

2 oi. Anchor Concentre 1.41 
4 os. — — i.|| 
8 os. — — 1.17 

14 oi. — — 4.S4 

2 oi. Golden Star "Double Force" 0.84 

4 oi. — — v _ no 

8 oi. — — _ i.|4 

16 oi. — — _ |.»4 

2 oi. Plates Soluble 4.44 

« O" — — l.M 

8 »■• — — 1.44 

16 oi. — _ „ |. M 

1 os. London 4 14 

1 •* - 4.84 



Extraits a la llyre 
— au callon 
Memes prix pour 1 
fruits. 



de 11.10 a 4.00 
de 17.00 4 24.00 
extralts de tens 



■**\.S->\N?-WK 



Vernis a chaussures La doa 

Marque Froment, 1 doz., a la caisse 0.74 
Marque Jonas. 1 doi., a la caisse 4.76 
Vernis mllitaire & l'e preure de l'eau 3.06 



Moutarde t-rancaiee 


"Jonas" 


La gr. 


Pony 


3 


doi. 


a la caisse 8.40 


Small 


2 


— 


— 


7.60 


Medium 


2 


— 


— 


10.80 


Large 


3 


— 


— 


13.00 


Tumblers 


2 


— 


— 


10.80 


Muggs 


3 


— 


— 


13.30 


Nugget 


3 


— 


— 


13.20 


Athenian 


3 


— 


— 


13.30 


Gold Band Tu 


3 


— 


— 


13.80 


No. 64 Jars 


1 


— 


— 


18.00 


No. 64 — 


1 


— 


— 


31.00 


No. 64 — 


1 


— 


— 


34.00 


No. 47 — 


1 


— 


— 


13.30 


No. 68 — 


1 


— 


— 


16.06 


No. 69 — 


1 


— 


— 


34.06 


Molasses Jugs 


1 


— 


— 


31.04 


Jarres, M gal. 


1 


— 


— 


84.44 


Jarres, V4 gal 


V» 


— 


— 


44.44 



Si Sr* %^£P$S3ig^£ 



AQENCE8 

AGENCE8 




Poudre Limonade "Mesrlna" "Jonas" 
Petltes boltes 3 douz. par ealsse, a 

812.00 la grosse. 
flrandes boltes, 3 douz. par caisse, k 

$28.00 la grosse. 

Sauce Worcestershire 
"Perfection", >4 pt. 4 312.00 la grosse, 

S douz. par caisse. 

SAVON 

The GENUINE, empaquet4 100 naor 
ceaux par caisse. 



.-APORTE, MAR- 
TIN LIMITEE 



Eau de Vichy 

Admirable crown . .60 Btles. 8.00 c-a 
V'ep tune go gg B .. 

Limonade de Vichy 

f-a Savoureuse 60 Btlea 11.00 c/s 

Eau Minerale Naturelle 
Ginger Ale et 8oda Importts 

Blnger Ale Trayder's — 

>:/ts 6 doz., chop. 1.20 doi. (114ge 

ou couronne) 

6 doi., K btl dos. 1.12* 

Club Soda Trayder's — 

dos., Splits, K btlea — dos. 1.66 

6 dos., chop dos. 1.18 

Extrait de Malt. 

Miller de Milwaukee, cs 2 doz. 4.36 e-s 
— Brl. 8 dos. 16.20 BrL 

Laajr Beer 

Mlllear's High Life, Barll 10 
dos , 16.00 Brl. 



LE PRIX COURANT, vendfedi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No fi 



Le Catsup aux 

Tomates de 

CLARK 



LE MEILLEUR QUI 
SOIT fklT kV 

CANADA^ 
Nob conserves 
de la nouvelle sai- 
son »ont pretM a 
present a 8tre ex- 
pedlaes. 

i\ n'y *ntr* au- 
oune matiere pre- 
servante ni colo- 
rante nl quo! que 
ee aolt de falslfie. 

Qarantl 
•bsolument 

PUR 

Bouteillee de 8 

oncei, 12 onoea, 

... 16 ences. . ■ 

t douzaina* 

par oaiaae. 



Commander-en I voire fournii- 
seur de« main tenant 

W. Clark, Limited, 

MONTREAL 




UCAILLE. GENDREJIU A. GIE 

hwHW! «• CHS. LACAILL1 * CIB ■> 

Epiciera en Grog 

Importateure da Melaeaea, tl- 

rops, Frulta 8eoa, Thee, Vine, 

Liqueur*, Suorea, ltt>., Bto 

. • • • 

gpeelallte de Vine 4e Mer«e At- 

Sidle at da Tarragoae. 

• • • 

129 Rue St -Paul at 14 Rue 84- 

Dlaier, L.ontr4*l. 



UN BON VENDEUR 

La Farine Preparee 
de Brodie 

Voyez It Coupon dea Epiciera 
dans chaque Carton. 

Brodie & Harvie, Limited, 



Tel. Main 436. 



MONT 



Porter Anglais de Guinea* dox. 

Johnson & Co. c/s 4 doz. Btles 3.20 
8 doz. tt BUM.... 2.08 

Lire Anglaise de Bass doz. 

Johnson A Co. c/s 4 doz. Btles. 8.41 

c/s 4 doz. V4 Btls. 2.16 

o/s 10 doi. % Btla. 1.41 

The du Japon 

Maxque Victoria, c/s 80 lba 86 lb. 

Thea Noira 

barque Victoria, tins de 80 A 60 lbs. 87 
Marque Princess, tins de 80 &. 6i lbs. 84 



JELL-O 

The Dainty Dessert 



Fait en Canada 

Calsse assortle, contenant 4 douz. $3. 60 

Citron 2 1.80 

Orange 2 1.80 

Framboise 2 1.80 

Fralso 2 1.80 

Chocolat 2 1.80 

Peche 2 1.80 

Cerise 2 1.80 

Vanllle 2 1.80 

Polds, calsse de 4 douz., II llv., calsse 

de 2 douz., 8 llv. 

Tarif de fret, 2e classe. 




Fait en Canada 

Calsse assortle, contenant 2 dous. $2.50 

Chocolat : 2.80 

Vanllle, — ; 2.80 

Fralse 2.60 

Citron 2.60 

Sans essence 2.60 

Poids par calsse, 11 llv. Tarif de fret, 
2e classe. 

THE C. H. CATELLI CO., LIMITED 

201 rue Bellechasse, Montreal 

Teleph. St. Louis 8761 

Macaroni au lait de 

Catelli 

Le meilleur produit de la fabrique 

Macaroni \ 

Vermicelle ) _, 

Spaghetti Par caisse 

"Ready Cut" contenant 

Alphabets I chacun e 30 

ff- pa $s ts 

Ammaux 

Noodles ' 

La marque ci-dessus est mise en 
paquets seulement et est l'objet d'u- 
no publicity dans les journaux quoti- 
rliens^ les magazines et par les affi- 
ches. 

MARQUE SPINELLI 

Macaroni, Vermicelle Spaghetti 

30 paquets a la caisse 2.10 

en boites non empaquetGes, 30 
livres par caisse 2.10 



La Reputation et le Maintien des 

Preparations de Cacao et 

de Chocolat de 

Walter Baker & Co. 

ont it* etablia par dee annees d'affaires 
loyal**, de fabrication honntte, une ligne 
d* conduite inebranla 
bit quant au maintien 
de la haute qualile dea 
■archandiaea at par 
une publicity large at 
persittante. 



Ceci lignite, pour 

I'epicier, una demands 
conttante et croiasante 
de la part dea client! 
aatiafaiti, at, a la lon- 
gue, de baaucoup le 
commerce le plu* pro- 
fitable. 



Toixft not marthmn* 
discs tont vend us en 
Canada et fabriqueet 
en Canada. 

Registered 

Trade Mark. 

Walter Baker & Go. Limited 

Malaon Fondle en 1780| 
Montreal, P.Q. Dorchester, Mass. 




En boites, non ' empaqutes, 10 
livres par caisse . . 0.75 

En boites non empaquetees, 5 
livres par caisse 0.40 

MARQUE HIRONDELLE 



Macaroni . . 
Vermicelle . 
Spaghetti . . 
"Ready Cut" 
Alphabets . . 
Etoiles . . 
Animaux . . 
Noodles . . . 



\ 



Par caisse 

contenant 

chacune 30 

paquets 

$2.30 



Non empaquetes 

Le meme assortiment que ci-oVssus 
en boites de 30 livres (sans empaque- 
tage) $2.30 la caisse. 

Conditions: Net a 30' jours, 5% d'es- 
compte aux commerrants pour lots de 
25 '"lisses. 

Transport pave pour tons les points 
du Canada. 

Poids minimum pour un envoi: 300 
livres net. 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY 

OF CANADA, Limited 

CIGARETTES Le 1,000 

Bouquet, 7s, botte 350, par bte.. 6.22 

Calabash 11.50 

Columbia, petits cigares 12.60 

Dardanelles "Turques" bouts 

unis 1*00 

Dardanelles "Turques", bouts 

en liege >ou en argent 18.00 

Derby's, bte de 660, par bte $4.30 

Fatima 20s 

Guinea Gold 

Gloria 7s 

Gold Crest 20s 



10.75 
8.50 
6.22 
fi.50 



Vol. XXX— No 6 



LE PEIX COURANT, vomlredi 9 fevrier 1917 



DANS LA PROVINCE 

BURBA UX l )' ESN i c B( USTRE M EN T 

Levis 
Vente, Joseph Dagneault a Aliva Richard, Saint-Joseph. 

Veuve Georges Begin et al a Alfred Richard Lauzon. 

Henri Samson a Paul Samson, Lauzon. 

Edouard Samson b Joachim Dechamplain Levis. 

Jean-Baptiste Lemieux a Arcadius Girard, Saint-Jean. 

Belanger el Dagneaull a Philodore Goupil, Lauzon. 

Ls.-Ed. Couture a Adelard Guay, Notre-Dame Victoire. 

Ludger Lel>l<»nd A Wilfrid M 'e, Lauzon. 

Ls. Saint-Laurenl a Gustave Belanger, Saint-Telesphore. 
Cession Robert Couture a Lefaivre & Gagnon, Saint-. lean. 
Testament, Joseph Martineau, Saint-Nicolas. 

John Sebrock, Saint-Jean 

Nymphos Fournier, Saint.Jean. 

.Mmc Philias Paquet, Saint -Romuald. 
ation J.-E. Duchesneau a J.-B. Renaud & Cie, Levis. 

Phileas Nolin a Georges Guenet, Levis. 

Veuve [sai'e Giguere a J. -A. Gagne\ Levis. 

Philippe Roberge a Antoine Carrier. Saint-. lean. 

Oliva Richard a Alphonse Carrier, Saint -Joseph. 

Alfred Richard a "Caisse Pop. Saint-Joseph", Lauzon. 
Renonciation Mile i'vonne Labonte a Succession Albert La- 

bonte, Lauzon. 
Mariage, Michel Robitaille a Veuve Alphonse B6rube, Saint- 

Romuald. 

G.-A. Robitaille a Mile V.-L,. Bergeron, Saint.Romuald. 
Tntelle, Honors Bernier a fille mineure de J. Roberge, Saint- 

Romuald. 
de renouvellement, J.-B. Lemieux v. Mo'ise Normand et 

autres, Saint-Jean. 
Main-levee, F.-X. Dagneau, Saint-Joseph. 
Quittance, Percepteur revenu Provincial a Succession Mile 

B.-L. Shainks. LSvis. 
■ Joseph Larose a. H.-C. Atkinson, Saint-Romuald. 

Basile Olivier a Octave Olivier, Saint -Btienne. 

J. .A. Gagne 1 a Veuve Isai'e Giguere, Levis. 

— Joseph Plante a Georges Demers, Saint-Nicolas. 
Phydime Guay a Oscar C6te\ Lauzon. 

"Caisse Populalrej Saint -Joseph" a Philias Boulanger, 
Lauzon. 

— Azarie Brulotte a Joseph Dagneau, Lauzon. 
Damase Fanley a "Veuve Georges B6gin_ Lauzon. 
Percepteur Revenu a Succession Regis Jobin, Saint-Henri. 

Portneuf 
Vente. Ovide Soulard et al k M. Rochon & J. Lauriault, Saint- 
Ubalde. 

— Jos. Martel k B.-H. Rompre, Montauban. 

■— Geo. Hamelin a B.-H. Rompre, Saint-Ubalde. 

— B.-H! Rompre a Rev. J.-C. Auger, Montauban. 
B.-H. Rompre a> t J._V. Auger. Montauban. 

Cession, Come Denis a Sylva Denis, Montauban. 
Quittance, Veuve G.-A. Adsoph a Omer Piche. 
Testament, Mme G. Gauthier a son epoux. 
Avis de d£ces, C. Gauthier. 
Quittance, P.- Bishop a S. Motard. 

Alf. Roy a Eug. Roy. 
Vente, Uld'eric Hardy a Ernie Blondeau. 
Resiliation, F. Frenette a L. Frenette. 
Vente. Alb. Germain a Geo.-B. Leclerc, Cap Sante. 

-at ion Jos. Thibaudeau k Alb. Pelletier, Saint-Basile. 
Vente, Treffle Saint-Pierre a Cyrille Par6, rang Boig. 
Testament. Mme Th£op. Lord k son £poux. 
Avis de deces. Theop. Lord, Saint-Narcisse, Saint-Remi. 
Testament. Mme Delima Perron a Anselme Baril, son epoux. 
Avis de d6ces, Anselme Baril. 

Vente, John Adams k La Couronne, Sainte-Catherine. 
Transport. Mme Theop. Matte et al k Belzemire Chevalier. 
Testament Geo. Lgtourneau k son Spouse. 

de deces. Mme Geo. L6tourneau, Deschambault. 
de saisie, Le Sherif v. H. Dussault, Saint-Alban. 
Donation. Emile Houde k Henri Houde, Grondines. 
Vente Alf.-H. Laganiere a Emile Houde. Grondines. 
Mariage et Obligation. Louis Dennis a Marie.E. Cantin, Saint- 
Raymond. 
Obligation, Ed. Juneau a Jos. Juneau, Sainte- Jeanne. 
Transport Mme Aug. Bussieres a Alph. Bussieres. 

rvitude, Eug. Frenette a -North Shore P. Co.", Portneuf. 
- Jos. Germain a "North Shore P. Co." Portneuf. 

D. Langlais a ..North Shore P. Co.", ' Portneuf. 

Alf. Belleau "a "North Shore P. Co.", Portneuf. 
Frenette a "North Shore p. Co.". Portneuf. 

Roger Bermain a "North Shore P. Co." Portneuf. 

-Nap. Frenette k "North Shore P. Co.". Portneuf. 

Geo. Frenette k "North Shore P. Co.", Portneuf. 
• Wilbrod Gignac k "North Shore P. Co.", Portneuf. 

Veuve Geo. Paquin k "North Shore P. Co.", Portneuf. 




— le sceau final 
de protection 

Si votre automobile vaut la peine d'etre assurfi il m6- 
rite la protection additionnelle d'un Extincteur d'ln- 
cendie J-M, une protection reelle que 1'on peut se 
procurer k peu de frais, vu la reduction de 15 p.c. sur 
la prime d'assurance que Ton gagne ainsi. 

Et quand l'auto est vieux de deux ou trois ans — quand 
un pourcentage limite de son coQt ou de sa valeur 
reelle pour vous peut etre couvert par l'assurance — 
plus que jamais vous avez besoin de protection. Mu- 
nissez votre automobile de 

TExtincteur d'Incendie 

JOHNS-MANVILLE 

II est efficace contre tous les commencements d'in- 
cendie, meme ceux causes par la gazoline ou les arcs 
electriques, et c'est 1 'unique extincteur d'une pinte 
qui puisse etre employ^ de deux fagons. On peut le 
dScharger en pompant ou au moyen de la pression de 
l'air pompe auparavant, caracteristique d'une valeur 
inestimable dans les coins etroits. 

L'Extincteur d'Incendie J-M a 6t6 approuve par la 
"Canadian Underwriters Association." Ceci donne 
droit aus automobilistes qui ont le J-M dans leurvoi- 
ture a une reduction de 15 p.c. de la part de toutes les 
compagnies d'assurance du Canada qui sont mem- 
bres de l'association. 

AUX COMMERCANTS: Demandez des details k la 
Succursale J-M la plus proche: escomptes gen£reux 
uniformes et fermement maintenus quelle que soit 
l'importance de la commande, unis a une politique 
d'e ventes dont le but est votre protection. 

Prix, fini nickel ou cuivre, cro- 
, chet compris — $8.00. Achetez-le 
chez le commer?ant de votre lo- 
cality. 

The Canadian 
H. W. Johns-Manville Co., Ltd 




MONTREAL 
WINNIPEG 



TORONTO 
VANCOUVER 



COVERS 

THE CONTINENTS. 

NT 



'TO // 

J' 



10 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 ftivrier 1917 



Vol. XXX— No 6 



Quittance. Geo. Grolean a Z. Picard. 

Vente. B.-H. Rompre a Ferd. Petit, Montauban. 

Vente et Resiliation, Alex. Rochon a Wilfrid Rochon. Saint - 
Ubalde. 

Mariage et obligation, Laurea Audette a Resina Davidson, Al- 
ton. 

Quebec 

Avis Privilege. Jos. I.ofiancois a Pierre Roberge, 511-161 
Saint -Roch Nord. 

Jugement, Gaudiose Gauvin a Elzear Gagnon. 

Avis. Gaudiose Gauvin a Elzear Gagnon. 

Vente, J..G. Hearn a J.-G. Roberts et al. 

Quittance. Gaudiose Pare a Paul Livernois. 

— L.-P. Sirois, N.P., Esq., a Edmond Guillot et al. 
Obligation, Achille Blais a Succession Mme Arthur Noel, 508- 

109, Saint-Roch Nord. 
Jugement, Le Pare Saint-Louis a R. Jobidon. 
Avis, Le Pare Saint-Louis a R. Jobidon, 511-49A, Saint-Roch 

Nord. 
Mariage. Imelda Nolin a Wm.-J. Moreau. 

— Laure Tremblay a Wm. Huard. 

Vente, Edouard Giroux a F.-X. Grenier, p. de 19 Beauport. 
Retrocession, Laurent Lemay a Hotel-Dieu du Sacre.Coeur, 

etc. 10, 11 de 2104, Saint -Sauveur. 
Mariage, Philippe Dawson a Marie-F. Ouellet. 
Obligation, Azarie Guilbault a Alfred Guilbault, 509-574, 575, 

Saint-Roch Nord. 
Quittance. A.-S. Garneau a H.-E. Lavigueur. 
Obligation, Alexandre Tremblay a Caisse Populaire Notre- 

Dame du Chemin, 50-80, Notre-Dame, Quebec. 
Vente, Eugene Lamontaine et al a Alex. Dumas, 50.2346 Saint- 

Sauveur. 
Quittance etc. Canada Life Assuranre Co. a Independant Or- 
der of Foresters, 42B, 4430-2 qt. Montealm. 
Vente, Veuve Etienne Falardeau a Veuve Olivier Duchesneau 

p. de 628, 629 Saint-Ambroise. 
Obligation, Ferdinand Drouin a Adjutor Maranda, 2346-32 

Saint -Sauveur. 

— Suart-H. Kippan a Pierre Jobin, 2591 Saint-Louis. 

— Mme Joseph-P. Conway a College de Levis, 147-52, 53, 
146-34, N..D. Banlieu, 3758-35 Saint-Jean. 

Vente et Transport, Ulderic Fortin a Albert Dudemaine, 11 
du Bloc No 1, Amos. 

— Eugene Lamontagne a Jos. Caron, 108 de 434 de Saint- 
Roch Nord. 

Avis de Privilege, Jos.-Hormisdas Corriveau a Pierre Roberge, 

511-161, Sain't-Roch Nord. 
Main -levee, Elzear Verreault a Honore Dorion. 

— Ernest Vezina a Philippe Bherer. 

— Ph.-Emile Mercier a Mme N. Souce, Mercier. 

— Frank Carrel a. Stuart-H. Kippan. 

— Lea-R. Lefrangois a Bernadette-C. Convenay. 

— Society de Prets et Placements a M.-Ls. Beaubien. 
Vente, Cleophas Sasseville a G.-C.-E. Dugal, 74, 75 de 434, 

Saint-Roch Nord. 

— Pierre Gouge a Adj. Fortin, 296, Ancienne Lorette. 
Obligation, Adjutor Fortin a Theophile Lebel, 296 Ancienne 

Lorette. 

— F.-X. Demers a Jos.-L. Leclerc, 2,297, 230, Saint -Sauveur. 
Vente, Odilon Cote a Jos. Blanchet, 1933,, Saint -Sauveur. 

— Quebec Land Co. a Ls.-Philippe Filion, 520, 521 de 508, 
Saint-Roch Nord. 

Obligation, Ls..Philippe Fillion a E. Cloutier, 521 de 508, Saint- 
Roch Nord. 
Quittance, Mme Jos.-Ls. Carrier a Geo. . Martineau. 

— Alf.-Oct. & John-Arch. Fages a Geo. Martineau. 

— Eastern Canada Steel & Iron Works a Geo. Martineau. 
Declaration, Pierre Gouge. 

Quittance, Mme Victor Girard a Pierre Gouge. 

Obligation, Elzear Bertrand a Ulric Marcotte, 412, 411 de 508, 

Saint-Roch Nord. 
Vente, H.. Deslongchamps a Frs. Gagnon, 1925 Saint-Sauveur. 

— Frangois Gagnon a Zenophile Gingras, 1925, Saint-Sau- 
veur. 

Cession en paiement, Magloire Lapointe a Mme P. -A. Vachon. 

Declaration, Succession Louis Grenier et ux, 76, Beauport. 

Obligation, Adjutor Fortin a Mme A. Larue-Fortin, 296, An. 
cienne Lorette. 

Vente, Emile Beaulieu a Real Drolet, 1475, Saint-Sauveur. 

Obligation, Real Drolet a Alph. Drolet, 1475, Saint-Sauveur. 

Quittance, Veuve H. Quitton, de Saint -Georges a Elzear Ber- 
trand. 

— Veuve T. Lariviere es qual a Leon Magnan. 

— Alfred Pelisson a Hon. P. Picard. 

Vente, J.-Edmond Poulin a Emile & G.-A. Car '.te, 2301, 835 

Saint-Sauveur, 2301-396, Saint-Sauveur. 
Transport, G..A. Carette a Thomas Carette. 
Obligation, Ths. Gaudreau a Mme Cyr.-F. Delage, 4881-116, 

117 Montcalm. 



Quelques faits particuliers a 
propos de Jell-O 




Le sac en papier 
cire qui se trouve a 
l'interieur de la bot- 
te en carton Jell-O 
donne a son contenu 
une protection ab. 
solue contre l'humi- 
dite et les conditions 
atmospheriques. 

II est a l'epreuve 
de l'air et de l'humi- 
dite et conserve tou- 
jours le Jell-O pur, 
propre et savoureux. 

Le Jell-O. dans 
chaque paquet, est 
frais, qu'il ait ete 
fait hier ou depuis 
un grand nombre de 
mois. II ne perd pas 
son arome et ne s'6vente pas. 

Le dernier paquet de la 

douzaine, sur la tablette de 

l'6picier, est aussi frais et, 
savoureux que le premier. 

Du commencement a la fin 
l'operation de l'empaquetage 
du 



Jell-0 



est ' interessante. De merveilleuses machines automatiques 
l'accomplissent, chacune faisant un paquet de Jell-O en deux 
secondes, depuis la fabrication du sac en papier cir6 et son rem- 
plissage avec du Jell-O jusqu'a la mise du sac rempli et d'un 
livret de recettes dans la boite en carton, la fermeture et le 
collage de cette derniere. 

Tout est tres hygienique et tr&s satisfaisant. 

Les sept saveurs de Jell-O — toutes des saveurs de fruit pur 
— sont celles de la Fraise, de la Framboise, du Citron, de l'O- 
range, de la Cerise, de la Peche et du Chocolat. 

The Genesee Pure Food Company of Canada, Limited, 

Bridgeburg (Ont.) 

FAIT EN CANADA 



Donation, Mme Treffle Gauvin a Chs. Auclair, 483, 504, p. 

549, 527, Ancienne Lorette. 
Quittance, Prisque Chalifour a Joseph Desroches. 

— G.-A. Paradis a Mme Louis Robitaille. 

— Mme Cyr.-F. Delage a Jos. Alain. 

— Alphonse Dion a Joseph Careau. 

— Cedulee Boucher a Mme H. Gauvin. 

— Veuve Eug. Leclerc a Gaud. Cantin. 

— Joseph Racine a Veuve Jos. Nadeau. 

— Mme T.-L. Nadeau a Veuve Jos. Nadeau. 

Obligation, Honore Dorion a Eug. Rochette, 509, 754 Saint- 
Roch Nord. 
, Temiscouata 

Retrocession, Mme J. -A. Fortin a Theo. C6te, Hocquart. 

Vente, Theo. CotS a Art. Lemieux, Hocquart. 

Donation, Marcel Taloot a Jos. Ouellet, Fraserville. 

Retrocession, Ferd. Charest a Jos. Ouellet, Fraserville. 

Donation, Michel Beaulieu a Alphee Beaulieu, Saint-Modeste 

Vente, W. Eraser et al a B. Desjardins, Saint-Antonin. 

— B. Leclerc a Jos. Leclerc, Notre-Dame du Lac. 
Obligation, Dan. C6t6 a Ths. Fraser, Notre-Dame du Lac. 
Vente, C.-E. Miehaud a Jos. Veilleux, Hocquart. 
Vente, Pierre Gagne a J. -A. Ouellet, Estcourt. 

— Adel. Tremblay a Marc Tremblay, Estcourt. 
Convention, Alex. Berube a P. Vachon, Rotsford. 

Vente, Phil. Levesque a Donat Ouellet, Sainte-Frangoise. 
Conventions, Geo. Levesque a C..E. Miehaud, Hocquart. 
Vente, Jean -Baptiste Levesque a Chs. Levesque, Estcourt. 
Retrocession P. Nadeau a Aug. Quenneville, Estcourt. 
Obligation, Jos, Rioux a Chs. Morin, Sainte-Francoise. 



Vol. XXX— No 6 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



11 



IL SE PEUT QUE VOS CLIENTS DEMANDENT DES ALLU- 
METTES SANS SPECIFIER CELLES D'EDDY 

Non pas par indifference mais parce qu'ila s'attendent, naturellement, a ce que vous n'ayez que ces der- 
nieres — LES ALLUMETTES D'EDDY — en magasin. Si vous etes bien avisea vous verrez a ce qu'ila 
ne soient pas desappointea. 

LES ALLUMETTES D'EDDY SONT EN GRANDE FAVEUR DEPUIS 1851 ET 

CETTE FAVEUR AUGMENTE TOUJOURS 



Hasan "Turquea", bouti en liege 8.80 
Mecca "Egyptiennes", bouta unls 8.80 
Mogul "Egyptienne8", bouta unia 

ou en liege 12.7S 

Murad "Turquea", bouta unia . 12.76 




New Light. Petita clgarea 8.80 

Old Chum, bouts unia 8.60 

Old Gold, 6a. bte de 600, la bte 

$4.10 6.88 

Pal] Mall, format ordinaire 11.10 

Pall Mall, format royal 88.00 



SlROP 



a 



©l£ <G@yiD>l^©lN! ET 
: PIE F@QE PI 



Mathieu 



CASSE LA TOUX 



/ 

M Gros flacons, — En Vente pqrtout. 

CIE. J. L. MATHIEU, Prop, . • SHERBROOKE P. Q. 
& Fabricant aussi les Poudres Nervines de Mathiea, le meilleur 

^L^ remede contre les maux de tete, la Nevralgie et les Rhume* Fievreux. 




W. H. Escott Co., Limited, c °™ s , 




Re»<»««ntaati do 

ACADIA SUGAR 
REFINING CO. 
WACSTAFFE LIMITED 
THOS. J. LIPTON 
AN CAMP PRODUCTS CO. ET AUTRES. 



FONDEE EN 1907 

Etet-Tom representes eonTeoablemont •( 
d'une facon aatiifaiiante dam 

VOUEST DU CANADA? 
Dans la negative reaillec Doug 
enToyer tin root. Per- 
ttez-noui do voua 

WINNIPEG— REGINA-SASiaT00N-CALGARY-EDM0OT0N" iQ! 5s^":».i: e,,,e 



EN EPICERIES 
GROS 
VGENTS DE MANUFACTURES ET MARGHANDS A COMMISSION 



Bureau Principal, 181-183 avenue Bannatyne, 
Winnipeg. 




Le Meilleur Sirop de Canne sur le Marche 



Le Sirop 




DIAMOND 




Crystal 



En boites enveloppees de 2 livres. 
Un sirop de table des plus delicieux. Faites-le essayer a votre clientele. 

Nous repondons de chaque boite. 




LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



G I L LETT'S 



Vol. XXX— No 6 



&-&-£>«-£>-£ 




6 \LLEr?$ 




P0*tBt» 




&'LLETT COMPANY LIMITE* 

TORONTO ONT 



9 



Lpiciers: la lesstve gtllet devrait 

ETRE EMPLOYEE DANS CHAQUE MAISON. EXPLIQUEZ 
A VOS CLIENTS QUE LA LESSIVE GILLETT EST LE 
MEILLEUR ADOUCISSANT D'EAU CONNU ET QU'ELLE 
DEVRAIT ETRE EMPLOYEE PARTOUT OU QUELQUE LA- 
VAGE EST A F AIRE. ELLE N'ADOUCIT PAS SEULEMENT 
L'EAU, MAIS DOUBLE LE POUVOIR DE NETTOYAGE DU 
SAVON ET REND TOUT SAIN ET HYGLENIQUE. VOUS POU- 
VEZ AUGMENTER DANS DE BONNES PROPORTIONS VOS 
VENTES DE CET ARTICLE EN ATTIRANT L 'ATTENTION 
DE VOS CLIENTS SUR SES PROPRIETES ET ILS VOUS EN 
REMERCIERONT. IL N'Y A QU'UNE SEULE LESSIVE GIL- 
LETT ET ELLE EST TOUJOURS DUNE QUALITE EGALE 
ET SUPERIEURE— ET DIFFE RENTE DES AUTRES. 



a 



i 



LA LESSIVE DE GILLETT CONSUME LA CRASSE ft 
EWGILLETT COMPANY LIMITED 

^ WINNIPEG TORONTO, ONT.^MONTREAL 



U^3r£5-&€3-£>£3-G-£2-£3-a-' m3-£>£^£3-0-£3^3-£}-QHD 





K 



Les Aliments Marins de la 

MARQUE BRUNSWICK 

vous procureront un commerce de poisson plus important et plus profi- 
table. La qualite superieure des Aliments Marins de la "Marque Bruns- 
wick" a fait naitre un commerce considerable qui, grace a de conscien- 
cieuses methodes- d'affaires, augmente constamment. Quand le com- 
mergant vend les marques de Connors Bros, il vend des articles qui ont 
gagne la confiance du public en general. 

Etablis a proximite des lieux de peche nous obtenons ce qu'il y a de meilleur dans la recol- 
te des pecbeurs. L'etablissement est moderne et strictement hygienique et fonctionne dans les 
conditions les plus ideales. LES ALIMENTS MARINS, de la "MARQUE BRUNSWICK" arri- 
vent au consommateur en parfait etat. 

Etes-vous bien approvisionnes? Voyez notre liste : 

V 4 SARDINES A L'HUILE i/ 4 SARDINES A LA MOUTARDE 

FINNAN HADDIES (Boites ovales et rondes) KIPPERED HERRING 

HARENGS SAUCE TOMATE CLAMS SCALLOPS 

CONNORS BROS. Limited, Black's Harbor (NB.) 






KKHHKHHKHHK^HBSHHKHHKKHHHHHHHH 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 

Compagnie de Publication des marchands detaillants 
du Canada, Limitee, 
Telephone Est 1184 et Est 1185 
Bureau de Montreal: 80 rue Saint- Denis. 

Montreal et Banlieue . . $2.50 
■J Canada et Etats-Unia . . 2.00 
Union Postale, frs. . . . 20.00 
LE PRIX COURANT 
Le Journal des Marchands detail 

lants 
Liqueurs et Tabacs 
Tissue et Nouveautes 



MONTREAL 



PAR AN 



Circulation fuaionnee 



II n'est pas accepte d'abonnement pour moins d'une annee. 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse directement a 
nos bureaux, quinze jours au moins avant la date d'expiration 
I'abonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commencee est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que lea arrerages ne sont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable au pair a Montreal. 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre faits paya- 
bles a I'ordre du Prix Courant. 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement comma auit: 
"LE PRIX COURANT", Montreal. 



Fonde en 18 87 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 6 



LE SUCRE DE BETTERAVE ET LINDUSTRIE 
SUCRIERE CANADIENNE 



Le sucre est une des quatre "commodites" qui re- 
presented un tiers des achats totaux dans les niaga- 
gasins d 'epicerie. 11 represente done un douzienie 
des achats alimentaires du public. Les experts des 
Etats-Unis pretendent que chacun des quatre-vingt- 
dix millions de citoyens americains consomme annuel- 
lement 90 livres de sucre, ce qui donne un prix d 'achat 
global de $720,000,000, rien que pour le sucre. 

D'ou vient l'approvisionnement de ce produit? Des 
quatre et demi millions de tonnes de sucre consommees 
annuellement aux Etats-Unis, 200 pour 100 sont pro- 
duits et manufactures aux Etats-Unis. De la balan- 
ce 55 pour cent environ proviennent de Cuba, tandis 
que les lies de Porto Rico, Hawai et les Philippines 
fournissent 25 pour 100. 

Les conditions d 'approvisionnement qui regnent aux 
Etats-Unis sont sensiblement les memes pour le Ca- 
nada. 

Avant la guerre, il y avait une importation conside- 
rable de sucre allemand. II est done a souhaiter qne 
le sucre, gros agent de richesse nationale soit produit 
autant que possible, au pays. Le sucre de betteraves 
peut s'obtenir dans la plupart des regions du Canada 
et le developpement de cette industrie ici ne devrait 
pas §tre neglige. 

La decouverte du sucre de betteraves 

Ce n'est qu'en 1747 qu'un chimiste allemand. An- 
dreas S. Margraff decouvrit du sucre dans la bettera- 
ve et revolutionna du coup 1 'Industrie du sucre, encore 
que ce ne fut qu'en 1801 que Carl Achard construisit 
une usine pour commercialiser la decouverte. Le pre- 
mier essai ne fut pas brillant et ce n'est qu'en 1830 que 
eette nouvelle industrie prit son veritable essor. De- 
puis cette date. I'industrie du snore de betteraves de- 
vint un des items important du commerce europeen. 



Au moment de la declaration de la guerre, les 400 usi- 
nes de sucre de betteraves d'Allemagne produisaient 
2,855,000 tonnes par an, la Russie en produisait 2,325,- 
000 et l'Autriche-Hongrie 1,679,000. 

Sur ce continent, I'industrie du sucre de betteraves 
est encore dans son enfance. Les Etats-Unis n'ont me- 
me pas recolte un quart de ce qu'ils consomment. Ce- 
pendant cette industrie y fait de reels progres. Cette 
annee, par exemple, 70,000 fermiers des Etats-Unis ont 
plarite* chacun 10 acres, dont on peut escompter un 
rendement moyen de 10 tonnes par acre. Sept mil- 
lions de tonnes de betteraves a sucre constituent une 
recolte respectable. Voyons un peu le cout et la me- 
thod e de production. On estime qu'une usine qui 
peut traiter 100 tonnes de betteraves par jour coutera 
$100,000. Non pas que ces usines, regie generale, ne 
traitent que cette quantite; 1 'usine de Sprekles, Cali- 
fornie, par exemple, qui est parait-il la plus grande du 
monde. traite 3,000 tonnes de betteraves par jour. La 
betterave a sucre est supposee contenir 14 pour cent 
de sucre et etre pure a 80 pour 100, en d'autres ter- 
iih's. exempte de substances minerales. 

Un commerce profitable 

Aux Etats-Unis, le contrat moyen pour betteraves a 
sucre est de $6.00 la tonne. Cela coiite $2.00 de l'acre 
pourensemencer, au prix augmente du a, la rarete de 
la semence europeenne, mais meme a ce prix et meme 
avec le cout eleve de la main-d'oeuvre e'est une bonne 
culture pour le fermier. Au Canada, le prix des bet- 
teraves brutes a ete porte de $5.50 a, $7.00 la tonne. 
Une tonne de betteraves donne approximativement un 
cinquieme de tonne de sucre. 

L 'industrie canadienne du sucre de betteraves 

II n'est pas sans interets de noter quelques points 
relatifs a I'industrie canadienne du sucre de bettera- 



LA QUALITE 

est la seul raison 

de l'immense succes 

du 



TAB AC 



5 TAG 

ACHIQUER 



Profitez de sa 

POPULARITE 

pour augmenter 
vos ventes 



14 



LE PRIX OOURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 6 



ves. Lorsque 1 'Industrie du sucre de betteraves fit 
ses debuts an Canada, elle eul l'appui d'abord du gou 
vernemenl federal qui autorisa 1'admission en fran- 
chise du materiel. A cette epoque, ees mesurcs furent 
jugees necessaires ear le sucre se vendait alors a un 
prix extraordinaire de bon niarche, moins de la moitie 
de" ce qu'il a etc cote depuis le commencement de la 
guerre. A la suite de la declaration de la guerre, le 
gouvernement federal augmenta les droits d 'importa- 
tion sur le sucre. Ce fait, double de la reduction con- 
rable des approvisionnements d 'Europe , augmenta 
materiellement les prix du sucre au Canada. Une au- 
torite dans l'industrie sucriere souligne que meme 
1 'augmentation de la matiere brute qui passa de $5.50 
a $7.00 n'entrainait qu'une augmentation de moins de 
10 cents par 100 livres dans le cout du sucre granule. 
Cette meme personne etablit qu'a $7.00 la tonne de 
betteraves qui a comme degre 15 pour 100 et produit 
12 pour cent de sucre granule (les 3 pour 100 etant 
perdus dans des solides qui forment encore un sous- 
produit qui a de la valeur) cela donnerait 2-9 de 10c 
par livre. Le cout de la manufacture ne s'eleve pas a 
plus de 1 cent la livre, ce qui permet aux manufactu- 
re canadiennes d'obtenir le produit a moins de 4 cents 
la livre. Si ces faits sont exacts, comme nous avons 
toutes raisons de le croire, il est evident qu'au Cana- 
da, aussi bien qu'aux Etats-Unis l'industrie du sucre 
de betteraves oceupe line tres forte position financiers 



MANUFACTURIERS, MARCHANDS EN GROS ET 

DETAILLANTS TIENNENT UNE IMPOR- 

TANTE ASSEMBLEE A OTTAWA 



Un pro jet a soutenir, une mesure a combattre 



Mardi dernier, sur l'initiative de 1 'Association des 
Marchands-Detaillants du Canada, il a ete tenu une 
importante assemblee a Ottawa, qui reunit les dele- 
gues du grand commerce canadien dan^ le but de de- 
mander au gouvernement federal la creation d'un de-' 
partement federal du commerce interieur qui exerce- 
iait un controle sur tout le commerce du Canada. A 
cette reunion etaient presents les principaux repre- 
sentants des associations des manufacturiers, des mar- 
chands de gros et des marchands-detaillants du Cana- 
da desireux de prendre une attitude energique pour 
amener le gouvernement a prendre des mesures suscep- 
tibles de favorlser l'essor du commerce du pays et a 

ter toutes celles de nature a lui porter prejudice. 
Parmi ees dernieres, eelle qui fit l'objet d'une discus- 
sion fort interessante fut la mesure preconisee par M. 
Knoekel et ayant pour objet d'empecher le manufaetu- 
rier de fixer un prix de vente au consommateur. 
La delegation, apres avoir fourni les meilleures rai- 
imine tons les aspects de la question deeida 
a L'unanimite de combattre vigoureusement ledit projet 

un- contraire a la bonne marche du commerce ca- 
nadien et a l'interet public. 

Le lendemain, mereredi. cette importante delegation 
fut presentee au premier ministre et aux ministres du 
cabinet par M. le senateur Staunton. Nos gouvernants 

■ni connaissance des revendications presentees par 

manufacturiers, les marchands de gros et les mar- 
rhands-detaillants et apres s'etre fait donner des ren- 

aements detailles promirent d'etudier serieuse- 
ment les diverges questions soumises et d'y apporter les 
meilleures solutions a l'avantage des classes commer- 
cantes et du public en general. 



Esperons que cette visite portera ses fruits et que 
Les membres de 1 'Association des Marchands-Detail- 
lants reciiltfi-ont individucllement et en commun les 
benefices du mouvement de defense eommerciale dont 
ils out pris L 'initiative -avec tant d'a-propos. 



UNE REVUE DU MARCHE DES OEUFS 



Revue generate de 1916 



Par suite des expeditions relativement considera- 
bles des oeufs canadiens pendant l'automne 1915, les 
quantites en magasins ne furent pas suffisantes pour 
repondre a la demande locale et il en resulta un mou- 
vement considerable des oeufs des Etats-Unis vers le 
Canada pour consommation en Janvier, fevrier et mars 
1916. Avant fin Janvier, des oeufs frais des Etats- 
Unis etaient vendus a la Bourse des produits alimen- 
taires de Toronto a. 30c et 25c. La visite au printemps 
dernier des representants des plus grosses maisons 
d 'importation d'Angleterre eut le don de stimuler les 
prix. 

De 20 a 21c prix de fin mars et premiers jours d'a- 
vril, les taux monterent de 21 a 22c au commencement 
d'avril et atteignirent 25c,prix d 'achat au producteur a 
la fin de mai. On aurait pu esperer une baisse avec 
les temps chauds. II n'en fut rien et la demande pour, 
l'exportation continuant, les prix conserverent leur 
tendance a la hausse et les oeufs furent places dans les 
entrepots frigorifiques. En juillet les prix notes sont 
de 26 a 27i^c. On note une augmentation de consom- 
mation probablement due aux prix eleves des autres 
produits alimentaires. Les oeufs des Etats-Unis reex- 
pedies en Angleterre n'arriverent pas dans un etat 
brillant et il s'ensuivit que sur le marche anglais, pen- 
dant ces quatre ou cinq derniers mois, les oeufs cana- 
diens furent cotes de cinq a dix cents de plus la dou- 
zaine que les oeufs americains. Le gros mouvement 
d 'exportation des oeufs commence la dei'niere semai- 
ne d'aout atteignit son maximum fin octobre et en no- 
vembre. Les exportations a ce moment varierent de 
800,000 a 1,500,000 douzaines par semaine rien que du 
port de Montreal. Les prix d 'exportation furent tres 
eleves etant par eontrats, de 33 ou 34c pour les envois 
au debut de l'automne, jusqu'a 42c et meme plus pour 
expeditions apres cette date. Ces exportations com- 
binees au ralentissement des approvisionnements du 
au retard des poules de 1916 ont eu pour effet d'im- 
planter au Canada cette annee des prix d'hiver exor- 
bitants pour les oeufs, le taux d'un dollar la douzaine 
pour oeufs du jour ayant ete atteint. 



Le gouvernement canadien a etabli un Bureau de 
( '< mmissaires des Pensions pour le Canada. Comme cet- 
te Commission desire, autant que possible, repondre 
sous le plus bref delai aux communications qui se rap- 
portent aux pensions, elle invite le public a s'adresser 
direetement a ses bureaux a Ottawa. 

On s 'expose a bien des retards en ecrivant a d 'au- 
tres departements du gouvernement. 

L 'Association du Fonds Patriotique et la Commission 
des Hopitaux militaires, qui ont des bureaux en diffe- 
rentes parties du pays, ont bien voulu se charger d 'ai- 
der a ceux qui desirent ecrire direetement a la Com- 
mission en leur donnant tous les renseignements ne- 
cessaires a ce sujet. 



Vol. XXX— No 6 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



15 



LA CONVENTION DES PRODUCTEURS CANA- 
DIENS 



CONSEIL SET INFORMATIONS 



La cinquieme convention annuelle de la Canadian 
Produce Association s'est ouverte brillamment mardi 
dernier sur un discours de bienvenue de M. Z. Hebert, 
le president du Board of Trade. 

Au\ assemblies subsequences) M. P.-W. McLa- 
gan, de la maison Lovell et Christmas, de 
Montreal, a insiste sur 1' importance et la neeossite 
pour les producteurs d 'adopter un systeme uniforme 
de classification, de pesee et d'inspection. Actuelle- 
mcnt. ce defaut d 'uniformity existe en particulier dans 
tea provinces de l'Ouest, ou l'on n'a pas d'inspecteur 
officiel do pesee. II s'ensuit que le beurre et le fro- 
mage expedies de l'Ouest n'ont pas toujours le poids 
specific" dans les factures. D'ou des difficultes qui nui- 
sent considei-ablement aux bonnes relations qui de- 
vraient exister enti*e les producteurs de l'ouest et les 
marc-hands de provisions de l'est. 

Tous les congressistes se sont declares d 'accord a re- 
commander qu'un systeme uniforme de pesee et de 
classification soit adopte dans le Dominion. Ce syste- 
me serait designe sous le nom de "Dominion Stan- 
dard." Rien ne serait plus efficace pour ameliorer la 
qualite du beurre dans toutes les provinces et faciliter 
les relations du commerce domestique avec le commer- 
ce et ranger. 

M. H.-R. Gray, de la maison Gunn, Langlois & Cie, 
de .Montreal, le conferencier suivant, a parle des pers- 
pectives de l'exportation des oeufs en 1917. D'apres 
les statistiques des quatre dernieres annees il est per- 
mis de croire que le Canada pourra vendre a l'etranger 
durant Pannee vine plus grande quantite d 'oeufs que 
les annees passees. si l'appel fait aux producteurs d'in- 
tensifier leur production est entendu favorablement. 

M. J.-D. Leclair, inspecteur des beurreries de la pro- 
vince, a demontre que 1 'introduction de Poleomargari- 
ne dans le commerce comme substitut au beurre dont 
le prix eleve fait le desespoir des consommateurs de la 
elasse moyenne serait plus desavantageuse qu 'utile en 
fin de compte. L 'experience en la matiere a prouve 
hors de tout doute que les substituts donnes comme 
aliments au lieu du beurre ont ete nuisibles a la sante 
meme des betes. Le consommateur n'a d'ailleurs rien 
a gagner a 1 'introduction de 1 'oleomargarine dans le 
pays. Malgre la severite de la loi, des substituts sont 
vendus dans le commerce, qui ressemblent tellement 
au beurre que les consommateurs s'y trompent et paient 
un prix identique pour les produits adulteres ou faus- 
sement represented comme pour les objets purs. De- 
puis 1886, les industriels americains ont constamment 
fait des efforts pour faire accepter aux consomma- 
teurs des substituts au lieu des veritables articles ali- 
mentaires: la lutte que le gouvernement a entreprise a 
ce sujet pour proteger le public dure encore. En 1886. 
le president Cleveland declarait avec raison que rare- 
ment une livrc de produits substitues aux produits 
purs entrait sous Petiquette de "substitut" dans la 
maison du pauvre. Quand l'industrie laitiere du Cana- 
da s'est fait a l'etranger une reputation si enviable, il 
serait dangereux d'ouvrir la porte aux produits lai- 
tiers adulteres. Ceux-ci ne tarderaient certainement 
pas a compromettro la renommee de nos produits purs 
et les interets des consommateurs comme ceux des pro- 
duteurs, 



Les commissionnaires de Boston demandent de $1.- 
85 a $1.90 le boisseau, pour les pommes de terre. Ce 
prix eleve est du au manque de moyens de transport 
et an fait qu 'environ la moite des arrivages sont expe- 
dies dans le sud pour fin de semence. New-York vend 
ses pommes de terre de $6.00 a $6.25 le sac de 180 li 
vres. Ceci nous montre que les prix pratiques au Ca- 
nada ne sont pas si exageres qu'on l'a pretendu 

# # * 

Le commerce canadien semble etre en condition sin- 
gulierement satisfaisante. a en juger par les statist] 
ques du gouvernement. Le commerce du pays, pour 
les douze mois finissant en decembre 1916, montre un 
total qui double presque les affaires des deux annees 
precedentes. Le commerce total de 1916 B'elevait A 
$2,112,994,931; en 1915 le montant etait de $1,253,- 
649,784. et en 1914, de $1,062,118,179. Ces chiffres 
parlent d 'eux-memes. 

* # # 

Certains marchands adoptent quelquefois des me- 
thodes pen recommandables pour obtenir un profit sur 
le charbon de bois. II y a quelque temps, le prix en 
fut eleve de 8 a 10 cents pour le detaillant, une aug- 
mentation qui necessita done une augmentation dans 
les prix de detail. Quelques marchands continuerent 
a vendre au meme profit, obtenant 12 cents du sac 
pour le charbon de bois, alors que d'autres vendirent 
a raison de deux sacs pour 25 cents. D'autres enfin 
vendirent cet article a 13 cents, arguant que 12 cents 
representaient le prix regulier et que la cent extra re- 
presentait une taxe de guerre. 

Le public s'est si bien plie aux exigences du timbre 
de guerre que ce "scheme" reussit a merveille. La ve- 
rite est, cependant. qu'il n'y a pas de taxe de guerre 
sur cet article et que la cent extra obtenue sous ce pre- 
texte Test pour la fausse representation. 

Que le detaillant fasse payer 13 cents le sac pour du 
charbon a qui bon lui semble, il n'y a pas d 'inconve- 
nient, mais s'il proclame que cette cent extra est due 
a l'imposition de la taxe de guerre cela ressemblo jo- 
liment a de la fraude et expose son auteur a des en- 
nuis. 

* • • 

Des indications nous permettent de prevoir une for- 
te augmentation du marche espagnol des oijrnons. 
L'approvisionnement de ce produit est depasse de beau-' 
coup par la demande et les prix sont, en consequence, 
tres fermes. Tous les envois pour New York sont en 
retard et presque tous vendus avant leur arrivee. Les 
autres varietes d'oignons ont egalement tendance a la 

hausse. 

* • • 

Les renseignements regus par le consul cubain a 
Saint-Jean, indiquent que la recolte de snore de Pile en 
1917 sera la plus considerable jamais obtenue dans le 
pays. Depuis que Cuba et les autres ilos des Tndes 
orientates sont la source prinoipale d 'approvisionne- 
ment du sucro. leur reoolto n'est pas sans avoir un ef- 
fet materiel sur les prix. Depuis quo le sucre 
maud a etc elimine du marche du monde par la guerre, 
les Antilles sont devenuos une source d'approvisionne- 
ment beaucoup plus considerable qu 'avant et les con- 
ditions de la recolte sont un facteur important dans la 
fixation des prix. 



16 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 6 



Les estimations recues jusqu'ici, indiquent que la 
recolte de 1917 s'elevera au total d 'environ 3,647,000 
tonnes de 2,240 livres. L'an dernier la production etait 
de 3,00,274 tonnes et ce chiffre faisait presque deja 
doubler celui de la production d'il y a douze ans. 

La guerre a donne a l'industrie du sucre un grand 
relan d'activite aux Antilles, et comme lc sucre alle- 
mand sera admis avee restrictions meme apres la guer- 
re, on espere que la recolte des Indes se maintiendra et 
se developpera meme davantage. 

' Un tiers a peine de l'ile est sous culture, il y a done 
un vaste champ ouvert a l'augmentation de produc- 
tion. II y a a present, 201 plantations produisant du 
sucre, a Cuba. La plus grande partie de la production 
est detenue par le port de Matanzas qui expedia l'an 
passe 4,000,000 de sacs. Cienfuegos expedia a pen 
pres la meme quantite, tandis qu'un quart de ce mon- 

tant seulement passait par La Havane. 

# # # 

Dans les chiffres que nous avons donnes la semaine 
passee "concernant la recolte canadienne, nos lecteurs 
out pu voir que le fermier canadien etait en pleine 
prosperite et que les prix qu'il recevait pour ses den- 
rees etaient tres remunerateurs. Et ceci nous fournit 
le principal argument pour expliquer la cherte de la 
vie. Considerons la moyenne des prix de cette annee 
avec la moyenne de l'an dernier: Le ble s'est vendu 
$1.31 contre 83 cents' l'an dernier; l'avoine 53 cents 
contre 34 cents; l'orge 82 cents contre 49 cents; le sei- 
gle 1.11 contre 79 cents ; la graine de lin, $2.05 contre 
$1.50. 



PRATIQUE COMMERCIALE 



L'annonce, e'est la voix du commerce, 1 'agent de l'e- 
conomie, et cette economie doit etre comprise par tous. 
On ne peut la faire comprendre en quelques mots. 

Prenons le cas d'un marchand qui n'annonce pas. II 
paie un commis deux dollars par jour et ce commis 
vend pour dix dollars de marchandises par jour. 

Naturellement le marchand doit payer a son commis 
ses deux dollars de salaire a meme ses dix dollars de 
recettes. Par consequent le commis prend pour lui seul 
20% des recettes. 

Puis, il y a le magasin dont il faut payer le loyer sou- 
vent eleve, le chauffage. les taxes, 1 'assurance. 

D 'autre part, evidememnt, le proprietaire doit egale- 
ment prendre, sa part sur les dix dollars de recette. 

Dans le cas ou un homme qui n'annonce pas paie 
deux dollars a son commis, deux dollars de loyer, et un 
dollar pour l'assurance, la livraison des marchandises, 
etc., a meme ses dix dollars de vente, ses depenses seu- 
les le forcent a prendre cinq dollars pour sa recette. et 
il doit predever au moins trois dollars pour lui-meme. 
consequemment les acheteurs de marchandises au mon- 
tant de dix dollars ne peuvent recevoir en realite que 
des marchandises d'une valeur intrinseque de deux dol- 
lars. 

Un autre homme, avec ce meme commis, dans le me- 
me magasin. mais qui fait de l'annonce, peut vendre 
pour cent dollars de marchandises, et sur ces cent dol- 
lars, il sera en mesure de payer son commis. le loyer, 
les taxes, les frais generaux, et, en plus prelever com- 
me profits un montant plus eleve" que l'autre mar- 

ehaud et le tout coutera moins d'un dixieme des re- 

eettes totales. 

L'annonce double l'utilite de son commis. la valeur 



de son magasin, et la capacite de vente de l'etablisse- 
ment. 

C'est a peine si un enfant de cinq ans n 'arrive pas a 
comprendre que l'homme qui annonce avec perseve- 
rance et intelligence, dont l'annonce est veridique — 
epargne de l'argent a ceux qui achetent de lui — en 
ce sens qu'il permet au meme personnel, au meme ma- 
gasin de realiser plusieurs fois le volume d'affaires 
qu'il ferait s'il n'annongait pas. Et, de plus, il peut 
prelever pour lui-meme comme profit 3, 4 ou 5% de 
ses recettes — au lieu de 40% comme le marchand qui 
n'annonce pas et cependant, ce petit pourcentage lui 
permet de realiser une plus forte somme et l'enrichira 
plus vite que son concurrent qui n'annonce pas. 

Rien n'est plus faux que l'idee, qui fort heureuse- 
ment tend a disparaitre, que ce sont les acheteurs qui 
sont forces de payer les frais de l'annonce. Loin de la, 
l'annonce paie pour une partie des marchandises et 
permet de les vendre a meilleur marche. 



LES CLOTURES LE LONG DES GRANDES 
ROUTES 



Une preuve evidente de la rapidite avec laquelle le 
Canada se colonise 



Quand, aujourd'hui, on traverse le Canada, on 
eprouve une vive impression en considerant les mil- 
les de cloture de ferme, particulierement dans 1 'ex- 
treme ouest. II n'y a qu'un jour d'ecoule, semble-t-il, 
depuis que nos vastes territoires, depuis le Manitoba 
jusqu'a la cote, n' etaient qu'un champ. 

Aujourd'hui, sur des centaines de milles, en quelque 
sens que Ton voyage, les chemins de fer et autres pro- 
prietes sont bien clotures et indiquent jusqu'a quel 
point ees vastes superficies out ete mises en culture, 
soil pour les recoltes, soit pour l'elevage. II ne pour- 
rait y avoir une meilleure preuve de notre important 
developpement. Ceci est aussi un eloge pour la qua- 
lite de la cloture que livrent les fabricants canadiens, 
parmi lesquels il faut mentioiiner "The Banwell-Ho- 
xie Wire Fence Co., Ltd.," de Hamilton (Ont.) et de 
Winnipeg (Man.), remarquable pour sa celebre cloture, 
Peerless Perfection avee son crochet Peerless aux in- 
tersections. 



LE MATERLEL DES CHEMINS DE FER EN RUSSD1 



Sur la proposition du ministre des Chemins de fer, 
le gouvernement russe a adopte un plan de construc- 
tion de grandes usines metallurgiques dans la region 
de 1'Oural. Ces usines fabriqueront une partie du ma- 
teriel necessaire aux chemins de fer de l'Etat. On veut 
ainsi mettre un terme a la situation facheuse qui exi*- 
tait avant la guerre, ou l'industrie russe etait dani 
['impossibility de fournir a ces chemins de fer ce qui 
leur etait necessaire. C'est ainsi qu'en Janvier 1914 
1 administration des chemins de fer de l'Etat a ete 
obligee d'acquerir a l'etranger 2.136 installations de 
disques d'aiguillage et plus de trente mill© poud» de 
rail*. 



Vol. XXX— No 6 



LE PRrX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



17 



LE CANADA APRES LA GUERRE 



Quelle sera la condition du Canada apres la guer- 
rel Voila la question qu'un bon nombre de gens se 
posent et elle vaut la peine qu'on y pense serieusement. 

Quand on met toute sentimentality de cote, on est 
force d 'admett re que le terrible conflit qui se poursuit 
a I'heure actuelle en Europe est essentiellement one 
guerre economique — en d'autres termes, le groupe 
vainqueur dominera les marches eommerciaux du mon- 
de. II ne peut y avoir de doute pour nous que les Al- 
lies seront les vainqueurs. Le fait que l'Allemagne a 
fait la premiere demarche en vue d'assurer la paix — 
meme alors que les propositions faites n'offraient me- 
nie pas une base de discussion — nous prouve que les 
Teutons realisent parfaitement qu'ils n'ont aucune 
chance d'obtenir le succes definitif. 

Un certain nombre de conferences economiques ont 
en lieu a Londres, a Rome et a Paris auxquelles pri- 
rent part les representants attitres des pays allies, el 
an eours desquelles il a ete decide que ces pays conclu- 
raient entre eux des traites eommerciaux qui force- 
nient seront au detriment de leurs adversaires. Comme 
question de fait, on a soigneusement prevu toutes les 
tentations d'accaparement des inarches par les pays 
ennemis et pris des mesures qui leur fermeront les 
marches du monde. 

C'est ainsi que Ton a prevu la tentative par nos en- 
nemis d'inonder les marches du monde pendant la pe- 
ri ode de reconstruction qui suivra immediatement la 
guerre et des tarifs restrictifs seront adoptes contre 
les pouvoirs du centre de l'Europe. 

II est evident que l'Allemagne, la phis forte de nos 
ennemies,ne pourra jamais reprendre la position qu 'el- 
le occupait dans le commerce mondial avant la guerre 
— sur ce point il n'y a pas de doute possible. 

On a dit que bien que le Canada jouisse a, I'heure ac- 
tuelle d'une prosperite sans precedent, que les dix-neuf 
vingtiemes de cette prosperite dependaient de l'etat 
de guerre et qu'elle cesserait aussitot la guerre finie, 
II est vrai que 1,'industrie a grandement beneficie de 
la guerre, mais il faut aussi se rappeler que l'une des 
conclusions des conferences economiques entre les Al- 
lies a ete que Ton donnerait la preference mix pays al- 
lies, pour tous les produits dont les nations amies au- 
raient besoin, au lieu de ses les procurer des ennemis 
ou meme des pays neutres. 

Parmi les articles de toute premiere necessite pour 
nos allies d 'Europe — la Prance et la Belgique el dans 
une proportion moindre l'ltalie, la Russie et la Ser- 
bie — il faut compter les materiaux de construction. 
Et d'ou ces materiaux viendraient-ils. si ce n'est du 
Canada qui possede les plus grandes richesses fores- 
tieres au monde? 

Ensuite il lie faut pas oublier que tandis que nos 
pertes (morts et mutiles) sont de 65.000. les pays al- 
lies comptent les leurs par millions. Aussitot la guer- 
re finie. nos Allies d 'Europe devront de toute necessite 
suppleer a la main-d'oeuvre par la machine — surtont 
pour 1 'agriculture. Or, nous sommes en position" de 
leur fournir en grande partie les instruments aratoires 
it autres requis. 

Quant aux produits alimentaires. le Canada conti- 
nuera a etre le grenier du monde. Tl y a encore de vas- 
tes territoires dans nos prairies de l'Ouest qui sont a 
peine peuples et immediatement apres la guerre il est 



a prevoir qu'il y aura des demandes considerables 
pour des "homesteads". Ensuite, comme ce fut lecas 
a la suite de la guerre Anglo-Boer, il est probable que 
les soldats recevront en prime, des terres pour qu'ils 
puissent s'y etablir avec leurs families. 

II est des pessimistes qui ont pretendu que les indus- 
triels qui se sont consacres a la production d'obus se- 
ntient forces de jeter leur materiel de fabrication au 
vieux fer et qu'il leur faudrait un certain temps avant 
de trouver des industries nouvelles auxquelles ils pour- 
raient se consacrer. Ceci n'est pas du tout le cas. La 
plupart des machines servant a, la fabrication des obus 
sont des types courants, qui lorsqu'elles seront modi- 
fiers, pourront etre facilement adaptees a, la fabrica- 
tion d'autres articles. Done, une tres grande partie 
des machinei'ies servant actuellement a la fabrication 
d'obus pourront servir a d'autres fins. 

Mais, ce qui importe le plus pour nous, c'est que les 
industriels qui se sont lances dans la fabrication d'o- 
bus ont appris une serieuse legon de "production in- 
tense," dont ils se serviront avec avantage. Un fait 
qui vaut la peine d'etre note: Deja, a, I'heure actuelle, 
un bon nombre de maisons qui fabriquaient des obus 
ne sont plus du tout anxieuses d'en continuer la fabri- 
cation (peut-etre a cause des profits reduits qu'ils en 
retirent depuis quelques mois) et profitant de 1 'expe- 
rience acquise dans les travaux metallurgiques, ont 
cesse de faire des obus pour se specialiser dans la pro- 
duction d'autres articles et cela presque sans effort. 

Ainsi nous voyons s 'etablir chez nous des industries 
inconnues jusqu'a present, industries qui donneront 
du travail a. un grand nombre d'hommes et qui dimi- 
nueront de beaucoup la somme que nous envoyions an- 
terieurement aux Etats-Unis pour de 1'outillage et 
d'autres produits metallurgiques. 



LA SEMAINE DU FONDS PATRIOTIQUE 



La semaine prochaine sera pour Montreal et la Pro- 
vince de Quebec, la grande semaine du Fonds Patrio- 
tique Canadien et de la Croix Rouge, et nous sommes 
persuades que la contribubtion de chacun a cette oeu- 
vre humanitaire sera genereuse et spontanee. 

Deja notre province a donne l'an drenier des preu- 
ves irrecusables de sa bonne volonte et de sa genero- 
site. Les sommes prevues ont ete depassees de beau- 
coup et c'est par ces contributions a la charite que tant 
de miseres ont pu etre soulagees et que les families de 
nos combattants out pu etre placees a. l'abri du besoin 

Cette annee nous ne nous montrerons certainement 
pas moins donnants. au contraire. Les besoins ayant 
gi-andi, il est necessaire que nos bourses s'ouvrent plus 
largement et que nous donnions de toiit eoeur pour ai- 
der par ce geste a la cause des Allies. 

Les marchands des villes et des campagnes qui pos- 
sedent une influence incontestable parmi leurs conci- 
toyens et qui representent un des corps les plus puis- 
sants du Canada devraient mettre cette influence a la 
disposition du Fonds Patriotique et de la Croix Rou- 
pre pour faire souserire beaucoup afin d'attenuer dans 
la mesure du possible les horribles maux de la guerre. 

Tl ne fait aucun doute que de leur propre mouve- 
ment. ils prendront cette attitude prenereuse et devouee 
dont ils ne se departissent jamais en de telles occa- 
sions. 



18 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 6 



LE PROBLEME ECONOMIQUE. 
L 'Achat en Commun. 



Nous avons deja developpe eette idee, qu'un dea 
nioyens, pour le petit et le inoyen commerce, de lutter 
contre la grosse entreprise, etait l'union dans 1 'achat. 
Nous avons demontre comment le gros magasin avait 
des facilites pour payer sensiblement moins cher que 
le petit commerce, etant donnees les quantites qu'il de- 
mande. 

Nous avons dit deux mots de cette union des interets 
du petit commerce, qui sera la meilleure defense econo- 
mique. Nous developperons succinctement ce que pour- 
rait etre une societe d 'achat (eomme il n'en existe pas 
assez), en nous plagant au point de vue du commerce de 
la Nouveaute. 

II est indiscutable que le petit commerce, qui a besoin 
de cent verges de serge noire, ne pourra pas s'adresser 
directemgnt au fabricant et qu'il paiera dans le gros 
presque le prix du detail d'un grand magasin au jour 
de sa reclame. II en sera fort etonne, et pourtant entre 
l'acheteur qui remet un ordre de 10,000 verges d'une 
serie et lui, il y a evidemment une marge qui explique 
la difference des prix d 'achats. 

Or, ce qui se passe pour les tissus classiques se passe 
pour les has, les chaussettes, le calicot, etc. ; bref , tous 
les articles classiques qui n'ont pas besoin d'un chic ou 
d'une distinction speciale. 

Du drap noir, des chaussettes cachou, du calicot, peu- 
vent etre achetes en communaute, car ce sont les merries 
gouts qui prevandront en general a Quebec ou a, Trois- 
Rivieres, a Toronto ou Montreal. 

Les objections seront faciles et nombreuses, car le 
commergant repugne a l'idee que son confrere peut 
avoir la meme marchandise que lui, et pourtant com- 
bien sont nombreux les articles qu 'il vend et qui ont ete 
achetes semblables par son confrere, soit a la meme 
maison, soit a une autre qui s 'etait approvisionnee a la 
meme source. 

Cette premiere objection de la similitude de marchan- 
dises entre confreres d'une meme localite peut etre re- 
futee par. ce seul fait que la fagon de presenter la 
machandise, de lui donner un nom ou 1 'application d'un 
tampon lui attribuant une qualite, suffisent a la diffe- 
rencier, pour si peu que ce soit utile. 

L 'action d'une societe d 'achat se manifestera, nous 
1 'avons dit, par la jouissance de ses demandes. 

Quand son acheteur se presentera, disant: "Je suis 
preneur de 20,000 douzaines de tel article," pour les 
repartir ensuite au prorata des demandes de ses adhe- 
rents, il aura evidemment des conditions ! 

II se presente egalement le cas du fabricant qui pos- 
sede un stock a ecouler ; il a deux acheteurs eventuels, 
d'abord l'acheteur du grand magasin, qui voit un in- 
teret pour sa reclame de soldes dans cette affaire hors 
cours, et le vrai soldeur. 

Que le representant d'une saciete d'achat propose, et 
ses adherents auront part a cette affaire qu'ils n'au- 
raient meme pas soup$onnee ! 

D 'autre part, le detaillant peut avoir, lui aussi, a se 
debarrasser d'un rayon, il a pu vouloir monter la cha- 
pellerie, le parapluie et, ne pas avoir reussi dans cet 
article. 

H n'aurait pu se debarrasser qu'avec un soldeur, 
nlors que la societe d'achat le mettra en rapport avec 
un confrere d'une autre ville qui lui achetera dans de 
meilleures conditions et fera egalement une bonne 
affaire, 



II n 'entre pas dans le cadre de cet article tres succinct 
d'enumerer tous les moyens d 'actions d'une societe 
d 'achat. 

Ceux-ci sont multiples: qu'ils touchent 1 'unification 
d 'un escompte de caisse a 30 jours ou a vue, car chacun 
de ses adherents a la plupart du temps une situation 
particuliere suivant ses relations avec le fabricant; 
qu'ils touchent les pourcentages des commissionnaires ; 
qu'ils s'interessent aux frais d'emballage que les syndi- 
cats de telle ou telle corporation ajoutent a leurs envois. 
Dans le commerce, tout le monde est groupe, depuis 
1 'employe jusqu'au fabricant, qui defend ses interets 
avec ses confreres, seid le petit commer§ant reste seul! 

Le catalogue, qui coute tres cher, si vous le tirez in- 
dividuellement, pourrait avoir des cliches et des textes 
omnibus pour des commercants de villes diverses en leur 
laissant la page de couverture qui, seule, pourrait etre 
differente. 

Les systemes d'etalages, petits supports, tringlages, 
les boites, les emballages, tout ce qui augmente les frais 
generaux, tout cela, si c 'etait achete en communaute, 
laisserait une marge interessante. 

Le grand magasin a sa raison d 'etre : par ses catalo- 
gues, s'il nuit au petit commercant, par contre il excite 
le desir et donne l'envie d'acheter. 

S'il n'existait pas, les intelligences qu'il emploie sau- 
raient s'utiliser en creant autant d'affaires person- 
nelles. 

Done, n'envisageons pas sa destruction. Nous n'abor- 
dons ici la fagon de s'en defendre qu'au point de vue 
commercial et non pas au point de vue legislatif. 

La meilleure arme. repetons-le. e'est l'union qui 
transformera dans la lutte contre le pot de fer, le sim- 
ple pot de terre en pot de terre de fer. 

Les impots seront plus lourds, les frais generaux plus 
grands, les frais d 'employes superieurs : pour rptablir 
l'equilibre, if faudra tres bien acheter pour pouvoir bien 
vendre. 



UTILISATION DES BOUTS DE PLANCHE 



Les bouts de planche et les rognures de pieces de hois 
plus grandes sont une perte pour les scieries et les ate- 
liers a planeurs. On vend generalement oes bouts de 
hois pour cha\iffage, ou ils sont brules dans les four- 
neaux a rebuts. 
Depuis quelques annees, le travail manuel a ete ensei- 
gn6 dans les eeoles des cites et des villes du Canada. Des 
inilliers d'anciens eleves, qui possedent maintenant des 
foyers, pourraient eontinuer l'enseignement de leurs 
jeunes annees, en fabriquant des objets d'utilite et d'or- 
nement. 

Ije gradue de 1'ecole de travaux manuels se voit ne- 
amnoins gene j>ar le cout des materiaux dont il a be- 
soin. Pour avoir les bouts de planche necessaires, il 
esl oblige, soit d'acheter les planches dans toute leur 
longueur et de les faire envoyer chez lui, soit de les 
Eaire couper de la longueur voulue et de payer, en fin 
de compte, presque le meme prix que pour la piece 
toute entiere. 

Un tel etat de ehoses a deeourage le menuisier ama- 
teur el l'empeche de tirer parti de ce qu'il a appris et 
de meubler son foyer de bimbeloteries, a la fabrication 
desquelles il aurait utilise ses moments de loisin 

I! exist* 1 done une hieime, facile a combler, entre le 
produeteur et le consommateur de ees limits de plan- 
che. On devrait, en consequence, prendre immediate- 
ment les moyens voulus pour utilise]', tel que susdit, 
ees pieces de bois de rebut, 



Vol. XXX— No (i 



LE I'lilX OH'UANT. vrn.lrtMli <) fevrier 1917 



111 



Une annee sans precedent pour les commandes 

La derniere annee — 1!)1(> -a ete la plus prospere pour les ventes de 
Postum. Par consequent les epiciers qui se sont rendu compte de l'aug- 
mentation de popularity de ce delicieux et pur breuvage de table fait de 
cereale ont eu une annee de benefices sans precedent. 

Cette annee — 1917 — devra etre encore plus importante et meilleure pour 
Postum, cet article domestique etant appuye par une publicite nationale et 
une politique de ventes larges et liberates. 

II y a renouvellement rapide de stock avec un petit placement de fonds, 

ce qui constitue une combinaison insurpassable pour 

les epiciers entreprenants. Vente garantie. 

"There's a Reason" 

(II y a une raison a) 

POSTUM 

CANADIAN POSTUM CEREAL CO. LIMITED, WINDSOR (ONT. CAN.) 





Maison fondee en 1870. 

AUGUSTE COUILLARD 

IMPORT A r«UE DE 
Ftironnerlc et Qulncaillerie, Verres 

• Vitre*. Pelaturea, etc. 
Speciality: Poelea de toutea sortes 

No*. 3S2 a 2»9 rue S.-Paul 
Venn 12 et 14 S.-AaubU, MONTREAL 



La maison a'a pas de commia-roya 
f»ur» at fait beneficier sea clients de 
cette economic. Attention toute tpeci- 
■le aax commandes par la maile. Mee- 
aiesre lee marcbandt de la campaene 
••rant toutoure aervia au plua baa prix 
da oiarche. 



ftew Victoria Hotel 

H. FONTAINE, Proprletaire 

QUEBEC 

L' Hotel des Commis-Voyageurs 

Plan Americain. Taux, a partir de $2.56 



GARAND, TERROUX & CIE 

Banquiers at Courtiers 
48 Quest rue Notre- Dame.Montreal 



GAGNON & L'HEUREUX 

COMPTABLES LICENCIES 

(CHARTERED ACCOUNTANTS) 

Chambres 315, 316, 317, Edifice 

Banque de Quebec 

11 Place d'Armes, MONTREAL 

Telephone Bell Main 4912 

P. A. GAGNON, C.A. 

J.-ARTHUR L'HEUREUX, C.A. 



I A TARON T «*p*"»"» B »" 

L..-VA. LrllXUll, MAIN 3S70 

Comptable lioencie 

Ins U tut des Comptables et Au- 

diteura de la Pi-ovinee de Quebec, 

4*, Notre- Dame O., Montreal. 



L.-R. MONTBRIAND 

Architecte et Mesureur, 
280 rue 8. -Andre, Montreal. 



DAIN POUR OLSEAU est le "Cot- 
A tarn Bird Seed" fabrlque d'a- 
pres six brevets. Marcnar Jise de 
confianoe; rien ne peut l'approeber 
eorame valeur et comma popularite. 
Chez toua lea fournisseui s en groB. 



G.-E. MARTIN 

Compatble, Liquidateur ot 
Auditeur 

211 Edifice McGili, M*»utr«*l 

Tel. Main 6126. 



Ne placez pas votre commande en 

"Papeteries" 

avant d'avoir consulte notre 
nouvel echantillonnage. 

Les boites Lakme, Toile du 
Pays, Perfection, Chien d'Or, 
Rolland Parchemin, Boites de 
fantaisie, forment la plus avan- 
tageuse collection pour un mar- 
chand qui desire donner entiere 
satisfaction a sa clientele et rea- 
liser on mfme temps le spins gros 
ben4fices. 



La Cie J.-B. Rolland & Fils 

53 rue Saint-Sulpice, Montreal 



JOSEPH FORTIER 

Fab riaa nt - Papetier 

Atelier de rtglure, reliurt, typo- 
graphic, relief et gaulrajt. fabri- 
(alien de lirree da compatabUUe. 
For melee et (ear nit urea de bureau 

210 OUEST rue NOTRE-DAMI 

Wte de la tee S.-Plern). MONTAEAI 



GEO. GONTHIBR H.-E. MIDGLEY 

Liceaxit nst. ComptabJt ComptabU-Inc.tpere 

GONTHIER k MIDGLEY 

Comptable* et Auditeur* 
111 RUE S.-FRANCOIS-IAVIER, • MONTREAL 

Telephone MAIN 2701-819 
Adreeae lelegrapbiaue - "GONTLEY ' 



I^e marchand-detalllant devralt eoa- 
sulter frequemment les adresses des 
hommes d'affaires et professlonnela 
qui mettent leur science et lours ta- 
lents a sa disposition et y faire appol 
d$s que sa situation devient difficile. 
Un bon conseil est souvent d'une gran- 
de utilite dans le commerce. 



20 



LB PRIX COTJRANT, vendredi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 6 



\Py pn fSit^dpp pintiipp q\ii 




ALABASTINE JAP-A-LAC VERT LUCAS 

Aucun assortment de peintures n'est complet sans ces speciali- 
tes bien connues qui sont l'objet d'une publicite nationale. 

Leurs noms sont devenus familiers dans toutes les maisons. 

Elles sont reconnues comme modeles pour leurs fins speciales. 
Vos clients les connaissent, les demandent par leur nom et ne se 
contenteront pas d 'avoir des produits similaires. 

Ce sont les specialites "qui se vendent le mieux" en fait de 
peintures et 



ALABASTINE 

Vous desirez que votre stock se re 
nouvelle rapidement en vous don- 
nant un bon benefice. Voici votre 
occasion d'emmagasiner un assorti- 
ment d 'articles de vente rapide. 
Rappelez-vous que 
Vos benefices sont de 35 a 66 2-3%. 




Vous realisez un 
benefice de 



35 



66?°, 







sur tout ce que vous 
vendez 



JAP-ALAC 



McARTHUR, IRWIN, LIMITEE 

Successeurs de McARTHUR CORNEILLE & CIE 

20 rue Saint-Paui Ouest, - Montreal 

Fabricants de peinture depuis 1842 

Decoupez ce coupon. Signez-Ie et expediez-le aujourd'hui par la 
poste. Vous recevrez des details complets au sujet de ce* Articles 
qui creent le commerce. 



McARTHUR, IRWIN, LIMITEE 

20 rue St-Paul Ouest, Montreal 



Veuillez m'envoyer des renseignements speciaux et com- 
plets sur ces 3 articles qui se vendent le mieux. J'ai mis 
un X a cote de celui qui m'interesse particulierement. 



ALASBAST1NE 



JAP-A-LAC 



VERT LUCAS 



Nom 



21 




VERT LUCAS 



Vol. XXX— No 6 



LE PRIX (OHliANT. vendredi 9 fevrier 191' 



_'l 



lap piniiirp dp?\ai /on qui 



jpypivd Ip^Iipux 



e o 



Une peinture qui a 
subi les epreuves les 
plus completes pour 
la duree et l'usage 
sous les conditions 
climateriques les 
plus extremes de la 
province de Quebec 
depuis 1842. 



1=1 




) m 



Une peinture satis- 
faisante pour l'inte- 
rieur et l'exterieur 
en laquelle on peut 
avoir pleine con- 
fiance. Un benefi- 
ce gene re ux pour 
vous. 

m i=i 



PEINTURES LIQUIDES CROWN DIAMOND 

Quand vous vendez de la peinture vous aimez a avoir Pimpression de donner a vos 
clients la meilleure valeur possible pour leur argent et, en meme temps, realiser 
un bon benefice. 

Si vous avez un agence de Peinture CROWN DIAMOND vous vendez des articles que 
vous pouvez garantir en toute confiance; vous avez un grand nombre de points parti- 
culiers et distinctifs pour la vente et obtenez un benefice genereux. 

Nous avons etudie specialement et serieusement la question de la vente des PEIN- 
TURES CROWN DIAMOND au point de vue des commercants. 

Signez et mallez maintenant ce coupon par la poste et vous apprendrez comment 
les qualites speciales de ces peintures pour la vente vous aideront a faire un plus grand 
commerce de peinture. 



McARTHUR, IRWIN, LIMITEE 

Successeurs de McARTHUR, CORNEILLE & CIE 

Fabricants de Peinture depuis 1842 
MONTREAL 



McARTHUR, IRWIN, LIMITEE 

20 rue St-Paul Ouest, Montreal 



Je desire vivement vendre plus de peinture et realiser 
de plus forts benefices et j 'ai interet a etre mieux ren- 
seigne au sujet des points speciaux relatifs aux PEIN 
TURES CROWN DIAMOND. 



Nom 



Adresse _ 



.)., 



LE PRIX cor KANT, vendredi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 6 



Ttf£°« 




Le Gouvernement du Japon 
defend l'adulteration et la 
coloration du The. 




Fraichement cueilli 

dans le pays aux cerisiers 
fleuris, empaquete et exporte 
sous le controle de l'Associa- 
tion des Producteurs de The du 
Japon, qui garantit sa purete et 
sa qualite, le The du Japon vous 
arrive, sans adulteration, dans toute sa 
force, dans toute son exquise saveur, 
dans toute la delicatesse de son arome 
incomparable. 

EN VBNTE CHEZ TOUS LES 
EPICIERS 



VOTRE habilete personnelle comme 
vendeur, avec Tappui d'une serie d'an- 
nonces, dans le genre de celle ci- 
dessus, dans les journaux Canadiens de 
reputation nationale, placeront votre de- 
partement de the sur une base solide et 
payante, du moment ou vous commence- 
rez a faire valoir le breuvage stimulant 
favori des menages Canadiens-le The du 
Japon. 



Vol. XXX— No 6 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



23 



Mutual Life Assurance Company of Canada 

WATERLOO (Ontario) 
ETAT FINANCIER pour Tannee terminee le 31 decembre 1916 

COMPTE DE CAISSE 



REVENU 
Actif net selon le Grand Livre, 

an 3] decembre 1915 $25,454,429.95 

Primes (net ) 3,992,005.05 

Interets, loyers, etc 1,621,267.64 



$31,067,702.64 



DEBOURSES 
Reclamations pour deces et incapa 

cite $834,299.75 

Dotations echues 592,965.00 

Polices rachetees 171,265.87 

Rachats de polices a dividendes echus 

el differes 169,066.00 

Surplus 654,153.91 

Rentes viageres 9,856.85 



$2,456,607.38 



Depenses, Taxes, etc 888,365.82 

Balance d 'actif au Grand Livre 

an 31 decembre 1916 27,722,729.44 



$31,067,702.64 



FEUILLE DE BALANCE 



ACTIF 

Bypotheques $14,999,079.37 

Debentures et actions 8,292,106.98 

Prets sur polices 4,022,377.42 

Immeubles 306,030.74 

Obligations sur primes 45,598.96 

Argent en Banque 123,134.64 

Argent au Bureau principal . . . . 6.832.89 

Primes dues el differees 555.088.85 

IntSrets echus, etc 961.713.44 

Du sur reassurance 50.000.0f 




PASSIF 

Reserve By 2 p.c. et 3 p.c $22,814,794.00 

Reserve speciale des placements . . 542,557.75 

Reserve pour reclamations mortuai- 

res non rapportees 25.000.00 

Valeurs de rachat sur polices de- 
clines 2.144.00 

Reclamations mortuaires non re- 
glees 336,788.00 

Dotations echues non reglees . . . . 25,132.00 

Valeur presente des sommes non en- 
core dues sur polices a dotation 
echues 169.949.00 

Dividendes dus aux porteurs de Po- 

Lices 40.680.90 

Dividendes alloues aux polices a di- 
videndes differes emises depuis le 
ler Janvier 1911 , . . 181.264.83 

Dividendes alloues aux polices a di- 
videndes accumulatifs autres que 
Irs Polices a. dividendes differes 406,115 

Taxes et loyers echus 19,114.33 

Primes et Interets paves d'avanec 44.709.77 

Balances du credit au Grand Livre . 72,431.56 

Surplus au 31 decembre 1916 . . .. 4,595.150.87 

$29,361,963.29 



Audite et trouve correct 

.1. M. SCULLY, F.C.A., 



Waterloo, 19 Janvier 1917. 



Auditenr 



GEO. WEGEXAST. 

Directeur Gerant. 



'Revenu S 5,613,273 

Paye aux assures 2,456,607 

Actif 29,361.963 

Surplus 4,595,151 

Nouvelles assurances 15,376,377 

Assurances en vigueur 109,645.581 



ETAT SOMMAIRE 



Gain sur 1915 $ 640,491 

Augmentation sur 1915 42CJ93 

Gain sur 1915 2,420,246 

Gain sur 1915 341,907 

Gain sur 1915 1,618,390 

Gain sur 1915 8,553,551 



24 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 f6vrier 1917 



Vol. XXX— No 6 



***** * ************* * ******** 

* 
* 



► -»-■■-*■ A. A t- ■• • * * » » 



I 



Le Marche de 1' Alimentation 



1++++ W ++4.++++******************************** * ***< 



AVIS 



I...- prix que nous (Ioniums ici sont 
ceux du jeudi 8 fevrier 1917, obtenus 
"quelques heures avant l'impression de 
ce journal. 

GRAINS ET FARINES 
MARCHE DE CHICAGO 



Ferme- 
Bas ture 



A terme: 

Ouver- 
ture Haut 

Ble— 
Mai . . . $1.77% $1.76% $1.70% $1.73% 
Juillet .. 1.47 1.50% 1.46 1.47% 

Mais — 
Mai . . • 1-00% 1.01% -99% 1-00% 
Juillet . . .98% 1.00% .98% .99% 

Avoine — 
Mai • ■ • -54% .55% .53% .54% 
Juillet . . .53% .54% .52% .53% 

Cotations au comptant: 

Ble No 2 rouge, nominal; No 3 rou- 
ge, $1.72 a $1.77%; No 2 rouge, nomi- 
nal; No 3 dur, $1.78. 

Mais— No 2 jaune, $1.01%; No. 4 
jaune, 98c a $1.00%; No 4 blanc, 98%c 
a $1.00%. 

Avo j ne — No 3 blanche, 55c a 55%c; 

standard, 55c a 56c. 
Seigle, nominal. 
Graine de mil, $3.50 a $5.50. 
Orge, nominal. 
Graine de trefle, $12 a $17.50. 

MARCHE DE MONTR VL 

CEREALE8 

Ble No 1 Northern $1.82% 

_ 2 ' ■• 1-81 

_ 3 1.80% 

_ 4 1.55 

Avoine No 1 C.W 0.85 

— No 2 C.W 0.72 

No 3 C.W. .- • : 0.68% 0.69 
— No 1 extra pour le be- 

tail 0.69 

Mais NO 2 — 0.72 

Avoine No 2 Blanche 0.66 

No 3 0.65 

Mais Jaune No 3 1.20 

Orge du Manitoba pour le be- 

tail 0.97% 

LE MARCHE DE LA FARINE 

Forte* a. boulanger 

Bakers Special 2 sacs 8.90 

Manitoba (Citadel) .... 8.60 

Keetawba 9.10 

Montcalm 8.80 

Medora 9.10 

PATENTES DU PRINTEMPS 

Regal 2 sacs 9.60 

Fleur de Lis 9.10 

Daily Bread 8.90 

Royal Household 9.60 

Five Roses 9.60 

Glenora 9.10 

Hurona a patisserie . . . — — — - 9.60 

Harvest Queen - 9.10 

Farine de ble-d'Inde blanc 
pour boulanger . . 



6.66 

pour ergraia. ill 



Farine d'avoine: 

avoine roulee, aaca de It 

liv 3.35 

= baril 7.60 

ISSUS DE BLE 

Son, au char, tonne $33.00 

Grue, 36.00 

Middlings d'Ontario, %u 

char, tonne 38.00 40.00 

Moulee pure, au char . 45.00 48.00 
Moulee melangee 43.00 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Foln No 2 13.00 

No » 11.M 

Foln et trefle 10.10 

FROMAGE — BEURRE — OEUFS 

Montreal 

Bon fromage de l'ouest.. 0.26 0.26% 
Kromage de l'est, le 

meilleur 0.25 0.25% 

Fromage d'hiver 0.22 0.24 

Oka 0.00 0.38 

Beurre de cremerie d'au- 

tomne, le meilleur . . . 0.42 0.42% 
Beurre de cremerie d'au- 

tomne, bonne qualite . 0.41% 0.41% 

— d'hiver 0.40% 0.41 

— de ferme 0.36% 0.37% 

— Ire qualite 0.37% 0.38% 



Oeufs strictement frais 0.60 

frais . . 0.55 0.58 

— choisis No 1 0.46 

mires 0.43 

No 2 0.36 0.38 

FROMAGE3 IMPORTES 

Le fromage de Roquefort ■* vend 65e 
la livre. Tres rare. 

MIEL 

Mlel blanc No 1 en ga- 
teaux 0.16 0.16% 

brun No 1 0.12% 0.U 

coule en chaudier* de 30 lb»: 

Blanc, la livre 0.12% 0.18 

Brun, la livre 0.10% 0.11 

Miel de sarrasln 0.09 0.10 

PRODUITS DE LA CAMPAGNE 

Produits de l'erable. — On oote les prlx 
sulvants: 
Pur strop d'erable, botte 

de 8 lbs 0.96 0.97% 



de 10 lbs 1.07% 1.10 



de 18 Iba 1.26 1.30 

choix extra 1.40 1.60 



Sucre d'erable, la liv 0.15 0.16 



Feves. — On cot* lea prlx suiranta: 

Cholsies a la main, lota de 

char 6.76 7.00 

3 lbs. pickers 0.00 6.60 

5 0.00 6.26 

7 0.00 6.00 

POMMES DE TERRE 

Montagnes Vertes, en gros, 1* 
sac , 3.00 

De Quebec, en gros, le 

sac 2.75 



GAZOLINE 

Le gallon . . 



0.8T% 



MARCHE A PROVISION 



Pores vivants, lots de choix, $14.50 
a $15.00 les 100 liv., peses hors chars; 
pores appretes fraichement tues dea 
abattoirs, $21.00 les 100 livres; jam- 
bons. 8 a 10 livres, 26c la livre; jam. 
bons, 12 a 14 livres, 25 cents la livre, 
Jambons polda moyena et lourda, 
24c; bacon pour breakfast, 28 cents;' 
bacon de choix Windsor 30 cents 
la livre; bacon de Windsor, deaoaa* 
31c la liv.; saindoux, quality '"Pu.- 
re Leaf, 21 %c la livre en seaux de* 
20 lba., en bola; aalndoux qaalitt "Pa- 
re Leaf", 20 %c la livre en seaux de 
de 20 lba. en ferblane; aalndoux compo- 
se, 18% cents la livre en seaux de 20 
liv., en bois; saindoux compose, 17 %c 
a 18c la livre, en seaux de 20 livres en 
ferblane. 

HUITRE8 

Standard, sans ecalllea, Ne 8, 
le bidon $6.00 

I, 

le bidon 8.26 

D* choix 8, 

le bidon 5.70 



le bidon 9.60 

Cap Cod moyenne le baril . . . 9.00 

Blue Points 9.00 

Caraquet 7.00 



PEAUX VERTES 

Boeuf inspects No 

No 2 

No 3 



0.00 0.25 

0.00 0.24 

0.00 0.23 

.... 0.38 



Veau No 1 

No 2 0.36 

Peau de mouton et d'agneau . 3.90 
Peau de cheval No 1 7.50 



LEGUMES 

Choux, le baril 4.25 

Laitues pommies de Bos- 
ton, la douz 2.00 2.50 

Patates sucrees, le panier . . . . 3.26 

Celeri Coeur d'Or, 6, 6, 7, et 8 

douz., au panier, le panier . . 9.00 

Celeri de la Floride' ,3, 4, 5, 6 
douz., le panier 4.00 

Tomates, ia livre 0.30 

OIGNON8 

Espagnols en caisse d'environ 

150 livres, la caisse 6.75 ' 

Oignons rouges, la liv 0.04% 



Vol. XXX— No 6 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



25 



POMMES 

Mcintosh en bottes, extra fancy, 

12S, 160, 176 et 200 S.tt 

"Spitz" extra fancy" en bolt**, 

125, 150, 163 et 176 1.00 

Kameuses extra fancy. 150. !«• 

boite ? '' 

Spies Speciales No 3 le baril . 6.26 

Autres varietes . . 4"0 

FRUITS DE CALIFORNTE 

Poires Beurre Easter, la b< " ^ . 4 SO 

Poires Winter Nellis 6.00 

Poires Columbia, demi boite . 2.26 
Raisins Almerla "extra fan- 
cy", la caque 9.00 

CANNEBERGES 

Canneberges "fancy" de Cap 

Cod. le baril 10.00 

ORANGES MEXICAINES 

126 et 150 2.00 

176, 200, 216 et 250 2.25 

ORANGES NAVEL, SUn»v.si. 

96. 126 et 150 3.50 

L76, 200, 216 et 250 3.75 

Autres marques 2.75 3.25 

CITRONS 

Messina extra, de fantaisie, gros- 
seur 300 (bottes seulement) . .3.60 

Do. Fantaisie, 300 3.25 

PAMPLEMOUSSE8 

"Gray", grosseurs 54 et 64 . . . 3.75 

80, 96 3.75 

Jamaique, 54, 64, 80 et 96 . . . . 3.00 
FIGUES NOUVELLE8 DE 
CALIFORNIE 

Figues de Californle, 26 llv. en- 

\iron 1.75 

DATTES 

Hollowees, paquets d'une livre 0.11 

non empaquetees, tres 

bonne qualite 0.12 

BANANES 

Jumbos de Port Limon, le legi- 

me 2.50 2.75 

LE POISSON EST RARE 

Le poisson frais non gele est encore 
tres rare; toutes Ies especes de pois- 
sons geles sont un peu moins difficiles 
a obtenir et le prix de plusieurs a aug- 
ments ; quant aux poissons des lacs il 
est presque impossible d'en trouver 
sur le marche. La demande est active 
et elle augmentera bientot considera. 
blement a l'occasiort* du Oareme. 

11 ya eu une tres legere diminution 
dans le prix de la morue marchande, 
des filets de morue, du dore, du sau- 
nion rouge argente et du maquereau 
s, ma is celui de la morue ecorchee 
mgmente de 50 cents par boite et 
le fletan se vend % cent de plus par 
livre. 

Nous cotons: 
POISSONS FRAIS 

Haddock frais, la livre 0.09 

Filets de morue, CM 1 

POISSONS GELES 

Gros haddock, la livre 0.07% 

M "rue marchande — 0.06% 

filets de morue 0.08 

Brochet : — 0.08 % 

— pepare 0.09 

Dore 0.11% 

Poisson blanc 0.12 

Baumon Qualla prepare 0.10 

Saumon rouge argente 0.14% 

— — du printemps- .. 0.16% 

de Gaspe 0.21% 

Eperlan No 1 0.15 

extra 0.20 

Maquereau — 0.11% 

Carrelet 0.10 

Butterfish. la livre 0.15 

Petit fletan 0.16% 

Gros fletan 0.16 

Hareng de mer au baril, la liv. 0.06 
Hareng des lacs, sac de 100 liv. 5.00 



MORUE PREPAREE 

Morue ecorchee, la boite .. ..10.00 

sans aretes, la livre 0.09 0.14 

Hareng saur sans aretes, la liv. 0.15 
Baisse des prix du ble 

l.rs prix du hie out encore baisse un 
pen depuis la semaine derniere, a Chi. 
cago, a cause des perspectives de 
guerre entre les Etats-Unis et l'Alle- 
magne, et il en a 6te de merae a Mont- 
real oil le ble Northern No 1 es des- 
cendu de $1.85 a $1.82%, le no 2 de 
$ 1 . s 2 a $1.81, etc. 

Oependant il n'y a pas eu de chan- 
gement dans les cotations des farines 
qui sont de $9.60 pour les premieres 
cpialites, de $9.10 pour les deuxiemes, 
etc. 

II semble evident que les prix du ble 
et de la farine augmenteront si la re- 
publique voisine et les Teutons en 
viennent aux prises. 

Beurre, fromage et oeufs 
Les prix du fromage ont ete legere - 
ment a la hausse depuis quelques 
jours. Le fromage de l'ouest de bon- 
ne qualite se vend aujourd'hui de 0.26 
a 0.26%c, le meilleur de l'est, de 0.25 
a 0.25%. et le fromage d'hiver de 0.22 
a 0.24c. 

Les cotations du beurre et des oeufs 
n'ont pas vari6. 
Toujours la hausse des pommes de 

terre 
Les pommes de terre sont toujours 
a la hausse. Les Montagnes Vertes 
qui se vendaient de $2.65 a $2.75 le sac 
rie 80 livres, en gros, sont cotees au- 
jourd'hui a $3.00 et les varietes de 
Quebec qui ont augments de 25 cents 
se vendent aujourd'hui $2.75. 

La demande est bonne; consequem- 
ment. 1 'approvisionnement local di. 
minue rapidement, attendu qu'a cau- 
se de la temperature froide qui a sevi 
et de l'encombrement du trafic des 
chemins de fer les arrivages sont fai- 
bles depuis un certain temps. 
Les Peaux Vertes 
Les prix des peaux vertes, a part 
eelles de mouton et d'agneau qui sont 
encore cotees a $3.90 ont diminue sur 
toute la ligne. Les peaux de boeuf in- 
spects nos 1, 2 et 3 se vendent aujour- 
d'hui 0.25, $.24 et 0.23 respectivement 
au lieu de 0.26, 0.25 et 0.24; les peaux 
de veau nos 1 et 2 ont baisse de 2 
cents et sont cotees a 0.38 et 0.36. La 
peau de cheval no 1 se vend $7.50. 

Produits laitiers en conserves 
Les marques de produits laitiers de 
Borden — Eagle, St-Oharles, Silver 
Cow, Reindeer, etc., ont subi une aug- 
mentation de prix depuis quelques 
jours. Le lait condense Eagle se vend 
maintenant $7.70 au lieu de $7.20 la 
caisse de 48 boites, etc. 

ARTICLES D'EPICERIE 
II ya peu de changements a signaler 
cette semaine dans les articles d'6pi- 
cerie: 

LES NOIX Cerneaux ont baisse de 0.- 
45—0.46 a 0.42—0.43. 

LES FEVES canadiennes blanches 
et jaunes ont subi une nouvelle aug- 
mentation de prix. Les deux varietes 
sont cotees de $7.20 a $7.50 le bois- 
seau. 

LE RIZ Patna (sacs de 112 livres) 
qui se vendait 0.07% cents la livre est 
cote maintenant de 0.05% a 0.06 et 
L 'Imperial glace Patna a $5.30 au lieu 
de $5.80 les cent livres. 

LE POIVRE blanc a hausse de 3 
cents et le noir de 2 cents. lis 



se vendent 0.35 et 0.30 la livre respec- 
tivement. 

LES SARDINES canadiennes en 
conserve ont augments de $4.75— $5 a 
$5— $5.50. 
SUCRES 
Cxtra granule, sac, les 100 liv. 7.30 

baril 7.35 

Extra Ground, baril, les 100 liv. 7.50 

% bte 25 liv. . . . 7.90 

No 1 yellow, baril, les L00 liv. 6.95 

No 1 sac - 6.90 

I'owdered, bte 50 liv 7. 60 

bte 25 liv 7. 80 

Paris Lumps, bte 100 liv 8.00 

Crystal Diamond, bte 100 liv. . 8.00 

50 liv 8.10 

• bte 25 liv. . . . 8.30 

Ces prix s'entendent au magaain du 
vendeur a Montreal. 
SAINDOUX 

Saindoux pur, en tlnette 0.22% 

— en aeaux 4.6O 

— en cse de 10 liv. 0.22% 

en cse de 6 llv. 0.28 

— en cse de 3 liv. 0.23% 

— -blocs d'une liv. . 0.00 

FRUITS SECS 

Raisins de Corinth* La llv. 

Corlnthe, Flliatras, en oartona 

1 lb 0.31 0.33 

en vrac 0.00 

Raisins de Malaga Liv. 

Connalsseur, la bte S.40 

Extra Dessert, la bte 4.31 

paquets . . . . 4,71 

Royal, la bte 1.00 

Imperial, j. 35 

6 Couronnes, pqts., la. bte . . . . (to 

Excelsior, la bte 7.10 

Raisins Sultana lj t . 

Cartona, 1 lb o.OO 

En vrac g.00 

Raisins de Valence li t . 

Valence fin, 

btea de 28 lba 0.00 0.00 

choisi, btes de 28 

Hv 0.00 0.00 

28 lbs o.OO 0.00 

■ sur couches, 4 

cour.. btes de 28 liv. . . 0.00 0.00 

Raisins de Californie Llv. 

Epeplnes, paq. 1 lb. fancy 0.00 0.11% 

paq. 1 lb. choix 0.00 0.11 

Muscatel, 3 Couronnes, btea d* 

_ 50 llv 0.11% 

Fruits evaporea lj v 

Abricots, boite 26 lbs. . . 0.00 0.30 
Peches, boites 25 lbs. . . 0.00 0.12 
Poires, boites 26 lbs. . . 0.00 0.00 
Pommes tranches*, eva- 

porees, btes de 60 llv. . 0.00 0.12 
Pelures de Fruita u T . 

Citron o.23 0.24 

Citronelle 0.28 0.2» 

Orange o.24 0.26 

Pruneaux de Californie Liv 

Bottes de 26 lbs. 

30 - 4 <> 0.18% 

40-50 0.13 

50-60 12% 

«°-™ 0.13% 

70-80 #1J 

80 -90 '.'. rn% 

30-100 011 

NOIX ET AMANDES 

Noix ecalees, la livre • 45 

Amandes de Valence, botte de 28 

Hv.. la liv 0.46 

Avelines, les meilleurea, 0.30 

Pecans (pecanaa), t it 

Amandes, a.n 

Noix, 0.20 

Noix de coco raphes . . 0.22 0.37 

Peanuts Bon Ton, 0.18 

Amandes Tarragone .... 0.20 0.21 

Marbot 0.00 0.13 

du Bresil 0.00 0.33 



26 



LE PRIX OOURANT, vrendredi 9 fevrior 1917 



Vol. XXX— No -6 



Cerneaux 0.42 o.4;> 

Peanuts rOtles, Coon . . 0.08 tt 0.01 

roties, G 0.08 0.09* 

roties, Bon Ton 0.12% 0.18% 

LEGUMES SECS. 

Legumes sees, 

Urge mondo, sac 00 6.76 

Feves blanches. (Can.) 

i" lisseau 7.20 

triees a la main . 0.00 

Orge perlee, sac 0.00 

EPeves jaums, minot . 7.20 
Lentilles louges, par sac, 



epais 
epais 



lb 0.11% 

Pois verts, No 1 . . . . lb. 0.00 

casses, le sac . . . . 7.60 

Ble-d'lnde a soupe, casse, 



7.50 
7.00 
6.26 

7.50 

0.12% 
0.07% 
8.00 



le sac 

CONSERVES DE LEGUMES 

Asperges (Polntes), 2 lbs. O.Ot 

entleres, can. 2 llv. 0.00 

Calif ornle, 2% llv. 3.40 

Betterares tranchsss, 8 

Hv 0.00 

Ble-d'lnde, 2 llv 0.00 

= en epis, sal. 0.00 

Catsup, bte 2 lbs., doa. .. 0.00 

au gal., dox. . . . 0.00 

Champignons hO'.el, bolte 0.00 

. ler cholx. 0.00 

cholx, btes 0.00 

Choux de Bruxelles imp. 0.21 

Choux-fleurs 2 lbs. 0.00 

Cltroullles 3 lbs. 0.00 

gal. 0.00 

Eplnards gal. 0.00 

2 lbs. 0.00 

3 

Feves Golden Wax 2 
Feves vertes . . . . 2 

da Lima ... 2 



4.26 



lbs. 0.00 

lbs. 0.00 

lbs. 0.00 

lbs. 0.00 

bte. 0.16% 

.bte. 0.00 



Flageolets lmporteB 
Haricots verts imp. 
Macedoine de legumes bte 0.00 
Petits pols Imp. moyens, bte.. 

mi-flns, - — .. 

fins, .. 

ires fins, .. 



extra-fins, 



Pols Can., 



English Garden 
Early June . . . 



Succotash 

Tomates, 2 llv 0.00 

gall 0.00 

Truffes. % bolte 0.00 

Conserves de Fruits 

Par doz., groups No. 1 
Ananas coupes en des 
1% lb. 0.00 

importes . 2% lb. 2.75 

entlers (Can.) 

8 lb. 0.00 

tranches (Can.) 

2 lb. 0.00 

rftpes <emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 

Bluets. 2 llv 0.00 

Cerises rouges sans noy- 
au 2 lbs. 0.00 

2 lbs. 0.00 
•pals 
2 lbs. 0.00 

'indelles rouges. strop 
epais 2 lbs. 0.00 

Gadelles nsires, sirop 
epais 2 lbs. 0.00 

Marinades en seau, 6 gal. 0.00 

Marinades can., 1 gal. gal. 0.00 

I gals 0.00 

8 gals 0.00 

Olives. 1 eal 

Peches Jaunes . 



Fraises, sirop epais, 
Krnmbolses. sirop 



Poires Bartlett 



Pommes Standard. 
Pommes Standard 
Mures, sirop epais 
Prunes. Pamaon, 



. . .*al. 

. 2 lb. 
3 lbs. 

2 lbs. 
3 lbs. 
3 lbs. 0.00 
. gal. 0.00 
. gal. 0.00 

•trop 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 



2.(0 
2.60 
8.7B 

1.00 
1.60 
0.00 
0.66 
6.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.22 
1.06 
1.10 
8.00 
0.00 
0.00 
0.00 
1.46 
1.46 
1.60 
0.18 
0.00 
0.00 
0.19% 
0.21% 
0.22% 
0.24 
0.26 
1.20 
1.35 
1.45 
2.26 
6.60 
10.00 

No. 2 

1.80 
8.26 

8.60 

8.86 

2.80 
1.00 

1.76 
2.06 

1.76 

0.00 

0.00 

8.60 

0.96 

1.46 

2.05 

1.77% 

1.90 

2.45 

2.25 

0.00 

1.16 

3.40 

0.00 



2 lbs. 1.10 1.16 

Lombard, sirop 

2 lbs. 1.02% 1.06 

de Callfornie 

2 Mi lbs. 0.00 2.7* 

Greengage, u - o.> 

epais 2 lbs. 1.10 1.13% 

Hhubarbe Preserved 2 lbs. 0.00 1.66 
L' crises blanches . ...doz. 0.00 2.25 

■ noires .... doz. 0.00 2.40 

RIZ 
Kiz importes: 
JUs Patna, sacs de 112 lb., 
suivant qualite . . lb. 0.05% 0.06 

Carolina lb. 0.07% 0.08 

moulu 0.00 0.07 

souffle (puffed) cse 

de 36 paquets de 2 btes 0.00 4.25 
Les prix ci-dessous s'entendent f.o.b. 

Montreal. 

Qualite B, sac 260 lbs 4.80 

Cc, sac 100 lbs 4.10 

Sparkle . 6.40 

India Bright, sac 100 lbs 4.46 

Lustre 4.40 

Polished Patna 4.60 

Pearl Patna 6.10 

Imperial glace Patna 5.30 

Crystal Japan 6.10 

Snow Japan 6.20 

Ice Drips Japan 6.40 

FARINES ET PATES ALIMENTAI- 

RES 

Farine Household, qrt $10.80 

a patisserie Ocean qrt. 10.50 

d'avolne, granulee, sac. 4.00 

standard, sac. 4.00 

fine, sac . . . . 4.00 

sac 3.80 

roulee, baril . . 7.90 

Farine de sarrasin, le sac 5.50 6.00 
Banner, Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie, cse 0.00 

Cream of Wheat, cse . . 0.00 
Farine de mais, Ire qua- 
lite, le sac de 98 llv 3.76 

pomme de ter- 

re, pq. <Je 1 llv., doz. . 0.00 0.00 

"Canada Starch", 16 

onces, calsse 3.00 

Saint -Laurent, 12 

onces, 2 douz 2.76 

termlcelle, macaroni >. 

spaghetti canadlens 

btes de 6 lbs., lb 

En vrac, bte 30 llv 

Paquets de 30 liv 

Nouillettes aux osufs: 
Spaghetti, pates assor- 

tles: alphabets, chlf- 

fres, anlmaux, noullles, 

eludes. importes an 

vrac, llv 

liin paquets de 1 llv. . . . 
V \pioca perle, en sac, llv. 

Sfcjrou lb. 

THI 

>neou commun 0.15 

Thes noirs Csylon: 

Pekoe 0.28 

Orange Pekoe 0.30 

Japon commun . . 0.22 

Japon moyen 0.26 

— cholx 0.30 

extra 0.37% 

Plnz Suez Young Hyson 0.16 0.18 
Clunpowdcr commun 0.16 

moyen 0.18 

Pea Leaf 0.24 



4.86 
6.00 



0.00 


0.07 


0.00 


2.20 


0.00 


2.80 



0.00 


0.07% 


0.00 


0.07% 


0.08% 


0.09 


0.08% 


0.09 



0.21 

0.26 
0.36 



Pin Head -0.38 

Formosa Oolong 0.40 

LARD AMERICAIN 

Ire qualitd. le quart $41.50 

2e . . — 40.76 

MELASSE 

— Montreal : 
Barbade, cholx, tonne, le gal... 0.(6 

tjerce et qt. . 0.69 

deml quart 0.01 



Melasse fancy, tonne 0.66 

tierce 0.68 

— Campagne: 

Barbade, cholx, tonne 0.64 

tierce et quart 0.67 

deml quart 0.69 

Melasse fancy, tonne 0.62 

■ tl©rc© M 

CONSERVES DE POISSON3 
Anchols a l'huile (si.ivant 

format doz. 3.00 

Caviar % lb. doz 5.15 

% lb. doz. 10.00 

Crabes 1 liv. doz. 3.76 

Crevettes en saumure 1 lb. 0.00 

sans saum. 1 lb. 0.00 

Finnan Haddies . . doz. 0.00 
Harengs frais Importes. 

doz. 1.40 

marines imp doz 2.46 

aux Tom., imp. 

do . 2.20 

kippered Imp. 

doz. 2.46 

canadlens kip- 



pered 0.95 

canadlens, sau- 



6.26 
6.26 

10.26 
3.90 
1.76 
0.00 
1.30 

1.45 
3.(0 

2.26 

2.60 

1.10 



ce tomates 0.96 1.16 

Harengs, saurs bte . . . 0.25 

Homards, bte h., 1 lb. doi. 0.00 (,S( 
bte plate, % 



llvre 3.06 

bte plate, 1 lb. 

doz. 6.75 

Hultres (solid meat) 6 oz. 
10 doz. 0.00 

(solid meat) 10 

oz doz. 0.00 

Maquereau, tin, 1 lb., la 



doz. 

Morue, 



grosse, 

No. 1 

No 2 - 



le baril 



Royans aux truffes et aux 
achards bte. 

Sardines Can., % bts . . 
franchises, % 



1.00 
6.60 
6.76 
6.60 

0.17 

5.00 



3.16 

5.10 

1.20 

2.90 

1.06 
6.76 
6.60 
6.00 

0.18 

5.50 



btes 
btss. 



Norvege, % 
francalse, 



% 



0.17% 0.82 
0.28 Ml 
0.16% 0.17 



boltes. . 



0.19 

sans aretes ... . 0.24 

Sprats, % de bolte .... 0.11 
Saumon Labrador, 100 lbs. 0.00 

Cohoes, Fraser 

River, 1 llv .. 0.00 

rouge: 

Horse Shoe et Clover 
Leaf, bolte basse, 1 
liv doz. 0.00 

rouge, Sockye, 

(Rivers' Inlet), bolts 
haute. 1 llv doz. 0.00 



0.(0 

0.26 

0.11% 

S.00 

0.00 



3.26 



0.00 

EPICES PURES, GRAINES ET SEL, 
ETC. 

Nous cotons: 

Allspice moulu lb. 0.00 0.17 

Anls liv. 0.00 0.60 

Clous de girofle moulu lb. 0.00 0.80 

Canelle en rouleau ... lb. 0.00 0.18% 
Clous de girofle entlers 

lb 0.00 0.28% 

Chicoree canadlenne . lb. r " - 0.14 

Creme de tartre . . . . lb. 0.00 0.66 

Colza lb. 0.07 0.08 

Gingembre en racine..lb. 0.16 0.20 
Graine de lin non mou- 

lue lb. 0.00 0.08 

moulue lb. 0.06 0.07 

dechanvre lb. 0.07% 0.08 

Macis moulu 1.00 

Millet, liv." 0.00 0.12 

Mixed spices moulues.Jb. 0.18 0.20 

Moutarde en vrac, la liv. 0.00 0.16 

Muscade moulue .... lb. 0.00 0.6( 

Piments (clous ronds) lb. 0.00 0.13 

i 'oivre blanc rond . . .lb 0.35 

blanc moulu . . .lb. 0.00 084 






Vol. XXX No (i 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



27 



Table Alphabetique des Annonces 



American Pad 37 

Assurance IMont-Royal 30 

Baker & Co. (Walter) 8 

Banque d'Epargne . . 31 

d'Hochelaga . 28 

— Nationale : . . 28 

Molson 28 

Provinciale . 28 

Banwell-IIoxie 37 

Benoil & De Grosbois . 30 
British Colonial Fire 

Ass 31 

Brodie & Harvie . . . . 8 

Canada Life Assurance 
Co 30 

Canada Brush 36 

Canada Starch (Cou- 
verture) 

Canadian Jolms-Man- 
ville 9 

Canadian Postum Ce- 
real 19 

Canadian Shredded 

Wheat 5 



( laron L.-A 19 

Channel! Chemical Co. 27 
Church & Dwight .... 4 
Cie d 'Assurance Mu- 

tuelle du Commerce '■'<*> 

Clark Win 8 

Cluett, Peabody & Co 35 
( 'ompagnie Mutuelle 

d Immeubles 34 

( louillard Auguste ... 19 
Cottam Bird Seed ... 19 
( 'onnors Bros 1- 

Dom. Cahners (Ltd) . . 3 

Eddy E. B. & Co 11 

Escott 11 

Esinhart & Evans ... 30 

Fontaine Henri . . . . 19 

Fortier Joseph 19 

Furuya (Japan Tea) . 22 

Gagnon & L'Heureux 19 
Garrand Terroux & 
Cie 19 



Genesee Pure Food . . .10 McArthur-Invin 20 el :il 

Gillett Co (Ltd) E. W. 12 Maxwells Limited . . 

Gonthier & Midgley . . 19 Ministere des Finances 29 

Montbriiind. L.-R. ... 1!) 

Hall C oa l 4 Mutual Life of Canada S.\ 

I [einz 5 

Nova Scotia Steel Co. . 28 
Imperial Tobacco ... 13 

Jamieson 33 Pwu*»l™ Canadien ... 7 

Jonas & Cie, H. Port Ho P e Sanitary . . 35 
Couverture interieure 2 Prcvoyants du Cana- 
da (les) . 30 

Lacaille Gendreau et 

T C je ; 8 Rolland & Fils J.-B. . . 19 

La Prevoyance 30 

La Sauvegarde 30 

Lea & Perrin St. Lawrence Sugar Co 11 

Couverture Sun Life of Canada . . 30 

Leslie & Co., A. C. . .. . 38 

WrpothManitoba '. \H ^^^ ^^rture 

Martin G. E 19 

Mathieu (Cie J.-L.) . . .11 Western Ass. Co. . . . 30 

Mc Arthur A 38 West India Co 7 



Une Petite Interruption 

T 'INCENDIE qui a endommage notre fabrique a detruit toute notre re- 
. -L'serve d'O-Cedar Polish et de Vadrouilles O-Cedar Polish. Naturell ement 
era du retard dans 1 'execution des commandes et les commercants 
pourront avoir pendant un pour tespace de temps quelque difficulte a renou- 
veler leurs approvisionnements. Quoi qu'il en soit nous faisons tout notre 
possible pour surmonter le desagrement et esperons faire nos livraisons 
comme a l'ordinaire d'ici a quelques semaines. 




\^ VoPolish 

(FAIT EN CANADA) 









CHANNELL CHEMICAL COMPANY, LIMITED 

3B8 AVENUE SORAUREN, TORONTO 



28 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 6 



LA BANQUE MOLSONS 

FONDEK EN 1856 

Siege social - - Montreal 

Capital verse $4,000,000 

Fonds de reserve 4,800,000 

COLLECTIONS 

Encaissements faits dans tout le Dominion par 
l'entremise de cette banque et dans toutes les 
parties du monde civilise, par l'entremise de nos 
agents et representants. Remboursements 
promptement effectues aux plus bas taux d'e- 
change. 

Emissions de lettres de credit commerciales et de 
lettres circulates pour voyageura valablet 
dans toutes les parties du Globe. 
EDWARD C. PRATT, gerant general. 



LA BANQUE NATIONALE 

POHDBB EN 1SSS 

Capital autoriae |8,000,000 

Capital verve 2,000,000 

Reservee 1,964,843 



Notre service de billets eiroulairee pour lee voyageurs 
"Traveller* Cheques" a donna satiefaction a toue nos 
clients; nous invitons le publio a ee prevaloir dee avan- 
tagea qua nous off rone. 

Notre bureau de Paris, 

14 RUE AUBIR, 
est tres propiee aux voyageurs canadiena qui vieitent 
I'Europe. 

Nous effectuons lee viremente de fonds, lee rembour- 
sements, lee enoaiseements, lee credits commerciaux en 
Europe, aux Etate-Uniset au Canada aux plus bas taux. 



Nova Scotia Steel & Coal Co., 

LIMITED 

MANUFACTURERS 

ACIER an BARRES MARCHAND, MACHINBRIB t 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIMK 
POLI, TOLES D' ACIER jusqu' a 48 pes de large. 
RAILS en "T" de 11, 18, 28 et 40 lbs a la verse, 
ECLIPSES. ECSIBUX DE CHARS DE CHEMINS DE 
PER. 

GROSSES PIECES DE FORGE, UNE SPECI ALITE 

Mlass de Fer, Wabana, Terreneuve. — Mine 

Hut Fourneaux. Fours I Rsrerbere k Sydney Mine*, 
N.-R. — Lsraiaeirt, Forces et Ateliers de Fiaiitsge a New 
Glatgew. (N.-E) 

Bureau principal : New Glasgow (N.-E) 



LES EMPRUNTS FRANgAIS 



New-York vient de former les livres de sous- 
criptions des $20,000,000 d'emprunts des villes de Bor- 
deaux, Lyon et Marseille, au bureau de Kuhu, Lolb & 
( it., les agents du syndicat. 

Les emprunts qui seront payables a New- York ont 
ete offerts a 98 et ont baisse de 6.75 p.c. depuis. 



Les revenus des douanes canadiennes pendant le mois 
d'aout g'elevereot a $11,941,000, contre $8,330,000 pour 
le meme mois de l'an passe. Pour les cinq mois de l'an- 
nee fiseale, l'augraentation des revenus des douanes a 
ete de $21,723,000, les recettes ayant passe de $36,731,- 
000 en 1915 a $58,454,000 pendant la presente annee. 



BANQUE PROVINCIALE 

DU CANADA 

CAPITAL AUTORISB tl.S9S.eee 

CAPITAL VERSE ET RESERVE (au 31 dec. 1918) . . 1,656.000 

7* Succursalee dans les Province! du Quebec, de l'Ontarlo et da 

Nouveau Brunswick. 

CONSEIL D* ADMINISTRATION: 

President: M. H. LAPORTE, de la mnison Laporte Martin. 

Iimitee. Admlnistrateur da credit fonder-franco-canadlen. 
Vice-President t W F CARSLEY. capitalists. 
Vice-President i TANCREDB BIENVBNU. Admlnistrateur Lake 

of the Woods Milling Co., limited. 
M. G-M BOS WORTH, Vice-President "Canadian Paclne 
Railway Co." 

L'Hon. ALPHON8E RACINE, Consoiller legislatif, president 

de la maieon de gros Alphonse Racine limltee. 
M. L-J-O BEAUCHBMIN , de la Libralrie Beanchemla Itee. 
M. M. CHEVALIER, dlrecteur general Credit fonder franee- 
canadien. 



BUREAU DE CONTROLS 

(Com miss alraa -cense ure) 

President, l'hon. sir ALEXANDRE LACOSTB, C. R., ex-Juge en 

cbef de Is cour du bane da roi. 
VIce-Preeldent Docteur B-P LACHAPELLB, Admlnistratear 

du Credit loader franco-canadien. 
L'HON. N. PBRODEAU N. P., Miaistre sans portefeuille d»a» 
Is gouTernement du Quebec. 

BUREAU PRINCIPAL 

/.recteui gursai gtnsrsli tu. iANCKLLiit BlEWihi ; 

. M.LAROSE.inspecieuren cbei: M..-A TURCOT, inspecteur 

M. A. THIBAULT assistant inspecteur' A. GIROUX secretaire 

C >rrespondants ■ ''Stranger > Etats-Uais: New York, Boston, 

Biflalo Ch.ca?" Angleterre. France, Allemagne, Autrlehe, Italia. 



BANQUE D'HOCHEL;AGA 

Fondee en 1874. 

Capital verse - - - $ 4,000,000 
Fonds de Reserve - - 3,700,000 
Total de l'actif - - 39,000,000 

DIPvECTEURS : 

Messieurs J. -A. Vaillancourt, president; 

l'hon. F.-L. Beique, vice-president; 
A. Turcotte, E.-H. Lemay, l'hon. J.-M. 
Wilson, A.-A. Larocque et A.-W. Bon- 
ner. 

Beaudry Leman, gerant general. 

Yvon Lamarre, inspecteur. 



SIEGE SOCIAL: MONTREAL (112 rue St- Jacques) 

Bureau Principal: 95 rue St-Jacques 
F.-G. Leduc, gerant; P.-A. Lavallee, gerant adjoint. 

164 Succursales et Agences au Canada 
32 Bureaux de Quartiers. 

Tout depot D'UN DOLLAR ou plus 
ouvre un compte a la Banque sur lequel 
est paye deux fois par annee un interet 
au taux de 3% l'an. 

La Banque emet des LETTRES DE CREDIT 
CIRCULAIRES et MANDATS pour les voya- 
geurs, ouvre des CREDITS COMMERCIAUX, 
achete des traites sur les pays etrangers, vend des 
cheques et fait des PAIEMENTS TELEGRAPHI- 
QUES sur les principales villes du monde; prend 
un soin special des encaissements qui lui sont con- 
fies, et fait remise promptement au plus bas taux 
de change. 



Vol. XXX— No 6 LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 29 

OOOOOO 000000000000000000000000000000000000000000000000300000000000000000000000000000000 

FINANCES 

DoaooaoooooooooooaoooooooooooaoooaooooaaoooaooooaooooooooooaoooooaoooooooooaoooDcaaoaoa 
LA NOTE AMERICAINE LES OPERATIONS DES ACIERIES CANADIENNES 



Beuxieme ;i ji m<m-. 

Le 7 fevrier 1917. 

liii capacite des aavires envoyes par le fond pendant 
lcs dernieres vingt-quatre heures est de cinquante mil 
\v tonnes, soit I 'equivalent du tonnage des navires cou- 
les au bout des cinq premiers jours du blocus. An six- 
ieme jour de leur mise en ad ion, les sous-marins on1 
done une effieacite quintuple. La question est de sa- 
voir si eette progression va continuer et si le blocus va 
devenir une realite. II semble toutefois qu'il suffise 
d'euoneer la pretention allemande pour en demontrer 
I'inanite. car la flotte anglaise de commerce compte 
dix inille unites et les chantiers de Grande-Bretagne 
out une capacite cieatriee moyenne plus grande que 
la force destructive des pirates. 

( V serait une erreur de croire que le geste de rupture 
de M. Wilson iic saurait avoir qu'une signification 
tlieorique et sterile. II a deja eu ee resultat magnifi- 
que d 'avoir fait faire en un jour plus de chemin qu'en 
dix ans. a l'aide d 'organisation militaire. On peut dire 
des aujourd'hui de l'idee qu'elle est lancee et ne s'ar- 
retera plus, que ee soit la paix ou la guerre. 

Qsuffil de songer aux depenses que eomporte la mi- 
ii defense des Etats-Unis, pour saisir l'importance 
qu'elle revet aux yeux des gens de Bourse. Des l'ins- 
tant cpie le gouvernement deviendra aeheteur. on as- 
sistera a une hausse ininterrompue de ce qui est ne- 
cessaire aux ariuees de terre et de mer. Aussi bien 
pourrait-on dire que tous les produits ouvres et aussi 
tontes les matieres premieres se vendront plus cher. 
Deja le American Woollen a retire du marche ses prix 
courants et ce qui est vrai aujourd'hui des lainages. le 
sera demain des euirs. des aciers et des cuivres. 

Telles sont quelques-unes des raisons qui servent de 
base a notre conviction que le courant speeulatif est a 
a hausse. C'est p'ourquoi, nous eoiiseillons 1 'achat 
valeurs vivantes. pour pen que la reaction d 'au- 
jourd'hui s'accentue demain. 

BRYANT. DUNN & CO. 



On estime que l'excedent de Dominion Steel Corpora- 
tion s'elevera a plus de $7,500,000. 



Nos aeieiies, du moiiis les principals, sont a la veil- 

le de eommuniquer Le compte rendu de leurs opera- 
tions, pour I'exerciee financier arrete le 31 decembre 
dernier. Tout indique qu'ils seronl les uns et les au- 
tres brillants. On estime que l'excedent de la Domi- 
nion Steel Corporation s'elevera a un pen plus de sept 
millions et demi de dollars, eomparativement a $3,015,- 
000 en 1915-1916, point culminant atleinl. On eroit ge- 
generalement que la Nova Scotia Steel Co. et la Steel 
Company of Canada aeeuseront un acquit de 40 pour 
cent de leur capital-actions ordinaire respectif. 



UNE AUGMENTATION DE 60 POUR CENT 



Une reunion des directeurs de la Nova Scotia Steel 
and Coal Company a eu lieu, a New Glasgow, mardi 
dernier. Ceux qui y assistaient etaient: MM. G. S. 
Campbell et J. Walter Allison, de Halifax; W. H. 
Chase de Wolfville; Lorne C. Webster, de Montreal; 
R. E. Chambers, de New Glasgow ; W. D. Ross, de To- 
ronto, le vice-president et le colonel Cantley, de New 
Glasgow, le president. 

II fut demontre que le rendement de l'usine de New 
Glasgow au cours de Pannee qui s'est terminee le 31 
deeembre, avait ete de 60% plus considerable qu'en 
1915, tandis que les commandes actuellement en mains 
suf f isaient a tenir 1 'usine occupee pour une bonne par- 
tie de l'annee courante, meme au taux accru de pro- 
duction qui a prevalu, en 1916. 

II fut aussi demontre que la compagnie subsidiaire. 
l'Eastern Car, avait recu d 'Europe une nouvelle com- 
mande de 3,000 chars. H ne fut aucunement question 
d'un dividende. 



LE 


MINISTRE DES FINANCES 




INVITE 


■-. LE 


PEUPLE CANADIEN A 


COMMENCER DES MAINTENANT 


A 


EPARGNER 


• 


EN VUE DU 


PROCHAIN EMPRUNT DE GUERRE 


• IANVIER 19 7 


MINISTERE DES FINANCES 
OTTAWA 



Lisez les Annonces 

DU 

PRIX COURANT 

elles vous donnent les 
meilleures adresses ou 
vous approvisionner. 



30 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 6 



Les Prevoyants du Canada 
Assurance fonds de pension 

Capital autorise $500,000 

Actif du fonds de pension, 

le 30 decembre 1916 $1,006,931.34 
ACHETEZ DES PARTS DES 
PREVOYANTS DU CANADA 
Parce que c'est un placement sans 

pareil; 
Parce que c'est avec la plus petite 

prime, la plus grocne rente; 
Parce que c'est la seule Compagnie 
a "Fonds Social" faisant une spe- 
ciality de fonds de pension. 
TOTAL de l'actif du fonds de pen- 
sion seulement .. .. $1,006,931.34 

ANTONI LESAGE, gerant general. 

BUREAU PRINCIPAL: 

Edifice "DOMINION" 126 rue 

S. -Pierre, Quebec. 

BUREAU A MONTREAL 

.'•- 22, Edifice "La PATRIE"; 

X. LESAGE, gerant. 



ASSUREZ-VOUS. DANS 

La Sauvegarde 

1 da ore Sei T«iu»nliuiiimnti|Mi 
to r«Ntt qae Mul d# olnlf ., u , H '«IU 

QUE ctmpigai*. 

o da ore '•• policei torn piui llb£rtl«< 

to KAMLt ,„ «,llia ae ■'imperle qa'elle 

QUE compignit. 

«_ da ore S«» gir»ntf»i i»nt iupfci«ur«« 

QUE lutrai cempagniti. 

L» ••!•••■ •! I'el»*fiente i% 
4o PARCE ■■ Anilin ml urn gtrantle 
nuc J« »■«*• p««' lei immi 

uut lateral. 

Pai-dii»u« taut, elle ••! unt 
5o PARCE ••■"Ml"'* CiDidlinne-Frin- 

QUE dtai U Prorinco de Quelle 

pour It Lboi6c«i del ndirei. 

Site* Seelal i — Angle del ruei Notre- 
Dtme at S.-Vineent, Montreal 



La Compagnie d'Assurance 

Mutuelle du Commerce 

Centre l'lncendie 

Actif ezcedant - • $780,000 

DEPOT IAU GOUVERNEMENT 

eo conform t* de la nourelle loi des 

Auuranceide Quibec, ft Edouard Vll 

Chap. 00. 
Bu eau principal: 

IS rue Gfrouaraf S -Hyacinth*.. 



A Propos de la "Canada Life" 

Les agents de la "Canada Li- 
fe" ont fait en 1915 pour $1,- 
000.000 de plus d'affaires en Ca- 
nada que l'annee pr&cedente. 

La "Canada Life" a pays aux 
porteurs de polices, en 1916, $7,- 
822,201, soit plus de $2,000,000 
de plus que lea paiements pour 
les memes fins de n'importe 
quelle annee precedente at les 
divldendes des porteurs de poli- 
ces ont absorbe la majeure par- 
tie de cette somme. 

Le revenu de la "Canada Li- 
fe", en 1916, a 4VY- de $9,888,- 
682.19, soit le pluc eleve dangles 
annales de la cc.npagnle. 

L'excedent gagne s'est sieve a. 
$1,480,866. 

Le total des divldendes payee 
aux porteurs de polices, en 1916, 
a ete de plus de $2,800,000. 

HERBERT C. COX 

President et gerant general 



ASSURANCES 

Cautionnements 

Judiciaires 

Garantie de Contrats 

Fidelite des Employes 

Vie, Accidents, Maladies 

Vol, Bris de Glaces* 

Attelages 

Responsabilite 

de Patrons et Publique 

Pharmaciens, Automobiles 

LA PREVOYANCE 

160 rue S.- Jacques, Montreal 

TEL. MAIN 162$ 
J.-C GAGNE, iferant general 




Bureau Principal 

auglc da la rue Dorc heater oueii 
et Taranue Union, MONTREAL 

DIRECTEURS: 
J. -Gardner Thompson, Presi- 
dent et directeur gerant; Le- 
wis Laing, Vlce-Prfesident et 
Secretaire; M. Chevalier; A.- 
A. G. Dent, John Emo, Sir 
Alexandre Lacoste, Wm. Mol- 
son Macpherson, J. C. Rim- 
mer, Sir Frederic Williams- 
Taylor, L.L.D., J. D. Simpson, 
Sous -Secret. 



IMPRENABLE 

ACTIF $74,326,428 

Augmentation pour 

1915 10,188,767 

ASSURANCES EN VI- 

GUEUR 267.404,160 

Augmentation pour 

!915 89,104,88 

SURPLUS NET NON 

DISTRIBUE 7,646,69 

Augmentation pour 

1906 1,041,797 

SUN Lift OF CANADA 

SIEGE SOCIAL-MONTREAL 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

Fondee en 1851 

ACTIF, au-dela de - $8,000,00 

Bureau Princ'pal: TORONTO 

(Out.) 

W. R. BROCK, President 

W. B. MEIKLE 

Vice-President et gerant general 

C. C. FOSTER, Secretaire 
Succursale de Montreal: 

61, RUE SAINT PIERRE 
KOBT. BICKERDIKE, gerant 



l'Assurance Mont-Royal 

Compagnie Independante (Inecndle) 

BUREAUX: EDIFICE LEWIS 

17 rue S. 'ean, Montreal 

l'hon. H. B. Painville, President 
E. Clement, Jr., gerant general 



ESINHART & EVANS 

Courtiers d'Assurance 

— BUREAU — 

EDIFICE LAKE OF THE WOODS 

39 rue S. -Sacrament 

Telephone Main 553 (MONTREAL 



Benott & De Grosbois 

Comptables 
Auditeurs et Liquidateurs 

CHAMBRE 42 
No 20, rue St-Jacques, MONTREAL 

Tflephene Main 2617 



Vol. XXX— No G 



LE PRIX COURANT, vendredi 9 fevriei- 1917 



31 



» ♦ ♦♦ ♦ ♦ ♦ ♦♦♦» ♦ ♦ ♦♦ +*+++*+*+*++ + ++++** 



ASSURANCES 



J+++++ + ^++t*^+M+^4+********^^*+^^********^+*+*++*+********4 



P ♦♦♦♦ ♦♦ ♦▼♦♦ VT 



p ^» «f* *f* ^a ^ «f* «^^m^«^ i^^ 



LA MUTUAL LIFE OF CANADA 



II semble que les evenements 
des t rente derniers mois aient fait 
augmenter plutot qu'arreter les 
operations do 1'assurance sur la 
vie. II est probable qu'en cette 
epoque difficile le public a appris 
qu'il est plus sage de batir sur le 
roc de ['assurance sur la vie que 
sur le sable de la speculation. II 
en resulte naturellement, de nou- 
velles demandes d 'assurance et 
une meilleure appreciation de la 
valeur des polices que Ton s 'ap- 
plique plus que jamais a mainte- 
nir en vigueur. Une autre cause 
de la prosperite extraordinaire 
des compagnies d 'assurance a ete, 
sans doute, le phenomenal deve- 
loj)pement des affaires du pays, 
dans certaines lignes au moins, 
et cette prosperite a permis le 
paiement on le renouvellement de 
primes qui, autrement, n'auraient 
pu etre payees. 

En lisant le rapport financier 
annuel de la "Mutual Life of Ca- 
nada", que nous publions dans le 
present numero, on remarque 
d'abord une augmentation cons- 
tante dans le developpement de 
la compagnie. 

r 

L'etat de compte demontre que 

la valeur des nouvelles polices a 
depasse de $1,618,390 celle de 
n'importe quelle autre annee pre- 
eedente. Tl est evident, par con- 
sequent, que la perte de nnra- 
bmises polices, due aux engage- 
ments dans l'armee a ete compen- 
par les meilleures dispositions 



a s'assurer de ceux qui sont restes 

an pays. 

J j 'augmentation de la somme 
des polices en vigueur sur celle 
de 1 'annee preeedente s'est ele- 
ver a $8,553,551. Et cette aug- 
mentation es1 due non seulement 
aux nouvelles assurances, mais 
aussi a la stabilite des aneiennes. 
Disons en passant que la "Mu- 
tual" est a la tete de toutes les 
compagnies canadiennes sous ce 
rapport. 

Le surplus des recettes est un 
detail qui revele toute l'activite 
d'une compagnie d 'assurance sur 
la vie. II represente le benefice 
reel a la fin de toutes les opera- 
tions de 1 'annee. La somme a ete 
de $1,158,931 et il faut se rappe- 
ler que ce resultat a ete obtenu 
en depit du nombre extraordinai- 
re des deces causes par la guerre. 
La compagnie pourra done conti- 
niier de payer de beaux dividen- 
des. comme d 'ordinaire. 

Deux elements d'une grande 
importance dans les operations 
d'une compagnie d 'assurance sur 
la vie sont les interets gagnes et 
le pourcentage des depenses sur 
le revenu. On a remarque Tan- 
nee derniere que. tandis que le 
pourcentage moyen des interets 
obtenus sur les placements de 

1915 avait augmente, celui des 
depenses sur le revenu avait di- 
minue. II en a ete de memo pour 

1916 et l'on doit en conclure que 
les placements sont remunera- 
teurs et que les affaires de la com- 
pagnie sont dirigees avee econo- 



mic — choses essentielles pour 
qui' ['assure obtienne ane assu 
ranee sur hi vie au plus has prix 
possible. 

L 'annee a ete remarquable par 
des progres notables dans tous 
les departements : a la fin de ['an 
nee les operations de la compa 
gnie se chiffraient par $109,645,- 
581; l'actif par $29,361,963 et le 
surplus sur le passif par $4,595,- 
151. Cete compagnie a done rai- 
son de dire que les compagnies 
d 'assurance mutuelle sur la vie 
sont au nombre des plus stables 
de toutes les institutions financie- 
res. 



LA BANQUE D'EPARGNE 

DE LA CITE ET DU 
DISTRICT DE MONTREAL 

L'assemblee generale annuelle 
des actionnaires de cette banque 
aura lieu a son bureau principal, 
rue Saint-Jacques, lundi, le 12 fe- 
vrier prochain, a midi, pour la 
reception des rapports et etats 
annuels et 1' election des direc- 
teurs. 

Par ordre du bureau de direc- 
tion. 

A.-P. LESPERANCE, 

Montreal, le 8 Janvier 1917. 

3— 4f. 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 

EDIFICE ROYAL, 2 PLACE d'ARMES, MONTREAL 

CAPITAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandes pour les districts non representee 



32 



LE PRIX COITRANT. vendredi 9 fevrier 1917 



Vol. XXX— No 6 



Prenez maintenant vos mesures 

Pour la Saison des Tondeuses de Pelouses 

Ce genre d'artieles peat ae pas etre de saison et, en general, l'acheteur ne pense pas aux Ton- 
deuses de Pelouses quand il y a plusieurs pieds de neige sur le sol; mais les temps ne sont pas comme 
autrefois et celui seulement qui achate de bonne beure aura son approvisionnement. Nous prenons 
maintenant des commandos pour nos 

Articles 



ii 



BIG 5 



3$ 



BALDWIN 

Axe a trois lames, 
simple coussinet 

COMMONWEAL TH 

simple'coussinet 
Axe a trois lames, 



BLACK DIAMOND 




Axe a quatre 
lames, 

coussinet a billes 
grande roue 



NEW ENGLAND 

Coussinet a billes, 
Axe a quatre lames 

MAPLE LEAF 



Grande roue avec coussinet a billes et 

Axe a cinq lames 



LEWIS BROS. LIMITED, MONTREAL 

DISTRIBUTEURS EN GROS TOUT CE QUI SE FAIT EN QUINCAILLERIE 

FOURNITURES POUR ENTREPRENEURS DE CHEMINS DE FER ET PLOMBIERS 
ARTICLES DE SPORTS, COUTELLERIE, TOITURE PREPAREE, PEINTURES ET VITRE 



Vol. XXX— No 6 



IjE PRTX COURANT, vendredi 9 fevrier ]917 



33 



»»♦♦♦•!■♦♦♦♦ >♦♦♦♦♦■! » > ♦♦♦>♦♦♦>♦'>♦♦♦»♦♦♦♦■»'»»♦■ > »♦♦♦♦ > ♦♦♦■»♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦■>♦♦♦♦♦♦♦♦'>♦<»♦♦♦♦■»♦♦♦♦♦♦ 

FERRONNERIE— Marche de Montreal | 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦^ »♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»»♦ 



LES TUYAUX 

Pour un grand nombre d'articles de 
fcrronnerie et de quincaillerie les prix 
jtot encore sensiblement augments de- 
puis quelques jours. 

Les tuyaux de renvoi legers de 4 
poinds de diamdtre sont maintenant 
a 26c. le pied net. L'escompte 
sur les prix de la liste pour les tuy- 
aux moyens et extra-forts est de 50 
four cent et sur les accessoires legers, 
is et extra-forts de 55- pour cent 
au lieu de 60-5%. 

II n'y a pas de changement a signa- 
ler dans les prix des tuyaux en fer 
noil', en fer galvanised et en acier. 

BOULONS ET NOIX 

L'escompte sur les prix des boulons 
a voiture, a machine et a lisse a subi 
unc baisse de 5 pour cent et nous co- 
tons aujourd'hui: 

Boulons 4 volturaa ($3.90). 

3-16, Vi, 5-16, % 20% 

I 7-16, %, %, % 5% 

a machine, % pouce et au- 

dessus, 20 p.c. 

a machine, 7-18 pouce et 

au-dessus, 10 p.c. 

a lisse, % et plus petits, 10 



p.c. 
a bandage, 40 p.c. 

Neix par feoitas de 100 Ibs. 

Noix carrees, net sur la liste. 
Boulons a charrue > 10 p.c. 

Nouvelle augmentation des prix des 
cables et cordages 

Les prix des cables et cordages sont 
maintenant plus elevgs que jamais. 
Les nouvelles cotations sont: 0.29 y 2 
pour le "Best Manilla", de 0.25 pour le 
"British Manilla", de 0.24 pour le La- 
th. \ a in simple, etc. 

Nous cotons: 



Cables et Cordages 






Best Manilla .. .. .. ..base 


lb. 


0.29 






0.25 






0.21 


Lathyarn simple — 




0.24 


Jute — 




16 






0.39 






0.45 


Le marehS est tres ferme. 






Hausse sur les essoreuses 





Royal Can.. 11 pees, douz, 

Ez6 1 1 pees, douz 

Trojan, 1 2 pees 

Favorite, 511E 

Unexcelled L041E 

Kasy Work 

Challenge, 311E 

Gem, 141E 

Sunlight, 111 •. 

Ottawa, 341E 

Empire,- 11 pees 

Superior, 11 pees 

Majestic. 11 pees 

Perfect, 11 pees 

Bicycle, 11 pees 

Daisy, No. 2 

Daisy No. 1 

Maple Leaf No 2 . 

Maple Leaf No 1 

Sun 

Safety 

Rapid 

Universal 

Eureka, 10" 

Eureka, 11" 

TCclipse 



84.80 

91.80 

185.00 

105.80 

129.40 

90.50 

94.30 

91.80 

82.80 

103.30 

93.80 

84.80 

88.00 

97.50 

103.30 

114.72 

105.84 

103.20 

94.32 

78.96 

97.50 

82.80 

63.00 

65.00 

71.00 

97.70 



p.c. 



k Hale, 7-11 et plus grroa. It 



L'escompte sur les essoreuses (tor- 
rleuses) qui etait de 50 pour cent il y 
a quelque jours, a ete' reduit a 45 et 5 
pour cent et nous cotons: 



On peut s'attendre a une nouvelle 
augmentation